Avertir le modérateur
Pin it!

Du Médoc au Rhône, de la Corse au Sud-Ouest... 10 vins pour le plaisir !

CHATEAU PETIT BOCQ


SAINT-ESTEPHE
Le premier vin portant le nom de «Château Petit Bocq» vit le jour en 1972. Le choix de ce patronyme n’est pas clair. Le mot Bocq vient peut-être du chemin qui porte ce nom, du lieu-dit où poussent ses vignes, ou encore de boscq, bosquet, petit bois, comme celui qui protège son vignoble. Depuis 1993, c’est Gaëtan Lagneau, originaire de Belgique et médecin spécialiste qui dirige le Château. Particulièrement apprécié une petite verticale cette année. On commence avec ce Saint-Estèphe 2010, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. Le 2009, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, très complexe. Le 2008, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, des tanins bien enrobés, un vin généreux comme le 2007, harmonieux, charnu, aux nuances de mûre, de girofle et d’humus, tout en distinction. Le 2006, avec des nuances bien caractéristiques de petits fruits macérés, épicé en bouche comme il se doit, aux tanins amples et savoureux, un vin typé et de très bonne évolution comme le 2004, de charpente à la fois ample et souple, qui mêle structure et rondeur, équilibré, aux tanins ronds. Goûtez également le Pauillac (confidentiel), 90 % Merlot et 10 % Cabernet-Sauvignon, baptisé Lagneaux à Pauillac 2010, classique, un vin riche, au nez intense, de couleur profonde, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs et bien fermes à la fois.
 
 

CHATEAU CANTENAC


SAINT-EMILION Grand Cru
Nicole Roskam-brunot, après des études de droit et d'économie régionale à l'université de Bordeaux, a décidé de se consacrer entièrement à son vignoble et d'apporter les soins les plus attentifs à la vinification et au terroir en veillant que le sol dispose de tous les oligo-éléments nécessaire à sa prospérité. Les 12 hectares s'étendent dans le prolongement du coteau saint-émilionnais, dominant la vallée de la Dordogne. Il est composé de 75% de Merlot noir, 20% de Cabernet-franc et 5% de Cabernet-Sauvignon. Le terrain sablo-graveleux et argileux permet une excellente maturation du raisin. Le vin est très élégant, merveilleusement bouqueté et fruité, d'une belle complexité et longueur en bouche. Nicole Roskam-Brunot assistée de son fils ainé Frans Roskam, maîtrise avec finesse l'élevage du vin en barriques. Il faut ajouter au Château Cantenac, le Château Moulin de Grenet, un Lussac-saint-Emilion très fruité qui bénéficie d'une longue macération à froid et la superbe "Sélection Madame" : un vin souple, fruité, très charmeur.
 
 

CHATEAU REDORTIER


BEAUMES-DE-VENISE
Château Redortier, site historique renommé, compte 35 hectares d’un seul tenant particulièrement bien situés face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le Domaine s’étend sur l’aire d’appellation Beaumes-de-Venise et Gigondas, et produit aussi du Côtes-du-Ventoux et du Vin de Pays de Vaucluse. Son terroir est exceptionnel, outre un paysage d’une beauté à couper le souffle, les vignes s’étagent à plus de 400 mètres d’altitude, sur des coteaux exposés plein sud, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. L’exploitation est familiale, Sabine et isabelle apportent tous leurs soins aux vins, sans négliger les conseils avertis d’Etienne et Chantal qui créèrent le domaine en 1956. La culture des vignes est menée de façon raisonnée, dans un souci constant de l’environnement. les rendements sont volontairement limités aux alentours de 30 hl/ hectare ; gage de qualité. Les vendanges se font à la main, ce qui permet un tri rigoureux des raisins dès la cueillette. La vinification est traditionnelle ; pressurage léger, températures contrôlées et maîtrisées tout au long des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuve avant leur mise en bouteilles. Les vins ne séjournent pas en bois, la qualité de leur terroir leur confère un caractère boisé naturel. Les vins Château Redortier sont présents sur les cinq continents ainsi que sur les meilleures tables. La cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Nous disposons d’un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, « La Grange de Château Redortier ».
 

DOMAINE COMTE PERALDI


VIN DE CORSE
Beau domaine de 50 ha de vignes, nichées sur les coteaux de Mezzavia, fleuron de la viticulture insulaire. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au XVIème siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est actuellement le plus important vignoble de l’appellation contrôlée « Ajaccio », et les cépages y sont des plus classiques (Sciaccarello, Cinsault, Carignan, Niellucciu, Vermentino). Superbe Ajaccio Comte Peraldi rouge 2009, de belle robe soutenue, aux notes de mûre et d’épices, alliant charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches, auquel il faut laisser le temps de se fondre, à ouvrir avec un gigot à la ficelle, d’excellente évolution. Remarquable Comte Peraldi rosé 2011, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose et de lis, et cette pointe d’épices caractéristique. Le Comte Peraldi blanc 2011, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, est ample, tout en arômes. Très beau blanc cuvée Clémence 2010, l’un de mes meilleurs souvenirs gustatifs de l’année dans cette appellation, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, tout en suavité, de bonne bouche, aux notes de fruits mûrs, vraiment très charmeur. Il y a aussi cette cuvée Clos du Cardinal rouge 2009, élevée en fûts, marquée par son terroir, un vin d’un beau rubis profond, ample et ferme, volumineux en bouche avec des connotations de cassis, réglisse, épices, charnu, riche, concentré, aux tanins soyeux mais puissants, de garde.


DOMAINE GUY FARGE


SAINT-JOSEPH
Le domaine est dans la famille Farge depuis 3 générations, qui œuvraient jusqu’en 2006 pour la Cave Coopérative de Tain l’Hermitage. A cette date, Guy Farge décide de créer son propre « nom » et de vinifier des vins de garde et des vins fruités. Il crée alors sa gamme : 3 Saint-Joseph rouges, 1 Saint-Joseph blanc, 1 Cornas et des Vins de Pays d’Ardèche en rouge, rosé et blanc. En 2010, il agrandit de 3 hectares la superficie de ses vignes, pour augmenter sa production de Cornas, et en proposer une nouvelle : le Saint-Péray Tranquille. Le domaine étant constitué de parcelles en terrasses, abruptes et pentues, le travail de la vigne est exclusivement manuel, de la taille aux vendanges. Difficile et éprouvant, il faut s'armer de courage et de patience pour soigner chaque cep planté sur les 17 hectares ( environ 6000pieds/ha!) avant d'être récompensé par la qualité des vins de terroirs ! Dans le souci permanent d'un travail respectueux de l'environnement, les méthodes d'agriculture raisonnée adoptées (recours minimal aux produits de traitement ) ont tout naturellement remis à l'honneur le cheval; qui passe dans les rangs de vignes de certaines parcelles pour retourner la terre, et ainsi désherber et aérer les sols. Coup de cœur pour ce remarquable Saint-Joseph rouge Terre de Granit 2010, aux tanins bien équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche. Beau Saint-Joseph blanc Vania 2011, qui sent bon son cépage Marsanne, au nez fleuri, complexe avec ces notes de petits fruits secs et de tilleul, de bouche ronde et persistante, un vin à la fois suave et frais, de bouche séduisante comme le Saint-Péray Grain de Silex 2011, de bouche friande qui développe des nuances de coing.

 

CHÂTEAU DE L'OU


MUSCAT
Cette propriété viticole créée dans les années 1920, a été rachetée en 1998 par la famille Bourrier. Les terres autrefois cultivées par les Templiers, ont été entièrement reprises. Château de L’Ou, un nom original qui viendrait d'une fontaine en forme d’œuf (« Lou » en Catalan) où les Templiers venaient abreuver leurs chevaux. Les étiquettes très épurées rappellent ce symbole. Le vignoble de 40 ha est conduit en agriculture biologique certifié depuis 1998. Vous pourrez découvrir ce superbe Muscat 2010, un vin suave et souple, avec des nuances d’agrumes. Le Côtes-du-Roussillon rouge 2008 (60% Syrah, 20% Grenache noir, 20% Mourvèdre), est très réussi, au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, VDP des Côtes Catalane Infiniment de l’Ou 2008, un pur Syrah issu de sélection parcellaire avec un rendement de seulement 15 hl/ha, dense et puissant au nez comme en bouche, persistant, très harmonieux avec ses tanins savoureux et riches. Goûtez aussi le Côtes-du-Roussillon rosé 2009 et le VDP des Côtes Catalane blanc 2009, 100% Grenache blanc, avec ce nez de fleurs fraîches.
 

CHATEAU D'ESTEAU


HAUT-MEDOC
Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

CHATEAU TOULOUZE


GRAVES DE VAYRES
Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans.


DOMAINE DE FONTLADE


COTEAUX VAROIS EN PROVENCE
« Rigueur et Passion », pourrait être notre devise. Rigueur dans nos méthodes de culture et d’élaboration de nos vins, passion pour notre métier et notre terroir. Le vignoble de 40 ha, propriété de la baronne Philippe de Montremy depuis plus d’un demi-siècle, s’étend sur des coteaux calcaires. Les étés chauds et secs de ces dernières années, nous ont permis d’élaborer des vins puissants, aromatiques et élégants. Des rouges chaleureux, des rosés aux arômes de fruits rouges séduisants, des blancs floraux et frais. En 2008, l’élégance plus que la puissance caractérisera nos vins. Remarquable Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée de l’Hermite Maunier Vieilles Vignes 2007 (60% Syrah, 30% Grenache et 10% Cabernet), élevé 8 mois en fûts de chêne, aux arômes de fruits cuits et d’épices, riche et coloré, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche, d’excellente garde. Complexe, la cuvée Saint Qvinis rouge 2006, est de robe profonde, au nez de mûre et de fumé, aux tanins présents, un vin d’une belle harmonie, qui poursuit son évolution. La cuvée Saint-Qvinis rosé 2011 est de belle teinte, bien fruitée au nez comme en bouche, qui mérite une cuisine épicée, toujours très séduisante comme le Côtes-de-Provence rosé Aurélia Prima 2010, un assemblage de Syrah et Grenache (50/50) qui a macéré une nuit avant d’être saigné et vinifié à froid (en dessous de 17°), qui développe des nuances de fleurs et d’épices, mêlant richesse et souplesse, de bouche fruitée.
 
 

CHATEAU DE GUEYZE


BUZET
Deux mille ans d’histoire ont sculpté ce terroir afin qu’un jour de 1953, les vignerons des Buzet décident de s’unir pour redonner à leur vin la place qui devait être la sienne dans la palette des vins de France. Vingt ans plus tard, ils obtiennent l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et s’affichent depuis sur toutes les bonnes tables d’Europe. Ainsi, grâce au talent des viticulteurs, au savoir-faire des œnologues et des maîtres de chai, au génie de son sol, Buzet est devenu un vrai grand vin. Deux mille hectares de vignobles offrent généreusement 13 millions de bouteilles aux amateurs gourmands. Ce vin est élaboré dans deux sites de vinification extraordinairement modernes. L’un est à Buzet, l’autre à Espiens, sur les deux berges de la Baïse. Deux chais de vieillissement qui hébergent plus de 4500 barriques instillent mille saveurs à ce grand vin que plus de 120 000 visiteurs viennent chaque année goûter à la cave et dans les chais. Ainsi, la cave des vignerons de Buzet est-elle devenue le site touristique le plus visité du département de Lot-et-Garonne. Découvrez le Buzet du Château de Gueyze 2010, typé, avec des notes de violette et de réglisse, riche en couleur, classique et concentré, mariant élégance et structure, ample, de très belle évolution. Il y a aussi le Buzet La Tuque de Gueyze 2010, dense, aux arômes de fruits cuits et d’épices, riche et coloré, de belle teinte grenat, puissant au nez comme en bouche, le Buzet Domaine de Brazalem rouge 2010, avec des notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d'épices, est charnu, coloré et parfumé, charpenté, aux tanins savoureux et denses, réussi comme le Buzet Baron d’Ardeuil rouge 2010, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois et de notes giboyeuses, savoureux en finale. Excellent Buzet rouge Domaine du Grand Bourdieu 2010, classique, bien corsé, de bouche fruitée et mûre. Joli Buzet blanc L’Excellence 2011, Sémillon, Sauvignon, aux notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, un vin tout en harmonie. Le Buzet Baron d’Ardeuil blanc 2011, issu de vieilles vignes, avec des connotations de fleurs et de coing est d’une très jolie expression, de jolie robe, un vin d’une belle vinosité avec cette nervosité charmeuse, de très bonne bouche.
 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu