Avertir le modérateur

  • Pin it!

    Cinq grands vins de Bourgogne à petits prix !

    SAINT-AUBIN


    SCEA DU DOMAINE DU CHATEAU CHARLES BLONDEAU-DANNE

    SCEA DU DOMAINE DU CHATEAU CHARLES BLONDEAU-DANNEDenis et Alexandra Blondeau-Danne mettent tout leur talent et leur passion dans l’élevage de leurs grands vins, associant la tradition rigoureuse de la grande Bourgogne à desvinifications soigneusement maîtrisées. Ils sont très attachés à la qualité de la matière première sans laquelle un grand vin ne peut s’exprimer et laissent vieillir les vinsen fûts 2 hivers pour les blancs et 3 hivers pour les rouges afin que lesarômes se fondent harmonieusement. Les vins sont remarquables, très typés, tout en charme et en finesse. “Nos clients commencent déjà à réserver les 2007, précise Denis Blondeau-Danne. Après un printemps “estival”, nous avons eu un été “automnal”, ralentissant la maturité. Mais grâce au soleil et au vent, fin août, nous avons pu vendanger en septembre avec une qualité homogène. Les vins sont beaux, avec beaucoup de minéralité, de caractère, de finesse. On les compare aux 2001. Lesrendements pour les blancs sont les mêmes que d’habitude, pour les rouges, ils sont plus faibles, environ 20% de moins. Saint-Aubin et Meursault en 2005 sont particulièrement réussis, c’est un grand millésime de la veine du 1985. Nous vous proposons également un Bourgogne Passetoutgrain et unBourgogne à consommer spontanément lors d’un bon petit repas, un Saint-Aubin 1er Cru Les Combes à partager simplement avec des amis, le Puligny-Montrachet, le Meursault 1er Cru La Pièce sous le Bois et le Volnay seront les compagnons de moments privilégiés autour d’une table de fête. Le 2003, c’est l’année des “3 G” : gelée fin avril, grêle en juin-juillet, grillé en juillet-août. Je ne me suis pas précipité pour vendanger (certains ont commencé le 15 août !). Suite à la sécheresse depuis début juin, la végétation était bloquée. Les pluies de fin août sur des vignes labourées (4 fois cette année !) ont fait redémarrer cette végétation. Dame Nature a repris ses droits. Nous avons commencé le 6 septembre (100 jours après la fleur de la vigne).
    Cela donne des rouges puissants, aux arômes de fruits rouges, et des blancssouplesgras, aux arômes de fruits mûrs.” Pour le plaisir, donc, son Criots-Bâtard-Montrachet 2006, la plus petite parcelle des grands crus des Montrachets, les Criots, diminutif des Crais : terre blanche, dans un sol peu profond, donnent un vin ample, puissant, parfumé... Vigne plantée en 1979. Un grand vin, aux nuances de petits fruits frais et de pain grillé, d’une belle onctuosité, de bouche puissante, dense, tout en nuances, un vin alliantfinesse et structure, à déboucher sur une langouste. Le Saint-Aubin premier cru Le Village est situé au cœur même de Saint-Aubin, dans un sol profond etgras, le pinot noir et le Chardonnay donnent des vins gras, puissants et parfumés. Saint-Aubin donne aussi des Bourgogne rouges et blancs et duBourgogne Aligoté. Ces appellations sont issues de vignes en coteaux, très bien exposées. Le blanc, où s’associent rondeur et distinction, au nez dominé par les fruits frais, est d’une grande finesse, un vin suave, d’une belle finale. Excellent Saint-Aubin premier cru Le Village rouge, riche au nez, avec des connotations subtiles de cerise et d’humus, un vin qui associe puissance et distinction en bouche, bien élevé, aux tanins bien présents et savoureux à la fois.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Alexandra et Denis Blondeau-Danne 
    Nom du responsable : Alexandra et Denis Blondeau-Danne 
    Adresse : 21190 Saint-Aubin 
    Téléphone : 03 80 21 31 46 
    Télécopie : 03 80 21 91 96 
    E-Mail : blondeaudanne@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/blondeaudanne 



     

    POUILLY-FUISSE


    DOMAINE DU CHALET POUILLY

    DOMAINE DU CHALET POUILLYDepuis plus d'un siècle déjà, la famille Plumet vit dans le village de Solutré-Pouilly situé dans la région du Mâconnais en Bourgogne, France. Les premières vignes ont été plantées en 1850 - bien qu’il semblerait que l'origine de la propriété familiale remonte à 1774. Depuis les connaissances viticoles ainsi que le savoir-faire familial furent transmis de génération en génération.
    Le Domaine du Chalet Pouilly est situé à flanc de coteaux et domine le petit hameau de Pouilly au cœur de l'appellation Pouilly-Fuissé. Les 8,5 hectares se partagent entre 5 ha de “Pouilly-Fuisse”, 3 ha de “Saint-Véran” et 0,5 ha de “Mâcon-Solutré”. L'âge moyen des vignes est d'une quarantaine d'années pour le Pouilly-Fuissé et d'une cinquantaine d'années pour le Saint-Véran. Certaines sont centenaires. Le Mâcon-Solutré a été planté en 2010. Les terrains sont à prédominanteargilo-calcaire pour le Pouilly-Fuissé et calcaire pour le Saint-Véran. En 1983, Henri Plumet transmit sa propriété à sa fille Marie-Agnès Plumet et son époux Bernard Léger
    Le Domaine vous propose ce Pouilly-Fuissé 2009, élevé en fûts de chênependant 18 mois dans la tradition bourguignonne, présente une robe or clair, au nez délicat, capiteuxboisé, fin, aux parfums d'amande, de fruits blancs, de tilleul, de bouche dense, ample, qui séduit par son équilibre et sa richessearomatique (bois, fruitsfleurs) le tout porté par une matière généreuse. Une réussite. Il faut savoir être patient afin de profiter pleinement de l’évolution bénéfique du temps. Le Pouilly-Fuissé 2005, élevage 18 mois en fûtstraditionnels, est un vin aux nuances complexes où dominent les fleurs et le fumé, harmonieux, un vin ample et gras en bouche. Le Pouilly-Fuissé, aubouquet fleuri, avec des notes de noisette et de pêche blanche, tout enfinesse, est régulièrement réussi.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Marie Agnès Léger-Plumet 
    Nom du responsable : Dr Bernard Léger-Plumet 
    Adresse : Les Gerbeaux 71960 Solutré-Pouilly 
    Téléphone : 03 85 35 80 07 
    Télécopie : 03 85 35 85 95 
    E-Mail : chaletpouilly@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/chaletpouilly 
    Site personnel : www.chaletpouilly.com 


     

    SANTENAY


    SCE DU CLOS BELLEFOND

    SCE DU CLOS BELLEFONDIssu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine duCLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la côte de beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement desappellations villages et PremiersCrus sur les finages de Santenay,CHASSAGNE-MONTRACHET,VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la côte de beaunepinot noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance dumillésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition.
    Superbe Santenay CLOS Bellefond rouge 2005, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, aux tanins soyeux et riches à la fois, qui sent bon les fruitsrouges et l’humus, très abordable, de très bonne évolution comme le 2003, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre, ample, très persistant, très fin, avec des tanins souples et puissants à la fois. À ses côtés, le Santenay premier cru La Comme 2003 est d’un joli rouge soutenu, aux notes de réglisse et de griotte, associant structure et finessegras et savoureux, de bouche persistante, d’excellente garde (les 2001 et 99 sont remarquables aujourd’hui). Beau CHASSAGNE-MONTRACHET rougepremier cru Morgeot 2005, un vin très typé, issu de terres profondes et argileuses, aux tanins bien présents, très équilibrés, alliant charpente et souplesse, avec des arômes mûrs et complexes de fruits rouges, de sous-bois et de réglisse, ample en bouche, de très bonne garde. Le VOLNAY-Santenotspremier cru 2005, de couleur soutenue, est riche au nez, avec ces connotations subtiles. Le POMMARD premier cru La Platière 2005, issu desols caillouteux, est de belle robe intense, aux notes puissantes de fruitsrouges, riche et complet. Le 2002 est tout en couleur, avec ces notes subtiles et intenses de petits fruits rouges surmûris, très réussi. Il y a également leSantenay premier cru Passetemps 2004, de belle robe intense, un vin auxtanins soyeux, solide, de bouche chaleureuse et puissante, encore jeune.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Domaine Louis Nié 
    Nom du responsable : Bernard Chapelle 
    Adresse : 2, route de Chassagne - BP 33 21590 Santenay 
    Téléphone : 03 80 20 60 29 
    Télécopie : 03 80 20 65 92 
    E-Mail : closbellefond@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/closbellefond 
    Site personnel : www.louis-nie.com 


     

    BOURGOGNE COTE SAINT-JACQUES


    DOMAINE ALAIN VIGNOT

    DOMAINE ALAIN VIGNOTVignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignesdont 10 ha de l’appellationBourgogne Côte Saint-Jacques.
    En 1934, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne produisions alors que levin gris. Ainsi, le développement du vignoble s’organise avec l’achat et la plantation de nouvelles parcelles en 1977. En 1980, la production de vinrouge abandonnée à la suite du phylloxéra est relancée. En 1992, nous plantons des cépages Chardonnay pour la production du Bourgogne Blanc, ainsi qu’une parcelle en appellation Côte Saint-Jacques qui donnera leBourgogne Côte Saint-Jacques Blanc dont nous sommes les seuls producteurs. Cette même année, nous construisons un chai climatisé, afin de pouvoir recevoir ces nouvelles récoltes. En 2006, mon fils julien rejoint l’exploitation après des études au lycée viticole de Beaune en Côte d’Or. A force de persévérance et de travail, nous possédons un vignoble de 12hectares pour le plus grand plaisir des amateurs de vin. Au fil des générations, la famille VIGNOT a pu acquérir une notoriété grâce à sa persévérance et sa rigueur. Un soin particulier est apporté à chaque phase de l’évolution de la vigne et du vin. Les vendanges sont manuelles. Vinificationselon la tradition bourguignonne, élevage en fûts de chêne 12 mois... LeurBourgogne Côte Saint-Jacques rouge 2006 est coloré et présente au nez desarômes de myrtille, de cassis, de prune, de bouche ample. Le 2005, au nezoù dominent le pruneau et les sous-bois, est un vin de bouche flatteuse et riche à la fois.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Alain Vignot 
    Nom du responsable : Alain Vignot 
    Adresse : 16, rue des Prés 89300 Paroy-sur-Tholon 
    Téléphone : 03 86 91 03 06 
    Télécopie : 03 86 91 09 37 
    E-Mail : domaine-vignot@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domaine-vignot 
    Site personnel : www.domaine-alain-vignot.com 


     

    HAUTES-COTES-DE-NUITS


    DOMAINE GLANTENET PERE ET FILS

    DOMAINE GLANTENET PERE ET FILSNotre famille est installée enBourgogne depuis le 15ème siècle et le Domaine viticole remonte au 18ème siècle. Aujourd'hui, Jean-François GLANTENET en charge de l'exploitation, s'occupe de 25hectares, répartis sur cinq communes. Le Domaine vinifie traditionnellement ses vins depuis 1997, année de la première mise enbouteilles. Le Domaine produit environ 30 000 bouteilles par an. Lesvins sont vendus : au Caveau, au travers des différents salons et manifestations où nous sommes présents tout au cours de l'année. Epaulé par Valérie et entouré de Damien sur le terrain, Jean-François conduit l'exploitation familiale de façon traditionnelle dans le respect du terroir. Dans un souci environnemental, les vignes sont conduites en "lutte raisonnée", avec une délimitation de parcelles sélectionnées, comme par exemple les vieilles vignes. Chaque année, la vigne suit son cycle végétatif : de la taille, aux brûlages de ses sarments, à son évasivage (préserver seulement les meilleurs raisins) pour arriver à la cueillette des grappes dans le pur respect des traditions et donner aux vins des Hautes-Côtes le caractère des grands Bourgognes.
    Le domaine vous propose : le bourgogne hautes-côtes-de-Nuits rouge 2005, Burgondia d’Or 2007 et médaille d’Argent Paris 2007, élevé en fûts de chêne, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées, aux tanins mûrs, tout en bouche comme ce Hautes-Côtes-de-Nuits blanc 2005, qui associe richessearomatique et persistance, avec ces senteurs de fleurs et d’amande, le Côtes-de-Nuits-Villages Le Clos de Magny 2005, 15 mois d’élevage en fûts dechêne français, aux notes classiques de cassis et de sous-bois, aux taninsbien présents, est ferme et dense, tout en bouche, le Hautes Côtes-de-Beaune blanc 2006, Burgondia d’Or 2007, et le Bourgogne Aligoté Vieillesvignes 2005, excellent avec des escargots.

     

    Adresse :


    Nom du propriétaire : Jean-François Glantenet 
    Nom du responsable : Jean-François Glantenet 
    Adresse : 16, rue de L'Aye 21700 Magny-Les-Villers 
    Téléphone : 03 80 62 91 61 
    Télécopie : 03 80 62 74 79 
    E-Mail : domaine.glantenet@vinsdusiecle.com
    Site Vins du Siècle : www.vinsdusiecle.com/domaine.glantenet 
    Site personnel : www.glantenet.com 


  • Pin it!

    Parution du GUIDE DES VINS 2013 : la Champagne à l’honneur !

    Que de belles bouteilles savourées : en ce moment, pour les millésimés, on a le choix entre les grandissimes 2007, 2004 ou 2002, où l’acidité apporte une finesse et une fraîcheur exubérantes, et des millésimes plus ‘chauds”, 2005 et 2005, où la puissance vient souligner un côté plus flatteur.

    De la plus fantastique (Krugrosé, en l’occurence) à la plus abordable, on sent que les vignerons et maisons retenus sont parvenus à une maîtrise certaine de leur art, chacune, bien entendu, évoluant dans des sphères qualitatives différentes. Mon Classement 2013 est donc entièrement actualisé (il sera en ligne ce week-end), et vous montre le véritable visage de la Champagne, qui tient compte de la qualité, du prix, de la régularité, de l’accueil et de la passion des hommes. C’est ce qui fait tout son intérêt ; récompenser les meilleurs, les plus connus comme les autres, ceux qui respectent les consommateurs. L’image de marque n’est plus suffisante, c’est la régularité qualitative et des prix justifiés (ou pas) qui comptent. Vous allez retrouver notamment ces grands coups de cœur dans la catégorie des Deuxièmes Grands Vins Classés, particulièrement riche.

    Il faut considérer le Champagne comme un vin à part entière : les très grandes cuvées de prestige (celles que l’on retrouve dans le Classement dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, puis dans une bonne partie des Deuxièmes Grands Vins Classés) sont des cuvées de Champagne que l’on boit comme un grand vin, en les associant à des moments du repas, sur des plats appropriés. On a la chance d’accéder ainsi aussi bien au summum de la finesse qu’à celui de la complexité et de la vinosité. Bien que l’on en parle moins (à tort), le terroir, les sols ont toute leur importance en Champagne, apportant une spécificité réelle et différente selon que l’on se trouve à Cramant ou à Épernay, à Ay ou à Bouzy, dans l’Aube ou la Marne. À cela s’ajoute la proportion des cépages, et chaque maison, cave ou vigneron, possède alors les facultés de créer véritablement une cuvée légère ou puissante. Et puis, ce qu’il ne faut pas occulter pour comprendre la différence entre une grande cuvée et une autre, ce sont, outre l’art fondamental de l’assemblage que signe la main de l’homme, les incontournables vins de réserve, que l’on ajoute à des vins plus jeunes. On ne fait un grand vin que si l’on a du stock, l’exception confirmant la règle. Comme partout également, on trouve aussi des cuvées bas de gamme, qui changent de nom et d’étiquette selon leurs distributeurs, et des cuvées de concours qui masquent l’ensemble de la production, faute de savoir-faire ou d’approvisionnements adéquats. Certaines négociants sont dans ce cas, de plus en plus de producteurs se réservant leurs meilleures cuves ou raisins pour vendre en direct (on les comprend). Il y a aussi des cuvées bien trop chères, difficilement cautionnables, donc. Attention aussi aux nombreuses marques qui appartiennent à certains “faiseurs”. Ceux qui ne sont plus que des noms sur une étiquette ne font pas partie de cette hiérarchie, comme d’autres, qui sont dirigés par des responsables de groupes qui vendent du Champagne comme de la lessive…

    Les Premiers Grands Vins Classés

    Il y a 21 maisons qui atteignent le haut du pavé cette année, certaines d’entre elles bénéficiant d’un exceptionnel rapport qualité-prix-régularité. La plupart sont des maisons familiales, et qu’une seule coopérative y est présente. Les (très) grandes maisons historiques, qui ont su préserver, voire accentuer, leur suprématie qualitative, méritent un véritable “coup de chapeau”. Pas si facile pour Dom PérignonRoederer ou Pol-Roger de rester au “top” depuis longtemps, d’autant plus que l’on peut estimer que leurs plus grandes cuvées méritent leur prix, alors que pour d’autres marques réputées, il est de plus en plus difficile de justifier les prix atteints par certaines cuvées de “prestige” à 200 ou 300 e, sans parler de certaines marques qui font des cuvées de base chères qui n’ont pas grand intérêt. Celles que nous mettons au sommet sont aussi des maisons qui réussissent remarquablement leurs “simples” cuvées, et ce n’est pas le plus facile. Aux côtés de maisons incontournables (TaittingerGosset…), quelques autres atteignent les sommets, notamment pour récompenser un savoir-faire et/ou un rapport qualité-prix indéniable (De Sousa,ThiénotEllnerPhilipponnatVeuve A. Devaux), suivies cette année parLombardLegras et Haas et Pierre Peters, et c’est bien mérité. Chaque marque n’est bien sûr pas à “comparer” à une autre, et le tout est de rester maintenant à sa place. Il est donc impératif de suivre à la lettre la hiérarchie interne de ce Classement, les Premiers des “Premiers” étant intrinsèquement “supérieurs” aux autres “Premiers”, et ainsi de suite, en sachant que le rapport qualité-prix prime et explique bien des choses, exceptions obligent : Krug, par exemple, atteint les sommets qualitatifs et des prix tout aussi majestueux (500 euros pour le Clos du Mesnil) et je le mets pourtant en tête. C’est le meilleur, selon moi, en faisant abstraction du prix, comme Petrus. De Telmont, lui, bénéficie avec la cuvée O.R. 1735 d’un rapport qualité-prix-plaisir exceptionnel. Ils sont tous les deux au sommet, et l’un comme l’autre le méritent bien sans être “comparables”. Tout aussi méritante, la savoureuse cuvée des Caudalies de De Sousa, et l’extraordinaire cuvée des Millénaires de Charles Heidsieck. Le prix intervient donc logiquement dans cette hiérarchie, et cela explique que des maisons moins connues côtoient des marques plus réputées mais que des marques très réputées sont aussi à des prix très attractifs. C’est le plaisir qui compte, la régularité et… l’accessibilité.  Car les prix, cela compte, avec leurs différences : la très belle cuvée D de Devaux est beaucoup plus accessible en effet (50 eueos) que l’exquisecuvée Grand Siècle de Laurent-Perrier à 170 euros… Ce sont pourtant deux grandes cuvées, procurant chacune un plaisir réel, et il y a donc bien une notion de prix qui doit entrer en compte pour “classer” l’une et l’autre. Faut-il donc payer parfois 2, 3, 5 fois plus cher ? Vous seul pouvez être juge.

    Les Deuxièmes Grands Vins Classés

    C’est vraiment une mine d’or pour les amateurs exigeants, passionnés par les terroirs qui permettent cette mosaïque unique avec un exceptionnel rapport qualité-prix-plaisir. Une hiérarchie forte se met également en place à l’intérieur de cette catégorie, les Premiers des “Deuxièmes” étant aussi intrinsèquement “supérieurs” aux autres “Deuxièmes”, et ainsi de suite.  Quand je déguste leurs cuvées, notamment “à l’aveugle”, j’hésite à chaque fois de faire passer un bon nombre de ces propriétaires au sommet (ils ont un *), notamment ceux qui sont dans le peloton de tête de cette hiérarchie, élevant des cuvées les unes plus séduisantes que les autres, garantes d’une typicité et d’une régularité qualitative exemplaires à des prix remarquables (Gonet-SulcovaCharles MignonDelaunoisDe LozeyPrinGaston Chiquet..), un bon nombre exploitant des terroirs situés en Grands (et Premiers) Crus, ceci prouvant que, ici comme ailleurs, la force du terroir est primordiale, avec l’art de l’assemblage, les stocks et l’élevage. Pierre MignonRalleCadel, et Maurice Vesselleatteignent également la tête de cette hiérarchie, ce qui les place à un très haut niveau, incontestable.

    À leurs côtés, très proches qualitativement (voire meilleurs selon les cuvées), ceux qui bénéficient également de rapports qualité-prix-typicité exceptionnels, et peuvent prétendre aux plus hautes places (Drappier,GimonnetLaurent-GabrielMichel LeniqueDaniel CaillezBardouxJean-Marc Charpentier…). Quelques coopératives travaillent remarquablement (CastelnauVincent d’AstréeBeaumont des CrayèresPrestige des Sacres…) et peuvent être fières de signer de telles cuvées. Elles font frissonner, à juste raison, des marques plus connues qui ne sont qu’une façade sur l’étiquette ou des vignerons imbus d’eux-mêmes, multipliant des cuvées sophistiquées… À la suite, une bonne centaine de maisons, caves et vignerons, fer de lance de l’exceptionnelle révolution qualitative qu’a connue la Champagne depuis 30 ans, chacun avec sa spécificité, chacun pouvant mériter mieux…

    Les Troisièmes Grands Vins Classés

    Certains peuvent monter dans la catégorie supérieure, et sont en position “d’attente”, d’autres, parfois, proposent des cuvées plus décevantes ou peu intéressantes, sur le plan de la qualité-régularité-prix.

    Top Palmarès Vignerons 2013 : Région Champagne

    Prix d’Honneur : 28 – Prix d’Excellence : 25 – Satisfecits : 33 – Lauréats : 33 – Espoirs : 9

     

    EXCLUSIF CHAMPAGNE : LES NOUVEAUX DU GUIDE 2013

    Voici les belles valeurs sûres qui font leur entrée dans mon Guide cette année, certaines maisons atteignant des places exceptionnelles dans le Classement… Vous lirez leurs commentaires dans le Guide et sur le site !

    Baron (Claude)

    Bernard (Alain)

    Bertemès (Fabrice)

    Bliard-Moriset

    Boizel

    Bonnet-Launois

    Charbaut (Guy)

    Chevrolat

    Collet

    Couche (Vincent)

    Cuperly

    Defrance (Jacques)

    Foissy-Joly

    Gallimard Père & Fils

    Glavier (Philippe)

    Goutorbe H.

    Lacroix

    Lequeux-Mercier

    Lonclas,

    Bernard Marteaux (Olivier et Laëtitia)

    Mondet Oudart (Étienne)

    Penet (Alexandre)

    Quatresols-Gauthier

    Sadi-Malot

    Sendron-Destouches

    Tissier (J .M)

    Torchet (Frédéric)

    Varnier-Fannière

    Velut (Jean)

    Walczak (Pascal)

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu