Avertir le modérateur
Pin it!

15 vins parfaits pour commencer votre cave idéale

 

DOMAINE DE L'OUCHE-GAILLARD
MONTLOUIS-SUR-LOIRE
Créé en 1987 par Régis Dansault à partir de 70 ares de vieilles vignes de Chenin appartenant à la famille Dansault Baudeau, le Domaine s’est progressivement développé pour atteindre aujourd’hui une quinzaine d’hectares. L’acquisition progressive de vignes en fermages et de nouvelles plantations nous a permis d’obtenir un vignoble équilibré, où les parcelles de plus de 50 ans, idéales pour les Montlouis tranquilles, côtoient les plus jeunes pousses voues à la méthode traditionnelle. Le fil conducteur de notre démarche dans le passé comme dans le présent reste la recherche de la qualité dans un respect scrupuleux des dons de Dame Nature. Ainsi, la taille courte, les vendanges manuelles et les tries successives ont toujours été la règle pour la totalité de nos vins d’appellation Montlouis-sur-Loire. Soucieux depuis les débuts de l’équilibre biologique de la vigne, nous avons entamé le processus de conversion en viticulture biologique. Découvrez le Montlouis-sur-Loire sec cuvée Pic Douzy 2006, un vin puissant et racé, au nez fleuri avec des nuances de pomme et de noix fraîche, suave et puissant, d’une très belle persistance aromatique en bouche, marqué par des notes de pêche et de tilleul, très bien équilibré en finale. Remarquable Montlouis-sur-Loire moelleux cuvée Émeraude 2006, intense, très aromatique, à la belle robe dorée, au nez très élégant et intense, avec en bouche des arômes persistants d’agrumes mûrs et de brioche, d’amande grillée et de tilleul, de bouche veloutée, de garde. Le Montlouis-sur-Loire demi-sec cuvée Jade 2006 est une réussite, où s’entremêlent des notes d’amande, de pêche et de bruyère, un vin harmonieux en bouche, parfait sur un bar au beurre blanc.

Créée en 1925, la Cave de Rasteau, l’une des plus anciennes caves des Côtes-du-Rhône, est le premier producteur de l’appellation Rasteau. Elle se situe entre Orange et Vaison la Romaine et jouit d’un terroir de qualité qui se singularise par sa grande diversité, sur des coteaux idéalement exposés. Elle doit sa notoriété aux vins Doux Naturels issus de Grenache noir, le cépage roi de l’appellation. Misant toujours sur le Grenache, et en y assemblant Syrah et Mourvèdre, la Cave produit des vins rouges secs reconnus et appréciés dans le monde entier. La Cave de Rasteau s’est dotée d’un nouveau caveau de vente et de dégustation un très bel espace de 600m2 en parfaite harmonie avec l’environnement et la riche personnalité des vins de Rasteau. La dégustation et la découverte de ces vins exceptionnels, vous sont proposées par un personnel chaleureux et professionnel… Nous avons retenu quelques cuvées parmi celles proposées, dont ce superbe Rasteau CDR Villages Ortas Prestige 2006, issu de vieilles vignes, au nez de garrigue, de cassis frais, à la bouche élégante et fondue avec une finale longue sur des notes réglissées et épicées. Un compagnon idéal des viandes rouges, champignons et petit gibier grillés. Dans la lignée, le Rasteau CDR-Villages Ortas Les Hauts du Village 2004 issu d’une sélection parcellaire, d’une longue macération et d’un élevage partiel en barriques. Un vin chaleureux, avec des arômes puissants de groseille, de poivre et de petits fruits noirs à l’eau-de-vie, de bouche profonde, ample et élégante à la fois. Un vin de grande garde. Le Rasteau CDR Villages Domaine de Pisan 2006 est issu d’un domaine magnifiquement exposé, un terroir à forte personnalité, situé à 310 mètres d’altitude et où l’âge moyen des vignes est de 35 ans. Ce vin élevé pour 50 % de l’assemblage en barriques de chêne pendant 12 mois, est un vin typé, aux tanins soyeux, très équilibré en bouche, et de très bonne garde. Enfin, la Cave de Rasteau propose une belle gamme en Vin Doux Naturel, des vins rares et succulents, comme ce Rasteau Signature rouge, 100% Grenache Noir dont les vignes ont plus de 50 ans. Un vin extraordinaire vinifié uniquement dans les meilleures années, à la palette aromatique riche d’épices douces, de griottes et de cacao, à déguster sur des desserts chocolatés. Le Rasteau doré est délicat, avec un nez de liqueur de mirabelle, des arômes de fruits compotés et de fruits secs, un véritable plaisir en apéritif…

Les vignobles Gassies-Gautey sont l'œuvre familiale de plusieurs générations de viticulteurs (3ème), producteurs d'un merveilleux Bordeaux et pionniers parmi tant d'autres de ce terroir de l'Entre-Deux-Mers dont la réputation mondiale est reconnue. L’ensemble du vignoble s’étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires et de plateaux de même nature, et contiguë au fleuve d’une plaine au sol siliceux avec en fond les filons de grave de la Dordogne qui se prolongent dans le sous-sol. Le Bordeaux rouge Château du Masson cuvée Passion 2004 (80% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec), est tout en arômes, aux notes de cassis et de framboise, aux tanins puissants et fins à la fois, de bouche persistante, très classique de ce beau millésime. Beau 2003, de couleur profonde, intense et complexe au nez comme en bouche, parfumé (mûre, épices...), aux tanins harmonieux et riches, persistant. Excellent Bordeaux rouge Château du Masson 2005, qui allie puissance et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins ronds, bien classique. Le Bordeaux rosé 2007 Château Fleurs du Mayne est rond et floral.


Représentant de la troisième génération, Erick De Sousa dirige depuis 1986 cette exploitation de 9 ha. Implanté au cœur de la Côte des blancs, l’une des grandes régions de la Champagne au sud d’Epernay, le vignoble se situe, de plus, sur des terroirs classés Grand Cru comme Avize. C’est là également que le Chardonnay s’exprime le mieux. Cette belle région bénéficie d’une orientation sud-est idéale, d’un ensoleillement maximal (belle maturité des raisins) et d’un sol crayeux qui procurent aux champagnes finesse, élégance et vivacité très caractéristiques. Érick de Sousa a opté pour la fermentation malolactique afin de rendre les vins plus ronds et plus souples, et il passe son vin au froid pour garder toute la transparence à son Champagne. Il travaille en bio­dynamie. “Cette pratique culturale vise à redonner à la vigne un équilibre naturel et à redynamiser la vie microbiologique du sol qui est la courroie de transmission des éléments du terroir à la vigne. La biodynamie développe et renforce les défenses naturelles de la vigne et l’aide à exprimer son potentiel qualitatif maximal. Nous labourons donc les vignes à la charrue pour les désherber et aérer la terre. Nous élaborons notre propre compost, apportons à la vigne des préparations à base de minéraux, de plantes (ortie, camomille, pissenlit, valériane…) et d’autres éléments naturels. Nous sortons le 2003, un millésime particulier puisque cette année-là nous avons eu beaucoup de soleil et de chaleur, c’était l’année de la canicule, on obtient à la dégustation beaucoup d’arômes de fruits mûrs, de coing, d’ananas. C’est un champagne très rond, gras, très souple, très complet qui a beaucoup d’ampleur. Pour les vins, c’était une très belle année, il y a une belle minéralité qui s’impose bien aussi. Nous sommes en train de travailler sur une nouvelle cuvée depuis que j’ai obtenu en location de nouvelles vignes de Pinot noir à Ambonnay et Ay (3 A, car c’est l’initiale des trois communes). Sur les 17 grands crus de la Champagne il n’y a que ces trois terroirs qui commencent par la lettre A. Nous élaborons une cuvée 50% Pinot noir et 50% Chardonnay, nous ne savons pas encore le dosage, nous y travaillons actuellement, cette cuvée sortira à la fin de l’année ou au printemps prochain. Je suis toujours en perpétuelle recherche. J’ai une demande de la part des importateurs et, avec ces vignes en grand cru depuis peu, c’était l’occasion de créer une cuvée supplémentaire, puisque je ne faisais que du Blanc de blancs auparavant. Ce Champagne est d’une belle couleur soutenue à cause du Pinot noir, les arômes “pinotent” (framboise, fraise...). Sur ces deux terroirs bien distincts, le premier, à Ambonnay, le terroir roi du Pinot noir, nous avons la chance d’avoir de vieilles vignes plantées en 1950. J’ai fait une taille sévère pour que lorsque l’année sera favorable, je puisse y produire du Coteaux champenois rouge. L’autre parcelle, très calcaire, se situe à Ay. Nous assemblerons les vins issus des deux terroirs de Pinot noir avec le Chardonnay d’Avize. Cette cuvée symbolisera la complémentarité de ces trois terroirs.


DOMAINE GLANTENET PERE ET FILS
HAUTES-COTES-DE-NUITS
Notre famille est installée en Bourgogne depuis le 15ème siècle et le Domaine viticole remonte au 18ème siècle. Aujourd'hui, Jean-François GLANTENET en charge de l'exploitation, s'occupe de 25 hectares, répartis sur cinq communes. Le Domaine vinifie traditionnellement ses vins depuis 1997, année de la première mise en bouteilles. Le Domaine produit environ 30 000 bouteilles par an. Les vins sont vendus : au Caveau, au travers des différents salons et manifestations où nous sommes présents tout au cours de l'année. Epaulé par Valérie et entouré de son équipe sur le terrain, avec Sylvie qui l'assiste au Bureau, Jean-François conduit l'exploitation familiale de façon traditionnelle dans le respect du terroir. Dans un souci environnemental, les vignes sont conduites en "lutte raisonnée", avec une délimitation de parcelles sélectionnées, comme par exemple les vieilles vignes. Chaque année, la vigne suit son cycle végétatif : de la taille, aux brûlages de ses sarments, à son évasivage (préserver seulement les meilleurs raisins) pour arriver à la cueillette des grappes dans le pur respect des traditions et donner aux vins des Hautes-Côtes le caractère des grands Bourgognes. Le domaine vous propose : le Bourgogne Hautes-Côtes-de-Nuits rouge 2005, Burgondia d’Or 2007 et médaille d’Argent Paris 2007, élevé en fûts de chêne, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées, aux tanins mûrs, tout en bouche comme ce Hautes-Côtes-de-Nuits blanc 2005, qui associe richesse aromatique et persistance, avec ces senteurs de fleurs et d’amande, le Côtes-de-Nuits-Villages Le Clos de Magny 2005, 15 mois d’élevage en fûts de chêne français, aux notes classiques de cassis et de sous-bois, aux tanins bien présents, est ferme et dense, tout en bouche, le Hautes Côtes-de-Beaune blanc 2006, Burgondia d’Or 2007, et le Bourgogne Aligoté Vieilles Vignes 2005, excellent avec des escargots.
Ce domaine de 40 ha a établi sa réputation grâce au travail et au savoir-faire de plusieurs générations. C’est le grand-père Edmond qui acheta les bâtiments auxquels il redonna vie. Le père, Louis, par son dynamisme agrandi la propriété et commença la vente en bouteilles. Sur sa lancé, son fils Bernard depuis 39 ans a repris les rênes. Sociable et performant, il a su développer le Domaine et donner aux vins une belle image de qualité. Il s’occupe de la commercialisation. Actuellement, ses fils l’aide dans ces tâches. Romain, respectueux du terroir, au service des vignobles du Domaine s’efforce d’être à l’écoute de la nature, de donner à ses vignes juste de dont elles ont besoin. Thibault, après une formation en France et des stages aux USA et en Afrique du Sud, a repris en main la vinification. Il incarne cette nouvelle génération de vignerons convaincus, qui prennent conseil auprès de leur aînés et développent de nouvelles méthodes pour la qualité du vin. Le domaine vous propose ce CDR-Village-Sablet blanc 2007, de bouche finement épicée comme il se doit, avec des petites notes de pêche jaune et de mûre, d’une belle harmonie, riche et tout en finesse. Le Sablet CDR-Villages rouge 2005 (70% Grenache, 20% Syrah, 5% Cinsault et 5% Mourvèdre), issu d’un terroir argilo-calcaire et caillouteux (vendanges manuelles et vieillissement en foudres de chêne), est coloré, au nez de fruits macérés (cerise, mûre), de bouche à la fois puissante et ronde, non encore à maturité. Le CDR Chamlong rouge 2006, de bouche souple, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez puissant où se mêlent les épices et la griotte, bien typé comme le CDR Chamlong rosé 2007. Le Vacqueyras 2006 est de bien jolie structure, associant couleur, charnu et complexité aromatique, de bouche ronde et dense à la fois.

 

 

BOUVET-LADUBAY
SAUMUT BRUT
Créée en 1851 par Etienne Bouvet, rachetée en 1932 par la famille Monmousseau dont le descendant Patrice Monmousseau est l'actuel PDG. Notre maison n'a jamais cessé de rechercher la plus grande qualité de vin. Aujourd'hui reconnu comme un des Fleurons de toute la Vallée de la Loire. Plusieurs moyens de communication sont développés. Depuis 1992 avec le rachat par Bouvet Ladubay d'un élément de son patrimoine d'entreprise : 1800 m2 de bâtiments qui furent les écuries d'une usine électrique et le théâtre de l'entreprise à la fin du siècle dernier, toute la communication s'est tournée vers la création et la culture. Une Galerie : ce sont 3 à 4 expositions par an qui prennent place dans les 800 m2 de la galerie sous la direction artistique de Benoît Lemercier, Le Livre et le Vin : Bouvet Ladubay est aussi le berceau des Journées Nationales du Livre et du Vin. Son équipe dirigeante est en charge de l'organisation de cette manifestation d'ampleur nationale qui décerne chaque année 9 prix littéraires et rassemble une centaine d'auteurs et des producteurs des vins de toute le France autour de thèmes célébrant l'hédonisme à la française. L'art du Vin : c'est bien sûr le plus important des arts célébrés ici depuis plus de 150 ans. 306 médailles, diplômes et distinctions au cours des 36 dernières années, ont consacré le Saumur Brut de Bouvet Ladubay.

 

Fondé en 1946 par René Gouron, le DOMAINE se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 80. Désormais, ce sont les petits enfants LAURENT et STEPHANE qui vinifient et commercialisent ensemble les 28 hectares que compte la propriété familiale. Classé en Appellation CHINON Contrôlée le DOMAINE GOURON est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaire et argilo-siliceux, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l'expression, fruité en plaine et corsé sur les coteaux. Toute l’année un travail important est accordé à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de notre environnement. Nos vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété. Excellent Chinon La Croix Boisée 2005, au nez de framboise, alliant puissance et souplesse en bouche, charpenté, complexe, très riche. Beau Chinon cuvée Vieilles Vignes, issu de sols argilo-calcaires et argilo-siliceux (vignes de 45 ans et plus, cuvaison longue et élevage 12 mois en fûts de chêne), charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices, d’excellente garde. Savoureux Chinon 2007, un vin corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, de bouche pleine, ample et veloutée, d’une belle charpente.

Notre domaine familial cultive 13 ha de vignes sur 3 communes (Dambach la Ville, Scherwiller et Châtenois). Nos ancêtres, venant de Suisse, s'installèrent à Dambach la Ville au 17ème siècle et pratiquèrent la polyculture comme de très nombreuses familles alsaciennes. C'est avec mon grand-père Joseph FREY et mon père Charles que la vente en bouteille commença. Nathalie et Dominique donnent un nouvel élan commercial au Domaine FREY Charles et Dominique avec les premières exportations dans les pays européens ou encore au Japon, Canada, Etats-Unis. En 1997, nous avons décidé de passer l'exploitation en culture biologique sous contrôle Ecocert. Depuis 2001, nous pratiquons la biodynamie avec beaucoup de bonheur. Nous essayons de transmettre au vin l'énergie et la vie que nous donnons aux raisins afin que celui-ci soit le plus digeste et le plus vivant possible. Avant tout, la culture biodynamique est un travail de soin de la terre. Il s'agit d'en assurer l'équilibre et de créer des conditions de vie harmonieuse entre terre, plante et environnement. Les différents traitements de la vigne sont systématiquement accompagnés de tisanes de plantes ( ortie, prêle, saule ). Le compost et le travail du sol sont fondamentaux. Les raisins sont cueillis manuellement. Le raisin est versé en entier sur le pressoir sans foulage ni égrappage afin de ne pas l'abîmer. Le pressurage se fait lentement et en douceur. Après la fermentation, les vins sont élevés sur lie jusqu'au printemps. Excellent Riesling Frankstein Grand Cru 2005, d’une belle couleur jaune clair, au nez dominé par les fleurs blanches (aubépine), de bouche très fruitée et persistante, bien équilibré. Savoureux Pinot gris cuvée de l’Ours 2006, issu de vignes âgées de 15 à 35 ans, puissant au nez comme en bouche, un vin racé, très aromatique, tout en finale comme le Pinot noir Quintessence 2005, d’une robe rouge cerise limpide, a un nez de griotte avec des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche, un vin aux tanins bien fondus qui demande une cuisine un peu relevée. Excellent Crémant d’Alsace brut Plaisir Perlant est de jolie robe dorée, mêle rondeur et nervosité, avec ces nuances en bouche de fruits frais et d’acacia, de mousse persistante, à prévoir à l’apéritif comme sur des coquillages.

DOMAINE DE MENARD
COTES-DE-GASGOGNE
Une passion de la vigne transmise depuis 3 générations de père en fils et fille. En 1920, Jean François Morel, fils de viticulteurs suisses, arrive dans le Gers et s’installe sur un domaine viticole : il acquiert le Domaine de Ménard en 1938 qui comprend alors 10 ha de vignes. Denise sa fille et son mari Jean Jegerlehner s’installent sur le domaine en 1960, et leur passion commune de la vigne va permettre d’édifier les chais et d’étendre le vignoble. Leur fils Philippe les rejoint et s’invertit à fond dans la bonne tenue du vignoble et du domaine. Mais la passion de la vigne et du vin gagne aussi Elisabeth leur fille (première œnologue du Tariquet), qui aidée de son mari Henry Prataviera va très vite faire évoluer le Domaine de Ménard qui comptent à ce jour 110 ha. Les premières bouteilles du Domaine de Ménard sont produites en 2002. Plus de 400000 cols ont été commercialisés en 2007 en Ménard, Haut Marine et Saveur Gascogne, en France et à l’étranger. Les vins sont très fruités et la richesse des terroirs permet de sortir chaque année de nouveaux vins comme en 2008 la « cuvée Marine » et « Première Gelée » qui représentent si bien la Gascogne. Les objectifs sont de séduire de nouveaux consommateurs et de leur faire découvrir et partager grâce à un bon rapport qualité-prix, le plaisir du vin.

Un vignoble de 30 ha (sol argilo-calcaire avec majoritairement du Merlot, âge moyen du vignoble se situant autour de 30 ans). Remarquable Listrac 2005, aux tanins présents et savoureux à la fois, très parfumé (humus, cannelle, groseille), concentré au nez comme en bouche, de très belle garde. Excellent 2004, associant structure et élégance, parfumé, dense, bien tannique, bien corsé, finement épicé, classique de son appellation, un vin riche et complet. Le 2003, avec des arômes de pruneau, de violette et de griotte fraîche, est un vin équilibré, de bonne bouche avec des tanins fondus, élégant et complexe. Le 2002, de robe soutenue, au nez subtil et intense, avec ces notes de cerise mûre, est de bouche fondue et puissante à la fois. À la suite, le 2001, qui associe puissance et distinction, gras, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale. Le Listrac Château Moulin du Bourg 2004, bien corsé, aux tanins souples, au nez complexe est un vin où se mêlent la griotte bien mûre et les sous-bois, alliant rondeur et charpente, de bonne garde.

CHÂTEAU MALAUTIE
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
Un domaine familial de 28 ha, situé au pied de la montagne Noire, dans des collines accidentées au nord de Pézenas.Son nom vient du petit ruisseau qui traverse la propriété, provenant des coteaux d’Aspiran. Renouvellement intensif du vignoble en 2000. Savoureux Coteaux-du-Languedoc cuvée André 2005, majorité Mourvèdre avec 15% Syrah, élevés séparément en fûts de chêne durant 18 mois, au nez de fruits cuits et d’humus, aux tanins équilibrés, de bouche à la fois puissante, soyeuse et parfumée, qui poursuit son évolution. La cuvée Virevolte 2005 est un vin bien corsé, où dominent des notes de cuir et de cassis mûr, aux tanins fondus mais bien riches, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, d’excellente évolution. Le Vin de Pays de l’Hérault Carignan 2007 est tout en bouche, généreux, de bouche bien corsée, un vin riche en couleur, classique, de belle matière, aux tanins bien fermes, au nez dominé par la mûre et les sous-bois.Très séduisante Clairette-du-Languedoc blanc moelleux 2007, pur Clairette, au nez de fruits secs, de bouche soyeuse et d’une finale persistante.

CHATEAU PERAYNE
BORDEAUX SUPERIEUR
Le domaine du Château Perayne se situe à 50 km au sud-est de Bordeaux et s'étend sur 24 hectares dont 20 ha de vignes idéalement exposées. Son terroir argilo-calcaire est enrichi par la présence de graves, de superbes cailloux vieux de cinq millions d'années. Son alliance avec la douceur du climat océanique donne des vins colorés, charpentés et riches en tanins. Les propriétaires actuels, Henri et Monique Luddecke, ont acquit le domaine en 1994 et depuis œuvrent avec passion pour que la renommée du Château Perayne, le plus important domaine viticole de Saint André du Bois au XIXème siècle, retrouve toute sa splendeur. A l’aube de sa carrière de vigneron, Henri fait figure d’outsider dans le milieu viticole où les terres et les savoir-faire se transmettent de génération en génération, où les traditions perdurent. Vierge de tout préjugé concernant l’art et la manière de travailler ses vignes, d’élaborer son vin, il est gourmand de techniques nouvelles et fait preuve d’un talent hardi et novateur. Son crédo : offrir à ses hôtes un voyage gustatif inoubliable. Sa décision d’essayer un bouchon de dernière génération, qui n’a jamais été utilisé dans la région auparavant, était révolutionnaire et révèle un peu plus son esprit audacieux ! Et le choix s’avère excellent car s’offre alors à vos papilles un nectar totalement exempt du goût de bouchon, si frustrant autant pour le consommateur que pour le producteur. Nous l’utilisons pour nos derniers millésimes afin de vous garantir toujours la meilleure qualité. Ce bouchon élégant a été conçu et réalisé par Guala Seal et l’institut technologique de Boston, Massachussetts. Les efforts de Monique et Henri Luddecke de produire des vins de qualité, riches et complexes, sont récompensés par de nombreuses médailles et distinctions nationales et internationales. Découvrez le Bordeaux Supérieur 2004 élevé en fût de chêne (Trophée Prestige au concours les Citadelles du Vin 2007 et Médaille d’Argent au concours des Vignerons Indépendants 2007) au nez intense sur des notes boisées de type fumé et de torréfaction suivies d’un fruité puissant qu’on retrouve dans la bouche. Les tannins sont soyeux avec une finale encore ferme qui donne à ce Bordeaux Supérieur une qualité de garde évidente. Dégustez le Bordeaux Supérieur 2003 élevé en fût de chêne (Médaille d’Argent aux Vinalies Internationales 2006 et Médaille de Bronze aux Decanter World Wine Awards 2006) au nez de fruits rouges et noirs mûrs, légèrement boisé et vanillé. Le Bordeaux Supérieur 2005 élevé en fût de chêne (Médaille d’Or au Concours Mondial de Bruxelles 2008) vous enchante avec sa couleur profonde, presque noire, à la matière riche et toute une palette des nuances aromatiques. Nouveauté de cette année: le Bordeaux Rouge Cuvée Artémis 2005 issue à 100% du Cabernet Franc. Son goût pur et clair est dû à une vinification en cuve inox sans collage ni filtration. Son fruit et sa minéralité lui sont ainsi préservés. Faîtes-vous plaisir avec le Bordeaux Rosé 2007, léger et fruité, agréable au nez et en bouche. Essayez le Bordeaux Blanc 2006 Cuvée Apollon (Médaille d’Or au Challenge International du Vin à Bourg 2008) aux saveurs exquises de brioche, vanille et citron confit. Découvrez son successeur Cuvée Apollon 2007 (Médaille d’Argent au Challenge International du Vin à Bourg 2009, recommandé par Decanter World Wine Awards 2009) qui vous présente toute une palette des saveurs des fruits à chair blanche : abricot, pêche, brugnon. Laissez-vous tenter par l’excellent Côtes de Bordeaux Saint Macaire Moelleux 2003 (Médaille d’Or au Challenge International du Vin 2005 et Médaille de Bronze au Decanter World Wine Awards 2006) qui accompagne à merveille le fois gras, les fromages bleus ou les desserts et qui révèle des arômes raffinés d’abricot, miel et acacia. Tous ces vins bénéficient d’un excellent rapport qualité-prix-plaisir.

CHÂTEAU CASTEGENS
COTES-DE-CASTILLON
Les origines de la propriété remontent au début du XVe siècle, et le château de Castegens se transmet dans la même famille depuis 1862. Le site est durant l’été le théâtre de la reconstitution à grand spectacle (600 acteurs), de la bataille de Castillon (1453) qui marque la fin de la guerre de cent ans. Le propriétaire actuel, s’attache à maintenir une harmonie entre culture traditionnelle, respectueuse de l’environnement, et vinification moderne. Le Côtes-de-Castillon 2005 (65 % de Merlot, 30 % de Cabernet franc et 5 % de Cabernet-Sauvignon), est d’un beau rouge profond, concentré, ample, velouté et fruité en bouche, avec des tanins souples et bien fermes à la fois. Le 2004, est un vin tout en arômes, bien charnu et gras, au nez intense et complexe, corsé et charpenté, avec des arômes de framboise et de mûre, de très bonne garde. Goûtez aussi, la cuvée La Croix de Castegens 2005, élevage de 12 mois en cuves, de robe grenat soutenu, de bouche corsée, parfumé (framboise mûre), de belle charpente.
C'est en 1838 sous Louis Philippe, que Pascal DARTIGALONGUE originaire de Saint Lannes près de Madiran s'installa à Nogaro dans le Gers et fonda sa Maison de négoce d'Armagnac qui est encore la notre. En 1969, Pierre Dartigalongue installa sa distillerie à Salles d'Armagnac. Depuis, cinq générations se sont succédées pour assurer et pérenniser «la plus ancienne maison de l’Armagnac». Producteur, distillateur et éleveur, installé dans la région des meilleurs crus de cette eau de vie sept fois centenaire, Dartigalongue est spécialisé dans les très vieux Bas Armagnacs, produits sélectionnés et élevés suivant la tradition ancestrale. Elle offre cette Eau de Vie unique, déclinée en génériques ou en millésimes, dans des présentations luxueuses et personnalisées. La maison détient dans ses vieux chais originels une gamme très importante de vieux Armagnacs Millésimés, vieillissant et se bonifiant dans des fûts en chêne du pays sous le contrôle permanent du maître de chai qui en surveille l’évolution et procède aux diverses manipulations de transvasement et aération . Par ailleurs, à la suite de minutieuses recherches et dégustations, certains millésimes sont assemblés afin de créer des «cuvées spéciales» donnant naissance à des assemblages traditionnels tels V.S.O.P., HORS D’AGE, ou encore à des « 15 ANS d’AGE », » 25 ANS »…, c’est ainsi que pour fêter le 170ème anniversaire de la création de la maison un assemblage exceptionnel de 70% de 1974 et de 30% de 1976, a été réalisé sous la dénomination Cuvée Louis-Philippe 42 %, 70 cl. (Carafe) (roi des Français en 1838). Remarquable Bas-Armagnac cuvée Louis-Philippe (70% de 1974 et 30% de 1976), aux nuances de rancio et d’épices, très floral, à la fois sec et suave, très persistant au palais. Découvrez également ce Bas-Armagnac de 25 ans, assemblage de plusieurs Armagnac dont le plus jeune a au minimum 25 ans, racé, avec ces connotations de figue sèche et de cacao, légèrement fumées, d’une grande onctuosité en bouche, très parfumé (noix, pruneau), d’une longue finale.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu