Avertir le modérateur
Pin it!

Mes grands coups de cœur bordelais

Saint-Estèphe, Médoc, Pessac-Léognan, Pomerol, Graves, Saint-Emilion... Mes grands coups de cœur bordelais :

 

Château TAFFARD de BLAIGNANMÉDOC Château TAFFARD de BLAIGNAN

Château TAFFARD de BLAIGNAN

(MÉDOC)
Henri Cadillac
10, rue de Hontane
33340 Ordonnac
Téléphone :05 56 09 00 00
Télécopie : 05 56 09 04 28
Email : contact@taffarddeblaignan.com
Site : www.vinsdusiecle.com/taffarddeblaignan
Site : www.taffarddeblaignan.com

Henri Cadillac, chaleureux et passionné, qui s’attache à conserver une régularité qualitative exemplaire associée à des prix fort sages, ce qui n’est pas rien. Le vignoble s’étend sur 18 ha sur un sol argilo-calcaire relativement plat par suite des dépôts alluvionnaires des terrasses fluvio-marines de la fin du Tertiaire. Les cépages sont le Merlot et le Cabernet-Sauvignon à parts égales. La récolte 2009, belle en qualité et en quantité, très saine, sera très bientôt assemblée, comme l'année 2008, les malo-lactiques terminées fin décembre. On patiente avec ce remarquable Médoc 2007, bien corsé, bien typé, aux tanins puissants, au nez où dominent les fruits mûrs et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, associant structure et finesse, de belle évolution comme le 2006, de bouche dense et puissante, un vin coloré, souple, bien corsé comme il le faut, au parfum de cerise et de sous-bois, vraiment très abordable. Le 2005, l’un des meilleurs dégustés dans ce millésime, est très parfumé (framboise, groseille, cassis), dense et riche, un vin qui allie distinction et structure, de belle base tannique, légèrement épicé en finale, vraiment très réussi, avec beaucoup de potentiel. Le 2003, bien charnu, est tout en bouche, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices. Le 2002 est de belle couleur, de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), un vin très équilibré, gras, aux tanins savoureux. Goûtez aussi son excellent Second Vin, Château Taffard (vinification en cuves en acier inoxydable, avec contrôle des températures, dont la fermentation alcoolique est suivie de 3 à 4 semaines de macération, puis fermentation malo-lactique après pressurage des marcs) où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche corsée, aux tanins équilibrés et mûrs, à déboucher sur un rôti de porc. Beau rapport qualité-prix-typicité.
Château La TOUR de BYMÉDOC Château La TOUR de BY

Château La TOUR de BY

(MÉDOC)
Frédéric Le Clerc
5, route de la Tour de By
33340 Bégadan
Téléphone :05 56 41 50 03
Télécopie : 05 56 41 36 10
Email : info@la-tour-de-by.com
Site : www.la-tour-de-by.com

Une place très enviée dans le Classement 2010. “Le millésime 2007, nous dit Frédéric Le Clerc, est d’une structure moins imposante que le 2008, c’est un vin très fruité, friand, qui plaît beaucoup en ce moment. La bonne proportion de Cabernet-Sauvignon qui entre dans son assemblage lui permet de prétendre vieillir plusieurs années mais il est déjà très agréable à déguster maintenant.” Vous aimerez donc comme nous ce Médoc 2007, de robe grenat, charnu, au nez complexe (cerise, épices...), ample, aux notes d’humus, de pruneau et de cassis en bouche, un vin tout en bouche, aux tanins mûrs. Le 2006, toujours marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche puissante, avec des nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux, charnu comme il se doit, de belle charpente. Superbe 2005, encore fermé, à la fois plein et distingué, aux notes persistantes de fruits mûrs (cassis et framboise) et de réglisse, un vin qui allie concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche, de belle garde. Le 2004 est particulièrement charmeur, coloré et puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez caractéristique d’épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, aux tanins souples. Le 2003 est de belle robe soutenue et brillante, très riche, d’une jolie concentration d’arômes (cassis, épices…), persistant et très bien équilibré. Le 2002 est charpenté, élégant, aux tanins denses, tout en bouche, avec des notes caractéristiques de mûre et de pruneau, de garde. Beau 2001, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus.

Château TRONQUOY-LALANDESAINT-ESTÈPHE Château TRONQUOY-LALANDE

Château TRONQUOY-LALANDE

(SAINT-ESTÈPHE)
Gérant : M. Delmas Directeur : Yves Delsol

33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 30 12 et 06 67 89 81 81
Télécopie : 05 56 59 63 05
Email : chateau@tronquoy-lalande.com
Site : www.tronquoy-lalande.com

Un grand Saint-Estèphe 2007, de couleur profonde, gras, d’une belle finale en bouche avec des nuances de fruits mûrs tirant vers le pruneau, alliant concentration aromatique, richesse des tanins et distinction, qui demande un peu de patience pour en profiter comme il le mérite. Le 2006, savoureux actuellement, est intense en couleur et en arômes (mûre, poivre vert..), un vin de bouche charnue et élégante, bien persistant en finale, qui poursuit son évolution.

 


Château GRAND PUY LACOSTEPAUILLAC Château GRAND PUY LACOSTE

Château GRAND PUY LACOSTE

(PAUILLAC)
Domaines François-Xavier Borie
BP 82
33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 06 66
Télécopie : 05 56 59 22 27
Email : dfxb@domainesfxborie.com
Site : www.haut-batailley.fr

Au sommet. Les 55 ha de vignes (75% Cabernet-Sauvignon, 20% Merlot et 5% Cabernet franc) sont situés tout autour du château, sur une belle croupe très graveleuse. Le tout donne ce grand Pauillac 2007, toujours très racé, au nez de prune et de framboise cuite, de robe grenat soutenu, un grand vin alliant puissance et souplesse, de bouche dominée par de très belles notes de fruits mûrs avec des notes de poivre, d’une grand subtilité, avec des tanins soyeux, très équilibré, de très bonne garde. Remarquable 2006, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche très parfumée (fraise des bois), riche et fondue à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, bien charnu comme il se doit. Exceptionnel 2005, d’une grande complexité d’arômes, un vin dominé par la fraise des bois et la réglisse, puissant, d’une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d’épices, qu’il faut laisser se faire pour développer tout son potentiel. Le 2004, de couleur très profonde, avec des tanins intenses, un nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l’humus, avec cette finale subtilement poivrée qui fait tout son charme, un vin très distingué, de belle garde. Le 2003 est toujours l’un des vins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur intense et soutenue, d’un très bel équilibre en bouche, riche et concentré, un grand vin complet et ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe. Le 2002 est une grande réussite. Beaucoup de puissance, un vin très corsé, très coloré, ample, alliant structure et bouquet, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, réglisse, épices). Très beau 2001, plus fin, un vin de bouche riche et charnue, tout en subtilité d’arômes (griotte, humus…), ample et séveux en finale, aux tanins savoureux. Le 2000 est superbe. couleur, structure, concentration et distinction s’associent dans ce grand vin à la fois d’une grande finesse et d’une charpente très dense, de longue garde. Très savoureux, le 99, un vin parfumé (humus, griotte mûre), aux tanins savoureux, alliant souplesse et charpente, commence à s’apprécier pleinement. Très classique, ce grand 98, de couleur grenat, puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez de griotte mûre et de sous-bois, exhalant des notes sauvages et persistantes, de garde. Goûtez aussi son La Coste-Borie, une valeur sûre. Exceptionnel rapport qualité-prix-typicité. château HAUT-BATAILLEY: À la tête des Deuxièmes Grands vins Classés avec ce Pauillac 2007, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin de belle teinte grenat, puissant et persistant, volumineux, aux tanins veloutés, d’une belle finale, de très bonne évolution. Savoureux et puissant 2006, charnu, tout en nuances aromatiques, de robe grenat, au nez vivace où dominent des notes de griotte, de musc et d’épices (cannelle, poivre), aux tanins denses, un vin de fort belle expression qui récompensera les patients. Superbe 2005, très typé, concentré et charnu, très parfumé (griotte, musc, épices), puissant et persistant en bouche, aux saveurs à dominante de fruits noirs, un vin qui est riche et chaleureux, de garde. Beau 2004, de couleur soutenue, structuré, puissant au nez comme en bouche, de charpente solide, très parfumé (fruits cuits, poivre), qui demande également un peu de patience. Le 2003, puissant, savoureux, est riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d’humus. Le 2002, coloré et riche, est dense, très charpenté, aux notes subtilement épicées, tout en bouche et structure, gras, très réussi. Dans la lignée, ce 2001, complexe et harmonieux, aux connotations fruitées (griotte, cassis) et épicées, un vin savoureux et complexe, très réussi, aux tanins riches, de garde comme le 2000, qui commence à se goûter très bien.

LEXIQUE DU VINABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

Château CANON-CHAIGNEAU

(LALANDE-DE-POMEROL)
Famille Marin-Audra
BP 2
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 24 69 13
Télécopie : 05 57 24 69 11
Email : louis.marin@wanadoo.fr
Site : www.canon-chaigneau.com

Toujours à la tête de son appellation avec ce Lalande-de-Pomerol 2006, au nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, de bouche bien charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse, très plaisant sur un petit gibier d’eau. Beau 2005, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins bien réels et fins, légèrement épicé comme il se doit, vraiment très réussi, de garde. Le 2003, très aromatique, est bien équilibré, aux connotations de framboise macérée, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins présents et savoureux, de bouche subtilement poivrée. Le 2002 est très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, très équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante. Le 2001, charpenté, de belle robe soutenue, ample et distingué en bouche, au nez épicé, aux tanins bien fondus, est très élégant et mérite d’être attendu pour profiter de son potentiel. Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nez comme en bouche, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, de garde. Le 99 est vraiment très agréable aujourd’hui, très coloré, où se mêlent la griotte et l’humus, aux nuances épicées, dense, d’une base tannique harmonieuse, de très bonne charpente, très abordable. Redégusté cette année, le 96 est remarquable, tout en couleur et en matière, au nez subtil dominé par des arômes persistants de fumé, d’humus et de cerise noire, un vin qui fait merveille sur un gigot à la ficelle. Beau 98, de bouche dense, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des nuances de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse, typé, de bouche très harmonieuse, parfait sur un civet.

Château LAFLEUR du ROY

Château LAFLEUR du ROY

(POMEROL)
Dubost et Fils
Catusseau
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 74 57
Télécopie : 05 57 25 99 95
Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr

Une propriété familiale située à 60 m d’altitude, exposée au sud-ouest, qui possède de vieilles vignes de 40 à 45 ans, et l’encépagement à prédominance de Merlot noir (85%) est complété par du Cabernet franc (10%) et du Cabernet-Sauvignon (5%). On peut être satisfait ici de ce Pomerol 2007, un vin coloré et charnu, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une jolie concentration, aux notes de groseille, d’humus et d’épices, un millésime ferme en bouche, subtilement bouqueté, aux nuances de truffe et de pruneau, non encore à maturité bien sûr. Le 2006, riche en couleur comme en arômes, un vin aux notes de fruits rouges frais, d’humus et de cannelle, aux tanins puissants et harmonieux, qui devrait tenir toutes ses promesses. Beau Pomerol 2005, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), de robe rubis profond, avec ces arômes de fruits surmûris, d’épices, de cuir, bien caractéristiques. Un vin charnu et bien charpenté, aux tanins riches et savoureux à la fois. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.
Clos du PÈLERIN

Clos du PÈLERIN

(POMEROL)
Josette et Norbert Égreteau
3, chemin de Sales
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 74 03 66
Télécopie : 05 57 25 06 17
Email : egreteau.norbert@orange.fr

Ce vignoble de 3,5 ha est dans la famille depuis 3 générations, essentiellement planté de Merlot (80%), le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20% restants. Josette et Norbert conservent toutes les traditions bordelaises et c’est leur fille cadette Laetitia qui reprend l’exploitation. Le Pomerol 2006 est très classique, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue et des arômes de fruits rouges intenses, d’une jolie finale, un vin bien charnu, épicé, tout en bouche, de très belle évolution. Beau 2005, dense, coloré et bouqueté, avec ces notes de petits fruits noirs confits et de fumé, de bouche chaleureuse et puissante, de bonne base tannique. Le 2004, de couleur rubis, très bien élevé, est très équilibré, aux tanins fermes, au nez dominé par les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2003 est de robe pourpre, corsé, au nez intense de petits fruits rouges bien mûrs et de cuir, qu’il faut laisser s’épanouir. Excellent 2002, un vin parfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, un vin de bouche étoffée, avec des notes épicées, aux tanins bien répartis. Savoureux 2001, riche en couleur, où se mêlent la truffe, le poivre et la groseille, dense, aux tanins soyeux, bien corsé comme il se doit, épicé en bouche. Goûtez aussi le Château La Maréchaude 2006, issu de 5 ha situés au cœur de Lalande-de-Pomerol qui reçoit les mêmes soins attentifs, un vin de couleur grenat, avec beaucoup de charpente, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise et d’humus, d’excellente évolution.

jeu concours

Château MATRASSAINT-ÉMILION Château MATRAS

Château MATRAS

(SAINT-ÉMILION)
Vignobles Gaboriaud-Bernard

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr

À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Un vignoble situé sur le versant sud des coteaux de Saint-Émilion. Le terrain argilo-calcaire est mélangé d’alios ou crasse de fer. Les Cabernet et Merlot y produisent un vin dont le moelleux, la finesse et le bouquet sont fort appréciés. La vinification est conduite avec un contrôle permanent des températures. Le vin est ensuite élevé pendant 18 mois en fûts de chêne, dont 1/3 est renouvelé chaque année. Particulièrement séducteur, le Saint-Émilion GCC 2007, de robe pourpre, est riche au nez comme en bouche, avec des notes de fraise des bois, d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et savoureux, d’une très jolie finale. Beau 2006, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, avec des connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées. Le 2005, de belle couleur grenat, est un grand vin corsé et velouté, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins présents, d’excellente garde. Le 2004 commence à s’ouvrir, tout en couleur et en matière, au nez riche de framboise mûre, dense et gras. Beau 2003, tout en finesse aromatique (cerise noire, groseille, poivre), de robe intense, typé, mêlant structure et finesse, de belle évolution. Le 2002, classique, est riche en couleur comme en arômes, d’excellente évolution. Remarquable 2001, épicé en bouche, un vin corsé, de très belle structure, d’une finale très parfumée. Le 2000 se goûte très bien aujourd’hui, un vin dense et riche, alliant distinction et structure, de belle base tannique. Excellent rapport qualité-prix.

OUZOULIAS et FilsSAINT-ÉMILION OUZOULIAS et Fils

OUZOULIAS et Fils

(SAINT-ÉMILION)
Claire Ouzulias
17, rue du Colonel Picot - BP 93
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 07 55
Télécopie : 05 57 25 18 27
Email : ets.ouzoulias@wanadoo.fr
Site : www.ouzoulias-vins.com

Ici, on élève des vins en respectant la grande tradition libournaise, sans esbroufe ni manipulations œnologiques, et l’on a bien raison. Vous aimerez leur Saint-Émilion GC Château Franc-Pourret 2007 (agriculture biologique certifié Ecocert), bien corsé, de couleur rubis, parfumé (violette, fruits mûrs, épices), gras, très équilibré, aux tanins savoureux, un vin à déboucher sur une pintade à la broche. Excellent Saint-Émilion GC Domaine du Haut-Patarabet 2005, au nez où prédominent la griotte, le cuir et les sous-bois, alliant rondeur et structure, tout en bouche, qui associe cette jolie structure à des notes finement boisées, un vin séducteur, de très bonne évolution. Goûtez leur Graves blanc l’Odyssée 2007, doté d’une étiquette épurée et élégante à la fois, tout en fruité, fin et suave à la fois. Beau rapport qualité-prix. À leurs côtés, ce Saint-Émilion Bio Clos Chante l’Alouette 2005. “Le vin de Clos Chante l’Alouette, poursuit François, offre au dégustateur toute la générosité d’un Saint-Émilion et une rondeur due à un raisin bien mûr, le fruit est bien présent, grâce à un travail au chai qui a su révéler avec finesse toute la générosité de ce millésime.” Il a raison puisque ce vin est coloré, bien typé, fin et corsé à la fois, finement épicé, un vin tout en bouche, harmonieux et puissant, à déboucher sur un confit de porc. Beau Margaux La Fleur Saint-Vincent 2005, parfumé, associant couleur et matière, très équilibré, aux tanins mûrs, au nez de cassis et d’épices, ample, très prometteur. À la suite, le Loupiac L’Or de Calydon 2005, bien structuré en bouche, avec des arômes très fins et rafraîchissants d’agrumes, de menthe, de miel, d’une belle persistance. “Par le passé, précise Claire Ouzoulias notre Loupiac n’avait pas de nom, nous lui en avons donné un et avons refait l’étiquette afin que celle-ci soit en harmonie avec le cru. L’ensemble reflète un vin et un packaging élégant et harmonieux.” Goûtez encore le Saint-Julien l’Inattendu 2006, d’une belle robe pourpre, très typé, qui allie finesse et concentration, au nez très intense (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée, un vin complexe, d’une belle finale, de garde. Deux magnifiques chambres d’hôtes tenues par Catherine Ouzoulias au Château Franc-Pourret vous offriront détente et bien être au cœur du vignoble.
Clos LABARDE

Clos LABARDE

(SAINT-ÉMILION)
Nicolas Bailly
Bergat
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 43 39
Télécopie : 05 57 74 40 26
Email : nicolasbailly.closlabarde@sfr.fr

Le vignoble (4,6 ha) est planté à l’est de Saint-Émilion, sur un coteau argilo-calcaire. Les méthodes de culture sont à l’ancienne : on pratique le labour et on n’utilise pas de désherbant, les vendanges sont faites manuellement, les grappes sont triées sur tapis et éraflées, le chai a été rénové, parfaitement équipé pour pratiquer des cuvaisons longues contrôlées par thermorégulation. L’élevage dure de 18 à 22 mois dans des barriques de chêne dont 1/3 renouvelé chaque année. Beaucoup aimé ce Saint-Émilion GC 2007, long en bouche, au nez légèrement épicé, finement tannique, avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et d’épices. Le 2006, au nez légèrement vanillé, allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, parfumé, chaleureux et corsé, exhalant au palais des notes de baies sauvages, de très bonne évolution. Le 2005, de couleur grenat intense, est charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, bien corsé, de garde. Le 2004, aux arômes de fruits mûrs (groseille, cerise) et d’épices, présente des tanins souples et bien présents à la fois, un vin de bouche chaleureuse. Le 2003 est un vin de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe. Le 2002, très parfumé, bien typé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois, est de très bonne bouche, à déboucher sur une entrecôte à la moëlle. Redégusté cette année, le 99 est un bel exemple de la typicité de ce cru et de son potentiel d’évolution : très parfumé (cassis, fraise des bois), d’une belle structure, ample et volumineux, aux tanins veloutés, bien charnu comme il se doit.

Château CLOS de SARPE

Château CLOS de SARPE

(SAINT-ÉMILION)
Sca Beyney
Place du 11 Novembre 1918
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 72 39
Télécopie : 05 57 74 47 54
Email : hotel@palais-cardinal.com
Site : www.clos-de-sarpe.com

Ce Saint-Émilion GC 2007 est concentré, aux tanins soyeux, au nez complexe (épices, fruits rouges frais...), alliant finesse et charpente, très séduisant, d’une belle structure, aux connotations de fruits, de cannelle et d’humus en bouche, prometteur. Excellent 2006, bien charpenté, corsé, distingué en bouche avec des nuances de fruits des bois et de fumé, au nez légèrement épicé, aux tanins bien présents et fondus à la fois, de très bonne évolution
MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement
comme un vrai magazine, en tournant les pages...

Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE !

Château SEGUINPESSAC-LÉOGNAN Château SEGUIN

Château SEGUIN

(PESSAC-LÉOGNAN)
Moïse Ohana et Jean Darriet
Chemin de la House
33610 Canéjan
Téléphone :05 56 75 02 43
Télécopie : 05 56 89 35 41
Email : chateau-seguin@wanadoo.fr
Site : www.chateau-seguin.com

Au sommet. “Ma volonté était de produire des vins de grande qualité, précise Moïse Ohana, président du groupe immobilier Foncière Loticis qui a investi dans Château Seguin en 1999. Nous avons enherbé les rangs de vigne, replanté une série de haies pour régénérer tout une faune autour du vignoble et limiter les prédateurs. Nous mettons l’accent sur le respect de la matière première, c’est pourquoi nous portons nos efforts dans les pratiques viticoles de façon à optimiser les potentialités du terroir...” Tous ces efforts se retrouvent dans ce superbe Pessac-Léognan rouge 2007, typé, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, cuir), associant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d’une finale très élégante et veloutée, d’excellente évolution. Le 2006 est remarquable, riche et généreux, bien corsé, de bouche ample légèrement épicée, aux tanins concentrés, à la fois fermes et soyeux, à dominante de pruneau et de cannelle, de bonne évolution, un vin à déboucher sur un magret. Le 2005, qui a bien mérité sa médaille d’Or à Paris, est de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de cassis et d’humus, ferme et persistant en bouche, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs, qui allie charpente et distinction, et demande encore un peu de patience. Savoureux 2004, au nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, mêlant puissance et finesse, un vin charnu, aux tanins riches, de belle évolution. Excellent Second Vin, l’Angelot de Seguin, au nez persistant (griotte, violette), très équilibré, aux tanins savoureux, un vin très agréable, qui bénéficie d’un remarquable rapport qualité-prix-plaisir.

Château CARBONNIEUXPESSAC-LÉOGNAN Château CARBONNIEUX

Château CARBONNIEUX

(PESSAC-LÉOGNAN)
Famille Perrin

33850 Léognan
Téléphone :05 57 96 56 20
Télécopie : 05 57 96 59 19
Email : info@chateau-carbonnieux.fr
Site : www.carbonnieux.com

Au sommet. Dégusté sur place, ce très savoureux Pessac-Léognan blanc 2008, riche, gras, très floral, très parfumé, d’une longue finale, avec des nuances de pamplemousse et de pain grillé. Le 2007, de robe scintillante et limpide, est remarquable, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, au nez persistant de fougère et d’acacia, d’une jolie rondeur. Le 2006, fidèle à lui-même avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, un vin classique, tout en bouche, avec ces nuances très spécifiques de poire et de verveine, mêlant suavité et finesse, d’une belle finale. Le Pessac-Léognan rouge 2007, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, est très équilibré, au bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, de bouche ample et fondue. Beau 2006, très typé, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées et réglissées, un vin où élégance, équilibre des tanins et persistance sont en harmonie, de bouche volumineuse, de garde. Le 2005 est de couleur grenat soutenu, d’une belle concentration, aux senteurs de fruits rouges mûrs (griotte, framboise) et d’épices, de bouche riche, tout en saveurs, un vin charnu et charpenté, de très belle garde. Le 2002 est de couleur rubis, très bien élevé, très équilibré, aux tanins bien fermes, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois. Le 2001, d’une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, est d’une très belle finale en bouche, d’excellente évolution. Remarquable 2000, de couleur profonde, alliant concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche. Le 99 est charpenté, élégant, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé, bien bouqueté, avec des notes de fruits mûrs (mûre...) et de cuir.
Château LUCHEY-HALDEPESSAC-LÉOGNAN Château LUCHEY-HALDE

Château LUCHEY-HALDE

(PESSAC-LÉOGNAN)
Direction : Jean Magne
17, avenue du Maréchal Joffre
33700 Mérignac
Téléphone :05 56 45 97 19
Télécopie : 05 56 45 33 79
Email : info@luchey-halde.com
Site : www.luchey-halde.com

Au sommet. Vous apprécierez comme nous l’avons fait ce Pessac-Léognan rouge 2007, de belle robe soutenue, un vin très fin, de bouche puissante et charnue, parfumé (griotte, humus...), ou l’intensité s’allie à la souplesse. Le 2006, avec un bouquet persistant et corsé marqué par les fruits rouges très mûrs, séduit par sa structure et ses tanins bien fondus, un vin tout en bouche, qui commence à s’ouvrir. Le 2005, de belle robe intense, mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces arômes caractéristiques d’épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins bien équilibrés, d’excellente évolution. “Le 2005 est un millésime où tous les cépages sont exceptionnels, précise le chaleureux Directeur, Jean Magne, que ce soit le Merlot, le Cabernet-Sauvignon, le Cabernet franc particulièrement, qui ont une élégance tout à fait extraordinaire. C’est un millésime aussi parfaitement réussi en blanc, c’est l’année où tout est bon, où tous les cépages étaient à leur apogée. Tous les cépages étaient présents dans l’assemblage du premier vin, tellement c’est bon !” Leur Pessac-Léognan blanc 2008 (vignoble de 4 ha, 50% de Sauvignon et 50% de Sémillon), ample, de robe dorée, d’une jolie finale aromatique, riche au nez, avec des notes de rose et d’aubépine, un vin élégant, de bouche riche. Le 2007 est excellent, au nez fleuri, avec des nuances de tilleul, suave et puissant, d’une belle persistance d’arômes. Ce 2007 est un beau millésime de référence pour notre appellation, poursuit Jean Magne. Nous avons pour ce millésime franchit les 12% de Petit Verdot dans l’assemblage, nous sommes le seul domaine à intégrer autant de Petit Verdot depuis 2002. Nous avons un terroir très chaud et ce cépage mûrit parfaitement à Luchey, contrairement au Cabernet franc qui fait un blocage provoqué par un stress et qui mûrit plus difficilement. Aux journées Portes Ouvertes, la clientèle a préféré le 2007 au 2006. De toutes manières, dans nos assemblages, les Cabernets sont dominants (55% minimum). Notre terroir est très drainant, très chaud, très précoce et favorable au mûrissement des raisins.” Le 2006 est suave, ample, un vin qui sent les fruits frais et le chèvrefeuille, de bouche souple, d’une finale persistante. Le 2005, aux notes de fruits blancs et d’agrumes mûrs, est vraiment charmeur. Très beau rapport qualité-prix-typicité.


Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

Château le TUQUET

(GRAVES)
Paul Ragon

33640 Beautiran
Téléphone :05 56 20 21 23
Télécopie : 05 56 20 21 83
Email : chateauletuquet@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauletuquet

Au sommet, également. Le Tuquet et son vignoble figurent déjà sur les cartes royales de belleyme au début du XVIIIe siècle. La chartreuse fut construite vers 1730 (façade sud de Victor Louis). Dans la première édition du Féret (Ch. Cocks 1868) Le Tuquet est classé premier vin de la commune de Beautiran, ce qui sera confirmé par les éditions successives jusqu'à aujourd'hui. A la fin du XIXe siècle, le domaine appartient à la famille du Père de Foucauld qui y séjournera à plusieurs reprises avant son départ pour le Maroc. Il a appartenu ensuite à une grande maison du négoce bordelais, puis fût racheté en 1963 par la famille Ragon, actuellement propriétaire. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. Superbe Graves rouge 2006, de couleur intense aux reflets noirs, un vin généreux, avec des senteurs de fruits rouges et d’épices, des tanins bien enrobés, très classique et vraiment réussi. Le 2005, charnu comme on les aime, gras, bien structuré, est complexe, avec ces connotations épicées, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante, de bouche fondue et parfumée. Remarquable 2004, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, un vin d’excellente évolution et d’une bonne longueur. Si vous en trouvez, le 2000 est remarquable, de robe grenat, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme, de garde. Le Graves blanc cuvée Spéciale 2009, bien typé par son Sémillon (95%), au bouquet de fleur d’acacia et d’agrumes, est un vin rond et persistant, harmonieux en bouche, d’une belle fraîcheur persistante, une belle réussite de ce millésime. Avec des arômes floraux et fruités intenses, le 2008 est subtil et puissant à la fois, un vin comme on les aime, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche.
Château TOULOUZE

Château TOULOUZE

(GRAVES DE VAYRES)
Évelyne et Alain Cailley
Rue de la Ruade - BP 28
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie : 05 56 30 87 29
Email : alaincailley@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateautoulouze
Site : www.chateauxcailley.com

Domaine de 48 ha dont 25 de vignes. Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIe siècle à l’emplacement d’un oppidum gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIe siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesse. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, de 10 à 15 ans. Coup de cœur pour leur Graves de Vayres rouge 2007 (75% Merlot et 25% Cabernets), riche en couleur comme en matière, au nez de fruits rouges à noyau et d’épices, avec une belle base tannique. Le 2006 poursuit son évolution, au nez complexe et subtil à la fois, avec des notes de sous-bois et de prune mûre, de bouche ample et dense. Superbe 2005, de robe soutenue, au nez très expressif de fruits, de bouche charnue, très équilibrée entre puissance et fraîcheur. Excellent Bordeaux Supérieur Château Le Maine Martin 2006 (65% Merlot, 20% Cabernet franc, et 15% Cabernet-Sauvignon), parfumé (cassis, fraise des bois), d’une belle structure, ample et volumineux, aux tanins fondus et veloutés, bien charnu comme il se doit. Le Bordeaux rosé Château Frégent est très agréable, alliant rondeur et nervosité, de bouche persistante. Excellent rapport qualité-prix-plaisir.

vins du siecle

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu