Avertir le modérateur
Pin it!

Graves, Puligny, Sancerre, Châteauneuf, Champagne... cinq accords mets-vins à savourer

AVEC LE 

Château CHANTEGRIVE

Au sommet. Château Chantegrive, c'est un grand vignoble de 95 ha constitué de 40% de cépagesblancs (50% Sémillon et 50% Sauvignon) et de 60% de cépages rouges (50% Merlot et 50% Cabernet-Sauvignon). Les très beaux terroirs se trouvent sur des terrasses graveleuses formées par la Garonne à l'époque quaternaire sur les communes de Cérons, Podensac, Illats et Virelade. Les sols sont formés de graviers roulés mélangés à des sables fins, sur une structure argilo-calcaire. Les vignes d'âge moyen de 35 ans sont plantées sur des croupes idéalement exposéesplein sud.
Gestion parcellaire, sélection rigoureuse des meilleurs raisins, vinification soignée et adaptée, élevage minutieux pour les vins rouges dans un chai "cathédrale" de plus de 800 barriques de chêne français...
"Voilà huit ans que mes frères, mes soeurs et moi-même gérons, auprès de notre mère, la propriété, précise Marie-Hélène Lévêque. Nous commençons réellement à récolter les fruits des investissements engagés (enherbement des vignes, limitation des rendements, modernisation des techniques de vinification, vendanges manuelles en clayettes pour tous les vins blancs,...). De plus, nous avons fait appel à Hubert de Bouard, propriétaire du Château L'Angélus à Saint-Émilion qui nous conseille pour la vinification des rouges depuis 2006, un millésime qui a rencontré un grand succès. Au regard des distinctions obtenues sur les 5 derniers millésimes, le pari est en passe d'être gagné. Tous ces efforts se concrétisent aujourd'hui, avec évidence, par la qualité des vins ; plusronds, plus charnus et fruités. Les vins sont fins et élégants avec des tanins plus souples que par le passé ; cela correspond à une attente du consommateur, moins sensible aux vins de longuegarde et qui préfère le côté fruité et la souplesse.
Une grande partie de la famille s'investit beaucoup dans l'affaire familiale ; je suis en charge de la gestion du domaine et je parcours le monde avec l'Union des Grands Crus pour promouvoir les vinsde la famille. François et Patrice viennent régulièrement s'occuper des vinifications et desassemblages. Par-delà tous ces efforts, nous veillons à ce que Chantegrive reste un excellent rapport qualité prix.
Au Château de Chantegrive que ce soit en blanc comme en rouge, nous nous attachons à bien préserver les arômes. Nous faisons des pré-fermentations à froid pour cela (les moûts restent à 4°). On obtient de délicieux arômes de fruits rouges, de kirsch. Quand on ne les refroidissait pas, autrefois, les vins étaient plus austères, alors que le 2010 est presque prêt à boire dès à présent, même si c'est un peu dommage car il a le potentiel de vieillir. Les vins séduisent par leur fruité et leur fraîcheur aromatique, belle complexité déjà très harmonieuse, un charnu comme on les aime. Ce 2010 était un millésime fabuleux, nous avons rentré une très belle vendange, les raisins étaient magnifiques, c'est ce qui explique ce niveau de qualité aussi, la technique ne remplace pas tout... Pour améliorer la qualité de nos vins, nous procédons, depuis 2010, à des élevages sur lies en cuves, cela apporte du gras et du volume. Auparavant, seule la cuvée Caroline, bénéficiait de cet élevage sur lies, nous l'avons étendu à l'ensemble des vins. La cuvée Caroline est élevée sur liesen fûts de chêne et profite aussi de l'inertage. L'inertage est un procédé de refroidissement qui bloque les fermentations, cela permet d'optimiser les arômes naturels des vins (pamplemousse etfleurs blanches)."
Excitez vos papilles avec ce Graves rouge cuvée Henri Lévêque 2010, aux tanins puissants mais très fins, typé, avec ces notes très persistantes de fumé et de cerise noire, un beau vin tout en bouche, typé, charpenté et harmonieux (20€). Superbe 2009, très charnu, épicé, aux taninsconcentrés, puissant et charpenté, de bouche ample, de belle garde (18€). "Ce millésime est exceptionnel en Bordelais, poursuit Marie-Hélène. Chantegrive a produit cette année là l'un de ses plus beaux vins. Il faut remonter au millésime 1990 pour retrouver ces arômes de fruits parfaitement mûrs avec une belle délicatesse de la matière, des tanins fins et une puissance bien maîtrisée." LeGraves rouge 2010, médaille d'Or concours Bordeaux, de couleur grenat, de bonne charpente, aux senteurs de fruits macérés, aux tanins structurés, un vin très équilibré (12€). Remarquable 2009, où l'élégance prédomine, avec ces petites nuances d'humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, très persistant, de couleur pourpre, aux tanins délicieusement fondus médaille d'Or à Bruxelles (13€). Le 2008, médaille d'Or au concours des grands vins d'Aquitaine 2010, est riche encouleur, charnu, avec ces notes de cassis, de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et très structurée, de très bonne garde (12,50€). Excellent 2007, médailles d'Or à Bruxelles et d'Argent à Bordeaux en 2010, de couleur soutenue, saveur élégante de petits fruits mûrs, taninsronds et déjà un peu souple, beaucoup de fruit pour ce vin très charmeur avec une structure parfaitement équilibrée (12€). 
Le Chantegrive blanc 2011, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande, de fruits mûrs et de bruyère, de bouche puissante (10€). Remarquable blanc Caroline 2011, élevé en barriques, un vin où la structure s'allie à l'élégance, de bouche subtile aux nuances de pamplemousse, de chèvrefeuille et d'amande fraîche, un vin suavecomme il se doit et d'excellente évolution (15€). Le 2010, fleurant bon le genêt, la pomme et les noisettes, allie élégance et structure, finesse et persistance (15€). Le 2009 se goûte actuellement très bien, un vin fin et savoureux, ample et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de pêche blanche. 

Graves (Rouge)

Graves (Blanc sec)

Sas des vignobles Lévèque

 
 

Sce du Domaine du Château Charles BLONDEAU-DANNE Père

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La convivialité naturelle de Denis et Alexandra Blondeau-Danne, que j'apprécie depuis un bon bout de temps, se retrouve dans leurs Vins, qui bénéficient -en plus- d'un rapport qualité-prix-plaisir formidable. 

Denis Blondeau-Danne, qui sait mettre toute sa passion et son talent dans l'élevage de ses grandsVins, associant la tradition rigoureuse de la grande Bourgogne à des vinifications soigneusement maîtrisées, est très attaché à la qualité de la matière première sans laquelle un grand vin ne peut s'exprimer. Il laisse vieillir ses Vins en fûts 2 hivers pour les blancs et 3 hivers pour les rouges afin que les arômes se fondent harmonieusement. Une attitude qui lui vaut de proposer des Vinsremarquables, très typés, tout en charme et en finesse.

"Nous avons eu trois petites récoltes de suite, 2010, 2011 et 2012, m'explique Denis Blondeau-Danne. De ce fait, c'est comme si sur trois ans nous n'avions eu que deux récoltes normales. La plus petite a été la dernière, 2012. Dès le départ de la saison, l'année s'annonçait difficile, la végétation a débuté précocement mais a été ralentie par le retour de la fraîcheur en avril et mai. Ensuite, lafloraison a été perturbée par une météo très instable, ce qui a engendré coulure et millerandage. Fin juin, les températures oscillaient entre 33° et 38°, résultat : grillure sur certaines parcelles et le tout accompagné par 4 orages de grêle, le plus fort ayant été le dernier, le 31 juillet. Meursault etPuligny-Montrachet ont été grêlés à 80 %.
- Les blancs 2012 sont expressifs, francs, notes d'agrumes, magnifique complexité.
- Les rouges 2012 ont une robe rouge très profond, arômes de fruits rouges, beaux tanins. Ils ont de l'avenir. Malgré les aléas climatiques, le résultat de cette vendange, bien que très restreinte, est une très belle réussite.

À la vente aujourd'hui, en blanc, il me reste en 2011 que le Saint Aubin 1° Cru le Village, ainsi que leBourgogne Chardonnay et l'Aligoté. Nos clients réservent déjà le millésime 2012 pour les crus enblancs
En rouge, nous commercialisons le Volnay et le Puligny-Montrachet 2008 : tanniques, ce qui laisse présager une bonne aptitude au vieillissement. Le Saint-Aubin Premier Cru les Combes 2010, ronden bouche, très fruité est bien agréable à la dégustation. Il faut souligner que l'appellation Saint-Aubin, en blanc comme en rouge, est un bon rapport qualité-prix. Le Meursault rouge Premier CruLa Pièce sous le bois 2009, pour lequel nous avons été récompensés lors du Concours desVignerons Indépendants de France par une médaille d'argent, est parfumé au nez comme en bouche, très puissant, aux arômes fruits rouges avec des nuances de sous-bois. Il nous reste duMeursault rouge Premier Cru 2007, agréable à déguster dès à présent. Les 2006 sont superbes aujourd'hui, avec beaucoup de fruit, beaucoup de finesse et d'élégance. Le 2005 est une très grande année pour les rouges, les Vins sont exceptionnels, structurés, puissants, denses, gras, d'un gros potentiel de garde mais aussi très agréables dans leur jeunesse de par leur matière volumineuse et soyeuse. 

Saint-Aubin et Meursault en 2005 sont particulièrement réussis, c'est un grand millésime, de la veine du 1985. Le 2004 nous offre des Vins qui ont beaucoup de caractère, les 2007 et 2006 ont beaucoup de finesse, plus que le 2005, qui est plus opulent. Le Puligny-Montrachet 2006, notamment, séduit par sa puissance et sa pointe de "pierre à fusil", un arôme minéral, caractéristique du terroir, plus ou moins marqué pour chaque millésime. Le Chassagne-Montrachet, le vin des dames, aux puissants arômes de fruits, est d'une très grande finesse

Les Criots Bâtard-Montrachet sont toujours au-dessus du lot. Les 2004 et 2003 sont dans la lignée. Le millésime 2004 est une grande réussite avec une belle qualité harmonieuse, d'une typicité classique. Le Puligny-Montrachet Premier Cru La Garenne provenant d'une vigne de plus de 40 ans, où la structure s'allie avec l'élégance, a des notes subtiles de chèvrefeuille et d'amande fraîche, très savoureux. Le Chassagne-Montrachet et le Grand Cru Criots-Bâtard-Montrachet, des Vins de haut niveau, très racés, riches au nez comme en bouche (brioche, fruits secs...)."

Pour s'en assurer, il y a son Criots-Bâtard-Montrachet Grand Cru 2011, provenant de la plus petite parcelle des grands crus des Montrachets, les Criots, diminutif des Crais : terre blanche, dans unsol peu profond,. Le vin est d'une belle robe or pâle, de bouche franche, d'une élégante nervosité et d'une minéralité prononcée, aux agréables notes de roses et de citron, tout en finale. Le 2010 est un vin ample, onctueux, alliant nervosité et gras, où l'on trouve des notes de fleurs fraîches et de noisette, avec beaucoup de moelleux et de persistance, typé. Le 2009 est un grand vin au nezsuperbe (fleurs, noisette, fougère), d'une finale bien persistante où se décèlent de pain grillé, de bouche savoureuse aux nuances d'agrumes, un vin très expressif. 

Le Puligny-Montrachet Premier Cru La Garenne 2011, avec des nuances de fruits, de fleurs, de brioche, le tout avec des notes épicées très fines, est un vin de grand charme. S'il en reste, procurez-vous le 2009, racé, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), mêlant finesse et structure, ampleur et distinction, un vin tout en persistance aromatique, tout en bouche. 
Rare et beau Meursault Premier Cru La Pièce sous le Bois rouge 2009, médaille d'ArgentVignerons Indépendants 2012, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette,humus), de couleur pourpre intense, aux tanins riches, alliant puissance et finesse, de garde bien entendu. Goûtez le Volnay 2008, de robe pourpre intense, aux tanins soyeux, solide, gras et complet, d'une belle harmonie, d'une grande persistance aromatique, très typé. Le 2007 est bien parfumé avec des notes de réglisse et de fraise mûre, aux tanins fermes et souples à la fois, dense, d'une belle longueur, de bouche puissante et corsée.
Beau Meursault Premier Cru La Pièce sous le Bois blanc 2011, parfumé, riche et rond, très fin, aunez subtil et persistant (fruits frais, amande), avec en bouche avec des connotations de lis et de pain brioché. Le 2010, très bien élevé également, de bouche mûre et harmonieuse, un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et de fruits, savoureux et onctueux comme le 2009, d'une grande complexité aromatiquesuave comme il se doit, qui sent les noisettes et les fleurs blanches, tout en finale, de belle robe brillante. 

Le Saint-Aubin Le Village blanc 2011, d'une grande finesse, tout en arômes, associant souplesse et charpente, harmonieux et complexe. Excellent Saint-Aubin Premier Cru Les Combes rouge 2010,rond en bouche, un vin corsé, de robe rubis intense, aux arômes de fruits surmûris et de poivre noir, charnu et complexe. Le 2009, équilibré, très parfumé (petits fruits rouges fraishumus...), ample, est très charmeur. Formidable rapport qualité-prix-plaisir, ce qui n'est pas rien. 
 

Puligny Montrachet (Blanc)

Saint Aubin (Rouge)

Alexandra et Denis Blondeau-Danne

 

Domaine de SARRY

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine constitué d'une vingtaine d'hectares. repris par le sympathique Nicolas Brock à la suite de son père, Michel, qui a créé presque entièrement le domaine dans les années 1960, en replantant notamment un ancien domaine viticole inexploité depuis le Moyen Âge. Le domaine (11 ha d'un seul tenant), perché sur la Montagne Noire (l'un des points culminants de la région, 353 m d'altitude), est constitué de marnes argilo-calcairesdu kimméridgien, les "terres blanches". Puis le coteau et la côte de la Roche forment une dizaine d'hectares de caillottes. Aucun herbicide, ni insecticide n'est employé. Les sols sont travaillés mécaniquement. L'enherbement existant est naturel et varié (diversité). Le retour à des pratiques agraires ancestrales contribue à favoriser la vie des sols (cycles) à travers le respect des équilibres naturels de la flore et de la faune.
Excitez donc vos papilles avec son Sancerre Les Mille Sens blanc 2012, d'une grande finesse, aunez complexe et puissant, bien équilibré, de bouche très harmonieuse, avec des nuances délicates de pêche blanche et de narcisse, très classique. Beau 2011, tout en subtilité, avec cette touche épicée persistante, un vin ample et suave, tout en nuances d'arômes (pivoine, abricot frais). "L'année 2011 nous avait offert une vendange exceptionnelle, me dit Nicolas Brock. Avec quinze jours d'avance sur le cycle végétatif habituel, nous avons connu jusqu'au 15 juillet une situation de sécheresse qui a occasionné un stress hydrique et qui a réduit la vigueur de la vigne. De telles conditions si elles s'étaient prolongées auraient compromis la récolte ainsi que la croissance desjeunes pieds qui ont nécessité plusieurs arrosages. Fin juillet des pluies salvatrices ont permis à la vigne de combler ses carences alimentaires. Le mois d'août pendant lequel nous aurions pu vendanger (100 jours après la fleur) nous a offert des précipitations fréquentes mais de faibleampleur qui ont pu pénétrer la terre asséchée et permettre à la vigne de " s'alimenter " correctement. Tandis que les températures ne rentraient pas dans l'excès, fin août, la vigne nous a gratifié de magnifiques grappes à maturité optimum. Nous avons commencé les vendanges le 5 septembre et pendant 15 jours, un temps sec nous a permis de récolter un raisin dans un état sanitaire exemplaire (exempt de pourriture). 
Les Vins sont structurés et aptes au vieillissement, tout en présentant un fruité remarquable. C'est une année exceptionnelle qui demandait toutefois pour une bonne réussite, une bonne compréhension des terroirs, de la plante, et des phénomènes de concurrence hydrique et azotée (avec l'enherbement naturel), associée à une disponibilité sans faille du vigneron pour aider une vigne parfois en souffrance, par le travail du sol, et une nutrition foliaire d'appoint. Le climatautomnal (l'été indien ?) est également une récompense pour la vigne comme pour le vigneron qui tous deux doivent constituer des réserves énergétiques pour affronter l'hiver dans les meilleurs conditions."
Le Sancerre Domaine de Sarry rouge 2012, vignes âgées de 40 ans et élevage durant une année en fûts de chêne, bien marqué par son Pinot Noir, de robe brillante, est remarquable, charnu, puissant et complexe, de bonne garde, épicé, un vin qui emplit bien la bouche. Si vous en trouvez, foncez sur ce Sancerre Montagne Noire 2005, un grand vin minéral, où s'entremêlent des notes d'amande, de fruits mûrs et de bruyère, harmonieux en bouche, de belle couleur jaune ambré, tout en finesse aromatique (fleurs fraîches, tilleul...), complexe au nez comme en bouche, avec des nuances de musc en finale, de remarquable évolution.
 

Sancerre (Rouge)

Sancerre (Blanc sec)

 

Nicolas Brock

Le Briou de Veaugues
18300 Sancerre
Tél. : 02 48 79 07 92
Fax : 02 48 79 05 28
Email : info@sarry.org
www.sarry.org

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 
 
 

Château MONT-REDON

Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Je tutoie mon ami Jean Abeille depuis près de 30 ans. Ici, il a créé une belle réussite familiale de cousins, qui ont su avec intelligence, enthousiasme et professionnalisme perpétuer et développer l'héritage transmis. 
Pierre Fabre, fils de Didier Fabre est en charge de la Cave, Yann Abeille, fils de Jean Abeille, est responsable des vignobles, Jérôme Abeille, deuxième fils de Jean, après ses études d'ingénieur, est à la partie commerciale, et, enfin, Patrick Abeille, troisième fils de Jean, Inseec à Bordeaux, s'occupe se la partie gestion, social, marketing…
Beaucoup d'investissements ont été réalisés grâce au dynamisme de Jean Abeille et de son cousin, Didier Fabre, afin d'optimiser la qualité et préparer l'avenir du domaine. Agrandissement de la cuverie de rouge avec l'implantation de huit cuves à pigeage supplémentaires, augmentation de la superficie de la cuverie de vinification des blancs... toujours dans la même démarche écologique, des matériaux adéquats ont été intégrés pour la construction de ces nouveaux bâtiments. 
"Nous avons aussi prolongé d'une quinzaine de mètres, me raconte Jean Abeille, le souterrain créé par notre grand-père pour subvenir à ses besoin en eau, qui passe sous les bâtiments existants et remonte à l'air libre. Cela permet un appel d'air qui climatise naturellement les caves, la température à 7 mètres, hiver comme été, reste constante, aux alentours de 11°. Nous en avons profité pour construire une nouvelle réception de vendanges très fonctionnelle, une étape très importante pour préparer la qualité de nos grands Vins. Elle est conçue avec une technologie de pointe, le tri sélectif passe sous l'oeil de la caméra qui vient confirmer la sélection manuelle déjà effectuée en amont. Cette technique toute nouvelle impose des baies entières. Nous nous sommes donc dotés de trois conquets de réception de vendange vibrants, les raisins sont remontés par tapis jusqu'à l'éraflage, cela nous permet d'éviter la vis sans fin et d'être ainsi plus respectueux de la vendange. 
Toujours dans cette même démarche qualité, nous avons deux tables de tri optique XTRI, automatisée distribuée par une maison italienne, c'est le premier prototype installé dans la région Rhône. Après éraflage et égouttage minutieux, les raisins sont répartis horizontalement sur une table vibrante avec un tapis tournant à grande vitesse, deux caméras et un laser balayent les raisinspour signaler un morceau de feuille, rafle... Cela permet le tri du botrytis et des grains roses pas totalement mûrs. Gros avantage de la technologie qui permet un tri grain par grain et non grappe par grappe comme c'est fait à la main. Les déchets sont éliminés par un convoyeur alors que les baies saines sont propulsées vers les cuves à pigeage pour la vinification. Grâce à cet outil ultra performant n'entre dans les cuves que le net plus ultra !
Pour optimiser la qualité, nous avons conçu un process pour pouvoir rafraîchir la totalité de notre vendange de 25 à 12 ° dans le but de pouvoir faire une pré-fermentation à froid. Cela permet d'augmenter les extractions des anthocyanes et des tanins. Cela renforce ainsi la complexité aromatique et le fruité, bien à l'abri d'une quelconque oxydation
Nous avons 3 types de terroirs sur nos 100 ha, m'explique Jean Abeille. D'abord, nous avons la chance d'avoir 60 % de nos vignes sur le plateau le plus haut de l'appellation à l'entrée de Châteauneuf-du-Pape sur un terroir de type diluvium alpin, un sol fabuleux couvert sur 2 m d'épaisseur de ces très gros galets roulés notoires de Châteauneuf-du-Pape. Sous cette couche très caillouteuse se trouve un banc d'argile rouge où les racines des vignes vont puiser leur besoin hydrique, ce qui protège ces terroirs d'une trop grande sécheresse. Ce type de terroir, spécifique et unique, très bien adapté au cépage Grenache, apporte structure, richesse et puissance aux Vins. Avec le deuxième type de terroir, les sables, nous sommes situés sur le passage de l'ancien lit du Rhône, maintenant le fleuve passe trois kilomètres en contrebas. Lorsqu'il y a eu ces mouvements de sol, les eaux ont entraîné les éléments les plus fins, dont ces fameux sables qui sont de part et d'autre de ces terrasses et qui donnent leur nom au type de terroir. Ces sables avec seulement quelques galets roulés conviennent parfaitement aux cépages qui s'y épanouissent (Syrah,Cinsault et Mourvèdre), ce type de terroir apporte au vin un côté très fruité (cassis, mûre,framboise). Le dernier type de sol, qui est le massif urgonien, est une formation rocheuse sansargile, une roche dure et fissurée qui a éclaté.
Le 2012 est un grand millésime. Nous avons une petite récolte de 26 à 28 hl/ha. Le vin est très concentré. Nous avons eu un début de printemps difficile mais, ensuite, l'été a été formidable, très ensoleillé, marqué même par la sécheresse. Heureusement, l'orage du 29 août a été bienfaiteur. L'automne, très beau et sec, a permis aux baies de terminer leur maturation dans d'excellentes conditions. Nous avons vendangé des raisins à parfaite maturité, les tanins étaient très mûrs aussi, ce qui est précieux pour la qualité du vin. Grâce aux deux tables de tris optiques XTRI automatisées, nous avons pu intervenir avec une grande précision pour ne sélectionner que le meilleur. À la dégustation, ce 2012 est un joli vin avec beaucoup de netteté, du fruité, une très belle concentration due aux faibles rendements, une parfaite maturité des tanins souples et soyeux, c'est un vin ample aux savoureux arômes d'épices et de cerise confite typique du terroir de Mont-Redon, une réussite. En Provence, notre Château Riotor 2012 est également un très beau millésime : beaucoup de fruit, de gras, un vin très élégant et long en bouche. D'une belle couleur très pâle, aux savoureux arômes de pamplemousse et d'agrumes dus au terroir. 
Il fait suite à un millésime 2011 que nous avons particulièrement réussi. Nous avons des chaisparfaitement équipés et avons appliqué les bons gestes, au bon moment. C'est ce qui explique ce très beau résultat, aussi bien en Châteauneuf-du-Pape, qu'en Lirac et Provence. Le 2011 est un vin parfaitement équilibré (cela n'a pas été le cas partout...), d'une belle couleur, aux tanins souples et structurés, semblables aux 2009 et 2008. Je le compare au 2000 qui était un beau millésime qui a très bien évolué. C'est un millésime avec moins de concentration que les 2010 et 2009 mais davantage que le 2008. Nous avons connu quelques irrégularités de maturité pour le Grenache, par contre les Syrah, Mourvèdre, et les cépages blancs étaient splendides, et c'est unanime dans toute la région. Ce millésime 2011 est une année de "professionnel", tout le monde s'accorde à le dire et, si on veut faire des comparaisons, nous le rapprocherions du 2010." 
Superbe Châteauneuf-du-Pape 2011, issu majoritairement du Grenache (60%), des Syrah (30%) et Mourvèdre (8%), le reste en Counoise, Muscardin, Vaccarèse et Cinsault), au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la groseille, la réglisse et les épices, de bouche riche, de garde. Très beau 2010, un vin complet et puissant, avec des nuances de cerise confite, alliant structure et élégance, aux tanins très structurés, épicé et charnu comme il se doit, vraiment remarquable comme le 2009, qui associe concentration aromatique, finesse des tanins et puissance, avec des arômes de fruits mûrs, de bouche puissante. Le 2008 est tout en élégance, au nez complexe avec des notes de fleurs et de prune, racé, corsé mais souple, d'une finale bien harmonieuse, aux arômes de fruitsrouges cuits et d'épices, d'une belle ampleur. 
Remarquable Châteauneuf-du-Pape blanc 2012, puissant et très franc en bouche, au nez subtil, ample et persistant, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs(aubépine, genêt), est tout en persistance. Le 2011, aux arômes de fruits et de fleurs, avec des notes subtiles de miel, d'une grande persistance aromatique, mêle charme et puissance au palais. Savoureux 2010, au nez puissant et fruité (pamplemousse, amande, pomme), ample et gras, très bien vinifié, de bouche persistante avec une finale fondue. 
Beau Lirac Mont-Redon CDR blanc 2011, de belle teinte, un vin ample et bien harmonieux, qui sent les noisettes et la pêche blanche. Le Lirac rouge 2010, au nez de fruits rouges et d'humus, riche, bien charnu, est tout en bouche comme le Lirac Mont-Redon rosé, un vin à la fois tendre etnerveux, très agréable sur des plats exotiques. Il y a encore le CDR Rouge 2011, de bouchecharnue, coloré, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus, et le CDR Viognier, où l'on retrouve l'acacia, tout en finesse, d'une belle persistance en bouche. 
 

Châteauneuf du pape (Rouge)

 

Châteauneuf du Pape (Blanc sec)

 

Jean Abeille et Didier Fabre

 

POL-ROGER

Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une très grande Maison familiale champenoise (il en reste de moins en moins) qui a su traverser le temps sans se laisser prendre au jeu de la mode, et en s'offrant le luxe d'une régularité qualitative exemplaire. 

Pour mémoire, Pol-Roger obtient le certificat de fournisseur de Champagne "Royal Warrant" de Sa majesté la reine Élisabeth II. Cette distinction permet à Pol-Roger de faire figurer, selon des règles strictes, les armes royales de la cour d'Angleterre. Pol-Roger était le Champagne préféré de sir Winston Churchill qui qualifiait la maison Pol-Roger "The world's most drinkable address". C'est en son honneur que la maison a créé en 1984 la première cuvée de prestige Sir Winston Churchill millésimée 1975 en magnum.

"Nous continuons, me précise Hubert de Billy, le concours de dégustation des grandes écoles. Cela fait une dizaine d'années pour la version française et plus de 50 ans pour la version anglaise ! Nous sommes la seule maison de Champagne à organiser un tel concours, sans but lucratif, car ce sont des dégustations de Vins blancs ou de rouges, il n'y a pas de Vins effervescents. Il y a 6 Vinsrouges, 6 Vins blancs à trouver, un classement individuel et un par équipes."

Grandissime Champagne cuvée Sir Winston Churchill 2000, avec des nuances d'abricot, de musc, de prune et de noix fraîche, de mousse fine, une cuvée intense et typée, qui allie structure et distinction, très savoureuse, très intense, un grand vin complexe où l'élégance rime avec l'opulence, qui fait suite à un savoureux 1999, avec cette complexité aromatique où se décèlent des nuances de citron, de brioche et d'abricot sec, de bouche très structurée et ample, très persistante, de belle structure, un grand et rare Champagne, d'une finale intense, parfait sur du caviar (170€). 

Exceptionnelle cuvée de Réserve Rich de Pol-Roger (1/3 à parts égales des Pinot NoirPinot Meunier et Chardonnay), à mi-chemin entre sec et demi-sec, faiblement dosé (35g de sucre par litre), un Champagne généreux et charmeur, qui associe distinction et fermeté, de jolie mousse, trèsfruité, très classique, ample et charpenté, qui sent le pain grillé et l'amande, tout en persistance, d'une grande finale aromatique (36€). 

Dans la lignée, cette cuvée Pure Brut, tout en fraîcheur d'arômes, avec ces notes d'agrumes et d'acacia, de mousse fine et très persistante, est un grand vin où se conjuguent saveur et distinction (43€). La cuvée Brut Blanc De Blancs 2000, dégage une mousse délicate, aux senteurs subtiles à dominante de fleurs blanches et d'abricot, un Champagne très fruité, très équilibré, généreux etharmonieux, très fin (79€). Très beau Champagne Brut cuvée de Réserve, à la mousse fine et légère, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d'abricot, une cuvée qui est très raffinée et savoureuse, de belle structure, un Champagne séducteur et parfumé, avec beaucoup de complexité d'arômes, d'une grande ampleur, idéal au cours d'un repas (36€). 

Exceptionnel Champagne Pure Extra Brut cuvée dont la fraîcheur met en avant le fruit, une cuvée distinguée, au nez de rose, très fine, de bouche puissante et persistante. Il y aussi ce Brut rosé 2004, très fruité, très agréable à déguster au cours d'un repas, d'une délicatesse extrême, persistant au nez comme en bouche, très parfumé (rose, fraise, amande…), un Champagne corsé mais d'une très grande finesse (79€, il les vaut bien, c'est l'un des plus grands rosés champenois !). 
 

Champagne (Rosé Brut)

 

Champagne (Blanc Brut)

    Accords vins proposés :

Patrice Noyelle et Hubert de Billy

1, rue Henri Delarge - BP 199
51200 Épernay
Tél. : 03 26 59 58 00
Fax : 03 26 55 25 70
Email : polroger@polroger.fr
www.polroger.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu