Avertir le modérateur

  • Pin it!

    QUELS VINS SUR VOS VIANDES, VOLAILLES ET GIBIERS ?

    Les Vins et les Viandes

    La manière de présenter et préparer la viande va influencer la texture du tissu animal, l’odeur, la couleur et la teneur en graisse. Les types et le degré de cuisson de même que la nature de la coupe, fine ou épaisse vont également générer une palette de sensations tactiles, thermiques et aromatiques. Ces critères de préparation sont déterminants dans le choix des vins. Ce choix devra aussi tenir compte des sauces d’accompagnement : un vin charpenté ou un vin fin fruité n’accompagnera pas une même sauce (épicée ou légère et acidulée).

    Quel vin avec la viande de bœuf

    Les viandes juteuses nécessitent des vins rouges fruités aux tanins assez puissants comme de jeunes Médocs. Les viandes cuites longuement appellent des vins un peu plus vieux et patinés, c’est à dire avec des tanins soyeux en bouche comme certains Hermitage ou un Châteauneuf-du-Pape . Plus le morceau de viande est épais et plus le fait de devoir mâcher longtemps appelle un vin de bonne structure tannique tel que des appellations comme Corton ou Pommard en Bourgogne.

    Sur un tartare de bœuf, servez des vins rouges de texture souples et fruité tels qu’un Côtes du Vivarais, un Saint Nicolas de Bourgueil ou un vin d’Anjou village Brissac.

    Sur de la viande grillée, préférez des vins rouges à la structure dense et veloutée comme des Beaujolais Village, un Crozes-Hermitage et encore un Chinon.

    Sur un rôti, privilégié les vins rouges charnus et épicés comme des vins de Bordeaux : Pauillac, Fronsac ou encore des vins de la vallée du Rhône tel un Saint-Joseph.

    Sur des plats mijotés comme un bœuf Bourguignon, présentez des vins séduisants aux tanins fondus comme un Mercurey, un Fitou ou encore un vin de Saint-Emilion.

    Dans le choix du vin, tenez compte de l’accompagnement et en particulier de la sauce qui apporte plus ou moins d’onctuosité ou de force au plat. Les sauces d’aujourd’hui ne doivent ni masquer, ni dominer le produit, elles doivent le sublimer en étant un révélateur : légèreté et subtilité du mariage des ingrédients avec le met principal.

    Quel vin avec le veau

    Le veau a une chair plus fondante en bouche que le bœuf. Pour s’accorder sur cette viande, le vin s’il est blanc devra être gras, rond et riche comme un Fixin, un Graves ou encore un Viognier de la vallée du Rhône. N’hésitez pas à présentez des vins rosés puissants et aromatiques tels que le Tavel ou un Cabernet D’Anjou. Si vous optez pour des vins rouges, ils devront être légers, aromatiques et fins mais pas tanniques ! Des vins tels que le Pinot noir d’Alsace, un Moulis-en-Médoc ou bien des vins rouges de Provence sur des appellations comme un Coteaux-Varois-en-Provence ou un Côtes-de-Provence sont les bienvenus. Essayer une blanquette de veau avec un Alsace Pinot gris. Accompagner des escalopes de veau panées avec un vin de la vallée du Rhône méridionale comme un Lirac.

    Quel vin avec le porc

    La viande de porc se prête à de multiples préparations en passant par la charcuterie jusqu’au plats cuisinés les plus savoureux. Elle épouse sauces et garnitures et s’en imprègne ! Le porc n’est pas difficile, tous les types de vins iront avec et même certains blancs. Servez un Savennières blanc ou un Bourgogne Aligoté qui sont des vins légers et fruités sur des filets mignons à la crème. Sur des côtes de porc grillées, proposez des vins rouges simples du type Bordeaux supérieur sur des tanins charnus pour balancer la sécheresse de la viande. Avec un rôti de porc froid, optez pour des vins fruités et tendres comme les vins du Beaujolais tels que Fleurie, Chiroubles ou encore Saint-Amour. Pour marier un vin avec un petit salé aux lentilles dont le salé et le goût des lentilles sont assez fort, il conviendra d’accorder des vins suffisamment riches avec une certaine matière tels que Bourgueil ou bien Morgon.

    Quel vin avec le lapin

    La viande de lapin a plutôt une chair fade mais tendre. Le lapin se prête à de nombreuses préparations comme les pâtés, les grillades ou encore des recettes accompagnées de sauce. On privilégiera des vins rouges assez ronds et veloutés pour balancer la fadeur du lapin, la sauce jouera aussi un grand rôle dans l’accord mets-vins. Le choix des vins est large, Bourgogne, Val de Loire, Sud-Ouest ou Provence. Sur un lapin au pruneau, optez pour un vin rouge suffisamment évolué et puissant pour accompagner les pruneaux à la saveur prononcée comme un Côte du Roussillon ou un vin des Baux de Provence. Sur un lapin à la moutarde, servez des vins rouges comme un Bourgueil ou encore un Montagny, vins fruités et friands qui équilibreront la note acidulée de la moutarde tout en dévoilant leur fruité.

    Vins et Gastronomie - Accords mets vins : Idée vins, votre guide cuisine et vins., Idée vins

    Guide Accords Mets et Vins

     

    Les Vins et les Volailles

    Poulets, pintades, pigeons, canard, et dindes, appellent une multitude d’accords mets et vins. La volaille est véritablement le trait d’union entre les vins rouges et les vins blancs. En plus du jeu des textures et des goûts, on peut s’intéresser au jeu des couleurs entre la chair de la viande et la robe des vins. Cependant, on évitera de servir des vins rouges trop tanniques ou des blancs très boisés qui risquent de trop s’imposer face au plat servi.

    Quel vin avec les volailles rôties

    Avec les volailles rôties, présentez des vins rouges élégants et souples. On pense tout de suite à des vins faits à partir du cépage Pinot noir tels que le Pinot d’Alsace. Optez pour des grands vins de Bourgogne comme des Mercurey, Marsannay ou autre Passetoutgrain issus des cépages Gamay et Pinot noir mais aussi aux vins du Beaujolais. Le poulet rôti, à la chair fondante en bouche et légèrement sèche, accompagné de ses pommes de terres à la peau craquante, ira très bien avec un vin gouleyant comme un Chiroubles. On raisonnera de même pour la dinde qui est plus une volaille réservée pour les fêtes. Avec un pigeon rôti à la viande délicate et juteuse, on pourra accorder des vins rouges jeunes sur le fruit et aux tanins peu marqués comme les vins rouges de Sancerre ou de Chinon mais aussi un Givry de Bourgogne.

    Quel vin avec les volailles braisées

    Une pintade au chou a un goût envahissant. On choisira des vins rouges souples en bouche et pouvant développer des notes évoluées de sous-bois mais aussi sauvages avec l’âge comme un Saumur-Champigny en Val de Loire, un Lirac dans la vallée du Rhône ou encore un Côtes de Castillon dans le Bordelais. Il faut suffisamment de puissance pour équilibrer l’odeur du chou de la pintade par exemple. On retiendra comme accord mets et vins agréable, la dinde braisée et un Côte-du-Rhône Village Cairanne.

    Quel vin avec les volailles mijotées

    Souvent ces plats sont accompagnés de sauces crémeuses grasses et odorantes ou bien des sauces au vin. Les recettes les plus connues sont le poulet à la crème et le coq au vin jaune. Libre à vous de choisir un vin blanc ou un vin rouge. Les vins blancs choisis devront être suffisamment gras et aromatiques au caractère bien trempé élevés en fûts de chênes tels un Minervois, un vin de Chardonnay du Languedoc ou un grand blanc de la Côte de Beaune comme un Meursault ou encore un vin blanc du Jura issu du cépage blanc Chardonnay. Si vous optez pour des vins rouges, choisissez-les aux tanins patinés pour un accord voluptueux avec la viande. Certains vins rouges de Bordeaux comme des Côtes de Bordeaux iront très bien ainsi que des vins de Pessac Léognan de quelques années.

    Quel vin avec le canard

    Le canard qu’il soit confit, servi en cassoulet ou en magrets, peut privilégier l’accord plutôt régional. Des vins du Sud-ouest conviendront à merveille comme un Madiran ou un Cahors aux tanins accrocheurs dans leur jeunesse. Ils équilibreront le gras du confit ou la graisse du canard pour un accord par complémentarité gras/tanins. Si vous préférez un accord ton sur ton, optez pour des appellations comme Fronton, Gaillac ou encore Bergerac qui sont des vins rouges moelleux en bouche. Les recettes originales ; les aiguillettes de Canard sauce cassis avec un Fronton rouge, le magret de canard aux poires, miel et gingembre avec un vin blanc liquoreux comme un Sauternes.
     
     
     

    Les Vins et les Gibiers

    Les gibiers qu’ils soient à plumes comme le canard, le faisan, la bécasse ou la caille ou à poils comme un chevreuil, une biche, un sanglier ou encore le lièvre annoncent les repas d’automne et les fêtes de fin d’années. Leur goût est fort. Il faut donc les accompagner dignement de vins puissants et d’un certain âge. Ils appellent de grands vins rouges de garde.

    Quel vin avec le gibier à poil : Chevreuil, biche, sanglier

    En ce qui concerne le gros gibier à poil, il faut les servir avec des vins encore vifs et d’une belle structure tannique comme des vins rouges de Bordeaux rive droite tels que Fronsac, des grands vins rouges de la Côte de Nuits tels que Gevrey-Chambertin, Richebourg ou encore certains vins rouges du Sud structurés et capiteux comme ceux de Provence ou de Corse, un Coteaux Varois, un Bandol ou encore un Patrimonio.

    Quel vin avec le lièvre

    La viande de lièvre est délicate et parfumée, il faudra l’accompagner de vins fins et racés. Pensez à des appellations comme Banyuls en Languedoc-Roussillon, Châteauneuf-du-Pape dans la vallée du Rhône méridionale ou encore Croze-Hermitage en Vallée du Rhône septentrionale. Les accords à découvrir : Le lièvre à la broche avec un Patrimonio rouge, le lièvre à la Royale et un Corton.

    Quel vin avec le gibier à plumes peu goûteux : faisan, caille, bécasse

    Sur des gibiers à plumes peu goûteux comme le faisan ou la caille, optez pour des vins rouges fins, aux tanins déjà bien fondus comme ceux de Vosne-Romanée ou de Châteauneuf-du-Pape. On aimera le faisan Souvaroff (faisan rôti fourré d’une farce aux truffes et au foie gras) avec un Côte-rôtie, la puissance aromatique du vin faisant résonnance avec celle du plat. On aimera les cailles rôties aux petits pois et aux lardons accompagnées d’un vin rouge de la vallée du Rhône méridionale tel un Gigondas de quelques années.

    Quel vin avec le gibier à plumes très odorants : perdreau, canard

    A l’inverse sur du gibier à plumes comme un perdreau qui sera plus odorant, accompagnez-le de vins rouges charpentés, puissants et riches en arômes tels que Hermitage, Minervois et Madiran ou pourquoi pas un Pommard de Bourgogne à base de cépage Pinot noir. Sur du canard, servez des vins rouges de caractère du Languedoc tels que Pic-Saint-Loup ou encore un savoureux Médoc comme des Saint-Julien ou des Margaux.

  • Pin it!

    APPELLATION PAR APPELLATION, LES VINS DU MEDOC QU'IL NE FAUT PAS RATER !

    Château DOYACHAUT-MÉDOC Château DOYAC

    Château DOYAC

    (HAUT-MÉDOC)
    Max et Astrid de Pourtalès

    33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
    Téléphone :05 56 59 34 49
    Télécopie : 05 56 59 74 82
    Email : chateau.doyac@wanadoo.fr
    Site : www.chateaudoyac.fr

    “Ma philosophie, raconte le sympathique Max de Pourtalès, est de ne pas faire de vins trop boisés comme le monde entier sait le faire... mais, au contraire, d’obtenir des vins fins et élégants. Cela n’empêche pas d’avoir de la matière, mais il faut respecter l’équilibre et la fraîcheur, enfin tout ce qui caractérise les grands vins deBordeaux...
    Nous poursuivons toujours notre politique d’amélioration de la qualité sur nos 30 ha. Nous avons construit unnouveau chai de 400 m2 qui accueille 360 barriques. Nous renouvelons les barriques tous les 3 ans afin d’avoir 75% du vin élevé en fûts, et peut-être arriver à 100% de bois neuf en fonction des millésimes. Nous sélectionnons des barriques en chêne français avec des tonneliers attitrés, privilégions la chauffe moyenne car je n’aime pas trop lesarômes torréfiés et toastés dans les vins, cela les dénature, j’essaye de préserver le fruit, le bois ne doit être qu’un agent révélateur d’arômes. Avec Éric Boissenot, nous sommes sur la même longueur d’onde, œuvrons de concert, pour la qualité. Nous sommes très attachés à tout ce qui caractérise les vins de Bordeaux par rapport au monde entier. Mon terroir donne une typicité que l’on ne retrouve que dans le Médoc et c’est ce qui en fait le charme : ces sols calcaires et un encépagement bien adapté, 70% Merlot et 30% Cabernets, donnent des vins très concentrés et assez souples, aux arômes de fruits persistants.”
    Il a raison et cela se ressent dans ce beau Haut-Médoc 2012, élevé en barriques 12 mois (dont 25% de bois neuf), ample, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale persistante de prune et d’humus. Le 2011, de robe intense et vive, aux nuances de fumé et de prune mûre, de bouche équilibrée avec du fruit et une structure dense et soyeuse, est un vin complexe, très réussi. 
    Remarquable 2010, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, aux tanins savoureux, un vin riche et solide, tout en bouche, typé, charpenté et harmonieux, vraiment prometteur. Remarquable 2009, associant couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, un vin aux tanins présents, de bouche ample avec cette saveur d’épices présente et persistante, à prévoir sur une cuisine relevée. Le 2008 se goûte bien, souple avec une attaque fruitée de petits fruits rouges, c’est un joli vin très bienéquilibré, aux tanins mûrs, parfait actuellement sur un magret. 


    Château d'ESTEAUHAUT-MÉDOC Château d'ESTEAU

    Château d'ESTEAU

    (HAUT-MÉDOC)
    Serge Playa

    33250 Saint-Sauveur
    Téléphone :05 56 59 57 02
    Télécopie : 05 56 59 59 60
    Email : playa.serge@neuf.fr
    Site : www.chateaudesteau.com

    Depuis près de trente ans, Serge Playa a entrepris son œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIe siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’Esteau existait déjà lorsque Belleyme, géographe du Roi, traça la carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques, les vendanges manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. Lavinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction desarômes, et l’élevage est effectué durant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. Depuis 2009, le Château d’Esteau produit un Second Vin, la cuvée 7 & +, issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet-Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, et dans les pays nouveaux consommateurs de vin.
    Le tout explique cet excellent Haut-Médoc 2012, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de couleur pourpre, bien typé, franchement savoureux. Excellent 2011, complexe, aux tanins fermes et soyeux à la fois, un vin qui mêle concentration aromatique et souplesse, aux arômes d'épices et de griotte, avec, en bouche, des nuances de fruits confits et de sous-bois. “Ce 2011 (65% Cabernet-Sauvignon, 30%Merlot, 5% Cabernet franc) a une robe d’intensité moyenne, nous dit Serge Playa, un vin aux notes fruitées et fumées au nez, attaque souple, volume en bouche, une structure correcte, un vin bien équilibré.”
    Le 2010 est remarquable, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant, à prévoir sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde, par exemple. Beau 2009, d’un grand classicisme, de couleur grenat, bien corsé mais très fin, avec ces notes de mûre et de cassis, qui mêle finesse et charpente.

    Château FONTESTEAUHAUT-MÉDOC Château FONTESTEAU

    Château FONTESTEAU

    (HAUT-MÉDOC)
    Dominique Fouin

    33250 Saint-Sauveur
    Téléphone :05 56 59 52 76
    Télécopie : 05 56 59 57 89
    Email : info@fontesteau.com
    Site : www.fontesteau.com

    Classé 2e Grand Vin et à une place enviable grâce à un beau rapport qualité-prix-typicité.
    Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un bel environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlotnoir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaire.Vinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique,cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an....
    Remarquable Haut-Médoc Cru Bourgeois 2012, issu des Cabernet-Sauvignon (49%), Merlot(48%), Cabernet franc (3%), où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, un Vin qui fleure les épices (cannelle, réglisse) et les fruits rouges frais, de bouche dense. Le 2011 développe des notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un Vin tout en bouche, à la robe foncée, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample. Superbe 2010, classique de ce très grand millésime bordelais, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, unVin velouté, parfumé, de belle matière, très réussi, donc très bien classé. Beau 2009, qui a largement mérité sa médaille d’Or Challenge International du Vin 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau Vin ample et très savoureux, d’une belle finale. Le 2008 est de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense, harmonieux, de belle charpente. Le 2007 est équilibré et fin, très typé, classique de son Terroir, avec une attaque ronde et soyeuse en bouche. Profitez également des sept chambres du gîte.

    Château HENNEBELLEHAUT-MÉDOC Château HENNEBELLE

    Château HENNEBELLE

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre Bonastre
    21, route de Pauillac
    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 94 07
    Télécopie : 05 57 88 51 13
    Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-hennebelle.com

    Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et desviticulteurs depuis cinq générations de père en fils, qui ont apporté leur savoir-faire et donné à leurs vins une qualité croissante au fil du temps.
    “En 2013, précise Pierre Bonastre, les vins sont très réussis, avec des cuvées à 13°, mais petit volume; 2014 : qualité et quantité se rejoignent, un vin bien coloré, gras, dense, supérieur à  2013. Disponibles en 2015 : les millésimes 2012 à 2004.”
    Ce Haut-Médoc 2012 est excellent, bien typé, charpenté, élégant, aux tanins denses, avec des senteurs de mûre et de musc. Le 2011, où se mêlent la griotte et l’humus, aux tanins soyeux, bien charpenté, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et le fumé. Beau 2010, intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, degarde comme le 2009, au parfum de griotte et de sous-bois, d’une belle couleur profonde, corsé et ample, de bouche puissante, trèstypé, un vin charnu et structuré. Le 2008, riche en couleur, corsé, charpenté, est un vin qui sent bon les fruits cuits et les sous-bois. Le 2007 associe structure et finesse, de couleur grenat, ample et corsé, aux tanins bien équilibrés, un vin ferme et parfumé, très réussi.

    Château HOURTIN-DUCASSEHAUT-MÉDOC Château HOURTIN-DUCASSE

    Château HOURTIN-DUCASSE

    (HAUT-MÉDOC)
    Scea des Vignobles Marengo
    BP 89
    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 56 92 et 06 73 37 43 43
    Télécopie : 05 56 59 52 77
    Email : contact@hourtin-ducasse.com
    Site : www.hourtin-ducasse.com

    Le Château produit un Haut-Médoc admis depuis 1932 auclassement des crus bourgeois. La propriété comprend 24 ha de vignes âgées en moyenne de 15 à 20 ans, exploitées en agriculture de conservation.
    “Depuis 10 ans, précise-t-on, nous utilisons des méthodes et des produits naturels pour traiter nos plants, travailler nos sols, favoriser la diversité entre les rangs… et permettre aux vignes de se renforcer pour ainsi s’exprimer pleinement. En plus de notre détermination à préserver les richesses de notre terroir et de notre volonté de respecter notre environnement, nous sommes convaincus d’améliorer de cette façon la qualité de nos vins. Notre credo : produire un vin qui allie modernité et classicisme, élégance et finesse tout en révélant les spécificités de chaque millésime pour que chaque vendange exprime le meilleur du fruit.
    Après le difficile millésime 2012, pour lequel la qualité des raisins ne nous semblait pas à la hauteur de notre exigence et que nous avons vendangé à terre, donc pas produit, nous avons souhaité apporter encore plus d’attention aux fruits de nos millésimes 2013 et 2014 jusque dans nos chais.
    Depuis deux ans, nous réalisons les fermentations alcooliques de plus de la moitié de chaque vendange directement en barriques pour intégrer encore plus précocement et tout en douceur le bois dans l’élevage, réduire l’utilisation des pompes lors des fermentations et ainsi respecter l’intégrité du fruit ; uniquement des barriques bordelaises (225l) pour le 2013, mais aussi quelques barriques de 400L pour le millésime 2014 afin d’optimiser la sélection parcellaire. Ensuite 100% des fermentations malolactiques ont été effectuées en barriques. Ces deuxmillésimes sont caractérisés par leur couleur, très concentrés, et par l’intensité de l’expression de leur fruit entièrement préservé.”
    On patiente avec ce Haut-Médoc 2011, de bouche puissante et dense, aux nuances deframboise, d'humus et de réglisse, d'une structure soutenue et bien charnue, d'une finale savoureuse, à prévoir sur une selle d'agneau aux petits légumes glacés. Beau 2010, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de teinte foncée, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins bien présents, d’excellente garde comme ce 2009, classique, avec beaucoup de fruit, une belle matière, un vin charnu, parfumé, tout en bouche, savoureux, d’excellente garde.
    Le 2008 mêle puissance et distinction, très classique, aux puissants arômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche suave, soulignée par des tanins vifs mais étoffés. Le 2007, médaille de Bronze au concours Féminalise de Beaune, tout en charme, d’une belle ampleur, sent les fraises des bois et l’humus, un joli vin, charpenté et souple à la fois. Le 2006 est plus riche, séveux au palais, aux parfums subtils (cassis, humus), puissant mais distingué, avec une finale très harmonieuse.

    Château de LAMARQUEHAUT-MÉDOC Château de LAMARQUE

    Château de LAMARQUE

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre-Gilles et Marie-Hélène Gromand d'Évry

    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 90 03
    Télécopie : 05 56 58 93 43
    Email : lamarque@chateaudelamarque.fr
    Site : www.chateaudelamarque.com

    Aristocrates, chevaliers et maréchaux se sont succédés dans ce haut lieu historique jusqu’au Comte de Fumel qui l’acheta en 1841, c’est son descendant direct Pierre-Gilles Gromand d’Évry qui l’habite aujourd’hui avec son épouse.
    “Château de Lamarque 2014 est un vin opulent qui rappelle le 2009, nous explique Pierre-Gilles Gromand. Beaucoup de volume, de charnu, de fruité, alcool bien présent, belle intégration destanins dans le fruit. Belle aptitude à la garde. Un vin peut-être pas très classique de Bordeaux, il n’est pas spécialement boisé pour le moment. Assemblage de 45 % Merlot, 45 % Cabernet-Sauvignon et 10% de Petit Verdot. Arômes de fruits noirs bien mûrs et pêche devigne. Un vin très puissant au fruité très prononcé. Cela fait naturellement, il faut dire que nous avons fait de petits rendements 38 hl/ha. En IPT pour les Petits Verdots 117, Cabernets-Sauvignons 112 et pour les Merlots 100. Un IPT très important et 14 ° d’alcool.
    Château de Lamarque 2013 ne sera mis en bouteille qu’en septembre. Il bénéficie d’un long élevage. Un vin assez charnu, plus sur les notes de fruits rouges, de boisé intégré. Il est long en bouche, notes vanillées et de fruit. Nous en avons produit très peu en grand vin, mais il est très bon. A la vendange, nous avons fait un tri sévère grâce à notre machine de tri qui a enlevé 20% de la récolte.
    Nous sommes très fiers d’avoir eu l’honneur d’être sélectionnés par l’Union des Grands Crus pour accueillir les Primeurs Médoc, Haut-Médoc, Moulis, dont 5 grands Crus Classés du Médoc.
    C’est l’année Vinexpo et nous serons heureux de recevoir nos clients qui viennent du bout du monde, de la Mongolie aux Républiques d’Europe Centrale, Birmanie, Laos, Vietnam, Kazkhastan, et même Ukraine où nous avons toujours un petit marché malgré les évènements.”
    On se fait plaisir quand on débouche ce grand Haut-Médoc 2012, un vin de couleur rubis, très bien élevé, très équilibré, aux tanins bienfermes, au nez où dominent le cassis mûr et les sous-bois, riche en couleur comme en matière. 
    Excellent 2011, dense, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de basetannique importante et très équilibrée. Remarquable 2010, de couleur rouge sombre, de bouche dense et aromatique, un vinchaleureux, souple, d’une belle matière élégante, aux tanins fins et enrobés, d’une belle finale persistante, prometteur. 
    Le 2009, gras, tout en complexité au nez comme en bouche, avec des connotations de pruneau, légèrement épicé comme il le faut, poursuit sa belle évolution. Le 2008 est un beau millésime, de robe intense, qui mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces Arômes caractéristiques d’épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins très équilibrés, d’excellente évolution. Remarquable actuellement, le 2002 dégage un nez avec des notes de fraise des bois surmûrie et de cuir, un vin dense et velouté.
     

    Château Le MEYNIEUHAUT-MÉDOC Château Le MEYNIEU

    Château Le MEYNIEU

    (HAUT-MÉDOC)

    Domaines Pedro
    33180 Vertheuil
    Téléphone :05 56 73 32 10
    Télécopie : 05 56 41 98 89
    Email : ddompedro@aol.com
    Site : www.domaines-pedro.com

    Propriété de 45 ha dont 30 de vignes et une charmante demeure du XIXe siècle.
    Tout en bouche, ce Haut-Médoc 2012, typé, développe un nez de fruits rouges surmûris, un vinample, de jolie structure, légèrement épicé en finale, de bouche puissante et corsée. Remarquable 2011, de robe rubis profond à reflets violets, au nez de prune, d’humus et d’épices, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, un vin qui emplit bien la bouche, bien typé. Le 2010, de couleur rubis sombre, est charpenté, tout en nuancesaromatiques, aux tanins puissants, aux senteurs complexes où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, de belle évolution. Superbe 2009, au nez d’humus et de groseille, ample etgras, très équilibré, un vin charnu et structuré, d’une belle longueur. Le 2008, coloré, riche et parfumé (cassis, fumé), mêle finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche savoureuse où l’on retrouve les fruits macérés et les sous-bois. Le 2007, aux nuances de mûres et de grillé, auxtanins d’une grande suavité et une belle ampleur, est vraiment réussi. Le 2006, au nez de cassiset d’humus, est de couleur profonde, ample, aux notes giboyeuses et de mûre, aux tanins riches et soyeux à la fois.
    Le Saint-Estèphe Château Lavillotte 2011, possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, aux tanins présents mais souples. Beau 2010, typé, de couleur grenat profond, est un vindense et riche, aux nuances de cassis et de cerise macérés, de bouche corsée et parfumée, de belle charpente, harmonieux, de garde.

    Château SAINT AHONHAUT-MÉDOC Château SAINT AHON

    Château SAINT AHON

    (HAUT-MÉDOC)
    Françoise et Nicolas De Courcel
    57, rue Saint-Ahon
    33290 Blanquefort
    Téléphone :05 56 35 06 45
    Télécopie : 05 56 35 87 16
    Email : info@saintahon.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateausaintahon
    Site : www.saintahon.com

    Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIIe siècle, le Château Saint Ahon, est l’un des cinq derniers domaines viticoles de la commune de Blanquefort, établi sur 40 ha, dont 31 de vignes, l’ensemble situé à 25 minutes du centre de Bordeaux. En 2003, Nicolas et Françoise Chodron de Courcel choisissent de quitter Paris avec leurs enfants pour s’installer à Saint Ahon et redessiner un avenir à la propriété dans le contexte bien engagé de la crise viticole. À l’été 2011, le Château Saint Ahon ouvre définitivement ses portes à l’œnotourisme avec “La Petite Boutique de Saint Ahon”, une boutique de vins et d’épicerie fine, et “Les Jardins de Mirabel”, un parcours œno-ludique au coeur de la propriété. Ces deux activités viennent compléter et parfaire l’offre oenotouristique déjà existante. Aujourd’hui, le Château compte deux nouveaux gîtes et une aire de stationnement de camping-car !
    Le domaine est conduit en agriculture raisonnée depuis 2005 et se trouve encore aujourd’hui dans une phase de restructuration profonde et qualitative. En effet, les porte-greffes et cépages sont choisis en fonction des différentes typicités de sols. En 2013, la certification Haute Valeur Environnementale niveau 3 vient récompenser tous ces efforts en matière d’agriculture raisonnée.
    millésime 2013 : le vin encore en barriques, petite quantité et sélection drastique expliquent un millésime agréable, harmonieux, fin, nous raconte Nicolas de Courcel. Pour le 2014, les assemblages ont commencé, il démarre son élevage en barriques. Qualité et quantité sont réunies, bel équilibre, harmonieux. En 2015, nous proposons les 2008, 2009, 2011, 2012 et quelques 2010.”
    Une bonne occasion, donc, de déboucher ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2012, de bouche riche et harmonieuse, aux connotationsfruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, classique et puissant, élégant, avec de la matière. Savoureux 2011, médaille d’Argent au concours de Paris, ample, tout en bouche, une réussite, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois. Remarquable 2010, médaille d’Or au concours général de Paris, beau vin de robe pourpre, bien volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, de garde. Le 2009, médaille de Bronze à Mâcon, de belle robepourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise,charnu comme il le faut, développe beaucoup de volume.

    Château Le SOULEY-SAINTE-CROIXHAUT-MÉDOC Château Le SOULEY-SAINTE-CROIX

    Château Le SOULEY-SAINTE-CROIX

    (HAUT-MÉDOC)
    Riffaud Père et Fils
    32, rue des Martyrs-de-la-Résistance
    33180 Vertheuil
    Téléphone :05 56 41 98 54
    Télécopie : 05 56 41 95 36
    Email : lesouleystecroix@aliceadsl.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/lesouleystecroix
    Site : www.lesouleystecroix.com

    L'histoire contemporaine du Château Le Souley-Sainte-Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959, alors que le domaine est à l'abandon, son vignoble vendu à l'arrachage, Denise et Paul Riffaud l'achètent et décident de lui rendre son lustre d'antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environs de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérités, mais également des moments d'oubli. Aujourd'hui, Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric, le fils aîné, occupe les fonctions de maître de chai, Vincent, le cadet, a en charge le matériel et l'entretien des bâtiments, et Jean-Baptiste, le petit dernier, règne en maître sur les vignes.
    Remarquable Haut-Médoc 2010, de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution comme le 2009, généreux et persistant, très bien élevé, de belle robe soutenue, ample et gras en bouche, très équilibré, un vin charnu, vraiment très réussi, aux tanins présents et savoureux, épicé en finale comme il le faut.

    Château TOUR-du-ROCHAUT-MÉDOC Château TOUR-du-ROC

    Château TOUR-du-ROC

    (HAUT-MÉDOC)
    Philippe et Emmanuel Robert
    1, rue de l'Église
    33460 Arcins
    Téléphone :05 56 58 90 25
    Télécopie : 05 56 58 94 41
    Email : tourduroc@wanadoo.fr
    Site : www.chateautourduroc.com

    Une propriété familiale depuis plusieurs générations, qui s’étend sur 12 ha de croupes graveleuses très bien exposées (pas de désherbage chimique, vendanges manuelles, vinification traditionnelle avec longue cuvaison de 3 semaines, élevage en fûts de chêne pendant 12 mois...).
    Belle réussite avec ce Haut-Médoc 2012, aux notes de fruits rouges mûrs et d’épices, dense en bouche, bien charpenté, ample et soupleà la fois, de bonne base tannique, un vin très bien élevé, parfumé, tout en finale, de très bonne évolution. Remarquable 2010, au nezcomplexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d’épices et de truffe, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, trèséquilibré, chaleureux. Le 2008, médaille d’Argent au concours des Grands Vins à Mâcon 2010, aux tanins denses, aux senteurs de cerise noire et d’humus, est ample et structuré, très persistant, de belle évolution. “Ce 2008 est un vin tannique, précise Emmanuel Robert, avec une belle robe, de garde et le 2010 est un grand millésime, très fruité, très rond avec une grande capacité de vieillissement.” Le 2007, médaille d’Argent au concours Bordeaux Vins d’Aquitaine 2009, aux connotations de petits fruits à noyau et d’épices, riche, charnu et dense, avec de la matière et des tanins, est un vin puissant, d’une belle harmonie en bouche, très réussi. Beau 2005, intense et coloré, aux arômes de cassis, de cannelle et de poivre, corsé, ample, avec des tanins très structurés, un vin riche en arômes, de fort belle évolution comme le 2004, au nez de petits fruits, ferme et suave, très équilibré, richement bouqueté, qui est un très joli vin.

    Château FOURCAS-DUPRÉLISTRAC Château FOURCAS-DUPRÉ

    Château FOURCAS-DUPRÉ

    (LISTRAC)
    Patrice Pagès

    33480 Listrac-Médoc
    Téléphone :05 56 58 01 07
    Télécopie : 05 56 58 02 27
    Email : info@fourcasdupre.com
    Site : www.fourcasdupre.com

    Un cru qui surprendrait un bon nombre de crus plus connus (et beaucoup plus chers) dans une dégustation“à l’aveugle”.
    C'est avec Alex Laffont, œnophile éclairé et ami de toujours, que Guy Pagès rachète, le 24 novembre 1970, les 2000 parts de la Sci et en devient le gérant. D’importants travaux sont alors engagés pour en faire l’une des valeurs sûres de son appellation. Listrac-Médoc est l’une des six appellations communales du Médoc…. En lui succédant en 1985, son fils, Patrice Pagès, conserve le même état d’esprit : minutie, savoir faire et passion. Ainsi, les vins du Château Fourcas Dupré n’ont pas cessé de progresser au cours des 30 dernières années. Reconnu par ses pairs, le Château Fourcas Dupré est membre de l’Union des Grands crus de Bordeaux, de l’Académie du Vin de Bordeaux et de la Commanderie du Bontemps Médoc et Graves, Sauternes etBarsac... 
    Belle réussite avec ce Listrac Médoc 2012, de robe grenat soutenu, parfumé (framboise, prune, humus), de belle charpente, un joli vin qui réunit concentration aromatique et souplesse, de bouche soyeuse mais corsée. Le 2011 se goûte déjà particulièrement bien, un vin où s'entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, riche en couleur comme en matière, d'une belle longueur. Remarquable 2010, richement bouqueté, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, dense et velouté, de garde.
    Le Listrac-Médoc Château Bellevue Laffont, coloré et dense, aux nuances de cerise confite, associe structure et élégance en bouche, bien typé comme cet autre Listrac-Médoc Hautes Terres, aux tanins fondus, d’un beau rouge grenat, corsé, riche et rond à la fois, épicé, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre en finale.


     
    Château DESMIRAIL

    Château DESMIRAIL

    (MARGAUX)
    Denis Lurton

    33460 Cantenac
    Téléphone :05 57 88 34 33
    Télécopie : 05 57 88 96 27
    Email : contact@desmirail.com
    Site : www.desmirail.com

    Propriété de 30 ha (60% Cabernet-Sauvignon, 39% Merlot et 1% Cabernet franc).
    Belle réussite avec ce Margaux 2012, corsé, au nez complexe (fraise des bois, réglisse), d’une grande intensité en finale avec ces notes bien persistantes et très caractéristiques de fumé, de mûre et d’épices, de belle base tannique. Savoureux 2011, charnu, un vin au nez de cannelle, de cuir et de petits fruits rouges macérés, riche, d'une longue finale, qui commence à particulièrement bien s’apprécier. Très beau 2010, de couleur soutenue, aux notes de cassismûr, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, qui poursuit son évolution. Le 2009, derobe grenat soutenu, bien parfumé (pruneau, violette), de bouche séveuse, de bonne charpente, avec des tanins mûrs, un vin typé et de très bonne évolution. Très beau 2008, corsé, de couleursoutenue, riche, mêlant structure et bouquet, intense au nez comme en bouche (fraise des bois, épices), avec une structure très équilibrée, de garde.
     

    Château La GALIANEMARGAUX Château La GALIANE

    Château La GALIANE

    (MARGAUX)
    Christiane Renon

    33460 Soussans
    Téléphone :05 57 88 35 27
    Télécopie : 05 57 88 70 59
    Email : chateaulagaliane@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulagaliane
    Site : www.scea-rene-renon.com

    Le Château La Galiane doit son nom au Général Anglais Galian qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l'occupation de l'Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, plantée de 50% de Cabernet-Sauvignon, 45 % de Merlot et 5% de Petit Verdot, ce qui présente un parfait équilibre, classique et traditionnel de l'appellationMargaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves.
    “Millésime 2013, petite récolte, les vins sont légers, à boire rapidement, nous explique Christiane Renon. En 2014 : quantité plus qualité, les vins ont de bons tanins, sont bien colorés, plaisants, tout en nuances d'arômes. A la vente en 2015, les 2012.”
    On est sous le charme de son Margaux 2012, typé, racé, de robe grenat soutenu, qui allie une belle structure à une jolie souplesse, tout en nuances d’arômes avec des connotations de prune, de violette et de pruneau, de bouche chaleureuse dominée par la framboise macérée. Le 2011 est remarquable, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de prunemûre, un vin puissant, très savoureux, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution, que l’on peut commencer à servir sur des feuilletés aux morilles. Très beau 2010, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche avec des nuances de fruitsnoirs compotés, aux tanins équilibrés, complet, de garde. Le 2009, coloré, est puissant au palais, aux tanins mûrs, un vin qui sent bon la groseille mûre et l’humus, tout en rondeur, de bonne charpente, structurée et fine à la fois, de très bonne garde, à déboucher sur un carré d'agneau à l'ail. Le 2008 est tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, intense, d’un bel équilibre, un vin aux tanins bien présents mais soyeux, prometteur. Le 2007, de belle robe soutenue, au nez légèrement épicé, avec des nuances de mûre, mêle une jolie charpente à une rondeur séduisante aux papilles, et se goûte vraiment parfaitement actuellement.
    Il y a également son autre Margaux Château Charmant, dont le vignoble de 5 ha est planté sur des croupes de fines graves, qui possède des ceps de vigne centenaires, la culture se fait par une fertilisation réalisée à base de fumure organique.
    Le 2012, de bouche classique, de structure soutenue, riche et parfumé, avec ses tanins ronds et riches, avec ces notes de mûre et decassis en finale, est un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux. Le 2011, au nez riche dominé par les petits fruitsnoirs mûrs, est tout en harmonie, un vin aux tanins soyeux et savoureux. Beau 2010, bien corsé, qui sent la fraise des bois et l’humus, un vin velouté, de belle matière, de bouche puissante, fin, charnu, équilibré, parfumé au palais (griotte, mûre), de très bonne évolution. Le 2009, aux arômes de fruits rouges mûrs dominants, de bouche ronde soutenue par de jolis tanins, est un vin classique et biencharpenté. Puissant 2008, de robe grenat, où dominent la griotte et les épices, un beau vin classique qui allie charpente et souplesse, aux tanins bien fermes, au nez complexe. Le 2007, d’une belle robe grenat profond, est très aromatique, au nez fin dominé par des notes de réglisse et de cassis, un vin dense, ample avec une touche épicée en finale, qui se goûte très bien aujourd’hui.

    Château LASCOMBESMARGAUX Château LASCOMBES

    Château LASCOMBES

    (MARGAUX)
    Dominique Befve
    1, cours de Verdum
    33460 Margaux
    Téléphone :05 57 88 70 66
    Télécopie : 05 57 88 72 17
    Email : contact@chateau-lascombes.fr
    Site : www.chateau-lascombes.com

    Classé 1er Grand Vin. Appartient au groupe d’assurances Macsf. Le domaine est grand (près de 118 ha de vignes).
    Depuis 2001, Lascombes dispose d'un outil de production très performant, permettant une manipulation optimale du raisin tout en préservant son intégrité. Le cuvier, sur quatre niveaux, permet de travailler par gravité. Des cuves de tailles différentes et thermo-régulées, en Inox et en bois, permettent de travailler parcelle par parcelle et cépage par cépage. La macérationpréfermentaire à froid et l'élevage sur lies sont autant de choix de production exigeants et contraignants, tournés vers l'excellence.

    Grande et belle dégustation sur place cette année, en compagnie de Dominique Befve, chaleureux et passionné, entouré d’une équipe compétente et sympathique.
    Ce Margaux 2011 confirme les premières impressions : il est très réussi, fin, parfumé, avec des nuances de fraise cuite, de bouche veloutée mais puissante, un Vin opulent dans lequel le bois est fondu. Le 2010 est, certes, un cran au-dessus, encore finement boisé, dense, complexe, charnu, aux notes de mûre, de prune et d’humus, tout en richesse. Le 2009 est dans la lignée, tendu, ferme mais très distingué, avec des nuances caractéristiques de petits fruits macérés, épicé en bouche comme il se doit, aux tanins amples et savoureux, un Vin typé, de charpente à la fois ample et souple, de belle évolution.

    Château BOIS CARRÉ

    Château BOIS CARRÉ

    (MÉDOC)
    David Renouil
    1, rue de Mazails
    33340 Saint-Yzans-de-Médoc
    Téléphone :05 56 09 08 12 et 06 08 68 45 61
    Télécopie : 05 56 09 04 21
    Email : vanessadavid33@hotmail.fr

    Un vignoble de 6 ha (50 % Merlot, 50 % Cabernet-Sauvignon), planté sur des croupes caillouteuses, sablo-argileuses et argilo-calcaires.
    Coup de cœur pour ce Médoc très équilibré, aux tanins mûrs, au nez de cassis, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, coloré et corsé. Le 2011, médaille de Bronze à Bordeaux 2013 (1/3 de barriques neuves), riche en couleur, où se mêlent la griotte et l’humus, aux tanins soyeux, bien charpenté, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse. Le 2010, avec des notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d'épices, est charnu, coloré et parfumé, charpenté, aux tanins savoureux et denses. Le 2009, typé, est de belle robe pourpre, avec des arômes de griotte et d’humus, un vin très savoureux, de bouche ample, gras, très classique. Le 2008, charnu, est tout en nuances aromatiques (fruits macérés, vanille), un vin complexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, avec une finale persistante.

    Château Le BOURDIEU

    Château Le BOURDIEU

    (MÉDOC)
    Guy Bailly
    1, route de Troussas
    33340 Valeyrac
    Téléphone :05 56 41 58 52
    Télécopie : 05 56 41 36 09
    Email : guybailly@lebourdieu.fr
    Site : www.lebourdieu.fr

    Vignoble de 38 ha planté sur un sol de formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile (c’est ce que l’on appelle des “croupes”). Construit vers 1830 par Philippe Delacourt, reconnu Seigneur du Bourdieu, dans le style architectural des maisons de maître du XIXe siècle, le Châteauapparaissait déjà dans la 2e édition du Féret (1878) ainsi que dans la 1ère classification des “Crus Bourgeois” de 1932.
    Vous aimerez ce Médoc 2012 (50% Cabernet-Sauvignon, 50% Merlot), charnu, un vin riche en matière, aux tanins équilibrés, où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche riche et corsée. Le 2011 est excellent, d’un beau rouge profond, concentré et fruité, avec destanins souples, et un nez où dominent la groseille et la prune, avec une légère touche poivrée. Le 2010, très représentatif de ce grand millésime, caractérisé par un nez complexe (cassis, épices...), réunit puissance et souplesse, riche et fin, bien typé, charnu, de bouche pleine. Superbe 2009, au nez subtil dominé par des arômes persistants de fumé, d’humus et de cerise noire, très équilibré, ample, de belle présence tannique, un vin, très prometteur. Le 2008 est ferme et persistant, aux senteurs de mûre et de poivre, aux tanins très bien équilibrés, alliant structure et élégance au palais, où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin de garde. Le 2007, de bouche dense, avec des notes prononcées de mûre et de griotte, riche en couleur, développe des tanins fondus et très savoureux.
     

    Château des BROUSTERAS

    Château des BROUSTERAS

    (MÉDOC)
    Renouil Frères
    2, rue de L'Ancienne Douane
    33340 Saint-Yzans-de-Médoc
    Téléphone :05 56 09 05 44
    Télécopie : 05 56 09 04 21
    Email : chateaudesbrousteras@gmail.com
    Site : www.chateau-des-brousteras.com

    Un vignoble de 5 ha, cultivé, avec amour et passion, par la famille Renouil depuis 1960, qui se situe à quelques foulées de l’estuaire de la Gironde. Ici les vinifications se font dans le respect des méthodes ancestrales. Il en est de même pour le vieillissement qui s’effectue en barriques de chêne merrain 12 à 18 mois selon lemillésime.
    Excellent Médoc Cru Bourgeois 2012, issu de 50% Merlot, 45% Cabernet-­Sauvignon, 5% Cabernet franc, dominé par des arômespersistants de fruits rouges, de prune et de cerise noire, un vin très équilibré, de bouche ample et finement tannique, bien typé. Le 2011, avec ce nez légèrement épicé, des tanins bien présents qui commencent à se fondre, est coloré et parfumé. Remarquable 2010, de belle couleur pourpre, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin ample et velouté, d’une belle concentration, avec des senteurs de fruits noirs et d’épices, il est très représentatif de ce très beau millésime, un vin très harmonieux, de garde. Le 2009, médaille d’Or à Mâcon, est élégant, avec des arômes de fruits rouges intenses et de fumé, de bouche dense, tout en finesse, un vin decouleur profonde, tout en nuances d’arômes (cassis, cannelle) en finale. Le 2008, complet, très parfumé, bien tannique, est un vincomplexe, de garde. Le 2007 allie puissance et souplesse, avec ce nez où dominent le pruneau et une pointe de poivre, avec des taninsronds.

    Château Les GRAVES de LOIRAC

    Château Les GRAVES de LOIRAC

    (MÉDOC)
    M.et Mme Gillet
    21, chemin du Centre
    33590 Jau-Dignac-et-Loirac
    Téléphone :05 56 09 48 97 et 06 77 87 41 73
    Télécopie : 05 56 09 48 97
    Email : lesgravesdeloirac.chateau@wanadoo.fr

    Une exploitation familiale de 8 ha de sol graveleux (66% Cabernet-Sauvignon et 34% Merlotnoir, élevage 8 à 12 mois en fûts de chêne).
    Un excellent Médoc 2012, intense, ample au nez comme en bouche, aux tanins fermes, qui devrait tenir ses promesses. Joli 2011, classique de ce millésime, à la fois riche et souple, trèséquilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe. Le 2010 réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante, de garde comme le 2009, decouleur pourpre, riche et élégant, est tout en bouche, bien épicé, avec des notes de groseille.


    Domaines LAPALUMÉDOC Domaines LAPALU

    Domaines LAPALU

    (MÉDOC)
    Jean-Michel Lapalu
    1, rue du 19 Mars
    33340 Bégadan
    Téléphone :05 56 41 50 18
    Télécopie : 05 56 41 54 65
    Email : info@domaines-lapalu.com
    Site : www.domaines-lapalu.com

    Tout commence avec le rachat du Château Patache d’Aux par Claude Lapalu en 1964; en 1979, son fils Jean-Michel rejoint la société familiale et ils se portent acquéreurs du Château Lacombe Noaillac. 
    En 1992, Jean-Michel Lapalu prend en main la destinée du groupe familial qui reprend l’exploitation du Château Liversan en 1995, puis du Château Lieujean en 1999. Le vignoble de 43 ha, moyenne d’âge des vignes 35 ans, est planté sur un terroir argilo-calcaire et caillouteux. L’encépagement est classique (60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 7% Cabernet franc et 3% de Petit Verdot, et une bonne densité de 8500 pieds/ha). La vinification s’effectue en cuves thermo-régulées en bois et Inox, les cuvaisons sont longues, environ 3 à 4 semaines pour extraire toute la matière. L’élevage très traditionnel s’effectue en barriques de chêne merraindont 20% sont renouvelées chaque année. Il fait partie des Crus Bourgeois Supérieurs.
    “Pour 2014, on retrouve un millésime tout en générosité, nous dit Jean-Michel Lapalu. Puissance tannique, expression aromatique d’une grande maturité, belle couleur profonde. On renoue avec les caractères des 2009 voire 2010. Dans le Nord du Médoc, grâce à l’été indien qui s’est prolongé jusqu’après le 15 Octobre, nous avons pu attendre la parfaite maturité des Cabernets-Sauvignons, ainsi les vins sont concentrés, puissants mais d’une grande élégance. Une très belle année qui ne demande qu’à exprimer un potentiel remarquable.
    2013 : en fin d’élevage, nous pouvons porter une appréciation plus optimiste sur le 2013. Indéniablement, l’apport des tanins des barriques a été très positif et nous pouvons déguster aujourd’hui des vins aromatiques avec un joli fruité et des structures tanniques tout à fait honorables. Nous n’aurons pas à rougir des 2013 que nous proposerons très bientôt à nos clients. D’un point de vue référence je rapprocherais ce millésime des 2007 qui ont fait de très bonnes bouteilles à un rapport qualité-prix imbattable.
     
    Château LOIRACMÉDOC Château LOIRAC

    Château LOIRAC

    (MÉDOC)
    Sébastien Fraysse
    1, route de Queyrac
    33590 Jau-Dignac-et-Loirac
    Téléphone :09 75 94 43 55 et 06 08 46 68 21
    Télécopie : 05 56 73 98 22
    Email : chateau-loirac@wanadoo.fr

    La surface plantée est de 12.43 ha soit 60% en Cabernet-Sauvignon et 40% en Merlot noir. Vendange mécanique avec tris successifs. Vinificationtraditionnelle, élevage en barriques, en volume variable suivant les millésimes, chêne d’origines française et américaine. La durée d'élevage varie de 12 à 15 mois en fonction des caractéristiques du millésime.
    Beau Médoc Cru Bourgeois 2010, de robe pourpre, au nez persistant (griotte, violette), d’une belle harmonie, charnu, gras, bien charpenté, complexe, harmonieux, aux connotations épicées. Le 2009, de couleur soutenue, au nez où s'entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est structuré et riche.

    Château les MOINES

    Château les MOINES

    (MÉDOC)
    Claude Pourreau
    9, rue Charles Plumeau
    33340 Couquèques
    Téléphone :05 56 41 38 06
    Télécopie : 05 56 41 37 81
    Email : mail@chateau-les-moines.com

    Vignoble de 34 ha (75% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, avec une moyenne d’âge des vignesde 27 ans, établi sur un des meilleurs plateaux argilo-calcaires, posé sur la bande de calcaireéocène dénommée “Calcaires de Couquêques” particulièrement filtrants et riches en coquilles fossilisées.
    Claude Pourreau possède un savoir-faire en héritage pour produire un Médoc typique, vinifié à l'aide des techniques modernes. Associant remontages automatiques, thermorégulation, pressurage doux au travers d'une cuvaison longue suivie d'un élevage en fûts de chêne selon les traditions ancestrales.
    Beau Médoc Prestige Cru Bourgeois 2010, élevé en barriques, aux senteurs d’épices et de fruits mûrs, est riche, très équilibré, d’une belle longueur, un vin puissant et harmonieux, avec ces notes de cassis et de réglisse en bouche, de charpente souple et très structurée, de belle garde. Le 2009, charnu et concentré, est un vin riche en bouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de cassis, de truffe et d’humus, d’une grande harmonie, de garde. Le 2008, d’une couleurprofonde est classique, d’une grande subtilité, complet, aux tanins soyeux, d’une belle finale, de très bonne garde. Excellent 2007, graset riche, au bouquet intense avec ces notes de sous-bois et de fruits rouges frais, un vin de bouche ample et fondue. Savoureux 2006, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de fruits rouges et une pointe d’épices caractéristique, charnu en bouche, tout en subtilité, un vin qui se goûte très bien aujourd’hui.

    Château de PANIGONMÉDOC Château de PANIGON

    Château de PANIGON

    (MÉDOC)
    Georges Dadda

    33340 Civrac-en-Médoc
    Téléphone :05 56 41 37 00 et 06 86 18 63 85
    Télécopie : 05 56 41 37 00
    Email : dwl.france@orange.fr

    Le vignoble se développe sur des croupes de gravesdignes des meilleurs terroirs du Médoc, 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% Petit Verdot. Vendanges manuelles et mécaniques avec tri sélectif par parcelle, élevage en barriques 100 % dont 33 % neuves, et un séjour de 12 à 18 mois. 
    “En 2013, nous dit Georges Dadda, le volume était inférieur de 30% par rapport aux autres années. Qualité moyenne, vin léger, on accentue le travail d'élevage pour essayer de l'améliorer. En 2014, tout est là, volume, structure, fruité, un millésime de garde. En 2015, sont disponibles les 2012, puis les 2013.”
    Voilà un beau Médoc Cru Bourgeois 2012, au nez très intense (mûre, griotte), de bouche subtilement épicée, riche, prometteur, d’une belle finale. Le 2011, parfumé et persistant, aux tanins soyeux, équilibrés, mêle une charpente certaine à une jolie souplesse au palais, de bonne garde. Le 2010, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, est riche et savoureux, concentré, parfumé, et poursuit une fort belle évolution, comme le 2009, qui n’a rien à lui envier.
    Goûtez le Médoc Château Amour 2011, élevage de 6 à 8 mois 100% en barriques, chaleureux, un vin riche, au nez intense, de couleurprofonde, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs. Très savoureux 2010, parfumé (pruneau, violette), alliant rondeur et structure en bouche, séveux, de bonne charpente. Très agréable Rosé de Panigon, de belle robe soutenue, aux notes de framboise, de bouche florale et fruitée.

    Château PONTAC GADET

    Château PONTAC GADET

    (MÉDOC)
    Famille Briolais

    33710 Teuillac
    Téléphone :05 57 64 34 38
    Télécopie : 05 57 64 31 73
    Email : aurorebriolais@vignobles-briolais.com

    Savoureux Médoc Château Pontac-Gadet. Situé dans le nord du Médoc, sur d’anciennes croupes de graves d’origines gurnziennes très qualitatives, les vins produits sur cette propriété de Jau-Dignac-et-Loirac sont élaborés et façonnés dans un perpétuel souci de qualité, alliant modernité et tradition médocaine. Le Château Pontac Gadet et Optimus le grand vin du Château Pontac Gadet mettent en relief le terroir et le soin apporté à ces cuvées dès la première gorgée. Optimus est une micro cuvée vinifiée selon une méthode ancestrale.
    Tous ces soins donnent ce Médoc 2012, classique, très bien charpenté, riche et rond à la fois, aux nuances de fruits cuits, qui est un vin fondu mais puissant en bouche. Le 2011 continue à être charmeur, plus souple, bien sûr, aux senteurs finement épicées. 
    L’Optimus 2010 est dense, un vin de base tannique importante et très équilibrée, dense, gras, aunez complexe et subtil à la fois, de jolie bouche dominée par la griotte, la prune et le cuir, de belle évolution.
    Goûtez le Côtes-de-Bourg Prestige (60% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, issu d’une sélection de vieilles vignes sur sol argilo-calcaire, provenant d’un élevage en fûts 14 à 16 mois), de belle charpente, ample et riche, charnu en bouche, qui mêle finesse aromatique et destanins soyeux, au nez où s'entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges macérés.

    Château LESTAGE-DARQUIER

    Château LESTAGE-DARQUIER

    (MOULIS)
    Brigitte et François Bernard
    42, chemin de Giron
    33480 Moulis-en-Médoc
    Téléphone :05 56 58 18 16
    Télécopie : 05 56 58 38 42
    Email : chateaulestagedarquier@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulestagedarquier
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulestagedarquier

    Si la propriété a été créée par des ancêtres en 1868, Brigitte et François Bernard l’ont reprise en 1982, alors qu’elle ne produisait plus que quelques bouteilles. Leur vignoble de 10 ha, dont 8,5 en production, est situé sur la croupe graveleuse ouest du Grand-Poujeaux. Qualification Agriculture raisonnée et certification Terra Vitisdepuis 2004.
    Après une vendange manuelle et des tris sévères, les vinifications sont très bien maîtrisées (contrôle des températures, remontagesjournaliers par pompage lent avec petit débit, cuvaisons longues de 21 jours, débourbages fréquents avec aération…).
    Vous aimerez ce Moulis Terra Vitis 2012, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux nuances d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Excellent 2011, avec ces connotations de fruits surmûris et d’épices, qui est un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux. Beau 2010, aux arômes de fruits mûrs (cerise noire) et d’épices (cannelle), légèrement poivré, riche et coloré, de belle teinte pourpre, dense au nez comme en bouche. Le 2009, aux nuances de cerise noire et d’épices, est de belle charpente, riche, charnu, tout en subtilité, de couleur soutenue, très parfumé.

    Château MAUCAILLOUMOULIS Château MAUCAILLOU

    Château MAUCAILLOU

    (MOULIS)
    Famille Dourthe

    33480 Moulis-en-Médoc
    Téléphone :05 56 58 01 23
    Télécopie : 05 56 58 00 88
    Email : chateau@maucaillou.com
    Site : www.chateau-maucaillou.com

    En tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. On le comprend en débouchant ce grand Moulis 2012, mêlant structure et charnu, des arômes de fruits rouges mûrs, decannelle et de fumé, aux tanins équilibrés, un vin riche, d’une belle longueur. Savoureux 2011, de couleurpourpre, aux notes de fruits rouges et d'humus, velouté, au bouquet très fin, de bouche puissante, ample, aux tanins denses et souples à la fois, particulièrement soyeux. Superbe 2010, de couleur intense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, des tanins bien enrobés, un vin généreux, typé et persistant. Le 2009 est dans la lignée, riche au nez comme en bouche, aux nuances de fraise des bois, d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et savoureux, de belle évolution. Le 2008 est très typé, d’une belle couleur foncée, le bouquet est intense, le vin dégage des arômes de baies rouges soulignées par des notes de poivre, un très beau vin charnu, complet et complexe, de belle évolution. Remarquable 2007, très belle couleur rouge soutenu pour ce vin ample et soyeux avec une très belle matière, élégant et riche à la fois. Le 2006 est un grand vin, parfumé, associant couleur et matière, très équilibré, aux taninsmûrs et structurés, au nez de cassis, de griotte et d’épices, ample, de belle évolution. Très beau 2005, decouleur profonde aux reflets violacés, avec des arômes aux nuances bien particulières de petits fruitsmûrs (cassis, cerise noire...), de cuir et de truffe, un vin très dense, complexe, de garde.
    Le N°2 de Maucaillou, tout en arômes, est un vin qui a un nez de mûre et de sous-bois, corsé mais souple,harmonieux. Le Haut-Médoc de Maucaillou est de couleur intense, qui allie rondeur et puissance au palais, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale.
    Goûtez aussi le Château Maucaillou Felletin, 60% Cabernet-Sauvignon, 24% Merlot et 16% de Cabernetfranc, de belle robe soutenue, bouche puissante, très fin, charnu, parfumé (griotte, humus...), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, et le Bordeaux de Maucaillou, ample et parfumé, très légèrement épicé comme il se doit, tout en arômes, tout en charme, bien charnu.
     

    Château FONBADETPAUILLAC Château FONBADET

    Château FONBADET

    (PAUILLAC)
    Pierre et Pascale Peyronie

    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 02 11
    Télécopie : 05 56 59 22 61
    Email : pascale@chateaufonbadet.com
    Site : www.chateaufonbadet.com

    À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Charmante, Pascale Peyronie, aux côtés de son père, Pierre, perpétue la tradition familiale avec talent et passion. Elle s’attache à élever un grand vin racé, de grande évolution. Leur objectif est toujours qualitatif, et les travaux réalisés (chai, salle de réception...) ne viennent que conforter leur façon d’être, de recevoir, en réservant un accueil exceptionnel.
    Fonbadet est l’une des dernières propriétés familiales, et sa situation très privilégiée, au cœur des grands crus renommés, en fait un “petit diamant” où l’on sait associer talent et convivialité, respecté et recherché par un bon nombre d’amateurs.
    Ce Pauillac 2012, très typé, développe un nez de fruits rouges surmûris et de cuir, un vin ample, de jolie structure, légèrement épicé en finale, de bouche puissante et corsée. Remarquable 2011, de bouche franche, mûre et dense, aux nuances de framboise cuite, d'humuset de réglisse, est d’une très jolie d'une structure soutenue, un vin charnu, d'une finale complexe. Le 2010, un grand vin où la complexité s’allie à la distinction, de couleur rouge profond aux reflets violets, aux tanins enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d’épices, ample et bien corsé, de belle garde. Superbe 2009, qui réunit concentration aromatique et souplesse en bouche, marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, avec ces nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux, charnu comme il se doit, de bellegarde. Le 2008 est de couleur foncée, aux notes de fruits rouges bien mûrs (griotte, framboise...), un vin aux tanins très équilibrés, de bouche pleine, de belle garde. Le 2007 est structuré, très élégant, plein, tout en arômes, aux connotations de mûre et de griotte, un joli vin corsé, aux nuances d’épices en finale, aux tanins harmonieux mais amples à la fois, un vin de bouche soyeuse, idéal sur un carré d'agneau rôti aux courgettes et tomates farcies. Beau 2006, ample, de couleur intense, racé, aux tanins riches et bien équilibrés, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en bouche, rond et velouté, prometteur. Grand 2005, avec beaucoup de matière, aunez subtil où dominent les petits fruits cuits et la réglisse, mêlant richesse et souplesse des tanins, concentration et subtilité aromatique, avec ce côté charnu très caractéristique et tout en charme, une très grande réussite qui commence à se savourer remarquablement bien en ce moment.
    Le Second Vin, l’Harmonie de Fonbadet est finement bouqueté, vraiment excellent, à la robe rubis, au nez de fruits rouges mûrs (cassis,fraise des bois), avec des tanins ronds.
     

    Château GRAND-PUY-LACOSTEPAUILLAC Château GRAND-PUY-LACOSTE

    Château GRAND-PUY-LACOSTE

    (PAUILLAC)
    Domaines François-Xavier Borie
    BP 82
    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 06 66
    Télécopie : 05 56 59 22 27
    Email : dfxb@domainesfxborie.com
    Site : www.haut-batailley.fr

    Classé 1er Grand Vin. François-Xavier Borie se passionne pour son Château Grand-Puy-Lacoste. Le vignoble couvre 55 ha de vignes d’un seul tenant, âge moyen 38 ans, terroir de grosses graves profondes sur de superbes croupes typiques des grands terroirs duMédoc. Cuvaison longue de 3 semaines, élevage enbarriques de chêne français “grain fin”, dont 75% de bois neuf, élevage de 16 à 18 mois selon le millésime.
    “Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates, nous explique François-Xavier Borie. Nous ne regrettons surtout pas l’achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage...), c’est ce qui fait la différence et permet d’optimiser le résultat. Nous n’avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l’avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture plus perfectionniste.”
    Château Grand-Puy-Lacoste 2013 est composé en majorité de Cabernets-Sauvignons (80%), précise-ton, ce qui lui donne cette belle trame, cette robe rouge grenat, des arômes de fruitsnoirs complétés d’une note de cassis et d’épices douces. En bouche, l’attaque est précise, droite et se prolonge sur des tanins fondus et équilibrés, avec une finale très pure. Un vin qui réunit charme, élégance, fraîcheur. Le 2013, un vin de belle qualité à Grand-Puy-Lacoste grâce à son terroir qui a fait la différence.”
    Tout en bouche, ce superbe Pauillac 2012 (vendanges du 3 au 16 octobre, assemblage 76% Cabernet-Sauvignon, 24% Merlot), decouleur rouge sombre, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, de crème de cassis et de poivre, tout en complexité aromatique, aux tanins amples, tout en charme, un vin qui met en valeur son beau terroir de Pauillac. Le 2011, offre, une fois encore, un style structuré par une grande majorité de Cabernet-Sauvignon (78%), reflétant la richesse et le potentiel de son terroir. Il présente une couleur rouge profonde et intense. Le bouquet dévoile des parfums très typiques de fruits noirs et de cassiscomplétés de notes légèrement épicées. L’attaque en bouche est précise, offrant une structure élégante et équilibrée. L’ensemble forme une belle unité alliant finesse, fraîcheur et persistance. On retrouve la trame des beaux millésimes de Grand-Puy-Lacoste où le raffinement du fruit s’allie aux tanins bien mûrs et suaves.
    Exceptionnel 2010, composé d'une très grande majorité de Cabernet-Sauvignon (83%) offre une couleur rouge profonde. Le bouquetdévoile des parfums de cassis très mûrs, légèrement épicé révélant la belle maturité des raisins. L'attaque en bouche va crescendo, suave puis dense, se poursuit par une puissante structure tanique équilibrée. L'ensemble précis et complexe, enrobé d'une belle fraîcheur et d'une très longue persistance aromatique donne beaucoup de classe à ce grand millésime. 2010 s'inscrira sans aucun doute dans la belle histoire des années mythiques de notre vignoble, du grand art...
    Formidable 2009, qui présente une robe d'un rouge sombre intense. Le bouquet dévoile des arômes complexes de fruits et des notes decassis très mûrs. L'attaque en bouche est précise, très dense, et développe une trame aux tanins suaves, élégants et charmeurs. L'ensemble forme une belle unité, alliant structure, pureté, finesse et fraîcheur. C'est donc un vin de grand équilibre et de très longue persistance en bouche, promis à un bel avenir !
    Le 2008, très représentatif du classicisme de ce grand millésime bordelais, est un grand vin très ferme, un vin tannique, associant structure et élégance, au bouquet concentré, aux nuances épicées, charnu, dense et velouté en bouche, vraiment très prometteur. “Pour le 2008, nous dit François-Xavier Borie, nous avions privilégié la bonne aération des grappes sur le pied, de petits rendements, un bon contrôle du vignoble tout au long de la saison. Le 2008 présente de la structure, une grande longueur en bouche et offre un beau potentiel de garde.”
    Remarquable 2007, toujours très racé, au nez de prune et de framboise cuite, de robe grenat soutenu, un grand vin alliant puissance et souplesse, de bouche dominée par de très belles senteurs de fruits mûrs avec des notes de poivre, d’une grand subtilité, avec destanins soyeux, très équilibré, de très bonne garde. Beau 2006, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche très parfumée (fraise des bois), riche et fondue à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, bien charnu comme il se doit. Exceptionnel 2005, d’une grande complexité d’arômes, un vin dominé par la fraise des bois et la réglisse, puissant, d’une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d’épices, qu’il faut laisser se faire pour développer tout son potentiel.
    “Le 2005 est sûrement la plus grande réussite depuis 25 ans, poursuit François-Xavier Borie, cela a été un millésime excessivement facile pour le viticulteur, si j’ose dire, c’est un vin qui a beaucoup d’amplitude, de charme, de complexité, on est vraiment dans la typicité de Grand-Puy-Lacoste, d’un très grand Pauillac. Il est d’un grand potentiel de garde, mais également très agréable dès maintenant tant l’on est séduit par ce fruit qui explose en bouche. C’est d’ailleurs une caractéristique des très grands millésimes, quand le vin est déjà formidable dans sa jeunesse. C’est un millésime que j’apprécie beaucoup surtout avec cette sève, cette trame si dense, c’est vraiment un vin à très fort potentiel, et l’exceptionnelle qualité du millésime fait penser à des 1989, 1982 et même à des 1947.”
    Le 2004, de couleur très profonde, avec des tanins intenses, un nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l’humus, et cette finale subtilement toastée qui fait tout son charme, un vin très distingué, de belle garde. Le 2003 est toujours l’un desvins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur soutenue, d’un très bel équilibre, riche et concentré, un grand vin complet et ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, que l’on retrouvent aux papilles. Le 2002 est une grande réussite, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, auxtanins denses, qui se goûte remarquablement (parfait sur un lièvre ou de l’agneau), d’excellente évolution. Très beau 2001, de bouche riche et charnue, tout en subtilité d’arômes (griotte, humus…), séveux en finale, aux tanins savoureux.
    Château HAUT-BATAILLEY
    Un vignoble de 22 ha en production, des vignes de 35 ans de moyenne d’âge, terroir de grosses graves profondes, encépagement 70%Cabernet-Sauvignon 25% Merlot et 5% Cabernet franc. Elevage en barriques de chêne français “grain fin”, dont 60 % de bois neuf durant 16 à 18 mois selon le millésime.
    “L’originalité du terroir de Château Haut-Batailley, précise-t-on, vient de sa situation à la limite de l’appellation Saint-Julien. Un vaste programme d’investissements vient de se terminer avec la construction d’un nouveau chai et d’un nouveau cuvier et la réfection totale des anciens bâtiments d’exploitation. Des aménagements toujours au service de la qualité. 2013: belle robe rouge rubis pour ce vin structuré par une majorité de Cabernets-Sauvignons (76 %), arômes de fruits rouges mûrs. Attaque en bouche très fine, tanins soyeuxet élégants. Bel équilibre dans le 2013 qui allie fraîcheur et velouté.”
    Ce Pauillac 2012 est particulièrement charmeur, toujours très typé Haut-Batailley, un vin de couleur profonde, parfumé (cassis), finement épicé, où la souplesse prédomine, aux tanins fondus et suaves, de bouche franche et fraîche. Le 2011 a un nez de prune et de poivre, un vin ample grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse.
    Superbe 2010, un grand vin de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, concentré, alliant couleur et matière, d'une jolie finale épicée, d'excellente évolution. Le 2009 est dans la lignée, d’une belle couleur profonde et dense. arômes de fruits et d’épices. Belle structure élégante au palais, vin bien équilibré qui présente une grande subtilité. L’ensemble très charmeur montre son côté séducteur. Très classique, le 2008, chaleureux, de couleur foncée, est riche et distingué, aux tanins puissants, un vin où dominent laprune et les sous-bois, tout en bouche, de garde. Beau 2007, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin de belle teinte grenat, persistant, volumineux, aux tanins veloutés, d’une belle finale, de très bonne évolution. Savoureux 2006, charnu, tout en nuances aromatiques, de robe grenat, au nez vivace où dominent des notes de griotte, de musc et d’épices (cannelle, poivre), aux tanins denses, un vin de fort belle expression.
     
    Château CLAUZETSAINT-ESTÈPHE Château CLAUZET

    Château CLAUZET

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Baron Velge - Directeur : José Bueno
    Leyssac
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 34 16
    Télécopie : 05 56 59 37 11
    Email : clauzet@chateauclauzet.com
    Site : www.chateauclauzet.com

    À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés.  Le domaine compte aujourd’hui 30 ha sur les meilleurs terroirs de Saint-Estèphe, dont de jolies croupes qui bordent le fleuve. Le Château Clauzet présente un encépagement majoritairement composé de Cabernet-Sauvignon (55%), avec une proportion significative de Merlot (40%) et un complément de Cabernet franc et de Petit Verdot (5%). Une équipe compétente et dynamique entoure le Baron Velge.
    José Bueno est l’homme du vin, après 23 ans passés dans la société Baron Philippe de Rothschild, où il a assuré dans un premier temps la vinification du Château Mouton Rothschild et assumé ensuite la responsabilité du vin des Châteaux Clerc Milon et d'Armaillacq.
    Pour Maurice Velge, l’aventure Château Clauzet est la concrétisation d’un vieux rêve. “Mon père avait à Anvers, une cave merveilleuse avec principalement des Vins du Médoc, me raconte-t-il, ainsi que de très bons amis. Le monde du vin m’a toujours attiré et, lorsque l’opportunité d’acquérir des vignes s’est présentée, j’ai franchi le pas. Notre objectif, poursuit Maurice Velge, est de préserver le vignoble âgé qui donne des Vins riches. Les rendements sont maîtrisés à 45 hl/ha. Les vendanges manuelles sont axées sur la recherche d’une maturité parfaite, parcelle par parcelle.
    Au cuvier, le choix s’est porté sur des cuves ciment de taille moyenne pour pratiquer du sur-mesure. La grande qualité de la récolte permet de faire de bonnes macérations pour permettre au raisin d’exprimer tout son potentiel. Les mêmes soins sont apportés au Château de Côme, partie intégrante du domaine, qui décline ce que Saint-Estèphe peut offrir de plus féminin, associant élégance et distinction.
    Fermentation malolactique en barriques neuves sur la moitié de la récolte, soutirages manuels tous les trois mois, collage au blancd’œuf, élevage sur lies fines... Pour faire un grand vin, il faut lui donner les moyens de grandir le mieux possible, chaque détail compte, de l’entretien des vignes à l’élaboration des Vins. C’est un vrai travail d’orfèvre”.
    Vous allez aimer ce Saint Estèphe 2012, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse. Remarquable 2011 : “Château Clauzet 2011 est un millésime qui se goûte tout en délicatesse, nous explique José Bueno, le Directeur. C’est croquant, très fruité, très agréable, il y a beaucoup de finesse, beaucoup d’élégance, le joli fruité prime à la dégustation, et la finale est très longue. Ce 2011 est vraiment un millésime de plaisir. Ici, on travaille comme dans les premiers grands crus classés avec beaucoup d’attention pour le vin, un vrai travail de broderie d’art.”
    En effet, le vin est particulièrement savoureux, de couleur rouge foncé, avec des arômes de fruits macérés (mûre, fraise...) et d’épices,soyeux et dense en bouche, harmonieux et puissant, de garde. Superbe 2010, de couleur pourpre, intense, exceptionnel, au nezcomplexe, très racé : cerise, mûre, cassis, vanille, très léger toasté, nuance chocolatée. Les arômes sont persistants et très expressifs. En bouche, attaque montante, pleine et charnue, onctueuse avec des notes de fruits rouges et noirs. Les tanins sont riches, soyeux et fondus avec un très bel équilibre. La complexité de ce vin est digne des plus grands millésimes où se mêlent l’élégance, la rondeur, la puissance et le fruité avec un bonheur inégalé. Finale longue, persistante, complexe, intense et raffinée. Un grand millésime, riche et complet avec une capacité de très bonne garde. Remarquable 2009, à l’expression aromatique très prononcée (prune cuite, griotte) alliant finesse et structure, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, de belle matière, dense en finale. “Le 2009 est une année superbe avec énormément d’élégance, poursuit José Bueno, le vin présente une belle charpente, de la structure, de la complexité, une grandefinesse dans les tanins, un très joli vin. L’encépagement sur le terroir de Saint-Estèphe, est constitué de 50% de Merlot et 50% deCabernet dont 1% de Petit Verdot. J’ai la chance d’avoir des Merlots de très grande qualité, comparables à ceux de la rive droite, et, dans les grandes années, cela donne des Vins superbes. Depuis quelques années, notre vin progresse, nous le constatons de façon tangible, et cet encépagement y est donc pour beaucoup. Car, sur notre terroir de Saint-Estèphe, la forte proportion de Merlot, apporte une souplesse qui plaît beaucoup même si, nos Vins ont un beau potentiel de garde, ce qui reste la signature des grands Vins.”
    Le 2008 est un vin puissant et corsé, aux notes de pruneau et de sous-bois, de très bonne bouche, bien typé, d’une belle concentration de parfums, un cru qui allie distinction et richesse, de garde. Le 2007, de couleur rubis intense, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité, avec des tanins ronds et harmonieux, très séducteur. Beau 2006, mêlant richesse et velouté, de belle couleurgrenat, intense, corsé, très parfumé, qui sent bon la griotte et les sous-bois. Le 2005, superbe, de belle base tannique importante et très équilibrée, un vin complexe et dense, de robe soutenue, charnu, avec ces notes persistantes de fumé et de fruits macérés, de garde. Le 2004, distingué, développe de nuances de fruits mûrs et d’épices, un vin de très belle bouche, gras et corsé, aux tanins harmonieux, d’excellente évolution.
    Il y aussi cet autre Saint Estèphe Château de Come 2012, de couleur intense, rond, aux connotations de cassis et d’humus, un vin biencharnu, ferme et persistant en bouche, élégant, de très bonne évolution. Le 2011, comme celui de son grand frère, est à dominante de souplesse, de parfums et de finesse, vraiment très séduisant aujourd’hui. Le 2010, dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche, de garde. Le 2009 est très classique, de couleur grenat, puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez vraiment caractéristique de griotte mûre et de sous-bois, exhalant des notes sauvages et persistantes, aux tanins présents, de garde, également. Succulent 2008, tout en distinction, typé, un vin au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé, de bouche puissante et corsée.
     

    Château HAUT-MARBUZETSAINT-ESTÈPHE Château HAUT-MARBUZET

    Château HAUT-MARBUZET

    (SAINT-ESTÈPHE)
    H. Duboscq & Fils

    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 30 54
    Télécopie : 05 56 59 70 87
    Email : infos@haut-marbuzet.net

    Au sommet, ce qui vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir.  A quelque 30 €, en effet, ce cru, marqué par la “patte” et la passion d’Henri Duboscq, renvoie à un jardin d’enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers.
    Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% deCabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l’origine du bois et ne pas “abrutir” le vin, en choississant les essences à “grain fin” adaptées à son cru. Il faut dire qu’une expérience de quelque cinquante années, cela aide...
    Nous avons fait une verticale exceptionnelle, des derniers millésimes (en bouteilles) au formidable 1970.
    Vous allez exciter vos papilles avec ce grand Saint-Estèphe 2012, “chatoyant, dirait Henri Duboscq, de bouche puissante, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance en bouche et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse. 
    Le 2011, serait plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la pruneet l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin trèséquilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu.
     
    Château MONTROSESAINT-ESTÈPHE Château MONTROSE

    Château MONTROSE

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland

    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 30 12
    Télécopie : 05 56 59 71 86
    Email : chateau@chateau-montrose.com
    Site : www.chateau-montrose.com

    Au sommet. Montrose appartient désormais à la famille Bouygues, qui s'attache à poursuivre une politique qualitative exemplaire.
    “Nous recherchons, nous confie Hervé Berland, Gérant de la propriété, à mettre en avant notreterroir et le caractère de notre vin : richesse et complexité, élégance et finesse. Une attention particulière est apportée à chaque détail. Les sols sont labourés traditionnellement pour être aérés et permettre ainsi aux eaux de pluie de pénétrer dans notre terroir de grosses graves, puis gonfler les argiles qui se trouvent en profondeur et hydrater la vigne tout au long de l’été. Le retournement des sols permet aussi à la vie microbiologique de se développer et d’apporter éléments nutritifs et oligo-éléments. Nous travaillons à la parcelle, les raisins sont goûtés cépagepar cépage, pour atteindre le degré de maturation souhaité à chaque récolte et ainsi organiser le travail des vendangeurs pour la cueillette. Ce travail permet d’apporter au chai des raisins de maturité optimale et d’agir ainsi, en aval sur la qualité du vin. Au chai, nous procédons à des vinifications adaptées et chaque cuve est travaillée de façon séparée pour obtenir les meilleures bases d’assemblage possible. Nous travaillons beaucoup sur la délicatesse des tanins, tout en recherchant puissance et longueur, équilibre et finesse, afin de révéler au mieux l’exceptionnalité de notre terroir.”
    Dégusté sur place, ce Saint-Estèphe 2013, encore fermé, bien sûr, est très prometteur, aux tanins serrés mais soyeux, un vin classique, dense, puissant, grâce à des conditions sélectives extrêmes et... son terroir, qui fait la différence dans ces millésimes difficiles. Le 2012, encore fermé également, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse, est un vin d’excellente évolution et long en bouche. 
    Le 2011, d’une grande typicité, puissant, savoureux et très parfumé (fruits rouges surmûris, cannelle, cuir), est riche en couleur, auxtanins amples et fins, gras, corsé, tout en bouche, de belle garde. Le 2010 est l’un des plus jolis vins de la région, où couleur, concentration d’arômes, structure et finesse sont associées dans ce superbe millésime encore fermé, de robe profonde, aux tanins trèsfermes et savoureux à la fois, un vin racé où s’entremêlent les nuances de violette, de groseille, de cacao, de garde. 
     
    Château La PEYRESAINT-ESTÈPHE Château La PEYRE

    Château La PEYRE

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Vignobles Rabiller
    Le Cendrayre - Leyssac
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 32 51
    Télécopie : 05 56 59 32 51
    Email : vignoblesrabiller@wanadoo.fr
    Site : www.chateaulapeyre.fr

    Un vignoble de 8 ha. "Raymond Rabiller, mon père, a créé cette propriété à partir de quelques parcelles, précise René Rabiller, achetées en rente viagère dans les années 1946-1947, pour environ un hectare. Il était alors ouvrier boulanger et ma mère épicière. En 1973, mon père décidait de devenir viticulteur à part entière après avoir acheté cinq autres hectares de vignes. Toute la récolte était alors apportée à la cave coopérative deSaint-Estèphe. À cette époque, je faisais mes études au Lycée Technique de Talence, puis à l'École Nationale d'Ingénieurs de Tarbes jusqu'en 1975. Arrivé à la retraite, mon père hésitait à vendre ses vignes. Je lui offris la solution de revenir au pays prendre la relève. Ainsi, en 1986, je devins viticulteur, bientôt rejoint par mon épouse en 1993. Mes plus vieilles vignes ont traversé le gel de 1956. Elles ont donc plus de 53 ans. La plupart des parcelles ont trente ans d'âge. Nosvignes sont plantées à une densité élevée avec des rangs espacés d'un mètre.
    millésime 2013 : petite production, maturité moyenne, vendange fragilisée par le temps, cependant un millésime bien équilibré, à consommer assez rapidement, poursuit René Rabiller; 2014 : la météo a été défavorable au début, et ensuite plus propice. Aussi, bien que la quantité soit faible, la qualité, elle, est bien présente. Fruité, belle longueur en bouche, acidité certaine, sont réunis pour unmillésime de garde.
    En 2015, nous proposons les 2012, puis les 2013 qui seront mis en bouteilles en mars.”
    Remarquable Saint-Estèphe 2012, puissant et structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômesséduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2011, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est très bien élevé, de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins fondus, un millésime séducteur. Beau 2010, aux tanins riches, intense, mêlant charpente etfinesse, avec des notes de cuir et d'épices, un vin de couleur pourpre, d'une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois. Le 2009, avec ce nez complexe où prédominent les fruits macérés et les épices, de charpente ample, aux tanins intenses mais savoureux, est corsé et gras. Le 2007 se goûte parfaitement, avec un bouquet persistant et corsé, aux notes de sous-bois et de griotte, très bien structuré, un vin ample, d'un remarquable équilibre, de bouche fondue où domine le pruneau confit. Excellent 2006, un vin decouleur profonde, tout en nuances d'arômes (cassis, cannelle), un vin gras, riche et bien charnu.

    Château PLANTIER ROSE

    Château PLANTIER ROSE

    (SAINT-ESTÈPHE)
    F. Conte
    Leyssac - 51, route du Médoc
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 36 16
    Télécopie : 05 56 96 06 42
    Email : chateauplantierrose@hotmail.com
    Site : www.chateauplantierrose.com

    Vignoble de 9,5 ha, sur un terroir de graves et de sables, avec une moyenne d’âge des vignesde 30 à 35 ans. L’encépagement se compose majoritairement de Cabernet-Sauvignon, puis deMerlot et d’un peu de Petit Verdot.
    Belle réussite avec ce Saint-Estèphe Cru Bourgeois 2011, fort bien élevé en fûts de chêne durant 18 mois, tout en arômes, corsé et gras, au nez intense et complexe, corsé et charpenté, avec des senteurs de framboise et de mûre, de très bonne garde. Le 2010, de belle couleur, aux taninsamples et bien équilibrés, charnu comme il se doit, charpenté, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution. Le 2009, de robe brillante et soutenue, dégage des senteurs de fruits rouges cuits, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais bien présents, d’une belle longueur. Le 2008 est corsé, très parfumé (cassis, poivre, humus...), de bouche puissante, aux tanins denses, un vin de robe pourpre, de garde, mais qui peut déjà bien s’apprécier.

    Château POMYSSAINT-ESTÈPHE Château POMYS

    Château POMYS

    (SAINT-ESTÈPHE)
    Arnaud SA
    Leyssac
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 32 26
    Télécopie : 05 56 59 35 24
    Email : pomys@orange.fr
    Site : www.chateaupomys.com

    Un vignoble de 12 ha, avec une moyenne d’âge desvignes de 25 ans (60% de Cabernet-Sauvignon, 30% de Merlot et 10% de Cabernet franc, vendanges manuelles et vieillissement en fûts de chêne durant 12 à 18 mois, tri sélectif...).
    Excellent Saint-Estèphe 2012, au nez persistant (griotte, violette), équilibré, gras, aux taninsmûrs, riche en couleur comme en matière, aux senteurs de fraise et d’humus, avec une pointe de poivre, tout en bouche. Le 2011 est classique de ce millésime où la souplesse domine, derobe violacée, au nez légèrement poivré avec des notes gourmandes de fraise des bois et de myrtille. Beau 2010, aux tanins fermes et fins à la fois, gras, riche en arômes, aux notes de fruitscuits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche.
    Le Saint-Estèphe Château Saint-Estèphe 2012, typé, fin et corsé à la fois, finement épicé, un vinharmonieux et puissant, savoureux en finale, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices. Le 2011, avec ces notes très caractéristiques de fumé et de pruneau, aux taninsharmonieux, est élégant au palais, charpenté, de bouche dense, bien fondue, où s’entremêlent des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse en finale. Le 2010, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de truffe et de mûre, légèrement épicé au palais, concentré et charnu, un vin riche en matière, aux tanins équilibrés, ample, ferme et souple à la fois, de garde comme l’est le 2009, chaleureux, charmeur, un vin où se mêlent la mûre et le cassis, solide, de bouche riche etcorsée, aux tanins équilibrés et mûrs, d’une finale dense, à déboucher sur un mignon de veau à l'embeurrée de chou, par exemple.
    On vous accueillera avec plaisir à l’hôtellerie Pomys*** pour une halte conviviale et luxueuse. Dix chambres avec petit déjeuner, des salons spacieux et une salle de réunion, séminaires, un restaurant gastronomique et un service traiteur.
     

     

  • Pin it!

    POUR LES FÊTES, L'ALSACE EST TOUJOURS INCONTOURNABLE

    Des villages fleuris, des winstubs, des collines ondulées, des crus les uns plus typés que les autres... tout ici concorde à une grande convivialité du vin, où chaque vigneron s’emploie à faire ressortir la typicité de son Riesling ici, de son Gewurztraminer là...

    On élève alors des vins sans concurrence, dans une large gamme où se cotoient des Vendanges Tardives rares, un vin suave, un autre sec, un rouge savoureux ou un Crémant tout en fraîcheur. On comprend alors que la force des terroirs et la main de l’homme sont en osmose. Les millésimes 2014 à 2007 méritent actuellement une commande.

    Bestheim est toujours la référence des Crémants, et ne cesse de monter en gamme dans les autres appellations.
    Les autres incontournables sont toujours Schléret (à la retraite, mais qui termine ses vieux millésimes avec des bouteilles qui ont collectionné les récompenses), Hauller, KleinGresserKoch, 7 Vignes,  Schaeffer-Woerly, Metz, JostSimonFrick,  Haegi (on les retrouve, à plusieurs reprises dans les Classements avec des cuvées différentes).
     
    On se fait tout autant plaisir avec les cuvées de Kamm, IltisPetermann, Reinhart, Baumann-Zirgel, HartmannBeck, Vielweber ou Schirmer... La cave de Hunawihr est également en grande forme.
     
     
    LES VINS A TABLE
     
    L’Alsace est l’exemple caractéristique des grandes régions vinicoles et gastronomiques françaises où le mariage des vins et des mets peut surprendre le plus. Bien sûr, on connaît les spécialités du pays, les choucroutes, les fromages, les charcuteries ou le kouglof, et l’intensité aromatique des grands crus, alliant finesse et richesse en bouche. On se doute bien qu’un vin d’Alsace se déguste aussi avec des crustacés ou des fruits de mer mais on oublie parfois l’extraordinaire osmose d’un Muscat avec des asperges, par exemple. Les vins peuvent se boire pratiquement tout au cours d’un repas. Sur la choucroute (Riesling), avec une sole meunière (l’Alsace est riche également de poissons de rivière), avec des crustacés. Plus original, le fameux “poulet au Riesling”, une blanquette de veau à l’ancienne. La puissance de son bouquet et sa persistance aromatique en bouche place le Gewurztraminer comme un apéritif idéal. Il est superbe (comme le Tokay Pinot Gris) avec un pâté en croûte ou une terrine de foies blonds, ainsi que sur la tarte flambée. Les Vendanges Tardives se savourent sur un foie gras d’oie d’Alsace, au naturel ou en brioche, et sur des fromages forts comme le maroilles, le munster ou le roquefort.   CE QU'IL FAUT SAVOIR Le Sylvaner donne des vins frais, sur l’acidité, avec un léger côté fruité. Avec de forts rendements, il produit des vins assez quelconques, d’avantage recherché pour le côté désaltérant ou la cuisine. Par contre, sur les meilleurs terroirs, et avec de l’attention, il se révéler agréable avec choucroute, hors d’œuvre, huîtres et fruits de mer.
    Le pinot blanc cépage peu exigeant donnant assez facilement de bons résultats, avec des vins au bel équilibre alliant vivacité et rondeur, qui s’accordent sur énormément de plats. Le Riesling, cépage rhénan par excellence. Bouquet souvent assez minéral et fruitébouche très élégante avec une belle acidité. Ces vins sont souvent aptes à vieillir, et mieux vaut les attendre deux ans après la mise en bouteille. Idéal compagnon des fruits de mer, des poissons, choucroutes… Produit également de très grands vins liquoreux en vendanges tardives ou sélection de grains nobles. Le muscat d’Alsace produit avec du muscat de Frontignan et du muscat Ottonel. A boire en apéritif, sur du foie gras ou au dessert., pour profiter de ses saveurs de raisin et de fruit.
    Le Gewurztraminer, variété très aromatique et épicée de la famille des Traminer. Il produit des vins corsés, très reconnaissables avec des notes de litchi et de rose. Il est élaboré en vin sec ou liquoreux, et fait merveille en apéritif, sur du foie gras, au dessert, ou sur des fromages très typés comme le munster ou le roquefort.r
    Le Tokay-Pinot-Gris possède de magnifiques qualités en sec ou en liquoreux, avec ses vins riches et capiteux et aux arômes fins et nobles de fruits et de fleurs blanches. Magnifique sur un foie gras, des viandes ou des poissons en sauce, ainsi que sur la cuisine asiatique.
    LE CLASSEMENT DES MEILLEURS
     
     
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    7 VIGNES BESTHEIM BECK/REMPART GRESSER Georges KLEIN G. METZ REINHART SCHAEFFER-WOERLY VIELWEBER SCHLÉRET ZOELLER
     
    Jean-Louis KAMM
    GEWURTZTRAMINER
    BESTHEIM D. PETERMANN HAEGI HAULLER Lucien SCHIRMER
     
    BAUMANN ZIRGEL Pierre FRICK André HARTMANN
     
    FREY-SOHLER BECKER
     
    (C. BLEGER) R. FALLER
    TOKAY PINOT BLANC
    Cave HUNAWIHR Ch.et Dom. FREY René KOCH REYSZ-JOST SCHLÉRET Aline et Rémy SIMON
     
    P. SCHAEFFER
     
    Edmond RENTZ
     
    SCHLUMBERGER
    CREMANTS PINOT NOIR
    BESTHEIM Pierre FRICK (PB) André HARTMANN (PN) Ch. et Dom. FREY HUBER et BLEGER Jacques ILTIS Georges KLEIN Aline et Rémy SIMON
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Ch.et Dom. FREY GRESSER HAEGI HAULLER Jacques ILTIS René KOCH REYSZ-JOST SCHAEFFER-WOERLY SCHLÉRET ZOELLER
     
    Fernand ENGEL René FLECK
    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS
    RIESLING
    (DOPFF ET IRION*) (P. ARNOLD*) Victor HERTZ Edgar SCHALLER
     
    Château d'ORSCHWIHR SAINT REMY
    GEWURTZTRAMINER
    GOCKER* (H. REYSER*) (Claude BERGER*) (DUSSOURT) KLINGENFUS (Damien KELHETTER)
     
    J. et C. LINDENLAUB FACKER-ACKERMANN GSELL HAEGELIN
    TOKAY PINOT BLANC
    GILG* RUHLMANN-SCHUTZ* Cave KAES (Muscat)*
     
    CAVE PFAFFENHEIM HALBEISEN (Muscat) KIRSCHNER
     
    (2 LUNES) André ANCEL STINTZI* M-C et P. BORÈS
    CREMANTS PINOT NOIR
    STOEFFLER*
     
    Eric LICHTLÉ
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    (BROBECKER*)
     
    Philippe SOHLER

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    (BLANCK) Maurice SCHOECH* (Charles BAUR) (KOESTEL)
    GEWURTZTRAMINER
    (Léon BOESCH)
    TOKAY PINOT BLANC
    (Jean BUTTERLIN)
    CREMANTS PINOT NOIR
     
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
     
    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     



Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu