Avertir le modérateur

  • Pin it!

    L'encyclopédie mondiale du vin / Aujourd'hui : P comme Paillon, Passito, Puttonyos, Portalegre ou Piémont...

    PAARL
    Afrique du Sud. La ville se situe à l’intérieur des terres, à l’est du Cap. C’est le centre de quelques-uns des bons blancs de cette province.

    PACHERENC-DU-VIC-BILH
    Une appellation confidentielle du Sud-Ouest de la France qui produit surtout des vins secs, assez typés et parfois charmants.

    PAÏEN
    Vin suisse cultivé près de Visperterminen.

    paille (VIN DE)
    Autrefois provenant de raisins séchés sur un lit de paille ou suspendus avant d’être égrappés, le vin de paille est aujourd’hui produit à partir de raisins étendus sur des claies de bois dans un lieu sec et aéré. Ce “séchage” dure deux à trois mois et apporte au vin une onctuosité naturelle qui lui permet, après un passage de quelques années en fûts, d’être de très longue garde.

    PAILLON
    C’est le nom du fourreau de paille dans lequel on mettait les bouteilles pour les protéger lors des expéditions.

    PAIS
    Cépage chilien.

    PALATINAT
    La région de Rhénanie-Palatinat s’étend du nord au sud, de Monsheim à Wissembourg, sur une largeur d’une vingtaine de kilomètres, dans la continuité de la région de Hesse-Rhénanie, et doit l’origine de son nom français aux comtes palatins du Saint-Empire. Le climat est chaud, le pays fertile, les vignobles prolifiques et très étendus. Allemagne.

    PALETTE
    Non loin d’Aix-en-Provence, une minuscule appellation proche d’Aix-en-Provence qui se situe sur des parcelles d’éboulis calcaires. A retenir surtout pour les rouges.

    PALIDO
    Bon vin moelleux de dessert, jeune et sec, provenant de la DO Condado de Huelva, en Espagne méridionale.

    PALISSAGE
    Méthode pour guider et ordonner les rameaux de la vigne sur des fils de fer.

    PALOMINO
    Le cépage de référence du Xérès (Espagne). On en trouve aussi en Australie et en Afrique du Sud.

    PALUS
    Sol fertile d’origine alluviale récente, souvent planté inopportunément, peu propice réellement à la vigne de qualité. On en trouve dans la région bordelaise, notamment dans celle du Médoc.

    PAMID
    Cépage rouge bulgare largement répandu et donnant des vins ordinaires.

    PAMPELUNE
    Espagne. La ville est belle et permet, par son implantation géographique privilégiée, de partir à la découverte des vignobles de Rioja.

     

    PANIER DE SERVICE
    Corbeille ou objet légèrement incliné où l’on couche une bouteille de vin lors d’un repas, pour mieux la présenter et servir le vin sans trop le secouer.

    parasites
    Les principaux parasites de la vigne sont les araignées (jaune ou rouge), l’altise, le cochyllis, lacochenille, le papillon pyrale et les vers (ver gris, ver fil-de-fer…).

    PARCHET
    Terme suisse qui désigne une parcelle de vigne, certainement cloturée (un clos).

    Paros
    Célèbre île des Cyclades, où l’on trouve ce bon vin blanc grec, assec sec, au nez complexe, de bonne bouche, généralement bien fait, issu du cépage Monemvassia. Le puissant vent du nord de la mer Egée, le Meltem, y conditionne la culture en vigne basse (en gobelet).

    PARELLADA
    Raisin blanc de Catalogne (voir Espagne).

    Paros
    Grèce. L’île de Paros produit ce vin vin blanc parfumé, provenant du cépage typique Monemvassia.

    PARSAC-SAINT-ÉMILION
    L’une des appellations satellites de Saint-Émilion. Elle n’est plus utilisée aujourd’hui.

    PASSE
    Seconde petite étiquette facultative sur laquelle peuvent être inscrits divers renseignements sur le vin.

    PASSERILLAGE
    Méthode de surmaturation des raisins consistant à faire évaporer l’eau de leur constitution en les exposant par exemple au soleil, sur un lit de paille, pour obtenir une concentration des sucres et un degré alcoolique plus élevé. La pratique est utilisée pour certains vins du Jura (les vins de paille), des Muscats et des liqueurs. Une autre méthode consiste à tordre le pédoncule de la grappe pour interrompre la circulation de la sève, provoquer un dessèchement du raisin,  et une concentration de sa teneur en sucre.

    PASSETOUTGRAIN
    Bourgogne. Modeste appellation de vins rouges qui peuvent provenir des cépages Pinot Noir etGamay.

    PASSITO
    En Italie, le mot désigne un vin issu de raisins à demi séchés, très concentré.

  • Pin it!

    Rhône : de vrais grands vins typés, à tous les prix !

    85-2.jpgQue ce soit à 10 € ou à 30 €, il faut aujourd’hui payer juste et se méfier des cuvées “spéciales” qui ne méritent pas leur prix. Quand on débouche un Châteauneuf-du-Pape Mont-Redon ou Fortia à 20 € et que l’on en trouve un autre au double (et plus, hélas), quand on ouvre un Côte-Rôtie de Drevon à 25 € et que je reçois des cuvées du Lubéron, de Cornas ou de Saint-Joseph au même prix, il y a de quoi se poser des questions. Autre gamme avec les cuvées de Redortier ou celles des remarquables caves de Rasteau ou Visan, qui devraient faire revenir sur terre ceux qui font des vins qui ne leur arrivent pas à la cheville, à des prix bien plus élevés. Les rendements trop limités, l’élevage abusif en barriques... ne sont pas forcément des gages de qualité.

     

    Classement Vallée du Rhône 

     

    Tout savoir sur le vignoble

     

     

    Le point sur les millésimes

    Pour les millésimes, si le 2008 devrait tenir toutes ses promesses, le 2007 est remarquable ici, peut-être supérieur au 2006. Les 2005 et 2003 sont très mûrs, le 2002 a été très difficile à maîtriser, et le 2004 très classique, très réussi. Il faut prendre le temps de conserver ces vins, car on débouche de grandes bouteilles actuellement dans des millésimes comme 1998, 1995 ou 1990.

    - Les grands : 2009, 2008, 2005, 2004, 2003 et 2001, 2000, 1998, 1996, 1995, 1989, 1988, 1985, 1983, 1978, 1970, 1967 et 1961.

    - Les bons : 2007, 2006, 1999, 1997, 1994, 1990, 1986, 1982, 1981.

     

     

    TOP REGION VALLEE DU RHONE

    Cliquez sur l'appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE DUSSERT-GERBER 2012 cette année

    BEAUMES DE VENISE
    CAIRANNE
    CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
    CONDRIEU
    COSTIÈRES-DE-NÎMES
    CÔTE-RÔTIE
    COTEAUX DU TRICASTIN
    CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES
    CÔTES-DU-LUBERON
    CROZES-HERMITAGE
    LIRAC
    RASTEAU
    SABLET
    SAINT-JOSEPH
    TAVEL
    VACQUEYRAS
    VENTOUX
    VINSOBRES
    VISAN

    Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché

    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

     

     

     

      [+] A l'honneur

     

  • Pin it!

    LES VINS DU SIECLE, nouvelle version

    Ce site me tient particulièrement à cœur car c’est l’un des premiers que j’ai créé, à un moment où personne ne parlait d’Internet. Son antèriorité et sa masse rédactionnelle expliquent évidemment sa position exceptionnelle dans les moteurs de recherche (Google, Yahoo…). Voici ce qu’il y a de nouveau, et dont je suis particulièrement satisfait :

    - Le look, bien sûr, sa fluidité et son interactivité, particulièrement sur un téléphone portable ou sur un Ipad.

     

    L’interactivité des producteurs des VINS DU SIECLE dans notre site GUIDE DU TERROIR. Cela apporte une synergie puissante et démultiplie votre référencement et votre présence sur le Net, notamment en faisant mémoriser des centaines de pages par les moteurs de recherche…

    Pour voir, c’est ICI, et ICI, où encore LA.

     

    - Une multiplication de passages dans nos autres Blogs (une bonne soixantaine également…), comme ICIICI ou LA.

    - Dans tous nos Sites Thématiques (60), une NOUVELLE RUBRIQUE EST MISE EN PLACE dans la colonne de gauche, intitulée : COUPS DE CŒUR VINS DU SIECLE (comme les Coups de Cœur Millésimes). En permanence (c’est-à-dire A CHAQUE FOIS QUE LA PAGE S’OUVRE) LESETIQUETTES/PHOTOS du Site VINSDUSIECLE apparaîtront et seront cliquables pour renvoyer sur les pages des VINSDUSIECLE, comme ICI.

     

    C’est une programmation informatique très exceptionnelle, coûteuse, mais qui est particulièrement nouvelle et séductrice pour les internautes.

    Les Vins du Siècle est évidemment un grand site fédérateur, bilingue et mondial. Dans toute la France, « triés sur le volet », les meilleurs producteurs (la très grande majorité ayant l’exclusivité de leur appellation) sont retenus pour la typicité des vins, leur rapport qualité-prix-plaisir, l’expression de leur terroir et leur passion de vignerons.

    Pas de vins à la mode, surcôtés ou de « jus de bois » dans Les Vins du Siècle. La typicité d’un vin, ce n’est rien d’autre que l’association d’un sol, d’un micro-climat, d’une plante et d’un homme.  On ne peut aimer un vin qu’en appréciant celui qui le fait. Derrière une étiquette, il y a un viticulteur (ou une viticultrice) et c’est fondamental de ne pas les dissocier. Bien sûr, les sols ont une influence considérable et, dans chaque territoire, dans chaque commune, le vigneron fait la différence avec son voisin.

    Il ne s’agit donc pas seulement de faire du bon vin, ce que tout le monde peut faire, mais surtout d’élever de vrais vins racés, reconnaissables entre mille, qui sentent ce “fumé” bourguignon, déploient ce “velours” libournais, ces senteurs alsaciennes, cette “chair” en Médoc ou à Châteauneuf, cette “minéralité” à Pouilly ou à Meursault, cette fraîcheur en Champagne comme dans nos grands liquoreux. Ces vins-là, “chouchoutés” par des vignerons avec lesquels on aime partager un moment de plaisir, dans une gamme de prix unique au monde, sont de vraies valeurs sûres. Grâce à eux, un Chinon ne ressemble pas à un Gigondas, le Cabernet franc est différent du Grenache… Ce qui compte, en efft, c’est l’originalité. En dégustation, un consommateur doit pouvoir reconnaître un Saint-Émilion, un Châteauneuf-du-Pape de par cette diversité des cépages si bien adaptés aux différents terroirs français. La force du vin, c’est d’être un produit vivant et convivial. C’est donc un art de vivre, celui d’aimer la force de la Nature, de rêver en lisant quelques vers de poésie, de partager un nectar, en sachant que la qualité passe par la diversité, que l’extase est la même avec un très Grand Cru ou un vin modeste, puisque seuls comptent le plaisir de l’instant et celui du goût et du partage. Ce goût du vin, c’est avant tout culturel, c’est une question de mémoire collective avec une histoire, une tradition, ce que ne pourra jamais offrir un vin “fabriqué”, français ou étranger…

    LIRE LA SUITE

  • Pin it!

    Ce que vous devez savoir sur les vins du Languedoc pour ne pas vous faire avoir...

    Les grands vins ici, il y en a, mais les terroirs sont connus et ne s’étendent pas. La force de ces vins est d’avoir su conserver leur spécificité qui se dévoile au travers des cépages de la région, chacun s’exprimant au mieux selon les sols d’alluvions, d’ardoise, de schiste ou de calcaire, en bénéficiant d’un beau rapport qualité-prix.
     
    Trois cas de figure définissent la région :

    - Il y a les vignerons qui, et depuis longtemps, ont toujours su maîtriser les rendements, vinifier et élever leurs vins, en respectant leur spécificité, sans vouloir copier telle ou telle appellation plus connue. C’est le noyau dur des grands vins du Languedoc, même si certains ont tendance à l’oublier. La plupart sont à la tête de leurs appellations respectives, et le fait de s’y maintenir mérite un coup de chapeau. On les retrouve également principalement dans les Prix d’Honneur et d’Excellence.

    - Il y a ensuite les propriétaires, dans toutes les appellations, qui ont évolué plus récemment vers une recherche qualitative semblable, notamment ces dernières années. Ils ont cru en leur région et je les ai soutenus dès le début. De grandes valeurs sûres et quelques caves. Ils sont dans le haut de mon Classement.

    - Il y a enfin ceux qui ne sont pas installés depuis longtemps dans la région ou des propriétés qui ont été reprises par des vignerons d’autres régions ou les enfants. On les défend avec plaisir car ils s’attachent également à produire des vins typés et de qualité, à des prix très abordables (6 à 12 €).

    Classement Languedoc-Roussillon 
    Tout savoir sur le vignoble
    Vignerons sélectionnés

    La générosité du Banyuls, son velouté et son bouquet en font un vin de classe auquel le vieillissement donne une rude saveur et une robe topaze aux reflets d’or. La région est donc le royaume des vins doux naturels (VDN), les grands Banyuls, les Maury, les Muscats ou les Rivesaltes, puissants au nez comme en bouche, suaves et envoûtants. Grâce au mutage qui consiste, pour conserver au jus de raisin une partie de ses sucres, à lui ajouter, en cours de fermentation, une proportion d’alcool d’origine vinique à 96° (5 à 10 % du volume du moût) afin de stopper l’action des levures. Un procédé qui intervient plus ou moins tôt sur la fermentation selon que l’on veut obtenir un vin doux naturel de type doux ou de type sec.

     

    En Côtes-du-Roussillon, on trouve des rouges à la belle robe rubis, aux odeurs de griotte et de framboise, ronds et fruités. Les Côtes-du-Roussillon-Villages (25 communes) sont plus corsés, d’une agréable structure tannique et de bonne garde. Quelques agréables vins blancs aussi, au bouquet floral, nerveux et frais, issus du Maccabéo. 

     
     

    TOP REGION LANGUEDOC GUIDE DUSSERT-GERBER 2012

    Cliquez sur l'appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE cette année

    CABARDÈS
    CORBIÈRES
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    FAUGÈRES
    FITOU
    MALEPÈRE
    MINERVOIS
    PIC SAINT-LOUP
    SAINT-CHINIAN
    VINS DE PAYS DU LANGUEDOC

     

    Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

    Le point sur les millésimes

    Je le rappelle, gare à ceux qui nous font croire que leurs vins ressemblent à quelque chose. Ces vins de mascarade, où l’on parle de “vins à haute expression” (expression de la méthode de vinification et du bois neuf surtout…), qui “sentent le goudron ou le café” (cela donne envie, non ?), la réglisse (on n’est pas loin de l’écœurement)… Idem pour les cuvées de vins blancs totalement fabriquées dans les chais où l’on est fier de vous faire sentir “la mangue et autres fruits exotiques”. Il s’agit donc de ne pas confondre l’ensemble d’une progression qualitative certaine et le développement de ces vins “fabriqués” et “putassiers” qui attirent les investisseurs comme des mouches, et sont, hélas, soutenus par des “critiques”, notamment américains (ce sont les mêmes qui soutiennent les “vins de garage” bordelais).

    Ce problème s’étend aux vins de cépages, où je ne vois toujours pas l’intérêt de planter des cépages qui se plaisent mieux dans des régions beaucoup plus froides (les bonnes exceptions existent), ni à se lancer dans des vinifications sophistiquées pour pouvoir remplir un dossier de presse… et mentionner des prix inexcusables sous prétexte que l’on peut mettre sur une étiquette les noms de Chardonnay ou de Merlot, ou que l’on croit qu’il suffit d’acheter des barriques neuves et se payer les services d’un œnologue “tendance” pour faire un grand vin.

    Concernant les millésimes, en Languedoc, Les 2008 à 2003 sont réussis, les 2002 et 2000 savoureux. Je soutiens les hommes et les femmes qui s’attachent à élever des vins typés par ces terroirs de garrigues, maîtrisant les rendements, respectant leur spécificité. Les terroirs ont le potentiel pour que l’on y élève tout naturellement de grands vins racés, sans vouloir copier telle ou telle appellation plus connue avec des cépages inappropriés. Pour certains, l’exagération des prix et certaines renommées bien trop récentes commencent à se dégonfler comme des baudruches. Je le rappelle, gare à ceux qui nous font croire que leurs vins ressemblent à quelque chose. Ces vins de mascarade, où l’on parle de “vins à haute expression” (expression de la méthode de vinification et du bois neuf surtout…), qui “sentent le goudron ou le café” (cela donne envie, non ?), la réglisse (on n’est pas loin de l’écœurement)… Idem pour les cuvées de vins blancs totalement fabriquées dans les chais où l’on est fier de vous faire sentir “la mangue et autres fruits exotiques”. Il s’agit donc de ne pas confondre l’ensemble d’une progression qualitative certaine et le développement de ces vins “fabriqués” et “putassiers” qui attirent les investisseurs comme des mouches, et sont, hélas, soutenus par des “critiques”, notamment américains (ce sont les mêmes qui soutiennent les “vins de garage” bordelais).

    Ce problème s’étend aux vins de cépages, où je ne vois toujours pas l’intérêt de planter des cépages qui se plaisent mieux dans des régions beaucoup plus froides (les bonnes exceptions existent), ni à se lancer dans des vinifications sophistiquées pour pouvoir remplir un dossier de presse… et mentionner des prix inexcusables sous prétexte que l’on peut mettre sur une étiquette les noms de Chardonnay ou de Merlot, ou que l’on croit qu’il suffit d’acheter des barriques neuves et se payer les services d’un œnologue “tendance” pour faire un grand vin.

    Concernant les millésimes, en Languedoc, Les 2008 à 2003 sont réussis, les 2002 et 2000 savoureux. Je soutiens les hommes et les femmes qui s’attachent à élever des vins typés par ces terroirs de garrigues, maîtrisant les rendements, respectant leur spécificité. Les terroirs ont le potentiel pour que l’on y élève tout naturellement de grands vins racés, sans vouloir copier telle ou telle appellation plus connue avec des cépages inappropriés. Pour certains, l’exagération des prix et certaines renommées bien trop récentes commencent à se dégonfler comme des baudruches.

     

    Les grands : 2010, 2009, 2008, 2005, 2004, 2003 et 2001, 2000, 1998, 1996, 1995, 1989, 1988, 1985, 1983, 1978, 1970, 1967 et 1961.

    Les bons : 2007, 2006, 1999, 1997, 1994, 1990, 1986, 1982, 1981.

     

    Guide des vins
    Millesimes

     

  • Pin it!

    Les vins du Languedoc qui comptent

    405.jpgEn Languedoc, Pas mal de nouveaux, pas mal d’éliminés, et toujours les valeurs sûres avec lesquelles on ne risque pas d’être déçu.

    Les grands vins ici, il y en a, mais les terroirs sont connus et ne s’étendent pas. La force de ces vins est d’avoir su conserver leur spécificité qui se dévoile au travers des cépages de la région, chacun s’exprimant au mieux selon les sols d’alluvions, d’ardoise, de schiste ou de calcaire, en bénéficiant d’un beau rapport qualité-prix.

     
    Trois cas de figure définissent la région :

    - Il y a les vignerons qui, et depuis longtemps, ont toujours su maîtriser les rendements, vinifier et élever leurs vins, en respectant leur spécificité, sans vouloir copier telle ou telle appellation plus connue. C’est le noyau dur des grands vins du Languedoc, même si certains ont tendance à l’oublier. La plupart sont à la tête de leurs appellations respectives, et le fait de s’y maintenir mérite un coup de chapeau. On les retrouve également principalement dans les Prix d’Honneur et d’Excellence.

    Classement Languedoc-Roussillon 
    Tout savoir sur le vignoble

    - Il y a ensuite les propriétaires, dans toutes les appellations, qui ont évolué plus récemment vers une recherche qualitative semblable, notamment ces dernières années. Ils ont cru en leur région et je les ai soutenus dès le début. De grandes valeurs sûres et quelques caves. Ils sont dans le haut de mon Classement.

    - Il y a enfin ceux qui ne sont pas installés depuis longtemps dans la région ou des propriétés qui ont été reprises par des vignerons d’autres régions ou les enfants. On les défend avec plaisir car ils s’attachent également à produire des vins typés et de qualité, à des prix très abordables (6 à 12 €).

     

    Voici nos coups de cœur de l'année :

    Cliquez sur l'appellation pour accéder aux vignerons retenus dans le GUIDE DUSSERT-GERBER 2012

    CABARDÈS
    CORBIÈRES
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    FAUGÈRES
    FITOU
    MALEPÈRE
    MINERVOIS
    PIC SAINT-LOUP
    SAINT-CHINIAN
    VINS DE PAYS DU LANGUEDOC

    Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

  • Pin it!

    Les meilleures cuvées de Champagne de l'année

    64-2.jpgVignerons 2012 : Région Champagne

    - Prix d’Honneur : 26
    - Prix d’Excellence : 17
    - Satisfecits : 31
    - Lauréats : 29
    - Espoirs : 8

    Franchement, j’ai rarement eu autant de plaisir que cette année en débouchant ces cuvées champenoises. De la plus fantastique (Krug rosé, en l’occurence) à la plus abordable, on sent que les vignerons et maisons retenus sont parvenus à une maîtrise certaine de leur art, chacune, bien entendu, évoluant dans des sphères qualitatives différentes. Mon Classement 2012 est donc entièrement actualisé, et vous montre le véritable visage de la Champagne, qui tient compte de la qualité, du prix, de la régularité, de l’accueil et de la passion des hommes. C’est ce qui fait tout son intérêt ; récompenser les meilleurs, les plus connus comme les autres, ceux qui respectent les consommateurs. L’image de marque n’est plus suffisante, c’est la régularité qualitative et des prix justifiés (ou pas) qui comptent. Vous allez retrouver notamment ces grands coups de cœur dans la catégorie des Deuxièmes Grands Vins Classés, particulièrement riche.

    Actualité du vignoble
    Classement Champagne 
    Tout savoir sur le vignoble
    Vignerons sélectionnés

    Il faut considérer le Champagne comme un vin à part entière : les très grandes cuvées de prestige (celles que l’on retrouve dans le Classement dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, puis dans une bonne partie des Deuxièmes Grands Vins Classés) sont des cuvées de Champagne que l’on boit comme un grand vin, en les associant à des moments du repas, sur des plats appropriés. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la vinosité. Bien que l’on en parle moins (à tort), le terroir, les sols ont toute leur importance en Champagne, apportant une spécificité réelle et différente selon que l’on se trouve à Cramant ou à Épernay, à Ay ou à Bouzy, dans l’Aube ou la Marne. À cela s’ajoute la proportion des cépages, et chaque maison, cave ou vigneron, possède alors les facultés de créer véritablement une cuvée légère ou puissante. Et puis, ce qu’il ne faut pas occulter pour comprendre la différence entre une grande cuvée et une autre, ce sont, outre l’art fondamental de l’assemblage que signe la main de l’homme, les incontournables vins de réserve, que l’on ajoute à des vins plus jeunes. On ne fait un grand vin que si l’on a du stock, l’exception confirmant la règle.

    Comme partout également, on trouve aussi des cuvées bas de gamme, qui changent de nom et d’étiquette selon leurs distributeurs, et des cuvées de concours qui masquent l’ensemble de la production, faute de savoir-faire ou d’approvisionnements adéquats. Certains négociants sont dans ce cas, de plus en plus de producteurs se réservant leurs meilleures cuves ou raisins pour vendre en direct (on les comprend). Il y a aussi des cuvées bien trop chères, difficilement cautionnables, donc. Attention aussi aux nombreuses marques qui appartiennent à certains “faiseurs”. Ceux qui ne sont plus que des noms sur une étiquette ne font pas partie de cette hiérarchie, comme d’autres, qui sont dirigés par des responsables de groupes qui vendent du Champagne comme de la lessive…

     

    cliquez sur le nom pour accéder aux commentaires de dégustation

    LE TOP CHAMPAGNE DU GUIDE DUSSERT-GERBER 2012

    Henry ABELÉ
    Jil ACCARIES
    Xavier ALEXANDRE
    Michel ARNOULD et Fils
    Pierre ARNOULD EARL
    ASPASIE
    AUTRÉAU-LASNOT
    Jean BAILLETTE-PRUDHOMME
    Paul BARA
    BARDY-CHAUFFERT
    Brigitte BARONI
    BARTHÉLÉMY
    Michel BEAUCHAMP
    BEAUMONT des CRAYÈRES
    Paul BERTHELOT
    Hubert BILLIARD
    BLONDEL
    BOLLINGER
    BONNAIRE
    BOULARD-BAUQUAIRE
    BOURDAIRE-GALLOIS
    BOURGEOIS-BOULONNAIS
    Christian BOURMAULT
    Château de BOURSAULT
    BRESSION Sébastien
    BRIXON-COQUILLARD
    Michel BROCARD
    Edouard BRUN & Cie
    Guy CADEL
    Daniel CAILLEZ et Fils
    CANARD-DUCHÊNE
    Lionel CARREAU
    de CASTELNAU
    CHARPENTIER SCEV
    J. CHARPENTIER
    Étienne CHÉRÉ
    Julien CHOPIN
    Paul CLOUET
    COLIN
    R.H. COUTIER
    Paul DANGIN et Fils
    André DELAUNOIS
    DÉROUILLAT
    Veuve A. DEVAUX
    Bertrand DEVAVRY
    DIDIER-DUCOS et Fils
    Veuve DOUSSOT
    DRAPPIER
    Philippe DUMONT
    ELLNER
    FLEURY Père et Fils
    FLEURY-GILLE
    R. GABRIEL-PAGIN Fils
    GATINOIS
    Michel GENET
    René GEOFFROY
    GEORGETON-RAFFLIN
    Pierre GOBILLARD
    GONET-SULCOVA
    GOSSET
    GRASSET-STERN
    HAMM
    HENIN-DELOUVIN
    HUGUENOT-TASSIN
    L. HUOT Fils
    JACOB Robert JACOB Robert
    JACQUART
    JANISSON et Fils
    JEAUNAUX-ROBIN
    KRUG
    LAFORGE-TESTA
    LAMBLOT
    Veuve J. LANAUD
    P. LANCELOT-ROYER
    LAURENT-GABRIEL
    Lucien LEBLOND
    LECLERC-BRIANT
    LEGRAS et HAAS
    Jean-Pierre LEGRET
    Veuve Maurice LEPITRE
    Laurent LEQUART
    LOMBARD et Cie
    Philippe de LOZEY
    Rémy MASSIN et Fils
    Jean MICHEL
    Claude MICHEZ
    Charles MIGNON
    Pierre MIGNON
    MOËT et CHANDON
    MOREL Père et Fils
    MORIZE Père et Fils
    Yvon MOUSSY
    Pierre PAILLARD
    PANNIER
    Hubert PAULET
    Jean-Michel PELLETIER
    DOM PÉRIGNON
    PERSEVAL-FARGE
    Pierre PETERS
    PHILIPPONNAT
    POL-ROGER
    PRESTIGE DES SACRES
    PRIN Père et Fils
    Eugène RALLE
    Gaston REVOLTE
    ROBERT-ALLAIT
    A. ROBERT
    ROEDERER
    ROYER Père et Fils
    RUFFIN & Fils
    René RUTAT
    SOURDET-DIOT
    de SOUSA et Fils
    Zoémie de SOUSA
    TAITTINGER
    de TELMONT
    THÉVENET-DELOUVIN
    Alain THIÉNOT
    THIERCELIN
    Diogène TISSIER et Fils
    Michel TURGY
    Coopérative UVCB
    Jean-Marc VATEL
    VAUTRAIN-PAULET
    de VENOGE
    VERRIER & Fils
    Maurice VESSELLE
    VINCENT D'ASTRÉE
    VOLLEREAUX
    WIRTH & MICHEL

    Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

  • Pin it!

    Les meilleures cuvées de Champagne de l'année

    Vignerons 2012 : Région Champagne

    - Prix d’Honneur : 26
    - Prix d’Excellence : 17
    - Satisfecits : 31
    - Lauréats : 29
    - Espoirs : 8

    Franchement, j’ai rarement eu autant de plaisir que cette année en débouchant ces cuvées champenoises. De la plus fantastique (Krug rosé, en l’occurence) à la plus abordable, on sent que les vignerons et maisons retenus sont parvenus à une maîtrise certaine de leur art, chacune, bien entendu, évoluant dans des sphères qualitatives différentes. Mon Classement 2012 est donc entièrement actualisé, et vous montre le véritable visage de la Champagne, qui tient compte de la qualité, du prix, de la régularité, de l’accueil et de la passion des hommes. C’est ce qui fait tout son intérêt ; récompenser les meilleurs, les plus connus comme les autres, ceux qui respectent les consommateurs. L’image de marque n’est plus suffisante, c’est la régularité qualitative et des prix justifiés (ou pas) qui comptent. Vous allez retrouver notamment ces grands coups de cœur dans la catégorie des Deuxièmes Grands Vins Classés, particulièrement riche.

    Actualité du vignoble
    Classement Champagne 
    Tout savoir sur le vignoble
    Vignerons sélectionnés

    Il faut considérer le Champagne comme un vin à part entière : les très grandes cuvées de prestige (celles que l’on retrouve dans le Classement dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, puis dans une bonne partie des Deuxièmes Grands Vins Classés) sont des cuvées de Champagne que l’on boit comme un grand vin, en les associant à des moments du repas, sur des plats appropriés. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la vinosité. Bien que l’on en parle moins (à tort), le terroir, les sols ont toute leur importance en Champagne, apportant une spécificité réelle et différente selon que l’on se trouve à Cramant ou à Épernay, à Ay ou à Bouzy, dans l’Aube ou la Marne. À cela s’ajoute la proportion des cépages, et chaque maison, cave ou vigneron, possède alors les facultés de créer véritablement une cuvée légère ou puissante. Et puis, ce qu’il ne faut pas occulter pour comprendre la différence entre une grande cuvée et une autre, ce sont, outre l’art fondamental de l’assemblage que signe la main de l’homme, les incontournables vins de réserve, que l’on ajoute à des vins plus jeunes. On ne fait un grand vin que si l’on a du stock, l’exception confirmant la règle.

    Comme partout également, on trouve aussi des cuvées bas de gamme, qui changent de nom et d’étiquette selon leurs distributeurs, et des cuvées de concours qui masquent l’ensemble de la production, faute de savoir-faire ou d’approvisionnements adéquats. Certains négociants sont dans ce cas, de plus en plus de producteurs se réservant leurs meilleures cuves ou raisins pour vendre en direct (on les comprend). Il y a aussi des cuvées bien trop chères, difficilement cautionnables, donc. Attention aussi aux nombreuses marques qui appartiennent à certains “faiseurs”. Ceux qui ne sont plus que des noms sur une étiquette ne font pas partie de cette hiérarchie, comme d’autres, qui sont dirigés par des responsables de groupes qui vendent du Champagne comme de la lessive…

     

    cliquez sur le nom pour accéder aux commentaires de dégustation

    LE TOP CHAMPAGNE DU GUIDE DUSSERT-GERBER 2012

    Henry ABELÉ
    Jil ACCARIES
    Xavier ALEXANDRE
    Michel ARNOULD et Fils
    Pierre ARNOULD EARL
    ASPASIE
    AUTRÉAU-LASNOT
    Jean BAILLETTE-PRUDHOMME
    Paul BARA
    BARDY-CHAUFFERT
    Brigitte BARONI
    BARTHÉLÉMY
    Michel BEAUCHAMP
    BEAUMONT des CRAYÈRES
    Paul BERTHELOT
    Hubert BILLIARD
    BLONDEL
    BOLLINGER
    BONNAIRE
    BOULARD-BAUQUAIRE
    BOURDAIRE-GALLOIS
    BOURGEOIS-BOULONNAIS
    Christian BOURMAULT
    Château de BOURSAULT
    BRESSION Sébastien
    BRIXON-COQUILLARD
    Michel BROCARD
    Edouard BRUN & Cie
    Guy CADEL
    Daniel CAILLEZ et Fils
    CANARD-DUCHÊNE
    Lionel CARREAU
    de CASTELNAU
    CHARPENTIER SCEV
    J. CHARPENTIER
    Étienne CHÉRÉ
    Julien CHOPIN
    Paul CLOUET
    COLIN
    R.H. COUTIER
    Paul DANGIN et Fils
    André DELAUNOIS
    DÉROUILLAT
    Veuve A. DEVAUX
    Bertrand DEVAVRY
    DIDIER-DUCOS et Fils
    Veuve DOUSSOT
    DRAPPIER
    Philippe DUMONT
    ELLNER
    FLEURY Père et Fils
    FLEURY-GILLE
    R. GABRIEL-PAGIN Fils
    GATINOIS
    Michel GENET
    René GEOFFROY
    GEORGETON-RAFFLIN
    Pierre GOBILLARD
    GONET-SULCOVA
    GOSSET
    GRASSET-STERN
    HAMM
    HENIN-DELOUVIN
    HUGUENOT-TASSIN
    L. HUOT Fils
    JACOB Robert JACOB Robert
    JACQUART
    JANISSON et Fils
    JEAUNAUX-ROBIN
    KRUG
    LAFORGE-TESTA
    LAMBLOT
    Veuve J. LANAUD
    P. LANCELOT-ROYER
    LAURENT-GABRIEL
    Lucien LEBLOND
    LECLERC-BRIANT
    LEGRAS et HAAS
    Jean-Pierre LEGRET
    Veuve Maurice LEPITRE
    Laurent LEQUART
    LOMBARD et Cie
    Philippe de LOZEY
    Rémy MASSIN et Fils
    Jean MICHEL
    Claude MICHEZ
    Charles MIGNON
    Pierre MIGNON
    MOËT et CHANDON
    MOREL Père et Fils
    MORIZE Père et Fils
    Yvon MOUSSY
    Pierre PAILLARD
    PANNIER
    Hubert PAULET
    Jean-Michel PELLETIER
    DOM PÉRIGNON
    PERSEVAL-FARGE
    Pierre PETERS
    PHILIPPONNAT
    POL-ROGER
    PRESTIGE DES SACRES
    PRIN Père et Fils
    Eugène RALLE
    Gaston REVOLTE
    ROBERT-ALLAIT
    A. ROBERT
    ROEDERER
    ROYER Père et Fils
    RUFFIN & Fils
    René RUTAT
    SOURDET-DIOT
    de SOUSA et Fils
    Zoémie de SOUSA
    TAITTINGER
    de TELMONT
    THÉVENET-DELOUVIN
    Alain THIÉNOT
    THIERCELIN
    Diogène TISSIER et Fils
    Michel TURGY
    Coopérative UVCB
    Jean-Marc VATEL
    VAUTRAIN-PAULET
    de VENOGE
    VERRIER & Fils
    Maurice VESSELLE
    VINCENT D'ASTRÉE
    VOLLEREAUX
    WIRTH & MICHEL

    Ou vous pouvez choisir de consulter l'index des producteurs en cliquant sur la première lettre du nom recherché
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu