Avertir le modérateur
Pin it!

Les 10 vins à moins de 10 € de la semaine

Les 10 vins à moins de 10 € de la semaine

 

Le Château Plaisance se situe sur la commune de VACQUIERS au sud est de l'appellation et compte à ce jour 30 hectares de vignes. L’encépagement est composé de NEGRETTE (60%), Syrah (25%), Cabernet franc (5%), Cabernet Sauvignon (5%), Gamay (5%). La famille PENAVAYRE cultive de la vigne sur Vacquiers depuis plusieurs générations. En 1991, l'association de Louis PENAVAYRE et de son fils Marc, donne un nouvel élan au domaine puisque les surfaces passent de 7 hectares à 16 hectares, et au fil des ans jusqu'à 30 hectares. Non épargné au tout début par les recettes modernes de culture et de vinification, le domaine se recentre au début des années 2000 sur des techniques de culture douces. Un travail de la vigne au plus proche du terroir, sans engrais ni désherbants, en privilégiant les produits naturels. Les vins ne sont ni collés, ni filtrés. Ils sont aujourd’hui de très beaux ambassadeurs du cépage Negrette, qui depuis près de deux mille ans fait leur charme et leur originalité incomparable. En reconversion en viticulture biologique depuis le millésime 2008 – certification par Qualité France. Le Fronton 2005 (élevage de 12 à 18 mois et trois soutirages), est d’un beau rouge profond, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs surmûris, est tout en finesse tannique, ample et structuré. Le Fronton rouge Thibault de Plaisance 2005, est riche en couleur comme en matière, aux tanins bien fermes mais savoureux à la fois. Le Fronton 2006 (issu d’un élevage de 12 à 18 mois et trois soutirages), est marqué par des notes de fruits noirs très mûrs et des touches finement boisées, de bouche suave, qui développe des tanins fondus mais bien structurés. Le Fronton rouge Thibault de Plaisance 2006, de couleur soutenue, aux tanins fermes mais bien soyeux, intense en couleur et en arômes, demande un peu de patience pour développer tout son potentiel (très beau 2005). Savoureux Fronton Tot Çò Que Cal (Tout ce qu’il faut) 2006, très classique, de couleur grenat soutenu, tout en richesse aromatique, un vin de bouche charnue, parfumé (griotte, humus...), avec des tanins ronds et puissants à la fois.
DOMAINE BOURDIC
VIN DE PAYS DES COTES-DE-THONGUE
Le Domaine Bourdic se trouve dans les collines aux confins des Cévennes, près de la ville historique de Pézenas dans le Languedoc-Roussillon. Nos vignes entourent le domaine sur une surface de 14 ha. Le terroir est très varié. De larges terrasses transversales montent de la plaine pour aboutir sur un plateau. De fait, la nature des sols est très diversifiée. Depuis 2008, nous sommes en cours de conversion à l’agriculture biologique. Cela permet à la vigne de se développer dans un environnement sain et d’obtenir des grappes d’excellente qualité (enherbement d’une partie des vignes, rendements de 15 à 45 hl/ha, vendanges manuelles). Les soins intensifs dont elle fait l'objet tout au long de l'année sont à la base de l'intense équilibre du goût. Ils nous permettent de produire des vins typiques du sud, d'un arôme incomparablement subtil. Nous avons créé deux gammes différentes : la gamme musicale : vins jeunes, fruités, faciles à boire, vins de plaisir qui ne sont pas élevés en futs de chêne (Density, Rosé, Octandre, Zapa, Le Mori, Grenache 2007), et la gamme tradition, avec des vins élégants, corsés, élevés en barriques (sauf le Muscat), et de vieux millésimes qui sont maintenant prêts à boire, des vins de garde et de caractère (Tempranillo, Grenache, Merlot, Syrah, Le Puech, La Sentinelle, l’Hortalesse). Découvrez ce Vin de Pays des Côtes-de-Thongue Rosé de Saignée 2008, au nez complexe (cerise, fraise...), frais et rond à la fois. Joli Vin de Pays des Côtes-de-Thongue Zappa 2007, Syrah majoritaire(69%), Tempranillo (18%) et Grenache (13%), chaque cépage a été vinifié séparément selon ses particularités. Le Vin de Pays des Côtes-de-Thongue Grenache 2007, vendanges manuelles avec tri, égrappage, élevage 16 mois en cuves émaillées, coloré, bien corsé, parfait sur les terrines. Beau Vin de Pays des Côtes-de-Thongue L’Hortalesse 2003, (57% Syrah, 27% Grenache, et 16% Cabernet-Sauvignon, élevage 18 à 26 mois en fûts de chêne de l’Allier), ample en bouche, avec des notes de poivre et de groseille, charnu, bien charpenté long, dense et concentré, d’excellente garde.
Un domaine au sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition plein sud à mi-coteau permet d’obtenir des vins de très grande qualité. On élève ici des vins de tradition, proposant une gamme de millésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare. Beau Madiran 2005, très bien élevé en barriques, un vin superbe, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, dense et classique, qui devrait tenir largement ses promesses. La cuvée Tradition est plus ronde, bien corsée, un vin souple qui permet d’attendre l’évolution du grand vin. Remarquable 2004, puissant, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue et aux arômes de petits fruits rouges intenses (cassis, cerise), d’une jolie finale. À la suite des derniers millésimes, les uns les plus typés et séduisants que les autres, il y par exemple ce superbe 2000. Un millésime de couleur très soutenue, très équilibré, au nez complexe avec des notes de cerise mûre et d’humus, de bouche ample et intense, chaleureuse avec ces nuances de confiture de cassis et de poivre, un vin non encore à maturité, qui poursuit sa très belle évolution. À ses côtés, on savoure également cet exceptionnel millésime 1990, où l’on retrouve toute la spécificité de ce que doit être un Madiran digne de ce nom, avec une palette aromatique d’une grande complexité où les épices prédominent. Le vin est de belle robe grenat profond, au nez complexe dominé par les fruits cuits et des notes de torréfaction, avec des tanins mûrs et une belle concentration, d’une évolution. Goûtez aussi le Pacherenc-du-Vic-Bilh, mêlant richesse aromatique et persistance, avec des connotations de noisette et d’abricot, tout en charme.
Exploitation familiale, domaine viticole depuis cinq générations. Actuellement Joëlle et René Martin et leur fils Loïc, exploitent 8 ha de vignes. Les raisins sont cueillis à la main. La vinification allie les méthodes ancestrales transmises de père en fils, aux techniques de pointes qui permettent d’actualiser leurs connaissances œnologiques et de s’équiper des matériels les plus modernes. Le cru Régnié est un vin de terroir : robe rouge rubis, jambes perlées, bouche ample et fondue, corps souple, pulpeux, avec matière épicée, notes de fruits rouges et de raisins bien mûrs, parfois de pêche de vigne à maturité et une touche minérale. Les tanins sont fins et racés, souples et charnus. Ce vin convivial est charmeur dès le mois de mai qui suit la récolte et conserve ses qualités originales 4 à 5 ans au moins, en se bonifiant au fil des ans. Vin de garde pour certains millésimes surtout en magnum de 1,5 litres, 10 ans et plus.
DOMAINE GLANTENET PERE ET FILS
HAUTES-COTES-DE-NUITS
Notre famille est installée en Bourgogne depuis le 15ème siècle et le Domaine viticole remonte au 18ème siècle. Aujourd'hui, Jean-François GLANTENET en charge de l'exploitation, s'occupe de 25 hectares, répartis sur cinq communes. Le Domaine vinifie traditionnellement ses vins depuis 1997, année de la première mise en bouteilles. Le Domaine produit environ 30 000 bouteilles par an. Les vins sont vendus : au Caveau, au travers des différents salons et manifestations où nous sommes présents tout au cours de l'année. Epaulé par Valérie et entouré de son équipe sur le terrain, avec Sylvie qui l'assiste au Bureau, Jean-François conduit l'exploitation familiale de façon traditionnelle dans le respect du terroir. Dans un souci environnemental, les vignes sont conduites en "lutte raisonnée", avec une délimitation de parcelles sélectionnées, comme par exemple les vieilles vignes. Chaque année, la vigne suit son cycle végétatif : de la taille, aux brûlages de ses sarments, à son évasivage (préserver seulement les meilleurs raisins) pour arriver à la cueillette des grappes dans le pur respect des traditions et donner aux vins des Hautes-Côtes le caractère des grands Bourgognes. Le domaine vous propose : le Bourgogne Hautes-Côtes-de-Nuits rouge 2005, Burgondia d’Or 2007 et médaille d’Argent Paris 2007, élevé en fûts de chêne, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées, aux tanins mûrs, tout en bouche comme ce Hautes-Côtes-de-Nuits blanc 2005, qui associe richesse aromatique et persistance, avec ces senteurs de fleurs et d’amande, le Côtes-de-Nuits-Villages Le Clos de Magny 2005, 15 mois d’élevage en fûts de chêne français, aux notes classiques de cassis et de sous-bois, aux tanins bien présents, est ferme et dense, tout en bouche, le Hautes Côtes-de-Beaune blanc 2006, Burgondia d’Or 2007, et le Bourgogne Aligoté Vieilles Vignes 2005, excellent avec des escargots.
Le raisin sauvage était déjà consommé dans la région voici plus de 10 000 ans. Le vin, lui, ne fit son apparition qu’au 7e siècle avant J.C., il était fourni par les marchands étrusques. Un siècle avant notre ère, la culture de la vigne existait sur le domaine du Château Mourviels , qui aurait appartenu à un romain dénommé Festus. Au Moyen-âge, la propriété et le vignoble dépendaient, avec un groupe de fermes voisines, du prieuré de Saint Sernin tout proche. Durant le XXe siècle, le domaine est transmis de génération en génération et c’est actuellement la troisième génération de vignerons qui est aux commandes. Tous œuvreront pour la qualité la plus parfaite, jusqu’au Château Mourviels d’aujourd’hui, l’un des fleurons de l’A.O.C. Cabardès. Le vignoble de 10 ha, se situe sur des coteaux constitués de cailloux calcaires blancs et d’argiles marneuses, orientés au midi. La conduite du domaine se fait suivant des techniques douces, n’autorisant les traitements et engrais chimiques qu’en cas de nécessité. Cela donne ce très bon Cabardès 2006 (40 % Cabernet-Sauvignon, 30 % Grenache, 20 % Merlot, 10 % Syrah), pas d’intervention mécanique après éraflage, pigeage manuel (aucun remontage ni délestage), vieillissement minimum 1 an en cuve sur lies fines avec bâtonnages. Le vin est réussi, alliant finesse et charpente, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche épicée et ample.
CHÂTEAU DE BOISFRANC
BEAUJOLAIS BLANC
Le château et Domaine de Boisfranc ont été construits dans les années 1860 par M. AUGUSTE GUINON, riche industriel lyonnais ayant fait sa fortune à l’époque de la fameuse et réputée mondialement, soierie lyonnaise. Le Domaine, tout en pierre dorée du pays, est très vaste. Son cuvage d’une longueur de 40 mètres est impressionnant. Sa cave voûtée, avec ses colonnes de granite monobloc, est la plus élégante du Beaujolais. C’est en 1977 que Thierry Doat commence à travailler au Domaine. Après un séjour dans un vignoble aux USA en 1979 et un travail dans un restaurant biologique en 1980, le tournant à 180 ° est amorcé : la reconversion du Domaine à la viticulture biologique démarre pour une longue aventure. Ce n’est pas sans problèmes et sans soucis que la transformation s’opère ! Mais les résultats sont bien là aujourd’hui, et la qualité des récoltes est bien au rendez-vous. Sans artifice chimique, les raisins sont succulents et sucrés, les vendangeurs s’en régalent et les vinifications sans chaptalisation donnent des vins riches en saveurs. Le Beaujolais blanc 2006 (Chardonnay), où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est un vin de belle robe, rond, de bouche parfumée et flatteuse, avec une finale de tilleul et de petits fruits frais, à découvrir sur des quenelles de brochet. Excellent Beaujolais Supérieur rouge 2006 charmeur, charnu, velouté, très parfumé, avec des notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille...).
Fondé en 1946 par René Gouron, le DOMAINE se développera avec le soutien de son fils Jacky jusque dans les années 80. Désormais, ce sont les petits enfants LAURENT et STEPHANE qui vinifient et commercialisent ensemble les 28 hectares que compte la propriété familiale. Classé en Appellation CHINON Contrôlée le DOMAINE GOURON est morcelé en de nombreuses parcelles : argilo-calcaire et argilo-siliceux, sur les coteaux et graviers mêlés de sables, en plaine. Cette diversité de sols a permis de créer différentes cuvées mettant en valeur l'expression, fruité en plaine et corsé sur les coteaux. Toute l’année un travail important est accordé à la vigne afin d’obtenir les meilleurs fruits : l’exigence d’une taille courte, des sols enherbés et de l’éclaircissage s’orientent vers des rendements maîtrisés, une meilleure concentration et le respect de notre environnement. Nos vins sont élevés dans les caves de tuffeau avec des conditions idéales puis mis en bouteilles à la propriété. Excellent Chinon La Croix Boisée 2005, au nez de framboise, alliant puissance et souplesse en bouche, charpenté, complexe, très riche. Beau Chinon cuvée Vieilles Vignes, issu de sols argilo-calcaires et argilo-siliceux (vignes de 45 ans et plus, cuvaison longue et élevage 12 mois en fûts de chêne), charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices, d’excellente garde. Savoureux Chinon 2007, un vin corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, de bouche pleine, ample et veloutée, d’une belle charpente.

DOMAINE DE NIDOLERES
COTES-DU-ROUSSILLON
Propriété familiale (8 générations) de 50 ha d’un seul tenant, qui s’étend sur des terrasses argilo-caillouteuses et sablonneuses des Aspres. Ce sympathique vigneron vous propose le Côtes-du-Roussillon La Justine 2006 (60% Grenache noir, 20% Syrah, 20% Carignan) issu de vieilles vignes plantées sur des sols caillouteux et argilo-sablonneux, un vin corsé et gras, aux tanins mûrs, très équilibré, persistant, au nez où dominent les épices. Tout en bouche, le Côtes-du-Roussillon La Raphaëlle 2006, vendange manuelle, sélection des raisins sur souche, issu d’une macération de 3 semaines (80% Mourvèdre, 10% Syrah, 10% Grenache), est un vin dense, complexe, qui sent la griotte et le cassis mûr, d’excellente évolution comme cet autre Côtes-du-Roussillon l’Angelette 2004 (60% Carignan, 20% Syrah, 20% Grenache), très vieilles vignes de Carignan 90 ans, qui associe puissance et ampleur en bouche. Superbe Côtes-du-Roussillon rouge La Pierroune 2006, issu d’une longue macération de 3 semaines (80% Syrah, 10% Carignan, 10% Grenache, vendanges manuelles), avec des connotations de garrigue et de cerise surmûrie, de bouche épicée et savoureuse, un vin aux tanins puissants et très équilibrés, de couleur pourpre. Le Vin de Pays des Côtes Catalanes Grenache blanc, est tout en structure et parfums, au nez de genêt, gras et persistant. Le rosé, avec ces arômes de fleurs fraîches et de framboise mûre, est de bouche friande et ferme à la fois, parfait sur une cuisine relevée comme un curry.
CHÂTEAU BEAULIEU
COTEAUX D'AIX
Château Beaulieu a été acquis par Pierre et Nicole Guénant en 2002. Depuis, ils ont tout mis en œuvre avec efficacité pour propulser ce vignoble et ses vins au plus haut niveau. Pour cela, ils ont investi dans les caves et la vigne et se sont adjoints les conseils d’éminents spécialistes pour tirer le meilleur potentiel de ce terroir basaltique très particulier. Au cœur de l’immense cratère éteint de la Trévaresse, à 440 mètres d’altitude, le vignoble de Château Beaulieu s’épanouit sur 200 hectares. Château Beaulieu est ainsi la plus importante propriété classée en AOC Coteaux d’Aix en Provence. En quête permanente d’excellence et d’authenticité, l’œnologue vinificateur du château met en avant la typicité de ce singulier terroir basaltique. Les vignes de Château Beaulieu sont les premières à avoir fait l’objet de la certification « Agriculture Raisonnée » dans les Bouches du Rhône, en septembre 2005. Château Beaulieu est disponible en rouge, rosé et blanc. Les vins proposés allient savoir – faire et caractère du terroir basaltique. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge cuvée Bérengère 2005 est un vin puissant, au nez intense (cassis, garrigue, griotte), complexe, d’une longue finale en bouche, savoureux, tout en harmonie, aux tanins fermes, de très bonne garde. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc cuvée Bérengère, de robe délicate, un vin souple, est frais, dense en bouche et bien marqué par les fleurs fraîches. Château Beaulieu Cuvée Bérengère rouge et rosé. Cette cuvée, issue des meilleurs terroirs, bénéficie dans les 2 couleurs, d’un élevage bois de 12 mois. Le Château Beaulieu rosé 2008, de robe délicate, qui sent la rose et la fraise des bois, un vin séduisant, mêlant nervosité et rondeur, d’une très jolie finale en bouche. Le blanc 2008 est charmeur, aux notes de pêche, richement bouqueté, tout en structure et parfums, fondu en bouche.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu