Avertir le modérateur
Pin it!

Dix jolis vins à prix canon pour le week-end

Dix jolis vins à prix canon pour le week-end

DOMAINE DU BARVY
BEAUJOLAIS-VILLAGES
Le Barvy ou "brevis" en patois, c'est la tige de bois ronde que portaient sur l'épaule deux hommes l'un derrière l'autre, à laquelle on suspendait la benne (à l'origine en bois pesant environ 80 kg) remplie des seaux de raisins vidés par les vendangeurs, pour sortir la récolte de la vigne. Propriété d'origine familiale depuis plusieurs générations de vignerons, qui a su se développer et s'enrichir en appellations et en couleurs (blanc et rosé), depuis sa création en 1982. Par suite d’acquisitions pour diversifier et améliorer notre gamme de vins, nous avons eu la possibilité au fil des ans d’ajouter au Beaujolais-Villages rouge et Brouilly déjà présents, le Côte de Brouilly en 1994 et le Beaujolais-Villages blanc en 2000. Le Domaine atteint ainsi 8 hectares répartis en 4 Appellations d’Origine Contrôlée. Autre date importante, en 1995 construction du cuvage actuel et création à l’étage d’un gîte rural, le premier nous permettant dans des locaux neufs et fonctionnels de vinifier désormais sur place l’ensemble de nos vignes, le second d'accueillir des hôtes sur le domaine et d'héberger nos vendangeurs en septembre. Depuis 2003, c'est Dominique qui s'occupe du domaine, une propriétaire-récoltante qui s’applique à faire des vins dans le respect de la tradition vigneronne, tout en bénéficiant des techniques modernes. Au cours des années à venir, nous aurons pour but de développer la qualité et la diversité de nos vins, en nous appuyant sur l’évolution des techniques de culture et de vinification tout en gardant le côté artisanal et traditionnel qui fait la fierté de notre profession. Une réussite, ce Beaujolais-Villages blanc 2007, classique et souple, tout en arômes, au nez complexe et puissant (acacia, poire), très bien équilibré. Savoureux Côte-de-Brouilly 2006, à réserver aux viandes en sauces et aux fromages. Plus complexe, le Brouilly 2007 fût de chêne, avec ses arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d’épices bien typique, est proposé à un prix particulièrement attractif.
Bannière
DOMAINE ALARY
COTES-DU-RHONE-VILLAGE CAIRANNE
Un domaine familial de père en fils depuis 1692, de 25 ha, composé de terres argilo-calcaires caillouteuses. C’est aujourd’hui Denis Alary qui dirige ce domaine à taille humaine, dont l’esprit vigneron a toujours été la base. La propriété se situe entièrement sur la commune de Cairanne, avec 3 terroirs différents qui permettent une subtilité dans les assemblages en fonction des millésimes. Les vins sont élevés dans le respect du terroir et de l’environnement avec des pratiques culturales très appropriées à la nature, en conversion bio depuis 2009. Vendanges manuelles, tri de la vendange à la vigne et à la cave, éraflage, pigeage. Élevage une partie en cuves et une partie en foudres et demi-muits... Excellent Cairanne rouge La Font d’Estevenas 2007, aux arômes de violette et de réglisse, avec des tanins présents et soyeux à la fois, un vin ferme et généreux. La Brunote 2007, de bouche structurée, d’une belle harmonie, est un vin aux arômes d’épices et de fruits noirs, bien équilibré. Le Cairanne blanc La Font d’Estevenas 2008, de bouche puissante, riche en bouquet, est très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, tout en rondeur. Très réussi, le Cairanne rouge La Grange Daniel 2008, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, avec cette bouche puissante, est un vin ferme et fruité comme leur Cairanne CDR-Villages La Jean de Verde 2007, d’une belle couleur grenat pourpre, riche et parfumé, aux connotations discrètes de fruits macérés et d’humus, harmonieux, bien charpenté, d’excellente garde.
DOMAINE DE LA PALEINE
CREMANT DE LOIRE
Les 32 ha du vignoble sont principalement plantés de Chenin et de Cabernet franc et son terroir est argilo-calcaire. Sous le domaine, 1,5 km de galeries creusées dans le tuffeau. Là, à 12°C, s’épanouissent tranquillement, à l’abri de la lumière, les vins de la Paleine. Les vignes sont enherbées afin d’inciter la vigne à plonger au plus profond du tuffeau. Cette roche calcaire unique est une véritable éponge, elle absorbe les excès d’eau l’hiver pour les restituer parcimonieusement lorsque la vigne en a besoin. C’est de là que vient la typicité des vins du domaine de la Paleine. Des vins structurés mais souples et fruités. Afin d’aller encore plus loin dans l’expression du terroir, l’utilisation de produits de synthèse est extrêmement limitée. La vendange se réalise aux 2/3 manuellement et s’effectue par tries successives pour les blancs. Patrick Nivelleau vinifie en cuves thermorégulées et l’élevage se fait pour partie dans des fûts de chêne selon les cuvées. Le remarquable cépage Chenin s’exprime à souhait et produit ici de grands vins blancs secs aux arômes de fruits frais, de fleurs et de noisette, ainsi que des Saumur brut. Le domaine de la Paleine fait partie de ces rares structures à taille humaine à élaborer elle-même ses méthodes traditionnelles et à les laisser s’affiner sur lattes durant 3 ans. Superbe Saumur rouge Moulin des Quints 2005, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l’humus, idéal sur un canard. Le Saumur blanc Domaine Molto Vivace 2006, de robe pâle, brillante et limpide, très agréable, associe la fraîcheur à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron. Il y a également cet étonnant Saumur blanc élevé en fûts Pamina 2001, richement bouqueté, tout en rondeur, de bouche fruitée, tendre et corsé à la fois, alliant saveur et distinction. Le Saumur blanc Multa Paucis 2004, au bouquet fleuri, avec ces notes d’amande et d’épices, alliant souplesse et structure, un vin puissant, d’une longue finale. À la suite, le Saumur rouge La Paleine cuvée de Printemps 2007, idéal sur des grillades et les rillons, ce Coteaux de Saumur 2005, à la robe intense, un vin ample au nez, qui allie structure et distinction, avec ces notes de pain grillé et d’agrumes mûrs bien spécifiques. Beau Crémant de Loire brut, de mousse légère, au nez de pêche, ferme et suave, très fin, persistant, tout en harmonie. Le Saumur brut rosé est savoureux, très bien équilibré, de mousse fine et persistante, d’une belle ampleur en bouche, tout en fruité et finesse, aux arômes de rose et de framboise, à ouvrir sur une tarte aux fruits.
millesimes
CHÂTEAU BECHEREAU
LALANDE-DE-POMEROL
Propriété familiale depuis le milieu du 19 ème siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 hectares dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint-Emilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol. Beau Montagne-Saint-Émilion cuvée Spéciale 2006, de belle robe pourpre, un vin riche et généreux, ferme, à dominante de petits fruits noirs et de cannelle, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Le 2005, charnu et concentré, est un vin riche en bouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de cassis, de truffe et d’humus, d’une grande harmonie, de garde. Le 2004 est un vin de robe pourpre, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et de cuir, bien corsé. Découvrez le Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2005, charpenté, aux notes de pruneau et de sous-bois, un vin puissant, de très bonne bouche, de fort bonne évolution, un vin qui s’accorde avec un rôti de veau forestière. Remarquable Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2005, élevé en fûts de chêne, médaille d’Or au concours de Bordeaux des Vins d’Aquitaine 2007, un vin parfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré. Le 2004, de très bonne base tannique, est riche et gras, de bouche ample et fruitée. Le 2003 d’une couleur profonde est classique, d’une grande subtilité, complet, aux tanins soyeux, d’une belle finale, de très bonne garde.

CHÂTEAU PONT LES MOINES
PREMIERES COTES-DE-BLAYE
Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. Le Premières-Côtes-de-Blaye rouge 2005 est d'un grand classicisme, de couleur pourpre, bien corsé mais très fin, avec des notes de mûre et de cassis, un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux, ce vin a reçu le prix d’Excellence au concours des Vinalies 2007.
DOMAINE ALINE ET REMY SIMON
VINS ROUGES DE SAINT-HIPPOLYTE
Après la reprise d’un vignoble familial ancestral et avec beaucoup de détermination et de volonté, la commercialisation de notre production a débuté au cours des années 1990. La plus grande partie de nos vignes se situent au pied du majestueux Château du Haut-Koenigsbourg. Avec 6 hectares de vignes et malgré la jeunesse de la maison, nous produisons principalement des vins à Haute Expression et nous alignons chaque année une vingtaine de cuvées grâce à un travail acharné et à des finitions soignées. Parmi un grand nombre de références, citons entre autres la gamme des Vieilles Vignes, l’ensemble de nos vins de terroir comme les BURGREBEN ou SILBERGRUB sans oublier notre fameux « ROUGE DE SAINT-HIPPOLYTE ». En 2003, nous avons fêté la naissance de notre dernière cuvée : « HARMONIE », un vin de table qui se décline en blanc ou rosé selon l’humeur. La typicité et la qualité de nos crus sont régulièrement récompensés dans différents concours et revues : Guide hachette, Prix d’Excellence, médailles…

Un domaine familial de 21 ha, dont certaines parcelles de vignes sont âgées de plus de 80 ans, exploité par Gérard et Bernard qui associent les usages traditionnels aux techniques modernes, grâce à leurs connaissances acquises en hauts lieux viticoles : Beaune, Macon et Bordeaux. Le domaine est implanté sur les meilleurs coteaux dominant la Loire, ce qui leur permet d'avoir des sols très représentatifs de la région : calcaire dur ou caillottes, argile à silex, terrasse sableuse et marnes kimméridgiennes, chaque sol apportant bien entendu une spécificité propre qui caractérise un vin possédant un terroir d'un autre qui n'en a pas. Leur Pouilly-Fumé cuvée Silex est vraiment superbe, associant complexité et finesse, au nez subtil où se retrouvent des notes de miel, de fleurs et d'épices, très marqué par ce sol qui lui confère ce goût minéral, d'une grande fraîcheur en bouche, un grand vin racé, très équilibré, puissant, ample et gras, de très bonne évolution. Le Pouilly-Fumé Coteau des Girarmes est remarquable, avec ces notes de fruits frais et de tilleul, un vin gras et parfumé, typé, ample et fruité, persistant. Membre des Vignerons Indépendants de France.
Le Domaine de Pialentou est situé sur les terrasses de la rive gauche du Tarn, à Brens, à deux pas de la charmante Cité Renaissance de Gaillac. Sur ces coteaux de galets, graves et boulbènes, exceptionnellement bien exposés, ses vignes jouissent d'un ensoleillement abondant et généreux. Depuis octobre 1998, le Domaine est la propriété de Jean et Kai Gervais. Après un important programme de modernisation, et avoir obtenu la Certification Qualenvi des Vignerons Indépendants en 2002, le Domaine a demandé en 2007 sa reconversion en Bio. On y goûte par exemple ce remarquable Gaillac Les Gentilles Pierres rouge, de robe grenat brillant, très fruité, très parfumé (mûre, épices, humus...), aux tanins très équilibrés, riche et souple, tout en bouche, le Gaillac Les Gentilles Pierres blanc sec (Sauvignon), rond et franc, au nez de fleurs et de fruits frais, très agréable, tout en finesse, de bouche persistante, un vin d'une belle harmonie en bouche comme cet autre Gaillac blanc, pur Mauzac, très bien élevé en barriques. Très agréable rosé, à la fois sec et friand, agréable à boire bien frais. Exceptionnel rapport qualité prix typicité.

En 1982, Daniel Laurent reprend l'exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu'une infime partie de sa récolte en champagne qu'il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l'automne 1982, il décide de produire son propre Champagne, avec l'aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle "Champagne Laurent-Gabriel". Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L'exploitation est très modeste, 2, 5 ha de vignes qui produisent environ 18000 bouteilles de Champagne par an. Les vignes sont situées sur deux terroirs 90% à Avenay Val d'Or classé 1er Cru et Avize classé Grand Cru. Goûter leur excellent Champagne brut cuvée Prestige, typé comme nous les aimons, parfumé et persistant, alliant finesse et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle. Joli Champagne brut Carte d'Or, de robe soutenue, très fruité, très abordable.

CRU LAMOUROUX
JURANÇON
Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. Les vendanges de raisin rouge débutent vers la 2e semaine d’octobre. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, grande maîtrise des températures…). Les vins sont ensuite élevés en cuves Inox pour les vins secs ou en barriques de chêne pour les autres. Certaines cuvées restent entre 1 an (cuvée Amélie-Jean) et 2 ans (cuvée Nathalie) en vieux fûts. Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2003, en hommage à leurs parents, est un vin gras et parfumé, au nez de petits fruits cuits, subtil en bouche, de jolie robe brillante, tout en onctuosité, tout en complexité d’arômes, à déboucher sur une volaille ou un poisson en sauce. Le 2001 poursuit sa très belle évolution, avec des notes caractéristiques de fruits confits, très onctueux en bouche. Le 2000 est dans la lignée, un vin où s’entremêlent des nuances de miel, de fruits confits et de brioche, d’une douce onctuosité, avec ses notes en bouche caractéristiques de noisette et de miel, alliant souplesse et structure. Le Jurançon cuvée Nathalie est très bien élevé 2 ans en fûts de chêne, d’une belle couleur, aux nuances envoûtantes d’abricot confit, d’une grande persistance aromatique, allie charme et puissance. Le moelleux 2004 de jolie robe dorée intense, avec des notes de petits fruits secs et de brioche, tout en persistance au palais, associe finesse et ampleur, très agréable sur un dessert. Leur Jurançon sec, de bouche ample, sent la noisette, vif et rond à la fois, avec ce côté minéral agréable en finale. Le Béarn rouge et le rosé sont des vins typés et fruités qui se dégustent sur des magrets ou des paellas.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu