Avertir le modérateur

Les meilleurs vins de France

  • LE GUIDE DES VINS 2017 EST PARU : voici ce que vous devez savoir cette année

    GUIDE DUSSERT GERBER 2005 EXE 1.jpgLE GUIDE 2017 EST PARU !

    37e EDITION, UN RECORD CHEZ LE MEME EDITEUR (Albin Michel)

     

    Édito

     

    Ce que vous devez savoir cette année

    Région par région, le point sur les dégustations de l’année et de nombreux déplacements, notamment en Languedoc, dans la Loire, la Vallée du Rhône, en Champagne, en Bourgogne, en Alsace, en Provence, et dans l’ensemble de la région bordelaise !

     

     

    ALSACE

    Des crus les uns plus typés que les autres... tout ici concorde à une grande convivialité du vin, où chaque vigneron s’emploie à faire ressortir la typicité de son Riesling ici, de son Gewurztraminer là... On élève alors des vins sans concurrence, dans une large gamme où se cotoient des Vendanges Tardives rares, un vin suave, un autre sec, un rouge savoureux ou un Crémant tout en fraîcheur. On comprend alors que la force des terroirs et la main de l’homme sont en osmose. Les millésimes 2014 à 2007 méritent actuellement une commande.

     

    Bestheim est toujours la référence des Crémants, et ne cesse de monter en gamme dans les autres appellations.

     

    Les autres incontournables sont toujours Schléret (à la retraite, mais qui termine ses vieux millésimes avec des bouteilles qui ont collectionné les récompenses), Hauller, Gresser, Koch, Schaeffer-Woerly, Simon, Frick, Haegi (on les retrouve, à plusieurs reprises dans les Classements avec des cuvées différentes).

     

    Les grandes valeurs se confirment : Pettermann, Reinhart, Frey, Hartmann, Brobecker, Huber et Bléger, Iltis, Baumann-Zirgel, Jost, Kamm, Vielweber, Frey-Sohler, Stoeffler, Zoeller...

    La cave de Hunawihr est en grande forme.

     

     

     

    BORDEAUX

     

    MÉDOC

    De formidables verticales sur place cette année à Montrose, Pichon-Comtesse, Cantenac-Brown, Maucaillou, etc.

    Toujours au sommet : Lascombes, Haut-Marbuzet, Clauzet, où le rapport qualité-prix-plaisir est à un bien haut niveau, par rapport à d’autres crus plus connus (et c’est ce qui compte : vendre cher n’est pas “le” gage de qualité);

    En Premiers Grands Vins, toujours à Pauillac, dominent Grand-Puy Lacoste et Batailley, deux très grands Pauillac, très typés, différents, et c’est parfait comme cela, Latour confirmant son staut Hors-Classe, aux côtés de Mouton-Rothschild, formidable.

     

    Dans une palette exceptionnelle, toutes appellations du Médoc confondues, les valeurs sûres sont toujours La Galiane, Tronquoy-Lalande, Fourcas-Dupré, Saint-Hilaire, Villegeorge, Fonbadet, Fontesteau, les crus de la famille Lapalu, La Peyre, Cartujac, Doyac, Plantier Rose, Brousteras, Lestage-Darquier, Hourbanon, Souley Sainte-Croix, Saint Ahon, Le Meynieu, Bourdieu, Hourtin-Ducasse, Panigon, David, Pomys, Doyac, Le Meynieu, Coudot, Hennebelle...

     

    Parmi les nouveaux, Cissac, Marquis de Terme, Lagrange, Rollan de By, La Mouline, Loustaneuf...

     

    POMEROL

    C’est toujours un plaisir de déboucher les vins de cette appellation. Très belles verticales sur place à Caillou, Mazeyres, Petrus, Beauregard...

     

    Certan de May et les crus de Janoueix sont incontestablement au sommet, et de nombreux crus restent de belles valeurs sûres à prix doux (Plince, Clos René, Bellegrave, Clos du Pèlerin, Valois, Lafleur du Roy…).

     

    Lalande-de-Pomerol est très bien représenté avec Roquebrune, Voselle, Moines, Béchereau, Viaud, Belles-Graves ou Bourseau.

     

    SAINT-ÉMILION

    On est ici dans la région où se mêlent de vrais terroirs, souvent en coteaux, et d’autres coins où le maïs pourrait y cotoyer la vigne. On a donc accès, soit, à de vrais vins racés, du plus grand au plus abordable, marqués par des sols historiques, et à des vins où les sols ont peu de réelle influence, beaucoup plus “signés” par des vinifications trop sophistiquées qui donnent des vins très concentrés au détriment de la finesse.

     

    Le Merlot, prédominant, est pourtant le raisin par excellence de l’élégance et de la souplesse, même s’il est aussi largement capable de s’exprimer dans le temps. Un Saint-Emilion, un vrai, c’est une osmose entre la complexité aromatique et une texture savoureuse, souple mais ferme, dense mais distinguée. De quoi exciter ses papilles, d’autant plus que le 2013 est assez réussi (pas partout, certes, il faut bien que le terroir ait son mot à dire, les vinifications à la mode ne peuvent pas tout résoudre…).

    Très belles verticales à La Marzelle, Cantenac, La Tour du Pin Figeac, Fonroque, Cadet Bon...

     

    Trotte Vieille est au sommet, et les crus de Capdemourlin, Piganeau, Mauvinon, Rivière, également, ce qui explique leur place dans le Classement (pensez toujours au rapport qualité-prix-plaisir), et je ne suis toujours pas preneur de crus trop chers, sirupeux, que je n’ai pas besoin de vous citer et qui ne sont pas dans mon Guide.

    Dans la lignée, les grandes valeurs sûres sont Clos Labarde, Orisse du Casse, Gros Caillou, Franc Lartigue, Guillemin La Gaffelière, Croix Meunier, Clos de Sarpe, Vieux-Pourret, Grâce Dieu Les Menuts, Grâce-Fonrazade...

     

    En Satellites, Haut Saint Clair est vraiment au sommet, aux côtés des châteaux Vieux Château des Rochers, Macquin, Grenière, Chêne Vieux, Grand Cormier, Vaisinerie...

    Parmi les nouveaux, Yon-Figeac, Pipeau, Guibot, Grand Bert, Jura-Plaisance...

     

     

    GRAVES ET PÉSSAC-LÉOGNAN

    Il y a d’incontestables vins de très haut niveau, dans une gamme de prix large, mais il y a également des vins décevants, bons certes, mais “dépersonnalisés”. Il est indispensable de s’attacher à la réelle typicité des terroirs et de soutenir les hommes qui restent fidèles à ces sols très spécifiques. Il faut noter que, si les vins rouges sont assez réussis dans la trilogie des 2013, 2012 et 2011, ils sont remarquables en blancs, dans ces mêmes millésimes.

     

    Verticale splendide à Chevalier, qui propose une série de millésimes exceptionnels, comme à Lespault-Martillac.

     

    Lafargue, Haut-Lagrange, Bouscaut, Grandmaison, Brown, Luchey-Halde ou Pontac-Monplaisir sont à de très beaux niveaux, en blanc comme en rouges...

    Parmi les nouveaux, deux beaux coups de cœur, les Châteaux de Léognan et de France.

    En Graves, plusieurs crus sortent du lot : Chantegrive, Grand Bos, Vimont, Le Tuquet, Rose Sarron, Mauves, Arricaud, Brondelle, Haut-Calens, Rougemont, Magence, Caillivet... et Toulouze, toujours au sommet des Graves de Vayres.

     

     

    CÔTES

    Selon les expositions, les sols, la complémentarité des cépages (Merlot souvent prépondérant), on peut passer du très beau au très simple. Les propriétaires talentueux se démarquent donc aisément des autres, sans avoir besoin de manipulations œnologiques, et c’est ainsi depuis des décennies.

     

    Les grandes valeurs sûres : Moulin Vieux, Les Graves, Berthenon, Pont Les Moines, Lagarde, La Croix-Davids, Larrat, Fayau, Valentin, Haie, Haut-Maco, les vins des Vignobles Gonfrier...

    Parmi les nouveaux, Mayne-Guyon, L’Espérance, Terre Blanque...

     

     

    BORDEAUX SUPERIEURS ET BORDEAUX

    Comme dans les Côtes, il y a de tout, et Il s’agit de savoir frapper à la bonne porte. On accède alors à des vins typés par des sols très différents (on ne fait pas les mêmes vins à Monségur ou à Frontenac, à Génissac ou à Pondaurat...) et l’on aurait donc tort de croire que les terroirs ne jouent pas leur rôle.

     

    Les meilleurs sont Boutillon, Crain, Siron, Bossuet, Fillon, Bernardon, Cornemps, Entre Deux Mondes, Haut-Cruzeau, Aux Graves de la Laurence, Lauduc, Pascaud, Lagrange les Tours, Thuron, Lajarre, Parenchère, Penin, Panchille, Grand Français...

    Fontbonne, Masson, Piote ou Belle Garde sont les fers de lance en Bordeaux.

     

     

    SAUTERNES ET LIQUOREUX

    Ces vins rares, du plus liquoreux au plus fin, dont les prix sont largement justifiés quand on connaît les efforts des propriétaires, méritent alors d'être appréciés tout au long du repas, tant le charme opère.

     

    Les grands vins sont toujours magiques : Filhot, La Tour Blanche, Raymond-Lafon, Caillou, Haut-Bergeron, Bastor-Lamontagne, Coutet, Caillou, Malle, Lamothe-Guignard...

    Loupiac-Gaudiet et Clos Jean sont à la tête des liquoreux.

     

     

     

    BOURGOGNE

    C’est “la ” région où le terroir est omniprésent. Qui ne s’est jamais promené sur la route des crus, comprenant la force des sols de mi-pente, notamment, ne peut pas comprendre ce qu’est un terroir digne de ce nom. 

     

    Aucun autre vin blanc ne peut rivaliser avec ces Crus (Grands Crus ou Premiers) de Puligny-Montrachet, Meursault, ou Chablis, qui dévoilent une minéralité envoûtante, magique et tiennent 15, 20, 30 ans sans décevoir ! Je parle de Chartron, Marey, Robin, Antonin Guyon, Carillon, Tremblay, Jomain, Alain Geoffroy… Toujours à Chablis, Mosnier, Chardonnay, Dampt, Naulin...

     

    En rouges, pour lesquels certains dégustateurs idiots n’ont pas encore compris que la couleur ou la concentration n’ont rien à voir avec un réel potentiel de garde (j’ai des bouteilles des années 1970 dans ma cave, superbes), on ne peut qu’exciter ses papilles avec des crus aussi racés mais divers que ceux de Gelin, Monts Luisants, Cacheux, Philippe Leclerc, Esmonin, Chevillon, Bertheau, Esmonin, Fougeray de Beauclair, Philippe Leclerc, Coudray-Bizot, Berthaut, Ampeau, Prieur-Brunet, Vincent Bachelet, Albert Joly, Michel Prunier, ou du Clos Bellefond.

    On poursuit avec Delagrange, Denis, Bourée, Bocard, Diconne, Girard, Seguin-Manuel, Gros, Dubreuil-Fontaine, Amiot, Doreau, Coquard-Loison-Fleurot, Domaine de la Poulette... ou, en Pouilly-Fuissé, Paquet, Auvigue, Paquet, Denuziller...  

     

    Ils sont nombreux à élever de grands vins typés, et, franchement, si l’on compare le rapport qualité-prix-typicité, dans une gamme haute de 40 à 100 e, ils renvoient à un jardin d’enfants un bon nombre de crus bordelais, gavés à outrance par des vinifications sophistiquées et bien trop chers.

     

     

     

    BEAUJOLAIS

    Les fidèles du Guide savent déjà que cette belle région vallonnée regorge de crus dont la qualité s’associe à des prix très sages.

     

    Les sols comptent ici, autant qu’ailleurs, et on le voit bien en débouchant des flacons de Gérard Brisson, Pizay, Cédric Chignard, Michel Tête, Crêt des Garanches, Emeringes, Champagnon, La Combe aux Loups, Cheysson, Granit Doré, Jean-Pierre Mortet, Baron de L’Ecluse, Flache-Sornay, Métrat…

    Et le roi Dubœuf est toujours là, incontournable.

    Parmi les nouveaux, Frédéric Berne, Madone, Gimarets, Montillets, Garanches...

     

     

     

    CHAMPAGNE

    C’est la région où l’on est en train de reconquérir les lettres de noblesse de son terroir et le travail accompli par de nombreux vignerons est exceptionnel.

     

    Du grand art, que l’on retrouve évidemment dans les Premiers Grands Cru Classés, où se cotoïent de très grandes maisons (qualitativement, j’entends) comme Krug, le premier des premiers, puis Roederer, Gosset, Pol-Roger, Taittinger, Laurent-Perrier, Charles Heidsieck, Ellner, Lombard, Philipponnat, Legras, Bara, Arnould et Thiénot, et des vignerons exemplaires comme Erick de Sousa, qui, en une vingtaine d’années, a fait de son nom une référence. Toujours une seule cave coopérative, Devaux.

     

    La hiérarchie des Deuxièmes Grands Vins Classés est à prendre à la lettre : les Premiers des Seconds sont nettement supérieurs aux Cinquièmes...

     

    Quatre caves sont au top : Collet, De Castelnau, Beaumont des Crayères et Vincent d’Astrée, et sont à même de sortir des cuvées qui atteignent les sommets. Deux d’entre elles devraient passer en Premiers Grands Vins prochainement.

     

    Il y a aussi des propriétaires qui peuvent prétendre atteindre les sommets, selon leurs cuvées, globalement ceux qui sont dans le peloton de tête des Deuxièmes Grands Vins Classés, dans les deux ou trois premiers échelons de cette hiérarchie, donc, élevant des vins les uns plus séduisantes que les autres, garants d’une typicité et d’une grande régularité qualitative, associés à des prix doux.

     

    Il s’agit de Jacques Defrance, Michel Turgy, Bourdaire-Gallois, Goutorbe, Jean-Marie Pelletier, De Lozey, Ralle, Coutier, Drappier, J.-B. Bourgeois, Pierre Mignon, Laurent-Gabriel, Perseval-Farge, Edouard Brun, Rutat, Michel Arnould, Maurice Vesselle, Pierre Gobillard, Fleury-Gille, Lequart, Lancelot-Royer, Gimonnet, Simart-Moreau, Charles Mignon, Gatinois, Huot, Thévenet-Delouvin, Etienne Oudart...), un bon nombre exploitant des terroirs situés en Grands (et Premiers) Crus, ceci expliquant bien sûr cela, et prouvant que, ici comme ailleurs, la force du terroir est primordiale, même si l’art de l’assemblage, les stocks et l’élevage feront la différence.

     

    On poursuit avec J.-M. Tissier, De Milly, Renaudin, Bardy-Chauffert, Bourgeois-Boulonnais, Margaine, Royer, Leconte, Veuve Olivier, Médot, Lejeune-Dirwang, Brixon, Guy Cadel, Nathalie Falmet, Rollin, Royer, Labbé, Aspasie, Baron-Fuenté, Morize, Verrier, Baron Albert, Hamm, Jeaunaux-Robin, Maletrez, Moussy, Marteaux, Dauphin, Boizel, Bardoux...

     

    De beaux coups de cœur parmi les nouveaux : Egrot, Brice, Litière, Berthelot-Piot, Faniel-Filaine, Legrand, Vanzella, Malingre, Moya-Jaury-Guilbaud, Boutillez-Marchand, Ruelle, Rigollot, Girardin, Devillers, Mannoury, Bouché, Gruet, Barbier-Roze, Jacob Robert...

     

     

     

    LANGUEDOC-ROUSSILLON

    Des Corbières à Saint-Chinian, de Faugères en Minervois, en passant par les Coteaux-du-Languedoc ou les vins de pays... on aime ces producteurs passionnés qui élèvent des vins racés, historiquement marqués par des cépages spécifiques... le tout donnant de vrais beaux vins typés, qui parviennent à un niveau qualitatif réel, en blancs comme en rouges, et c’est tout ce qui compte.

     

    Savouré sur place cette année, Daumas-Gassac est toujours hors normes, en rouge, bien sûr, mais aussi avec ce blanc somptueux, où le minéral sait s’allier à un gras spécifique.

     

    Les grandes références sont Pépusque, Peyregrandes, Fabas, Grand Caumont, Martinolle-Gasparets, Mas du Novi, Saint-Martin des Champs, Barroubio, Mire-L’Etang, Pépusque, Grand Moulin, Etang des Colombes, Cascades, Herbe Sainte, Clarmon, Familongue, Guizard, Clotte Fontane, Casa Blanca, Bertrand-Bergé, Domaine de la Vieille, Mairan, Spencer La Pujade, Mas Rous…

     

    Deux caves coopératives sont au top : celles de Roquebrun et de Cabrières.

     

    Parmi les nouveaux, Auris, Saint-Michel-Les-Clauses, Lalis, Marmorières, Deux Ânes, Fontfroide, Mas Paumarhel, Clos des Augustins, Devèze-Monnier, Mas des Caprices, Terre Georges,..

     

     

     

    PROVENCE-CORSE

    Les meilleurs sont vraiment loin devant les autres, et sont ceux de ces propriétaires qui laissent s’exprimer au mieux les grands cépages de la région (Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Rolle, Ugni blanc…).

    Dans les trois couleurs, en Bandol, on est au sommet avec La Bastide Blanche, Bunan, Lafran-Veyrolles et Pradeaux, L’Olivette, Terrebrune, Chrétienne et Vannières.

    Trians et Fontlade sont les meilleurs Coteaux-Varois, et Camaïssette le meilleur Coteaux d’Aix.

     

    Fontcreuse est le meilleur Cassis, et Toasc, le meilleur Bellet.

     

    En Côtes-de-Provence, deux rosés sont formidables : Rasque et Jas d’Esclans, suivis par ceux de Maïme, Terre de Mistral, Sumeire, Valcolombe, Pourcieux, Font du Broc, Dragon, Montaud, Berne... La majorité de ces crus élèvent aussi des rouges et blancs savoureux.

    Parmi les nouveaux, de bien jolies bouteilles à Thuerry, Pigoudet, Rose des Vents, Mesclances, Saint-jean le Vieux, Fontainebleau, Léoube, Chaberts, Mesclances, Barbebelle...

     

    La Corse est vraiment au sommet avec le Domaine de Maestracci, le Domaine Gentile, le Domaine de Torraccia, et celui de Peraldi. Ces quatre-là sont les références de l’ïle de Beauté, avec des vins extrêmement typés, élégants, chaleureux, dans les trois couleurs.

     

     

     

    SAVOIE-JURA

    En Savoie, la diversité des terrains (mélange de blocs rocheux marno-calcaires émanant du Granier avec les sols en place) laisse s’exprimer au mieux les cépages propres à la région : la Jacquère, l’Altesse ou la Mondeuse, qui apportent une spécificité rare et réelle à ces vins, digestes, tout en fraîcheur, qui s’associent remarquablement à la cuisine régionale, comme ceux, non loin, du Jura viticole.

     

    Le Classement des meilleurs : Mollex, Million-Rousseau, Lambert, Fortin, Peillot, suivis de Lambert, Meunier, en Savoie, et Dorbon et Badoz, pour le Jura, se trouve avec celui des Beaujolais.

     

     

     

    SUD-OUEST

    Lorsque l’on est un vigneron qui sait mettre en avant son terroir et la puissance de ses grands cépages historiques régionaux, on élève alors, de Buzet à Jurançon, de Gaillac à Cahors, de Bergerac à Madiran... des vins typés qui entrent dans la “cour des grands”.

    On le voit bien en savourant les bouteilles de Barréjat, Nozières, Pichard, Lamouroux, Lavaur, Péroudier, Paillas, La Caminade, Labarthe, Vieux Touron, Gautoul, Bourguet, Paradis, Croze de Pys, Bovila, Émmeillé, Pouypardin, qui sont à la tête de leur appellation respective.

    La Cave de Buzet est la meilleure de toute la région, avec une gamme importante qui sait décliner toute les facettes du Buzet.

     

     

     

    VAL DE LOIRE

    Grandes et belles dégustations organisées en Avril, l’une dans le Pays Nivernais (Sancerre, Pouilly-Fumé, Menetou-Salon, Quincy, Reuilly), l’autre à Saumur (pour les régions d’Anjou-Saumur, Touraine et Pays Nantais).

     

    La région est garante d’une typicité hors normes, grâce à ses grands cépages spécifiques (Chenin, Sauvignon, Cabernet franc...) qui s’expriment pleinement dans ces terroirs de silex, de tuffeau, de craie marneuse, de marnes kimméridgiennes..., sont parfaitement “chouchoutés” par ces vignerons passionnés et passionnants, qui s’attachent à conserver une authenticité rare.

     

    Du rouge le plus gouleyant à celui qui demande de la patience, des blancs secs aux moelleux, des demi-secs aux rosés ou aux Crémants... la palette est grande. 

     

    Sancerre et Pouilly-Fumé sont les territoires, où, avec la Bourgogne et l’Alsace (chacun ayant sa spécificié, naturellement), on entre dans la catégorie des vins blancs exceptionnels chez Natter, Sarry, Gitton, Chevreau, Reverdy, Dezat, Roger, Champeau, Blanchet, Barillot, Landrat-Guyollot, Pabiot, Bernard Petit, Guy Baudin...

     

    En Quincy, Trotereau et Commanderie, ou Malbète en Reuilly sont toujours à la tête de leur appellation, comme Chaillot, à Châteaumeillant.

    La Cave de Pouilly-sur-Loire est la référence dans la région.

     

    Le meilleur Saint-Nicolas-de-Bourgueil se trouve chez Drussé, les meilleurs vins de Saumur-Champigny se savourent au Château de Targé, au Clos Maurice, chez Dézé ou Gouron.

     

    En Chinon, on est au sommet avec Bouchardière, Couly-Dutheil, Bouquerries, Noiré, et, en Touraine, Chaise, Mandard, Charbonnier et, Montigny.

     

    En Anjou, on ne peut éviter Gauterie et Gonorderie, comme, à Saumur, Vieux Pressoir, Beauregard et Rocheville.

    Les liquoreux sont toujours exceptionnels chez La Varière, Aubert, Rochettes, Dansault Hauts Perrays et Godineau.

     

    En Muscadet, toujours deux ténors : Morilleau et Poiron-Dabin, suivis de Tourlaudière, Coing de Saint-Fiacre, Espérance, Cognettes, Bideau-Giraud, Durandière, Topaze, Hautes Noëlles, Elget, Plessis-Glain.

     

    Parmi les nouveaux, des bouteilles superbes chez Pierre Martin, Chasseignes, Thirot-Fournier, en Pays Nivernais, suivis de Fouassier, Fournier, Millet, Cottat, Clé du Récit, puis, en Anjou, chez Alain Château, Passavant, Legrand...

     

     

     

    VALLÉE DU RHÔNE

    Une grande dégustation conviviale organisée à Châteauneuf-du-Pape, en Octobre, où le top de la Vallée du Rhône était présent, de Condrieu à Gigondas, de Vacqueyras à Saint-Joseph, de de Beaumes-de-Venise à Vinsobres, de Côte-Rôtie à Cairanne...

    Le Classement parle de lui-même, et c’est la grande régularité qualitative, qui prime, ici comme ailleurs, avec des vins racés, chaleureux, dont le rapport qualité-prix-plaisir est toujours exceptionnel.

     

    On s’en assure, à Châteauneuf-du-Pape, à Mont-Redon, Fortia, Méreuille, Serguier, Tour-Saint-Michel, Beauchêne, 3 Cellier, Jacumin, et chez les Mathieu.

     

    En Côte-Rôtie, le Domaine des Rosiers, et celui des Levet.

     

    Redortier est toujours au sommet à Beaumes de-Venise, avec Beauvalcinte, Arnoux élève des vins superbes à Vacqueyras, Alary est à la tête de l’appellation Cairanne, avec Gayère, Deurre, à celle de Vinsobres, Lauribert, à celle de Visan, et, en Côtes-du-Rhône-Villages, les incontournables sont le Domaine de l’Amauve, Saint-Estève, Croix Blanche, Magalanne et Valériane, quand le Moulin du Pourpré reste le fer de lance des Côtes-du-Rhône.

     

    On poursuit avec un bon nombre de vignerons talentueux que l’on retrouve, toutes appellations confondues, à Montine, Moulin, Tara, Canorgue, Jaboulet, Or et de Gueules, Gravennes, Bizard, Amadieu, Trois Colombes Les Rameaux, Charbonnière, Camarette, Carabiniers, Clavel, Châteauvieux, Clos des Cazaux, Farge, Faure, Flacher, Enchanteurs, Fontvert...  

     

    Parmi les nouveaux, de superbes Châteauneuf-du-Pape chez Gradassi, Solitude, Haut Terres Blanches, Sabon de Rocheville, Bois de Boursan, d’autres vins remarquables chez Christophe Pichon, Grangier, Rouchier, Verrerie, Masquin, Peyre, Joncier, Aureto, Abbé Dîne, Collines, Croix des Pins, Fontenille...

     

    On a de quoi exciter ses papilles !

     

    Merci de votre fidélité.

     

    Patrick DUSSERT-GERBER

     

     

     

  • TOP VIGNERONS : 20 COUPS DE CŒUR EXCEPTIONNELS !

    Le GUIDE DES VINS sort cette semaine !

    Pour patienter, 20 coups de cœur :

    DOMAINE DE ROSIERS


    COTE-ROTIE
    Le vignoble de Côte-Rôtie s'étend sur trois communes : Saint-Cyr-sur-Rhône, Ampuis, Tupin-et-Semons, sur la rive droite du Rhône dans le département du Rhône, sur des terrasses granitiques très escarpées couvertes d'une couche silico-calcaire en Côte blonde, d'argile et oxyde de fer en Côte brune. Le climat est continental modéré, sec et chaud l'été, avec des pluies régulières les autres saisons. Environ 200 ha de vignobles en gradins sur des pentes de 40%, et divisé entre : la Côte brune (sol argileux de couleur plus foncée) donnant des vins rouges très fermes de lente évolution et de grande longévité (Vaillères, Côte Rosier, Turque, Pommière, Chevalière, Côte Boudin); la Côte blonde (sol plus léger) donnant des vins plus souples (La Mouline, Châtillonne, Grande Plantée, Grands Cols). Dans ce domaine de 7 ha, on savoure ce très beau Côte-Rôtie (le millésime 2007 a reçu une médaille d'Argent au Concours des Vins d'Ampuis), issu de cuvaison longue puis élevé au minimum 15 mois en fûts de chêne, de belle couleur grenat profond, aux connotations d'épices, de fruits rouges mûrs et de violette, très typé, un grand vin très harmonieux, de garde par excellence, qui mérite votre patience.

     

    DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


    CLOS DE LA ROCHE
    Cinquième génération de vignerons pour ce domaine de 9 ha, vendanges manuelles, fermentation en cuves ouvertes durant 12 à 15 jours, avec pigeage et remontage journaliers, maîtrise des températures par thermorégulation et élevage en fûts de chêne pendant environ 18 mois pour toutes les appellations, pas de collage ni de filtration. Superbe Clos de la Roche Grand Cru 2010, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), est riche, très classique, typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le 2009 est un vin avec beaucoup de matière, avec des senteurs mûres et complexes de fruits rouges séchés, de musc et de réglisse. Le 2008 est un vin de robe rubis intense, avec des arômes de fruits surmûris et de poivre noir, bien charnu, très typique, complexe, avec des saveurs intense. Beau Clos Vougeot Grand Cru 2010, de robe brillante, un vin subtil qui est de bouche fondue, aux notes de griotte surmûrie et de poivre, charnu, où la finesse s’allie à un velouté exceptionnel. de garde, bien sûr comme comme cet Echezeaux Grand Cru 2008, classique de ce grand millésime, un vin avec beaucoup de matière, avec des notes délicates de fruits rouges séchés et de réglisse, ample, de belle évolution. Exceptionnel Charmes-Chambertin Grand Cru 2008, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois, de cuir et de fruits surmûris, fin et dense, un vin qui demande à se fondre, vraiment prometteur. Le Clos Saint-Denis Grand Cru 2008, très parfumé, très riche et très élégant à la fois, complexe, très marqué par son terroir, de robe intense, aux nuances caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise mûre, associant structure et finesse, d’excellente garde. Le Morey-Saint-Denis 2010, aux notes d’humus et de pruneau, tout en velours, d’une très grande typicité, est un vin authentique comme on les aime, de robe brillante comme ce Chambolle-Musigny 2009, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample et très persistant en bouche.

     

    DOMAINE PICHARD


    MADIRAN
    Un domaine de 12 ha (11 en rouge et un en Pacherenc blanc), sur un sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition plein sud à mi-coteau permet d’obtenir des vins de très grande qualité. Les vignes sont plantées en haut d’un coteau, et c’est le seul domaine du madirannais à avoir les vignes d’un seul tenant. L’encépagement de trente ans de moyenne d’âge est composé de 50% Tannat et 50% Cabernet franc, et pour le Blanc, essentiellement du Petit Manseng. On élève ici des vins de tradition, proposant une gamme de millésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare. Excitez donc vos papilles avec le Madiran Tradition 2009, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de violette, de cuir et de cassis très caractéristiques, un vin de couleur grenat, ferme et typé. Le 2008 est complexe et harmonieux, avec des nuances se définissant par des arômes de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, un vin gras, à ouvrir sur de l’agneau, par exemple. La cuvée Aimé 2009, très représentatif de ce grand millésime, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, un vin riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample en bouche, de belle évolution. Le 2008 est très puissant et très aromatique, encore fermé, charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet. Il y a encore le Madiran cuvée René 2007, riche en couleur comme en matière, est gras, intense au nez comme en bouche, aux senteurs de fruits surmûris, avec des tanins très équilibrés, un vin typé et bien charnu, aux nuances de cuir et de mûre en finale, très prometteur. Beau 2006, très bien élevé en barriques, un vin très savoureux, de belle robe soutenue, au nez de cassis et de poivre, ample grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, d’excellente évolution. Le 2005, de robe soutenue, de bonne base tannique, riche, aux connotations caractéristiques de pruneau et de violette, est tout en bouche, gras, bien corsé, avec ces nuances de fruits macérés et d’humus bien séduisantes. Le Pacherenc-du-Vic-Bilh 2010 est délicieux, de robe or pâle, avec des senteurs florales et grillées au nez, dense, très aromatique, tout en structure et parfums, harmonieux.

     

    CHAMPAGNE CHARPENTIER


    CHARLY-SUR-MARNE
    C’est aujourd’hui la huitième génération de vignerons qui dirige cette maison fondée en 1855.Le vignoble compte 20 ha sous lutte raisonnée. L’encépagement est unique et atypique pour la région de la vallée de la marne : 45% de Chardonnay, 40% de Pinot Meunier et 15% de Pinot noir. La calèche, emblème de la maison représentée sur l’étiquette de la cuvée Terre d’Emotion, symbolise le devoir de perpétuer le savoir-faire et les valeurs, reçus en héritage. Les parcelles de vieilles vignes destinées à l’élaboration des cuvées Terre d’Émotion, sont cultivées en biodynamie. La maison vous propose de découvrir ce Champagne brut Terre d’Émotion rosé, assemblage uniquement de vieilles vignes à dominante de Chardonnay, aux arômes subtils de fraise des bois, de bouche bien équilibrée où l’on retrouve des notes de brioche et d’amande, un vin comme on les aime, franc, de belle teinte, typé, de mousse abondante, très charmeur sur une viande blanche à la crème comme sur un gâteau aux fruits. Leur Champagne Terre d’Émotion Blanc de noirs (Pinot noir majoritaire, et Pinot Meunier, issu de vieilles vignes), charpenté, dégage un fruité complexe, généreux et charmeur, un vin très rond mais très fin également, de mousse persistante. Le Terre d’Émotion Blanc de blancs (pur Chardonnay vieilles vignes et vinifications parcellaires) est de mousse légère et intense, de bouche puissante, riche en arômes (amande, fleurs blanches...), de belle charpente. Le brut rosé est de robe soutenue, de bouche ronde, d’une très belle expression, développant élégance et vinosité, légèrement épicé. Vous apprécierez aussi le brut rosé, tout en persistance aromatique (mûre, rose, cannelle...) à déboucher aussi bien à l’apéritif que sur un bar rôti. Beau brut Millésime 2006, puissant et fin à la fois, bien équilibré en bouche, avec des notes florales persistantes puis des nuances de coing et d’amande fraîche, ample et charmeur, une cuvée tout en fraîcheur aromatique, avec des notes de fruits frais au palais. Il y a également ce Champagne Brut Tradition, assemblage des trois cépages champenois, à dominante de Pinot meunier, de bouche riche et bien structurée, d’une jolie finesse, à la mousse crémeuse et distinguée, vraiment très agréable, et le brut Terre d’Émotion, d’une belle couleur or, avec des arômes bien présents et des notes de tilleul et de miel, finement bouqueté et charpenté, d’une grande ampleur en finale. Le brut Réserve, assemblage de trois cépages à dominante Pinot meunier avec des vins de réserve en plus grande proportion, à la fois charpenté et distingué, d’une belle nervosité, d’une grande élégance, une cuvée aux senteurs d’agrumes mûrs et de noix, très harmonieuse en bouche.

    DOMAINE TROTEREAU


    QUINCY
    Le Domaine TROTEREAU est une propriété familiale qui vit le jour en 1804 quand Etienne Augustin TROTEREAU, issue d'une famille de vignerons vierzonnais, s'installa à Quincy. Depuis, cinq générations se sont succédées. Pierre RAGON qui a repris l'exploitation en 1973 est actuellement le 6ème vigneron de cette longue lignée. Il exploite 13 ha qu'il cultive dans le respect de la nature en pratiquant une lutte raisonnée, la maîtrise des rendements et l'élevage passionné du vin. Très classique de son appellation, ce Quincy Tradition 2012 est tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de fruits secs, d’une longue finale. Le 2011 est un vin très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, d’une finale longue avec d’agréables notes d’agrumes, à déboucher sur des crustacés. Le Domaine TROTEREAU vous propose aussi une cuvée Vieilles Vignes, issue de 3 ha de vignes centenaires, mais dont la production est limitée et non annuelle.

     

    CHATEAU HOURBANON


    MEDOC
    Apparue officiellement en 1893, c’est en 1974 que Rémi DELAYAT racheta et réhabilita cette exploitation de 13 ha. Après sa disparition, son épouse Nicole, continua cette réhabilitation toujours dans la quête de la qualité et du respect du terroir. C’est aujourd’hui Hugues, leur fils qui, depuis 1997, poursuit cette quête dans le respect de ces valeurs et de ces traditions, comme en attestent nos pratiques culturales (forte densité de plantation, labours exclusifs des sols, lutte raisonnée puis conversion Bio, vendanges manuelles et table de tri, maîtrise des rendements). Vous pourrez découvrir ce Médoc 2009, qui a collectionné les récompenses (médailles d’Or au concours des Vignerons Indépendants, d’Argent au Mondial du vin, d’Argent au concours International de Bruxelles, de Bronze à l’International Wine Challenge), un vin marqué par des notes de fruits noirs et des touches finement épicées, de bouche ample, aux tanins fermes, alliant structure et fondu. Le 2008 est un bel exemple de la typicité des vins de ce domaine, un grand millésime classique du Médoc, de bouche puissante et dense, qui dégage des nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue, un vin charnu, aux tanins mûrs mais riches, d’une finale complexe, de garde, bien sûr. Excellent 2007, médaille d’Or au concours des Vignerons Indépendants et d’Argent à l’Interntional Wine Challenge, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits cuits (cassis, myrtille), d’une jolie finale délicatement épicée.

     

    PIERRE FRICK


    PINOT BLANC
    En 1970, le domaine est converti à la culture biologique, les premières applications de la bio-dynamie débutant en 1981. À partir de la récolte 1986, la mention Demeter est obtenue, et, depuis la récolte 2002, le vin n’est plus bouché avec du liège mais avec des capsules couronnes en Inox, pour éviter les déviations organoleptiques (saveurs et arômes) causées par les bouchons liège. Vinification sans aucun additif, vendanges manuelles, levures indigènes, élevage sur lies durant 9 mois. Beaucoup aimé le Gewurztraminer 2009, avec ces connotations subtiles où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense. Excellent Pinot blanc Carrière 2008, intense, associant structure et finesse, tout en harmonie, de bouche persistante, idéal sur un bar au beurre blanc. Le Riesling Bihl 2009, très fin comme ce séduisant Sylvaner Bergweingarten 2007, vif, avec des notes d’agrumes bien typiques (pamplemousse), de bouche fruitée. Beau Crémant d’Alsace 2008, de mousse très perlante et très persistante, un vin riche, savoureux, où l’on retrouve des nuances de citron et de miel. Goûtez sa cuvée originale, le Blanc de noirs 2009, une belle expression du Pinot noir très mûr vinifié en blanc. “Une manière de vinifier un Pinot noir, me précise Jean-Pierre Frick, sans correction et sans additifs (hormis un peu de soufre après soutirage). Toujours du naturel ! Robe jaune cuivrée, arômes intenses et complexes de sous-bois, réglisse, tabac blond, fruits jaunes et truffe, bouche ample et nerveuse, belle association avec une dinde aux champignons sauvages.” Superbe Gewurztraminer Grand Cru Eichberg Vendanges Tardives 2005, un grand vin gras et complexe, où s’entremêlent la brioche, les fleurs et le miel, d’une grande intensité au palais. Tout en onctuosité, le Pinot gris Vendanges Tardives Grand Cru Vorbourg 2008 est un grand vin, aux notes fruitées et florales intenses, avec une pointe de miel, fondu, de garde.

    CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


    CORMICY
    Forte de sa tradition familiale, la famille Boulard-Bauquaire se consacre à la culture de la vigne avec passion, depuis 8 générations. Denis Boulard a choisi de s’établir avec ses frères à Cormicy vers 1960. Il a participé à la renaissance de ce vignoble. Aujourd’hui, son fils Christophe et son épouse Christiane allient savoir-faire et modernité. Leurs vignes, issues des zones viticoles du massif de Saint-Thierry, de la Montagne de Reims et de la Vallée de la Marne, permettent d’élaborer des vins aux goûts uniques et complexes. Adeptes de la viticulture durable, ce couple de vignerons s’attache à la préservation du milieu, au maintien de la biodiversité et au respect de la qualité des sols, tout en œuvrant dans la plus pure tradition champenoise. Vous aimerez ce Champagne cuvée Mélanie, un Blanc de blancs vinifié en fûts de chêne, médaille d’argent au Concours des Vignerons Indépendants, qui mêle structure et vivacité à la fois, est d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron, distingué, d’une très belle persistance. Beau Champagne Vieilles Vignes Premier Cru, 100% Chardonnay, de jolie robe dorée, aux connotations de pêche, de beurre frais, d’amande, avec une finale intense, subtilement épicée. Très réussi également, le Champagne brut Carte Noire, 50% Pinot noir, 50% Pinot meunier, médaille d’Or Vignerons Indépendants 2012, est persistant, de belle robe d’or pâle, aux notes d’abricot, de noix fraîche et de miel, un Champagne où s’associent rondeur et distinction, à la fois fin et charpenté, d’une belle finale. Le Grande Réserve est une cuvée dominée par une élégance persistante en bouche, à la fois très fine et mature, alliant rondeur et nervosité, tout en charpente, d’une belle finale. Tout en nuances, le brut rosé, de mousse abondante et fruitée, est une cuvée tout en fraîcheur aromatique, avec des notes de fruits frais et de violette, qui associe saveur et distinction au palais. Goûtez aussi le brut Tradition, 40% Chardonnay, 40% Pinot noir, 20% Pinot Meunier, finement bouqueté, de bouche persistante, avec ces notes florales subtiles auxquelles s’ajoutent les fruits secs.

     

    CHATEAU FORTIA


    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    Authenticité, grande tradition familiale, terroir exceptionnel. Ici, au cœur de l’appellation de Châteauneuf-du-Pape, le Baron Pierre Le Roy de Boiseaumarié a toujours été la référence de l’appellation. Ses descendants s’attachent à respecter son œuvre en élevant de grands vins racés. Le Domaine produit des vins blancs et des vins rouges. Les vins blancs sont issus des cépages Clairette, Roussane et Grenache blanc. D’une couleur or pâle avec des reflets verts, ils sont secs et possèdent en bouche une fine saveur minérale avec un arôme discret de fleur. Le millésime disponible est le 2004. Les vins rouges sont élaborés à partir de trois cépages. Le Grenache domine généralement, et se mêle à la Syrah et au Mourvèdre dans des assemblages qui synergisent leurs potentiels respectifs. Les proportions varient en fonction des caractéristiques des produits vendangés. Château Fortia se distingue par des vins d’une très belle couleur soutenue et profonde, souvent frangée de violet. Beaucoup de richesse, d’arômes persistants et complexes rappelant la prune et divers fruits rouges. Les vins sont amples en bouche, bénéficiant d’une belle longueur suave et onctueuse. Vous pouvez actuellement vous procurer les millésimes 2009, 2010 et 2011, et des vins de garde superbes présentés en magnums.

     

    CHARLES SCHLERET


    PINOT GRIS
    Ingénieur dans l'âme et de tempérament méticuleux et d'avant-garde, Charles Schléret s'attache à appliquer à ses vignes situées sur l'excellent terroir de Turckeim, sa connaissance des techniques modernes. Vinificateur très expérimenté il privilégie de suite les équipements de pointe avec le souci Constant d'améliorer la qualité. Précurseur de la vinification moderne sous contrôle des températures, Charles Schléret sait préserver ainsi rapidement la fraîcheur aromatique intense de ses vins, c'est ce qui fera la renommée de ses cuvées. Ses efforts sont d'ailleurs régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux. Une reconnaissance méritée et confirmée par une fidèle clientèle qui profite également d'un excellent rapport qualité/prix de ses belles cuvées de prestige issues de vignes de plus de 35 ans, des vins bien typés marqués par leur terroir, des vins comme nous les aimons, un bel exemple de réussite qualitative due aux efforts incessants d'un vigneron passionné respectueux des belles traditions alsaciennes, figurant régulièrement aux palmarès des grands concours de vins en France et à l'étranger : grands prix d'excellence de l'Union Française des onologues. Médailles d'or aux sélections Mondiales de Montréal. Plusieurs vins primés au Concours Mondial de Bruxelles et aux Vinalies Internationales de Paris. Grand Prix d'honneur au Challenge International du Vin et des Arts, et de nombreuses médailles d'Or au concours Général de Paris.

     

    HENRY NATTER


    SANCERRE
    Domaine de 23 ha, où l’on cultive la chaleur humaine avec le même soin que l’on apporte aux vignes, privilégiant la faune et la flore, les “couvant” pour en extraire leur quintessence et les laisser s’exprimer au mieux, au cours d’un élevage parfaitement maîtrisé et traditionnel. Ces propriétaires passionnés ont en effet à cœur de faire découvrir les subtilités de leur environnement, leur terroir et leur travail, afin que chacune de leur bouteille soit une source de convivialité. Leur fille, Mathilde, travaille avec eux, son frère, Auguste, s’occupe plus de la cave. Depuis près de 25 ans, la famille Natter est soutenue par une équipe Hmong – originaire des montagnes du Laos – intégrée à la culture du vin. Elle s’est imprégnée de la relation unique que ces femmes et hommes entretiennent avec le monde végétal. Ensemble, ils s’engagent et participent à la mise en place d’une protection de la biodiversité locale. En 2005, le domaine a remporté le Trophée du Meilleur Très Petit Exportateur, lors du cinquantenaire du club des exportateurs de France. Le Comice régional agricole a décerné à Cécile et Henry le prix d’Honneur pour des «Vignerons atypiques». La famille a à cœur de faire découvrir les subtilités de leur terroir, leur environnement, leur travail afin que leurs bouteilles soient ce lien discret entre la nature et eux-mêmes : source de merveilleuse convivialité. Exceptionnel Sancerre blanc L’Expression de Cécile “L’Essence des Terres Blanches” 2007, disponible uniquement en magnum afin de peaufiner son vieillissement, d’une grande finesse avec beaucoup d’expression, suave, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes d’amande, d’abricot frais et de bruyère, est un vin harmonieux, riche et fin à la fois, idéal sur des coquilles Saint-Jacques. Le Sancerre cuvée François de la Grange 2010, tout en subtilité d’arômes (fruits frais, aubépine), sec, typé et parfumé, de bouche puissante et d’une longue finale, avec des nuances délicates de genêt et de coing. Le 2009, puissant et très franc en bouche, au nez subtil, ample et persistant, est racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), est tout en persistance. Le 2008, où s’entremêlent des notes d’amande et de fleurs blanches, est tout en rondeur, avec une note de fraîcheur qui lui est caractéristique. Très beau Sancerre rouge l’Enchantement 2009 (vinification et élevage en fûts de chêne), typé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse, un vin avec une finale bien persistante et puissante, comme cette Expression de Cécile 2007, aux nuances d’amande, mêlant fraîcheur et rondeur au palais. Leur Sancerre rosé 2011, est toujours le meilleur de l’appellation, de belle teinte, avec des notes d’orange et de fleurs blanches, ample, gras, idéal sur des mets épicés. Excellent Sancerre blanc 2011, issu du terroir des terres blanches, au nez complexe et puissant, très harmonieux, aux connotations de petits fruits secs et de poire au palais, de bouche distinguée.

    CHAMPAGNE J.-M. TISSIER


    CHAVOT-COURCOURT
    La famille Tissier, c’est l’expérience transmise de père en fils au fil du temps. La diversité de ce vignoble de 5,35 ha permet des assemblages originaux lors de la composition des cuvées. Après la mise en bouteilles, 3 à 5 années sont nécessaires au vin pour se parfaire dans les caves traditionnelles. Aujourd’hui, c’est Jacques Tissier qui gère le domaine, en succédant à son père Jean-Marie et à son grand-père Diogène Tissier. Et la relève est assurée avec ses fils, Gaëtan et Anthony. Leur Champage Eclat de Terroir, à la mousse fine et légère, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d’abricot, une cuvée savoureuse, très parfumée au palais, avec des nuances de chèvrefeuille et de pêche, tout en distinction. Beau Champagne brut Rosé de Saignée cuvée Delicatessence, très charmeur, tout en subtilité, avec ces notes de rose et de mûre, tout en bouche, est idéal sur des mets légèrement épicés ou un dessert aux framboises. Le Reflet de Terroir brut, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, est une cuvée puissante mais délicate, avec cette suavité en bouche caractéristique. Goûtez l’Eden de Roselis, un rosé de belle teinte, de bouche fine, aux connotations de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée.

     

    CHATEAU REDORTIER


    BEAUMES-DE-VENISE
    Château Redortier, site historique renommé, compte 35 hectares d’un seul tenant particulièrement bien situés face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le Domaine s’étend sur l’aire d’appellation Beaumes-de-Venise et Gigondas, et produit aussi du Côtes-du-Ventoux et du Vin de Pays de Vaucluse. Son terroir est exceptionnel, outre un paysage d’une beauté à couper le souffle, les vignes s’étagent à plus de 400 mètres d’altitude, sur des coteaux exposés plein sud, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. L’exploitation est familiale, Sabine et isabelle apportent tous leurs soins aux vins, sans négliger les conseils avertis d’Etienne et Chantal qui créèrent le domaine en 1956. La culture des vignes est menée de façon raisonnée, dans un souci constant de l’environnement. les rendements sont volontairement limités aux alentours de 30 hl/ hectare ; gage de qualité. Les vendanges se font à la main, ce qui permet un tri rigoureux des raisins dès la cueillette. La vinification est traditionnelle ; pressurage léger, températures contrôlées et maîtrisées tout au long des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuve avant leur mise en bouteilles. Les vins ne séjournent pas en bois, la qualité de leur terroir leur confère un caractère boisé naturel. Les vins Château Redortier sont présents sur les cinq continents ainsi que sur les meilleures tables. La cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Nous disposons d’un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, « La Grange de Château Redortier ».

     

    CHATEAU SAINT-AHON


    HAUT-MEDOC
    Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIe siècle, le Château Saint-Ahon a été acquis par le comte et la comtesse Bernard de Colbert en 1985, c’est à présent leur fille et son mari, Françoise et Nicolas de Courcel, qui ont repris les rênes de ce domaine de 31 ha (60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot noir, 5% Cabernet franc et 5% Petit Verdot), en 2003. Coup de cœur pour leur Haut-Médoc Cru Bourgeois 2009, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut, un vin qui développe beaucoup de volume, très prometteur. Le 2008, charpenté, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez complexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, mérite un peu de patience. Le 2007, bien charnu, de bouche ample et parfumée, tout en persistance d’arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), tout en charme, est à apprécier sur une omelette aux truffes. Beau 2006, médaille d’Or au concours de vins de Bordeaux et de Bronze à Mâcon en 2009 de couleur soutenue, au nez complexe, aux notes de fraise des bois, d’humus et de poivre, un vin corsé et charpenté, aux tanins harmonieux mais puissants, de belle charpente, charnu et prometteur. Remarquable 2005 (60% Cabernet-Sauvignon, 28% Merlot, 10% Cabernet franc et 2% Petit Verdot), médaille d’Argent à Mâcon, un vin de belle robe soutenue, avec ce charnu et cette pointe d’épices spécifiques, de bouche puissante et souple, tannique, de garde.

    MAISON MOLLEX


    SEYSSEL
    La famille Mollex du Pays de Seyssel se consacre à la culture de la vigne et au négoce de ses vins depuis 1359. C’est le plus grand vignoble de l’appellation Seyssel, soit 30 ha de vignes, cultivées uniquement avec le cépage Altesse, aussi appelé Roussette de Seyssel et également le cépage Molette. Aujourd’hui, c’est Jean-Luc et Sébastien qui ont repris le domaine et ils se feront un plaisir de vous accueillir au caveau pour une visite et une dégustation de leurs vins. Superbe Seyssel Vieilles Vignes Roussette 2011, vinifié à basse température à partir de raisins sélectionnés provenant des plus vieilles parcelles (plus de 50 ans), élevage sur lies fines, typé, charmeur et bouqueté, ample et persistant, avec des nuances de fruits jaunes mûrs bien spécifiques, de bouche nerveuse et dense à la fois. Le Seyssel La Tacconnière 2011, aux notes de fruits à chair blanche (poire, pêche), des notes florales (violette, tilleul) et minérales en finale, est parfait sur un poisson d’eau douce comme sur une tartiflette. Remarquable Seyssel Clos de la Péclette 2011, à dominante de fleurs blanches et de noix, d’une belle persistance, dense au nez comme au palais, mêlant élégance et structure. Leur Roussette de Seyssel cuvée La Tacconnière 2010, fermentation alcoolique très lente, pas de fermentation malolactique, de robe or pâle aux reflets argentés, est un vin frais et suave à la fois, très agréable à l’apéritif ou des crustacés. La Mondeuse, sols argilo-calcaire et molasses d’alluvions glaciaires, est une référence. Excellent Seyssel Méthode Traditionnelle brut, deuxième fermentation de prise de mousse en bouteille, celle-ci est réalisée sur lattes, pendant une durée variant de 18 à 24 mois alors que la législation n’impose que 9 mois, ce qui va privilégier la finesse de ce très joli vin, de mousse légère, de bouche charmeuse, riche en arômes (amande, pêche, fleurs...).

     

    DOMAINE MARC JOMAIN


    PULIGNY-MONTRACHET
    Philippe, Catherine et Christophe JOMAIN, frères et soeurs, exploitent leur propre domaine au sein d'un groupement foncier créé le 03 novembre 1992. Le domaine comprend 9 hectares de vignoble à PULIGNY-MONTRACHET dont 4 produisent essentiellement des grands vins blancs de réputation mondiale issus du cépage chardonnay dans les appellations village, 1er cru et grand cru. Alliant modernisme et tradition, le domaine est dirigé avec dynamisme par la famille JOMAIN. Soucieux de préserver l'environnement, le domaine suit un programme de lutte raisonnée. La lutte raisonnée permet de préserver la qualité sanitaire des récoltes sans altérer le milieu écologique en utilisant uniquement des produits de traitement sévèrement homologués et utilisés au cas par cas suivant l'état sanitaire de chaque parcelle. Les efforts portent leurs fruits car le milieu écologique se reconstitue dans le vignoble. La vendange est récoltée manuellement, la vinification respectueuse de chaque appellation s'effectue par pressurage pneumatique. Les vins fermentent en fût de chêne dans une proportion n'excédant pas le quart de fût neuf. L'élevage traditionnel et la mise en bouteilles sont réalisés avec minutie sans manipulation excessive des vins sous le contrôle étroit d'un laboratoire d'oenologie agrée. Durant la fermentation malo-lactique les vins sont bâtonnés afin d'obtenir davantage de rondeur et de complexité. Au printemps, les vins sont alors soutirés et clarifiés par collage, la mise en bouteille intervenant généralement début septembre. Découvrez leur Puligny-Montrachet Premier Cru Les Pucelles 2010, un vin minéral, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits, avec des notes de tilleul et d’abricot. Remarquable 2009, avec ces senteurs spécifiques de pomme et d’amande grillée, un grand vin, gras, tout en arômes et longueur en bouche avec ces connotations discrètes de poire et de brioche, vraiment remarquable. Le Puligny-Montrachet Premier Cru Les Combettes 2010, avec ces notes de noisette et de miel, intense, tout en finesse, un vin à ouvrir sur des bouchées à la reine. Le 2009 est dense et subtil, un vin où l’on trouve des notes de tilleul et d’amande, typé, de bouche puissante, de robe jaune pâle aux reflets d’or, avec beaucoup de moelleux et de persistance.

     

    DOMAINE CRET DES GARANCHES


    COTE-DE-BROUILLY
    Au sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin, viticultrice, produit du Brouilly et Côte-de-Brouilly et cultive avec conviction ses 11,60 ha de vignes, cépage Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeuls vignerons, présents à Odenas depuis 1752. Le vin prend alors sa robe rubis et ses arômes de fruits rouges et de fleurs dans la cave. L’attention permanente et la passion de Sylvie Dufaitre-Genin font le reste. “Depuis plusieurs années, précise-t-elle, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent le vin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui remplit son œuvre. Tous les ans, les vignes, d'une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main. Ensuite ces raisins sont vinifiés selon la méthode traditionnelle beaujolaise, ce qui confère au Brouilly et Côte-de-Brouilly leurs caractères si particuliers.” Voilà un bien beau Brouilly 2011, provenant de vignes de 40 ans vendangées manuellement, il est élevé 7 mois en cuves, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, au nez de cassis et d’épices, un vin opulent aux tanins soyeux. Le 2010 est excellent, de couleur profonde, ample, au nez où prédominent les fruits cuits, aux tanins mûrs, tout en persistance, un beau vin classique, intense et charmeur au palais. Excellent Côte-de-Brouilly 2009, aux arômes subtils où dominent les fruits mûrs et la violette, tout en structure, très typé, alliant finesse et charpente, un vin de bouche puissante, d’excellente évolution comme en atteste le 2006, un vin de très belle robe pourpre soutenu, aux notes de mûre et de cuir, légèrement épicé, poursuit une fort belle évolution. Le Brouilly 2009, Sélection du Tastevinage d’Automne 2010, au nez dominé par la fraise et la mûre, est riche, structuré, d’une jolie finale, un vin classique, aux tanins mûrs mais bien présents. Goûtez aussi le Brouilly 2009, production limitée à 500 bouteilles, élevé 18 mois en fûts de chêne français (neufs), pas filtré, degré naturel 14,4°, un vin de couleur soutenue, de bouche corsée et puissante, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins étoffés, qui mérite de la patience.

     

    CHAMPAGNE ETIENNE OUDART


    BRUGNY
    Un village à quelques kilomètres d’Épernay, berceau de la maison Oudart depuis 1958. La passion du terroir a engagé depuis longtemps déjà, cette famille à préserver son vignoble en privilégiant le maintien d’une biodiversité, le choix de produits et de techniques naturels. Cette démarche de viticulture « raisonnée » est un véritable état d’esprit. Membre du réseau Magister, l'exploitation est engagée dans une démarche viticole durable et efficace : suppression totale de l'utilisation d'insecticide depuis 10 ans, tout simplement en maintenant l'équilibre entre certains parasites se faisant concurrence et se détruisant eux-mêmes. La recherche de qualité a amené cette exploitation à travailler ses vinifications dans une petite coopérative familiale, bénéficiant d’un outil de production moderne et performant, favorisant le parcellaire et donc le terroir. L’amour du champagne, perpétué de père en fils, permet aujourd’hui de proposer une gamme de champagnes matures, aux arômes atypiques révélés par le jeu des assemblages cépages / terroir. Le tout explique ce Champagne brut Référence, à parts égales de Pinot noir et Chardonnay (40% chacun), et 20% de Pinot Meunier, prix d’Excellence au concours des Citadelles du vin 2011, à la mousse fine et légère, à dominante de fruits mûrs, très fruité, très équilibré, harmonieux en bouche, très persistant, idéal également à table. Le Chardonnay brut Millésimé, un pur Chardonnay, issu exclusivement de la récolte 2004, médaille d’argent au concours des Chardonnay du Monde 2010, de belle robe or pâle, tout en fruits, très rond en bouche, tout en structure et parfums, au nez subtil, ample et charmeur. J’ai bien aimé aussi cet Extra-brut, assemblage de 40% de Pinot noir, 20% de Chardonnay et 40% de Pinot Meunier, avec un dosage extra-brut à 5 g, une cuvée distinguée, mêlant ampleur et fraîcheur, tout en finesse, au nez de fruits secs et de lis.

     

    SCEA CHATEAU CAILLIVET


    GRAVES
    Au sein de l’appellation Graves, le Château CAILLIVET, à 35 km au sud de Bordeaux, domine la vallée de la Garonne et ses vignobles. Sur ce terroir d’exception sont cultivés 7,5 ha en rouge et 4 ha en blanc. Travaillée en agriculture raisonnée, la vigne et le suivi permanent permettent aux vins de la propriété de remporter de nombreuses récompenses : Millésime rouge 2011 médaille d’or au Concours de Bordeaux 2014, Millésime rouge 2012 médaille d’or au Concours de Bordeaux 2015. Nous serons heureux de vous les faire découvrir, avec ou sans rendez, par une dégustation dans une ambiance chaleureuse et familiale. Voilà un savoureux Graves rouge 2012 (60% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon), élevé en fûts de chêne, souple et soyeux, avec une structure tannique puissante, un bouquet de fruits noirs et de poivre, d’une finale persistante et boisée, qui mérite d’être attendu pour profiter de son potentiel. Le 2011 de couleur rubis, de bouche classique, de charpente soutenue, est riche et parfumé, avec ses tanins ronds et mûrs, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, un vin structuré, parfait sur une entrecôte à la Bordelaise. Le 2010, aux notes de cerise et de sous-bois, de belle robe intense, très équilibré au nez comme en bouche, alliant charpente et rondeur, complexe, très persistant, de belle évolution. Le Graves rouge In 2012, complexe, avec des arômes de fruits noirs, d’épices, est un vin harmonieux, d’une jolie robe groseille, de bouche classique.

     

    BESTHEIM


    CREMANT D'ALSACE
    CREMANT D’ALSACE PRESTIGE BESTHEIM Situé au cœur du vignoble haut-rhinois à deux pas de Colmar, Bestheim, fondé en 1765 dispose de deux sites de production situés à Bennwihr pour les vins tranquilles et à Westhalten pour les Crémants d’Alsace. S’appuyant sur un vignoble de 1400 ha exploité par 480 vignerons passionnés par leur métier, Bestheim est une entreprise particulièrement engagée dans la préservation de l’environnement et s’investit au quotidien dans cette démarche à la fois dans le vignoble comme au sein de l’entreprise (lutte raisonnée, tri sélectif, valorisation des déchets, isolation performante, économies d’énergie, mise en place de chauffe-eau solaire, covoiturage des salariés, sélection de ses fournisseurs en fonction de leur engagement « vert », …) Bestheim produit toute la gamme des vins d’Alsace allant des Crémants aux sept cépages alsaciens parmi lesquels sont déclinés les vins de la gamme "Classic", lieux-dits, Grands Crus ainsi que les fameuses Vendanges Tardives. En 2008, Bestheim a décidé de diversifier ses productions en s'installant dans le vignoble Bordelais afin de renforcer ses positions commerciales. Bestheim exploite le Château Fillon en Bordeaux Supérieur, sur environ 45 hectares de vignobles. Découvrez le Crémant d'Alsace brut rosé, vieillissement minimum de 12 mois sur lattes, pur pinot noir, de très belle teinte, avec ce nez dominé par les fruits frais, de bouche ample et de mousse légère. A ses côtés, le Crémant d'Alsace Prestige Bestheim, vieillissement de 36 mois sur lattes, les raisins proviennent des terroirs calcaires de Westhalten, pur pinot blanc, le design unique de la bouteille en fait une cuvée haut de gamme. Très bon Gewurztraminer grand cru Zinnkoepflé 2007, de bouche fruitée, légère et ronde, tout en charpente, au nez complexe, généreux et charmeur, aux notes de tilleul, de très bonne évolution. Beau pinot gris sélection de 2005, rares et prestigieuses, les sélections de Grains Nobles sont obtenues par tris successifs des grains atteints de pourriture noble, la concentration rend l'identité du cépage plus discrète, au bénéfice d'une puissance, d'une complexité et d'une longueur en bouche exceptionnelle. La production du "Grains Nobles" est en moyenne d'une fois par décennie.

     

  • LES HUIT CHABLIS INCONTOURNABLES

     

    Domaine Daniel DAMPT et Fils

     

    Domaine Daniel DAMPT et Fils 

    (CHABLIS)

    1, rue des Violettes
    89800 Milly
    Téléphone :03 86 42 47 23
    Télécopie : 03 86 42 46 41
    Email : domaine.dampt.defaix@wanadoo.fr
    Site : www.dampt-defaix.com

     

    Un domaine de 30 ha, une lignée de vignerons depuis plus de 150 ans, qui tiennent à conserver à leur propriété son caractère familial traditionnel. Le fils Vincent a rejoint son père après avoir fait ses études et un stage en Nouvelle-Zélande. Il est rejoint, à son tour, par son frère cadet Sébastien, qui a terminé des études viti-œno-commerciales à Beaune et effectué un stage en Australie.
    Coup de cœur pour ce Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux notes florales complexes (rose, acacia…), fondu en bouche avec cette touche de brioché, très aromatique, au nez dominé par les fruits mûrs, à prévoir sur des huîtres chaudes ou des quenelles de saumon. Le 2013, dégage un nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, un vin dense, tout en nuances, bien persistant ettypé, parfait avec une blanquette de ris de veau.
    Beau Chablis Grand Cru Bougros 2013, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante au nez comme en bouche, d’une grande finesse, bien typé, au nez complexe et puissant (fruits frais et secs). Tout aussi typé, le Chablis Premier CruVaillons 2013, tout en charpente, aux notes de rose, généreux et charmeur, associant distinction et fermeté, aux notes fruitées subtiles au palais, comme cet autre Premier Cru Beauroy, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de tilleul, tout en harmonie, d’une finale ample où se décèle le pain brioché. Excellent Chablis Premier Cru Côte de Léchet, aux nuances complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), un vin riche et très flatteur.

    Sylvain MOSNIER

     

    Sylvain MOSNIER 

    (CHABLIS)

    36, route Nationale
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 96 et 06 68 37 92 99
    Télécopie : 03 86 42 42 88
    Email : sylvain.mosnier@libertysurf.fr
    Site : www.chablis-mosnier.com

     

    Sylvain Mosnier a d’abord entamé une carrière de professeur de mécanique automobile. Petit-fils et arrière petit-fils de viticulteur, il saisit l’opportunité de s’ installer en 1978 (à 34 ans) suite à la retraite de son beau-père qui lui a loué environ 2 ha de vignes en appellation Chablis. Aujourd’hui, Monique, sa femme et Stéphanie, sa fille, gèrent à ses côtés ce domaine de 18 ha, dont les vignes sont situées sur du portlandien ou sur une couche plus ancienne appelée kimméridgien (Premiers Crus et une partie des Chablis).
    Fidèle à lui-même, très typé, ce Chablis Premier Cru Beauroy 2014, de robe or pâle, de bouche puissante, d’une jolie complexitéaromatique avec des connotations de rose, de citron et de grillé, mêle élégance et structure. Le 2013 est parfumé (agrumes, noisette), de bonne bouche, aux notes d’aubépine et de pain grillé au palais. Le 2012, d’une belle robe or pâle, est un vin minéral et racé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, riche, savoureux et plein, associe charnu et suavité.
    Le Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, suave comme il se doit, tout en finale avec ces connotations de narcisse, de pomme et de noix, est à déboucher avec un feuilleté de blanc de turbot. Excellent Chablis Vieilles vignestypé comme nous les aimons, riche et rond, très fin, au nez subtil (fruits frais, amande), tout en persistance d’arômes, d’une belle longueur.

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

     

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils 

    (CHABLIS)
    Olivier Heimbourger
    Rue de la Porte-de-Cravant
    89800 Saint-Cyr-Les-Colons
    Téléphone :03 86 41 40 88 et 06 19 58 54 84
    Télécopie : 03 86 41 48 83
    Email : heimbourger@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-heimbourger.com

     

    La famille Heimbourger exploite la vigne depuis 3 générations, sur un terroir spécifique à la région, de coteaux de nature argilo-calcaire : le kimméridgien.
    “Nous avons restauré notre caveau de dégustation, en faisant un cadre chaleureux avec pierres et poutres apparentes,” précise-t-on.
    Excellent Chablis cuvée Pierre 2014, dont la particularité est, qu’après le pressurage et le débourbage, le jus est descendu directement en tonneaux dans la cave, où il fait sa fermentation alcoolique et malolactique. Les derniers mois, un bâtonnage est effectué une à deux fois par semaine. Après ces 11 mois d’élevage, le vin est filtré puis mis en bouteilles… le tout donnant ce vin rondfloral au nez comme en bouche, avec des notes de rose et d’amande, très persistant, charmeur par sa finesse aromatique, de bouche profonde et intense où se retrouvent le lis et la pêche mûre, un vin parfait sur des noix de Saint-Jacques au fenouil ou une bouillabaisse de lotte.
    Le Chablis 2014, issu du terroir de Chablis, Courgis et Préhy, est marqué par cette vivacité persistante due à ce beau millésimeclassique de l’appellation, associant richesse aromatique et ampleur en bouche, avec des connotations d’aubépine et de pomme, un vintrès charmeur.
    L’Irancy cuvée Pierre rouge 2013, issu d’un élevage de 11 mois en fûts de chêne (Pinot Noir majoritaire et 5% de César), au nez dominé par les petits fruits rouges cuits (griotte, pruneau), de belle robe soutenue, est un vin avec une structure très harmonieuse. L’Irancy 2013, élevage pour 40% en fût de chêne durant 11 mois, est biedn typé, de robe pourpre intense, aux notes classiques de mûre et de sous-bois, avec des tanins souples.

    Gérard TREMBLAYCHABLIS Gérard TREMBLAY

     

    Gérard TREMBLAY 

    (CHABLIS)
    Famille Tremblay
    12, rue de Poinchy
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 40 98
    Télécopie : 03 86 42 40 41
    Email : gerardtremblay@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay

     

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leur fils Vincent la même fibre pour élever de grands Vins typés.
    “Le millésime 2015 est issu d’une année assez chaude et sèche, nous explique Vincent Tremblay, il a juste plu avant les vendanges, beaucoup de vignobles ont été grêlés, nous avons eu la chance d’avoir été épargnés, seul un hectare et demi a été touché. Nous avons vendangé rapidement pour conserver la qualité.
    La pluie a été salutaire pour regonfler un peu les raisins qui souffraient de sécheresse. Le 2015 est un vin très gourmand, aux arômesde fruits mûrs, très belle fraîcheur, c’est un vin plaisir, les clients vont adorer.
    Il reste encore très peu à la vente des Premiers Crus 2014, les Vins commencent à bien s’exprimer, très belle typicité Chablis, des Vinscomplets qui ont un bon potentiel de garde. Ils offrent de jolis arômes de fleurs blanches, une bonne minéralité bien présente en bouche.
    Cela fait deux ans que ma sœur Eléonore travaille avec nous, elle s’occupe des vinifications, elle a un bon “professeur” dit-elle, en effet, j’apprends avec mon père, Gérard. Cela se passe très bien, nous formons une bonne équipe avec mes parents.”
    Remarquable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, de bouche subtile avec des nuances d’amande et de narcisse, au nez franc, de bouche délicate, à déboucher sur une tête de veau sauce gribiche, par exemple. “Ce millésime 2014 offre des Vins équilibrés avec une belle matière, précise Gérard Tremblay, des Vins que l’on pourra boire jeunes sur le fruit mais qui sont aussi des Vins de garde grâce à la belle matière. Des Vins fruités, complexes qui présentent une belle fraîcheur, de la minéralité que l’on dégustera après les 2013.”
    Le 2013, puissant et bouqueté, avec des senteurs délicates de poire et de noix, d’une nervosité en bouche certaine, mêle charpente etfinesse. Le 2012, tout en nuances, avec une bouche délicate dominée par des senteurs d’agrumes et de fruits secs, est de belle structure, tout en vivacité. Le 2011, de bouche mûre et très harmonieuse, est un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et defruits, savoureux au palais, parfait, par exemple, sur des petits escargots gris rissolés.
    Le Premier Cru Montmains 2014 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse, de grillé et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche riche, longue, ample. Le 2013, aux arômes de fruits blancs, avec, en finale, des notes subtiles de miel, de rose et de citron, d’une grande persistance, mêle charme et structure au palais. Le 2012 est tout en nuances, un vin puissant, vineux mais fin, corsé et fruité, équilibré et rond, à découvrir sur des viandes blanches. Très savoureux 2011, associant puissance et distinction, très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2014, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande et de poire, tout en harmonie. Savoureux 2013, aux arômes délicats de fleurs blanches, ample, qui allie charpente et distinction, très fin, tout en bouche, légèrement miellé en finale.
    Vous aimerez aussi le Chablis Premier Cru Beauroy, avec des nuances de pomme et de chèvrefeuille, de belle robe, tout en harmonie au palais. Le 2011, qui dégage des connotations de petits fruits secs et de poire, commence à très bien s’apprécier, avec cette bouche délicieuse. Le 2010, médaille de Bronze Paris 2012, développe des arômes de fougère, de noix et de fruits frais, d’une grande finesse, c’est un grand vin chaleureux, avec une belle finale. Pour la très bonne bouche, ce formidable Chablis Grand Cru Vaudésir 2011, d’une belle couleur jaune clairbrillant et limpide, au nez d’abricot frais, riche et fin à la fois, aux notes délicates d’épices et de pain grillé, avec beaucoup de moelleux et de persistance, un vin gras et chaleureux, que l’on apprécie sur un feuilleté de blanc de turbot. Splendide 2010, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secssuave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), d’une grande maturité, un vin très prometteur. Le 2009, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est de bouche savoureuse. Le 2008, un très grand millésime, avec un remarquable équilibre entre la puissance et l’acidité,minéral, très racé, avec des connotations de chèvrefeuille et de pomme, de belle garde. Très beau 2007, où la finesse prédomine, fermeet concentré, tout en onctuosité, très parfumé, très fin, tout en nuances aromatiques, de bonne bouche persistante, qu’il faut, évidemment, savoir attendre pour profiter de son véritable potentiel. Remarquable 2006, très typé, riche en arômes de fleurs et de fruitsconfits, d’une belle longueur, d’une grande richesse, complexe, au nez intense, avec ces connotations en finale de lis, de rose et de musc, un vin ample et gras.
    Tout en vivacité, le Petit Chablis 2015, à la robe brillante jaune vert, est franc et sec.

    Jean-Marie NAULIN

     

    Jean-Marie NAULIN 

    (CHABLIS)

    30, rue de la Voie-Neuve
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 40 95
    Télécopie : 03 86 42 12 74
    Email : domainenaulin@orange.fr

     

    Belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 12 ha.
    “Le 2015 est de très belle qualité, nous raconte Mme Naulin, épargnée par la grêle, la récolte a été saine jusqu’à la vendange. Ces bonnes conditions réunies ont produit un vin fruitéminéral, un millésime d’une très bonne année mais pas d’une année exceptionnelle.
    En vente en 2016 : quelques 2014 puis des 2015 qui seront mis en bouteille en Mai-Juin.”
    Voilà un remarquable Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux nuances de noisette grillée, de poire et d’amande fraîche, gras et secà la fois, dense en bouche, avec des connotations de noix et d’abricot frais en finale, parfait sur des anguilles persillées ou des filets de lieu jaune. Le 2013, toujours très typé, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, est un vin où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille. Savoureux 2012, de teinte pâle, fin, ample, aux nuances délicatement citronnées, avec cette pointe de nervosité présente, d’une grande persistance aromatique au palais. Beau 2011, suave, aux connotations de pêche et de narcisse, très bouqueté, vraiment très charmeur. Le 2010 est un vin au nez de fleurs blanches et de noisette, très fruité, très équilibré, de bouche fine et harmonieuse.
    Le Chablis Premier Cru Beauroy 2013 est tout en structure et parfums (genêt, amande, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment charmeur. Le 2012, au nez de narcisse, dégage une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin vif, sur le fruit, opulent. Belle réussite encore avec le 2011, typé, de robe très claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de miel. Excellent Chablis, aux nuances délicates de petits fruitsblancs et d’amande, d’une jolie persistance.

    Domaine Guy ROBINCHABLIS Domaine Guy ROBIN

     

    Domaine Guy ROBIN 

    (CHABLIS)
    Marie-Ange Robin
    13, rue Berthelot
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 12 63
    Télécopie : 03 86 42 49 57
    Email : contact@domaineguyrobin.com
    Site : www.domaineguyrobin.com

     

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis.
    “J’ai des Vins un peu capricieux, nous dit Marie-Ange Robin, et cela est dû aux vieilles vignes, je les laisse donc se bonifier à leur gré. En Juillet, 10 mois après les vendanges, lors des remontages, on peut vraiment apprécier la qualité. Déjà, quand on ouvre les fûts, lacave est embaumée par les arômes de fruits, de fleurs blanches (pivoine) et d’agrumes, la minéralité est bien présente.
    Nos Vins sont issus de vieilles vignes, c’est ce qui leur donne cette grande qualité de Vins aboutis, très aromatiques et complexes, trèstypés de leur terroir. La régularité de nos Vins est liée au phénomène terroir. Les consommateurs, en effet, ne veulent pas un Chablisclassique, ils veulent se faire surprendre. J’exporte beaucoup mes Vins vers l’Asie car j’ai de la demande, Hong Kong, Taïwan, le Japon et la Chine, mais aussi en SuisseAllemagne, Suède, Finlande, Norvège, Italie, Belgique et beaucoup en France, à des clients qui commandaient déjà à mes parents et maintenant, ce sont leurs enfants qui s’adressent au Domaine, gage de grande fidélité. C’est gratifiant pour moi que mes efforts qualitatifs soient reconnus et appréciés.
    En 2015, les Chablis Vieilles vignes 2012 sont en vente à la cave, puis nous commençons les Chablis Premier Cru 2013 comme le Montée de Tonnerre et Le Vaillons, encore trop jeunes mais tellement prometteurs, nous avons aussi le Montmains 2012, un vin vraiment très joli, médaille d’or au Féminalise et Tasteviné en 2014. Pour les Grands Crus, Valmur 2008 est extraordinaire, il est tellement linéaire, c’est un régal du début à la fin. Ce n’est qu’avec les années de bouteilles que nous nous rendons compte du qualitatif des vieilles vignes, nous devons être patients pour savourer les 2008 et les 2009. Je vous invite à ouvrir une bouteille de Valmur 2008 ou un Vaudésir 2009, ce n’est que du bonheur ! »
    Elle a raison et on s’en aperçoit vite en débouchant ce grandissime Chablis Grand Cru Vieilles vignes Valmur 2008, médaille d’or à Berlin, d’une grande minéralité, au nez très iodé, embruns, puis après aération on perçoit de la rose fraîche et les épices, un grand vin, de belle bouche avec une vivacité rafraîchissante. Le 2007 est un vin racé, d’une belle onctuosité en bouche, toujours minéral et complexe, de belle harmonie, avec ses odeurs caractéristiques d’amande grillée et de fruits jaunes frais, opulent, de garde.
    Sublime Chablis Grand Cru Vaudésir 2012, marqué par ses vieilles vignesnerveux comme il le faut, aux nuances d’agrumes et de grillé, de bouche ample, complexe, suave, avec des notes de pêche fraîche et de pamplemousse. Le 2011, très équilibré, parfumé, au nezdominé par les fruits jaunes frais et le pain brioché, tout en bouche, vif et fin, un vin classique et distingué, d’une belle harmonie, long, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul). Formidable 2010, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s’allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, d’abricot frais et de grillé, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Le 2009, beau nez où se marient des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur, un vin d’une grande finale solaire mûre avec des nuances de caramel. Le 2008, avec ce nez mûr, a des notes de noix fraîche. Après aération, se dévoilent des nuances de thé, de menthol et une dominante florale, de bouche intense, dégageant presque une impression sucrée de bonbon, d’acacia. Le 2007, tout en charpente, parfumé, fin et riche à la fois, avec des notes subtiles de pain grillé et d’agrumes, de garde. Exceptionnel 2006, tout en distinction, riche en arômescomme en charpente, d’une grande ampleur aromatique en bouche (aubépine, pêche, noisette), très typé.
    Le Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles vignes 2012 est délicieux, encore très jeune, bien sûr, d’une très grande finesse, bien typé, aunez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, de robe jaune clair, parfait sur des crustacés. Très beau 2011, aunez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, de bouche ample, est un grand vin de belle couleur jaune ambré, qui mêle structure et vivacité, harmonieux au palais avec des nuances de pomme, de musc et de miel. Le 2010 est tout en bouche, très parfumé, très fin, d’une belle amplitude au nez comme au palais, un vin minéral. Superbe 2009, dégage un nez beurré de noix, la bouche est plus fraîche que le nez avec une touche d’orange confite. Le 2008, d’une grande finesse, est un grand vin gras et onctueux, très typé, légèrement épicé, avec cette finale impressionnante où s’associent le musc, le silex et les fruits frais. Le Chablis Grand Cru Les Clos2009, issu de vignes de 44 ans situées sur la rive droite du Serein, sol de colluvions argilo-calcaires très caillouteux sur sous-solkimméridgien, sud-sud-ouest. Un grand vin de bouche persistante, avec ces notes de lis, de coing et de rose, alliant fraîcheur et rondeur, équilibrésuave, de très belle évolution. Exceptionnel, le 2007 développe des notes d’abricot frais, de narcisse et de fruits secs,gras mais très frais à la fois, de bouche très équilibrée en acidité, mais dense, intense, savoureuse, d’une belle finesse, d’une grande finale.
    Son Chablis Premier Cru Montmains 2012, tout aussi savoureux, est issu d’un terroir versant sud et sud-est rive gauche du Serein, solde colluvions argilo-calcaire très caillouteux sur sous-sol kimméridgien. vignes de 30 à 45 ans d’âge. Vendanges manuelles. Décantationnaturelle des Vins sans ajouts d’enzymes pectolytiques, la fermentation alcoolique se fait uniquement avec des levures indigènes. “Un très grand millésime à Chablis, poursuit Marie-Ange Robin, petits rendements de raisins bien sucrés, belle acidités. En bouche, notesvanilléesraisins secs. En arrière plan, notes marneuses d’argile bleue renforçant l’impression boisée, l’ensemble est solaire. Bouche puissante avec une attaque saline, boisé fin et très élégant. Belle fraîcheur pulpeuse de groseille. Vin au très gros potentiel de garde(2020). Délicieux sur les poissons et les viandes blanches en sauce.”
    Le Chablis cuvée Marie-Ange, corsésuave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, est tout en bouche, d’une belle finale.
    Le Montée-de-Tonnerre 2014 est tout en nuances et vivacité. “Pour le millésime 2014, la météo a été moins compliquée, poursuit Marie-Ange Robin. Débourrement très précoce, printemps sec et plutôt chaud. En Juin, nous avons eu des températures élevées lors de lafloraison ce qui a occasionné un peu de coulure. Juillet et Août ont été deux mois plutôt frais et pluvieux. Vu la date de floraison, la récolte était initialement prévue début Septembre, mais l’été maussade, a retardé l’évolution. Comme souvent, septembre est beau, sec, avec des vents du Nord. Ce vent du Nord qui permet une belle et lente maturation. Cela donne des Vins plus salivants, toniques, plus iodés, bref, plus sur la minéralité chablisienne que 2013, des Vins bien typés. On se rapproche des millésimes 2005 et 1990”.
    On poursuit avec le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, fort bien élevé, gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette, un vin tout en rondeur. Le Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieillesvignes 2013, d’une belle onctuosité en bouche, est gras, d’une grande complexité aromatique, riche en arômes comme en charpente, aux notes de tilleul, de brioche et de musc.

    Domaine du CHARDONNAYCHABLIS Domaine du CHARDONNAY

     

    Domaine du CHARDONNAY 

    (CHABLIS)
    E.Boileau, W.Nahan et Ch.Simon
    Moulin du Pâtis
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 48 03
    Télécopie : 03 80 42 16 49
    Email : info@domaine-du-chardonnay.fr
    Site : www.domaine-du-chardonnay.fr

     

    Étienne Boileau, William Nahan et Christian Simon, exploitent un joli vignoble de 38 ha. Depuis sa création en 1987, le Domaine n’a cessé de se perfectionner, tant en équipements et installations qu’en savoir-faire pour ne privilégier que la qualité.
    Selon Etienne Boileau, “le 2015 a moins d’acidité que le 2014, mais il reste concentré, d’une grande fraîcheur, aromatique, dominé par les fleurs blanches, il est friand, agréable, moins minéral et moins de garde que le 2014. La récolte a été bonne sauf sur les secteurs grêlés.
    Ventes en 2016 : à partir de Mai, les Petits Chablis 2014, en Juin les Montmains et Vaillons 2013, puis les Premiers Crus 2014.”
    Remarquable Chablis Premier Cru Mont de Milieu 2014, élégant, tout en finesse, dense en bouche, avec des connotations persistantes de noisette et d’abricot, un vin ample au palais. “En 2014, la floraison a subi un coup de chaleur qui a provoqué des coulures, d’où vigilance et traitements, nous raconte Etienne Boileau. Végétation restreinte en août, la maturité a été sauvée en septembre. Vendange précoce (du 17 au 30 septembre) avec des jus à 12, 12,6° en sucre et des acidités élevées. Vinification et élevage ont bénéficié d’une attention particulière et d’une adaptation spécifique au millésime, les fermentations malolactiques ont été parfaites et terminées avant Noël. Soutirage mi-janvier, vérification excellente de l’état des lies, d’où reprises des fines lies sans sulfater.
    Nombreuses médailles obtenues sur les millésimes 2012, 2013, et 2014.”
    Le Chablis Premier Cru Montée-de-Tonnerre 2014 (sous-sol argilo-calcaire kimméridgien du Jurassique secondaire), de bouche franche, d’une élégante nervosité et d’une minéralité prononcée, aux agréables notes de roses et de citron. Le 2013, où la finesse prédomine, estonctueux, parfumé, tout en nuances aromatiques, d’une longue finale. Le 2012 est remarquable, à dominante de fleurs blanches et d’amande, charpenté, au fruité complexe, généreux et charmeur.
    Le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère), comme le Chablis Premier Cru Vosgros 2013, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette.

    Domaine Alain GEOFFROYCHABLIS Domaine Alain GEOFFROY

     

    Domaine Alain GEOFFROY 

    (CHABLIS)
    Nathalie Geoffroy
    4, rue de l’Equerre
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 76
    Télécopie : 03 86 42 13 30
    Email : info@chablis-geoffroy.com
    Site : www.chablis-geoffroy.com

     

    Un domaine familial depuis 5 générations, de 45 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral (45 ha). Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial: son épouse, Cathy Geoffroy (directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley.
    “En 2015, les jus étaient très beaux, nous explique Alain Geoffroy, il n’y a pas eu de grêle d’où une parfaite concentration, des vinstendres avec peu d’acidité et en quantité traditionnelle, en bref, toutes les conditions étaient rassemblées pour « l’optimal ».
    Un bâtiment de stockage pour accueillir une nouvelle mise en bouteilles a été terminé récemment.
    Récompenses obtenues : médaille de Bronze à l’International Wine Challenge pour le Chablis 2014 et Médaille d’Argent au Japan Wine Challenge, Médailles d’Argent encore aux deux mêmes concours pour notre Chablis Beauroy 2014. On poursuit avec une médaille d’Oraux Vignerons Indépendants à Paris et une d’Argent au Burgondia Beaune pour le Beauroy 2013, deux médailles d’Argent (Féminalise et Chardonnays du Monde) pour le Chablis 2013.”
    Beau Chablis Premier Cru Beauroy 2014, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), un vin de jolie robe dorée, est de belle vinosité mais avec cette nervosité persistante, de bonne bouche, aux notes de tilleul et d’agrumes mûrs, que l’on peut déboucher, notamment, sur des petits escargots gris rissolés ou une terrine de volaille en gelée. Le 2013 est intense au nez comme en bouche, charmeur avec ces notes de fruits secs et de coing, très agréable en finale. Le 2012 se goûte toujours très bien, de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en finale. Le 2011 est distingué, d’un grand classicisme, marqué par des notes de fruitsmûrs et de fleurs blanches. Le Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2014, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, associe nervosité et souplesse aux papilles.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2013, très caractéristique de son terroir, qui dégage des notes minérales, aux accents de citron et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robeferme et suave en bouche, d’une jolie finale, tout en séduction. Le 2013 se goûte toujours très bien, avec cette nervosité qui s’allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, de poire et de fruits secs, tout en persistance. Il y a également le Chablis Vieilles vignes, de bouche florale et subtile, aux arômes de noisette et d’amande grillée, charmeur.
    Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon.

     

  • LE MEILLEUR DU BEAUJOLAIS

     

    La géographie

    L’appellation concerne en tout 72 communes et deux grandes zones la composent :

     

    - La première, située au sud du vignoble, s’inscrit globalement dans un quadrilatère dont les sommets sont Chazay-d’Azergues, Pontcharra-sur-Turdine, Chamelet et Ville­franche ; elle est traversée, dans sa partie sud, par l’Azergues et ses nombreux affluents, le plus important d’entre eux, le Soanan, rejoint l’Azergues aux ponts Tarrets. Au sud-ouest (entre Soanan et Azergues), les coteaux s’adossent à une petite chaîne de sommets dont le plus avancé est le mont Chatard (701 m).

    Au nord-est de l’Azergues, les crêts Rémont puis une succession de sommets s’étageant entre 650 et 800 m constituent l’arête principale d’où descendent les coteaux dont les pentes s’étalent en éventail en direction du val de Saône et jusqu’à Villefranche. Une chaîne de crêtes nord-sud (Charnay-Pommiers), parallèle au val de Saône domine (350 à 400 m) un magnifique paysage de collines couvertes de vignes. Le sol est constitué de dépôts sédimentaires argilo-calcaires qui datent de l’ère secondaire ; on y trouve des roches variées, grès, calcaire blanc, calcaire à gryphées, pierre dorée. Les calcaires et leurs sols argileux ou caillouteux donnent des terres gardant l’humidité et la fraîcheur. L’épaisseur du sol est faible (quelques dizaines de centimètres) et les cailloux nombreux. Les sols sont souvent riches en calcaire. Ce sont des terres peu profondes, qui alternent avec les terres gréseuses.

     

    - La seconde zone s’étire en direction du nord, en une bande presque continue, depuis Villefranche jusqu’à la Saône-et-Loire, sur les premiers coteaux, longeant la vallée de la Saône. Les sols sont essentiellement constitués d’alluvions déposées au cours des ères tertiaires et quaternaires et, dans les parties les plus hautes, de déchets d’érosion provenant des zones supérieures (roches métamorphiques délitées et pourries). Ces cailloutis, argileux et non calcaires, forment des terres à vignes très caillouteuses en surface et argileuses en profondeur.

    Les pentes sont très faibles et le sol facile à travailler. Elles se rapprochent des terres argileuses du secondaire. Les terrains argilo-calcaires de la partie sud de l’aire d’appellation sont des terrains plutôt froids, ne favorisant pas la maturation précoce des raisins, les vendanges ne s’y font pas très tôt ; les vignes des bas de coteaux à proximité du val de Saône, cailloutis alluviaux mêlés d’argile, sont plutôt précoces pour la maturation.

     

     

    Château d'EMERINGES

     

    Château d’EMERINGES 

    (BEAUJOLAIS-VILLAGES)
    Pierre David

    69840 Émeringes
    Téléphone :04 74 04 44 52
    Télécopie : 04 74 04 44 52
    Email : chateau-emeringes@orange.fr
    Site : www.chateau-emeringes.fr

     

    Un domaine dans la famille depuis 50 ans. Le vignoble se trouve sur des coteaux d’exposition optimale (sud-est), avec une altitude moyenne de 350 m sur des terrains principalement sableux d’origine granitique.
    “Nous utilisons la lutte raisonnée, précise Pierre David, les traitements contre les maladies et ravageurs ne sont effectués que si nécessaire et après observation dans les vignes. Nous disposons de beaucoup de vieilles vignes. Ceci, ajouté à nos méthodes culturales (choix des plants, taille, fumure….) nous permet une bonne maîtrise agronomique du rendement. Nos raisins sont ensuite vinifiés dans des installations modernes qui permettent un contrôle de la température de fermentation et respectent la vinificationbeaujolaise traditionnelle. Le 2013 est bien réussi, concentré, structuré, et le 2014 a les mêmes atouts, en plus fruité, d’un bel équilibre.”
    Remarquable Juliénas Vieilles vignes 2013, médaille de Bronze à Mâcon, avec des nuances de prune fraîche, un vin bien parfumé, bien structuré, de couleur profonde. Le Beaujolais-Villages Vieilles vignes 2014, avec ce nez de petite griotte, aux tanins harmonieuxfermeset fondus à la fois, légèrement épicé, de très bonne évolution, à prévoir sur un pâté de foies de volaille en terrine. Joli Beaujolais rosé, d’une couleur très délicate, frais et gras à la fois, avec une belle robe rose pivoine et des arômes fins de rose et de fruits jaunes. Séduisant Beaujolais blanc Vieilles vignes, riche en bouquet, aux notes de fruits secs et de petites fleurs.
    Un gîte de caractère est situé à l’étage, dans une aile du Château datant du XIXe siècle, parfait pour séjourner dans le vignoble.

    Domaine CRÊT des GARANCHESBROUILLY Domaine CRÊT des GARANCHES

     

    Domaine CRÊT des GARANCHES 

    (BROUILLY)
    Sylvie Dufaitre-Genin

    69460 Odenas
    Téléphone :04 74 03 41 46 et 06 80 00 69 18
    Télécopie : 04 74 03 51 65
    Email : sylvie.dufaitre-genin@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/cretdesgaranches
    Site : www.cretdesgaranches.fr

     

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin produit du Brouilly etCôte de Brouilly et cultive avec conviction ses 11,60 ha de vignescépage Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeuls vignerons, présents à Odenas depuis 1752.
    “Depuis plusieurs années, précise-t-elle, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent le vin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui remplit son œuvre. Tous les ans, les vignes, d’une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main pour les Côtes de Brouilly; les Brouilly, eux, le sont à la machine et à la main.
    Que dire du 2015, poursuit Sylvie Dufaitre-Genin, sinon qu’il est remarquable, très puissant, de jolis degrés, aromatiquefrais, c’est un vin qui s’est fait tout seul dans la cuve !
    En vente en 2016 : un peu de 2014 puis le 2015.
    Les nouveautés : un 2015 en fût qui sortira en 2017.”
    Sylvie Dufaitre-Genin a par ailleurs créé une sélection de Vins d’amis, sélectionnés par Olivier, son fils, ce qui lui vaut un N° de négoce. Prévue une cuvée spéciale “Olivier” en Brouilly et Côtede Brouilly 2014 et 2015.
    Remarquable Brouilly 2014, issu de vignes de 40 ans vendangées manuellement, élevé durant 7 mois en cuves, avec des connotations de fraise des bois, de violette et d’épices, gourmand et chaleureux, très persistant, parfait sur une pintade aux choux ou un Saint-Marcellin, notamment. Le 2013, médaille d’Or au concours des Gamay du Monde, est puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins fermes etsoyeux à la fois, très persistant et d’excellente évolution. Le 2012 a des tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec desarômes de groseille et de prune, de bouche mûre et souple.
    Excellent Côte-de-Brouilly 2014, au nez puissant de framboise cuite et de sous-bois, un beau vin équilibré, d’une persistance aromatiquecertaine, riche au nez comme au palais, un vin d’excellente évolution.

    Domaine CHAMPAGNON

     

    Domaine CHAMPAGNON 

    (CHENAS)
    Patrick et Josiane Champagnon
    Les Brureaux
    69840 Chénas
    Téléphone :03 85 36 71 32
    Télécopie : 03 85 36 72 00
    Email : earl.champagnon@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainechampagnon

     

    Domaine de 16 ha, vendanges manuelles et vinification traditionnelle. Terroir d’arène granitique, coteaux exposés à l’est. Les vins sont conservés en cuves et 30% en fûts de bois.
    Superbe Moulin-à-Vent 2014, médailles de Bronze Mâcon et d’Or Paris, tout en bouche, bien parfumé (griotte, cannelle), aux taninséquilibrés, à la fois puissant et souple, d’une belle finale, un vin qui demande une cuisine riche comme des aiguillettes de canard aucaramel d’orange ou un onglet de veau aux échalottes.
    Le Chénas 2014, issu d’une vinification traditionnelle de 6 à 8 jours (élevage en foudres de bois), avec ce nez de griotte surmûrie, est complexe, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés, d’une charpente réelle. Savoureux Fleurie 2014, alliant rondeur et puissance en bouche, complexe et subtil à la fois, riche et bien équilibré, est un vin classique, qui sent la violette, la mûre et la cerise.

    Domaine Émile CHEYSSON

     

    Domaine Émile CHEYSSON 

    (CHIROUBLES)
    Régisseur : Jean-Pierre Large
    Clos Les Farges
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 22 02
    Télécopie : 04 74 69 14 16
    Email : domainecheysson@orange.fr
    Site : www.domainecheysson.com

     

    Homme d’État, sociologue et chef d’entreprise, Émile Cheysson fonda le domaine en 1870. Le domaine se partageait entre la vigne et la polyculture. Aujourd’hui, la vocation du domaine est exclusivement viticole. Le domaine produit du Chiroubles sur 26 ha de vignes en coteaux.
    Beau Chiroubles cuvée La Précieuse 2013 (une cuvée issue d’une parcelle d’un hectare située au lieu-dit les Roches sur sol de granit et de porphyre, élevée 12 mois en fût non neufs afin de respecter le fruit du Chiroubles), tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue.
    Le Chiroubles La Secrète 2013, de bouche charnue, de belle robe grenat, riche et structuré, où dominent des notes de cassis et deprune, est un beau vin, qui, au palais, développe des nuances de myrtille et d’épices.
    Le Chiroubles cuvée Traditionnelle 2014, médaille de Bronze au Concours Général Agricole de Paris 2015, dégage un nez de framboise, de prune et de cerise, mêlant puissance et souplesse, un vin typé. Très joli Beaujolais blanc l’Exception 2014, de bouche puissante, riche en bouquet, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, tout en finale, parfait avec des œufs en cocotte à l’estragon ou des écrevisses flambées.

    Domaine de la COMBE AU LOUP

     

    Domaine de la COMBE AU LOUP 

    (CHIROUBLES)
    Gérard et David Méziat
    Earl Méziat Père et Fils – Au Bourg
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 24 02
    Télécopie : 04 74 69 14 07
    Email : david.meziat@meziat.com
    Site : www.meziat.com

     

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Viticulteurs de père en fils depuis 1870 à Chiroubles, au coeur des crusdu Beaujolais, les Méziat sont une légende dans la profession. Albert Méziat, le père de Gérard, est dans les premiers, dans les années 1950, à commercialiser son vin en bouteille (à l’époque, les Vins ne sont transportés que dans des fûts). Il fait parti d’un groupe d’une dizaine de vignerons dont le célèbre Georges Dubœuf.
    Un domaine de 14 ha, où les Vins sont issus pour majorité de vieilles vignes (plus de 40 ans) plantées sur des coteaux granitiques, ce qui leur donne un goût de terroir caractéristique. On travaille ici en famille puisque le fils David et son épouse, Nathalie, sont également présents sur la propriété, et l’on s’attache à une viticulture raisonnée et aux techniques de culture respectueuses de l’environnement et de l’écosystème (démarche Terra Vitis).
    “Sans prétendre à l’appellation “bio”, précise-t-on, nous élaborons nos Vins selon la démarche Terra Vitis. Ainsi, du cep à la bouteille, nous assurons la transparence de nos interventions : c’est la traçabilité. Celle-ci est contrôlée par un organisme certificateur indépendant qui s’assure du strict respect du cahier des charges. Terra Vitis est une démarche qui répond aux critères du développement durable, car elle assure la sécurité alimentaire du produit et le respect de l’environnement.” La vinification reste traditionnelle mais s’appuie sur des techniques modernes (maîtrise complète des températures de fermentation et de conservation du vin). Depuis 2012, ils ont obtenu la Certification Environnementale niveau 2 (HVE, Haute Valeur Environnementale).
    Superbe Chiroubles 2013, médaille d’Or Mâcon 2014, intense aux papilles, aux notes de prune et d’humus, aux tanins équilibrés, tout en rondeur mais dense, complexe, ample et distingué, l’une des plus jolies bouteilles de la région dégustées cette annnée. Le Régnié 2013 sent bon la groseille et les sous-bois, de bouche riche et harmonieuse, puissant, de très bonne garde.

    Domaine BARON de L'ECLUSECÔTE DE BROUILLY Domaine BARON de L'ECLUSE

     

    Domaine BARON de L’ECLUSE 

    (CÔTE DE BROUILLY)
    Chantal et Jacques Pegaz-Gajowka
    Montée de l’Ecluse
    69460 Odenas
    Téléphone :06 40 57 19 94
    Email : baron.delecluse2@orange.fr
    Site : www.barondelecluse.com 

     

    Ici, les vignes ont deux types de sous-sol : des schistes de l’ère primaire pour 4 ha, orientés à l’est et au sud, qui donnent la structure charpentée du vin; et une arène granitique pour un ha environ, orientée sud-ouest, qui apporte fraîcheur et fruité. L’âge moyen est de 60 ans, limitant naturellement lerendement et donnant des vins concentrés.
    L’exploitation viticole de 5 ha, plantée en Gamay, est située sur le Mont Brouilly, sur la commune d’Odenas, au cœur du Beaujolais. Son exposition sud-est offre un panorama exceptionnel sur la plaine de la Saône, face à la chaîne des Alpes. Depuis plusieurs générations, dans une même famille, se transmettent un savoir-faire et une passion qui contribuent à la mise en valeur duterroir unique sur le Mont Brouilly. Jean-François Pegaz, 5e génération, a repris le flambeau depuis 2013. Il vinifie de manière traditionnelle avec une maîtrise précise des températures, afin d’obtenir une gamme de vin de passion, à forte personnalité. A partir d’une sélection parcellaire rigoureuse, il propose aujourd’hui une gamme de 3 cuvées : L’Ecluse, Les Vieilles vignes et dernièrement Les Garances.
    “En raison des fortes pentes, précise-t-on, nous travaillons manuellement, et adaptons la protection du vignoble à partir de l’observation des insectes présents dans l’écosystème viticole. Ce travail rigoureux permet l’obtention d’un raisin de qualité digne de l’élaboration d’un Côte deBrouillyVinification : selon le millésime, un égrappage peut être pratiqué avec desfermentations de longue durée, de 10 à 15 jours. Voici une démonstration de ce type deVinification: une macération carbonique conserve le fruit et les arômes, tout en gardant la puissance du terroir. La maîtrise des températures donne des vins à forte personnalité avec un côté épicé. Les vins passent l’hiver au froid, en cuves, afin de se clarifier et de se stabiliser. La mise en bouteilles se fait au domaine, au printemps, avant le réchauffement des températurespour garder le maximum d’arômes.”
    Superbe Côte de Brouilly Vieilles vignes 2013, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, aux tanins enrobés mais présents, un vin riche et typécorsé, de très belle structure, d’une belle finale. Le Côte de Brouilly Les Garances 2013, de robe intense, ferme, tout enfruité, allie rondeur et charpente en bouche, légèrement poivré.
    Goûtez leur Côte de Brouilly 2013, très typé, marqué par la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, à déboucher sur des quenelles de volaille ou des paupiettes de veau.
    Le 2011 est coloré et parfumé (groseille, cannelle), aux tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, de couleur grenat, médaille d’Or Concours Général Agricole de Paris. Le 2009 est remarquable, complet et ample, aux nuances de cerise confite, alliant structure et élégance en bouche. Gîtes sur place.

    Cédric CHIGNARDFLEURIE Cédric CHIGNARD

     

    Cédric CHIGNARD 

    (FLEURIE)

    Le Point du Jour
    69820 Fleurie
    Téléphone :04 74 04 11 87
    Télécopie : 04 74 69 81 97
    Email : domaine.chignard@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainechignard

     

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Cédric Chignard a pris la responsabilité de ce domaine de 8 ha depuis 2007 (4e génération). Son père, Michel, propriétaire passionné, a su lui transmettre ses valeurs afin de laisser s’exprimer au mieux le terroir selon chaque millésime, et élève un grandFleurie comme on devrait en voir plus souvent, c’est-à-dire un vin où l’élégance s’allie à une présence tannique bien réelle. Les vendanges sont manuelles, la vinification traditionnelle par grappes entières, et l’élevage se fait en cuves, en foudres ou en fûts.
    “Le Fleurie 2015 a un côté exceptionnel, nous explique Cédric Chignard, il a une belle densité,
    une belle puissance, une belle structure tout en gardant une certaine fraîcheur. Ce vin devra attendre 2 ou 3 ans avant d’être dégusté au mieux pour profiter de son grand potentiel.
    Ventes en 2016 : surtout du 2013 puis du 2014, et, à signaler : la sortie en 2012 d’un Beaujolais« Les Villages » et d’un Juliénas.”
    Superbe Fleurie Les Moriers 2014, qui doit sa notoriété séculaire à un sol privilégié, issu dugranite où il plonge ses racines, un vin dense, complexe, de belle charpente, de bouche charnue, où dominent des notes de cassis et de prune. Le 2013, de belle couleur grenat, intense, estcorsévelouté, très parfumé, avec des connotations de sous-bois et de mûre, à savourer sur un carré de porc à l’ancienne ou des aiguillettes de bœuf braisées. Le 2012, où dominent les fruitsmûrs et la violette, tout en structure, très typé, mêle finesse et charpente, de bouche puissante, d’excellente évolution.
    Remarquable Fleurie cuvée Spéciale Vieilles Vignes 2013, parfumé (griotte, mûre), finement épicé, corsé, un vin tout en arômes, de robe brillante, aux tanins fermes mais ronds, d’une bonne harmonie. Excellent 2012, corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, toujours très typé, ferme et persistant en bouche.

    Domaine METRAT & Fils

     

    Domaine METRAT & Fils 

    (FLEURIE)
    Earl Metrat Bernard
    Le Brie
    69820 Fleurie
    Téléphone :04 74 69 84 26 et 06 87 32 62 59
    Télécopie : 04 74 69 84 49
    Email : contact@domainemetrat.com
    Site : www.domainemetrat.com

     

    Plusieurs générations de vignerons pour cette exploitation agréée Terra-Vitis, développant ainsi une viticulture durable.
    Très beau Fleurie La Roitelette Vieilles Vignes 2013, une sélection de Vignes de plus de 60 ans, dont une partie est vinifiée en fûts dechêne, qui collectionne d’ailleurs les récompenses, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, auxtanins équilibrés, de bouche ronde et persistante, de jolie robe. La Roilette est un climat renommé de Fleurie, le sol est granitique, entrecoupé de couches argileuses qui communiquent au vin une expression de finesse et de charme.
    Le Chiroubles la Scandaleuse 2013 est remarquable, avec ces arômes délicats où dominent les petits fruits rouges mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d’épices en finale, tout en bouche comme le Moulin-à-Vent Belle Coudrière (vieilles Vignes exposées à l’est, solgranitique, à forte présence de manganèse), de couleur pourpre prononcé, aux tanins mûrs, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, développe une bouche pleine, finement parfumée, vraiment très chaleureuse.

    Domaine du GRANIT DORÉ

     

    Domaine du GRANIT DORÉ 

    (JULIÉNAS)
    Famille Rollet
    La Pouge
    69840 Jullié
    Téléphone :04 74 04 44 81 et 06 83 68 76 85
    Email : laroulottedugranitdore@gmail.com
    Site : www.domainedugranitdore.com

     

    Des vignerons passionnés, 6,50 ha en propriété dans la famille depuis 1924, et 4 ha de fermage, dont 2 en Juliénas Les Capitans et 2 en Beaujolais-Villages. Les vignes s’étendent en partie sur le même coteau exposé au sud, sur des sols granitiques avec des filons argileux.
    “Toutes nos vignes sont en coteaux, et tous les travaux de la vigne se font donc manuellement, précise-t-on ici. Cela représente beaucoup d’heures de travail dans la vigne, mais favorise une meilleure observation tout au long de l’année sur l’évolution de la végétation.”
    Le Juliénas cuvée Marcel’s 1924-2012 Fût de Chêne 2013, 1924 étant l’année de naissance du grand-père de Vincent et 2012 celle du fils de Vincent, est structuré, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec desarômes de groseille et de prune, de bouche mûre et souple, à déboucher avec un bœuf Stroganov ou un foie de veau au chou, par exemple.
    Remarquable Juliénas Vieilles vignes 2014, fruit d’une sélection parcellaire des vignes Les Capitans, les plus anciennes de plus de 50 ans, vinification longue et élevage en foudres de bois, toujours très typé, à la fois riche et savoureux, aux tanins amples, un vin intense et charmeur en bouche, très réussi, d’excellente évolution.
    Le Juliénas Beauvernay 2013, est typé, de couleur intense, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse, dense, avec des tanins amples.
    Il y a encore la nouvelle cuvée Capucine (fille de Vincent) 2014, bien marquée par son Viognier, tout en fraîcheur, aux arômes d’agrumes et de fleurs blanches, d’une très jolie tenue en bouche, et ce joli rosé Juliette (Juliette est la deuxième fille de Vincent), gourmand comme il le faut, très fruité, parfait avec des friands ou une terrine du pays.
    Profitez-en pour séjourner dans leur gîte en roulotte, une idée très originale de Marie-Laure et Vincent pour faire connaître cette région chaleureuse.

    Michel et Sylvain TÊTE

     

    Michel et Sylvain TÊTE 

    (JULIÉNAS)
    Domaine du Clos-du-Fief
    Les Gonnard – Rue du Gamay
    69840 Juliénas
    Téléphone :04 74 04 41 62
    Télécopie : 04 74 04 47 09
    Email : domaine@micheltete.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/micheltete
    Site : www.micheltete.com

     

    De père en fils depuis trois générations. En 2015, le fils rejoint le domaine familial après avoir fait une formation en viticulture et oenologie, avec de nombreux stages dans différentes exploitations viticoles en France et à l’étranger.
    Le domaine s’étend sur 6 ha de Juliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages, le tout provenant du cépage Gamay noir à jus blanc. L’exploitation comporte 1/2 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du Chardonnay sur la commune de Saint-Verand en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de BourgogneVinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour le Juliénaschapeau immergé pour le Saint-Amour. Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l’exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe en bouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel et Françoise ont développé l’entreprise et fondé, en 1988, le Clos du Fief.
    Beau Juliénas cuvée Prestige 2013, sol argilo-siliceux, corsé, alliant souplesse et complexité aromatique, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de prune, de poivre et de cassis, d’excellente garde. Le Juliénas Tête de cuvée 2012, aux notes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, de bouche puissante, c’est un vin étoffé, coloré et complexe comme nous les aimons.
    Excellent Juliénas 2014, parfumé, corsé, sent bon les fruits rouges mûrs et les sous-bois, de bouche savoureuse. Le Saint-Amour 2014, coloré, avec des connotations de fraise des bois et d’épices. Goûtez le Beaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay, où s’entremêlent des nuances de fruits frais (agrumes), de bruyère et de chèvrefeuille.

    Domaine BRISSONMORGON Domaine BRISSON

     

    Domaine BRISSON 

    (MORGON)
    Gérard et Germaine Brisson
    Chemin des Romains
    69910 Villié-Morgon
    Téléphone :04 74 04 21 60
    Télécopie : 04 74 69 15 28
    Email : vin.brisson@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerard-brisson
    Site : www.gerard-brisson.com

     

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en Bourgogne, il a rejoint son père en 1974, poursuivant et développant l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis depuis 2009.
    Superbe Morgon Les Charmes La Louve 2013, de robe intense, bien classique, ferme et épicé, avec destanins puissants mais savoureux, d’une texture dense. Le 2012, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), est riche au nez comme en bouche, aux tanins soyeux. Le 2011, de belle robesoutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humuscharnu, est riche et généreux, bien épicé, de bonne garde. Très beau 2010, aux tanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraisedes bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et de prune, degarde.
    Formidable Morgon Les Charmes Noble Tradition 2009, élevé en pièce bourguignonne, très typé, decouleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un très beau vin à prévoir avec une poule au riz ou un foie de veau au chou.
    Le Morgon rouge Vieilles Vignes 2013, puissant, avec des connotations de mûre et de cannelle, est de couleur soutenue, au nez defruits cuits et d’humus, aux tanins fins et très équilibrés, de bouche à la fois dense et ronde.
    L’œnotourisme est omniprésent ici : ateliers de dégustation animés par Gérard Brisson, œnologue, avec initiation et perfectionnement par groupe de 5 à 10 personnes; apéritif vigneron en individuel et groupe; repas du terroir préparé par le producteur. Day tour enBourgogne ou Beaujolais en voiture de collection…

    FLACHE-SORNAY

     

    FLACHE-SORNAY 

    (MORGON)
    Corinne et Vincent Flache
    633, rue Ronsard
    69910 Villié-Morgon
    Téléphone :04 74 04 26 70 et 06 86 89 54 02
    Site : www.morgonflachesornay.fr

     

    Le domaine est une exploitation familiale d’une dizaine d’hectares. Transmis de génération en génération, il est situé au cœur du cruMorgon. Corinne et Vincent Flache exploitent ce domaine depuis 2001. “Nos vignes, précisent-ils, bien exposées au soleil levant et au sud, sont entrenues toute l’année avec soin, nous pratiquons la lutte raisonnée et l’enherbement. L’âge moyen de notre vignoble est de 45 ans, mais les vignes les plus âgées datent de 1926. Chaque parcelle est cueillie manuellement à son optimum de maturité, les grappes entières sont ensuite vinifiées de façon traditionnelle. Nous privilégions des cuvaisons longues (10 à 15 jours), favorisant l’expression du terroir.”
    Remarquable Morgon Cote de Granits 2014, issu de vieilles vignes de 65 ans, élevé pendant 10 mois en foudres, aux notes de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux et très équilibré, tout en arômes et finesse en finale, possédant un réel potentiel d’évolution, très typé.
    Savoureux Morgon 2013, médaille de Bronze au concours de Mâcon, qui dégage un nez de cassis et d’épices, un vin aux tanins mûrs mais riches, de bouche chaleureuse. Le Beaujolais rosésec et friand, est vif et parfumé, persistant au palais où l’on retrouve des nuances de fruits frais, comme le Beaujolais, aux notes de violette et de sous-bois, classique et franc.

    Château de PIZAY

     

    Château de PIZAY 

    (MORGON)
    Direction : Pascal Dufaitre

    69220 Saint-Jean-d’Ardière
    Téléphone :04 74 66 26 10
    Télécopie : 04 74 69 60 66
    Email : chapizay@wanadoo.fr
    Site : www.vins-chateaupizay.com

     

    Superbe Régnié Château de Pizay 2013, de robe pourpre, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais très présents, un grand vin complexe, charnu et parfumé en bouche.
    Le Morgon cuvée Grand Cras 2014, qui collectionne les récompenses, aux connotations de violette, de fraise et d’humus, est un vin biencharnutypé, très charmeur, très parfumé au palais avec des nuances de poivre et de griotte cuite, parfait avec une terrine d’agneau ou un chevreau à la tomate et citron confit. Le Morgon Les Sybarites Château de Pizay 2013, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, très bien structuré.
    Excellent Brouilly Château de Saint-Lager 2014, d’une belle couleur aux reflets violets, aux senteurs de mûre et d’humus, de bouchecharnue comme il le faut. Goûtez également leur Beaujolais blanc Château de Pizay 2014, issu du Chardonnay, sur sol granitique sablo-limoneux, au nez caractéristique de tilleul et d’amande, qui mêle rondeur et nervosité, distinction et ampleur, un bien joli vin, classique, à essayer sur un aligot comme avec une estouffade de paleron au vin blanc.
    Le Château de Pizay est également un très bel hôtel 4 étoiles, installé dans un magnifique Château des XIVe et XVIIe siècles. Détente et gastronomie sont au rendez-vous, week-ends à thème… Vous pourrez aussi déguster les vins dans des caves voûtées séculaires, très pittoresques.

    Domaine Bel AvenirMOULIN-A-VENT Domaine Bel Avenir

     

    Domaine Bel Avenir 

    (MOULIN-A-VENT)
    Alain et Cécile Dardanelli
    1087, Bel Avenir
    71570 La Chapelle-de-Guinchay
    Téléphone :03 85 36 75 02
    Télécopie : 03 85 33 86 91
    Email : domaine.bel.avenir@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-bel-avenir.com

     

    L’authenticité de ce domaine réside dans le fait qu’il a toujours appartenu à la même famille depuis trois générations. C’est en 1920 que Jean Dardanelli arrive en France et travaillle pour le compte duChâteau du Thil à Vauxrenard. En 1961, Albert Dardanelli, après avoir travaillé avec son père, décide de s’installer et quitte le village duRhône pour rejoindre le Beaujolais en Sâone-et-Loire. En 1986, Alain s’installe à son compte, à la suite de son père, et agrandit le domaine. C’est en 2003, qu’ Alain et son épouse Cécile acquièrent une parcelle de Moulin à Vent. En 2005, ce sera l’arrivée d’unMorgon Charmes et d’un Régnié. En 2007, et après ces années de labeur, arrivent trois nouvelles appellations : Beaujolais La ChapelleBlancBourgogne BlancBourgogne rouge. Puis, c’est l’occasion de présenter les Saint-Amour et Juliénas Les Capitans.
    Pour Cécile Dardanelli, “le 2015 rejoint l’excellence, tout y est : fruité, structure, grand potentiel de garde, mais petite quantité.
    Ventes en Juillet-Août 2016 : les 2015 en RégniéMoulin-à-Vent et Chénas. Cette année 2016 verra la venue de notre fille Laura au sein de l’exploitation.”
    Superbe Moulin-à-Vent Élodie 2013, riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, très réussi, d’une jolie concentration d’arômes, d’excellente évolution comme le Chénas Grand Guinchay 2014, un vinchaleureux, à la robe rubis intense, avec ce nez de mûre et de griotte, aux tanins ronds, à la fois puissant et souple. Excellent MorgonLes Charmes 2012, de robe profonde aux nuances violines, rond et suave, dominé par les petits fruits (cerise noire), de bouche mûre mais puissante.
    Excellent Fleurie 2013, médaille d’Or, un vin qui sent la prune, de robe pivoine, exhalant au palais des notes de fruits surmûris et d’épices, aux tanins ronds harmonieux, de très bonne bouche. Le Juliénas Les Capitans 2014, aux nuances de fruits des bois et defruits à noyau, est légèrement épicé, puissant et savoureux, de belle teinte grenat. Il y a aussi ce Saint-Amour Laura 2014, aux notes de sous-bois et de fruits cuits.

    Domaine MORTET Père et Fils

     

    Domaine MORTET Père et Fils 

    (MOULIN-A-VENT)
    Jean-Pierre Mortet
    1339, route du Bourg – Près de l’Eglise Cidex 901
    71570 Romanèche-Thorins
    Téléphone :03 85 35 55 51 et 06 62 71 55 51
    Télécopie : 09 81 40 10 50
    Email : jeanpierre@domaine-mortet.fr
    Site : www.domaine-mortet.fr

     

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine exemplaire qui s’étend sur 8 ha deMoulin-à-Vent et 2 ha de Beaujolais-Villages. Ce clos de vignes comporte a son centre l’habitation, son chais et sa cave. Le vignoble est à mi-côteaux, de bonne exposition sud est, très ensoleillé. Les vignes, de 8 à 70 ans, sont taillées en gobelet, d’un rendement suivi et limité. L’exploitation pratique une lutte raisonnée afin de diminuer au maximum les traitements.
    Exceptionnel Moulin-à-Vent Les Rouchaux 2012, issu d’un sol de roche granitique, de bouche puissante et dense, aux nuances deframboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue et bien corsée, d’une finale complexe et d’excellente évolution. Superbe 2010, au nez d’humus et d’épices, tout en structure, racé, de robe pourprecorsé et bien charpenté, très légèrement poivré en finale, degarde. Le 2009 mêle charpente et distinction, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, tout en bouche, charnucomme on aime, vraiment formidable. Le 2008 dégage un nez puissant et persistant de framboise et de cerise noire.
    Le Moulin-à-Vent 2013, de bouche poivrée, de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), aux tanins fondus, est bien persistant en finale, de garde. Goûtez le Beaujolais-Villages 2014, qui fleure bon les fruits rouges frais, et le Beaujolais rosé 2014 (belle bouteillegivrée), de teinte brillante, au nez de rose et de fruits mûrs, à la fois souple et friand.
    Le domaine est inscrit à la formule “Invitations de France Passion” et propose des places de parking pour votre camping-car pour une ou plusieurs nuits sur la propriété au milieu des vignes.

     

    BEAUJOLAIS LES VINS GEORGES DUBOEUF

     

    LES VINS GEORGES DUBOEUF 

    (BEAUJOLAIS)
    Georges et Franck Duboeuf
    208, rue de Lancié
    71570 Romanèche-Thorins
    Téléphone :03 85 35 34 20
    Télécopie : 03 85 35 34 25
    Email : message@duboeuf.com
    Site : www.duboeuf.com

     

    Toujours incontestablement au sommet. Il faut venir aussi à Romanèche-Thorins pour découvrir leur “Hameau enBeaujolais” (www.hameaudu- vin.com), un site unique en Europe. Des collections exceptionnelles (maquettes, outils, musée) et des scénographies dédiées au vin et à son univers (cinéma en 3D, personnages en cire, décors automatisés, jeux interactifs pour les enfants). Bienvenue au royaume des saveurs et des arômes: tous les senteurs, parfums et saveurs des crus du Beaujolais sont à l’honneur dans ce jardin où le visiteur découvre six petits jardins à thème: Clos FleuriClos Végétal, ClosBoisé, Clos des Fruits à Coques, Clos Fruité et Clos aux Épices. Un parcours à travers lesvignes débouche sur l’Espace Roses aux mille senteurs. Centre de séminaire, boutique, restauration… Il y a encore cette gare du vin : des origines de la mythique ligne Paris-Lyon-Marseille jusqu’au plus reć ent des TGV, ce voyage explique le trajet du vin en chemin de ferPièce maîtresse de cette gare, un authentique wagon impérial offert à Napoléon III par la Compagnie du Nord.
    Frank et Anne Dubœuf, qui dirigent le Hameau, sont toujours à la recherche de nouveautés pour faire découvrir la beauté du Beaujolaisau plus grand nombre.

     

  • LES MEILLEURS VINS DE GRAVES ET LEUR ASSOCIATION IDEALE AVEC LES METS

     

    Château de MAUVESGRAVES Château de MAUVES

    Château de MAUVES

    (GRAVES)
    Famille Bouche
    25, rue François Mauriac
    33720 Podensac
    Téléphone :05 56 27 17 05
    Télécopie : 05 56 27 24 19
    Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
    Site : www.chateaudemauves.fr

    Au sommet. Dominique et Michel Bouche poursuivent avec talent l’aventure familiale, débutée en 1965 par leurs parents, Bernard et Marie-Thérèse, aujourd’hui à la retraite. Cette jolie exploitation de 29 ha de Graves bénéficie d’un sol composé d’une grande variété de cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, silex et lydiennes... savant mélange harmonieux et chatoyant, réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire. Ces Graves redistribuent progressivement la chaleur sur les grappes de raisin. Merlot, Cabernet, Sémillon profitent ainsi de ce doux mûrissement. Ce phénomène naturel aide à produire des vins chaleureux, d’une saveur veloutée, très caractéristique des vins de Mauves. 
    La vinification est très suivie par Dominique et Michel Bouche qui utilisent toutes les techniques modernes de thermorégulation. La stabilisation à froid est employée pour le rosé et le blanc, ce qui permet d’élaborer des vins très fruités. Le rouge bénéficie defermentations plus ou moins longues adaptées au degré de maturation des raisins, toujours dans le but de privilégier le fruit dans lesvins, les arômes, la chaleur, la suavité ce qui caractérise d’ailleurs les vins.
    “Chaque année est si différente, explique Michel Bouche, aucune n'est identique, et c'est tout l'intérêt de notre métier. Dominique et moi-même, sommes toujours à la recherche d'un fruité qui fait la typicité du Château. Le rouge : 60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot.Macérations longues. Élevage en moyenne de 18 mois. Le blanc est 100% Sémillon. L’élevage au Château de Mauves est classique, et nous observons une grande homogénéité de qualité entre les cuves de Merlot et celles de Cabernet. Pour moi, plus l’année est difficile, meilleur est le vin car on s’applique énormément. Le fruité c’est la typicité de Château de Mauves, cela est dû à notre façon de travailler. C’est notre père qui nous a transmis ce savoir-faire, c’est un peu notre image de marque. C’est aussi le genre de vin que nous aimons dans la famille, on produit les vins comme on les aime, c’est indéniable. Nous suivons au plus près la nature, nous préférons des vinsfruités plutôt que des vins techniques, c’est notre goût mais aussi celui de la nombreuse clientèle qui nous fait confiance et c’est une grande satisfaction pour toute la famille.
    Le millésime 2013 a vraiment été une année atypique, poursuit Michel Bouche. Nous avons réussi à extraire du potentiel en protégeant bien le vignoble. Le 2013 est une année classique au Château de Mauves, durant laquelle nous avons beaucoup suivi et travaillé dans les vignes. Le rouge 2013 est sur le fruit, nous avons fait des fermentations très longues à basse température, et avons incorporé leslevures en plusieurs fois. Nous avons su extraire tout le potentiel que nous avions, en 2013, il a fallu pousser très loin la vinification. Dans le Château de Mauves rouge 2013, on retrouve des arômes très fins de petits fruits noirs, de cassis, de mûre, il me fait penser auxvins des années 1980, il est très agréable.
    Nous n’avons pas produit de blanc 2013, par contre nous avons produit un joli rosé classique. Depuis 2014, nous avons d’ailleurs adopté une nouvelle méthode pour nos rosés. Nous faisons du rosé de presse, en pressant directement le raisin comme en Provence, le vin est délicieux, très fruité et aromatique.
    Pour la campagne 2014, nous avons atteint des maturités exceptionnelles grâce à un vignoble bien protégé et à un bel été indien, c’est vraiment le mois de septembre qui a fait le millésime ! Nous retrouvons dans les vins des arômes puissants de petits fruits mûrs, de framboise… des vins très gras, très volumineux, très fruités, corsés en arômes.
    Notre vignoble poursuit son évolution, nous passons en vignes à haute densité, nous n’aurons plus de vignes larges, nous effectuons ce travail de restructuration petit à petit. Nos vins s’affirment avec un peu plus de concentration.
    Pour le Château de Mauves Blanc 2014, nos Sémillons étaient à maturité, ce bel été indien a été idéal.
    Château de Mauves Rouge 2014 sera un très grand millésime, il a tout pour lui, matière, équilibre, structure, fruit. La seule chose qui manque c’est la quantité (petite récolte comme 2013 avec des rendements de 42 hl/ha) !”
    Vous ne pourrez qu'apprécier leur Graves rouge 2012 (60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, Macérations longues, élevage 18 mois), au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé en finale, de très bonne charpente, de bouche puissante et corsée. Excellent 2011,charnu et gras, au nez puissant où se mêlent la mûre et le cassis, solide, de bouche soyeuse, aux tanins fondus et harmonieux, vraiment réussi. Superbe 2010, de bouche ample et parfumée (mûre, humus...), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, au fruité, avec au palais ces nuances caractéristiques d’épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins équilibrés, bien prometteur. “Un petit bijou, poursuit Michel. Vin chaleureux, charpenté mais très distingué, fin et riche au nez comme en bouche, aux tanins très élégants mais bienfermes également, au nez complexe avec des arômes de petits fruits rouges (cerise, cassis), de garde. Le millésime sera l’égal du 2009 et peut- être supérieur.” Le 2009 dégage des tanins puissants mais très fins, un vin savoureux, dense et ferme, bouqueté, au nez de truffe et de pruneau, de très bonne charpent, très équilibré, qu’il faut laisser se faire pour profiter de son potentiel réel.
    Le Graves blanc 2012 (100% Sémillon), d’un bel équilibre entre la fraîcheur, la souplesse et le fruité, est de jolie robe jaune clair, au nezsubtil, parfait sur un saltimbocca de saumon au basilic comme sur un poulet au sel. Excellent 2011, au nez subtil, de bouche ample,suave et harmonieuse, vraiment très charmeur, avec ces arômes de fruits de la passion et de fougère, très séduisant en finale. Le 2010 est délicieux, bien structuré au palais, avec des arômes très fins et rafraîchissants d’agrumes, d’une belle persistance, rond et floral en finale.
    Goûtez encore le Graves Château Bédat 2009, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, auxtanins riches, d’un beau rubis foncé, un vin dense et épicé. 

     

    Château D'ARRICAUDGRAVES Château D'ARRICAUD

    Château D'ARRICAUD

    (GRAVES)
    Isabelle Labarthe

    33720 Landiras
    Téléphone :05 56 62 51 29
    Télécopie : 05 56 62 41 47
    Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-darricaud.fr

    L’origine du domaine est très ancienne et nous devons son aspect actuel au Comte Joachim de Chalup. Il entra chez les mousquetaires gris en 1772, devint conseiller du Roi en 1783, puis Président du Parlement de Bordeaux. Incarcéré sous la Terreur au château-prison de Cadillac, puis libéré, il fut nommé premier Président de la Cour Royale d’Angers sous la Restauration. Dès cette époque, le domaine fut l’objet de soins et d’agrandissements avec des cépages de choix. Depuis trois générations, la famille Bouyx-Trénit, très attachée à ce terroir et à son histoire, œuvre pour mettre en valeur et développer le vignoble.
    Aujourd’hui, Isabelle Labarthe poursuit avec passion les mêmes objectifs. Le vignoble comprend 23 ha d’un seul tenant. Sa partie haute est recouverte d’un manteau de graves typiques argileuses, en bas de pente affleurent les sols rouges argilo-calcaires à astéries.
    Tout cela explique son graves rouge Grand Vin 2012, charnu comme il se doit, au nez intense, tout en complexité, très aromatique (fruitsmûrs, sous-bois, épices...). Excellent 2011, au nez finement épicé, un Vin riche, mêlant une charpente réelle à une jolie rondeur en bouche. Le 2010, avec des notes de cassis et de framboise, des nuances finement épicées (cannelle, poivre), est un Vin souple et dense, corsé, avec des tanins mûrs et présents.
    Le graves rouge Réserve du Comte 2012, de charpente élégante, aux tanins présents et fondus à la fois, ample, d'une belle finale, est tout en nuances avec des notes de griotte, de fumé et d'épices. Le 2011 mêle charpente et finesse, de bouche puissante, un Vin gras etcorsé, très harmonieux, tout en complexité aromatique, avec des tanins amples et bien structurés.
    Excellent graves blanc 2014, rafraîchissant, aux arômes flatteurs d’agrumes et de genêt, de bouche délicatement suave.

     


    Château BICHON-CASSIGNOLS

    Château BICHON-CASSIGNOLS

    (GRAVES)
    Marie et Jean-Fraçois Lespinasse
    50, avenue Capdeville
    33650 La Brède
    Téléphone :05 56 20 28 20

    Une exploitation familiale de 12 ha où l’on applique une agriculture Bio.
    Excellent Graves rouge 2011, corsé, épicé, très harmonieux, riche en couleur, bien typé, de bellerobe soutenue, aux notes de sous- bois et de mûre, bien charpenté et équilibré, parfumé (griotte,humus...) au palais. Le 2010, de couleur pourpre, aux notes de fruits rouges et d’humus, velouté, au bouquet très fin, est ample, aux tanins puissants et souples à la fois. Le 2009, généreux, très coloré, au nez dominé par le pruneau et la cannelle, ample, complexe et gras, équilibré, un vin charnu et structuré, d’excellente évolution.
    Le Grande Réserve 2010, de belle matière, au bouquet subtil et intense, aux notes de sous- bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, avec des tanins élégants mais bien présents, est un vin qui emplit bien les papilles. Joli Graves blanc (vin biologique), charmeur, bouqueté, alliant puissance et élégance, parfait avec des roulades de poisson ou une salade de cèpes.

    Château BRONDELLEGRAVES Château BRONDELLE

    Château BRONDELLE

    (GRAVES)
    Jean-Noël Belloc

    33210 Langon
    Téléphone :05 56 62 38 14
    Télécopie : 05 56 62 23 14
    Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr

    Passe dans la catégorie des Premiers Grands VinsClassés cette année, et c’est mérité pour ce vigneronsympathique et passionné.
    On le voit avec ce Graves Grand Vin rouge 2012, de bouche riche, aux notes de mûre et d’humus, un vin corsé et savoureux, tout en ron- deur, ample et distingué. Excellent 2011, char- penté, harmonieux, bien caractéristique de ce que doit être un vin de cetteappellation, corsé mais souple, bien structuré, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre. Beau 2010, d’un beau rouge profond, concentré, ample, velouté et fruité en bouche, aux tanins ronds et puissants à la fois, un vin qui associe richesse et harmonie, de très bonne évolution.
    Le Grand Vin blanc 2013, 60% Sauvignon, 40% Sémillon, macération pelliculaire, bâtonnages régulier pendant 6 mois, est remarquable, au nez fin (fougère, pomme), ample, parfumé et persistant, de bouche dense.
    Le Classic blanc 2014, dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, tout en persistance aromatique, et le Classic rouge 2014, de belle robe soutenue, aux tanins riches, aux connotations de fruits frais et de sous-bois. Goûtez son Sauternes Château Fontaine.

    Graves (Rouge)

     

     

    Château de CHANTEGRIVEGRAVES Château de CHANTEGRIVE

    Château de CHANTEGRIVE

    (GRAVES)
    Famille Lévêque
    Domaine de Chantegrive - BP 27
    33720 Podensac
    Téléphone :05 56 27 17 38
    Télécopie : 05 56 27 29 42
    Email : chateauchantegrive@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauchantegrive
    Site : www.chantegrive.com

    Au sommet. “En 2015, nous raconte Marie-Hélène Lévêque, nous avons refait du Cérons, nous avons acheté 15 ha de Sémillon l’an passé. Nous avons pu faire une belle sélection de raisins botrytisés. Ce vignoble jouxte la propriété. Nous allons produire un peu plus de Cuvée Caroline et du Céronsuniquement les belles années. Nous ne sommes que 7 ou 8 à produire du Cérons, c’est une petite pépite.
    Nous rentrons des Etats-Unis où nous avons fait goûter les 2013 qui ont beaucoup plu, les américains se régalaient avec ce joli vin. Un millésime d’une grande finesse plus facile à boire que les 2009 ou 2010. Ce 2013 a été très bien accueilli, ce qui me réconforte car nous avions fait des sélections drastiques dans un but qualitatif, en les goûtant aujourd’hui on s’aperçoit que ce sont des vins bien équilibrés, plus souples, très élégants, subtils, avec de jolies notes épicées, il était un peu fermé jusqu’à présent mais il se dévoile maintenant et devrait créer la surprise.
    Pour les blancs 2013, nous avons fait de tous petits rendements, 22 hl/ha grâce aux sélections, le vin est très réussi, d’ailleurs pour la Cuvée Caroline les vins sont déjà tous vendus !
    2012 : les Cabernets-Sauvignons étaient très mûrs, ce qui donne des vins très charpentés et épicés, beaucoup de fruit, belle structure, un très joli millésime en rouge comme en blanc. Un millésime homogène.
    Côté accueil œnotouristique, nous avons fait de gros travaux aménageant une très belle salle dedégustation. La boutique Château Chantegrive, c’est un espace de 100 m2 dédiés au vin et aux objets dérivés (tabliers et couteaux de sommelier… ). Superbe salle dédiée à l’œnotourisme où vous y trouverez plus de huit millésimes de vin du Château Chantegrive. Chaque année, Château Chantegrive reçoit plus de 3 000 visiteurs dont 1/3 d’étrangers.”
    Excitez vos papilles avec ce Graves rouge Cuvée Henri Lévêque 2012, aux notes de cerise et de sous-bois, de belle robe intense, très équilibré au nez comme en bouche, structuré, avec des tanins riches etveloutés à la fois, aux connotations de mûre et d’épices au palais. Le 2011 se goûte également très bien, de couleur intense, aux nuances épicées, dense, un vin tout en harmonie, à ouvrir sur des brochettes d'agneau grillées ou un onglet à l'échalote. 
    Le 2010 développe des tanins puissants mais très fins, typé, avec ces notes très persistantes de fumé et de cerise noire, un beau vin tout en bouche, charpenté et harmonieux. Superbe 2009, très charnu, épicé, aux tanins concentrés, puissant, de bouche ample, de bellegarde. “Ce millésime est exceptionnel en Bordelais, poursuit Marie-Hélène. Chantegrive a produit cette année-là l’un de ses plus beauxvins. Il faut remonter au millésime 1990 pour retrouver ces arômes de fruits parfaitement mûrs avec une belle délicatesse de la matière, des tanins fins et une puissance bien maîtrisée.”
    Excellent Graves rouge 2012, un vin classique et puissant, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux arômes defruits rouges intenses, d’une finale savoureuse. Le 2011 est de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau. Le 2010, médaille d’Or concours Bordeaux, de couleur grenat, aux senteurs defruits macérés, aux tanins structurés, un vin très équilibré. Remarquable 2009 où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, aux tanins délicieusement fondus, médaille d’Or à Bruxelles.
    Le Chantegrive blanc a cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, de bouche puissante.
    Remarquable Chantegrive blanc Caroline 2014, élevé en barriques, fleurant bon le genêt, la pomme et les noisettes, un vin charmeur qui allie élégance et structure, finesse et persistance, puissance et distinction, tout en arômes, tout en bouche, d’excellente évolution.

     


    Clos BELLEVUE

    Clos BELLEVUE

    (GRAVES)
    Sophie et Éric Michaudet
    45, route du Courneau
    33640 Portets
    Téléphone :05 56 67 22 06 et 06 08 47 81 68
    Télécopie : 05 56 67 19 69
    Email : eric.michaudet33@gmail.com
    Site : www.cbportets.fr

    Quelque 3 ha, en 10 parcelles sur le plateau sablo-graveleux de Portets. Travail des solsmécanique et manuel, sans herbicide, vigne épamprée et effeuillée manuellement.
    Savoureux Graves cuvée Confidence 2014, 100% Merlot, élevage 10 mois en barriques d'un vin, de robe rubis profond, généreux, un vin très typé, persistant au nez comme en bouche, tout enfinesse, aux tanins mûrs, riches et harmonieux, aux connotations de cassis mûr et de truffe en finale. Le 2012, où se mêlent la mûre et le cassis, est ample et solide, un vin riche et rond, bienéquilibré. 
    La cuvée Origine 2012, issue d’un mode de vinification à l’ancienne dans des cuves à ciel ouvert avec un marc immergé par un quadrillage en bois de chêne, est corsée mais souple, bien structurée, aux tanins fondus, de teinte bien soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre. 

    Château du GRAND BOSGRAVES Château du GRAND BOS

    Château du GRAND BOS

    (GRAVES)
    André Vincent

    33640 Castres
    Téléphone :05 56 67 39 20
    Télécopie : 05 56 67 16 77
    Email : chateau.du.grand.bos@free.fr

    Au sommet. André Vincent, tout en restant actif à ses côtés, a transmis à sa fille, Marie Vincent-Rochet, la responsabilité de la Scea du Château du Grand Bos dont elle est gérant et la propriété du Gfa de Gravesaltes, détenteur du foncier.
    “Nous avons à la vente des millésimes anciens, nous dit-il,ce qui est un atout pour les consommateurs qui n’ont pas de cave digne de ce nom. Encore quelques 1998, 2007, 2008, 2009, 2010, et 2011. Notre 2009 est meilleur que le 2010, c’est vraiment un joli vin très élégant, et nous avons aussi bien réussi le 2007.
    Nous avons agrandi le vignoble en plantant plus de 2hectares de Cabernet-Sauvignon, c’est le cépage idéal pour notre terroir.”
    On se fait donc plaisir avec ce Graves rouge 2014, aux arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, de bouche riche, de très bonne garde. Le 2013, corsé mais tout en rondeur, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), est un vintrès bien équilibré. Beau 2012, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue. Remarquable 2011, coloré, typé, avec des tanins souples et très équilibrés, un vin rond avec des tanins mûrs, charnu, dominé par la fraise des bois mûre et l’humus. Le 2010, de couleur intense, dont lebouquet révèle une belle osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins, de bouche soyeuse, d’une belle persistance aromatique, degarde, naturellement. Le 2009 est puissant, charnu, charpenté, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et bien persistants, qui poursuit son évolution. Très classique, le 2008, de belle robe pourpre, gras et coloré, est un vin intense, de bouche riche, pleine et fondue à la fois, aux tanins présents, de garde. Le 2007, intense en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges surmûris et d'épices, est charnu comme il le faut. Le blanc 2013, d’une belle persistance aromatique en bouche, dégage des nuances de pêche et de tilleul.

    Château des GRAVIÈRES

    Château des GRAVIÈRES

    (GRAVES)
    Thierry et Denis Labuzan - Vignobles Labuzan Earl
    6, rue du Mirail
    33640 Portets
    Téléphone :05 56 67 15 70
    Télécopie : 05 56 67 07 50
    Email : vignobles-labuzan@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles-labuzan.fr

    Depuis 7 générations, les vignobles Labuzan sont exploités par la même famille. De la premièrevigne plantée en 1847, le domaine s’est peu à peu constitué. Bernard et Nicole, les parents de Thierry et Denis, ont continué à déve- lopper l’exploitation et ont transmis 18 ha à leurs enfants. Denis a choisi de se spécialiser dans le travail de la vigne permettant au domaine de réaliser le virage vers une viticulture à la fois moderne et raisonnée. Thierry, quant à lui, après une première vie professionnelle, est revenu à sa passion: la vinification.
    Le Graves rouge Prestige 2012, sol de Graves avec gros galets et argilo-calcaire 80% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon, cuvaisons longues, macérations préfermentaires, élevage enbarriques de chêne français 12 mois dont 1/3 de barriques neuves... est ferme, coloré, avec ces notes de cerise confite et de sous-bois, de bouche chaleureuse, finement épicée en finale. Dense et complexe, le Gravea 2010 (18 mois de barriques), aux nuances de fruits noirs et d’épices, intense, concentré, est de bouche très généreuse, de garde. Joli Graves blanc 2014, avec des notes prononcées de petits fruits secs et de pêche, très charmeur.

    Château HAUT-CALENSGRAVES Château HAUT-CALENS

    Château HAUT-CALENS

    (GRAVES)
    Thierry Yung

    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 67 05 25 et 06 75 02 15 79
    Télécopie : 05 56 67 24 91
    Email : vignobles.tyung@orange.fr

    Thierry Yung dirige cette propriété viticole qui se compose des appellations : Graves, Bordeaux Supérieuret Bordeaux avec principalement des cépages rouges sélectionnés de Merlot et de Cabernet-Sauvignon.
    Belle réussite avec son Graves Château Haut-Calens rouge cuvée Spéciale 2011, élevé en fûtsde chêne, alliant charpente et velouté en bouche, très parfumé, un vin qui poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de fraise et de sous-bois. Le 2010, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé au palais, est de charpente solide et fine à la fois, de très bonne garde.
    Savoureux Graves Château Haut-Calens rouge 2012, légèrement épicé, aux tanins riches etveloutés à la fois, aux connotations de mûre et de poivre, un vin complexe. Excellent 2011, coloré et parfumé, d'une grande subtilité, aux notes de cassis et de violette, un vin corsé et charpenté, aux tanins fermes mais veloutés, tout en bouche comme le 2010, très parfumé (cerise confite, réglisse), corsé et concentré, aux tanins fermes et ronds à la fois, chaleureux et persistant.
    Goûtez encore le Bordeaux Château Croix de Calens rosé, frais et franc, à prévoir sur des sardines, et le Bordeaux Supérieur ChâteauCroix de Calens, très réussi, coloré, classique, bien corsé et gras, aux tanins présents et souples à la fois, de bouche harmonieuse.

    Château La ROSE SARRONGRAVES Château La ROSE SARRON

    Château La ROSE SARRON

    (GRAVES)
    Philippe Rochet

    33210 Saint-Pierre-de-Mons
    Téléphone :05 56 76 29 42
    Télécopie : 05 56 63 52 31
    Email : contact@la-rose-sarron.com
    Site : www.la-rose-sarron.com

    Au sommet. L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Ce domaine s’étend sur 40 ha, dont 30 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, élevé 12 mois en fûts dechêne) et 10 ha de Graves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vin vinifié et élevé 9 mois en fûts de chêne.
    “Le 2015 a été un millésime difficile au niveau de la maturité, nous explique Philippe Rochet, les pépins étaient verts alors que les analyses disaient que l'on pouvait vendanger. Il peut se résumer en 2 parties : l'une excellente, la 2e bonne. Les rouges sont charnus avec des tanins souples, ils vont bien se comporter en barriques. Les blancs sont aromatiques, fruités.
    Millésimes en vente en 2016 : les 2012, puis les 2014. Médaille d'Or aux VigneronsIndépendants pour le rouge et aussi pour le blanc sec à Bordeaux. Projet d'acquisition d'une autre exploitation.”
    C’est donc le moment de déboucher ce Graves rouge Cuvée Damien 2012, de couleur grenat profond, aux connotations de mûre, de sous-bois et de violette, volumineux aux papilles, qui mêle finesse et charpente, avec des tanins veloutés. Excellent Graves rouge 2012, coloré, légèrement épicé, concentré mais très élégant, aux tanins mûrs, avec des notes de griotte et de cuir, d’une belle longueur. Il y a également ce remarquable Graves blanc Cuvée Anaïs 2013, suave, fin, avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme, vraiment très réussi, d’une longue finale, un vin qui demande une cuisine raffinée, comme des escalopes de veau à la crème, par exemple. Joli Graves blanc 2014, de belle robe, rond mais d'une belle acidité, typé et aromatique, tout en vivacité.

    Château ROUGEMONT

    Château ROUGEMONT

    (GRAVES)
    Dominique Turtaut
    50, rue Jean-Cabos
    33210 Toulenne
    Téléphone :05 56 63 19 06
    Télécopie : 05 56 76 22 74
    Email : chateau.rougemont@yahoo.fr

    Ce Château est exploité par la deuxième génération de la famille, qui l’avait acquis en 1956.
    Coup de cœur pour ce Graves rouge 2012, corsé comme il se doit, aux tanins bien fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et d'épices, au palais complexe où dominent les groseilles et l'humus, associant puissance et souplesse, un vin charnu, parfait avec un rôti de magrets de canards. Très charmeur Graves blanc 2013, au nez fleuri, d’une très belle persistance aromatique en bouche, avec des nuances de pêche et de tilleul, d’une belle harmonie, à déboucher sur une terrine de ris de veau aux girolles.

     

    Graves (Blanc sec)

    Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

    Château le TUQUET

    (GRAVES)
    Paul Ragon et Alice de la Haye

    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 20 21 23
    Télécopie : 05 56 20 21 83
    Email : letuquet@orange.fr

    Au sommet. Un domaine de 120 ha (55 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtime­nts figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage.
    Savoureux Graves rouge 2012, bien structuré, de bouche puissante, un vin dense, coloré et corsé, trèsharmonieux, riche et bien fondu. Superbe 2011, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l'humus, de bouche ronde mais puissante. Le 2010, avec un bouquet persistant et corsé, desarômes de sous-bois et de griotte, fondu, de bouche dense, légèrement épicée, aux tanins riches et veloutés à la fois, complexe, très réussi, de garde, bien sûr. Le 2009, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, mêle concentrationaromatique, ampleur des tanins et distinction au palais. Excellent 2008, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, bienéquilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de fort bonne garde. Le Graves blanc 2013, élevage en cuves surlies, tout en finesse, aux nuances d’abricot et de grillé, d’un bel équilibre, aux senteurs persistantes de fruits frais, est d’une très jolie finale. Beau 2012, tout en persistance, où dominent les épices et l’amande, qui dégage une bouche franche et fraîche, marquée par lapêche blanche.



    Château de VIMONTGRAVES Château de VIMONT

    Château de VIMONT

    (GRAVES)
    Esat Magdeleine de Vimont
    1, rue des Lilas
    33640 Castres
    Téléphone :05 56 67 39 60
    Télécopie : 05 56 67 35 98
    Email : chateaudevimont@orange.fr
    Site : www.ateliers-st-joseph.fr

    Au-delà de sa vocation viticole, le Château Vimont est aussi l’outil de travail de personnes en situation de handicap qui œuvrent avec passion et fierté à la production des vins. Sols de graves sablo-calcaire, sous-sol argilo-graveleux. Élevage en barriques 100%, dont 30% neuves. 
    Ce graves rouge 2013, au nez délicat, mêle puissance et finesse, aux nuances de violette et defraise mûre, généreux aux papilles, un vin très réussi Excellent 2012, qui développe un nezconcentré de cassis et de sous-bois, un vin aux tanins présents et mûrs à la fois, dense et ample, très équilibré. Le 2011, 80% Merlot, 18% Cabernet-Sauvignon et 2% Malbec, médaille d’Or Bordeaux vins d’Aquitaine et Trophée des graves 2014, un vin vraiment très réussi, typé, ample, soyeux, très classique de ce millésime, bien ferme mais tout en finesse et rondeur, trèséquilibré, tout en bouche, parfait à déboucher dès maintenant, mais possédant un joli potentiel d’évolution. 
    Le 2010, charnu, où dominent la fraise des bois mûre et les épices, velouté, est très parfumé au palais, de couleur profonde, associant structure et densité d’arômes comme ce 2009, médaille de Bronze à Bordeaux, se goûte très bien, un vin étoffé, avec de la matière, puissant mais tout en charme, de garde.
    Très joli graves blanc 2014, toujours bien marqué par sa prédominance de 67% Sémillon, 32% Sauvignon et 1% Muscadelle, Solsgraves et sables graveleux, âge des vignes 35 ans), qui a des notes aromatiques de pêche et de lis, long et équilibré en bouche.

     

  • LES VIGNERONS ALSACIENS DE L'ANNEE

    Des villages fleuris, des winstubs, des collines ondulées, des crus les uns plus typés que les autres... tout ici concorde à une grande convivialité du vin, où chaque vigneron s’emploie à faire ressortir la typicité de son Riesling ici, de son Gewurztraminer là...

    On élève alors des vins sans concurrence, dans une large gamme où se cotoient des Vendanges Tardives rares, un vin suave, un autre sec, un rouge savoureux ou un Crémant tout en fraîcheur. Ici, la force des terroirs et la main de l’homme sont toujours en osmose.

     


    BESTHEIM BESTHEIM

    BESTHEIM


    Directeur général : Thierry Schoepfer
    3, rue du Général de Gaulle
    68630 Bennwhir
    Téléphone :03 89 49 09 29
    Télécopie : 03 89 49 09 20
    Email : vignobles@bestheim.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/bestheim
    Site : www.bestheim.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Dans un marché en constante évolution où le consommateur cherche à être rassuré par des références, précise-t-on, Bestheim a la volonté de proposer une marque forte et incontournable au cœur du vignoble alsacien. L’ensemble de la gamme Bestheim revêt donc un nouveau design. Le “B” stylisé est le fil conducteur et identitaire de la maison Bestheim, afin d’obtenir une reconnaissance optimale. Ces évolutions portent sur la capsule qui passe en aluminium, le bouchon marqué du logo, lesbouteilles Réserves et Médaillées sont désormais en bouteilles marron dite “feuille morte”, des étiquettes adhésives au papier haut de gamme sont verticales afin de mettre la bouteille en valeur. L’objectif avec ce nouvel habillage est d’apporter plus de lisibilité et d’élégance. Autre information à souligner enfin, la gamme Réserve est rebaptisée Classic.
    En janvier 2015, nous avons fait une fusion amicale entre voisins, mariage réussi entre la Cavede Kientzheim-Kaysersberg et Bestheim : cela induit une restructuration qualitative du vignoble mais aussi humaine. La recherche d’approvisionnement de qualité, toujours délicate, a conduit à ce mariage, qui nous a apporté de prestigieux Grands crus comme le Schossberg et le Furstentum, ainsi que de nouveaux clients à l’export.
    Bestheim est le premier opérateur alsacien avec 1380 ha et 491 familles d’adhérents. La marque vend 15 millions de bouteilles par an et exporte 33% de sa production dans plus de 20 pays. Cette union a renforcé des positions déjà bien acquises et tournées vers l’excellence de sa production et la pertinence économique de son modèle. La finalité de Bestheim est d’affirmer son statut de marque référente du vignoble alsacien.
    Cette fusion est une nouvelle aventure, ajoute Thierry Schoepfer, après avoir investi il y a peu, 20 millions d’euros dans une nouvelle Cave ultra performante sur le site historique de Bennwihr, nous ajoutons à notre palette de beaux terroirs particulièrement prisés et des Grands crus à notre gamme.”
    Excitez vos papilles avec ce beau Riesling Grand Cru Zinnkoepflé 2012, de robe brillante, un vin puissant et parfumé, tout en finesse aromatique, avec des notes fraîches et minérales à la fois. Le coteau du Zinnkoepflé est un terroir calcaire unique par son microclimat méditerranéen, son exposition sud/sud-est et son sol calcaro-gréseux. C'est le Grand Cru le plus haut d'Alsaceculminant à 431 m d'altitude.
    Le Pinot Gris Grand Cru Mambourg 2010, tout en structure et parfums (genêt, pêche), de finale délicate, ample et persistante, un vin vraiment racé. Le Pinot Gris Classic 2013, complexe, est un vin racé et charmeur, avec des nuances de fumé bien spécifiques, parfait sur les plats épicés. 
    L’Alsace rosé d’Exception 2014, tout en subtilité d’arômes, se goûte vraiment très bien, avec cette bouche séduisante et persistante. On poursuit avec ce très beau Gewurztraminer Grand Cru Mambourg 2012, de grande race, de robe intense, aux notes florales subtiles, de bouche ample, puissant et corsé, d’une longue finale. Le Muscat Altereben 2014, savoureux, suave, que je vous conseille sur des asperges à la crème fraîche ou des crêpes aux oeufs de saumon, et ce Pinot Gris lieu-dit Strangenberg 2013, intense au nez comme en bouche, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques.
    Superbe et puissant Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2011, marqué par son terroir, au nez de fumé, qui développe une belle association du fruit et de la charpente, avec de la nervosité en finale. Le Gewurztraminer Rayon de Lune 2013, présenté dans une très séduisante bouteille bleue, est tout en vivacité, franc, fruité, très agréable. Plus intense, bien sûr, le Gewurztraminer Grand CruMarckrain 2013, riche en arômes de fleurs et d’épices, est d’une belle longueur, dense et distingué à la fois, vraiment charmeur. Remarquable Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de citron confit et defleurs blanches, d'une grande fraîcheur, d'un grand classicisme. 
    La maison est évidemment la référence en Crémants. On le voit avec ce remarquable Crémant d’Alsace Grand Prestige rosé, “Après plusieurs années de sélections parcellaires (les terroirs calcaires de la Vallée Noble) et un choix rigoureux des plus belles cuvées, explique-t-on, nos œnologues ont abouti à l’élaboration du Crémant Grand Prestige Rosé millésime 2013. Notre ambition est de mettre en avant la finesse du Pinot Noir et de proposer un Crémant Rosé gastronomique différent du Crémant Rosé festif et léger.” C’est réussi puisque le vin, de belle teinte, tout en bouche, développe des connotations de cerise, d’abricot et de grillé, ample, marqué en effet, par le Pinot Noir, associant richesse et distinction, d’une finale complexe.
    Le Crémant d’Alsace Grand Prestige, riche au nez, d'une grande complexité aromatique où l'on retrouve des senteurs de citron et d'amande, développe une bouche flatteuse. Le Crémant Blanc De Noirs associe élégance et charpente, finesse et densité, avec ces notes caractéristiques de fleurs blanches, de coing et de miel, très persistant comme ce Crémant Chardonnay, de superbe robe dorée, de mousse légère, parfumé, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, avec cette pointe de fraîcheur caractéristique. Même propriétaire que le Château Fillon (voir Bordeaux).

     

    Domaine des 7 VIGNES Domaine des 7 VIGNES

    Domaine des 7 VIGNES


    Emmanuel Saouliak
    102, route des Vins
    67680 Nothalten
    Téléphone :03 88 92 45 73
    Télécopie : 03 88 92 62 49
    Email : domaine.saouliak@orange.fr

    Une famille de vignerons depuis 1684. C’est la 9e génération qui exploite ce domaine de 6 ha. Le nom des 7 Vignes correspond aux 7 cépages alsaciens. Ici, la philosophie culturale et de travail peut se résumer ainsi : “un peu de patience, une pointe d’observation et un zeste de bon sens.”
    Emmanuel Saouliak nous dit que, “le millésime 2015 est de grande valeur, riche en matière, expressif, ce sera une année propice aux vins rouges qui ont pas mal d'acidité et la qualité adéquate pour être des vins de garde. Le seul hic, ce sont les petits volumes, c'est la récolte la plus petite de ces 5 dernières années : à peine 1/3 de la normale.
    Millésimes en vente en 2016 : les 2014 et 2015, et fin Août, 2016 dans quelques appellationsdont les Muscats.”
    De nombreuses médailles d'Or reçues en France et en Chine sont venues récompenser ses vinset parmi les 23 références du domaine, le Pinot Noir 2012 au Challenge Internationnal du Vin.
    Beau Riesling 2014, au nez de fumé, une belle association du fruit et de la charpente, avec de la vivacité en finale, un vin qui a du corps et de la personnalité, à déboucher sur curry de poissonou un sandre poché en sauce. Le Riesling cuvée des Sables est harmonieux, aux senteurs defruits blancs, d’une belle élégance et d’une grande richesse aromatique en finale, ferme etsuave. Excellent Pinot Gris Les Vieilles Treilles, plein de charme, avec des nuances d’amande, un vin qui allie puissance et finesse, tout en bouche, au nez de fumé, d’une belle concentrationaromatique comme ce Muscat 2015, de belle robe limpide, très fin, complexe, au nez de petitsfruits frais, de bouche suave, parfait sur des asperges.
    Le Gewurztraminer 2014, de belle robe doré brillant, subtil et suave, très équilibré, de bonne bouche parfumée, aux connotations de citron et d’épices, toujours très bien vinifié comme lePinot Noir, élevé en fûts de chêne, corsé, associant souplesse et complexité aromatique, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille. Goûtez également le Sylvaner Vieilles Vignes 2015, qui s’accorde très bien, grâce à sa vivacité, à un gratin de hareng à la suédoise ou un tarte fine aux maquereaux, et cet excellent Crémant d’Alsace brut, un Blanc De Blancs, une cuvée ample et parfumée, de bouche légère et ronde à la fois, un vin généreux, de mousse persistante.

    BAUMANN-ZIRGEL

    BAUMANN-ZIRGEL


    Jean-Jacques et Benjamin Zirgel
    5, rue du Vignoble
    68630 Mittelwihr
    Téléphone :03 89 47 90 40
    Télécopie : 03 89 49 04 89
    Email : baumann-zirgel@wanadoo.fr
    Site : www.baumann-zirgel.com

    “Nous exploitons maintenant quatre grands crus (Mandelberg, Schlossberg, Schoenenbourg et Sporen), nous dit Benjamin Zirgel, et toujours les 4 lieux-dits (Streng, Schwenkel, Stumpfgasse et Bouxberg). Notre plus vieille parcelle à 87 ans, et notre conversion Bio touche à sa fin : 2015 sera notre première année en production Bio certifié Ecocert.”
    Très beau Gewurztraminer Grand Cru Sporen 2012, au nez d’amande et de coing, un vin vif et ample, intense, charmeur avec des notes de fruits secs, très légèrement poivré comme il le faut. Le Riesling Grand Cru Mandelberg 2013, médaille d’or Riesling du Monde 2015, mêlant richessearomatique et persistance, est dense en bouche, avec des connotations de noisette, de rose et de reinette. Il y a aussi le Riesling Grand Cru Schlossberg cuvée Amélie 2012, avec des arômesd’acacia et de fruits mûrs, très gras mais d’une belle fraîcheur. 
    Le Pinot Noir Bouxberg 2014 est un vin qui exhale des notes de fruits surmûris et de fumé, aux tanins ronds. Tout en charme, leGewurztraminer Vendanges Tardives 2012, harmonieux, aux notes de fruits macérés, ample, avec cette bouche pleine et distinguée, degarde, tandis que le Pinot Gris Vendanges Tardives 2012, velouté, au nez de rose, concentré, légèrement miellé, très riche et très fin à la fois, intense au nez comme en bouche, est un vin qui mérite la finesse d’un foie gras d’oie.
    Goûtez le Riesling Grand Cru Schoenenbourg cuvée Arthur 2011 blanc, où l’on retrouve des nuances de poire et d’amande, une cuvéede robe claire, tout en souplesse, très bien équilibrée, aux notes de grillé en finale, le Muscat blanc 2014, et l’Auxerrois 2012, tout enfinesse mais dense.
    Le Crémant d’Alsace rosé, tout en bouche, très fruité, très caractéristique avec ces connotations de fraise fraîche, de mousse riche et friande, est à ouvrir sur une truite saumonée. Joli Crémant d’Alsace brut, de belle couleur jaune ambré, avec ces reflets verts typiques, aux notes de noisette, de pomme et de pain brioché, harmonieux, de bouche distinguée. Gîtes sur place.

    BECK - Domaine du REMPART

    BECK - Domaine du REMPART


    Gilbert Beck
    5, rue des Remparts
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 42 43
    Télécopie : 03 88 92 49 40
    Email : beck.domaine@wanadoo.fr
    Site : www.vins-beck.com

    Travail de la vigne en culture intégrée et aménagement des parcelles afin de valoriser au mieux les qualités de chaque terroir.
    “Nous privilégions la cueillette à la main, explique-t-on, le tri des raisins; chaque grappe est cueillie à maturité. Le pressurage pneumatique lent, doux et régulier exalte les arômes. Le jus récolté est conservé dans une cuverie en chêne alternée avec des fûts Inox pour optimiser les différents stades de vinification.”
    Beau Pinot Gris Grand Cru Frankstein 2014, tout en arômes, d’une grande persistance au nez comme en bouche, à dominante de pomme et de noix fraîche, harmonieux, ample, tout en fruité et fraîcheur au palais. Le Gewurztraminer cuvée Guillaume Vendanges Tardives 2009, avec des arômes d’acacia et de fruits mûrs, est très gras mais d’une belle fraîcheur en bouche, aux notes de fruitsconfits. Le Riesling Vieilles Vignes 2012, au nez subtil dominé par les fleurs blanches (aubépine), est de bouche très fruitée et persistante.
    Goûtez aussi le Pinot rouge Clos du Sonnenbach d’Albé 2012, qui mêle couleur et matière, avec des arômes de fruits rouges à noyau et de réglisse, finement tannique, et le Pinot Gris Les Ardentes du Steinacker 2011, aux connotations subtiles de fumé et de fleursblanches, très équilibré, ces 2 vins étant issus de Vignes situées sur l’un des plus hauts terroir d’Alsace, sur la commune d’Albé. 
    Il y a aussi le Riesling Coteaux de Dambach-La-Ville 2011, parfumé, et cet excellent Crémant d’Alsace brut du Rempart, à la mousse fineet légère, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d’abricot, harmonieux, de belle structure. Deux beaux gîtes sont disponibles.

    Domaine BROBECKER

    Domaine BROBECKER


    Pascal Joblot
    3, place de L'Eglise
    68420 Eguisheim
    Téléphone :06 87 52 80 72
    Email : pascal.joblot@free.fr
    Site : www.vins-brobecker.com

    Pascal Joblot a pris la succession de son beau-père Joseph Brobecker. Ici pas d’artifice, on vous recevra à la cave au milieu des fûts.
    Voilà un excellent Pinot Gris 2014, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de fruits secs, qui est une valeur sûre.
    Très savoureux Riesling Vendanges Tardives 2011, d’une belle complexité au nez comme en bouche, aux nuances d’agrumes confits et d’aubépine, encore loin de sa maturité, mais déjà délicieux, comme ce Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, aux connotations florales délicates, de bouche onctueuse, très gras, avec ces nuances de fleurs et de miel, qui poursuit sa belle évolution.
    Joli Gewurztraminer Vieilles Vignes Bio 2015, ample en bouche, très harmonieux, un vin qui sent les noisettes et la pêche blanche, classique et typé.
    Tout en nuances d’arômes, le vin d’assemblage
    cuvée L’Exception 2013, 75% Riesling et 25% Pinot Gris Grand Cru, est de jolie robe dorée, tout en structure et parfums, au nez de petits fruits frais, de bonne bouche parfumée (litchi, rose), ample en finale. Joli Gewurztraminer Bio Vieilles Vignes 2012, corsé, suave et sec à la fois, où s’associent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, un vin tout en bouche. Le Gewurztraminer Grand Cru Pfersigberg Bio 2014 est vraiment excellent, au nez complexe, un vin racé et charmeur, très puissant, avec des notes de fumé bien spécifiques, parfait aussi bien sur des acras de morue que sur une tourte au Munster.


    Domaine René FLECK et Fille

    Domaine René FLECK et Fille


    Stéphane et Nathalie Steinmetz-Fleck
    27, route d’Orschwihr
    68570 Soultzmatt
    Téléphone :03 89 47 01 20
    Télécopie : 03 89 47 09 24
    Email : renefleck@orange.fr
    Site : www.renefleck.com

    Exploitation viticole familiale qui se transmet de père en fils depuis de nombreuses générations et en 1995, c'est Nathalie, la plus jeune des trois filles de René et Lucie, qui reprend le Domaine après des études de viticulture et d'œnologie. Elle s'occupe notamment de la vinification des vins et, en 2002, son mari Stéphane vient l'épauler pour les travaux dans lesvignes. Ils gèrent ensemble les 7,5 ha de vignes dont presque 4 ha en Grands Crus.
    Beaucoup aimé leur Pinot Gris Grand Cru Zinnkoepflé 2013, gras mais vif, subtil au nez comme en bouche (noix fraîche, poire...), d’une grande persistance aromatique. Le Pinot Gris Grand Cru Goldert 2010 est tout en subtilité, friand et souple, très réussi, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de fleurs. Savoureux Muscat Grand Cru Zinnkoepflé 2012, de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits frais (poire, coing), tout en subtilité aromatique, très parfumé et chaleureux en bouche. 
    Superbe Gewurztraminer Grand Cru Zinnkœpflé 2012, où dominent les agrumes et l’amande, tout en persistance, avec cette bouche franche, fraîche et souple à la fois, d’une belle longueur, de grande race comme le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, qui sent l’abricot confituré, de bouche profonde et persistante, de grande évolution. Séduisant Crémant d’Alsace rosé, à la fois très fin et charnu, de robe soutenue, classique avec ce nez de framboise mûre, particulièrement abordable.

    Domaine Charles FREY

    Domaine Charles FREY



    1, rue du Pinot Blanc - ZA du Wasen
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 41 04
    Email : frey.dom.bio@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/freydombio
    Site : www.vinsfreybio.com

    Au sommet. “Notre domaine familial, dit Dominique Frey, cultive 14 ha de vignes sur 3 communes. C'est avec mon grand-père Joseph et mon père Charles que la vente en bouteillescommença. En 1997, nous avons décidé de passer l'exploitation en culture biologique sous contrôle Ecocert. Depuis 2001, nous pratiquons la biodynamie. Nous essayons de transmettre au vin l'énergie et la vie que nous donnons aux raisins afin que celui-ci soit le plus digeste et le plus vivant possible. Avant tout, la culture biodynamique est un travail de soin de la terre. Les différents traitements de la vigne sont systématiquement accompagnés de tisanes de plantes (ortie, prêle, saule). Le compost et le travail du sol sont fondamentaux. Nous avons aussi une nouvelle cave Bioclimatique en bois.”
    Beau Riesling Grand Cru Frankstein 2014, marqué par ce terroir spécifique, où dominent des notes de fruits jaunes et de tilleul, qui allie puissance et souplesse, d’une belle ampleur. Le Pinot Noir Quintessence 2013 (avec un bouchon en verre), élevé 24 mois en barriques, coloré, avec des nuances de cerise noire et de groseille, de très bonne évolution, à déboucher, par exemple, sur une oie rôtie auxpêches et aux airelles ou des filets de truite saumonée aux champignons. Excellent Gewurztraminer Colline Granit 2013, de jolie bouche comme le Riesling Vieilles vignes 2014, harmonieux, aux notes de fruits jaunes, avec cette bouche pleine et distinguée. Joli RieslingGranit 2014 , de robe dorée, au nez de fleurs, très harmonieux. Le Pinot Blanc Rayon de Lune 2014, distingué, est tout en richessearomatique, alliant saveur et distinction, très persistant au palais avec cette pointe de fumé spécifique. 
    Goûtez le Crémant d’Alsace brut, tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, aux senteurs de fruits bien mûrs, avec des notes de tilleul et d’abricot, et des nuances crémeuses, persistant comme le Crémant d’Alsace rosé, charmeur, de mousse abondante et fruitée, tout en fraîcheur aromatique, qui développe des nuances de fruits frais et de violette.

    Domaine FREY-SOHLER

    Domaine FREY-SOHLER



    72, rue de l’Ortenbourg
    67750 SCHERWILLER
    Téléphone :03 88 92 10 13
    Télécopie : 03 88 82 57 11
    Email : contact@frey-sohler.fr
    Site : www.frey-sohler.fr

    Situé sur les pentes du Rittersberg (lieu-dit au sol granitique, chaud et filtrant), ce terroir est la continuité directe du biotope de l'Ortenbourg (site protégé pour sa flore et sa faune, microclimat supérieur de 7 à 8° à la moyenne Alsacienne).
    Beau Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2011, de bouche élégante et intense, avec ces notes de fruits frais et de rose. LeGewurztraminer 2010 développe des nuances florales et délicatement épicées, élégante association entre rondeur et persistance en bouche. Le rouge Fleur de Granit 2011, au nez subtil de fruits à noyau, est plein, ample et velouté. 
    Goûtez le Crémant 2007, persistant, de mousse fine, tout en harmonie, d’une jolie finesse d’arômes, parfait à l’apéritif. 
    Très joli Riesling Scherwiller 2012, classique et franc, vif, très agréable. “Avec son terroir de graves, nous dit-on, le Riesling de Scherwiller libère des arômes très fruités, voire muscatés au nez. Il se révèle également finement citronné en bouche. Cette appelation communale, officialisée le 28 octobre 2011 ne peut être revendiquée que dans le cépage Riesling, et provient d’une aire délimitée. CeRiesling accompagne à merveille entrées, poissons, fruits de mer, spécialités alsaciennes, fromage de chèvre. C’est un vin fruité, sec.”

    Pierre FRICK et Fils

    Pierre FRICK et Fils


    Jean-Pierre et Chantal Frick
    5, rue de Baer
    68250 Pfaffenheim
    Téléphone :03 89 49 62 99
    Télécopie : 03 89 49 73 78
    Email : contact@pierrefrick.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/pierrefrick
    Site : www.pierrefrick.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En 1970, le domaine est converti à la culture biologique, les premières applications de la bio-dynamie débutant en 1981. À partir de la récolte 1986, la mention Demeter est obtenue, et, depuis la récolte 2002, le vin n’est plus bouché avec du liège mais avec des capsules couronnes en Inox, pour éviter les déviations organoleptiques (saveurs et arômes) causées par les bouchons liège. Vinification sans aucun additif, vendanges manuelles, levures indigènes, élevage sur lies durant 9 mois.
    Tout en charme, ce Muscat Fleurs Rares 2013, raffiné et suave, est un vin très parfumé, de bouche onctueuse, vraiment remarquable. Le Pinot Gris Grand Cru Vorbourg 2011, superbe, dégage un nez envoûtant, fin et persistant, où l’on retrouve des notes de Fleurs blanches, de musc et de grillé, harmonieux, suave et puissant, d’une très belle persistance d’arômes. 
    Le Riesling Grand Cru Vorbourg 2012 allie puissance et souplesse, richesse et finesse, avec ces notes très persistantes de fumé, de reinette et de Fleurs d’acacia en finale. Dans la lignée, ce Gewurztraminer 2011, au nez dominé par les fruits mûrs (poire) et les petits fruits secs, légèrement miellé, tout en finesse aromatique, de bouche pleine d’élégance, et ce Pinot Noir Strangenberg 2013, de bouche ronde et persistante, de jolie robe, tout en arômes (cerise, violette), à la fois fruité et riche, à prévoir avec un tajine de poulet aux patates douces.
    Le Riesling Rot Murlé 2009 (zéro sulfite ajouté, non filtré), d’une jolie persistance, avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme, est tout en bouche. Beau Crémant d’Alsace, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent lesFleurs et les fruits mûrs, de bouche élégante. Formidable Gewurztraminer Grand Cru Steinert Vendanges Tardives 2008, un grand vingras et complexe, où s’entremêlent la brioche, les Fleurs et le miel, d’une grande intensité au palais. Le Sylvaner 2011 est très agréable.

    Domaine GRESSER Domaine GRESSER

    Domaine GRESSER


    Rémy Gresser
    2, rue de l'Ecole
    67140 Andlau
    Téléphone :03 88 08 95 88
    Télécopie : 03 88 08 55 99
    Email : domaine@gresser.fr
    Site : www.gresser.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une famille exemplaire (de lointains cousins, liés par Gerber et Gresser) qui s’attache à élever ses Vins dans la grande tradition en laissant s’exprimer au mieux chaque terroir et le faisant savoir: la contre-étiquette est parfaite et indique le terroir du vin, l’échelle de sucrosité et l’accord mets-Vins. “ Je cultive la vigne selon la règle de nos ancêtres, précise Rémy Gresser. Je me sens paysan et artisan de la vigne. ” Il est soucieux de transmettre aux générations futures le terroir, le sol vivant, les vieilles vignes, le savoir-faire et la passion de la famille, vignerons de père en fils depuis le XVIe siècle. Ils protègent leur vignoble en privilégiant les moyens biologiques.
    Le Domaine, certifié AB par Ecocert et en conversion en biodynamie, a la chance de posséder de grands terroirs de schiste, sables etargile sur 10 ha 30 de vignes de 40 ans. Les Grands Crus sont bien entendu très marqués par leurs terroirs : Kastelberg (schiste de Steige), Wiebels­berg (grès des Vosges), Moenchberg (calcaire fossilé).
    Formidable Riesling Grand Cru Kastelberg 2011, racé par ce terroir de schistes, très minéral, de bouche parfumée et délicate, aux notes d’agrumes avec une pointe d’épices, c’est un vin très représentatif de ce millésime, très équilibré, à savourer sur des grenouilles à l'alsacienne ou un jarret de porc aux courgettes, par exemple. Le Riesling Duttenberg 2013, au nez dominé par les fruits mûrs (poire) et les petits fruits secs, tout en finesse aromatique, de bouche légèrement citronnée. Superbe Pinot Gris Grand Cru Wielbelsberg, avec desarômes de fruits blancs et mûrs, de bouche concentrée d’une belle vinosité avec de la fraîcheur comme le Pinot Gris Brandhof 2012, qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits mûrs, puis des notes minérales.

    Domaine HAEGI

    Domaine HAEGI


    Haegi Daniel Earl
    33, rue de la Montagne
    67140 Mittelbergheim
    Téléphone :03 88 08 95 80
    Télécopie : 03 88 08 91 20
    Email : info@haegi.fr
    Site : www.haegi.fr

    Un vignoble familial de 8 ha qui fait partie des pionniers de la mise en bouteilles (depuis 1951). Ici, la taille est très courte et optimise le potentiel des lieux-dits en les vinifiant séparément. Vignes enherbées pour diminuer la vigueur des plants et labour sur l'autre rang afin
    de favoriser un enracinement en profondeur de
    la vigne. Apport de matière organique régulier,
    tous les 4 à 8 ans, sous forme de fumier composté en fonction de l'état du sol des parcelles.
    La devise de Daniel Haegi est “nourrir le sol afin
    que le sol nourrisse la plante”. Après 3 années
    de conversion vers l’agriculture biologique, le
    2013 est le premier millésime Bio.
    Très beau Riesling Grand Cru Zotzenberg 2014, séduisant, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de pomme reinette et de bruyère, harmonieux au papilles. Beau Pinot Gris cuvée Aline 2014, Vin Biologique, donc, prénom de la fille cadette, très fruité et gras en bouche, de belle couleur jaune pâle, avec un nez frais de fleurs blanches et d’agrumes, marqué par des nuances de genêt et de musc au palais, très bien équilibré, de bouche intense et raffinée à la fois.
    Il y a également le Gewurztraminer Grand Cru Zotzenberg 2013, Vin Biologique, typé, tout en persistance, où dominent les épices et la poire, avec cette bouche franche, fraîche et souple à la fois, et le Gewurztraminer cuvée Prestige 2013, Vin Biologique, issue de Vignesde plus de 50 ans, au nez de fumé typique, toujours très persistant et tout en finesse, d’une belle concentration aromatique, puissant aunez comme en bouche, à apprécier sur un mulet rôti au cumin ou une lotte au safran. Excellent Riesling Brandluft cuvée Prestige 2013, un Vin nerveux mais tout en rondeur. Superbe Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, gras et dense, aux connotations confites subtiles (mandarine, coing), de bouche profonde et persistante, d’une longue finale aromatique. La nouveauté, c’est aussi ce Crémantd’Alsace Émotion brut L’Excellence du Crémant d’Alsace, issu du Chardonnay, vieillissement sur lattes de 30 mois, très équilibré, demousse légère et abondante, aux arômes complexes de petits fruits secs (amande, noix) et de coing, ample et très persistant. Gîtes sur place.

    Vignoble André HARTMANN

    Vignoble André HARTMANN


    Jean-Philippe Hartmann
    11, rue Roger Frémeaux
    68420 Voegtlinshoffen
    Téléphone :03 89 49 38 34
    Télécopie : 03 89 49 26 17
    Email : andre.hartmann@free.fr

    Implanté à Voegtlinshoffen depuis 1640, le domaine est issu d’une longue lignée de vigneronsqui avec passion ont constitué ce vignoble. La vigne est conduite dans les règles de la culture ancestrale excluant l’usage d’engrais chimiques, assurant un respect de l’environnement, on y conjugue tradition et modernité.
    Beau Gewurztraminer Terrasses du Hagelberg 2013, très typé, avec ce nez dominé par les fruitsfrais, de bouche ample aux nuances d’amande, à déboucher aussi bien sur une quiche au munster qu’avec un gâteau aux amandes et aux abricots. Le Riesling Bidstoecklé Armoirie Hartmann 2013, de bouche persistante et très harmonieuse, a des nuances délicates de narcisse et de reinette.
    Séduisant Pinot Gris Grand Cru Hatschbourg Armoirie Hartmann 2014, aux notes de fruits secs(amande), de lis et de rose, rond, avec cette bouche pleine et distinguée, vraiment réussi. LeGewurztraminer Armoirie Hartmann Grand Cru Hatschbourg 2013, de belle robe, finementbouqueté (aubépine, rose), est de bouche subtile, persistante et très parfumée (fruits frais, amande, grillé), un vin de jolie garde, alors que le Pinot Gris Fleurs de Pierres 2014, s’appréciera dans sa jeunesse. Très bon Crémant d’Alsace, tout en bouche, très fruité, de mousse riche et friande.

    Louis HAULLER Louis HAULLER

    Louis HAULLER


    Louis et Claude Hauller
    La Cave du Tonnelier - 92, rue du Maréchal-Foch
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 40 00
    Télécopie : 03 88 92 65 80
    Email : claude@famillehauller.com
    Site : www.louishauller.com

    La Cave du Tonnelier est le fruit d’une longue tradition artisanale. François Joseph Hauller (1775-1848) ainsi que tous ses descendants se sont entièrement consacrés aux tonneaux en bois. Léon (1913-2005) est le dernier Maître Tonnelier.
    “L’an dernier, nous raconte Claude Hauller, nous avons doublé notre superficie pour passer à une surface cultivée de 20 ha, ce qui nous a également convaincus de construire une nouvelle Cave d’élevage. Un outil moderne et fonctionnel nous permettant de gérer au mieux et avec une très grande précision l’élaboration de nos vins. Mais le plus grand changement sera du côté humain puisque nous avons eu le plaisir d’accueillir nos deux fils : Ludovic sera en charge du développement commercial et Guillaume assurera le suivi du vignoble afin de continuer à proposer des vins élégants, précis et d’une grande finesse.
    Le 2015 (le premier Millésime réalisé en famille) a bénéficié d'une année chaude et sèche, nous raconte Ludovic Hauller, ce qui lui a apporté une qualité que l'on n'avait pas vue depuis une bonne dizaine d'années , mais en petite quantité (- 20%). Les Pinots Noirs, Pinots Gris, Rieslings et Auxerrois rejoignent la perfection. Un nouveau chai a été construit pour la vendange 2014. Millésime 2014, début d'élevage en barriques pour le Pinot Gris et continuation de cet élevage pour le Pinot Gris 2015.
    En vente en 2016 : peu de 2014 , et le 2015.”
    Vous allez vous faire plaisir avec ce Riesling Grand Cru Frankstein 2014, racé par ce terroir granitique, d’une belle harmonie, tout enfruits et finesse, ample, aux nuances de pomme et de fruits secs, de bouche parfumée et suave, tout en distinction. Excellent Pinot Noir, élevé en barriques, de couleur profonde, aux notes de mûre et de violette, aux tanins fins et serrés, encore jeune, mais déjà très agréable, parfait sur une potée de bœuf à l'alsacienne.
    Joli Riesling 2015, de robe pâle, brillante et limpide, qui mêle la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité où l’on retrouve des connotations de citron, de musc et de lis, d’une belle finale comme le Gewurztraminer cuvée Léon, ferme et suave en bouche, tout en harmonie et en fruité. Le Pinot Gris Vendanges Tardives 2012, dense, est particulièrement savoureux, aux connotations confites subtiles, de bouche profonde et persistante. 
    Le Muscat 2014 (Bio) donne toute la séduction qu’on attend de ce vin, parfait sur un cake au jambon ou une mousse d'avocat. LeGewurztraminer Fronholz 2013, de robe jaune paille doré très brillant, est tout aussi réussi, finement épicé comme il le faut, et le Pinot Gris cuvée Léon 2014, dense, typé, très floral.
    Superbe Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2007, riche et distingué à la fois, au nez persistant à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit). Excellent Crémant d’Alsace, 100% Chardonnay, de jolie robedorée, parfumé (agrumes, noisette), aux notes d’aubépine et de citron.

    HUBER et BLÉGER

    HUBER et BLÉGER


    Claude, Marc et Sébastien Huber et Franck Bléger
    6, route des Vins
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 01 12
    Télécopie : 03 89 73 00 81
    Email : domaine@huber-bleger.fr
    Site : www.huber-bleger.com

    Un domaine familial de 27 ha certifié en Agriculture Durable depuis douze ans (Terra Vitis).
    A la tête du Domaine, Claude et son frère Marc ont remplacé Marcel, leur père, tandis que Franck a succédé à son oncle Robert. Sébastien, installé en 2005, est le premier représentant de la troisième génération. Le vignoble est presque exclusivement implanté sur des terroirs granitiques situés à Saint-Hippolyte et à Kaysersberg. Et c’est un choix qui privilégie la minéralité, la finesse et l’élégance des vins issus de ce type de sols.
    Excellent Gewurztraminer Grande Réserve 2013, qui a des notes d’amande et d’épices, et mêle souplesse et structure. Le Saint-Hippolyte rouge Pinot Noir 2013, médaille d’Or Colmar, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette, est franc, classique et typé, un vin de bouche souple, alors que cet autre Saint-Hippolyte rouge Pinot Noir 2012, élevé en barriques, est dominé par le cassismûr, corsé, de couleur pourpre, aux tanins riches, et demande une cuisine plus élaborée comme, par exemple, un parmentier de canard ou une oie farcie aux choux rouges et aux pommes.
    Superbe Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, avec des arômes de grillé et de pomme cuite, gras, ample et persistant au palais. Joli Crémant d’Alsace Émotion, où l’on retrouve des nuances de citronnelle et de miel, harmonieux, de mousse fine, tout en subtilité, d’une belle longueur en bouche.

    CAVE de HUNAWIHR CAVE de HUNAWIHR

    CAVE de HUNAWIHR


    Direction : Dominique Soller
    48, route de Ribeauvillé
    68150 Hunawihr
    Téléphone :03 89 73 61 67
    Télécopie : 03 89 73 33 95
    Email : info@cave-hunawihr.com
    Site : www.cave-hunawihr.com

    “En 1954, explique-t-on, les vignerons de Hunawihr ont mis leurs efforts en commun pour vinifier et vendre eux-mêmes leur production. Conscients de la richesse de leurs terroirs, les vignerons passaient leurs journées à travailler dans les vignes… Et leurs nuits à construire les bâtiments de la Cave dans lesquels nous continuons à perpétuer leur savoir-faire.” Aujourd’hui, la Cave réunit 130 adhérents, et produit 1,6 million de bouteilles par an.
    Voilà un remarquable Riesling Grand Cru Schoenenbourg2013, au nez de fumé, une belle association du fruit et de la charpente, avec de la vivacité en finale, un vin qui a beaucoup de corps et de puissance, d’une belle expression aromatique marquée par des senteurs de fruits, puis des notes minérales. Beau Riesling Grand Cru Rosacker 2013, typé, de bouche parfumée et onctueuse, aux notes de fumé avec une pointe d’épices, c’est un vin très représentatif de ce millésime,équilibré et harmonieux, très typé comme ce Gewurztraminer Grand Cru Froehn 2013, d’une belle harmonie, tout en fruit et finesse, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, riche en bouche (agrumes, aubépine, noix…), suave.
    Le Gewurztraminer Grand Cru Rosacker 2013, très aromatique (lis, musc, tilleul), bien caractéristique de son terroir, riche au nez comme en bouche, est à déboucher, notamment, sur des goujonnettes de sole au beurre d'orange ou un curry d'échine de porc.
    Jolie gamme de Crémants : le Crémant d’Alsace, 100% Chardonnay, de robe dorée, finement bouqueté, de bouche persistante, avec ces notes florales subtiles auxquelles s’ajoutent les fruits secs, tout en arômes, le Crémant d’Alsace Blanc De Noirs, tout en fraîcheuraromatique, avec ses notes d’agrumes et d’acacia, un vin généreux et rond, à la mousse légère et intense. On continue avec ce Crémant d’Alsace Calixte Brut, de bouche délicate dominée par des nuances d’agrumes et de fruits secs, de mousse crémeuse et vivace, le Crémant d’Alsace rosé, tout en nuances d’arômes, avec cette bouche persistante où l’on retrouve la framboise, et le Crémant d’Alsace Millésimé, de bouche légèrement citronnée, pleine d’élégance.

    Jacques ILTIS & Fils

    Jacques ILTIS & Fils



    1, rue Schlossreben
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 00 67
    Télécopie : 03 89 73 01 82
    Email : jacques.iltis@iltis.fr
    Site : www.iltis.fr

    Un domaine de 12 ha de vignes, situé au pied du Haut Koenigsbourg. Ici on pratique exclusivement des vendanges manuelles. Pour respecter les différents terroirs du domaine, on privilégie des vinifications parcellaires afin que les vins puissent révéler toute leur typicité. L’élevage sur lies fines favorise la puissance et la complexité des vins.
    Le Pinot Gris Grand Cru Altenberg de Bergheim 2013 se goûte remarquablement bien, un vin qui associe la fraîcheur à l’élégance, ample, aux notes florales où l’on retrouve l’acacia, avec une pointe de musc, tout en distinction mais puissant en bouche, d’excellente évolution.
    Le Rouge de Saint-Hippolyte Schlossreben est corsé, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d’humus, très classique. Savoureux Gewurztraminer Vieilles vignes 2013, classique, au nez complexe à dominante de fruits frais, de robe jaune clair, riche et intense, tout en nuances. Le Riesling Grand Cru Altenberg de Bergheim 2011, sol argilo-calcaire rouge, riche en roches calcaires (l'exposition plein sud, l'éloignement du front vosgien et la forte pente favorisent un microclimat chaud et tempéré propice à la surmaturation), est tout aussi réussi, racé comme le Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Bergheim 2013, de bouche fraîche etsouple à la fois, plein de charme.
    Excellent Riesling Vieilles vignes 2011, et le Pinot Gris Vieilles vignes 2013, au nez délicat d’agrumes et de fruits frais, tout en souplesse. Quant au Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2005, où s’entremêlent des nuances d’acacia, de fruits confits et defleurs blanches, c’est un vin intense, très onctueux.

    DOMAINE JOST

    DOMAINE JOST


    Jean-Marc et Céline Jost
    3, rue des Vignes
    67310 SCHARRACHBERGHEIM
    Téléphone : 03 88 50 66 64
    Email : info@vinalsace-reyszjost.com
    Site : www.vinalsace-reyszjost.com

    Quelque 18 ha de vignes cultivées de façon très raisonnée afin de respecter au mieux l'environnement. Ce vigneron indépendant ne ménage pas ses efforts pour assurer la pérennité de son terroir tout en modernisant son exploitation. Son exposition et l’amalgame argilo-calcaire du terroir permettant un épanouissement de chaque cépage. Les vins etcrémants issus de ces cépages sont vinifiés au Domaine. Depuis 2014, le Domaine est en certification Agriculture Bio.
    Excellent Pinot Gris Prestige 2014, bien typé, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, un vin comme nous les aimons, avec des arômes de fougère et de fruits frais. Le Riesling Céline 2013 développe des nuances de fruits secs persistantes, un beau vin de bouche nerveuse et dense à la fois, idéal aussi bien avec des grenouilles à l'alsacienne que sur un jarret de porc aux courgettes.
    Le Gewurztraminer Sussenberg, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité persistante, aux nuances épicées, de robe très brillante. JoliPinot Gris, suave et fruité, fin et riche à la fois, avec des notes de pomme et de noix fraîche, d'une très jolie finale au palais. 
    Le Muscat 2014 est suave, sent bon les fruits frais, tout en harmonie, parfait sur une salade de foie gras. Le Crémant brut rosé est d’une très belle expression, développant élégance et vinosité, de mousse abondante, aux nuances de fraise et de groseille, tout en longueur comme le Crémant brut blanc est intense, à la fois charpenté et distingué, aux notes de fruits mûrs et de tilleul, de mousse crémeuse et franche.

    Jean-Louis KAMM & Fils

    Jean-Louis KAMM & Fils



    59, rue du Maréchal-Foch
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 49 03 et 06 75 79 01 09
    Télécopie : 03 88 92 49 03
    Email : jl.kamm@orange.fr

    Vignerons-récoltants de père en fils depuis plusieurs générations sur un domaine de 6,50 ha. La plupart des vins sont issus de vieilles parcelles. Nous pratiquons une agriculture biologique sans désherbant ni produits chimiques dans le respect de la terre et de l’environnement. Les vins sont vinifiés grâce à des levures naturelles et élevés dans la propriété familiale sur la route principale, entre les deux portes fortifiées.
    Coup de cœur pour ce Pinot Noir Vieilli en Fût de Chêne 2013 (vin nature, élevé 12 mois sur lieset en barriques bourguignonnes, mis en bouteilles à l’ancienne sans filtration et sans ajout de sulfite), tout en fruité, tout en bouche, charnu, avec cette pointe d’épices bien spécifique, un vin parfait sur une tartelette alsacienne ou une potée de bœuf à l'alsacienne, par exemple.
    Excellent Riesling Grand Cru Frankstein 2012, tout en fruit et finesse, ample, aux nuances délicates de pomme et de fruits secs, ample au palais, très harmonieux. Joli Gewurztraminer Vieilles Vignes 2014, au nez complexe (fruits frais et secs), de bouche savoureuse, tout en arômes, alliant fraîcheur et rondeur.
    Le Pinot Auxerrois cuvée des Copains 2014 est très agréable et le Pinot Gris Vieilles Vignes 2014, un vin tout en délicatesse, de bouche très subtile avec des nuances d’amande et de fruits blancs.

    Georges KLEIN et Fils

    Georges KLEIN et Fils



    10, route des Vins
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 00 28
    Télécopie : 03 89 73 06 28
    Email : geoklein@wanadoo.fr
    Site : www.georgesklein.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le vignoble est réparti sur trois communes : Saint-Hippolyte, Rorschwihr et Scherwiller aux tiroirs réputés : Rorschwihr avec ses terres lourdes est le terroir de prédilection du Gewurztraminer, Scherwiller situé sur des sols graveleux est réputé pour le Riesling, et Saint- Hippolyte et ses terrains granitiques et sablonneux conviennent parfaitement au Pinot.
    “Notre vignoble est conduit selon des méthodes respectueuses de l’environnement, dit-on, il est enherbé et les traitements sont réduits au minimum par un suivi méticuleux de nos parcelles. Passionnés de botanique, nous maintenons des espaces sauvages et favorisons la croissance d’une variété rare d’orchidée sur l’une de nos parcelles. Plusieurs fois lauréat au concours desCrémants d’Alsace, c’est la fierté et la spécialité de la maison.
    Pour Auguste Klein, “le 2015 est un millésime exceptionnel, avec une maturité jamais vue, pas d'eau de Mai à fin Aôut, un vin atypique, mais en faible quantité.
    Nous avons une nouvelle cuvée en Gewurztraminer : Dynastia 2013, déjà en vente, ; et venons d’acquérir 1h en Pinot Gris sur la commune de Rorschwihr. En vente en 2016 : un peu de 2013.”
    Remarquable Crémant d’Alsace rosé, riche en arômes de fruits rouges, vineux et fin à la fois, tout en harmonie, bien dosé, alliant persistance
    et richesse, tout en finesse aromatique. Le Crémant d’Alsace 2012, allie distinction et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique aux notes de poire, de miel et d’amande fraîche, de mousse finement crémeuse.
    Goûtez aussi le Riesling Scherwiller sec 2013, d’une belle rondeur, avec un bouquet trèsaromatique aux connotations de narcisse et de citronnelle, un vin classique, franc et typé, que l’on peut déboucher, par exemple, sur une terrine de lapin aux pruneaux ou une truite aux poireaux et tomates confites, le Pinot Noir 2013, aux arômes de framboise mûre et decannelle, riche et séduisant, aux tanins fondus, et le Pinot Gris 2013, originaire d’un terroir sablonneux, floral, d’une jolie rondeur. Gîte et chambres d’hôtes.

    René KOCH & Fils René KOCH & Fils

    René KOCH & Fils



    5, rue de la Fontaine
    67680 Nothalten
    Téléphone :03 88 92 41 03
    Télécopie : 03 88 92 63 99
    Email : contact@vin-koch.fr
    Site : www.vin-koch.fr

    Une entreprise familiale exploitant 12 ha de vignes. Depuis 2001, les vignes sont cultivées dans le respect de l’environnement et suivant le cahier de charge Tyflo (production intégrée - contrôle Ecocert).
    “Superbe millésime 2015 dans toutes les appellations, nous dit Michel Koch, et notamment l'exceptionnelRiesling du à la sécheresse. La vendange des Crémants a commencé tôt car les degrés montaient rapidement.
    Ventes en 2016 : 2014 dans plusieurs appellations puis 2015. On peut choisir aussi desmillésimes plus anciens, du Gewurztraminer Vielles vignes 2009, du Gewurztraminer 2013, et bien d'autres bouteilles.
    En Mai-Juin 2016, sortie d'une nouvelle cuvée en Riesling Grand Cru 2014 Vendanges Tardives, Le Jardin de Lucie.”
    Remarquable Riesling Grand Cru Muechberg 2011, fidèle à lui-même, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme mûre. Le Pinot Gris Grand Cru Muerchberg 2014 est corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches. Très savoureux Gewurztraminer 2013,équilibré, parfumé, séduisant, avec une belle intensité aromatique légèrement épicée,harmonieux et distingué. Le Pinot Noir cuvée WH 2013 (ce sont les initiales des terroirsgranitiques d’où est issue cette cuvée, le Winzenberg et le Heissenberg), de jolie robe grenat, est ample, aux notes d’humus, de pruneau et de cassis, à déboucher avec un parmentier de canard ou une oie farcie aux choux rouges et aux pommes. Séduisant Riesling Heissenberg 2014, comme ce le Pinot Auxerrois blanc, nerveux et rond à la fois, de bouche très fruitée.
    Nouvelle cuvée, Le Jardin de Lucie : un Riesling Grand Cru Muenchberg 2014 Vendanges Tardives, dense et onctueux, puissant et parfumé, est tout en finesse aromatique (rose, miel, pain brioché...). Le Crémant d’Alsace brutsent la pomme mûre et les noisettes, harmonieux et savoureux, tout en finesse d’arômes en bouche, très persistant comme ce Crémantrosé, de jolie teinte, parfait sur les tartes aux fruits.

    Gérard METZ

    Gérard METZ


    Éric Casimir
    40, route du Vin
    67140 Itterswiller
    Téléphone :03 88 57 80 25
    Télécopie : 03 88 57 81 42
    Email : eric@vinsgerardmetz.net
    Site : www.vinsgerardmetz.net

    Un domaine de 12 ha. “Le Domaine étend ses 12 ha de vignes sur les coteaux du contrefort vosgien, précise-t-on, notre vignoble doit sa réputation à la diversité des sols et des terroirs où se situent nos vignes. Nous sommes encore en lutte raisonnée, mais commençons à nous tourner vers la culture biologique. Abrité des vents d’ouest et des pluies, notre Grand Cru Muenchberg épouse les courbes d’un croissant
    pour mieux accueillir et retenir le soleil. Installé
    de part et d’autre d’un vallon orienté au sud, il
    bénéficie d’un microclimat unique. Le sol et le
    sous-sol sont formés de sédiments vieux de quelque 250 millions d’années. Son terrain caillouteux et sableux en fait un sol pauvre mais
    où le drainage est excellent et le réchauffement
    rapide. Le cépage de prédilection du Muenchberg est le Riesling qui, à maturité tardive atteint une rare plénitude dans ce terroir auclimat privilégié.”
    “Contrairement à 2014, le 2015 est atypique, nous explique Eric Casimir, ce millésime possède un bel équilibre entre acidité et sucrosité, il est gras et bien fruité avec de la matière, des degrés élevés, mais petite récolte (-50%).
    En 2016, nous présentons une nouvelle cuvée Harmonie 2015, résultat de l'assemblage de plusieurs cépages pour confirmer que lesvins d' Alsace peuvent être frais, légers et agréables à boire.”
    On se fait plaisir avec ce Gewurztraminer Vieilles vignes 2012, plein de charme, avec des nuances d’amande, un vin qui allie puissance et finesse, tout en bouche comme le Riesling Vieilles vignes 2012, riche et fin, avec ces notes très persistantes de citron et de lis. LeRiesling Vendanges Tardives 2007 est tout en onctuosité, moelleux, aux senteurs d’abricot et de pain grillé, avec, en bouche, ces nuances discrètes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, de très belle évolution. Le Crémant Gérard Metz est de bouche distinguée où dominent les fruits secs, de robe dorée, tout en subtilité aromatique, d’une belle longueur. Remarquable Gewurztraminercuvée Sarah Sélection De Grains Nobles 2007, très gras, aux nuances fondues de fruits confits, de grande évolution.

    Maison PETTERMANN

    Maison PETTERMANN



    9, rue Dieffenthal
    67650 Dambach-La-Ville
    Téléphone :03 88 92 42 01
    Télécopie : 03 88 92 47 14
    Email : vins.pettermann@wanadoo.fr
    Site : www.vins-pettermann.com

    Vignerons de père en fils et descendant d’une longue tradition viticole, ils ont acquis au cours du temps une expérience qui est mise au service de la nature en respectant la vigne et la terre en élaborant passionnément les vins. Nichée en plein coeur de l’Alsace sur le Piémont des Vosges, Dambach-la-Ville borde la route des vins. Le sol caractéristique est granitique, issu de la décomposition lente des éboulis et de l’érosion des massifs vosgiens protégeant le vignoble des excès de pluie. Ainsi selon les parcelles et leur orientation, les vendanges offrent des bouquets différents, des vins à boire plus ou moins jeunes. Les sols sont dynamisés grâce aux labours des rangs, à l’enherbement naturel et à l’apport de fertilisants organiques. Les vendanges sont manuelles, l’épamprage ou encore la taille d’été et d’hiver permettent d’éviter les passages trop fréquents des machines. 
    Remarquable Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2012, ample en bouche, qui allie élégance et puissance, bien typé, très délicat, aubouquet fleuri, parfait sur les crustacés ou des bouchées à la reine. Le Pinot Noir cuvée Particulière 2013, un vin de bouche charnue, derobe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins fondus, est bien persistant en finale. Le Pinot Gris cuvée Baptiste 2012, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant, est un vin comme nous les aimons, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse. 
    Goûtez le Riesling Vieilles Vignes, riche et sec à la fois, puissant au nez comme en bouche, à dominante de noisette, de bouche rondecomme le Gewurztraminer cuvée Particulière 2013, riche en arômes de fleurs et d’épices, d’une belle longueur en bouche, dense, vraiment charmeur.  Excellent Muscat cuvée Particulière 2014, très parfumé, bien rond, de bouche savoureuse, un vin fin et vif, tout enfruité.

    Vignobles Pierre REINHART

    Vignobles Pierre REINHART



    7, rue du Printemps
    68500 Orschwihr
    Téléphone :03 89 76 95 12
    Télécopie : 03 89 74 84 08
    Email : pierre@vignobles-reinhart.com
    Site : www.vignobles-reinhart.com

    Une exploitation familiale de 6,5 ha. Vignerons de père en fils, la famille Reinhart est recensée depuis 1732 dans cette localité viticole réputée. On allie ici tradition et modernité en s’efforçant de produire d'authentiques vins de terroirs, tous situés en coteaux à Orschwihr (Coteaux du Lippelsberg et du Bollenberg) et à Guebwiller (Coteaux du Kitterlé et du Saering, les deux classés Grands Crus). Respect de l'environnement et de la biodiversité propres à ses terroirs. C'est notamment le cas au Bollenberg, site classé Natura 2000 (Réseau européen de préservation de la biodiversité dans les sites abritant faune et flore rares).
    Remarquable Riesling Grand Cru Kitterlé 2011, bien marqué par son terroir, de jolie robe brillante, un vin puissant et parfumé, tout enfinesse aromatique, avec des notes fraîches et
    minérales à la fois, racé comme le Pinot Gris Grand Cru Saering 2013, avec ces notes florales et fruitées, associe élégance et puissance, d’une grande persistance au nez comme en bouche, un vin nerveux, tout en rondeur, avec cette suavité propre, un beau vin de garde.
    Le Pinot Noir rouge d’Alsace Barriques 2011, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, très bien équilibré au palais, d’une note finement épicée en finale.
    Côté douceurs, le Pinot Gris Vendanges Tardives 2009, qui poursuit sa belle évolution, tout en bouquet, est d’un bel équilibre, aux connotations florales subtiles, à la bouche fondue où se retrouvent des odeurs de pain d’épices et de pomme surmûrie, et leGewurztraminer Vendanges Tardives 2010, subtil, persistant, où l'on retrouve des notes franches de grillé, de brioche et de fruits confits, dense et distingué à la fois, est très fin, de garde.

    RUHLMANN SCHUTZ RUHLMANN SCHUTZ

    RUHLMANN SCHUTZ



    34, rue Maréchal Foch
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 41 86
    Télécopie : 03 88 92 61 81
    Email : ruhlmann.schutz@wanadoo.fr
    Site : www.ruhlmann-schutz.fr

    De génération en génération, depuis 1688, le domaine s’est agrandi à près de 30 ha de vignes, dont une grande part de Grands Crus et lieux-dits, le savoir-faire des hommes s’est affirmé et la réputation des vins élargie. Christine et Jean-Victor Schutz, Laurence et André Ruhlmann, ont réussi à faire fructifier l’héritage légué par Jean-Charles Ruhlmann. Marthe, la maman, peut à juste titre se montrer fière de compter l’entreprise parmi les premières maisons de vins. Avec quatre petits enfants, la relève est assurée.
    Pour André Rhulmann, “le 2015 sera le millésime du siècle, concentré, d'un grand potentielaromatique, très fin, d’un excellent rapport minéral sur le fruit, notamment pour les Pinots blancset les Pinots gris; les Pinots noirs ont une belle couleur foncée, les Rieslings sont ouverts et possèdent aussi cette minéralité, les Muscats sont très fins, les Gewurztraminers vanillés, biensouples, harmonieux, avec un gros potentiel; les Crémants, vendangés précocement début Septembre, dépassent les 12°.
    Le millésime 2015 sera l'année des vins de perfection, pas de gommage pour améliorer les jus, le vigneron est là pour orchestrer sa cave.
    Nos vins sont des vins de création, atypiques tel “L’Etoile de Rose”, issue de Pinot Noir vinifié en blanc, de couleur saumonée avec un potentiel de sucrosité qui le rend intéressant sur une cuisine asiatique, notamment. A noter la prochaine arrivée d'un Grand Cru Frankstein 2015, issu de Muscat. Les millésimes à la vente en 2016 : 2013, 2014, puis les Pinots blancs, Sylvaner, Rieslings 2015, et, fin 2016 , les vins de garde et Grands Crus 2015.
    Par ailleurs, une aventure Languedocienne commence pour nous, avec l'achat d'une propriété proche de Narbonne : Château Valmont, où seront vinifiés et produits des Corbières en 2017.”
    Excellent Pinot Gris Tête de Cuvée 2014, tout en délicatesse en bouche, d’une bonne persistance aromatique, de bouche vive comme le Gewurztraminer. Le Pinot Noir CuvéeMosaïque 2014, avec cette robe grenat soutenu, de bouche corsée, aux tanins puissants et fins à la fois, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices.
    Joli Riesling Granit S (coteau dit Schlossberg), aux senteurs de noisette et de rose, d’une jolie finesse, très réussi, alliant rondeur et vivacité en bouche. Le Crémant d’Alsace brut Ruhlmann est gourmand, à dominante de fleurs blanches et de noisette, de bouche puissante. Le Crémant d’Alsace rosé Ruhlmann Harmonie de Rosé est tout en nuances d’arômes, avec cette bouche dense et persistante où l’on retrouve la fraise des bois, de mousse persistante. Chambres d’hôtes sur place.

    SCHAEFFER-WOERLY SCHAEFFER-WOERLY

    SCHAEFFER-WOERLY


    Lucie et Vincent Woerly
    3, place du Marché
    67650 Dambach-la-Ville
    Téléphone :03 88 92 40 81
    Télécopie : 03 88 92 49 87
    Email : schaeffer-woerly@wanadoo.fr
    Site : www.schaeffer-woerly.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un vignoble de 8 ha (la moyenne d’âge des vignes est de 30 ans, les vendanges sont manuelles, la taille en guyot double) planté en coteau sur des sols granitiques, où l’on s’attache à pratiquer une culture saine. Leurs vendanges se font entièrement à la main et le raisin est amené entier sur le pressoir. En 1996, ils se sont lancés dans la production intégrée, dont le but est d’aller vers une viticulture plus respectueuse de l’environnement. Depuis 2011, ils sont passés en conversion Bio.
    Formidable Riesling Grand Cru Frankstein 2013, marqué par son terroir, fleuri, un beau vin d’une grande maturité, d’une belle délicatesse, racé, très réussi, de belle robe jaune soutenu aux reflets or, au nez complexe et puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample.
    Le Riesling cuvée de l’Ours 2013, d’une belle couleur jaune clair, au nez dominé par les fleurs blanches et l’amande, de bouche trèsfruitée et persistante, très équilibré. Superbe Riesling Clos du Bernstein 2013, tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme mûre, à ouvrir sur des gambas sautées à la citronnelle ou une choucroute aux poissons. Goûtez le Pinot Gris Vieilles vignes, rond et persistant en bouche, avec ce nez de noisette et de narcisse, un vin puissant, typé et dense, très aromatique, et le Gewurztraminer Vieilles vignes, d’une jolie complexitéaromatique aux nuances épicées, de robe très brillante.
    Pur plaisir encore, le Riesling Vendanges Tardives 2011, d’une grande complexité au nez comme en bouche, avec des nuances d’agrumes confits, de miel et d’aubépine, encore bien loin de sa maturité, mais déjà délicieux. Gîte sur place.

    Lucien SCHIRMER & Fils Lucien SCHIRMER & Fils

    Lucien SCHIRMER & Fils


    Thierry Schirmer
    22, rue de la Vallée
    68570 Soultzmatt
    Téléphone :03 89 47 03 82 et 03 89 47 66 12
    Télécopie : 03 89 47 02 33
    Email : vins.alsace.schirmer@orange.fr
    Site : www.alsace-schirmer.fr

    Ce domaine exploité en 1819 par Sébastien Schirmer, éleveur et viticulteur, ne s’est spécialisé en viticulture que dans les années 1970, sous l’implusion de Lucien, père de Thierry, qui conduit ce vignoble de 10 ha en culture raisonnée.
    Pour Thierry Schirmer, “c’est vraiment l'adjectif “superbe” qui tient toute sa place pour cemillésime 2015, il réunit équilibre, degrés, c’est un millésime capiteux, où quantité et qualité se rejoignent pour satisfaire généreusement nos papilles gustatives.
    Millésimes en vente en 2016 : 2014, puis 2015.”
    Coup de cœur pour ce Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2014, subtil, très parfumé, tout en distinction, souple, avec des arômes de grillé et d’amande, d’une finale intense, parfait avec un risotto au curry et grosses crevettes ou des blancs de volaille à la tonkinoise.
    Beau Gewurztraminer cuvée Antoine, de jolie robe brillante, riche et parfumé, aux notes fruitéeset florales intenses et complexes, fondu en bouche, qui mêle structure et distinction, à prévoir, lui, sur des gambas flambées ou des quenelles de volaille. Goûtez le Pinot Gris 2014, suave etsec à la fois, un vin puissant et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, le Riesling 2014, le Crémant d’Alsace, de bellerobe, fin et suave en bouche, persistant, tout en harmonie, d’une jolie finesse d’arômes, parfait à l’apéritif, et le Sylvaner 2013, au nezfleuri, avec des nuances de pêche et de tilleul aux papilles.

    Charles SCHLÉRET Charles SCHLÉRET

    Charles SCHLÉRET



    1, route d'Ingersheim
    68230 Turckheim
    Téléphone :03 89 27 06 09
    Télécopie : 03 89 27 06 09
    Email : charles.schleret@orange.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/schleretcharles

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands VinsClassés. Charles Schléret s'attache à appliquer à ses vignes situées sur l’excellent terroir de Turckheim sa connaissance des techniques modernes. “Cette cuverie m'a permis de faire il y a trente ans déjà, une fermentation sous contrôle des températures”, précise-t-il, à un moment où, seules, quelques grandes maisons étaient équipées.” Charles Schléret préservait déjà ainsi une fraîcheur aromatique extrême, très intense au nez comme en bouche, qui allait faire la réputation de sescuvées. Depuis, ses efforts sont régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux français et internationaux... “Je garde les Vins en cave, dit-il, pour qu’ils vieillissent le mieux possible et que les amateurs puissent les acquérir dans les meilleures conditions. J’ai une gamme de millésimes qui va de 1997 à 2007.”
    On peut donc en profiter avec son Pinot Gris 2007, médaille d’Or à Lyon 2010, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant au palais, avec des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse.
    Envoûtant Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2006, médaille d’Or Lyon 2010, un grand vin développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits, qui associe finesse et structure, de grande garde. Dans la lignée, ce Gewurztraminer Sélection De Grains Nobles 2000, puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, de très belle évolution, parfait sur un Bleu de Bresse ou une tarte aux pommes caramélisées et aux raisins.
    Il y a aussi ce Riesling 2007, médaille d’Or au Challenge to the best wines USA Miami 2015, intense au nez comme en bouche, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, à prévoir avec une poule faisanne au genièvre ou des gambas sautées au gingembre. Le 2006, très aromatique (lis, musc, tilleul), bien caractéristique de son terroir, est riche au nez comme en bouche.
    Superbe Riesling 2005, Trophée Prestige Grand Concours des Vins du Monde les Citadelles de France, dont la fraîcheur met en avant le fruit, un vin distingué, au nez de rose, très fin, suave et sec à la fois, un vin typé et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleursfraîches, qui a collectionné les récompenses. On excite encore ses papilles avec ce beau Gewurztraminer 2007, médaille d’Or au Challenge international du Vin, très aromatique (épices, agrumes), caractéristique de son terroir, riche au nez, ample et typé.

    Domaine Aline et Rémy SIMON

    Domaine Aline et Rémy SIMON


    Sarl Les Coteaux du Vignoble
    12, rue Saint-Fulrade
    68590 Saint-Hippolyte
    Téléphone :03 89 73 04 92
    Télécopie : 03 89 73 04 92
    Email : alineremy.simon@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/alineremysimon
    Site : www.domaine-simon.fr

    “Après la reprise d’un vignoble familial ancestral et avec beaucoup de détermination et de volonté, disent-ils, la commercialisation de notre production a débuté au cours des années 1990. La plus grande partie de nos vignes se situent au pied du majestueux Château du Haut-Koenigsbourg. Avec 6 ha de vignes et malgré la jeunesse de la maison, nous produisons principalement des vins à haute expression et nous alignons chaque année une vingtaine de cuvées grâce à un travail acharné et à des finitions soignées.” Pressurage de raisins entiers sur pressoir pneumatique, thermorégulation et contrôle de fermentation, vinification traditionnelle en foudre de bois et cuverie Inox...
    Une belle valeur sûre, leur Rouge de Saint-Hippolyte 2013, au nez de fraise et de griotte, associant finesse et charpente, avec destanins savoureux, généreux et charmeur, très rond mais très fin également. Le Gewurztraminer Silbergrub 2013, issu de terrains argileux(vendange manuelle, fermentation lente et contrôlée sans ajout de levure), est de bouche puissante et harmonieuse, tout en finesse, aunez de fruits mûrs, bien marqué par son terroir, un vin associant souplesse et vivacité.
    Beau Riesling Vendanges Tardives 2010, d’une grande finesse, velouté, avec des nuances d’abricot confit, d’amande grillée et de musc, et ce joli Muscat 2013, tout en arômes, vif et franc, parfait avec un cake au jambon ou une omelette aux pointes d'asperges. Gîtes et chambres d’hôtes.

    Domaine STOEFFLER

    Domaine STOEFFLER


    Vincent Stoeffler
    1, rue des Lièvres
    67140 Barr
    Téléphone :03 88 08 52 50
    Télécopie : 03 88 08 17 09
    Email : info@vins-stoeffler.com
    Site : www.vins-stoeffler.com

    Un domaine entièrement en culture biologique depuis 2000 (complété entre temps par la biodynamie). La pureté, l’équilibre et la personnalité dans chacun des crus sont privilégiés, et la même attention est portée à tous les vins du plus simple Sylvaner aux vins les plus nobles : maîtrise de rigueur et des rendements (travail du sol et amendements organiques pour la vie dusol, recherche de petits raisins bien mûrs), récolte manuelle, pressurage doux et lent,fermentation naturelle (entre 1 et 6 mois), aucun adjuvant de vinification. Sulfite uniquement avant la mise en bouteilles pour les vins secs. Élevage sur lies fines avec bâtonnage (environ 1 an en foudre de chêne), très légère filtration avant mise en bouteilles.
    Excellent Riesling Grand Cru Kirchberg de Barr 2013, alliant des notes florales et fruitées, francau nez comme en bouche, un vin puissant, de bouche pleine. Le Pinot Noir Salzhof Nature 2013 est d’une belle couleur grenat pourpre, très parfumé, harmonieux, au nez de mûre et de sous-bois, un vin bien corsé. Le Gewurztraminer 2013, suave et sec à la fois, est un vin puissant et corsé, où s’entremêlent les épices et lesfleurs fraîches, tout en bouche, de finale fraîche et fruitée. Joli Pinot Gris lieu-dit Salzhof 2013, très agréable, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et d’amande. 
    Beau Gewurztraminer Grains nobles 2011, ample, classique, un vin développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits, qui associe finesse et structure.

    André VIELWEBER

    André VIELWEBER



    1 & 3, Grand'Rue
    68150 Hunawihr
    Téléphone :03 89 73 62 63 et 06 25 94 29 82
    Email : vins.alsace.vielweber@wanadoo.fr

    Un vignoble de 4 ha, principalement en coteaux. Beaucoup de travaux sont effectués manuellement pour une précision et une qualité optimale. La vinification allie donc tradition et modernité. “Nous sommes en agriculture biologique, précise-ton, enherbement un rang sur deux, l’autre étant labouré, traitements phytosanitaires limités. Une viticulture biologique pour une viticulture durable.”
    Très réussi, le Riesling Grand Cru Rosacker 2011, parfaitement équilibré, au nez complexe, unvin bien fondu, de bouche intense où dominent la rose et les fruits secs, d’une belle longueur. Beau Gewurztraminer Vieilles Vignes 2012, épicé comme il se doit, de bouche harmonieuse,généreux, d’une grande richesse aromatique, à la robe intense. Le Pinot Noir rouge d’Alsace2014, tout en charme, est dense en bouche, avec des nuances où l’on retrouve la framboise, la violette et les épices. Goûtez le Riesling Vieilles Vignes, d’une belle couleur jaune clair, au nezdominé par les fleurs (rose, aubépine), de bouche très fruitée et fine.

    ZOELLER

    ZOELLER


    Mathieu Zoeller
    14 - 16, rue de l'Eglise
    67120 Wolxheim
    Téléphone :03 88 38 15 90 et 03 88 48 88 59
    Télécopie : 03 88 38 15 90
    Email : vins.zoeller@wanadoo.fr
    Site : www.vins-zoeller.fr

    Comme en témoigne le pressoir datant du XVIIe siècle, la famille perpétue depuis plus de dix générations la tradition vinicole. Respect de la faune et de la flore pour la santé de la vigne. Les vendanges sont effectuées à la main.
    Superbe Pinot Gris 2013, d’une grande franchise au nez, tout en finesse, un vin croquant, de bouche ample, un vin parfait sur un gratin de queues d'écrevisses ou des coquilles Saint-Jacques au foie gras.
    Tout en bouche, le Muscat Vendanges Tardives cuvée Noah blanc 2009, avec des notes fruitéesvives, d’une longue finale. Excellent Pinot Noir Réserve 2013, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux. 
    Très joli Muscat, suave en bouche, très parfumé, particulièrement charmeur, à déboucher, par exemple, avec des asperges à la crème fraîche ou des crêpes aux oeufs de saumon. Très beau Pinot Gris Vendanges Tardives 2011, tout en onctuosité, où s’entremêlent des nuances persistantes de fruits macérés et de pain grillé. Goûtez également leur excellent Crémant d’Alsace Rosé, avec ce nez deframboise mûre, de finale ronde, qui allie intensité et souplesse, de mousse fruitée.

     

     

  • L'EXTREME DIVERSITE DE L'ACCORD DES METS ET DES MEILLEURS CHABLIS

    Domaine Guy ROBINCHABLIS Domaine Guy ROBIN

    Domaine Guy ROBIN

    (CHABLIS)
    Marie-Ange Robin
    13, rue Berthelot
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 12 63
    Télécopie : 03 86 42 49 57
    Email : contact@domaineguyrobin.com
    Site : www.domaineguyrobin.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis.
    “J’ai des Vins un peu capricieux, nous dit Marie-Ange Robin, et cela est dû aux vieilles vignes, je les laisse donc se bonifier à leur gré. En Juillet, 10 mois après les vendanges, lors des remontages, on peut vraiment apprécier la qualité. Déjà, quand on ouvre les fûts, lacave est embaumée par les arômes de fruits, de fleurs blanches (pivoine) et d’agrumes, la minéralité est bien présente.
    Nos Vins sont issus de vieilles vignes, c’est ce qui leur donne cette grande qualité de Vins aboutis, très aromatiques et complexes, trèstypés de leur terroir. La régularité de nos Vins est liée au phénomène terroir. Les consommateurs, en effet, ne veulent pas un Chablisclassique, ils veulent se faire surprendre. J’exporte beaucoup mes Vins vers l’Asie car j’ai de la demande, Hong Kong, Taïwan, le Japon et la Chine, mais aussi en Suisse, Allemagne, Suède, Finlande, Norvège, Italie, Belgique et beaucoup en France, à des clients qui commandaient déjà à mes parents et maintenant, ce sont leurs enfants qui s’adressent au Domaine, gage de grande fidélité. C’est gratifiant pour moi que mes efforts qualitatifs soient reconnus et appréciés.
    En 2015, les Chablis Vieilles vignes 2012 sont en vente à la cave, puis nous commençons les Chablis Premier Cru 2013 comme le Montée de Tonnerre et Le Vaillons, encore trop jeunes mais tellement prometteurs, nous avons aussi le Montmains 2012, un vin vraiment très joli, médaille d’or au Féminalise et Tasteviné en 2014. Pour les Grands Crus, Valmur 2008 est extraordinaire, il est tellement linéaire, c’est un régal du début à la fin. Ce n’est qu’avec les années de bouteilles que nous nous rendons compte du qualitatif des vieilles vignes, nous devons être patients pour savourer les 2008 et les 2009. Je vous invite à ouvrir une bouteille de Valmur 2008 ou un Vaudésir 2009, ce n’est que du bonheur !"
    Elle a raison et on s’en aperçoit vite en débouchant ce grandissime Chablis Grand Cru Vieilles vignes Valmur 2008, médaille d’or à Berlin, d’une grande minéralité, au nez très iodé, embruns, puis après aération on perçoit de la rose fraîche et les épices, un grand vin, de belle bouche avec une vivacité rafraîchissante. Le 2007 est un vin racé, d’une belle onctuosité en bouche, toujours minéral et complexe, de belle harmonie, avec ses odeurs caractéristiques d’amande grillée et de fruits jaunes frais, opulent, de garde.
    Sublime Chablis Grand Cru Vaudésir 2012, marqué par ses vieilles vignes, nerveux comme il le faut, aux nuances d’agrumes et de grillé, de bouche ample, complexe, suave, avec des notes de pêche fraîche et de pamplemousse. Le 2011, très équilibré, parfumé, au nezdominé par les fruits jaunes frais et le pain brioché, tout en bouche, vif et fin, un vin classique et distingué, d’une belle harmonie, long, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul). Formidable 2010, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s'allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, d’abricot frais et de grillé, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Le 2009, beau nez où se marient des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur, un vin d'une grande finale solaire mûre avec des nuances de caramel. Le 2008, avec ce nez mûr, a des notes de noix fraîche. Après aération, se dévoilent des nuances de thé, de menthol et une dominante florale, de bouche intense, dégageant presque une impression sucrée de bonbon, d’acacia. Le 2007, tout en charpente, parfumé, fin et riche à la fois, avec des notes subtiles de pain grillé et d’agrumes, de garde. Exceptionnel 2006, tout en distinction, riche en arômescomme en charpente, d’une grande ampleur aromatique en bouche (aubépine, pêche, noisette), très typé.
    Le Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles vignes 2012 est délicieux, encore très jeune, bien sûr, d’une très grande finesse, bien typé, aunez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, de robe jaune clair, parfait sur des crustacés. Très beau 2011, aunez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, de bouche ample, est un grand vin de belle couleur jaune ambré, qui mêle structure et vivacité, harmonieux au palais avec des nuances de pomme, de musc et de miel. Le 2010 est tout en bouche, très parfumé, très fin, d’une belle amplitude au nez comme au palais, un vin minéral. Superbe 2009, dégage un nez beurré de noix, la bouche est plus fraîche que le nez avec une touche d’orange confite. Le 2008, d'une grande finesse, est un grand vin gras et onctueux, très typé, légèrement épicé, avec cette finale impressionnante où s'associent le musc, le silex et les fruits frais. Le Chablis Grand Cru Les Clos2009, issu de vignes de 44 ans situées sur la rive droite du Serein, sol de colluvions argilo-calcaires très caillouteux sur sous-solkimméridgien, sud-sud-ouest. Un grand vin de bouche persistante, avec ces notes de lis, de coing et de rose, alliant fraîcheur et rondeur, équilibré, suave, de très belle évolution. Exceptionnel, le 2007 développe des notes d’abricot frais, de narcisse et de fruits secs,gras mais très frais à la fois, de bouche très équilibrée en acidité, mais dense, intense, savoureuse, d’une belle finesse, d’une grande finale. 
    Son Chablis Premier Cru Montmains 2012, tout aussi savoureux, est issu d’un terroir versant sud et sud-est rive gauche du Serein, solde colluvions argilo-calcaire très caillouteux sur sous-sol kimméridgien. vignes de 30 à 45 ans d’âge. Vendanges manuelles. Décantationnaturelle des Vins sans ajouts d’enzymes pectolytiques, la fermentation alcoolique se fait uniquement avec des levures indigènes. “Un très grand millésime à Chablis, poursuit Marie-Ange Robin, petits rendements de raisins bien sucrés, belle acidités. En bouche, notesvanillées, raisins secs. En arrière plan, notes marneuses d’argile bleue renforçant l’impression boisée, l’ensemble est solaire. Bouche puissante avec une attaque saline, boisé fin et très élégant. Belle fraîcheur pulpeuse de groseille. Vin au très gros potentiel de garde(2020). Délicieux sur les poissons et les viandes blanches en sauce.”
    Le Chablis cuvée Marie-Ange, corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, est tout en bouche, d’une belle finale.
    Le Montée-de-Tonnerre 2014 est tout en nuances et vivacité. “Pour le millésime 2014, la météo a été moins compliquée, poursuit Marie-Ange Robin. Débourrement très précoce, printemps sec et plutôt chaud. En Juin, nous avons eu des températures élevées lors de lafloraison ce qui a occasionné un peu de coulure. Juillet et Août ont été deux mois plutôt frais et pluvieux. Vu la date de floraison, la récolte était initialement prévue début Septembre, mais l'été maussade, a retardé l'évolution. Comme souvent, septembre est beau, sec, avec des vents du Nord. Ce vent du Nord qui permet une belle et lente maturation. Cela donne des Vins plus salivants, toniques, plus iodés, bref, plus sur la minéralité chablisienne que 2013, des Vins bien typés. On se rapproche des millésimes 2005 et 1990”.
    On poursuit avec le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, fort bien élevé, gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette, un vin tout en rondeur. Le Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieillesvignes 2013, d’une belle onctuosité en bouche, est gras, d’une grande complexité aromatique, riche en arômes comme en charpente, aux notes de tilleul, de brioche et de musc.

     

    Gérard TREMBLAYCHABLIS Gérard TREMBLAY

    Gérard TREMBLAY

    (CHABLIS)
    Gérard, Hélène et Vincent Tremblay
    12, rue de Poinchy
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 40 98
    Télécopie : 03 86 42 40 41
    Email : gerardtremblay@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leur fils Vincent la même fibre pour élever de grands Vins typés.
    “Le millésime 2015 est issu d’une année assez chaude et sèche, nous explique Vincent Tremblay, il a juste plu avant les vendanges, beaucoup de vignobles ont été grêlés, nous avons eu la chance d’avoir été épargnés, seul un hectare et demi a été touché. Nous avons vendangé rapidement pour conserver la qualité.
    La pluie a été salutaire pour regonfler un peu les raisins qui souffraient de sécheresse. Le 2015 est un vin très gourmand, aux arômesde fruits mûrs, très belle fraîcheur, c’est un vin plaisir, les clients vont adorer.
    Il reste encore très peu à la vente des Premiers Crus 2014, les Vins commencent à bien s’exprimer, très belle typicité Chablis, des Vinscomplets qui ont un bon potentiel de garde. Ils offrent de jolis arômes de fleurs blanches, une bonne minéralité bien présente en bouche.
    Cela fait deux ans que ma sœur Eléonore travaille avec nous, elle s’occupe des vinifications, elle a un bon “professeur” dit-elle, en effet, j’apprends avec mon père, Gérard. Cela se passe très bien, nous formons une bonne équipe avec mes parents.”
    Remarquable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, de bouche subtile avec des nuances d’amande et de narcisse, au nez franc, de bouche délicate, à déboucher sur une tête de veau sauce gribiche, par exemple. “Ce millésime 2014 offre des Vins équilibrés avec une belle matière, précise Gérard Tremblay, des Vins que l’on pourra boire jeunes sur le fruit mais qui sont aussi des Vins de garde grâce à la belle matière. Des Vins fruités, complexes qui présentent une belle fraîcheur, de la minéralité que l’on dégustera après les 2013.”
    Le 2013, puissant et bouqueté, avec des senteurs délicates de poire et de noix, d’une nervosité en bouche certaine, mêle charpente etfinesse. Le 2012, tout en nuances, avec une bouche délicate dominée par des senteurs d’agrumes et de fruits secs, est de belle structure, tout en vivacité. Le 2011, de bouche mûre et très harmonieuse, est un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et defruits, savoureux au palais, parfait, par exemple, sur des petits escargots gris rissolés. 
    Le Premier Cru Montmains 2014 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse, de grillé et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche riche, longue, ample. Le 2013, aux arômes de fruits blancs, avec, en finale, des notes subtiles de miel, de rose et de citron, d'une grande persistance, mêle charme et structure au palais. Le 2012 est tout en nuances, un vin puissant, vineux mais fin, corsé et fruité, équilibré et rond, à découvrir sur des viandes blanches. Très savoureux 2011, associant puissance et distinction, très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2014, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, tout en harmonie. Savoureux 2013, aux arômes délicats de fleurs blanches, ample, qui allie charpente et distinction, très fin, tout en bouche, légèrement miellé en finale. 
    Vous aimerez aussi le Chablis Premier Cru Beauroy, avec des nuances de pomme et de chèvrefeuille, de belle robe, tout en harmonie au palais. Le 2011, qui dégage des connotations de petits fruits secs et de poire, commence à très bien s’apprécier, avec cette bouche délicieuse. Le 2010, médaille de Bronze Paris 2012, développe des arômes de fougère, de noix et de fruits frais, d’une grande finesse, c’est un grand vin chaleureux, avec une belle finale. Pour la très bonne bouche, ce formidable Chablis Grand Cru Vaudésir 2011, d'une belle couleur jaune clair, brillant et limpide, au nez d'abricot frais, riche et fin à la fois, aux notes délicates d'épices et de pain grillé, avec beaucoup de moelleux et de persistance, un vin gras et chaleureux, que l’on apprécie sur un feuilleté de blanc de turbot. Splendide 2010, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), d’une grande maturité, un vin très prometteur. Le 2009, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est de bouche savoureuse. Le 2008, un très grand millésime, avec un remarquable équilibre entre la puissance et l’acidité,minéral, très racé, avec des connotations de chèvrefeuille et de pomme, de belle garde. Très beau 2007, où la finesse prédomine, fermeet concentré, tout en onctuosité, très parfumé, très fin, tout en nuances aromatiques, de bonne bouche persistante, qu’il faut, évidemment, savoir attendre pour profiter de son véritable potentiel. Remarquable 2006, très typé, riche en arômes de fleurs et de fruitsconfits, d’une belle longueur, d’une grande richesse, complexe, au nez intense, avec ces connotations en finale de lis, de rose et de musc, un vin ample et gras.
    Tout en vivacité, le Petit Chablis 2015, à la robe brillante jaune vert, est franc et sec.
     
     
     
    Domaine du CHARDONNAYCHABLIS Domaine du CHARDONNAY

    Domaine du CHARDONNAY

    (CHABLIS)
    E.Boileau, W.Nahan et Ch.Simon
    Moulin du Pâtis
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 48 03
    Télécopie : 03 80 42 16 49
    Email : info@domaine-du-chardonnay.fr
    Site : www.domaine-du-chardonnay.fr

    Étienne Boileau, William Nahan et Christian Simon, exploitent un joli vignoble de 38 ha. Depuis sa création en 1987, le Domaine n'a cessé de se perfectionner, tant en équipements et installations qu'en savoir-faire pour ne privilégier que la qualité.
    Selon Etienne Boileau, “le 2015 a moins d'acidité que le 2014, mais il reste concentré, d'une grande fraîcheur, aromatique, dominé par les fleurs blanches, il est friand, agréable, moins minéral et moins de garde que le 2014. La récolte a été bonne sauf sur les secteurs grêlés.
    Ventes en 2016 : à partir de Mai, les Petits Chablis 2014, en Juin les Montmains et Vaillons 2013, puis les Premiers Crus 2014.”
    Remarquable Chablis Premier Cru Mont de Milieu 2014, élégant, tout en finesse, dense en bouche, avec des connotations persistantes de noisette et d’abricot, un vin ample au palais. “En 2014, la floraison a subi un coup de chaleur qui a provoqué des coulures, d'où vigilance et traitements, nous raconte Etienne Boileau. Végétation restreinte en août, la maturité a été sauvée en septembre. Vendange précoce (du 17 au 30 septembre) avec des jus à 12, 12,6° en sucre et des acidités élevées. Vinification et élevage ont bénéficié d'une attention particulière et d'une adaptation spécifique au millésime, les fermentations malolactiques ont été parfaites et terminées avant Noël. Soutirage mi-janvier, vérification excellente de l'état des lies, d'où reprises des fines lies sans sulfater.
    Nombreuses médailles obtenues sur les millésimes 2012, 2013, et 2014.”
    Le Chablis Premier Cru Montée-de-Tonnerre 2014 (sous-sol argilo-calcaire kimméridgien du Jurassique secondaire), de bouche franche, d'une élégante nervosité et d'une minéralité prononcée, aux agréables notes de roses et de citron. Le 2013, où la finesse prédomine, estonctueux, parfumé, tout en nuances aromatiques, d’une longue finale. Le 2012 est remarquable, à dominante de fleurs blanches et d'amande, charpenté, au fruité complexe, généreux et charmeur. 
    Le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère), comme le Chablis Premier Cru Vosgros 2013, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette.


    Domaine Daniel DAMPT et Fils

    Domaine Daniel DAMPT et Fils

    (CHABLIS)

    1, rue des Violettes
    89800 Milly
    Téléphone :03 86 42 47 23
    Télécopie : 03 86 42 46 41
    Email : domaine.dampt.defaix@wanadoo.fr
    Site : www.dampt-defaix.com

    Un domaine de 30 ha, une lignée de vignerons depuis plus de 150 ans, qui tiennent à conserver à leur propriété son caractère familial traditionnel. Le fils Vincent a rejoint son père après avoir fait ses études et un stage en Nouvelle-Zélande. Il est rejoint, à son tour, par son frère cadet Sébastien, qui a terminé des études viti-œno-commerciales à Beaune et effectué un stage en Australie.
    Coup de cœur pour ce Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux notes florales complexes (rose, acacia...), fondu en bouche avec cette touche de brioché, très aromatique, au nez dominé par les fruits mûrs, à prévoir sur des huîtres chaudes ou des quenelles de saumon. Le 2013, dégage un nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, un vin dense, tout en nuances, bien persistant ettypé, parfait avec une blanquette de ris de veau.
    Beau Chablis Grand Cru Bougros 2013, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante au nez comme en bouche, d’une grande finesse, bien typé, au nez complexe et puissant (fruits frais et secs). Tout aussi typé, le Chablis Premier CruVaillons 2013, tout en charpente, aux notes de rose, généreux et charmeur, associant distinction et fermeté, aux notes fruitées subtiles au palais, comme cet autre Premier Cru Beauroy, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d'amande et de tilleul, tout en harmonie, d'une finale ample où se décèle le pain brioché. Excellent Chablis Premier Cru Côte de Léchet, aux nuances complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), un vin riche et très flatteur.


    Domaine Alain GEOFFROYCHABLIS Domaine Alain GEOFFROY

    Domaine Alain GEOFFROY

    (CHABLIS)
    Nathalie Geoffroy
    4, rue de l'Equerre
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 76
    Télécopie : 03 86 42 13 30
    Email : info@chablis-geoffroy.com
    Site : www.chablis-geoffroy.com

    Un domaine familial depuis 5 générations, de 45 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral (45 ha). Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial: son épouse, Cathy Geoffroy (directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley.
    “En 2015, les jus étaient très beaux, nous explique Alain Geoffroy, il n'y a pas eu de grêle d'où une parfaite concentration, des vinstendres avec peu d'acidité et en quantité traditionnelle, en bref, toutes les conditions étaient rassemblées pour "l'optimal".
    Un bâtiment de stockage pour accueillir une nouvelle mise en bouteilles a été terminé récemment.
    Récompenses obtenues : médaille de Bronze à l’International Wine Challenge pour le Chablis 2014 et Médaille d'Argent au Japan Wine Challenge, Médailles d'Argent encore aux deux mêmes concours pour notre Chablis Beauroy 2014. On poursuit avec une médaille d'Oraux Vignerons Indépendants à Paris et une d’Argent au Burgondia Beaune pour le Beauroy 2013, deux médailles d’Argent (Féminalise et Chardonnays du Monde) pour le Chablis 2013.”
    Beau Chablis Premier Cru Beauroy 2014, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), un vin de jolie robe dorée, est de belle vinosité mais avec cette nervosité persistante, de bonne bouche, aux notes de tilleul et d’agrumes mûrs, que l’on peut déboucher, notamment, sur des petits escargots gris rissolés ou une terrine de volaille en gelée. Le 2013 est intense au nez comme en bouche, charmeur avec ces notes de fruits secs et de coing, très agréable en finale. Le 2012 se goûte toujours très bien, de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en finale. Le 2011 est distingué, d'un grand classicisme, marqué par des notes de fruitsmûrs et de fleurs blanches. Le Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2014, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, associe nervosité et souplesse aux papilles.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2013, très caractéristique de son terroir, qui dégage des notes minérales, aux accents de citron et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robe, ferme et suave en bouche, d’une jolie finale, tout en séduction. Le 2013 se goûte toujours très bien, avec cette nervosité qui s’allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, de poire et de fruits secs, tout en persistance. Il y a également le Chablis Vieilles vignes, de bouche florale et subtile, aux arômes de noisette et d’amande grillée, charmeur. 
    Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon.


    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

    (CHABLIS)
    Olivier Heimbourger
    Rue de la Porte-de-Cravant
    89800 Saint-Cyr-Les-Colons
    Téléphone :03 86 41 40 88 et 06 19 58 54 84
    Télécopie : 03 86 41 48 83
    Email : heimbourger@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-heimbourger.com

    La famille Heimbourger exploite la vigne depuis 3 générations, sur un terroir spécifique à la région, de coteaux de nature argilo-calcaire : le kimméridgien.
    “Nous avons restauré notre caveau de dégustation, en faisant un cadre chaleureux avec pierres et poutres apparentes,” précise-t-on.
    Excellent Chablis cuvée Pierre 2014, dont la particularité est, qu'après le pressurage et le débourbage, le jus est descendu directement en tonneaux dans la cave, où il fait sa fermentation alcoolique et malolactique. Les derniers mois, un bâtonnage est effectué une à deux fois par semaine. Après ces 11 mois d'élevage, le vin est filtré puis mis en bouteilles... le tout donnant ce vin rond, floral au nez comme en bouche, avec des notes de rose et d’amande, très persistant, charmeur par sa finesse aromatique, de bouche profonde et intense où se retrouvent le lis et la pêche mûre, un vin parfait sur des noix de Saint-Jacques au fenouil ou une bouillabaisse de lotte.
    Le Chablis 2014, issu du terroir de Chablis, Courgis et Préhy, est marqué par cette vivacité persistante due à ce beau millésimeclassique de l’appellation, associant richesse aromatique et ampleur en bouche, avec des connotations d’aubépine et de pomme, un vintrès charmeur.
    L’Irancy cuvée Pierre rouge 2013, issu d’un élevage de 11 mois en fûts de chêne (Pinot Noir majoritaire et 5% de César), au nez dominé par les petits fruits rouges cuits (griotte, pruneau), de belle robe soutenue, est un vin avec une structure très harmonieuse. L’Irancy 2013, élevage pour 40% en fût de chêne durant 11 mois, est biedn typé, de robe pourpre intense, aux notes classiques de mûre et de sous-bois, avec des tanins souples.

    Sylvain MOSNIER

    Sylvain MOSNIER

    (CHABLIS)

    36, route Nationale
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 96 et 06 68 37 92 99
    Télécopie : 03 86 42 42 88
    Email : sylvain.mosnier@libertysurf.fr
    Site : www.chablis-mosnier.com

    Sylvain Mosnier a d’abord entamé une carrière de professeur de mécanique automobile. Petit-fils et arrière petit-fils de viticulteur, il saisit l'opportunité de s' installer en 1978 (à 34 ans) suite à la retraite de son beau-père qui lui a loué environ 2 ha de vignes en appellation Chablis. Aujourd’hui, Monique, sa femme et Stéphanie, sa fille, gèrent à ses côtés ce domaine de 18 ha, dont les vignes sont situées sur du portlandien ou sur une couche plus ancienne appelée kimméridgien (Premiers Crus et une partie des Chablis).
    Fidèle à lui-même, très typé, ce Chablis Premier Cru Beauroy 2014, de robe or pâle, de bouche puissante, d'une jolie complexitéaromatique avec des connotations de rose, de citron et de grillé, mêle élégance et structure. Le 2013 est parfumé (agrumes, noisette), de bonne bouche, aux notes d’aubépine et de pain grillé au palais. Le 2012, d'une belle robe or pâle, est un vin minéral et racé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, riche, savoureux et plein, associe charnu et suavité. 
    Le Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, suave comme il se doit, tout en finale avec ces connotations de narcisse, de pomme et de noix, est à déboucher avec un feuilleté de blanc de turbot. Excellent Chablis Vieilles vignes, typé comme nous les aimons, riche et rond, très fin, au nez subtil (fruits frais, amande), tout en persistance d’arômes, d’une belle longueur.

    Jean-Marie NAULIN

    Jean-Marie NAULIN

    (CHABLIS)

    30, rue de la Voie-Neuve
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 46 71 et 03 86 42 40 95
    Télécopie : 03 86 42 12 74
    Email : domainenaulin@orange.fr

    Belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 12 ha. 
    “Le 2015 est de très belle qualité, nous raconte Mme Naulin, épargnée par la grêle, la récolte a été saine jusqu'à la vendange. Ces bonnes conditions réunies ont produit un vin fruité, minéral, un millésime d'une très bonne année mais pas d'une année exceptionnelle.
    En vente en 2016 : quelques 2014 puis des 2015 qui seront mis en bouteille en Mai-Juin.”
    Voilà un remarquable Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux nuances de noisette grillée, de poire et d’amande fraîche, gras et secà la fois, dense en bouche, avec des connotations de noix et d’abricot frais en finale, parfait sur des anguilles persillées ou des filets de lieu jaune. Le 2013, toujours très typé, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, est un vin où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille. Savoureux 2012, de teinte pâle, fin, ample, aux nuances délicatement citronnées, avec cette pointe de nervosité présente, d'une grande persistance aromatique au palais. Beau 2011, suave, aux connotations de pêche et de narcisse, très bouqueté, vraiment très charmeur. Le 2010 est un vin au nez de fleurs blanches et de noisette, très fruité, très équilibré, de bouche fine et harmonieuse.
    Le Chablis Premier Cru Beauroy 2013 est tout en structure et parfums (genêt, amande, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment charmeur. Le 2012, au nez de narcisse, dégage une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin vif, sur le fruit, opulent. Belle réussite encore avec le 2011, typé, de robe très claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de miel. Excellent Chablis, aux nuances délicates de petits fruitsblancs et d’amande, d’une jolie persistance.

     

  • LES VINS D'ALSACE INCONTOURNABLES ET LEUR GASTRONOMIE

    L’Alsace est célèbre pour sa fameuse choucroute. Dans les viandes, c’est le porc qui est en tête, suivi de près par les volailles : oies, dindes, ainsi que le bœuf et le gros gibier à poil. La charcuterie tient également une bonne place dans un menu alsacien. Vous y trouverez foie gras en pâté ou en brioche, jambons sous la cendre, en croûte, différentes saucisses souvent servies avec des frites, des saucissons ou cervelas strasbourgeois, des boudins dont la « zungenwurst » à base de langue écarlate et de lardons, très poivrée ; le « gefelter saünäge » , autre préparation typique composée d’estomac de porc farci ; ou encore les « waedele », saucisses au foie.

    A goûter également : les saucisses à l’anis, les « galerei », tête pressée en gelée, l’andouillette d’Épinal, le « grienerspeck », lard vert salé, le « burenspeck », lard fumé, le « judespeck », lard des juifs, à base de plat de côte de bœuf fumé, les « gendarmes », paire de saucisses dures, ou encore le « presskopf », mélange de tête de veau et de porc auquel sont adjoints cornichons, ail, riesling.

    Peu ou pas de poissons de mer, mais, en revanche, une quantité depoissons d’eau douce. Ainsi pourrez-vous déguster des carpes, gardons, sandres, brochets, truites, mais aussi des escargots dans la région de Barr. Dans cette région où l’hiver est le plus souvent rigoureux, les soupes sont fort prisées : aux lentilles, à la bière avec cannelle et crème, à l’orge perlée, aux choux rouges, aux abattis d’oie, aux œufs et épinards, aux grenouilles, aux écrevisses, ou bien aux jets de houblon.

    Sur le plateau de fromages alsacien, il ne peut manquer le munster, qu’il vaut mieux consommer fermier pour pouvoir l’apprécier pleinement. Il y a aussi le fromage blanc, le « bibbelkäse ». Le pain, dans cette région, a la particularité d’être souvent sucré ; en effet nous trouvons des pains à la cannelle, au pavot, aux épices, des bretzels salés ou sucrés, destinés aux fêtes de Noël et du Nouvel An, la « nexjohrweke », la « birewecke ». Une tradition encore, le pain de Sainte-Agathe à faire le 5 février. Les hommes, femmes et animaux le consomment afin que l’année leur soit bénéfique

    Côté pâtisseries, là aussi un gâteau hautement traditionnel : le « kougelhopf ». C’est une pâte levée enrichie de beurre, de raisins secs et d’amandes. Mais on peut également se régaler avec les « anisbreedle », petits fours parfumés à l’anis, les macarons, les tuiles, les pains d’épices, les chocolats et les truffes au marc de gewurztraminer, sans délaisser les mirabelles confites du Ballon d’Alsace, les beignets de Carnaval, « schenkele » ou « fasenachskiehle », et les typiques de Noël : le « Christsolle » en forme de bébé langé, les « bredles » aux découpes d’anges, cœurs ou étoiles. Quant au « kougelhof », préparé dans un moule spécial au moment de Pâques, il prend la forme d’un agneau blanc et est vendu dans les pâtisseries de la région.

     

     

    LES VINS D'ALSACE INCONTOURNABLES

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    7 VIGNES
    P. ARNOLD
    BECK/REMPART
    BESTHEIM
    GRESSER
    Georges KLEIN
    G. METZ
    REINHART
    SCHAEFFER-WOERLY
    SCHLÉRET
    VIELWEBER
    ZOELLER
    Victor HERTZ
    Jean-Louis KAMM
    SAINT REMY
    GEWURTZTRAMINER
    BESTHEIM
    HAEGI
    HAULLER
    D. PETERMANN
    Lucien SCHIRMER
    BAUMANN ZIRGEL
    Pierre FRICK
    André HARTMANN
    BECKER
    C. BLEGER
    R. FALLER
    FREY-SOHLER
    Damien KELHETTER
    KLINGENFUS
    J. et C. LINDENLAUB
    TOKAY PINOT BLANC
    Ch.et Dom. FREY
    Cave HUNAWIHR
    REYSZ-JOST
    René KOCH
    RUHLMANN-SCHUTZ
    SCHLÉRET
    Aline et Rémy SIMON
    SCHLUMBERGER
    KIRSCHNER
    Edmond RENTZ
    GILG
    P. SCHAEFFER
    CREMANTS PINOT NOIR
    BESTHEIM
    Jacques ILTIS
    Ch. et Dom. FREY
    Pierre FRICK (PB)
    André HARTMANN (PN)
    HUBER et BLEGER
    Georges KLEIN
    Aline et Rémy SIMON
    STOEFFLER
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Ch.et Dom. FREY
    GRESSER
    HAEGI
    HAULLER
    Jacques ILTIS
    REYSZ-JOST
    René KOCH
    SCHAEFFER-WOERLY
    SCHLÉRET
    ZOELLER
    BROBECKER
    René FLECK



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    Edgar SCHALLER
    (DOPFF ET IRION)
    Château d'ORSCHWIHR
    GEWURTZTRAMINER
    GOCKER*
    (H. REYSER*)
    HAEGELIN
    (DUSSOURT)
    TOKAY PINOT BLANC
    Cave KAES (Muscat)*
    CAVE PFAFFENHEIM
    HALBEISEN (Muscat)
    André ANCEL
    CREMANTS PINOT NOIR
    Eric LICHTLÉ
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Philippe SOHLER

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    (Charles BAUR)
    (BLANCK)
    Maurice SCHOECH*
    GEWURTZTRAMINER
    Claude BERGER
    (GSELL*)
    (Léon BOESCH)
    TOKAY PINOT BLANC
    (Jean BUTTERLIN)
    (2 LUNES)
    STINTZI*
    CREMANTS PINOT NOIR
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Fernand ENGEL

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • POMEROL, LE VELOURS DU VIN

    Le développement de ce vignoble (830 ha) dans la région de Pomerol, à partir du XIIe siècle et durant tout le Moyen Âge, autour des commanderies des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (dont les chevaliers de Malte sont, aujourd’hui, les continuateurs), est aussi largement attesté par la tradition et la mémoire collective. Pomerol et son hospice, totalement détruit au cours des siècles suivants, furent, à l’évidence, une étape importante sur la route des pèlerins cheminant à travers toute l’Europe, vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Plus tard, la guerre de Cent Ans conduisit à l’abandon du vignoble. Reconstitué ultérieurement, celui-ci fut de nouveau largement mis à mal à l’époque des guerres de Religion. Au XVIIe siècle, un procès-verbal fut dressé (le 7 mai 1761), à la demande d’un bourgeois, négociant à Libourne, Louis-Léonard Fontemoing, propriétaire à Pomerol au lieu-dit Tropchaud. En 1753, celui-ci avait hérité de son père un vignoble planté à prédominance de cépages blancs (Folle et Douce). En 8 ans, il avait entrepris de le transformer, en remplaçant les cépages blancs par des cépages rouges. À côté du Noir de Pressac, on voyait déjà apparaître le Bouchet (ou Cabernet franc) et le Merlot.

    La caractéristique essentielle de ce terroir est de constituer, à lui seul, une entité, un ensemble géologique unique. Au long des millénaires, ont vu se succéder dépôts molassiques, sableux ou argileux, presque entièrement recouverts par la nappe alluviale de graves. Ce sont ces graves de surface plus ou moins compacte ou sablonneuse, et son sous-sol comportant des oxydes de fer, appelés régionalement “crasse de fer”, qui assurent aux vins leur personnalité. Des vins splendides, très typés par le Merlot, savoureux, de garde.

     

     

    Château CERTAN de MAY de CERTANPOMEROL Château CERTAN de MAY de CERTAN

    Château CERTAN de MAY de CERTAN

    (POMEROL)
    Famille Barreau

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 41 53
    Télécopie : 05 57 51 88 51
    Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer.
    Par exemple, le millésime 2012 n’a pas été une année facile. Cependant, à Pomerol, sur nos terroirs, nous avons été chanceux. Il a fallu être vigilant toute l’année jusqu'à la vendange. Nous avons eu une belle fin du mois d’août et un mois de septembre très propice, et cela a permis de parfaire la maturité. J’ai même décidé d’avancer la date de vendange de trois jours car les raisins étaient parfaitement mûrs. À l’élevage, les Vins me surprennent, ils seront très intéressants, ont beaucoup de charme.
    Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité.
    Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier àPomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre. Je travaille de la même façon sur les autres vignobles, vendanges vertes, récolte à la main, tables de tri, je fais des vinifications un peu plus modernes que pour le Pomerol mais je limite les rendements, toujours au-dessous de ceux fixés par l’appellation.
    Notre Lussac Château Poitou vieillit en barriques 12 mois, ce qui lui donne une belle aptitude de garde. Je tiens à valoriser mes Vins qui sortent toujours parmi les premiers en dégustation à l’aveugle. Je pars du principe que dans le temps les bons Vins se vendent toujours, donc mon objectif reste toujours la qualité. Je vais présenter ce vin en bouteilles lourdes, changer l’étiquette, des efforts qui soulignent la qualité des Vins.
    Depuis quelques années, nous nous avons des vendanges séquencées en fonction du suivi du vignoble, de la maturité des parcelles, on ne vendange plus les Merlots en une seule fois, on passe au moins quatre fois pour ne ramasser que les grains murs. Heureusement, je fais de nombreux prélèvements quatre semaines avant les vendanges, j’ai ainsi déterminé le moment propice pour vendanger.
    En 2013, nous avons donc vendangé rapidement pour préserver le potentiel qualitatif, avons réalisé de tous petits rendements, quelque 18 hl/ha, nous n’avons donc mis en cuves que le meilleur. C’est un millésime qui a demandé beaucoup de soins, en amont, à la vigne. Je veille sur mes vignes avec amour, j’y suis constamment, et c’est ce qui a fait la différence. Ce 2013 a donc été un millésime délicat car il a fallu suivre le vignoble tout au long de l’été. La vinification du 2013 a été très douce, j’ai l’habitude d’effectuer des vinifications de façon très délicate sans trop d’aération avec de tous petits remontages, mais, pour ce millésime, j’ai été encore plus précautionneux.
    Le 2013 est un vin qui, à la dégustation, offre un joli fruité avec une certaine complexité, la bouche est fondante, le vin est bien équilibré avec un joli retour en final de bouche. C’est un vin très réussi qui sera agréable à déguster dès 2017 mais qui pourra être conservé une dizaine d’années pas plus. C’est un vin plaisir, d’une jolie couleur soutenue et foncée, assez tendu, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013 c’est un millésime de vigneron, ce n’était pas un millésime facile mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !
    En 2014, nous sommes dans un autre registre aromatique, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistancearomatique. C’est un vin complexe, plus de garde, plus structuré, un vin qu’il faudra attendre.”
    Vous allez aimer ce grand Pomerol 2012, qui allie puissance et distinction, parfumé, charpenté, un vin d’une jolie concentration, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe, de bouche ample et très élégante. Splendide 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse.
    Très grand Pomerol 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux. Exceptionnel 2009, de belle couleur profonde, nezfruité, très belle attaque, dense, charnu, joli fruité. Bonne concentration beaucoup de fraîcheur en finale, encore fermé, bien sûr.
    Superbe 2008, avec ce nez où domine le pruneau, associant structure et élégance, parfumé, dense, aux tanins bien présents, biencorsé, finement épicé, classique de son appellation, un vin complet. Formidable actuellement, le 2007, riche en couleur, bien charnu, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante, un vin qui allie ampleur et souplesse, très typique du “velours” que l’on recherche dans un très grand vin de Pomerol. Superbe 2006, dans la lignée du 2005, qui a une robe sombre et violine, le nez révèle un joli fruit, avec des nuances toastées, un vin d’une grande finesse et élégance. En bouche, il est charnu, d’une belle structure, bien équilibré, un vin tout en “dentelle” avec une belle finale soyeuse et veloutée, d’un très beau potentiel de garde.
    Exceptionnel 2005, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois, de grande évolution. Superbe 2004, associant concentration aromatique et souplesse,corsé et typé. Le 2002 est remarquable, très typé, très corsé, aux tanins puissants et équilibrés, au nez intense, de bouche harmonieuse et persistante, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

     

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-FrançoisPOMEROL Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François

    (POMEROL)
    Jean-François Janoueix
    37, rue Pline Parmentier - BP 12
    33506 Libourne
    Téléphone :05 57 51 41 86
    Télécopie : 05 57 51 53 16
    Email : info@j-janoueix-bordeaux.com
    Site : www.josephjanoueix.com

    “Nous avons encore à la vente des 2009 et 2010 mais surtout des 2011, 2012 et 2013, nous précise le chaleureux Jean-François Janoueix. Ce 2013 séduit surtout par son équilibre, ce sont des vins charmeurs, d’un prix abordable, nous avons récolté très peu et nous perdons de l’argent, ils me font penser au 2007, personne n’en voulait au début, et maintenant, on m’en réclame encore, ce sont des vins faciles à boire, à desprix intéressants.
    - Château Le Castelot 2013, médaille de Bronze au Concours général agricole de Paris et médaille de Bronze au Féminalise, dégage une bouche pleine, des tanins suaves avec une touche de boisé toasté, un vin enchanteur.
    - Château Haut-Sarpe 2013 : médaille d’Argent Concours général agricole Paris 2015 et médaille Or Féminalise : bouche pleine et onctueuse, tanins élégants et soyeux, belle longueur accompagnée par des notes boisées délicates.
    - Château Vieux Sarpe 2013, qui est le Second Vin du Château Haut-Sarpe : bouche ronde, à la structure tannique tendue, le vin possède une jolie longueur.
    - Château La Croix Pomerol 2013, médaille d’Or au Féminalise 2015 : bouche suave, savoureuse, élégante et précise.
    - Château La Croix-Toulifaut 2013, certifié en culture Biologique, médaille d’Argent concours Féminalise 2015, bouche ronde, aux taninsfondus.
    - Château Le Prieuré 2013 : un joli Pomerol à la bouche gourmande, aux tanins soyeux.”
    En effet, on se fait vraiment plaisir avec ce Pomerol Château La Croix-Toulifaut 2013, pour lesquellles, en effet, les sélections ont permis de réussir ce vin de robe pourpre, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en persistance. Très savoureux 2012, d’une belle couleur grenat, tout en puissance et finesse, avec de la matière, des arômes de fruits rouges surmûris présents et complexes. Très beau 2010, de belle robe rubis intense, très équilibré, riche et subtil au nez comme en bouche, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, est vraiment remarquable. Beau 2009, charmeur, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et la fraise des bois, de couleur rubis profond, charnu, riche, ample et structuré, d’une belle finale. Le 2008 est très parfumé, ample, d’une grande harmonie avec des arômes de fruits surmûris, d’épices, de cuir.
    Goûtez également le Saint-Émilion GCC Château Haut-Sarpe 2012, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsé, long, séduisant, prometteur. Le Château Haut-Sarpe, aménagé en côte et en bordure du plateau calcaire, est l’un des plus anciens et l’un des plus justement réputés de Saint-Émilion. Cet édifice de grand style, avec son pavillon central inspiré du Trianon, a belle allure; il est conforme à l’esprit de ce vin, Grand Cru Classé, et très représentatif de l’essor viticole de Saint-Emilion au début du siècle et de la tradition de qualité que symbolisent, aujourd’hui comme hier, les enfants et les petits-enfants de Marie-Antoinette et de Joseph Janoueix. Le 2012 est remarquable, à la fois dense et souple, aux senteurs de fruitsmûrs, de bouche séduisante. Le 2011, de belle couleur rouge grenat, au nez de fruits rouges croquants (framboise, groseille, cassis), avec des nuances épicées, est un vin soyeux, avec beaucoup d’élégance. 
    Il y a encore le Saint-Emilion GC Château Vieux-Sarpe 2012, riche et parfumé, classique et savoureux, au nez intense et frais, où dominent les fruits et les épices, de belle robe pourpre, d’excel­lente bouche. Le 2011, marqué par la cerise confite et le musc, est tout en bouche, suave, coloré.
    Le Saint-Emilion GC Câteau le Castelot 2012, chaleureux, de couleur rubis, riche et élégant, tout en bouche, est bien épicé, avec des notes de groseille.
     
    Château BEAUREGARDPOMEROL Château BEAUREGARD

    Château BEAUREGARD

    (POMEROL)


    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 13 36
    Télécopie : 05 57 25 09 55
    Email : beauregard@chateau-beauregard.com
    Site : www.chateau-beauregard.com

    Cette belle propriété d’un seul tenant bénéficie d’un emplacement privilégié sur le versant sud du célèbre plateau de Pomerol, sur un sol de gravesargileuses, de sables, de graviers et de crasse de fer en sous-sol, qui sont les caractéristiques des meilleurs terroirs de l’appellation.
    La famille Moulin, alliée à la famille Cathiard, a repris en 2014 cette propriété, ainsi que les trois autres vignobles, dont Bastor-Lamontagne.
    “Le 2015 est un millésime magnifique, nous raconte Vincent Priou, qui dirige l’ensemble des propriétés, que ce soit à Beauregard, ou en Sauternais, au Château Bastor-Lamontagne, où le botrytis était merveilleux et à Saint-Robert nous n’avions jamais produit de graves blancs secsaussi bons !
    Ici, au Château Beauregard, nous avons récolté des Merlots aux tanins très denses, très soyeux, les Cabernets francs étaient formidables, ce sont eux qui donnent au vin la finesse, la fraîcheur et la longueur en bouche. Nous avons 30% de Cabernet franc ici, ce qui est plutôt rare, cela fait partie de notre histoire et y restons fidèles car le terroir s’y prête.”
    Dégusté sur place, on se fait vraiment plaisir avec ce grand Pomerol 2013 (70% Merlot et 30% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne), parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, qui allie structure et velouté, un vin tout en fruit, tout en charme. Le 2012 est plus dense, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, un vin racé, très typé, volumineux, de garde. Beau 2011, coloré, alliant charpente et velouté aux papilles, très parfumé, très complexe, au nez comme en bouche, un grand vin qui poursuit son évolution et développe des arômes très séduisants de truffe et de groseille surmûrie au palais. 
    Grandissime 2010 (75% Merlot et 25% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne), où la complexité est exacerbée, avec des nuances de cuir, de violette, de griotte confite, un vin aux tanins fermes et ronds à la fois, gras et corsé, racé, d’une très belle finale, au grand potentiel. 
    Superbe Pomerol 2009 (80% Merlot et 20% Cabernet franc), de robe foncée, au nez légèrement épicé, ample, concentré, riche et parfumé au palais (griotte, mûre, humus), très charnu, d’une bonne longueur en bouche, aux tanins équilibrés et savoureux, de garde, bien sûr. Le 2008, très typé, associe une finesse tannique à une rondeur persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, un beau vin dense et velouté, aux tanins fermes mais distingués à la fois, de belle évolution.
    Le 2007 dégage des arômes prononcés de fruits (fraise, cerise, cassis), un grand vin suave et harmonieux, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins fins, d’une grande persistance. Le 2006, qui sent les fruits (mûre, myrtille), est un vin harmonieux, d’une ampleursuave au palais, souligné par des tanins présents, d’une finale savoureuse et parfumée. Le 2005 est de jolie couleur grenat, aux taninssavoureux, très bien élevé, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et d’épices, de belle amplitude au palais. Le 2004, aux tanins très équilibrés et satinés, est de bouche ample. Le 2001 est superbe actuellement.
    Le Second Vin, Le Benjamin de Beauregard 2011, mêle puissance et distinction, il est charnu, d'une rondeur et d'une bouche persistantes, où dominent la prune et l'humus, vraiment très réussi. Excellent 2010, tout en couleur et en matière, au nez harmonieux, avec des notes persistantes de cassis, de sous-bois et d'épices.
    Il y a aussi le Lalande-de-Pomerol Pavillon Beauregard 2012, qui a une belle robe profonde, des notes aromatiques de fruits rouges (framboise et groseille), épicées. vin très élégant, d’une belle complexité, finement boisé, d’une fraîcheur aromatique très agréable. Voir le Château Bastor-Lamontagne, à Sauternes.

    Château BELLEGRAVE

    Château BELLEGRAVE

    (POMEROL)
    Jean-Marie et Pascal Bouldy

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 20 47
    Télécopie : 05 57 51 23 14
    Email : chateaubellegrave@wanadoo.fr
    Site : www.chateaubellegravepomerol.com

    Cette propriété de 8,5 ha, sur un plateau de graves fines, 75% Merlot et 25% Cabernet franc, appartient à la famille Bouldy de père en fils depuis plusieurs générations. Aurélie, la fille, travaille sur le domaine depuis deux ans (bureau, expédition), et Baptiste, le fils, depuis Août 2015 (vigne, chais et commerce).
    “Le millésime 2013 a produit une petite récolte, nous précise Jean-Marie Bouldy, coulure puis grêle, mais un vin acceptable qui sera mis en bouteilles en avril. En 2014 : la quantité est là, l'été moyen a été relevé par le mois de Septem- bre, d'où un bon millésime, fruité, une belle acidité, des degrés suffisants : 13° et un Ph à 3,5. Nos vins à la vente : les 2009, 2010, 2011, 2012, 2013. Nous sommes en Bio depuis 2001.”
    Belle réussite avec ce Pomerol 2013, très “sur le fruit”, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, un vin savoureux. Remarquable 2012, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, un vin gras et corsé, ferme et persistant, de très bonne évolution. Le 2011 dégage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges cuits, un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins mûrs.
    Le 2010 est l’une des plus belles réussites du Château, de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux.
    Remarquable 2009, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), tout en puissance et finesse, un vin de belle couleur, très prometteur. Le 2008, où se mêlent la griotte et l’humus, est un vin clas- sique comme nous les aimons, intense, de très bonne charpente, de belle matière où se déve- loppent des notes prononcées et persistantes de petits fruits noirs. Le 2007 se goûte très bien, aux nuances de cerise noire et de poivre, de belle structure, un vin bien charnu et bien typé. Le 2006, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée bien caractéristique, est bien corsé et persistant au palais.

    Clos RENÉ

    Clos RENÉ

    (POMEROL)
    Jen-Marie Garde - Scea Garde-Lasserre

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 10 41
    Télécopie : 05 57 51 16 28

    Une propriété familiale de 15 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec).
    “Le 2013 a été un millésime un peu difficile, nous explique Jean-Marie Garde, mais, après nos sélections, il a eu une évolution intéressante, l'élevage l'a bonifié et l'on peut avoir de belles surprises. A boire bientôt. En 2014, nous avons une très belle cuvée où l'on retrouve les repaires des millésimes habituels. Qualité et quantité sont présentes. Les tanins sont soyeux, aimables, de jolis Merlots avec un apport de Cabernets pour une grande qualité.”
    On se fait plaisir avec ce Pomerol 2011, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, très bienéquilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois. 
    Très beau Pomerol 2012, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux taninsmûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue. Le 2011 est velouté, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche mais fin, tout en subtilité. Remarquable 2010, de robe pourpre, dense et très parfumé (mûre,humus), avec des tanins ronds mais présents, un vin au nez de fruits surmûris, d'une finale intense et bien typé, un vin épicé, persistant, bien charpenté, de bouche souple et charnue à la fois, associant concentration et finesse, pro- metteur. Le 2009, au nez de cassis et de truffe, aux tanins fermes, est bien charpenté, ample en bouche, un vin racé et dense, de Garde. Le 2008, dominé par le cassis et les sous-bois, est un vin puissant, harmonieux, aux notes fruitées et vanillées en finale, alliant une bonne base tannique à une finessepersistante. Le 2006 est savoureux, bien charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet, très élégant comme il se doit, tout en couleur et en matière, avec ces notes caractéristiques de griotte, d’humus et decannelle au palais. Superbe 2005, une grande valeur sûre, de robe soutenue et brillante, tout en nuances aromatiques, aux notes de truffe, de prune et de groseille, un vin puissant, élégant, qui allie structure et rondeur, richesse et distinction, de très belle Garde.
    Goûtez son Pomerol Château Moulinet-Las- serre, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en charme, très persistant, de couleur pourpre, aux tanins délicieusement fondus, d’excellente évolution.

    Château la GANNE

    Château la GANNE

    (POMEROL)
    Paule et Michelle Dubois
    224 avenue Foch
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 18 24
    Email : chateau-laganne@gmail.com
    Site : www.chateau-laganne.com

    Propriété familiale exploitée depuis quatre générations par la famille Dubois-Lachaud qui s’est efforcée de mettre en valeur avec passion ce terroir exceptionnel. Aujourd’hui, Paule et Michel en assurent la pérennité.
    “Composé de graves plus ou moins sablonneuses sur un sous sol de crasse de fer, précise-t-on, si particulier à Pomerol, ce terroir donne à notre vin son incomparable velouté et ses arômes délicats. Nos vignes sont labourées traditionnellement avec le souci permanent de respecter la nature même du terroir et de la plante.
    Ce respect de l’environnement nous amène à la culture raisonnée de tout notre vignoble. Le Merlot, cépage roi de Pomerol, y est planté à 90% complété de 10% de Cabernet franc. Ici les vendanges sont manuelles ramassées en cagettes ; une table de tri Mistral vibrante et soufflante accélère et répartit la vendange : les baies et les déchets ont alors des trajectoires différentes; très efficace pour purifier la vendange. Nous nous efforçons donc de ne garder que le meilleur du raisin. La vinification s’attache à révéler en douceur toute la richesse de nos raisins à travers de longues macérations thermorégulées. Tous les progrès de l’œnologie moderne, alliés à la tradition et à l’expérience acquise et léguée par nos grands-parents et parents, sont mis au service de l’élaboration d’un vin de grand caractère. L’élevage de la totalité du vin, pendant un an, en fûts de chêne neufs pour 1/3 va permettre à notre vin d’exprimer toute sa finesse et sa complexité. Nos vins ne sont pas filtrés. La mise en bouteilles interviendra 18 à 24 mois après la récolte suivant les millésimes.”
    Belle réussite avec ce Pomerol 2012, 90% Merlot et 10% Cabernet franc, issu de vieilles vignes de 40 à 70 ans, agriculture raisonnée, élevage en fûts de chêne..., médaille de Bronze Concours de Grands vins d’Aquitaine, aux nuances de cerise noire et d’humus, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, suave, avec des tanins veloutés mais très équilibrés, à prévoir sur une poule faisanne truffée et girolles à la crème ou une côte de boeuf flambée.

    Château LAFLEUR du ROY

    Château LAFLEUR du ROY

    (POMEROL)
    Dubost et Fils
    Catusseau
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 74 57
    Télécopie : 05 57 25 99 95
    Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr

    Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, etencépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nosvins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune. Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place les vins des Châteaux Dubost au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec.
    Ce Pomerol 2013, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), est tout en charme,souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Beau 2012, aux tanins mûrs mais bien présents, est à la fois riche et souple, d’une belle finale, avec des nuances de prune et de truffe. Le 2011 associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d'humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Le 2010 est un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d'humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques. Le 2009 est chaleureux, aux notes de framboise cuite, d’humus et de réglisse. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

    Château MAZEYRESPOMEROL Château MAZEYRES

    Château MAZEYRES

    (POMEROL)
    Direction : Alain Moueix
    56, avenue Georges-Pompidou
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 00 48
    Télécopie : 05 57 25 22 56
    Email : mazeyres@wanadoo.fr
    Site : www.mazeyres.com

    Un vignoble de 25,5 ha de vignes sur des parcelles morcelées qui apportent leur com- plexité et leur complémentarité. Sols de graves et de sables de la terrasse de Pomerol et sous- Sols de gravesou de molasse riche en crasse de fer. L’encépagement a été repensé lors de l’achat récent d’une parcelle de 4 ha : 73% Merlot, 24.4% Cabernet franc et 2.6% Petit Verdot pour sa fraîcheur.
    Mazeyres est un magnifique manoir du XVIIIe siècle, entièrement restauré et parfaitement mis en valeur dans un bel écrin constitué d’arbres et de magnolias centenaires. Des fouilles ont permis d'exhumer de très belles poteries datant du IIIème siècle, vestiges de l’époque gallo-romaine et précieusement conservées au château.
    Quatrième génération de viticulteurs et négo- ciants libournais, Alain Moueix dirige la propriété et apporte son expertise et son savoir-faire issus du terroir. Conscient de ce potentiel unique, dès 1992, il décide de mettre en valeur ce vignoble afin que celui-ci puisse révéler son authentique expression. Il opte, dans un premier temps, pour une viticulture raisonnée et met en place une gestion parcellaire pointilleuse afin de révéler la diversité et la complémentarité de ces différents terroirs. Enrichi de son expérience au sein du Château Fonroque (100% en biodynamie depuis 7 ans), Alain Moueix a pu constater des changements notables en matière d’interaction entre la plante, le sol, le sous-sol et l'environnement produisant ainsi un effet d'authenticité et de finesse dans l'expression du terroir au sein des vins produits.
    Alain Moueix a apporté à Mazeyres son expertise et surtout une ouverture d’esprit certaine. La conversion à la biodynamie a débuté par quelques parcelles en 2011. En 2012, la totalité de la propriété a été convertie. Grâce à la Biodynamie, les vins de Château Mazeyres ont, en plus de cette fraîcheur assez caractéristique, un côté aérien et une belle verticalité.
    Belle dégustation sur place : le 2014, très fin mais volumineux, riche en couleur, où, au nez, se mêlent la griotte et l’humus, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse, prometteur. Le 2013, pour lequel la sélection a été sévère, se goûte très bien, associant ampleur aromatique et finesse des tanins, avec des senteurs de fruits mûrs, de bouche harmonieuse. 
    Le 2012, vraiment remarquable, est très typé Pomerol, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, très complexe. Le 2011, d’une grande fraîcheur, d'une grande netteté, de robepourpre, est élégant aux tanins savoureux, très équilibré, parfait actuellement avec des paupiettes de veau en cocotte ou un chapon farci aux truffes. Le 2010, plus dense, encore fermé, a un très joli nez où se décèlent les connotations de prune et de musc, un très beau vin qui associe puissance et distinction, très classique, très structuré. Le 2009, avec ce côté “fumé” classique des Sols graveleux dePomerol, est charmeur, plus rond, plus souple aux papilles, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices caractéristique, charnuen bouche.
     
    Clos du PÈLERINPOMEROL Clos du PÈLERIN

    Clos du PÈLERIN

    (POMEROL)
    Josette et Norbert Égreteau
    3, chemin de Sales
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 74 03 66
    Télécopie : 09 70 61 56 76
    Email : egreteau.norbert@orange.fr

    Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, leCabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants). “Nous avons la chance d’être sur une belle veine de terroir riche en crasse de fer, et avons aussi beaucoup de vieilles vignes, certaines ont même 50 ans”, précise Norbert Egreteau. C’est leur fille cadette Laetitia qui reprend l’exploitation.
    Fidèle à lui-même, leur Pomerol 2014 est un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, decouleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est un vin ample et structuré, persistant aux papilles. Excellent 2011, d'un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Remarquable 2010, au nez puissant où se mêlent les épices et la prune, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, persistant, degarde. Beau 2009, qui allie finesse et charpente, au bouquet concentré, de couleur profonde, de bouche fondue où domine le pruneau confit, corsé, aux tanins enrobés. Le 2008 est de belle matière, de truffe et de cuir, d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle caractéristique. Le 2007, très parfumé, très rond, ample au nez comme en bouche, très réussi, aux tanins fondus, permet d’attendre l’évolution des millésimes précédents.

    PETRUSPOMEROL PETRUS

    PETRUS

    (POMEROL)
    Jean-François et Jean Moueix - Direction : Olivier Berrouet
    VIDELOT - 3, rue Macau
    33027 Bordeaux
    Téléphone :05 56 50 25 62
    Télécopie : 05 56 50 85 07
    Email : duclot@duclot.fr
    Site : www.chateaunet.com

    Petrus fait partie des vrais vins mythiques, à un prix lui aussi hors normes, certes. C’est l’archétype des grands crus où le terroir crée cette osmose exceptionnelle avec le cépage et les hommes et on comprend qu’il aiguise la jalousie d’un bon nombre de producteurs plus médiatiques, qui, faute d’être aussi estimables, se contentent de bien sortir dans des concours et dégustations qui leur sont bizarrement très favorables... Ici, c’est l’élégance qui prime dans le vin, jamais la surconcentration ou le bois...
    Dégusté sur place, le millésime 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose... On voit bien que le terroir fait alors toute la différence dans ces millésimes difficiles, et, aussi, que les vins du Libournais sont nettement supérieurs, en 2013, à ceux du Médoc, les exceptions confirmant la règle...

    Château PLINCEPOMEROL Château PLINCE

    Château PLINCE

    (POMEROL)
    Scev Moreau

    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 68 77
    Télécopie : 05 57 51 43 39
    Email : plince@aliceadsl.fr
    Site : www.chateauplince.fr

    D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer”, ce qui contribue à la richesse du vin. Encépagement : 74%Merlot, 26% Cabernet franc. Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, lavinification (sous le contrôle de M. Toutoundji, œnologue) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année. Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin“qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois de 12 bouteilles et la commercialisation se fait principalement par le négoce et par vente directe.
    Son Pomerol 2012, élevé 12 mois en barriques, médaille d’Or au Concours Général Agricole, intense, épicé au nez, est velouté et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un vin que l’on peut déboucher sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou un salmis de bécasse, par exemple.
    Très savoureux 2011, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur. Très beau 2010, coloré et parfumé, volumineux et ample, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et d’épices, qui allie distinction et richesse, de garde comme le 2009, avec ces notes de violette et de fumé, aux tanins souples, un vin gras et de belle charpente, harmonieux. Le 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté.
    Le 2007, classique, est de robe sombre, avec une belle matière présente et savoureuse, au nez dominé par le cassis, le cuir et la truffe, de belle garde. Après une médaille d’Or au Concours Agricole de Paris pour le millésime 2000, le Château Plince a d’ailleurs obtenu cette même récompense pour le 2007.
    Le 2006, opulent, où dominent les groseilles et l’humus, est charnu, très harmonieux comme ce 2004, adressé cette année, ample, très fin mais charnu, à dominante de rondeur, de bouche corsée, un beau vin bien typé, remarquable aujourd’hui, d’une longue finale et de belle évolution.

    Château de VALOIS

    Château de VALOIS

    (POMEROL)
    Vignobles Leydet
    Rouilledinat
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 19 77
    Télécopie : 05 57 51 00 62
    Email : frederic.leydet@wanadoo.fr

    Un vignoble de 8,22 ha (âge moyen des vignes 35 ans, 77 % Merlot, 19 % Cabernet franc, 3 %Cabernet-Sauvignon et 1% Malbec). En Bio depuis 2015.
    Coup de cœur pour ce Pomerol 2012, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche puissante en finale, aux nuances de fruits mûrs et de notes toastées. Le 2011 dégage des notes de framboise et de prune, riche en couleur, et mêle finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, de bouche ample. Remarquable 2010, charnu, aux taninssouples et équilibrés, de belle couleur, bien parfumé, aux notes de sous-bois et de griotte, structuré, fondu, de très bonne garde comme le 2009, complexe, avec des arômes de fruits noirs, d’épices, un vintrès harmonieux, de bouche ferme, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Le 2008, très classique, très parfumé, associe couleur et matière, à dominante de fruits frais et d’humus. 
    Goûtez leur Saint Emilion Grand Cru Château Leydet Valentin 2012, mêlant charpente et saveurs, au nez complexe à dominante deprune, de framboise et de musc, aux tanins présents, de bouche ample avec cette saveur d’épices persistante.
     
    Château HAUT FERRANDPOMEROL Château HAUT FERRAND

    Château HAUT FERRAND

    (POMEROL)
    Henry Gasparoux et Fils
    Chemin de la Commanderie
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 21 67
    Télécopie : 05 57 25 01 41
    Email : contact@chateau-ferrand.com
    Site : www.chateau-ferrand.com

    Il y a 80 ans, Fernand Gasparoux, corrézien de souche et alors négociant en vins à Libourne, fit l’acquisition d’une propriété viticole de 4 hectares dans une petiteappellation d’origine contrôlée, Pomerol, qui ne possédait pas encore sa notoriété actuelle. Son nom, Château Ferrand, provient de la présence abondante de crasse de fer dans son sous-sol. Les investissements soutenus et réguliers opérés depuis 30 ans permettent de disposer actuellement de locaux de vinification et d’élevage du vin des plus modernes. Le cuvier climatisé est équipé de cuves inox thermo-régulées rendant possible les différentes étapes qui conduisent du raisin au vin : macération, fermentations, extraction en utilisant les techniques de vinification les plus modernes, les plus performantes et les plus sûres. Quelque 250 barriques de chêne renouvelées par tiers chaque année permettent au vin de vieillir durant 12 à 18 mois en fonction des millésimes.
    Ce Pomerol 2013, très réussi, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins riches, d’un beau rubis foncé, est un vin dense et épicé au palais.  Excellent 2012, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent laframboise et l’humus, aux tanins soyeux, un vin ample, typé, charpenté comme il se doit, qui poursuit son évolution. Le 2011, tout en nuances aromatiques, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est très bien élevé, dense, emplit bien la bouche. Très beau 2010, particulièrement savoureux, coloré et puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez caractéristique d’épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, aux tanins présents, de garde. Beau 2009, aux connotations caractéristiques de fruits frais, de cannelleet d’humus, ample, un vin corsé, ferme et persistant aux papilles, de très bonne évolution. Le 2008, de belle couleur, est charpenté, avec une dominante de fruits rouges et une pointe de fumé. Le 2007, très typé, charnu, est tout en bouche, aux tanins équilibrés, élégant.
    Leur Pomerol Château Ferrand 2012 (12 ha, 60% Merlot et 40% Cabernet franc), représente 75% de la production annuelle totale. Il est élaboré à partir de vignes situées sur les pentes sud du plateau de Pomerol où le sol est plutôt sablonneux. La proportion importante deCabernet franc confère au Château Ferrand un bouquet floral et fruité. Le 2011 est intense, corsé, velouté, aux connotations subtiles de sous-bois et de truffe, aux tanins souples, un vin chaleureux. Le 2010 révèle un parfumde notes épicées et poivrées, une belle ampleur en bouche, aux tanins denses, remarquable, d’une finale persistante comme le 2009, déjà velouté mais qui demande un peu de temps pour dévoiler son réel potentiel.
  • LE BEAUJOLAIS COMME ON L'AIME

     

    LES VINS GEORGES DUBOEUFBEAUJOLAIS LES VINS GEORGES DUBOEUF

    LES VINS GEORGES DUBOEUF

    (BEAUJOLAIS)
    Georges et Franck Duboeuf
    208, rue de Lancié
    71570 Romanèche-Thorins
    Téléphone :03 85 35 34 20
    Télécopie : 03 85 35 34 25
    Email : message@duboeuf.com
    Site : www.duboeuf.com

    Toujours incontestablement au sommet. Il faut venir aussi à Romanèche-Thorins pour découvrir leur “Hameau enBeaujolais” (www.hameaudu- vin.com), un site unique en Europe. Des collections exceptionnelles (maquettes, outils, musée) et des scénographies dédiées au vin et à son univers (cinéma en 3D, personnages en cire, décors automatisés, jeux interactifs pour les enfants). Bienvenue au royaume des saveurs et des arômes: tous les senteurs, parfums et saveurs des crus du Beaujolais sont à l’honneur dans ce jardin où le visiteur découvre six petits jardins à thème: Clos Fleuri, Clos Végétal, ClosBoisé, Clos des Fruits à Coques, Clos Fruité et Clos aux Épices. Un parcours à travers lesvignes débouche sur l’Espace Roses aux mille senteurs. Centre de séminaire, boutique, restauration... Il y a encore cette gare du vin : des origines de la mythique ligne Paris-Lyon-Marseille jusqu’au plus reć ent des TGV, ce voyage explique le trajet du vin en chemin de fer. Pièce maîtresse de cette gare, un authentique wagon impérial offert à Napoléon III par la Compagnie du Nord.
    Frank et Anne Dubœuf, qui dirigent le Hameau, sont toujours à la recherche de nouveautés pour faire découvrir la beauté du Beaujolaisau plus grand nombre.

     


    Château d'EMERINGES

    Château d'EMERINGES

    (BEAUJOLAIS-VILLAGES)
    Pierre David

    69840 Émeringes
    Téléphone :04 74 04 44 52
    Télécopie : 04 74 04 44 52
    Email : chateau-emeringes@orange.fr
    Site : www.chateau-emeringes.fr

    Un domaine dans la famille depuis 50 ans. Le vignoble se trouve sur des coteaux d'exposition optimale (sud-est), avec une altitude moyenne de 350 m sur des terrains principalement sableux d'origine granitique.
    “Nous utilisons la lutte raisonnée, précise Pierre David, les traitements contre les maladies et ravageurs ne sont effectués que si nécessaire et après observation dans les vignes. Nous disposons de beaucoup de vieilles vignes. Ceci, ajouté à nos méthodes culturales (choix des plants, taille, fumure....) nous permet une bonne maîtrise agronomique du rendement. Nos raisins sont ensuite vinifiés dans des installations modernes qui permettent un contrôle de la température de fermentation et respectent la vinificationbeaujolaise traditionnelle. Le 2013 est bien réussi, concentré, structuré, et le 2014 a les mêmes atouts, en plus fruité, d'un bel équilibre.”
    Remarquable Juliénas Vieilles vignes 2013, médaille de Bronze à Mâcon, avec des nuances de prune fraîche, un vin bien parfumé, bien structuré, de couleur profonde. Le Beaujolais-Villages Vieilles vignes 2014, avec ce nez de petite griotte, aux tanins harmonieux, fermeset fondus à la fois, légèrement épicé, de très bonne évolution, à prévoir sur un pâté de foies de volaille en terrine. Joli Beaujolais rosé, d’une couleur très délicate, frais et gras à la fois, avec une belle robe rose pivoine et des arômes fins de rose et de fruits jaunes. Séduisant Beaujolais blanc Vieilles vignes, riche en bouquet, aux notes de fruits secs et de petites fleurs.
    Un gîte de caractère est situé à l'étage, dans une aile du Château datant du XIXe siècle, parfait pour séjourner dans le vignoble.

     


    Domaine CRÊT des GARANCHESBROUILLY Domaine CRÊT des GARANCHES

    Domaine CRÊT des GARANCHES

    (BROUILLY)
    Sylvie Dufaitre-Genin

    69460 Odenas
    Téléphone :04 74 03 41 46
    Télécopie : 04 74 03 51 65
    Email : sylvie.dufaitre-genin@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/cretdesgaranches
    Site : www.cretdesgaranches.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin produit du Brouilly etCôte de Brouilly et cultive avec conviction ses 11,60 ha de vignes, cépage Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeuls vignerons, présents à Odenas depuis 1752.
    “Depuis plusieurs années, précise-t-elle, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent le vin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui remplit son œuvre. Tous les ans, les vignes, d'une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main pour les Côtes de Brouilly; les Brouilly, eux, le sont à la machine et à la main.
    Que dire du 2015, poursuit Sylvie Dufaitre-Genin, sinon qu'il est remarquable, très puissant, de jolis degrés, aromatique, frais, c’est un vin qui s'est fait tout seul dans la cuve !
    En vente en 2016 : un peu de 2014 puis le 2015.
    Les nouveautés : un 2015 en fût qui sortira en 2017.”
    Sylvie Dufaitre-Genin a par ailleurs créé une sélection de Vins d'amis, sélectionnés par Olivier, son fils, ce qui lui vaut un N° de négoce. Prévue une cuvée spéciale “Olivier” en Brouilly et Côtede Brouilly 2014 et 2015.
    Remarquable Brouilly 2014, issu de vignes de 40 ans vendangées manuellement, élevé durant 7 mois en cuves, avec des connotations de fraise des bois, de violette et d’épices, gourmand et chaleureux, très persistant, parfait sur une pintade aux choux ou un Saint-Marcellin, notamment. Le 2013, médaille d’Or au concours des Gamay du Monde, est puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins fermes etsoyeux à la fois, très persistant et d’excellente évolution. Le 2012 a des tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec desarômes de groseille et de prune, de bouche mûre et souple. 
    Excellent Côte-de-Brouilly 2014, au nez puissant de framboise cuite et de sous-bois, un beau vin équilibré, d’une persistance aromatiquecertaine, riche au nez comme au palais, un vin d’excellente évolution.

     


    Domaine CHAMPAGNON

    Domaine CHAMPAGNON

    (CHENAS)
    Patrick et Josiane Champagnon
    Les Brureaux
    69840 Chénas
    Téléphone :03 85 36 71 32
    Télécopie : 03 85 36 72 00
    Email : earl.champagnon@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainechampagnon

    Domaine de 16 ha, vendanges manuelles et vinification traditionnelle. Terroir d’arène granitique, coteaux exposés à l'est. Les vins sont conservés en cuves et 30% en fûts de bois.
    Superbe Moulin-à-Vent 2014, médailles de Bronze Mâcon et d’Or Paris, tout en bouche, bien parfumé (griotte, cannelle), aux taninséquilibrés, à la fois puissant et souple, d’une belle finale, un vin qui demande une cuisine riche comme des aiguillettes de canard aucaramel d'orange ou un onglet de veau aux échalottes. 
    Le Chénas 2014, issu d’une vinification traditionnelle de 6 à 8 jours (élevage en foudres de bois), avec ce nez de griotte surmûrie, est complexe, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés, d’une charpente réelle. Savoureux Fleurie 2014, alliant rondeur et puissance en bouche, complexe et subtil à la fois, riche et bien équilibré, est un vin classique, qui sent la violette, la mûre et la cerise.


    Domaine Émile CHEYSSON

    Domaine Émile CHEYSSON

    (CHIROUBLES)
    Régisseur : Jean-Pierre Large
    Clos Les Farges
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 22 02
    Télécopie : 04 74 69 14 16
    Email : domainecheysson@orange.fr
    Site : www.domainecheysson.com

    Homme d’État, sociologue et chef d’entreprise, Émile Cheysson fonda le domaine en 1870. Le domaine se partageait entre la vigne et la polyculture. Aujourd’hui, la vocation du domaine est exclusivement viticole. Le domaine produit du Chiroubles sur 26 ha de vignes en coteaux.
    Beau Chiroubles cuvée La Précieuse 2013 (une cuvée issue d’une parcelle d’un hectare située au lieu-dit les Roches sur sol de granit et de porphyre, élevée 12 mois en fût non neufs afin de respecter le fruit du Chiroubles), tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue.
    Le Chiroubles La Secrète 2013, de bouche charnue, de belle robe grenat, riche et structuré, où dominent des notes de cassis et deprune, est un beau vin, qui, au palais, développe des nuances de myrtille et d’épices. 
    Le Chiroubles cuvée Traditionnelle 2014, médaille de Bronze au Concours Général Agricole de Paris 2015, dégage un nez de framboise, de prune et de cerise, mêlant puissance et souplesse, un vin typé. Très joli Beaujolais blanc l’Exception 2014, de bouche puissante, riche en bouquet, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, tout en finale, parfait avec des œufs en cocotte à l'estragon ou des écrevisses flambées.

    Domaine de la COMBE AU LOUP

    Domaine de la COMBE AU LOUP

    (CHIROUBLES)
    Earl Méziat Père et Fils
    Au Bourg
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 24 02
    Télécopie : 04 74 69 14 07
    Email : david.meziat@meziat.com
    Site : www.meziat.com

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Viticulteurs de père en fils depuis 1870 à Chiroubles, au coeur des crusdu Beaujolais, les Méziat sont une légende dans la profession. Albert Méziat, le père de Gérard, est dans les premiers, dans les années 1950, à commercialiser son vin en bouteille (à l'époque, les Vins ne sont transportés que dans des fûts). Il fait parti d'un groupe d'une dizaine de vignerons dont le célèbre Georges Dubœuf.
    Un domaine de 14 ha, où les Vins sont issus pour majorité de vieilles vignes (plus de 40 ans) plantées sur des coteaux granitiques, ce qui leur donne un goût de terroir caractéristique. On travaille ici en famille puisque le fils David et son épouse, Nathalie, sont également présents sur la propriété, et l’on s’attache à une viticulture raisonnée et aux techniques de culture respectueuses de l’environnement et de l’écosystème (démarche Terra Vitis).
    “Sans prétendre à l'appellation “bio”, précise-t-on, nous élaborons nos Vins selon la démarche Terra Vitis. Ainsi, du cep à la bouteille, nous assurons la transparence de nos interventions : c'est la traçabilité. Celle-ci est contrôlée par un organisme certificateur indépendant qui s'assure du strict respect du cahier des charges. Terra Vitis est une démarche qui répond aux critères du développement durable, car elle assure la sécurité alimentaire du produit et le respect de l'environnement.” La vinification reste traditionnelle mais s'appuie sur des techniques modernes (maîtrise complète des températures de fermentation et de conservation du vin). Depuis 2012, ils ont obtenu la Certification Environnementale niveau 2 (HVE, Haute Valeur Environnementale).
    Superbe Chiroubles 2013, médaille d’Or Mâcon 2014, intense aux papilles, aux notes de prune et d’humus, aux tanins équilibrés, tout en rondeur mais dense, complexe, ample et distingué, l’une des plus jolies bouteilles de la région dégustées cette annnée. Le Régnié 2013 sent bon la groseille et les sous-bois, de bouche riche et harmonieuse, puissant, de très bonne garde.

    Domaine BARON de L'ECLUSECÔTE DE BROUILLY Domaine BARON de L'ECLUSE

    Domaine BARON de L'ECLUSE

    (CÔTE DE BROUILLY)
    Famille Pegaz
    Montée de l'Ecluse
    69460 Odenas
    Téléphone :06 40 57 19 94
    Email : baron.delecluse2@orange.fr
    Site : www.barondelecluse.com

    Ici, les vignes ont deux types de sous-sol : des schistes de l'ère primaire pour 4 ha, orientés à l'est et au sud, qui donnent la structure charpentée du vin; et une arène granitique pour un ha environ, orientée sud-ouest, qui apporte fraîcheur et fruité. L'âge moyen est de 60 ans, limitant naturellement lerendement et donnant des vins concentrés.
    L’exploitation viticole de 5 ha, plantée en Gamay, est située sur le Mont Brouilly, sur la commune d’Odenas, au cœur du Beaujolais. Son exposition sud-est offre un panorama exceptionnel sur la plaine de la Saône, face à la chaîne des Alpes. Depuis plusieurs générations, dans une même famille, se transmettent un savoir-faire et une passion qui contribuent à la mise en valeur duterroir unique sur le Mont Brouilly. Jean-François Pegaz, 5e génération, a repris le flambeau depuis 2013. Il vinifie de manière traditionnelle avec une maîtrise précise des températures, afin d’obtenir une gamme de vin de passion, à forte personnalité. A partir d’une sélection parcellaire rigoureuse, il propose aujourd’hui une gamme de 3 cuvées : L’Ecluse, Les Vieilles vignes et dernièrement Les Garances.
    “En raison des fortes pentes, précise-t-on, nous travaillons manuellement, et adaptons la protection du vignoble à partir de l'observation des insectes présents dans l'écosystème viticole. Ce travail rigoureux permet l'obtention d'un raisin de qualité digne de l'élaboration d'un Côte deBrouilly. Vinification : selon le millésime, un égrappage peut être pratiqué avec desfermentations de longue durée, de 10 à 15 jours. Voici une démonstration de ce type deVinification: une macération carbonique conserve le fruit et les arômes, tout en gardant la puissance du terroir. La maîtrise des températures donne des vins à forte personnalité avec un côté épicé. Les vins passent l’hiver au froid, en cuves, afin de se clarifier et de se stabiliser. La mise en bouteilles se fait au domaine, au printemps, avant le réchauffement des températurespour garder le maximum d’arômes.”
    Superbe Côte de Brouilly Vieilles vignes 2013, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, aux tanins enrobés mais présents, un vin riche et typé, corsé, de très belle structure, d’une belle finale. Le Côte de Brouilly Les Garances 2013, de robe intense, ferme, tout enfruité, allie rondeur et charpente en bouche, légèrement poivré.
    Goûtez leur Côte de Brouilly 2013, très typé, marqué par la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, à déboucher sur des quenelles de volaille ou des paupiettes de veau. 
    Le 2011 est coloré et parfumé (groseille, cannelle), aux tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, de couleur grenat, médaille d’Or Concours Général Agricole de Paris. Le 2009 est remarquable, complet et ample, aux nuances de cerise confite, alliant structure et élégance en bouche. Gîtes sur place.

    Cédric CHIGNARDFLEURIE Cédric CHIGNARD

    Cédric CHIGNARD

    (FLEURIE)

    Le Point du Jour
    69820 Fleurie
    Téléphone :04 74 04 11 87
    Télécopie : 04 74 69 81 97
    Email : domaine.chignard@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainechignard

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Cédric Chignard a pris la responsabilité de ce domaine de 8 ha depuis 2007 (4e génération). Son père, Michel, propriétaire passionné, a su lui transmettre ses valeurs afin de laisser s’exprimer au mieux le terroir selon chaque millésime, et élève un grandFleurie comme on devrait en voir plus souvent, c’est-à-dire un vin où l’élégance s’allie à une présence tannique bien réelle. Les vendanges sont manuelles, la vinification traditionnelle par grappes entières, et l’élevage se fait en cuves, en foudres ou en fûts.
    “Le Fleurie 2015 a un côté exceptionnel, nous explique Cédric Chignard, il a une belle densité,
    une belle puissance, une belle structure tout en gardant une certaine fraîcheur. Ce vin devra attendre 2 ou 3 ans avant d'être dégusté au mieux pour profiter de son grand potentiel.
    Ventes en 2016 : surtout du 2013 puis du 2014, et, à signaler : la sortie en 2012 d'un Beaujolais"Les Villages" et d'un Juliénas.”
    Superbe Fleurie Les Moriers 2014, qui doit sa notoriété séculaire à un sol privilégié, issu dugranite où il plonge ses racines, un vin dense, complexe, de belle charpente, de bouche charnue, où dominent des notes de cassis et de prune. Le 2013, de belle couleur grenat, intense, estcorsé, velouté, très parfumé, avec des connotations de sous-bois et de mûre, à savourer sur un carré de porc à l'ancienne ou des aiguillettes de bœuf braisées. Le 2012, où dominent les fruitsmûrs et la violette, tout en structure, très typé, mêle finesse et charpente, de bouche puissante, d’excellente évolution.
    Remarquable Fleurie cuvée Spéciale Vieilles Vignes 2013, parfumé (griotte, mûre), finement épicé, corsé, un vin tout en arômes, de robe brillante, aux tanins fermes mais ronds, d’une bonne harmonie. Excellent 2012, corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, toujours très typé, ferme et persistant en bouche.

    Domaine METRAT & Fils

    Domaine METRAT & Fils

    (FLEURIE)
    Earl Metrat Bernard
    Le Brie
    69820 Fleurie
    Téléphone :04 74 69 84 26 et 06 87 32 62 59
    Télécopie : 04 74 69 84 49
    Email : contact@domainemetrat.com
    Site : www.domainemetrat.com

    Plusieurs générations de vignerons pour cette exploitation agréée Terra-Vitis, développant ainsi une viticulture durable.
    Très beau Fleurie La Roitelette Vieilles Vignes 2013, une sélection de Vignes de plus de 60 ans, dont une partie est vinifiée en fûts dechêne, qui collectionne d’ailleurs les récompenses, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, auxtanins équilibrés, de bouche ronde et persistante, de jolie robe. La Roilette est un climat renommé de Fleurie, le sol est granitique, entrecoupé de couches argileuses qui communiquent au vin une expression de finesse et de charme.
    Le Chiroubles la Scandaleuse 2013 est remarquable, avec ces arômes délicats où dominent les petits fruits rouges mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d’épices en finale, tout en bouche comme le Moulin-à-Vent Belle Coudrière (vieilles Vignes exposées à l’est, solgranitique, à forte présence de manganèse), de couleur pourpre prononcé, aux tanins mûrs, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, développe une bouche pleine, finement parfumée, vraiment très chaleureuse.

    Domaine du GRANIT DORÉ

    Domaine du GRANIT DORÉ

    (JULIÉNAS)
    Earl Georges et Vincent ROLLET
    La Pouge
    69840 Jullié
    Téléphone :04 74 09 02 67 et 06 83 68 76 85
    Télécopie : 04 74 04 49 12
    Email : laroulottedugranitdore@gmail.com
    Site : www.domainedugranitdore.com

    Des vignerons passionnés, 6,50 ha en propriété dans la famille depuis 1924, et 4 ha de fermage, dont 2 en Juliénas Les Capitans et 2 en Beaujolais-Villages. Les vignes s'étendent en partie sur le même coteau exposé au sud, sur des sols granitiques avec des filons argileux.
    “Toutes nos vignes sont en coteaux, et tous les travaux de la vigne se font donc manuellement, précise-t-on ici. Cela représente beaucoup d'heures de travail dans la vigne, mais favorise une meilleure observation tout au long de l'année sur l’évolution de la végétation.”
    Le Juliénas cuvée Marcel’s 1924-2012 Fût de Chêne 2013, 1924 étant l’année de naissance du grand-père de Vincent et 2012 celle du fils de Vincent, est structuré, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de prune, de bouche mûre et souple, à déboucher avec un bœuf Stroganov ou un foie de veau au chou, par exemple.
    Remarquable Juliénas Vieilles vignes 2014, fruit d’une sélection parcellaire des vignes Les Capitans, les plus anciennes de plus de 50 ans, vinification longue et élevage en foudres de bois, toujours très typé, à la fois riche et savoureux, aux tanins amples, un vin intense et charmeur en bouche, très réussi, d’excellente évolution.
    Le Juliénas Beauvernay 2013, est typé, de couleur intense, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse, dense, avec des tanins amples.
    Il y a encore la nouvelle cuvée Capucine (fille de Vincent) 2014, bien marquée par son Viognier, tout en fraîcheur, aux arômes d’agrumes et de fleurs blanches, d’une très jolie tenue en bouche, et ce joli rosé Juliette (Juliette est la deuxième fille de Vincent), gourmand comme il le faut, très fruité, parfait avec des friands ou une terrine du pays.
    Profitez-en pour séjourner dans leur gîte en roulotte, une idée très originale de Marie-Laure et Vincent pour faire connaître cette région chaleureuse.

    Michel et Sylvain TÊTE

    Michel et Sylvain TÊTE

    (JULIÉNAS)

    Domaine du Clos-du-Fief - Les Gonnard - Rue du Gamay
    69840 Juliénas
    Téléphone :04 74 04 41 62
    Télécopie : 04 74 04 47 09
    Email : domaine@micheltete.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/micheltete
    Site : www.micheltete.com

    De père en fils depuis trois générations. En 2015, le fils rejoint le domaine familial après avoir fait une formation en viticulture et oenologie, avec de nombreux stages dans différentes exploitations viticoles en France et à l'étranger.
    Le domaine s'étend sur 6 ha de Juliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages, le tout provenant du cépage Gamay noir à jus blanc. L'exploitation comporte 1/2 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du Chardonnay sur la commune de Saint-Verand en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de Bourgogne. Vinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour le Juliénas, chapeau immergé pour le Saint-Amour. Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l’exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe en bouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel et Françoise ont développé l'entreprise et fondé, en 1988, le Clos du Fief. 
    Beau Juliénas cuvée Prestige 2013, sol argilo-siliceux, corsé, alliant souplesse et complexité aromatique, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de prune, de poivre et de cassis, d’excellente garde. Le Juliénas Tête de cuvée 2012, aux notes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, de bouche puissante, c’est un vin étoffé, coloré et complexe comme nous les aimons.
    Excellent Juliénas 2014, parfumé, corsé, sent bon les fruits rouges mûrs et les sous-bois, de bouche savoureuse. Le Saint-Amour 2014, coloré, avec des connotations de fraise des bois et d’épices. Goûtez le Beaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay, où s’entremêlent des nuances de fruits frais (agrumes), de bruyère et de chèvrefeuille.

    Domaine BRISSONMORGON Domaine BRISSON

    Domaine BRISSON

    (MORGON)
    Gérard et Germaine Brisson
    Domaine des Brisson - Chemin des Romains
    69910 Villié-Morgon
    Téléphone :04 74 04 21 60
    Télécopie : 04 74 69 15 28
    Email : vin.brisson@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerard-brisson
    Site : www.gerard-brisson.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en Bourgogne, il a rejoint son père en 1974, poursuivant et développant l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis depuis 2009.
    Superbe Morgon Les Charmes La Louve 2013, de robe intense, bien classique, ferme et épicé, avec destanins puissants mais savoureux, d’une texture dense. Le 2012, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), est riche au nez comme en bouche, aux tanins soyeux. Le 2011, de belle robesoutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, charnu, est riche et généreux, bien épicé, de bonne garde. Très beau 2010, aux tanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraisedes bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et de prune, degarde.
    Formidable Morgon Les Charmes Noble Tradition 2009, élevé en pièce bourguignonne, très typé, decouleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un très beau vin à prévoir avec une poule au riz ou un foie de veau au chou. 
    Le Morgon rouge Vieilles Vignes 2013, puissant, avec des connotations de mûre et de cannelle, est de couleur soutenue, au nez defruits cuits et d’humus, aux tanins fins et très équilibrés, de bouche à la fois dense et ronde. 
    L'œnotourisme est omniprésent ici : ateliers de dégustation animés par Gérard Brisson, œnologue, avec initiation et perfectionnement par groupe de 5 à 10 personnes; apéritif vigneron en individuel et groupe; repas du terroir préparé par le producteur. Day tour enBourgogne ou Beaujolais en voiture de collection...

    FLACHE-SORNAY

    FLACHE-SORNAY

    (MORGON)
    Corinne et Vincent Flache
    633, rue Ronsard
    69910 Villié-Morgon
    Téléphone :04 74 04 26 70
    Site : www.morgonflachesornay.fr

    Le domaine est une exploitation familiale d'une dizaine d'hectares. Transmis de génération en génération, il est situé au cœur du cruMorgon. Corinne et Vincent Flache exploitent ce domaine depuis 2001. “Nos vignes, précisent-ils, bien exposées au soleil levant et au sud, sont entrenues toute l'année avec soin, nous pratiquons la lutte raisonnée et l'enherbement. L'âge moyen de notre vignoble est de 45 ans, mais les vignes les plus âgées datent de 1926. Chaque parcelle est cueillie manuellement à son optimum de maturité, les grappes entières sont ensuite vinifiées de façon traditionnelle. Nous privilégions des cuvaisons longues (10 à 15 jours), favorisant l'expression du terroir.”
    Remarquable Morgon Cote de Granits 2014, issu de vieilles vignes de 65 ans, élevé pendant 10 mois en foudres, aux notes de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux et très équilibré, tout en arômes et finesse en finale, possédant un réel potentiel d’évolution, très typé. 
    Savoureux Morgon 2013, médaille de Bronze au concours de Mâcon, qui dégage un nez de cassis et d’épices, un vin aux tanins mûrs mais riches, de bouche chaleureuse. Le Beaujolais rosé, sec et friand, est vif et parfumé, persistant au palais où l’on retrouve des nuances de fruits frais, comme le Beaujolais, aux notes de violette et de sous-bois, classique et franc.

    Château de PIZAY

    Château de PIZAY

    (MORGON)
    Direction : Pascal Dufaitre

    69220 Saint-Jean-d'Ardière
    Téléphone :04 74 66 26 10
    Télécopie : 04 74 69 60 66
    Email : chapizay@wanadoo.fr
    Site : www.vins-chateaupizay.com

    Superbe Régnié Château de Pizay 2013, de robe pourpre, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais très présents, un grand vin complexe, charnu et parfumé en bouche.
    Le Morgon cuvée Grand Cras 2014, qui collectionne les récompenses, aux connotations de violette, de fraise et d’humus, est un vin biencharnu, typé, très charmeur, très parfumé au palais avec des nuances de poivre et de griotte cuite, parfait avec une terrine d’agneau ou un chevreau à la tomate et citron confit. Le Morgon Les Sybarites Château de Pizay 2013, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, très bien structuré.
    Excellent Brouilly Château de Saint-Lager 2014, d’une belle couleur aux reflets violets, aux senteurs de mûre et d’humus, de bouchecharnue comme il le faut. Goûtez également leur Beaujolais blanc Château de Pizay 2014, issu du Chardonnay, sur sol granitique sablo-limoneux, au nez caractéristique de tilleul et d’amande, qui mêle rondeur et nervosité, distinction et ampleur, un bien joli vin, classique, à essayer sur un aligot comme avec une estouffade de paleron au vin blanc. 
    Le Château de Pizay est également un très bel hôtel 4 étoiles, installé dans un magnifique Château des XIVe et XVIIe siècles. Détente et gastronomie sont au rendez-vous, week-ends à thème... Vous pourrez aussi déguster les vins dans des caves voûtées séculaires, très pittoresques.

    Domaine Bel AvenirMOULIN-A-VENT Domaine Bel Avenir

    Domaine Bel Avenir

    (MOULIN-A-VENT)
    Alain et Cécile Dardanelli
    1087, Bel Avenir
    71570 La Chapelle-de-Guinchay
    Téléphone :03 85 36 75 02
    Télécopie : 03 85 33 86 91
    Email : domaine.bel.avenir@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-bel-avenir.com

    L'authenticité de ce domaine réside dans le fait qu'il a toujours appartenu à la même famille depuis trois générations. C'est en 1920 que Jean Dardanelli arrive en France et travaillle pour le compte duChâteau du Thil à Vauxrenard. En 1961, Albert Dardanelli, après avoir travaillé avec son père, décide de s'installer et quitte le village duRhône pour rejoindre le Beaujolais en Sâone-et-Loire. En 1986, Alain s'installe à son compte, à la suite de son père, et agrandit le domaine. C'est en 2003, qu' Alain et son épouse Cécile acquièrent une parcelle de Moulin à Vent. En 2005, ce sera l'arrivée d'unMorgon Charmes et d'un Régnié. En 2007, et après ces années de labeur, arrivent trois nouvelles appellations : Beaujolais La ChapelleBlanc, Bourgogne Blanc, Bourgogne rouge. Puis, c’est l'occasion de présenter les Saint-Amour et Juliénas Les Capitans.
    Pour Cécile Dardanelli, “le 2015 rejoint l'excellence, tout y est : fruité, structure, grand potentiel de garde, mais petite quantité.
    Ventes en Juillet-Août 2016 : les 2015 en Régnié, Moulin-à-Vent et Chénas. Cette année 2016 verra la venue de notre fille Laura au sein de l'exploitation.”
    Superbe Moulin-à-Vent Élodie 2013, riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, très réussi, d’une jolie concentration d'arômes, d’excellente évolution comme le Chénas Grand Guinchay 2014, un vinchaleureux, à la robe rubis intense, avec ce nez de mûre et de griotte, aux tanins ronds, à la fois puissant et souple. Excellent MorgonLes Charmes 2012, de robe profonde aux nuances violines, rond et suave, dominé par les petits fruits (cerise noire), de bouche mûre mais puissante.
    Excellent Fleurie 2013, médaille d’Or, un vin qui sent la prune, de robe pivoine, exhalant au palais des notes de fruits surmûris et d’épices, aux tanins ronds harmonieux, de très bonne bouche. Le Juliénas Les Capitans 2014, aux nuances de fruits des bois et defruits à noyau, est légèrement épicé, puissant et savoureux, de belle teinte grenat. Il y a aussi ce Saint-Amour Laura 2014, aux notes de sous-bois et de fruits cuits.

    Domaine MORTET Père et Fils

    Domaine MORTET Père et Fils

    (MOULIN-A-VENT)
    Jean-Pierre Mortet
    1339, route du Bourg
    71570 Romanèche-Thorins
    Téléphone :03 85 35 55 51
    Télécopie : 09 81 40 10 50
    Email : jeanpierre@domaine-mortet.fr
    Site : www.domaine-mortet.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine exemplaire qui s'étend sur 8 ha deMoulin-à-Vent et 2 ha de Beaujolais-Villages. Ce clos de vignes comporte a son centre l'habitation, son chais et sa cave. Le vignoble est à mi-côteaux, de bonne exposition sud est, très ensoleillé. Les vignes, de 8 à 70 ans, sont taillées en gobelet, d'un rendement suivi et limité. L'exploitation pratique une lutte raisonnée afin de diminuer au maximum les traitements.
    Exceptionnel Moulin-à-Vent Les Rouchaux 2012, issu d’un sol de roche granitique, de bouche puissante et dense, aux nuances deframboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue et bien corsée, d’une finale complexe et d’excellente évolution. Superbe 2010, au nez d’humus et d’épices, tout en structure, racé, de robe pourpre, corsé et bien charpenté, très légèrement poivré en finale, degarde. Le 2009 mêle charpente et distinction, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, tout en bouche, charnucomme on aime, vraiment formidable. Le 2008 dégage un nez puissant et persistant de framboise et de cerise noire.
    Le Moulin-à-Vent 2013, de bouche poivrée, de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), aux tanins fondus, est bien persistant en finale, de garde. Goûtez le Beaujolais-Villages 2014, qui fleure bon les fruits rouges frais, et le Beaujolais rosé 2014 (belle bouteillegivrée), de teinte brillante, au nez de rose et de fruits mûrs, à la fois souple et friand.
    Le domaine est inscrit à la formule “Invitations de France Passion” et propose des places de parking pour votre camping-car pour une ou plusieurs nuits sur la propriété au milieu des vignes.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu