Avertir le modérateur

  • Pin it!

    La race des Coteaux du Languedoc

    409.jpgL’appellation (depuis 1985) s’étend sur 9 700 ha le long du littoral méditerranéen de Narbonne à l’ouest aux confins de la Camargue à l’est et s’appuie aux contreforts de la montagne Noire et des Cévennes. Faugères, Saint-Chinian et Clairette du Languedoc sont reconnus comme cru, avec leur décret spécifique. La géologie est constituée surtout de calcaire dur des garrigues et de sols schisteux, mais aussi de graves calcaires apportées par d’anciens bras du Rhône. Cépages principaux pour le rouge et le rosé : Grenache, Syrah et Mourvèdre (50 % minimum) aux côtés du Cinsault et du Carignan. Pour le Pic Saint-Loup : Syrah, Grenache, Mourvèdre (90 % minimum). Pour la Clape : Syrah, Grenache, Mourvèdre (70 % minimum). Pour le blanc : Grenache, Clairette, Bourboulenc, Picpoul, Roussane, Marsanne et Rolle. Pour le Picpoul de Pinet : 100 % Picpoul.


    Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER DES VINS en cliquant sur le nom

    Château d'ANGLÈS
    Domaine la CROIX CHAPTAL
    Domaine de FAMILONGUE
    Domaine GUIZARD
    Domaine Virgile JOLY
    Château des LÉGENDES
    Château MIRE-L'ÉTANG
    Domaine de NIZAS
    MAS DU NOVI
    Domaine des SAUVAIRE
    Les Vignerons du SOMMIEROIS

     

    Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


    Guide des vins
    Guide des vins

  • Pin it!

    MEDOC : le top vins et les mets

     

    2003.jpgLa simple évocation des régions landaise et bordelaise met nos papilles gustatives en état d’alerte. Nous sommes prêts à succomber à une bonne tranche de foie gras agrémentée d’une bonne bouteille. Eh oui, il n’y a pas que ces mets réputés à juste titre, il y en a d’autres : l’agneau de Pauillac, celui du Béarn, les poulets et canards de Barbarie des Landes, les bovins provenant du Béarn, les oies et le petit gibier, grives, ortolans, palombes, lapins de garenne, sans oublier le porc qui, comme vous le verrez plus loin, est utilisé sous forme de jambons principalement dans les Pyrénées et le Périgord.

    En dehors des foies gras d’oie et de canard au demeurant succulents, relevons comme autres spécialités le cou d’oie farci, les confits d’oie du Périgord, ceux de canard du Lot-et-Garonne, de nombreux jambons, dont le fameux jambon de Bayonne, les andouillettes du Béarn et du Périgord. Cette dernière se différencie de la précédente par sa préparation : on utilise une partie de l’estomac qui la compose hachée, l’autre partie étant coupée en fines lanières. Dans le Béarn, en revanche, l’andouillette est essentiellement composée de lanières de panse de porc. Cette région culinaire n’a pas oublié la recette du boudin, avec une particularité, celui de Quercy préparé à base d’orange.

    Dans le Bordelais on trouve également les grattons, morceaux de porc confits dans la graisse. Cette spécialité se retrouve en Périgord, où ils sont appelés grillons. Les tripes sont également fort appréciées dans ces régions. Goûtez celles produites dans le Bordelais, au sauternes ; d’autres au safran que l’on trouve dans le Quercy, ou liées au jaune d’œuf à Tarbes. Le gras-double n’est pas non plus oublié et chaque région a ses propres accommodements. A Bayonne on lui rajoute du jambon, des poireaux, tomates, et autres légumes, le tout relevé de piment rouge. A Bagnères-de-Bigorre, les tripes sont mélangées aux abats de veau et sont présentées sous forme de tresses, d’où leur nom de « trescats ». Cette région est riche en spécialités charcutières, ainsi trouve-t-on de l’« ambote gascone » composée de poumons, foie, cœur, ris d’agneau mis à cuire avec du vinaigre, des épices, des câpres et des cornichons. Une autre spécialité typique, l’« amanguette » des Landes, est composée d’abats de pieds de mouton qui cuisent dans le gras du jambon. Une recette qui allie bon mets et bon vin : les « abignades de la Chalosse », boudins d’oie mijotés dans le vin rouge.

    Quant aux poissons, ils ne sont pas réellement exempts de cette tradition culinaire. Outre la baudroie, le mulet, le merlu, la morue, c’est surtout le thon qui remporte tous les suffrages. Et principalement à Saint-Jean-de-Luz où l’on pratique la pêche thonaire. Un pêcheur guette sur une hauteur l’arrivée d’un banc de thons, le signale aux bateaux mis en attente. Ceux-ci entourent alors le banc, déploient leurs filets et poussent les poissons vers la rive où ils sont harponnés.

    Arcachon est réputé pour ses huîtres, c’est le fief de la région. Les amateurs peuvent venir en déguster même en dehors des mois autorisés, c’est-à-dire les mois en « R ». Cette région regorge de rivières, il est donc bien naturel que les poissons d’eau douce aient leur place dans la tradition culinaire. On y trouve des saumons, murènes, carpes, anguilles, sandres, brèmes, aloses, sans négliger les gardons, goujons, vairons et la lamproie qu’il est agréable de déguster « à la bordelaise ».

    Guide du terroir
    Guide du Terroir

    Si les vins du Médoc sont réputés, ce n’est pas pour être des vins intouchables à cause de leur Prix ou des micro-cuvées qui n’existent que pour rafler de bonnes notes à des concours et ne correspondent plus à la grande tradition médocaine. Ces pratiques sont une honte pour la majorité des grands vins de la région, qui sont des vins fermés dans leur jeunesse, typés par leur terroir, et qui demandent d’évoluer dans le temps pour s’exprimer, en fonction de chaque millésime, respectant ainsi la nature. La force du terroir est la base de tout. Les autres sont sans intérêt, et les Prix sont souvent déments.

    Guide des vins
    Guide des vins

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en BLEU)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    LATOUR
    MOUTON-ROTHSCHILD
    MONTROSE
    CALON-SÉGUR
    CLERC-MILON
    GRAND-PUY-LACOSTE
    PICHON-COMTESSE
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    LAFITE
    MARGAUX
    LÉOVILLE-BARTON
    BRANE-CANTENAC
    LANGOA-BARTON

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    BATAILLEY
    BEAU SITE
    HAUT-BATAILLEY
    LA GALIANE
    LYNCH-BAGES*
    MALESCOT-SAINT-EXUPÉRY
    PONTET-CANET
    RAUZAN-SÉGLA
    TALBOT
    TRONQUOY-LALANDE*
    LA BÉCASSE
    FONBADET*
    FONTESTEAU
    FOURCAS-HOSTEN
    (PICHON-BARON)
    PEZ*
    PREUILLAC
    (BEYCHEVELLE)
    BROUSTERAS
    ESTEAU*
    HENNEBELLE
    LESTAGE-DARQUIER*
    LE MEYNIEU*
    LA PEYRE*
    POUJEAUX
    ROQUEGRAVE*
    TAFFARD DE BLAIGNAN*
    CASTÉRA
    (DACHER de DELMONTE*)
    HAUT-BELLEVUE*
    PONTAC-LYNCH
    TOUR MARCILLANET
    BÉJAC-ROMELYS
    BOIS CARRÉ*
    COUDOT
    LES MOINES*
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    CLAUZET
    DESMIRAIL*
    HAUT-MARBUZET
    MALLERET
    (RAUZAN-GASSIES)
    TOUR DE BY
    ARGILUS DU ROI
    DOYAC
    FOURCAS-DUPRÉ
    (GRUAUD-LAROSE)
    LAMARQUE
    MAUCAILLOU
    MURET
    (SOCIANDO-MALLET)
    TOUR-DU-ROC
    LE BOURDIEU
    (GLORIA)
    HANTEILLAN
    LISTRAN
    PATACHE D'AUX*
    BOIS DE ROC
    GRAVIERS
    PANIGON
    (PHÉLAN-SÉGUR)
    PLANTIER ROSE*
    POMYS
    REYNATS
    SAINT-AHON*
    (SIGOGNAC*)
    SOULEY-SAINTE-CROIX
    BEAUVILLAGE*
    CHALET DE GERMIGNAN*
    (LAULAN-DUCOS*)
    LESTRUELLE*
    MAZAILS*

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    DOMEYNE
    GRAVES DE LOIRAC
    HAUT-BRISEY
    LA TESSONNIÈRE*
    TOUR DU GOUA*
    VIEUX GADET*
    (CAPDET)
    ESCOT
    LAUGA
    SIORAC
    (TOUR DES TERMES)
    LE BEYAN*
    (LABADIE*)
    LAGORCE BERNADAS
    (SAINT-AUBIN)
    BÉHÈRÉ
    (CARCANNIEUX)
    DUPLESSIS
    FERRÉ
    LALANDE
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    AGASSAC
    (CARONNE-SAINTE-GEMME)
    (FOURCAS DUMONT)
    GRANGES D'OR*
    LACOMBE-NOAILLAC
    NOAILLAC
    POMEYS
    (SÉRILHAN*)
    (TOUR DE PEZ)
    (BALAC*)
    (DONISSAN)
    GOBINAUD
    GRAND BRUN
    (PEYREDON-LAGRAVETTE)
    LE TEMPLE*
    (HAUT-DURIEZ)
    LANESSAN
    LARRIVAUX*
    MICALET*
    SIRAN
    TOUR CASTILLON
    DUTRUCH-GRAND-POUJEAU
    FONRÉAUD
    HAUT-BLAIGNAN
    (GARANCE HAUT-GRENAT)
    (SÉNILHAC)
    (VIEUX CHÂTEAU LANDON)

     

  • Pin it!

    PROVENCE ET CORSE : LES TROIS COULEURS VALENT LE DÉTOUR 

     

    2021.jpgDe Bandol à Taradeau, de Cassis à Saint-Rémy-de-Provence, de Saint-Etienne-du-Grès à la Corse, dans les trois couleurs, les amateurs savent, comme nous, que l’on élèvent des vins chaleureux et typés, du plus souple au plus puissant, du plus frais au plus suave, qui méritent beaucoup mieux que les stéréotypes habituels.Ces vins -les meilleurs- font donc aussi partie des grands vins de France et notre Classement les met à l’honneur comme il se doit !

     

     

     

    Les meilleurs Vignerons de Provence et de Corse

    Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur

    Georges Delille (Terrebrune)
    Jean-Luc Dumoutier (Olivette)

    Prix d’Excellence


    Satisfecits

    Famille Colomb (Oullières)
    Jean-Louis Masurel (Trians)
    Famille Sumeire

    Lauréats

    Michel d'Espagnet (Pourcieux)
    Famille Garcia (Cancerilles)
    Famille Leuschner (Grand Fontanille)
    Sophie Moquet (Crémade)
    Guillaume Reynier (Val de Caire)
    Alain de Welle (Pinchinat)

    Espoirs

    Éric Poli (Alivu)

     

  • Pin it!

    Ce que vous devez savoir sur les meilleurs vins typés de Saint-Emilion

     

    894.jpgOutre un Classement “officiel” qui fait plutôt sourire, faisant “monter” certains crus pour le moins incongrument et discréditant d’autres (Guadet, Faurie, Cadet-Bon, Lamarzelle, Petit Faurie de Soutard, La Tour du Pin Figeac...) qui ne le méritent vraiment pas, on ne peut aussi qu’être déçu par des vins totalement “fabriqués”, vinifiés par ceux qui croient avoir la “science infuse” et veulent nous faire croire qu’en mettant un vin “200 % en barriques neuves” ou en multipliant les manipulations œnologiques, les concentrations et des “essais”, on sait faire du vin ! Ceux-là se moquent des amateurs et des autres vignerons de l’appellation que nous défendons,qui savent très bien s’il faut mettre 10 %, 20 %, 30 %, 50 % de leurs vins en barriques neuves, ou moins, ou plus, selon la force du millésime et la structure du vin. On ne fait du bon vin, et a fortiori un grand cru, que sur des terroirs propices, de la “crasse de fer” aux argiles profondes, assortis de dépôts marins ou d’alios. Gare à certains prix, totalement injustifiés.

    Côté millésimes, à Saint-Émilion, le 2009 est superbe, le 2007 est très classique et charmeur. Beaux millésimes 2008 (un ton en-dessous), 20062004 et 2001, éclipsés à tort par les 2005 et2003. Quelques crus ont remarquablement réussi le 2003, d’autres beaucoup moins, notamment ceux qui sont trop “confiturés”. Débouchez les millésimes 2000 à 1990 en ce moment, et notamment le grandissime 1995. Certaines bouteilles de 1994 et 1993, notamment, sont surprenantes d’évolution. Voir la VINTAGE CODE

    SAINT-EMILION

    Pour s’y retrouver, notre Classement est donc devenu “la” référence en la matière. Ici, quelque 1 000 crus s’échelonnent du Premier Grand Cru classé à la simple AOC Saint-Émilion, en passant par le Grand Cru classé et le Grand Cru (5 500 ha environ).

    Classement Saint Emilion

    Classement Saint Emilion Satellites

    Voici ce qu’il faut retenir :

    Le secteur le plus simple à définir, historiquement et géologiquement, c’est celui du plateau qui culmine à quelque 100 m d’altitude, caractérisé par des coteaux et des pentes aux expositions variées et aux sous-sols tout aussi variés (dépôts marins et continentaux, calcaires marins à astérie, molasse…), qui font la diversité de son terroir et la typicité de chaque cru. C’est le territoire du château Ausone qui domine la côte de Saint-Émilion en regardant la plaine, issu d’un sous-sol de molasses et de sables éoliens.

    Le deuxième secteur est celui qui se rapproche de Pomerol. Ici, les châteaux possèdent leur propre personnalité, et les sols sont des graves profondes, plus ou moins riches en argiles, en silices et en sables selon les sols, en alios en sous-sols.

    Le dernier secteur s’étend sur la plaine de la Dordogne, autour de Libourne (les sables), des communes de Vignonet et de Saint-Sulpice-de- Faleyrens, des territoires issus de formations alluviales qui se trouvent de l’autre côté de la nationale Libourne-Castillon, où les sables sont également omniprésents, avec des graviers. On y fait généralement des vins plus souples, l’exception confirmant bien évidemment la règle.

    Accédez directement aux commentaires de dégustation du GUIDE DES VINS en cliquant sur le nom

    Château BALESTARD la TONNELLE
    Château BÉARD LA CHAPELLE
    Château TROTTE VIEILLE
    Château CANTENAC
    Château LA CLOTTE
    Les Vignes Olivier DECELLE
    Château FONROQUE
    Château La GARELLE
    Château GESSAN
    Château HAUT-ROCHER
    Château HAUT-VILLET
    Château LAROQUE
    Château MANGOT
    Château la MARZELLE
    OUZOULIAS et Fils
    Château PETIT MANGOT
    Château PIGANEAU
    Château CLOS DES PRINCE
    Château PUY-RAZAC
    Château ROC de BOISSEAUX
    Château LA TOUR DU PIN FIGEAC
    Clos TRIMOULET
    Château VIEUX-POURRET

     

    LUSSAC-SAINT-EMILION

    Établi sur 1 490 ha, le vignoble de Lussac-Saint-Émilion se caractérise par la variété de ses paysages et la diversité de ses sols : argilo-graveleux dans les vallons, sablo-argileux sur les plateaux, argilo-calcaires à flancs de coteaux. Sur ces terrains bien drainés et exposés, 215 propriétaires et récoltants totalisent une production moyenne annuelle de 69 000 hl. Le Merlot représente 65 % de l’encépagement du vignoble, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet-Sauvignon (15 %).

    Vignobles Jean BOIREAU
    Château LA CLAYMORE
    Château de La GRENIÈRE
    Château TOUR DE GRENET

     

     

    MONTAGNE-SAINT-EMILION

    Avec ses 250 propriétés, et une surface d’exploitation inférieure à 5 ha, cette appellation témoigne d’une viticulture totalement orientée vers la qualité. Le vignoble (1 570 ha) s’inscrit dans le prolongement géographique de ceux de Pomerol et de Saint-Émilion. Les sols y sont argilo-calcaires ou limono-argileux sur le plateau et les coteaux. Le Merlot dominant (70 %) est complémenté de Cabernet franc, de Cabernet-Sauvignon et parfois de Malbec. Saint-Georges représente 190 ha environ.

    Château la GRANDE-BARDE

    Château JURA-PLAISANCE

    Château VIEILLE TOUR MONTAGNE

    VIEUX CHÂTEAU CALON

    Château VIEUX MONTAGNE

    PUISSEGUIN-SAINT-EMILION

    Le vignoble de Puisseguin-Saint-Émilion s’étend sur 750 ha de collines arrondies. Il conjugue les atouts d’un microclimat sec, attesté par la présence de nombreux chênes verts, d’expositions sud dominantes et de sols argilo-calcaires où la vigne peut s’enraciner profondément. 130 viticulteurs, dont une cinquantaine de coopérateurs, y totalisent une production annuelle de 40 000 hl. Le Merlot représente 70 % de l’encépagement du vignoble, aux côtés du Cabernet franc (20 %) et du Cabernet- Sauvignon.

    Château BEAUSÉJOUR

    Château Le BERNAT

    Château CHENE-VIEUX

    Vignobles DELPIT

    Château HAUT-SAINT-CLAIR

    Château VAISINERIE

    SAINT-GEORGES-SAINT-EMILION

    Le vignoble de Saint-Georges bénéficie d’une belle exposition, le versant nord de la colline étant orienté sud-sud-ouest, et sa situation de pente le fait bénéficier d’une régulation hydrique naturelle. Le sol argilo-calcaire incite chaque cep à aller puiser en profondeur les arômes les plus secrets. Sur ces sols, plein sud, le Merlot s’est naturellement imposé (70 à 80 %), avec sa faculté de développer des tanins soyeux beaucoup plus que sur des graves.

    Château TOUR du PAS SAINT-GEORGES

    Château MACQUIN

     

     

    Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché

    ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

     

    mini-gdv.jpg

    Guide des vins

     

  • Pin it!

    Beaujolais : les meilleurs vignerons de l'année

    La géographie du vignoble beaujolais

    L’appellation concerne en tout 72 communes et deux grandes zones la composent :

    - La première, située au sud du vignoble, s’inscrit globalement dans un quadrilatère dont les sommets sont Chazay-d’Azergues, Pontcharra-sur-Turdine, Chamelet et Ville franche ; elle est traversée, dans sa partie sud, par l’Azergues et ses nombreux affluents, le plus important d’entre eux, le Soanan, rejoint l’Azergues aux ponts Tarrets. Au sud-ouest (entre Soanan et Azergues), les coteaux s’adossent à une petite chaîne de sommets dont le plus avancé est le mont Chatard (701 m).

    Au nord-est de l’Azergues, les crêts Rémont puis une succession de sommets s’étageant entre 650 et 800 m constituent l’arête principale d’où descendent les coteaux dont les pentes s’étalent en éventail en direction du val de Saône et jusqu’à Villefranche. Une chaîne de crêtes nord-sud (Charnay-Pommiers), parallèle au val de Saône domine (350 à 400 m) un magnifique paysage de collines couvertes de vignes. Le sol est constitué de dépôts sédimentaires argilo-calcaires qui datent de l’ère secondaire ; on y trouve des roches variées, grès, calcaire blanc, calcaire à gryphées, pierre dorée. Les calcaires et leurs sols argileux ou caillouteux donnent des terres gardant l’humidité et la fraîcheur. L’épaisseur du sol est faible (quelques dizaines de centimètres) et les cailloux nombreux. Les sols sont souvent riches en calcaire. Ce sont des terres peu profondes, qui alternent avec les terres gréseuses.

    - La seconde zone s’étire en direction du nord, en une bande presque continue, depuis Villefranche jusqu’à la Saône-et-Loire, sur les premiers coteaux, longeant la vallée de la Saône. Les sols sont essentiellement constitués d’alluvions déposées au cours des ères tertiaires et quaternaires et, dans les parties les plus hautes, de déchets d’érosion provenant des zones supérieures (roches métamorphiques délitées et pourries). Ces cailloutis, argileux et non calcaires, forment des terres à vignes très caillouteuses en surface et argileuses en profondeur.

    Les pentes sont très faibles et le sol facile à travailler. Elles se rapprochent des terres argileuses du secondaire. Les terrains argilo-calcaires de la partie sud de l’aire d’appellation sont des terrains plutôt froids, ne favorisant pas la maturation précoce des raisins, les vendanges ne s’y font pas très tôt ; les vignes des bas de coteaux à proximité du val de Saône, cailloutis alluviaux mêlés d’argile, sont plutôt précoces pour la maturation.


    Top Vignerons Région Beaujolais

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur

    Émile Chavagnat-Laneyrie
    Pierre David
    Jean-Pierre Mortet

    Prix d’Excellence

    Satisfecits

    Alain Dardanelli (Bel Avenir)
    Jean-Paul Guignier
    Famille Jomain (Puits du Besson)
    Famille Rosier (Chatelard)
    Famille Tavian

    Lauréats

    Famille David-Beaupère

    Espoirs

    Famille Chatelet
    Gérard Sambin
  • Pin it!

    Vins de Graves : ceux qui comptent et les autres

    231-2.jpgPour les Graves, il existe une variété importante de styles de vins. Cela va des crus réellement (et historiquement) exceptionnels, issus des territoires de Pessac, Martillac ou Léognan, mais aussi ceux de Podensac ou Portets, certains d’entre eux, dans les appellations Pessac-Léognan comme dans celle des Graves, bénéficiant d’un remarquable rapport qualité-prix-plaisir, d’autres crus atteignant des prix difficilement cautionnables. C’est évidemment le berceau des grands vins blancs de la région bordelaise.

     

    LE TERROIR DE PESSAC-LÉOGNAN

    Le 9 Septembre 1987, un décret reconnaissait l'Appellation d'Origine Contrôlée Pessac-Léognan. L’appellation représente un quart de la superficie des Graves. Depuis 20 ans, les viticulteurs ont fait passer leur surface globale de 550 ha à 1 200 ha.

    Le terroir se compose de terrasses construites par la Garonne lors des grandes crues millénaires qui ont apporté une grande variété de débris caillouteux, venus parfois de très loin, notamment des Pyrénées; ces débris caillouteux multicolores, usés au point d’être polis, voire luisants après la pluie, sont plus ou moins enrobés de terre ou de limon. Les Graves de Pessac-Léognan reposent donc sur un sous-sol d’argile, de sable, d’alios, de calcaire et de faluns. Elles sont témoins des cours anciens de la Garonne, mis en place depuis la fin de l’ère tertiaire puis durant le Quaternaire au fur et à mesure que passaient les époques glacaires. Ces graves, composées de graviers, galets roulés par les eaux, ont une épaisseur variant d’une vingtaine de centimètres à trois mètres et plus. La variété du cailloutis est exceptionnelle avec des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et roses, des jaspes, agatoïdes, silex et lydiennes... savant mélange harmonieux et chatoyant. Réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire, la grave redistribue progressivement la chaleur sur les grappes. Inscrits dans un relief mamelonné, les dépôts de graves forment des croupes particulièrement bien dessinées dans le paysage, bénéficiant d’une excellente exposition avec des pentes toujours assez fortes pour assurer un drainage naturel. Ce drainage est renforcé par un réseau hydrographique important de petits cours d’eau et d’affluents de la Garonne.

    LE TERROIR DES GRAVES

    Vignoble de clairière, au milieu des forêts protectrices, entre Garonne et plateau landais, les Graves sont situées sur une large bande de terre de 55 km de long sur 10 de large, longeant la rive gauche de la Garonne, entre le nord de Bordeaux et le sud de Langon. Le terroir des Graves se compose principalement de terrasses construites par la Garonne lors des grandes crues millénaires. Celles-ci ont charrié une grande variété de graviers, de galets fluviaux ou glaciaires roulés dans les eaux, de débris caillouteux de taille et de couleurs fort différentes. Réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire, la grave réchauffe le raisin à la saison venue, contribuant ainsi à la parfaite maturité des grappes. Ces cailloux silicieux (Graves venant des Pyrénées ou de l’ancien lit de la Garonne) reposent en couches parfois profondes (de 50cm à 3m de profondeur) sur un sous-sol très divers : d’abord une base de calcaire, c’est-à-dire des roches à astéries, marquées par les traces anciennes de coquillages (terre idéale pour les vins rouges); puis une couche d’argile, plus ou moins imperméable, où la vigne trouve un peu d’humidité, mêlée par endroit d’alios, un sable durci par un ciment ferrugineux noirâtre (favorable aux vins blancs). Les terrasses en gravières, bien exposées, que l’on doit au fleuve, ont été entaillées par les petits affluents de la rive gauche. Ceux-ci ont sculpté le pays en croupes harmonieuses séparées par de petites vallées. Le plateau des Graves est une succession d’ondulations topographiques dont le drainage naturel est excellent pour la vigne. Les Graves sont à l’abri de la forêt des landes girondines, leur frontière naturelle à l’ouest. La forêt de pins protège le vignoble et fait écran contre les grosses intempéries. La Garonne, toujours à moins de 10 km des pieds de vigne, joue un rôle prépondérant.

    LES MEILLEURS VINS DE GRAVES ET DE PESSAC-LEOGNAN

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    HAUT-BRION (PL) (b)
    LA MISSION HAUT-BRION (PL)
    HAUT-BAILLY (PL)
    SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)
    D'ARDENNES
    GRAND BOS
    GRANDMAISON (PL)
    MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
    TOURTEAU-CHOLLET (b)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CHEVALIER (PL) (b)
    CARBONNIEUX (PL) (b)
    LATOUR-MARTILLAC (PL) (b)
    BROWN (PL) (b)
    CHANTEGRIVE (b)
    LUCHEY-HALDE (PL)
    DE MAUVES (b)
    RAHOUL
    SEGUIN (PL)
    SOLITUDE (PL)
    LE TUQUET (b)



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    (FIEUZAL (PL))
    HAUT-CALENS
    HAUT-LAGRANGE (PL)
    HAUT-PLANTADE (PL)
    MIREBEAU (PL)
    PICQUE-CAILLOU (PL)
    ROUGEMONT
    SAINT-AGRÈVES
    (GAZIN-ROCQUENCOURT (PL)*)
    LAFARGUE (PL)
    LE PAPE (PL)*
    PEYREBLANQUES*
    CALLAC
    (MALLEPRAT (PL))
    (TRIGANT (PL)*)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    TOULOUZE (Graves de Vayres)*
    D'ARRICAUD
    BLANCHERIE
    BRONDELLE (b)
    PIRON
    ROSE SARRON
    SAINT-ROBERT
    (BOUSCAUT (PL))
    (COUHINS (PL))
    GRAND ABORD*
    SANSARIC
    CAILLOUX DE VALGUY
    CALENS*
    GRAVIÈRES

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    ARGUIN
    (CABANNIEUX)
    MAGNEAU (b)*
    LA MOURASSE*
    (BEAUREGARD-DUCASSE*)
    BEAUSITE*
    (CAZEBONNE)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    BICHON-CASSIGNOLS
    (HAUT-SELVE)
    QUEYRAT
    (NAVARRO)
    TOUR BICHEAU*
    LE BOURDILLOT*
    LES CLAUZOTS
    (GAILLAT)

     

     

  • Pin it!

    LE CLASSEMENT DES MEILLEURS BORDEAUX SUPERIEURS

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSES

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    BÉCHEREAU
    BOSSUET
    BRAN DE COMPOSTELLE
    CRAIN
    LISENNES
    PARENCHÈRE
    THURON
    BELLEVUE-FAVEREAU
    BOIS NOIR
    BRAGUE (BX)
    CANTEMERLE
    LE GRAND VERDUS
    PIERRAIL
    PIOTE
    GADRAS (BX)
    GRANDE CHAPELLE
    HAUT-CRUZEAU
    LAGRANGE LES TOURS
    LESTRILLE CAPMARTIN
    PANCHILLE
    PASCAUD
    PEYFAURES
    LA VIEILLE TOUR
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    BOUTILLON
    CORNEMPS
    DUCLA
    GASSIES-GAUTEY (BX)
    GAYON
    LAUBERTRIE (BX)
    LUGAGNAC
    SIRON
    AUX-GRAVES -DE-LA-LAURENCE
    BERNADON (BX)
    BONHOSTE
    CHATAIGNERAIE
    ENTRE-DEUX-MONDES
    GABACHOT
    LAJARRE
    LAUDUC
    MALEDAN
    PENIN
    PERAYNE
    PRIEURÉ MARQUET*
    BLANCHET
    BELLE GARDE
    BRAS D'ARGENT
    (FERRAN (Bx))
    TUILERIE du PUY

    CLASSES

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    (ELIXIR de GRAVAILLAC*)
    (HAUT MALLET*)
    (TROCARD*)
    CAZENOVE*
    FRACHET
    GALAND
    LA GALANTE
    CANET (BX)
    COMMANDERIE DE QUEYRET
    HAUT-BRANA
    LAMOTHE VINCENT
    L'HERMITAGE
    LAVILLE
    (SÉNAILHAC)
    VRAI CAILLOU
    BOUILLEROT
    LA CAPELLE
    (DENIAS (BX))
    (CROIX DE ROCHE*)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CROIX QUEYNAC
    FONTENILLES (BX)
    FONT-VIDAL (BX)
    GRAND-MONTEIL*
    LES MARÉCHAUX (BX)
    FRANQUINOTTE (BX)
    LE MAINE MARTIN
    VIEUX CARREFOUR*
    FARIZEAU (BX)
    CAVE DE GÉNISSAC
    HAUT-NADEAU
    LASCAUX
    MAISON NOBLE
    La MARÉCHALE
    BRANDE-BERGÈRE*
    FAURES (Bx)*
    (L'ESCART*)
    (SAINT-SEURIN-LEVIAC (Bx)*)

    Guide des vins
    Millesimes

    TROISIEMES GRANDS VINS CLASSES

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    (MAUBATS)
    (PEYAU)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    BOUCHET (BX)
    UNION DE LUGON

     

     

     

     

     

    Choississez une région pour voir un autre classement :

    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu