Avertir le modérateur

Vins - Page 2

  • L'EXTREME DIVERSITE DE L'ACCORD DES METS ET DES MEILLEURS CHABLIS

    Domaine Guy ROBINCHABLIS Domaine Guy ROBIN

    Domaine Guy ROBIN

    (CHABLIS)
    Marie-Ange Robin
    13, rue Berthelot
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 12 63
    Télécopie : 03 86 42 49 57
    Email : contact@domaineguyrobin.com
    Site : www.domaineguyrobin.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis.
    “J’ai des Vins un peu capricieux, nous dit Marie-Ange Robin, et cela est dû aux vieilles vignes, je les laisse donc se bonifier à leur gré. En Juillet, 10 mois après les vendanges, lors des remontages, on peut vraiment apprécier la qualité. Déjà, quand on ouvre les fûts, lacave est embaumée par les arômes de fruits, de fleurs blanches (pivoine) et d’agrumes, la minéralité est bien présente.
    Nos Vins sont issus de vieilles vignes, c’est ce qui leur donne cette grande qualité de Vins aboutis, très aromatiques et complexes, trèstypés de leur terroir. La régularité de nos Vins est liée au phénomène terroir. Les consommateurs, en effet, ne veulent pas un Chablisclassique, ils veulent se faire surprendre. J’exporte beaucoup mes Vins vers l’Asie car j’ai de la demande, Hong Kong, Taïwan, le Japon et la Chine, mais aussi en Suisse, Allemagne, Suède, Finlande, Norvège, Italie, Belgique et beaucoup en France, à des clients qui commandaient déjà à mes parents et maintenant, ce sont leurs enfants qui s’adressent au Domaine, gage de grande fidélité. C’est gratifiant pour moi que mes efforts qualitatifs soient reconnus et appréciés.
    En 2015, les Chablis Vieilles vignes 2012 sont en vente à la cave, puis nous commençons les Chablis Premier Cru 2013 comme le Montée de Tonnerre et Le Vaillons, encore trop jeunes mais tellement prometteurs, nous avons aussi le Montmains 2012, un vin vraiment très joli, médaille d’or au Féminalise et Tasteviné en 2014. Pour les Grands Crus, Valmur 2008 est extraordinaire, il est tellement linéaire, c’est un régal du début à la fin. Ce n’est qu’avec les années de bouteilles que nous nous rendons compte du qualitatif des vieilles vignes, nous devons être patients pour savourer les 2008 et les 2009. Je vous invite à ouvrir une bouteille de Valmur 2008 ou un Vaudésir 2009, ce n’est que du bonheur !"
    Elle a raison et on s’en aperçoit vite en débouchant ce grandissime Chablis Grand Cru Vieilles vignes Valmur 2008, médaille d’or à Berlin, d’une grande minéralité, au nez très iodé, embruns, puis après aération on perçoit de la rose fraîche et les épices, un grand vin, de belle bouche avec une vivacité rafraîchissante. Le 2007 est un vin racé, d’une belle onctuosité en bouche, toujours minéral et complexe, de belle harmonie, avec ses odeurs caractéristiques d’amande grillée et de fruits jaunes frais, opulent, de garde.
    Sublime Chablis Grand Cru Vaudésir 2012, marqué par ses vieilles vignes, nerveux comme il le faut, aux nuances d’agrumes et de grillé, de bouche ample, complexe, suave, avec des notes de pêche fraîche et de pamplemousse. Le 2011, très équilibré, parfumé, au nezdominé par les fruits jaunes frais et le pain brioché, tout en bouche, vif et fin, un vin classique et distingué, d’une belle harmonie, long, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul). Formidable 2010, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s'allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, d’abricot frais et de grillé, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Le 2009, beau nez où se marient des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur, un vin d'une grande finale solaire mûre avec des nuances de caramel. Le 2008, avec ce nez mûr, a des notes de noix fraîche. Après aération, se dévoilent des nuances de thé, de menthol et une dominante florale, de bouche intense, dégageant presque une impression sucrée de bonbon, d’acacia. Le 2007, tout en charpente, parfumé, fin et riche à la fois, avec des notes subtiles de pain grillé et d’agrumes, de garde. Exceptionnel 2006, tout en distinction, riche en arômescomme en charpente, d’une grande ampleur aromatique en bouche (aubépine, pêche, noisette), très typé.
    Le Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles vignes 2012 est délicieux, encore très jeune, bien sûr, d’une très grande finesse, bien typé, aunez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, de robe jaune clair, parfait sur des crustacés. Très beau 2011, aunez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, de bouche ample, est un grand vin de belle couleur jaune ambré, qui mêle structure et vivacité, harmonieux au palais avec des nuances de pomme, de musc et de miel. Le 2010 est tout en bouche, très parfumé, très fin, d’une belle amplitude au nez comme au palais, un vin minéral. Superbe 2009, dégage un nez beurré de noix, la bouche est plus fraîche que le nez avec une touche d’orange confite. Le 2008, d'une grande finesse, est un grand vin gras et onctueux, très typé, légèrement épicé, avec cette finale impressionnante où s'associent le musc, le silex et les fruits frais. Le Chablis Grand Cru Les Clos2009, issu de vignes de 44 ans situées sur la rive droite du Serein, sol de colluvions argilo-calcaires très caillouteux sur sous-solkimméridgien, sud-sud-ouest. Un grand vin de bouche persistante, avec ces notes de lis, de coing et de rose, alliant fraîcheur et rondeur, équilibré, suave, de très belle évolution. Exceptionnel, le 2007 développe des notes d’abricot frais, de narcisse et de fruits secs,gras mais très frais à la fois, de bouche très équilibrée en acidité, mais dense, intense, savoureuse, d’une belle finesse, d’une grande finale. 
    Son Chablis Premier Cru Montmains 2012, tout aussi savoureux, est issu d’un terroir versant sud et sud-est rive gauche du Serein, solde colluvions argilo-calcaire très caillouteux sur sous-sol kimméridgien. vignes de 30 à 45 ans d’âge. Vendanges manuelles. Décantationnaturelle des Vins sans ajouts d’enzymes pectolytiques, la fermentation alcoolique se fait uniquement avec des levures indigènes. “Un très grand millésime à Chablis, poursuit Marie-Ange Robin, petits rendements de raisins bien sucrés, belle acidités. En bouche, notesvanillées, raisins secs. En arrière plan, notes marneuses d’argile bleue renforçant l’impression boisée, l’ensemble est solaire. Bouche puissante avec une attaque saline, boisé fin et très élégant. Belle fraîcheur pulpeuse de groseille. Vin au très gros potentiel de garde(2020). Délicieux sur les poissons et les viandes blanches en sauce.”
    Le Chablis cuvée Marie-Ange, corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, est tout en bouche, d’une belle finale.
    Le Montée-de-Tonnerre 2014 est tout en nuances et vivacité. “Pour le millésime 2014, la météo a été moins compliquée, poursuit Marie-Ange Robin. Débourrement très précoce, printemps sec et plutôt chaud. En Juin, nous avons eu des températures élevées lors de lafloraison ce qui a occasionné un peu de coulure. Juillet et Août ont été deux mois plutôt frais et pluvieux. Vu la date de floraison, la récolte était initialement prévue début Septembre, mais l'été maussade, a retardé l'évolution. Comme souvent, septembre est beau, sec, avec des vents du Nord. Ce vent du Nord qui permet une belle et lente maturation. Cela donne des Vins plus salivants, toniques, plus iodés, bref, plus sur la minéralité chablisienne que 2013, des Vins bien typés. On se rapproche des millésimes 2005 et 1990”.
    On poursuit avec le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, fort bien élevé, gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette, un vin tout en rondeur. Le Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieillesvignes 2013, d’une belle onctuosité en bouche, est gras, d’une grande complexité aromatique, riche en arômes comme en charpente, aux notes de tilleul, de brioche et de musc.

     

    Gérard TREMBLAYCHABLIS Gérard TREMBLAY

    Gérard TREMBLAY

    (CHABLIS)
    Gérard, Hélène et Vincent Tremblay
    12, rue de Poinchy
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 40 98
    Télécopie : 03 86 42 40 41
    Email : gerardtremblay@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerardtremblay

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on s’attache, en famille, à laisser s’exprimer au mieux chaque parcelle, et aucun cru ne ressemble à un autre. Gérard Tremblay, en-dehors d’être devenu une référence incontournable de la région, peut être satisfait d’avoir su transmettre, avec son épouse, Hélène, à leur fils Vincent la même fibre pour élever de grands Vins typés.
    “Le millésime 2015 est issu d’une année assez chaude et sèche, nous explique Vincent Tremblay, il a juste plu avant les vendanges, beaucoup de vignobles ont été grêlés, nous avons eu la chance d’avoir été épargnés, seul un hectare et demi a été touché. Nous avons vendangé rapidement pour conserver la qualité.
    La pluie a été salutaire pour regonfler un peu les raisins qui souffraient de sécheresse. Le 2015 est un vin très gourmand, aux arômesde fruits mûrs, très belle fraîcheur, c’est un vin plaisir, les clients vont adorer.
    Il reste encore très peu à la vente des Premiers Crus 2014, les Vins commencent à bien s’exprimer, très belle typicité Chablis, des Vinscomplets qui ont un bon potentiel de garde. Ils offrent de jolis arômes de fleurs blanches, une bonne minéralité bien présente en bouche.
    Cela fait deux ans que ma sœur Eléonore travaille avec nous, elle s’occupe des vinifications, elle a un bon “professeur” dit-elle, en effet, j’apprends avec mon père, Gérard. Cela se passe très bien, nous formons une bonne équipe avec mes parents.”
    Remarquable Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, de bouche subtile avec des nuances d’amande et de narcisse, au nez franc, de bouche délicate, à déboucher sur une tête de veau sauce gribiche, par exemple. “Ce millésime 2014 offre des Vins équilibrés avec une belle matière, précise Gérard Tremblay, des Vins que l’on pourra boire jeunes sur le fruit mais qui sont aussi des Vins de garde grâce à la belle matière. Des Vins fruités, complexes qui présentent une belle fraîcheur, de la minéralité que l’on dégustera après les 2013.”
    Le 2013, puissant et bouqueté, avec des senteurs délicates de poire et de noix, d’une nervosité en bouche certaine, mêle charpente etfinesse. Le 2012, tout en nuances, avec une bouche délicate dominée par des senteurs d’agrumes et de fruits secs, est de belle structure, tout en vivacité. Le 2011, de bouche mûre et très harmonieuse, est un vin aux connotations de fleurs blanches fraîches et defruits, savoureux au palais, parfait, par exemple, sur des petits escargots gris rissolés. 
    Le Premier Cru Montmains 2014 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse, de grillé et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche riche, longue, ample. Le 2013, aux arômes de fruits blancs, avec, en finale, des notes subtiles de miel, de rose et de citron, d'une grande persistance, mêle charme et structure au palais. Le 2012 est tout en nuances, un vin puissant, vineux mais fin, corsé et fruité, équilibré et rond, à découvrir sur des viandes blanches. Très savoureux 2011, associant puissance et distinction, très élégant, tout en finesse, au nez de fleurs et de musc.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume Vieilles Vignes 2014, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, tout en harmonie. Savoureux 2013, aux arômes délicats de fleurs blanches, ample, qui allie charpente et distinction, très fin, tout en bouche, légèrement miellé en finale. 
    Vous aimerez aussi le Chablis Premier Cru Beauroy, avec des nuances de pomme et de chèvrefeuille, de belle robe, tout en harmonie au palais. Le 2011, qui dégage des connotations de petits fruits secs et de poire, commence à très bien s’apprécier, avec cette bouche délicieuse. Le 2010, médaille de Bronze Paris 2012, développe des arômes de fougère, de noix et de fruits frais, d’une grande finesse, c’est un grand vin chaleureux, avec une belle finale. Pour la très bonne bouche, ce formidable Chablis Grand Cru Vaudésir 2011, d'une belle couleur jaune clair, brillant et limpide, au nez d'abricot frais, riche et fin à la fois, aux notes délicates d'épices et de pain grillé, avec beaucoup de moelleux et de persistance, un vin gras et chaleureux, que l’on apprécie sur un feuilleté de blanc de turbot. Splendide 2010, d’une belle harmonie, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, suave, riche en bouche (agrumes, aubépine, amande…), d’une grande maturité, un vin très prometteur. Le 2009, un vin où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est de bouche savoureuse. Le 2008, un très grand millésime, avec un remarquable équilibre entre la puissance et l’acidité,minéral, très racé, avec des connotations de chèvrefeuille et de pomme, de belle garde. Très beau 2007, où la finesse prédomine, fermeet concentré, tout en onctuosité, très parfumé, très fin, tout en nuances aromatiques, de bonne bouche persistante, qu’il faut, évidemment, savoir attendre pour profiter de son véritable potentiel. Remarquable 2006, très typé, riche en arômes de fleurs et de fruitsconfits, d’une belle longueur, d’une grande richesse, complexe, au nez intense, avec ces connotations en finale de lis, de rose et de musc, un vin ample et gras.
    Tout en vivacité, le Petit Chablis 2015, à la robe brillante jaune vert, est franc et sec.
     
     
     
    Domaine du CHARDONNAYCHABLIS Domaine du CHARDONNAY

    Domaine du CHARDONNAY

    (CHABLIS)
    E.Boileau, W.Nahan et Ch.Simon
    Moulin du Pâtis
    89800 Chablis
    Téléphone :03 86 42 48 03
    Télécopie : 03 80 42 16 49
    Email : info@domaine-du-chardonnay.fr
    Site : www.domaine-du-chardonnay.fr

    Étienne Boileau, William Nahan et Christian Simon, exploitent un joli vignoble de 38 ha. Depuis sa création en 1987, le Domaine n'a cessé de se perfectionner, tant en équipements et installations qu'en savoir-faire pour ne privilégier que la qualité.
    Selon Etienne Boileau, “le 2015 a moins d'acidité que le 2014, mais il reste concentré, d'une grande fraîcheur, aromatique, dominé par les fleurs blanches, il est friand, agréable, moins minéral et moins de garde que le 2014. La récolte a été bonne sauf sur les secteurs grêlés.
    Ventes en 2016 : à partir de Mai, les Petits Chablis 2014, en Juin les Montmains et Vaillons 2013, puis les Premiers Crus 2014.”
    Remarquable Chablis Premier Cru Mont de Milieu 2014, élégant, tout en finesse, dense en bouche, avec des connotations persistantes de noisette et d’abricot, un vin ample au palais. “En 2014, la floraison a subi un coup de chaleur qui a provoqué des coulures, d'où vigilance et traitements, nous raconte Etienne Boileau. Végétation restreinte en août, la maturité a été sauvée en septembre. Vendange précoce (du 17 au 30 septembre) avec des jus à 12, 12,6° en sucre et des acidités élevées. Vinification et élevage ont bénéficié d'une attention particulière et d'une adaptation spécifique au millésime, les fermentations malolactiques ont été parfaites et terminées avant Noël. Soutirage mi-janvier, vérification excellente de l'état des lies, d'où reprises des fines lies sans sulfater.
    Nombreuses médailles obtenues sur les millésimes 2012, 2013, et 2014.”
    Le Chablis Premier Cru Montée-de-Tonnerre 2014 (sous-sol argilo-calcaire kimméridgien du Jurassique secondaire), de bouche franche, d'une élégante nervosité et d'une minéralité prononcée, aux agréables notes de roses et de citron. Le 2013, où la finesse prédomine, estonctueux, parfumé, tout en nuances aromatiques, d’une longue finale. Le 2012 est remarquable, à dominante de fleurs blanches et d'amande, charpenté, au fruité complexe, généreux et charmeur. 
    Le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, au nez superbe (fleurs, noisette, fougère), comme le Chablis Premier Cru Vosgros 2013, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette.


    Domaine Daniel DAMPT et Fils

    Domaine Daniel DAMPT et Fils

    (CHABLIS)

    1, rue des Violettes
    89800 Milly
    Téléphone :03 86 42 47 23
    Télécopie : 03 86 42 46 41
    Email : domaine.dampt.defaix@wanadoo.fr
    Site : www.dampt-defaix.com

    Un domaine de 30 ha, une lignée de vignerons depuis plus de 150 ans, qui tiennent à conserver à leur propriété son caractère familial traditionnel. Le fils Vincent a rejoint son père après avoir fait ses études et un stage en Nouvelle-Zélande. Il est rejoint, à son tour, par son frère cadet Sébastien, qui a terminé des études viti-œno-commerciales à Beaune et effectué un stage en Australie.
    Coup de cœur pour ce Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux notes florales complexes (rose, acacia...), fondu en bouche avec cette touche de brioché, très aromatique, au nez dominé par les fruits mûrs, à prévoir sur des huîtres chaudes ou des quenelles de saumon. Le 2013, dégage un nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, un vin dense, tout en nuances, bien persistant ettypé, parfait avec une blanquette de ris de veau.
    Beau Chablis Grand Cru Bougros 2013, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante au nez comme en bouche, d’une grande finesse, bien typé, au nez complexe et puissant (fruits frais et secs). Tout aussi typé, le Chablis Premier CruVaillons 2013, tout en charpente, aux notes de rose, généreux et charmeur, associant distinction et fermeté, aux notes fruitées subtiles au palais, comme cet autre Premier Cru Beauroy, frais et suave à la fois, un très joli vin qui dégage de subtils arômes d'amande et de tilleul, tout en harmonie, d'une finale ample où se décèle le pain brioché. Excellent Chablis Premier Cru Côte de Léchet, aux nuances complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), un vin riche et très flatteur.


    Domaine Alain GEOFFROYCHABLIS Domaine Alain GEOFFROY

    Domaine Alain GEOFFROY

    (CHABLIS)
    Nathalie Geoffroy
    4, rue de l'Equerre
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 76
    Télécopie : 03 86 42 13 30
    Email : info@chablis-geoffroy.com
    Site : www.chablis-geoffroy.com

    Un domaine familial depuis 5 générations, de 45 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral (45 ha). Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial: son épouse, Cathy Geoffroy (directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley.
    “En 2015, les jus étaient très beaux, nous explique Alain Geoffroy, il n'y a pas eu de grêle d'où une parfaite concentration, des vinstendres avec peu d'acidité et en quantité traditionnelle, en bref, toutes les conditions étaient rassemblées pour "l'optimal".
    Un bâtiment de stockage pour accueillir une nouvelle mise en bouteilles a été terminé récemment.
    Récompenses obtenues : médaille de Bronze à l’International Wine Challenge pour le Chablis 2014 et Médaille d'Argent au Japan Wine Challenge, Médailles d'Argent encore aux deux mêmes concours pour notre Chablis Beauroy 2014. On poursuit avec une médaille d'Oraux Vignerons Indépendants à Paris et une d’Argent au Burgondia Beaune pour le Beauroy 2013, deux médailles d’Argent (Féminalise et Chardonnays du Monde) pour le Chablis 2013.”
    Beau Chablis Premier Cru Beauroy 2014, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), un vin de jolie robe dorée, est de belle vinosité mais avec cette nervosité persistante, de bonne bouche, aux notes de tilleul et d’agrumes mûrs, que l’on peut déboucher, notamment, sur des petits escargots gris rissolés ou une terrine de volaille en gelée. Le 2013 est intense au nez comme en bouche, charmeur avec ces notes de fruits secs et de coing, très agréable en finale. Le 2012 se goûte toujours très bien, de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en finale. Le 2011 est distingué, d'un grand classicisme, marqué par des notes de fruitsmûrs et de fleurs blanches. Le Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2014, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, associe nervosité et souplesse aux papilles.
    Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2013, très caractéristique de son terroir, qui dégage des notes minérales, aux accents de citron et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robe, ferme et suave en bouche, d’une jolie finale, tout en séduction. Le 2013 se goûte toujours très bien, avec cette nervosité qui s’allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, de poire et de fruits secs, tout en persistance. Il y a également le Chablis Vieilles vignes, de bouche florale et subtile, aux arômes de noisette et d’amande grillée, charmeur. 
    Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon.


    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils

    (CHABLIS)
    Olivier Heimbourger
    Rue de la Porte-de-Cravant
    89800 Saint-Cyr-Les-Colons
    Téléphone :03 86 41 40 88 et 06 19 58 54 84
    Télécopie : 03 86 41 48 83
    Email : heimbourger@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-heimbourger.com

    La famille Heimbourger exploite la vigne depuis 3 générations, sur un terroir spécifique à la région, de coteaux de nature argilo-calcaire : le kimméridgien.
    “Nous avons restauré notre caveau de dégustation, en faisant un cadre chaleureux avec pierres et poutres apparentes,” précise-t-on.
    Excellent Chablis cuvée Pierre 2014, dont la particularité est, qu'après le pressurage et le débourbage, le jus est descendu directement en tonneaux dans la cave, où il fait sa fermentation alcoolique et malolactique. Les derniers mois, un bâtonnage est effectué une à deux fois par semaine. Après ces 11 mois d'élevage, le vin est filtré puis mis en bouteilles... le tout donnant ce vin rond, floral au nez comme en bouche, avec des notes de rose et d’amande, très persistant, charmeur par sa finesse aromatique, de bouche profonde et intense où se retrouvent le lis et la pêche mûre, un vin parfait sur des noix de Saint-Jacques au fenouil ou une bouillabaisse de lotte.
    Le Chablis 2014, issu du terroir de Chablis, Courgis et Préhy, est marqué par cette vivacité persistante due à ce beau millésimeclassique de l’appellation, associant richesse aromatique et ampleur en bouche, avec des connotations d’aubépine et de pomme, un vintrès charmeur.
    L’Irancy cuvée Pierre rouge 2013, issu d’un élevage de 11 mois en fûts de chêne (Pinot Noir majoritaire et 5% de César), au nez dominé par les petits fruits rouges cuits (griotte, pruneau), de belle robe soutenue, est un vin avec une structure très harmonieuse. L’Irancy 2013, élevage pour 40% en fût de chêne durant 11 mois, est biedn typé, de robe pourpre intense, aux notes classiques de mûre et de sous-bois, avec des tanins souples.

    Sylvain MOSNIER

    Sylvain MOSNIER

    (CHABLIS)

    36, route Nationale
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 43 96 et 06 68 37 92 99
    Télécopie : 03 86 42 42 88
    Email : sylvain.mosnier@libertysurf.fr
    Site : www.chablis-mosnier.com

    Sylvain Mosnier a d’abord entamé une carrière de professeur de mécanique automobile. Petit-fils et arrière petit-fils de viticulteur, il saisit l'opportunité de s' installer en 1978 (à 34 ans) suite à la retraite de son beau-père qui lui a loué environ 2 ha de vignes en appellation Chablis. Aujourd’hui, Monique, sa femme et Stéphanie, sa fille, gèrent à ses côtés ce domaine de 18 ha, dont les vignes sont situées sur du portlandien ou sur une couche plus ancienne appelée kimméridgien (Premiers Crus et une partie des Chablis).
    Fidèle à lui-même, très typé, ce Chablis Premier Cru Beauroy 2014, de robe or pâle, de bouche puissante, d'une jolie complexitéaromatique avec des connotations de rose, de citron et de grillé, mêle élégance et structure. Le 2013 est parfumé (agrumes, noisette), de bonne bouche, aux notes d’aubépine et de pain grillé au palais. Le 2012, d'une belle robe or pâle, est un vin minéral et racé, avec des arômes de fougère et de fruits frais, riche, savoureux et plein, associe charnu et suavité. 
    Le Chablis Premier Cru Côte de Léchet 2014, suave comme il se doit, tout en finale avec ces connotations de narcisse, de pomme et de noix, est à déboucher avec un feuilleté de blanc de turbot. Excellent Chablis Vieilles vignes, typé comme nous les aimons, riche et rond, très fin, au nez subtil (fruits frais, amande), tout en persistance d’arômes, d’une belle longueur.

    Jean-Marie NAULIN

    Jean-Marie NAULIN

    (CHABLIS)

    30, rue de la Voie-Neuve
    89800 Beines
    Téléphone :03 86 42 46 71 et 03 86 42 40 95
    Télécopie : 03 86 42 12 74
    Email : domainenaulin@orange.fr

    Belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 12 ha. 
    “Le 2015 est de très belle qualité, nous raconte Mme Naulin, épargnée par la grêle, la récolte a été saine jusqu'à la vendange. Ces bonnes conditions réunies ont produit un vin fruité, minéral, un millésime d'une très bonne année mais pas d'une année exceptionnelle.
    En vente en 2016 : quelques 2014 puis des 2015 qui seront mis en bouteille en Mai-Juin.”
    Voilà un remarquable Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux nuances de noisette grillée, de poire et d’amande fraîche, gras et secà la fois, dense en bouche, avec des connotations de noix et d’abricot frais en finale, parfait sur des anguilles persillées ou des filets de lieu jaune. Le 2013, toujours très typé, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, est un vin où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille. Savoureux 2012, de teinte pâle, fin, ample, aux nuances délicatement citronnées, avec cette pointe de nervosité présente, d'une grande persistance aromatique au palais. Beau 2011, suave, aux connotations de pêche et de narcisse, très bouqueté, vraiment très charmeur. Le 2010 est un vin au nez de fleurs blanches et de noisette, très fruité, très équilibré, de bouche fine et harmonieuse.
    Le Chablis Premier Cru Beauroy 2013 est tout en structure et parfums (genêt, amande, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment charmeur. Le 2012, au nez de narcisse, dégage une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin vif, sur le fruit, opulent. Belle réussite encore avec le 2011, typé, de robe très claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de miel. Excellent Chablis, aux nuances délicates de petits fruitsblancs et d’amande, d’une jolie persistance.

     

  • LES VINS D'ALSACE INCONTOURNABLES ET LEUR GASTRONOMIE

    L’Alsace est célèbre pour sa fameuse choucroute. Dans les viandes, c’est le porc qui est en tête, suivi de près par les volailles : oies, dindes, ainsi que le bœuf et le gros gibier à poil. La charcuterie tient également une bonne place dans un menu alsacien. Vous y trouverez foie gras en pâté ou en brioche, jambons sous la cendre, en croûte, différentes saucisses souvent servies avec des frites, des saucissons ou cervelas strasbourgeois, des boudins dont la « zungenwurst » à base de langue écarlate et de lardons, très poivrée ; le « gefelter saünäge » , autre préparation typique composée d’estomac de porc farci ; ou encore les « waedele », saucisses au foie.

    A goûter également : les saucisses à l’anis, les « galerei », tête pressée en gelée, l’andouillette d’Épinal, le « grienerspeck », lard vert salé, le « burenspeck », lard fumé, le « judespeck », lard des juifs, à base de plat de côte de bœuf fumé, les « gendarmes », paire de saucisses dures, ou encore le « presskopf », mélange de tête de veau et de porc auquel sont adjoints cornichons, ail, riesling.

    Peu ou pas de poissons de mer, mais, en revanche, une quantité depoissons d’eau douce. Ainsi pourrez-vous déguster des carpes, gardons, sandres, brochets, truites, mais aussi des escargots dans la région de Barr. Dans cette région où l’hiver est le plus souvent rigoureux, les soupes sont fort prisées : aux lentilles, à la bière avec cannelle et crème, à l’orge perlée, aux choux rouges, aux abattis d’oie, aux œufs et épinards, aux grenouilles, aux écrevisses, ou bien aux jets de houblon.

    Sur le plateau de fromages alsacien, il ne peut manquer le munster, qu’il vaut mieux consommer fermier pour pouvoir l’apprécier pleinement. Il y a aussi le fromage blanc, le « bibbelkäse ». Le pain, dans cette région, a la particularité d’être souvent sucré ; en effet nous trouvons des pains à la cannelle, au pavot, aux épices, des bretzels salés ou sucrés, destinés aux fêtes de Noël et du Nouvel An, la « nexjohrweke », la « birewecke ». Une tradition encore, le pain de Sainte-Agathe à faire le 5 février. Les hommes, femmes et animaux le consomment afin que l’année leur soit bénéfique

    Côté pâtisseries, là aussi un gâteau hautement traditionnel : le « kougelhopf ». C’est une pâte levée enrichie de beurre, de raisins secs et d’amandes. Mais on peut également se régaler avec les « anisbreedle », petits fours parfumés à l’anis, les macarons, les tuiles, les pains d’épices, les chocolats et les truffes au marc de gewurztraminer, sans délaisser les mirabelles confites du Ballon d’Alsace, les beignets de Carnaval, « schenkele » ou « fasenachskiehle », et les typiques de Noël : le « Christsolle » en forme de bébé langé, les « bredles » aux découpes d’anges, cœurs ou étoiles. Quant au « kougelhof », préparé dans un moule spécial au moment de Pâques, il prend la forme d’un agneau blanc et est vendu dans les pâtisseries de la région.

     

     

    LES VINS D'ALSACE INCONTOURNABLES

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    7 VIGNES
    P. ARNOLD
    BECK/REMPART
    BESTHEIM
    GRESSER
    Georges KLEIN
    G. METZ
    REINHART
    SCHAEFFER-WOERLY
    SCHLÉRET
    VIELWEBER
    ZOELLER
    Victor HERTZ
    Jean-Louis KAMM
    SAINT REMY
    GEWURTZTRAMINER
    BESTHEIM
    HAEGI
    HAULLER
    D. PETERMANN
    Lucien SCHIRMER
    BAUMANN ZIRGEL
    Pierre FRICK
    André HARTMANN
    BECKER
    C. BLEGER
    R. FALLER
    FREY-SOHLER
    Damien KELHETTER
    KLINGENFUS
    J. et C. LINDENLAUB
    TOKAY PINOT BLANC
    Ch.et Dom. FREY
    Cave HUNAWIHR
    REYSZ-JOST
    René KOCH
    RUHLMANN-SCHUTZ
    SCHLÉRET
    Aline et Rémy SIMON
    SCHLUMBERGER
    KIRSCHNER
    Edmond RENTZ
    GILG
    P. SCHAEFFER
    CREMANTS PINOT NOIR
    BESTHEIM
    Jacques ILTIS
    Ch. et Dom. FREY
    Pierre FRICK (PB)
    André HARTMANN (PN)
    HUBER et BLEGER
    Georges KLEIN
    Aline et Rémy SIMON
    STOEFFLER
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Ch.et Dom. FREY
    GRESSER
    HAEGI
    HAULLER
    Jacques ILTIS
    REYSZ-JOST
    René KOCH
    SCHAEFFER-WOERLY
    SCHLÉRET
    ZOELLER
    BROBECKER
    René FLECK



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    Edgar SCHALLER
    (DOPFF ET IRION)
    Château d'ORSCHWIHR
    GEWURTZTRAMINER
    GOCKER*
    (H. REYSER*)
    HAEGELIN
    (DUSSOURT)
    TOKAY PINOT BLANC
    Cave KAES (Muscat)*
    CAVE PFAFFENHEIM
    HALBEISEN (Muscat)
    André ANCEL
    CREMANTS PINOT NOIR
    Eric LICHTLÉ
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Philippe SOHLER

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    (Charles BAUR)
    (BLANCK)
    Maurice SCHOECH*
    GEWURTZTRAMINER
    Claude BERGER
    (GSELL*)
    (Léon BOESCH)
    TOKAY PINOT BLANC
    (Jean BUTTERLIN)
    (2 LUNES)
    STINTZI*
    CREMANTS PINOT NOIR
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Fernand ENGEL

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • POMEROL, LE VELOURS DU VIN

    Le développement de ce vignoble (830 ha) dans la région de Pomerol, à partir du XIIe siècle et durant tout le Moyen Âge, autour des commanderies des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (dont les chevaliers de Malte sont, aujourd’hui, les continuateurs), est aussi largement attesté par la tradition et la mémoire collective. Pomerol et son hospice, totalement détruit au cours des siècles suivants, furent, à l’évidence, une étape importante sur la route des pèlerins cheminant à travers toute l’Europe, vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Plus tard, la guerre de Cent Ans conduisit à l’abandon du vignoble. Reconstitué ultérieurement, celui-ci fut de nouveau largement mis à mal à l’époque des guerres de Religion. Au XVIIe siècle, un procès-verbal fut dressé (le 7 mai 1761), à la demande d’un bourgeois, négociant à Libourne, Louis-Léonard Fontemoing, propriétaire à Pomerol au lieu-dit Tropchaud. En 1753, celui-ci avait hérité de son père un vignoble planté à prédominance de cépages blancs (Folle et Douce). En 8 ans, il avait entrepris de le transformer, en remplaçant les cépages blancs par des cépages rouges. À côté du Noir de Pressac, on voyait déjà apparaître le Bouchet (ou Cabernet franc) et le Merlot.

    La caractéristique essentielle de ce terroir est de constituer, à lui seul, une entité, un ensemble géologique unique. Au long des millénaires, ont vu se succéder dépôts molassiques, sableux ou argileux, presque entièrement recouverts par la nappe alluviale de graves. Ce sont ces graves de surface plus ou moins compacte ou sablonneuse, et son sous-sol comportant des oxydes de fer, appelés régionalement “crasse de fer”, qui assurent aux vins leur personnalité. Des vins splendides, très typés par le Merlot, savoureux, de garde.

     

     

    Château CERTAN de MAY de CERTANPOMEROL Château CERTAN de MAY de CERTAN

    Château CERTAN de MAY de CERTAN

    (POMEROL)
    Famille Barreau

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 41 53
    Télécopie : 05 57 51 88 51
    Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer.
    Par exemple, le millésime 2012 n’a pas été une année facile. Cependant, à Pomerol, sur nos terroirs, nous avons été chanceux. Il a fallu être vigilant toute l’année jusqu'à la vendange. Nous avons eu une belle fin du mois d’août et un mois de septembre très propice, et cela a permis de parfaire la maturité. J’ai même décidé d’avancer la date de vendange de trois jours car les raisins étaient parfaitement mûrs. À l’élevage, les Vins me surprennent, ils seront très intéressants, ont beaucoup de charme.
    Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité.
    Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier àPomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre. Je travaille de la même façon sur les autres vignobles, vendanges vertes, récolte à la main, tables de tri, je fais des vinifications un peu plus modernes que pour le Pomerol mais je limite les rendements, toujours au-dessous de ceux fixés par l’appellation.
    Notre Lussac Château Poitou vieillit en barriques 12 mois, ce qui lui donne une belle aptitude de garde. Je tiens à valoriser mes Vins qui sortent toujours parmi les premiers en dégustation à l’aveugle. Je pars du principe que dans le temps les bons Vins se vendent toujours, donc mon objectif reste toujours la qualité. Je vais présenter ce vin en bouteilles lourdes, changer l’étiquette, des efforts qui soulignent la qualité des Vins.
    Depuis quelques années, nous nous avons des vendanges séquencées en fonction du suivi du vignoble, de la maturité des parcelles, on ne vendange plus les Merlots en une seule fois, on passe au moins quatre fois pour ne ramasser que les grains murs. Heureusement, je fais de nombreux prélèvements quatre semaines avant les vendanges, j’ai ainsi déterminé le moment propice pour vendanger.
    En 2013, nous avons donc vendangé rapidement pour préserver le potentiel qualitatif, avons réalisé de tous petits rendements, quelque 18 hl/ha, nous n’avons donc mis en cuves que le meilleur. C’est un millésime qui a demandé beaucoup de soins, en amont, à la vigne. Je veille sur mes vignes avec amour, j’y suis constamment, et c’est ce qui a fait la différence. Ce 2013 a donc été un millésime délicat car il a fallu suivre le vignoble tout au long de l’été. La vinification du 2013 a été très douce, j’ai l’habitude d’effectuer des vinifications de façon très délicate sans trop d’aération avec de tous petits remontages, mais, pour ce millésime, j’ai été encore plus précautionneux.
    Le 2013 est un vin qui, à la dégustation, offre un joli fruité avec une certaine complexité, la bouche est fondante, le vin est bien équilibré avec un joli retour en final de bouche. C’est un vin très réussi qui sera agréable à déguster dès 2017 mais qui pourra être conservé une dizaine d’années pas plus. C’est un vin plaisir, d’une jolie couleur soutenue et foncée, assez tendu, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013 c’est un millésime de vigneron, ce n’était pas un millésime facile mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !
    En 2014, nous sommes dans un autre registre aromatique, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistancearomatique. C’est un vin complexe, plus de garde, plus structuré, un vin qu’il faudra attendre.”
    Vous allez aimer ce grand Pomerol 2012, qui allie puissance et distinction, parfumé, charpenté, un vin d’une jolie concentration, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe, de bouche ample et très élégante. Splendide 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse.
    Très grand Pomerol 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux. Exceptionnel 2009, de belle couleur profonde, nezfruité, très belle attaque, dense, charnu, joli fruité. Bonne concentration beaucoup de fraîcheur en finale, encore fermé, bien sûr.
    Superbe 2008, avec ce nez où domine le pruneau, associant structure et élégance, parfumé, dense, aux tanins bien présents, biencorsé, finement épicé, classique de son appellation, un vin complet. Formidable actuellement, le 2007, riche en couleur, bien charnu, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante, un vin qui allie ampleur et souplesse, très typique du “velours” que l’on recherche dans un très grand vin de Pomerol. Superbe 2006, dans la lignée du 2005, qui a une robe sombre et violine, le nez révèle un joli fruit, avec des nuances toastées, un vin d’une grande finesse et élégance. En bouche, il est charnu, d’une belle structure, bien équilibré, un vin tout en “dentelle” avec une belle finale soyeuse et veloutée, d’un très beau potentiel de garde.
    Exceptionnel 2005, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois, de grande évolution. Superbe 2004, associant concentration aromatique et souplesse,corsé et typé. Le 2002 est remarquable, très typé, très corsé, aux tanins puissants et équilibrés, au nez intense, de bouche harmonieuse et persistante, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

     

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-FrançoisPOMEROL Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François

    Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François

    (POMEROL)
    Jean-François Janoueix
    37, rue Pline Parmentier - BP 12
    33506 Libourne
    Téléphone :05 57 51 41 86
    Télécopie : 05 57 51 53 16
    Email : info@j-janoueix-bordeaux.com
    Site : www.josephjanoueix.com

    “Nous avons encore à la vente des 2009 et 2010 mais surtout des 2011, 2012 et 2013, nous précise le chaleureux Jean-François Janoueix. Ce 2013 séduit surtout par son équilibre, ce sont des vins charmeurs, d’un prix abordable, nous avons récolté très peu et nous perdons de l’argent, ils me font penser au 2007, personne n’en voulait au début, et maintenant, on m’en réclame encore, ce sont des vins faciles à boire, à desprix intéressants.
    - Château Le Castelot 2013, médaille de Bronze au Concours général agricole de Paris et médaille de Bronze au Féminalise, dégage une bouche pleine, des tanins suaves avec une touche de boisé toasté, un vin enchanteur.
    - Château Haut-Sarpe 2013 : médaille d’Argent Concours général agricole Paris 2015 et médaille Or Féminalise : bouche pleine et onctueuse, tanins élégants et soyeux, belle longueur accompagnée par des notes boisées délicates.
    - Château Vieux Sarpe 2013, qui est le Second Vin du Château Haut-Sarpe : bouche ronde, à la structure tannique tendue, le vin possède une jolie longueur.
    - Château La Croix Pomerol 2013, médaille d’Or au Féminalise 2015 : bouche suave, savoureuse, élégante et précise.
    - Château La Croix-Toulifaut 2013, certifié en culture Biologique, médaille d’Argent concours Féminalise 2015, bouche ronde, aux taninsfondus.
    - Château Le Prieuré 2013 : un joli Pomerol à la bouche gourmande, aux tanins soyeux.”
    En effet, on se fait vraiment plaisir avec ce Pomerol Château La Croix-Toulifaut 2013, pour lesquellles, en effet, les sélections ont permis de réussir ce vin de robe pourpre, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en persistance. Très savoureux 2012, d’une belle couleur grenat, tout en puissance et finesse, avec de la matière, des arômes de fruits rouges surmûris présents et complexes. Très beau 2010, de belle robe rubis intense, très équilibré, riche et subtil au nez comme en bouche, aux nuances de fruits macérés et de sous-bois, est vraiment remarquable. Beau 2009, charmeur, généreux, coloré, au nez dominé par l’humus et la fraise des bois, de couleur rubis profond, charnu, riche, ample et structuré, d’une belle finale. Le 2008 est très parfumé, ample, d’une grande harmonie avec des arômes de fruits surmûris, d’épices, de cuir.
    Goûtez également le Saint-Émilion GCC Château Haut-Sarpe 2012, de robe pourpre et soutenue, d’une très belle charpente, avec des nuances de griotte et de fumé, un vin dense, très corsé, long, séduisant, prometteur. Le Château Haut-Sarpe, aménagé en côte et en bordure du plateau calcaire, est l’un des plus anciens et l’un des plus justement réputés de Saint-Émilion. Cet édifice de grand style, avec son pavillon central inspiré du Trianon, a belle allure; il est conforme à l’esprit de ce vin, Grand Cru Classé, et très représentatif de l’essor viticole de Saint-Emilion au début du siècle et de la tradition de qualité que symbolisent, aujourd’hui comme hier, les enfants et les petits-enfants de Marie-Antoinette et de Joseph Janoueix. Le 2012 est remarquable, à la fois dense et souple, aux senteurs de fruitsmûrs, de bouche séduisante. Le 2011, de belle couleur rouge grenat, au nez de fruits rouges croquants (framboise, groseille, cassis), avec des nuances épicées, est un vin soyeux, avec beaucoup d’élégance. 
    Il y a encore le Saint-Emilion GC Château Vieux-Sarpe 2012, riche et parfumé, classique et savoureux, au nez intense et frais, où dominent les fruits et les épices, de belle robe pourpre, d’excel­lente bouche. Le 2011, marqué par la cerise confite et le musc, est tout en bouche, suave, coloré.
    Le Saint-Emilion GC Câteau le Castelot 2012, chaleureux, de couleur rubis, riche et élégant, tout en bouche, est bien épicé, avec des notes de groseille.
     
    Château BEAUREGARDPOMEROL Château BEAUREGARD

    Château BEAUREGARD

    (POMEROL)


    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 13 36
    Télécopie : 05 57 25 09 55
    Email : beauregard@chateau-beauregard.com
    Site : www.chateau-beauregard.com

    Cette belle propriété d’un seul tenant bénéficie d’un emplacement privilégié sur le versant sud du célèbre plateau de Pomerol, sur un sol de gravesargileuses, de sables, de graviers et de crasse de fer en sous-sol, qui sont les caractéristiques des meilleurs terroirs de l’appellation.
    La famille Moulin, alliée à la famille Cathiard, a repris en 2014 cette propriété, ainsi que les trois autres vignobles, dont Bastor-Lamontagne.
    “Le 2015 est un millésime magnifique, nous raconte Vincent Priou, qui dirige l’ensemble des propriétés, que ce soit à Beauregard, ou en Sauternais, au Château Bastor-Lamontagne, où le botrytis était merveilleux et à Saint-Robert nous n’avions jamais produit de graves blancs secsaussi bons !
    Ici, au Château Beauregard, nous avons récolté des Merlots aux tanins très denses, très soyeux, les Cabernets francs étaient formidables, ce sont eux qui donnent au vin la finesse, la fraîcheur et la longueur en bouche. Nous avons 30% de Cabernet franc ici, ce qui est plutôt rare, cela fait partie de notre histoire et y restons fidèles car le terroir s’y prête.”
    Dégusté sur place, on se fait vraiment plaisir avec ce grand Pomerol 2013 (70% Merlot et 30% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne), parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, qui allie structure et velouté, un vin tout en fruit, tout en charme. Le 2012 est plus dense, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, un vin racé, très typé, volumineux, de garde. Beau 2011, coloré, alliant charpente et velouté aux papilles, très parfumé, très complexe, au nez comme en bouche, un grand vin qui poursuit son évolution et développe des arômes très séduisants de truffe et de groseille surmûrie au palais. 
    Grandissime 2010 (75% Merlot et 25% Cabernet franc, vignes de 35 ans en moyenne), où la complexité est exacerbée, avec des nuances de cuir, de violette, de griotte confite, un vin aux tanins fermes et ronds à la fois, gras et corsé, racé, d’une très belle finale, au grand potentiel. 
    Superbe Pomerol 2009 (80% Merlot et 20% Cabernet franc), de robe foncée, au nez légèrement épicé, ample, concentré, riche et parfumé au palais (griotte, mûre, humus), très charnu, d’une bonne longueur en bouche, aux tanins équilibrés et savoureux, de garde, bien sûr. Le 2008, très typé, associe une finesse tannique à une rondeur persistante, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, un beau vin dense et velouté, aux tanins fermes mais distingués à la fois, de belle évolution.
    Le 2007 dégage des arômes prononcés de fruits (fraise, cerise, cassis), un grand vin suave et harmonieux, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins fins, d’une grande persistance. Le 2006, qui sent les fruits (mûre, myrtille), est un vin harmonieux, d’une ampleursuave au palais, souligné par des tanins présents, d’une finale savoureuse et parfumée. Le 2005 est de jolie couleur grenat, aux taninssavoureux, très bien élevé, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et d’épices, de belle amplitude au palais. Le 2004, aux tanins très équilibrés et satinés, est de bouche ample. Le 2001 est superbe actuellement.
    Le Second Vin, Le Benjamin de Beauregard 2011, mêle puissance et distinction, il est charnu, d'une rondeur et d'une bouche persistantes, où dominent la prune et l'humus, vraiment très réussi. Excellent 2010, tout en couleur et en matière, au nez harmonieux, avec des notes persistantes de cassis, de sous-bois et d'épices.
    Il y a aussi le Lalande-de-Pomerol Pavillon Beauregard 2012, qui a une belle robe profonde, des notes aromatiques de fruits rouges (framboise et groseille), épicées. vin très élégant, d’une belle complexité, finement boisé, d’une fraîcheur aromatique très agréable. Voir le Château Bastor-Lamontagne, à Sauternes.

    Château BELLEGRAVE

    Château BELLEGRAVE

    (POMEROL)
    Jean-Marie et Pascal Bouldy

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 20 47
    Télécopie : 05 57 51 23 14
    Email : chateaubellegrave@wanadoo.fr
    Site : www.chateaubellegravepomerol.com

    Cette propriété de 8,5 ha, sur un plateau de graves fines, 75% Merlot et 25% Cabernet franc, appartient à la famille Bouldy de père en fils depuis plusieurs générations. Aurélie, la fille, travaille sur le domaine depuis deux ans (bureau, expédition), et Baptiste, le fils, depuis Août 2015 (vigne, chais et commerce).
    “Le millésime 2013 a produit une petite récolte, nous précise Jean-Marie Bouldy, coulure puis grêle, mais un vin acceptable qui sera mis en bouteilles en avril. En 2014 : la quantité est là, l'été moyen a été relevé par le mois de Septem- bre, d'où un bon millésime, fruité, une belle acidité, des degrés suffisants : 13° et un Ph à 3,5. Nos vins à la vente : les 2009, 2010, 2011, 2012, 2013. Nous sommes en Bio depuis 2001.”
    Belle réussite avec ce Pomerol 2013, très “sur le fruit”, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, un vin savoureux. Remarquable 2012, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, un vin gras et corsé, ferme et persistant, de très bonne évolution. Le 2011 dégage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges cuits, un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins mûrs.
    Le 2010 est l’une des plus belles réussites du Château, de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux.
    Remarquable 2009, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), tout en puissance et finesse, un vin de belle couleur, très prometteur. Le 2008, où se mêlent la griotte et l’humus, est un vin clas- sique comme nous les aimons, intense, de très bonne charpente, de belle matière où se déve- loppent des notes prononcées et persistantes de petits fruits noirs. Le 2007 se goûte très bien, aux nuances de cerise noire et de poivre, de belle structure, un vin bien charnu et bien typé. Le 2006, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée bien caractéristique, est bien corsé et persistant au palais.

    Clos RENÉ

    Clos RENÉ

    (POMEROL)
    Jen-Marie Garde - Scea Garde-Lasserre

    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 10 41
    Télécopie : 05 57 51 16 28

    Une propriété familiale de 15 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec).
    “Le 2013 a été un millésime un peu difficile, nous explique Jean-Marie Garde, mais, après nos sélections, il a eu une évolution intéressante, l'élevage l'a bonifié et l'on peut avoir de belles surprises. A boire bientôt. En 2014, nous avons une très belle cuvée où l'on retrouve les repaires des millésimes habituels. Qualité et quantité sont présentes. Les tanins sont soyeux, aimables, de jolis Merlots avec un apport de Cabernets pour une grande qualité.”
    On se fait plaisir avec ce Pomerol 2011, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, très bienéquilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois. 
    Très beau Pomerol 2012, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux taninsmûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue. Le 2011 est velouté, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche mais fin, tout en subtilité. Remarquable 2010, de robe pourpre, dense et très parfumé (mûre,humus), avec des tanins ronds mais présents, un vin au nez de fruits surmûris, d'une finale intense et bien typé, un vin épicé, persistant, bien charpenté, de bouche souple et charnue à la fois, associant concentration et finesse, pro- metteur. Le 2009, au nez de cassis et de truffe, aux tanins fermes, est bien charpenté, ample en bouche, un vin racé et dense, de Garde. Le 2008, dominé par le cassis et les sous-bois, est un vin puissant, harmonieux, aux notes fruitées et vanillées en finale, alliant une bonne base tannique à une finessepersistante. Le 2006 est savoureux, bien charnu, riche en bouquet comme en matière, tout en bouche, aux tanins très équilibrés, ferme et complet, très élégant comme il se doit, tout en couleur et en matière, avec ces notes caractéristiques de griotte, d’humus et decannelle au palais. Superbe 2005, une grande valeur sûre, de robe soutenue et brillante, tout en nuances aromatiques, aux notes de truffe, de prune et de groseille, un vin puissant, élégant, qui allie structure et rondeur, richesse et distinction, de très belle Garde.
    Goûtez son Pomerol Château Moulinet-Las- serre, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en charme, très persistant, de couleur pourpre, aux tanins délicieusement fondus, d’excellente évolution.

    Château la GANNE

    Château la GANNE

    (POMEROL)
    Paule et Michelle Dubois
    224 avenue Foch
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 18 24
    Email : chateau-laganne@gmail.com
    Site : www.chateau-laganne.com

    Propriété familiale exploitée depuis quatre générations par la famille Dubois-Lachaud qui s’est efforcée de mettre en valeur avec passion ce terroir exceptionnel. Aujourd’hui, Paule et Michel en assurent la pérennité.
    “Composé de graves plus ou moins sablonneuses sur un sous sol de crasse de fer, précise-t-on, si particulier à Pomerol, ce terroir donne à notre vin son incomparable velouté et ses arômes délicats. Nos vignes sont labourées traditionnellement avec le souci permanent de respecter la nature même du terroir et de la plante.
    Ce respect de l’environnement nous amène à la culture raisonnée de tout notre vignoble. Le Merlot, cépage roi de Pomerol, y est planté à 90% complété de 10% de Cabernet franc. Ici les vendanges sont manuelles ramassées en cagettes ; une table de tri Mistral vibrante et soufflante accélère et répartit la vendange : les baies et les déchets ont alors des trajectoires différentes; très efficace pour purifier la vendange. Nous nous efforçons donc de ne garder que le meilleur du raisin. La vinification s’attache à révéler en douceur toute la richesse de nos raisins à travers de longues macérations thermorégulées. Tous les progrès de l’œnologie moderne, alliés à la tradition et à l’expérience acquise et léguée par nos grands-parents et parents, sont mis au service de l’élaboration d’un vin de grand caractère. L’élevage de la totalité du vin, pendant un an, en fûts de chêne neufs pour 1/3 va permettre à notre vin d’exprimer toute sa finesse et sa complexité. Nos vins ne sont pas filtrés. La mise en bouteilles interviendra 18 à 24 mois après la récolte suivant les millésimes.”
    Belle réussite avec ce Pomerol 2012, 90% Merlot et 10% Cabernet franc, issu de vieilles vignes de 40 à 70 ans, agriculture raisonnée, élevage en fûts de chêne..., médaille de Bronze Concours de Grands vins d’Aquitaine, aux nuances de cerise noire et d’humus, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, suave, avec des tanins veloutés mais très équilibrés, à prévoir sur une poule faisanne truffée et girolles à la crème ou une côte de boeuf flambée.

    Château LAFLEUR du ROY

    Château LAFLEUR du ROY

    (POMEROL)
    Dubost et Fils
    Catusseau
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 51 74 57
    Télécopie : 05 57 25 99 95
    Email : sarl.dubost.l@wanadoo.fr

    Un domaine situé à 60 m d’altitude, exposé sud-ouest, avec des vieilles vignes d’environ 40 à 45 ans, etencépagement à prédominance de Merlot noir (85%), de Cabernet franc (10%) et de Cabernet-Sauvignon (5%). Le vignoble bénéficie d'un sol de sable graveleux comportant une sous-couche abondante d'alios, appelée plus couramment dans la région “crasse de fer”. Le vignoble n'est pas désherbé chimiquement mais travaillé régulièrement. Enfin, dans le souci de préserver la qualité de nosvins, les vendanges sont intégralement faites à la main, avec égrappage total. Les Châteaux de la famille Dubost ont été créés dès 1957 par Pâquerette et Yvon Dubost, ancien maire de Pomerol, fin connaisseur de l'histoire de la commune. Aujourd'hui, c'est Laurent Dubost, leur fils, diplômé d'école d'agriculture, qui gère l'exploitation. Grâce à son travail et celui de son équipe, il place les vins des Châteaux Dubost au tout premier plan de leur appellation respective : Château Lafleur du Roy à Pomerol, Château Bossuet en Bordeaux Supérieur, Château La Vallière à Lalande-de-Pomerol et Château Pâquerette en Bordeaux Blanc Sec.
    Ce Pomerol 2013, issu d’un terroir typique de sable graveleux comportant une sous-couche de crasse de fer (alios), est tout en charme,souple, avec des notes de groseille surmûrie, bien corsé, bien ferme en bouche. Beau 2012, aux tanins mûrs mais bien présents, est à la fois riche et souple, d’une belle finale, avec des nuances de prune et de truffe. Le 2011 associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d'humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Le 2010 est un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d'humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques. Le 2009 est chaleureux, aux notes de framboise cuite, d’humus et de réglisse. Même propriétaire que le Bordeaux Supérieur Château Bossuet.

    Château MAZEYRESPOMEROL Château MAZEYRES

    Château MAZEYRES

    (POMEROL)
    Direction : Alain Moueix
    56, avenue Georges-Pompidou
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 00 48
    Télécopie : 05 57 25 22 56
    Email : mazeyres@wanadoo.fr
    Site : www.mazeyres.com

    Un vignoble de 25,5 ha de vignes sur des parcelles morcelées qui apportent leur com- plexité et leur complémentarité. Sols de graves et de sables de la terrasse de Pomerol et sous- Sols de gravesou de molasse riche en crasse de fer. L’encépagement a été repensé lors de l’achat récent d’une parcelle de 4 ha : 73% Merlot, 24.4% Cabernet franc et 2.6% Petit Verdot pour sa fraîcheur.
    Mazeyres est un magnifique manoir du XVIIIe siècle, entièrement restauré et parfaitement mis en valeur dans un bel écrin constitué d’arbres et de magnolias centenaires. Des fouilles ont permis d'exhumer de très belles poteries datant du IIIème siècle, vestiges de l’époque gallo-romaine et précieusement conservées au château.
    Quatrième génération de viticulteurs et négo- ciants libournais, Alain Moueix dirige la propriété et apporte son expertise et son savoir-faire issus du terroir. Conscient de ce potentiel unique, dès 1992, il décide de mettre en valeur ce vignoble afin que celui-ci puisse révéler son authentique expression. Il opte, dans un premier temps, pour une viticulture raisonnée et met en place une gestion parcellaire pointilleuse afin de révéler la diversité et la complémentarité de ces différents terroirs. Enrichi de son expérience au sein du Château Fonroque (100% en biodynamie depuis 7 ans), Alain Moueix a pu constater des changements notables en matière d’interaction entre la plante, le sol, le sous-sol et l'environnement produisant ainsi un effet d'authenticité et de finesse dans l'expression du terroir au sein des vins produits.
    Alain Moueix a apporté à Mazeyres son expertise et surtout une ouverture d’esprit certaine. La conversion à la biodynamie a débuté par quelques parcelles en 2011. En 2012, la totalité de la propriété a été convertie. Grâce à la Biodynamie, les vins de Château Mazeyres ont, en plus de cette fraîcheur assez caractéristique, un côté aérien et une belle verticalité.
    Belle dégustation sur place : le 2014, très fin mais volumineux, riche en couleur, où, au nez, se mêlent la griotte et l’humus, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse, prometteur. Le 2013, pour lequel la sélection a été sévère, se goûte très bien, associant ampleur aromatique et finesse des tanins, avec des senteurs de fruits mûrs, de bouche harmonieuse. 
    Le 2012, vraiment remarquable, est très typé Pomerol, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, très complexe. Le 2011, d’une grande fraîcheur, d'une grande netteté, de robepourpre, est élégant aux tanins savoureux, très équilibré, parfait actuellement avec des paupiettes de veau en cocotte ou un chapon farci aux truffes. Le 2010, plus dense, encore fermé, a un très joli nez où se décèlent les connotations de prune et de musc, un très beau vin qui associe puissance et distinction, très classique, très structuré. Le 2009, avec ce côté “fumé” classique des Sols graveleux dePomerol, est charmeur, plus rond, plus souple aux papilles, au nez de prune et de violette et une pointe d’épices caractéristique, charnuen bouche.
     
    Clos du PÈLERINPOMEROL Clos du PÈLERIN

    Clos du PÈLERIN

    (POMEROL)
    Josette et Norbert Égreteau
    3, chemin de Sales
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 74 03 66
    Télécopie : 09 70 61 56 76
    Email : egreteau.norbert@orange.fr

    Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, leCabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants). “Nous avons la chance d’être sur une belle veine de terroir riche en crasse de fer, et avons aussi beaucoup de vieilles vignes, certaines ont même 50 ans”, précise Norbert Egreteau. C’est leur fille cadette Laetitia qui reprend l’exploitation.
    Fidèle à lui-même, leur Pomerol 2014 est un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, decouleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est un vin ample et structuré, persistant aux papilles. Excellent 2011, d'un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Remarquable 2010, au nez puissant où se mêlent les épices et la prune, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, persistant, degarde. Beau 2009, qui allie finesse et charpente, au bouquet concentré, de couleur profonde, de bouche fondue où domine le pruneau confit, corsé, aux tanins enrobés. Le 2008 est de belle matière, de truffe et de cuir, d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle caractéristique. Le 2007, très parfumé, très rond, ample au nez comme en bouche, très réussi, aux tanins fondus, permet d’attendre l’évolution des millésimes précédents.

    PETRUSPOMEROL PETRUS

    PETRUS

    (POMEROL)
    Jean-François et Jean Moueix - Direction : Olivier Berrouet
    VIDELOT - 3, rue Macau
    33027 Bordeaux
    Téléphone :05 56 50 25 62
    Télécopie : 05 56 50 85 07
    Email : duclot@duclot.fr
    Site : www.chateaunet.com

    Petrus fait partie des vrais vins mythiques, à un prix lui aussi hors normes, certes. C’est l’archétype des grands crus où le terroir crée cette osmose exceptionnelle avec le cépage et les hommes et on comprend qu’il aiguise la jalousie d’un bon nombre de producteurs plus médiatiques, qui, faute d’être aussi estimables, se contentent de bien sortir dans des concours et dégustations qui leur sont bizarrement très favorables... Ici, c’est l’élégance qui prime dans le vin, jamais la surconcentration ou le bois...
    Dégusté sur place, le millésime 2013 prouve que, dans ce millésime très délicat, un cru comme Petrus sort du lot, avec un très beau vin, toujours distingué, d’une trame délicate, de bouche où les fruits noirs se mêlent à des connotations subtiles où l’on retrouve le musc, l’humus, le poivre rose... On voit bien que le terroir fait alors toute la différence dans ces millésimes difficiles, et, aussi, que les vins du Libournais sont nettement supérieurs, en 2013, à ceux du Médoc, les exceptions confirmant la règle...

    Château PLINCEPOMEROL Château PLINCE

    Château PLINCE

    (POMEROL)
    Scev Moreau

    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 68 77
    Télécopie : 05 57 51 43 39
    Email : plince@aliceadsl.fr
    Site : www.chateauplince.fr

    D’une superficie de 8,7 ha, le vignoble est d’un seul tenant et se situe sur un sol de sable foncé largement pourvu en “crasse de fer”, ce qui contribue à la richesse du vin. Encépagement : 74%Merlot, 26% Cabernet franc. Après une cuvaison en cuves ciment équipées d’un système de thermorégulation, lavinification (sous le contrôle de M. Toutoundji, œnologue) se fait pendant quinze mois en barriques de chêne dont un tiers est renouvelé chaque année. Le vin qui se caractérise par son moelleux et sa souplesse est un vin“qui plaît beaucoup aux dames”. La production moyenne est d’environ 4000 caisses de bois de 12 bouteilles et la commercialisation se fait principalement par le négoce et par vente directe.
    Son Pomerol 2012, élevé 12 mois en barriques, médaille d’Or au Concours Général Agricole, intense, épicé au nez, est velouté et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un vin que l’on peut déboucher sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou un salmis de bécasse, par exemple.
    Très savoureux 2011, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), un vin très bien équilibré, de belle ampleur. Très beau 2010, coloré et parfumé, volumineux et ample, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et d’épices, qui allie distinction et richesse, de garde comme le 2009, avec ces notes de violette et de fumé, aux tanins souples, un vin gras et de belle charpente, harmonieux. Le 2008, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté.
    Le 2007, classique, est de robe sombre, avec une belle matière présente et savoureuse, au nez dominé par le cassis, le cuir et la truffe, de belle garde. Après une médaille d’Or au Concours Agricole de Paris pour le millésime 2000, le Château Plince a d’ailleurs obtenu cette même récompense pour le 2007.
    Le 2006, opulent, où dominent les groseilles et l’humus, est charnu, très harmonieux comme ce 2004, adressé cette année, ample, très fin mais charnu, à dominante de rondeur, de bouche corsée, un beau vin bien typé, remarquable aujourd’hui, d’une longue finale et de belle évolution.

    Château de VALOIS

    Château de VALOIS

    (POMEROL)
    Vignobles Leydet
    Rouilledinat
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 19 77
    Télécopie : 05 57 51 00 62
    Email : frederic.leydet@wanadoo.fr

    Un vignoble de 8,22 ha (âge moyen des vignes 35 ans, 77 % Merlot, 19 % Cabernet franc, 3 %Cabernet-Sauvignon et 1% Malbec). En Bio depuis 2015.
    Coup de cœur pour ce Pomerol 2012, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche puissante en finale, aux nuances de fruits mûrs et de notes toastées. Le 2011 dégage des notes de framboise et de prune, riche en couleur, et mêle finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, de bouche ample. Remarquable 2010, charnu, aux taninssouples et équilibrés, de belle couleur, bien parfumé, aux notes de sous-bois et de griotte, structuré, fondu, de très bonne garde comme le 2009, complexe, avec des arômes de fruits noirs, d’épices, un vintrès harmonieux, de bouche ferme, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Le 2008, très classique, très parfumé, associe couleur et matière, à dominante de fruits frais et d’humus. 
    Goûtez leur Saint Emilion Grand Cru Château Leydet Valentin 2012, mêlant charpente et saveurs, au nez complexe à dominante deprune, de framboise et de musc, aux tanins présents, de bouche ample avec cette saveur d’épices persistante.
     
    Château HAUT FERRANDPOMEROL Château HAUT FERRAND

    Château HAUT FERRAND

    (POMEROL)
    Henry Gasparoux et Fils
    Chemin de la Commanderie
    33500 Libourne
    Téléphone :05 57 51 21 67
    Télécopie : 05 57 25 01 41
    Email : contact@chateau-ferrand.com
    Site : www.chateau-ferrand.com

    Il y a 80 ans, Fernand Gasparoux, corrézien de souche et alors négociant en vins à Libourne, fit l’acquisition d’une propriété viticole de 4 hectares dans une petiteappellation d’origine contrôlée, Pomerol, qui ne possédait pas encore sa notoriété actuelle. Son nom, Château Ferrand, provient de la présence abondante de crasse de fer dans son sous-sol. Les investissements soutenus et réguliers opérés depuis 30 ans permettent de disposer actuellement de locaux de vinification et d’élevage du vin des plus modernes. Le cuvier climatisé est équipé de cuves inox thermo-régulées rendant possible les différentes étapes qui conduisent du raisin au vin : macération, fermentations, extraction en utilisant les techniques de vinification les plus modernes, les plus performantes et les plus sûres. Quelque 250 barriques de chêne renouvelées par tiers chaque année permettent au vin de vieillir durant 12 à 18 mois en fonction des millésimes.
    Ce Pomerol 2013, très réussi, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins riches, d’un beau rubis foncé, est un vin dense et épicé au palais.  Excellent 2012, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent laframboise et l’humus, aux tanins soyeux, un vin ample, typé, charpenté comme il se doit, qui poursuit son évolution. Le 2011, tout en nuances aromatiques, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est très bien élevé, dense, emplit bien la bouche. Très beau 2010, particulièrement savoureux, coloré et puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez caractéristique d’épices et de sous-bois, exhalant des notes persistantes, aux tanins présents, de garde. Beau 2009, aux connotations caractéristiques de fruits frais, de cannelleet d’humus, ample, un vin corsé, ferme et persistant aux papilles, de très bonne évolution. Le 2008, de belle couleur, est charpenté, avec une dominante de fruits rouges et une pointe de fumé. Le 2007, très typé, charnu, est tout en bouche, aux tanins équilibrés, élégant.
    Leur Pomerol Château Ferrand 2012 (12 ha, 60% Merlot et 40% Cabernet franc), représente 75% de la production annuelle totale. Il est élaboré à partir de vignes situées sur les pentes sud du plateau de Pomerol où le sol est plutôt sablonneux. La proportion importante deCabernet franc confère au Château Ferrand un bouquet floral et fruité. Le 2011 est intense, corsé, velouté, aux connotations subtiles de sous-bois et de truffe, aux tanins souples, un vin chaleureux. Le 2010 révèle un parfumde notes épicées et poivrées, une belle ampleur en bouche, aux tanins denses, remarquable, d’une finale persistante comme le 2009, déjà velouté mais qui demande un peu de temps pour dévoiler son réel potentiel.
  • LE BEAUJOLAIS COMME ON L'AIME

     

    LES VINS GEORGES DUBOEUFBEAUJOLAIS LES VINS GEORGES DUBOEUF

    LES VINS GEORGES DUBOEUF

    (BEAUJOLAIS)
    Georges et Franck Duboeuf
    208, rue de Lancié
    71570 Romanèche-Thorins
    Téléphone :03 85 35 34 20
    Télécopie : 03 85 35 34 25
    Email : message@duboeuf.com
    Site : www.duboeuf.com

    Toujours incontestablement au sommet. Il faut venir aussi à Romanèche-Thorins pour découvrir leur “Hameau enBeaujolais” (www.hameaudu- vin.com), un site unique en Europe. Des collections exceptionnelles (maquettes, outils, musée) et des scénographies dédiées au vin et à son univers (cinéma en 3D, personnages en cire, décors automatisés, jeux interactifs pour les enfants). Bienvenue au royaume des saveurs et des arômes: tous les senteurs, parfums et saveurs des crus du Beaujolais sont à l’honneur dans ce jardin où le visiteur découvre six petits jardins à thème: Clos Fleuri, Clos Végétal, ClosBoisé, Clos des Fruits à Coques, Clos Fruité et Clos aux Épices. Un parcours à travers lesvignes débouche sur l’Espace Roses aux mille senteurs. Centre de séminaire, boutique, restauration... Il y a encore cette gare du vin : des origines de la mythique ligne Paris-Lyon-Marseille jusqu’au plus reć ent des TGV, ce voyage explique le trajet du vin en chemin de fer. Pièce maîtresse de cette gare, un authentique wagon impérial offert à Napoléon III par la Compagnie du Nord.
    Frank et Anne Dubœuf, qui dirigent le Hameau, sont toujours à la recherche de nouveautés pour faire découvrir la beauté du Beaujolaisau plus grand nombre.

     


    Château d'EMERINGES

    Château d'EMERINGES

    (BEAUJOLAIS-VILLAGES)
    Pierre David

    69840 Émeringes
    Téléphone :04 74 04 44 52
    Télécopie : 04 74 04 44 52
    Email : chateau-emeringes@orange.fr
    Site : www.chateau-emeringes.fr

    Un domaine dans la famille depuis 50 ans. Le vignoble se trouve sur des coteaux d'exposition optimale (sud-est), avec une altitude moyenne de 350 m sur des terrains principalement sableux d'origine granitique.
    “Nous utilisons la lutte raisonnée, précise Pierre David, les traitements contre les maladies et ravageurs ne sont effectués que si nécessaire et après observation dans les vignes. Nous disposons de beaucoup de vieilles vignes. Ceci, ajouté à nos méthodes culturales (choix des plants, taille, fumure....) nous permet une bonne maîtrise agronomique du rendement. Nos raisins sont ensuite vinifiés dans des installations modernes qui permettent un contrôle de la température de fermentation et respectent la vinificationbeaujolaise traditionnelle. Le 2013 est bien réussi, concentré, structuré, et le 2014 a les mêmes atouts, en plus fruité, d'un bel équilibre.”
    Remarquable Juliénas Vieilles vignes 2013, médaille de Bronze à Mâcon, avec des nuances de prune fraîche, un vin bien parfumé, bien structuré, de couleur profonde. Le Beaujolais-Villages Vieilles vignes 2014, avec ce nez de petite griotte, aux tanins harmonieux, fermeset fondus à la fois, légèrement épicé, de très bonne évolution, à prévoir sur un pâté de foies de volaille en terrine. Joli Beaujolais rosé, d’une couleur très délicate, frais et gras à la fois, avec une belle robe rose pivoine et des arômes fins de rose et de fruits jaunes. Séduisant Beaujolais blanc Vieilles vignes, riche en bouquet, aux notes de fruits secs et de petites fleurs.
    Un gîte de caractère est situé à l'étage, dans une aile du Château datant du XIXe siècle, parfait pour séjourner dans le vignoble.

     


    Domaine CRÊT des GARANCHESBROUILLY Domaine CRÊT des GARANCHES

    Domaine CRÊT des GARANCHES

    (BROUILLY)
    Sylvie Dufaitre-Genin

    69460 Odenas
    Téléphone :04 74 03 41 46
    Télécopie : 04 74 03 51 65
    Email : sylvie.dufaitre-genin@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/cretdesgaranches
    Site : www.cretdesgaranches.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au sud du Mont Brouilly, Sylvie Dufaitre-Genin produit du Brouilly etCôte de Brouilly et cultive avec conviction ses 11,60 ha de vignes, cépage Gamay noir à jus blanc. Elle élève patiemment son vin pour obtenir des millésimes dignes de ses aïeuls vignerons, présents à Odenas depuis 1752.
    “Depuis plusieurs années, précise-t-elle, le Crêt des Garanches s’est engagé dans une démarche respectueuse de la nature en supprimant l’utilisation des insecticides sur son exploitation. Afin de garantir le bon développement des vignes de Gamay noir à jus blanc qui produisent le vin du domaine, c’est la régulation naturelle de la faune et la flore locale qui remplit son œuvre. Tous les ans, les vignes, d'une moyenne de 40 ans d’âge, sont vendangées à la main pour les Côtes de Brouilly; les Brouilly, eux, le sont à la machine et à la main.
    Que dire du 2015, poursuit Sylvie Dufaitre-Genin, sinon qu'il est remarquable, très puissant, de jolis degrés, aromatique, frais, c’est un vin qui s'est fait tout seul dans la cuve !
    En vente en 2016 : un peu de 2014 puis le 2015.
    Les nouveautés : un 2015 en fût qui sortira en 2017.”
    Sylvie Dufaitre-Genin a par ailleurs créé une sélection de Vins d'amis, sélectionnés par Olivier, son fils, ce qui lui vaut un N° de négoce. Prévue une cuvée spéciale “Olivier” en Brouilly et Côtede Brouilly 2014 et 2015.
    Remarquable Brouilly 2014, issu de vignes de 40 ans vendangées manuellement, élevé durant 7 mois en cuves, avec des connotations de fraise des bois, de violette et d’épices, gourmand et chaleureux, très persistant, parfait sur une pintade aux choux ou un Saint-Marcellin, notamment. Le 2013, médaille d’Or au concours des Gamay du Monde, est puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins fermes etsoyeux à la fois, très persistant et d’excellente évolution. Le 2012 a des tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec desarômes de groseille et de prune, de bouche mûre et souple. 
    Excellent Côte-de-Brouilly 2014, au nez puissant de framboise cuite et de sous-bois, un beau vin équilibré, d’une persistance aromatiquecertaine, riche au nez comme au palais, un vin d’excellente évolution.

     


    Domaine CHAMPAGNON

    Domaine CHAMPAGNON

    (CHENAS)
    Patrick et Josiane Champagnon
    Les Brureaux
    69840 Chénas
    Téléphone :03 85 36 71 32
    Télécopie : 03 85 36 72 00
    Email : earl.champagnon@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainechampagnon

    Domaine de 16 ha, vendanges manuelles et vinification traditionnelle. Terroir d’arène granitique, coteaux exposés à l'est. Les vins sont conservés en cuves et 30% en fûts de bois.
    Superbe Moulin-à-Vent 2014, médailles de Bronze Mâcon et d’Or Paris, tout en bouche, bien parfumé (griotte, cannelle), aux taninséquilibrés, à la fois puissant et souple, d’une belle finale, un vin qui demande une cuisine riche comme des aiguillettes de canard aucaramel d'orange ou un onglet de veau aux échalottes. 
    Le Chénas 2014, issu d’une vinification traditionnelle de 6 à 8 jours (élevage en foudres de bois), avec ce nez de griotte surmûrie, est complexe, de couleur soutenue, aux tanins bien équilibrés, d’une charpente réelle. Savoureux Fleurie 2014, alliant rondeur et puissance en bouche, complexe et subtil à la fois, riche et bien équilibré, est un vin classique, qui sent la violette, la mûre et la cerise.


    Domaine Émile CHEYSSON

    Domaine Émile CHEYSSON

    (CHIROUBLES)
    Régisseur : Jean-Pierre Large
    Clos Les Farges
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 22 02
    Télécopie : 04 74 69 14 16
    Email : domainecheysson@orange.fr
    Site : www.domainecheysson.com

    Homme d’État, sociologue et chef d’entreprise, Émile Cheysson fonda le domaine en 1870. Le domaine se partageait entre la vigne et la polyculture. Aujourd’hui, la vocation du domaine est exclusivement viticole. Le domaine produit du Chiroubles sur 26 ha de vignes en coteaux.
    Beau Chiroubles cuvée La Précieuse 2013 (une cuvée issue d’une parcelle d’un hectare située au lieu-dit les Roches sur sol de granit et de porphyre, élevée 12 mois en fût non neufs afin de respecter le fruit du Chiroubles), tout en couleur et en matière, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue.
    Le Chiroubles La Secrète 2013, de bouche charnue, de belle robe grenat, riche et structuré, où dominent des notes de cassis et deprune, est un beau vin, qui, au palais, développe des nuances de myrtille et d’épices. 
    Le Chiroubles cuvée Traditionnelle 2014, médaille de Bronze au Concours Général Agricole de Paris 2015, dégage un nez de framboise, de prune et de cerise, mêlant puissance et souplesse, un vin typé. Très joli Beaujolais blanc l’Exception 2014, de bouche puissante, riche en bouquet, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, tout en finale, parfait avec des œufs en cocotte à l'estragon ou des écrevisses flambées.

    Domaine de la COMBE AU LOUP

    Domaine de la COMBE AU LOUP

    (CHIROUBLES)
    Earl Méziat Père et Fils
    Au Bourg
    69115 Chiroubles
    Téléphone :04 74 04 24 02
    Télécopie : 04 74 69 14 07
    Email : david.meziat@meziat.com
    Site : www.meziat.com

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Viticulteurs de père en fils depuis 1870 à Chiroubles, au coeur des crusdu Beaujolais, les Méziat sont une légende dans la profession. Albert Méziat, le père de Gérard, est dans les premiers, dans les années 1950, à commercialiser son vin en bouteille (à l'époque, les Vins ne sont transportés que dans des fûts). Il fait parti d'un groupe d'une dizaine de vignerons dont le célèbre Georges Dubœuf.
    Un domaine de 14 ha, où les Vins sont issus pour majorité de vieilles vignes (plus de 40 ans) plantées sur des coteaux granitiques, ce qui leur donne un goût de terroir caractéristique. On travaille ici en famille puisque le fils David et son épouse, Nathalie, sont également présents sur la propriété, et l’on s’attache à une viticulture raisonnée et aux techniques de culture respectueuses de l’environnement et de l’écosystème (démarche Terra Vitis).
    “Sans prétendre à l'appellation “bio”, précise-t-on, nous élaborons nos Vins selon la démarche Terra Vitis. Ainsi, du cep à la bouteille, nous assurons la transparence de nos interventions : c'est la traçabilité. Celle-ci est contrôlée par un organisme certificateur indépendant qui s'assure du strict respect du cahier des charges. Terra Vitis est une démarche qui répond aux critères du développement durable, car elle assure la sécurité alimentaire du produit et le respect de l'environnement.” La vinification reste traditionnelle mais s'appuie sur des techniques modernes (maîtrise complète des températures de fermentation et de conservation du vin). Depuis 2012, ils ont obtenu la Certification Environnementale niveau 2 (HVE, Haute Valeur Environnementale).
    Superbe Chiroubles 2013, médaille d’Or Mâcon 2014, intense aux papilles, aux notes de prune et d’humus, aux tanins équilibrés, tout en rondeur mais dense, complexe, ample et distingué, l’une des plus jolies bouteilles de la région dégustées cette annnée. Le Régnié 2013 sent bon la groseille et les sous-bois, de bouche riche et harmonieuse, puissant, de très bonne garde.

    Domaine BARON de L'ECLUSECÔTE DE BROUILLY Domaine BARON de L'ECLUSE

    Domaine BARON de L'ECLUSE

    (CÔTE DE BROUILLY)
    Famille Pegaz
    Montée de l'Ecluse
    69460 Odenas
    Téléphone :06 40 57 19 94
    Email : baron.delecluse2@orange.fr
    Site : www.barondelecluse.com

    Ici, les vignes ont deux types de sous-sol : des schistes de l'ère primaire pour 4 ha, orientés à l'est et au sud, qui donnent la structure charpentée du vin; et une arène granitique pour un ha environ, orientée sud-ouest, qui apporte fraîcheur et fruité. L'âge moyen est de 60 ans, limitant naturellement lerendement et donnant des vins concentrés.
    L’exploitation viticole de 5 ha, plantée en Gamay, est située sur le Mont Brouilly, sur la commune d’Odenas, au cœur du Beaujolais. Son exposition sud-est offre un panorama exceptionnel sur la plaine de la Saône, face à la chaîne des Alpes. Depuis plusieurs générations, dans une même famille, se transmettent un savoir-faire et une passion qui contribuent à la mise en valeur duterroir unique sur le Mont Brouilly. Jean-François Pegaz, 5e génération, a repris le flambeau depuis 2013. Il vinifie de manière traditionnelle avec une maîtrise précise des températures, afin d’obtenir une gamme de vin de passion, à forte personnalité. A partir d’une sélection parcellaire rigoureuse, il propose aujourd’hui une gamme de 3 cuvées : L’Ecluse, Les Vieilles vignes et dernièrement Les Garances.
    “En raison des fortes pentes, précise-t-on, nous travaillons manuellement, et adaptons la protection du vignoble à partir de l'observation des insectes présents dans l'écosystème viticole. Ce travail rigoureux permet l'obtention d'un raisin de qualité digne de l'élaboration d'un Côte deBrouilly. Vinification : selon le millésime, un égrappage peut être pratiqué avec desfermentations de longue durée, de 10 à 15 jours. Voici une démonstration de ce type deVinification: une macération carbonique conserve le fruit et les arômes, tout en gardant la puissance du terroir. La maîtrise des températures donne des vins à forte personnalité avec un côté épicé. Les vins passent l’hiver au froid, en cuves, afin de se clarifier et de se stabiliser. La mise en bouteilles se fait au domaine, au printemps, avant le réchauffement des températurespour garder le maximum d’arômes.”
    Superbe Côte de Brouilly Vieilles vignes 2013, aux puissants arômes de fruits rouges, d’épices, aux tanins enrobés mais présents, un vin riche et typé, corsé, de très belle structure, d’une belle finale. Le Côte de Brouilly Les Garances 2013, de robe intense, ferme, tout enfruité, allie rondeur et charpente en bouche, légèrement poivré.
    Goûtez leur Côte de Brouilly 2013, très typé, marqué par la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, à déboucher sur des quenelles de volaille ou des paupiettes de veau. 
    Le 2011 est coloré et parfumé (groseille, cannelle), aux tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, de couleur grenat, médaille d’Or Concours Général Agricole de Paris. Le 2009 est remarquable, complet et ample, aux nuances de cerise confite, alliant structure et élégance en bouche. Gîtes sur place.

    Cédric CHIGNARDFLEURIE Cédric CHIGNARD

    Cédric CHIGNARD

    (FLEURIE)

    Le Point du Jour
    69820 Fleurie
    Téléphone :04 74 04 11 87
    Télécopie : 04 74 69 81 97
    Email : domaine.chignard@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainechignard

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Cédric Chignard a pris la responsabilité de ce domaine de 8 ha depuis 2007 (4e génération). Son père, Michel, propriétaire passionné, a su lui transmettre ses valeurs afin de laisser s’exprimer au mieux le terroir selon chaque millésime, et élève un grandFleurie comme on devrait en voir plus souvent, c’est-à-dire un vin où l’élégance s’allie à une présence tannique bien réelle. Les vendanges sont manuelles, la vinification traditionnelle par grappes entières, et l’élevage se fait en cuves, en foudres ou en fûts.
    “Le Fleurie 2015 a un côté exceptionnel, nous explique Cédric Chignard, il a une belle densité,
    une belle puissance, une belle structure tout en gardant une certaine fraîcheur. Ce vin devra attendre 2 ou 3 ans avant d'être dégusté au mieux pour profiter de son grand potentiel.
    Ventes en 2016 : surtout du 2013 puis du 2014, et, à signaler : la sortie en 2012 d'un Beaujolais"Les Villages" et d'un Juliénas.”
    Superbe Fleurie Les Moriers 2014, qui doit sa notoriété séculaire à un sol privilégié, issu dugranite où il plonge ses racines, un vin dense, complexe, de belle charpente, de bouche charnue, où dominent des notes de cassis et de prune. Le 2013, de belle couleur grenat, intense, estcorsé, velouté, très parfumé, avec des connotations de sous-bois et de mûre, à savourer sur un carré de porc à l'ancienne ou des aiguillettes de bœuf braisées. Le 2012, où dominent les fruitsmûrs et la violette, tout en structure, très typé, mêle finesse et charpente, de bouche puissante, d’excellente évolution.
    Remarquable Fleurie cuvée Spéciale Vieilles Vignes 2013, parfumé (griotte, mûre), finement épicé, corsé, un vin tout en arômes, de robe brillante, aux tanins fermes mais ronds, d’une bonne harmonie. Excellent 2012, corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, toujours très typé, ferme et persistant en bouche.

    Domaine METRAT & Fils

    Domaine METRAT & Fils

    (FLEURIE)
    Earl Metrat Bernard
    Le Brie
    69820 Fleurie
    Téléphone :04 74 69 84 26 et 06 87 32 62 59
    Télécopie : 04 74 69 84 49
    Email : contact@domainemetrat.com
    Site : www.domainemetrat.com

    Plusieurs générations de vignerons pour cette exploitation agréée Terra-Vitis, développant ainsi une viticulture durable.
    Très beau Fleurie La Roitelette Vieilles Vignes 2013, une sélection de Vignes de plus de 60 ans, dont une partie est vinifiée en fûts dechêne, qui collectionne d’ailleurs les récompenses, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, auxtanins équilibrés, de bouche ronde et persistante, de jolie robe. La Roilette est un climat renommé de Fleurie, le sol est granitique, entrecoupé de couches argileuses qui communiquent au vin une expression de finesse et de charme.
    Le Chiroubles la Scandaleuse 2013 est remarquable, avec ces arômes délicats où dominent les petits fruits rouges mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d’épices en finale, tout en bouche comme le Moulin-à-Vent Belle Coudrière (vieilles Vignes exposées à l’est, solgranitique, à forte présence de manganèse), de couleur pourpre prononcé, aux tanins mûrs, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, développe une bouche pleine, finement parfumée, vraiment très chaleureuse.

    Domaine du GRANIT DORÉ

    Domaine du GRANIT DORÉ

    (JULIÉNAS)
    Earl Georges et Vincent ROLLET
    La Pouge
    69840 Jullié
    Téléphone :04 74 09 02 67 et 06 83 68 76 85
    Télécopie : 04 74 04 49 12
    Email : laroulottedugranitdore@gmail.com
    Site : www.domainedugranitdore.com

    Des vignerons passionnés, 6,50 ha en propriété dans la famille depuis 1924, et 4 ha de fermage, dont 2 en Juliénas Les Capitans et 2 en Beaujolais-Villages. Les vignes s'étendent en partie sur le même coteau exposé au sud, sur des sols granitiques avec des filons argileux.
    “Toutes nos vignes sont en coteaux, et tous les travaux de la vigne se font donc manuellement, précise-t-on ici. Cela représente beaucoup d'heures de travail dans la vigne, mais favorise une meilleure observation tout au long de l'année sur l’évolution de la végétation.”
    Le Juliénas cuvée Marcel’s 1924-2012 Fût de Chêne 2013, 1924 étant l’année de naissance du grand-père de Vincent et 2012 celle du fils de Vincent, est structuré, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de prune, de bouche mûre et souple, à déboucher avec un bœuf Stroganov ou un foie de veau au chou, par exemple.
    Remarquable Juliénas Vieilles vignes 2014, fruit d’une sélection parcellaire des vignes Les Capitans, les plus anciennes de plus de 50 ans, vinification longue et élevage en foudres de bois, toujours très typé, à la fois riche et savoureux, aux tanins amples, un vin intense et charmeur en bouche, très réussi, d’excellente évolution.
    Le Juliénas Beauvernay 2013, est typé, de couleur intense, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse, dense, avec des tanins amples.
    Il y a encore la nouvelle cuvée Capucine (fille de Vincent) 2014, bien marquée par son Viognier, tout en fraîcheur, aux arômes d’agrumes et de fleurs blanches, d’une très jolie tenue en bouche, et ce joli rosé Juliette (Juliette est la deuxième fille de Vincent), gourmand comme il le faut, très fruité, parfait avec des friands ou une terrine du pays.
    Profitez-en pour séjourner dans leur gîte en roulotte, une idée très originale de Marie-Laure et Vincent pour faire connaître cette région chaleureuse.

    Michel et Sylvain TÊTE

    Michel et Sylvain TÊTE

    (JULIÉNAS)

    Domaine du Clos-du-Fief - Les Gonnard - Rue du Gamay
    69840 Juliénas
    Téléphone :04 74 04 41 62
    Télécopie : 04 74 04 47 09
    Email : domaine@micheltete.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/micheltete
    Site : www.micheltete.com

    De père en fils depuis trois générations. En 2015, le fils rejoint le domaine familial après avoir fait une formation en viticulture et oenologie, avec de nombreux stages dans différentes exploitations viticoles en France et à l'étranger.
    Le domaine s'étend sur 6 ha de Juliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages, le tout provenant du cépage Gamay noir à jus blanc. L'exploitation comporte 1/2 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du Chardonnay sur la commune de Saint-Verand en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de Bourgogne. Vinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour le Juliénas, chapeau immergé pour le Saint-Amour. Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l’exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe en bouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel et Françoise ont développé l'entreprise et fondé, en 1988, le Clos du Fief. 
    Beau Juliénas cuvée Prestige 2013, sol argilo-siliceux, corsé, alliant souplesse et complexité aromatique, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de prune, de poivre et de cassis, d’excellente garde. Le Juliénas Tête de cuvée 2012, aux notes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, de bouche puissante, c’est un vin étoffé, coloré et complexe comme nous les aimons.
    Excellent Juliénas 2014, parfumé, corsé, sent bon les fruits rouges mûrs et les sous-bois, de bouche savoureuse. Le Saint-Amour 2014, coloré, avec des connotations de fraise des bois et d’épices. Goûtez le Beaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay, où s’entremêlent des nuances de fruits frais (agrumes), de bruyère et de chèvrefeuille.

    Domaine BRISSONMORGON Domaine BRISSON

    Domaine BRISSON

    (MORGON)
    Gérard et Germaine Brisson
    Domaine des Brisson - Chemin des Romains
    69910 Villié-Morgon
    Téléphone :04 74 04 21 60
    Télécopie : 04 74 69 15 28
    Email : vin.brisson@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/gerard-brisson
    Site : www.gerard-brisson.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en Bourgogne, il a rejoint son père en 1974, poursuivant et développant l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis depuis 2009.
    Superbe Morgon Les Charmes La Louve 2013, de robe intense, bien classique, ferme et épicé, avec destanins puissants mais savoureux, d’une texture dense. Le 2012, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), est riche au nez comme en bouche, aux tanins soyeux. Le 2011, de belle robesoutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, charnu, est riche et généreux, bien épicé, de bonne garde. Très beau 2010, aux tanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraisedes bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et de prune, degarde.
    Formidable Morgon Les Charmes Noble Tradition 2009, élevé en pièce bourguignonne, très typé, decouleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un très beau vin à prévoir avec une poule au riz ou un foie de veau au chou. 
    Le Morgon rouge Vieilles Vignes 2013, puissant, avec des connotations de mûre et de cannelle, est de couleur soutenue, au nez defruits cuits et d’humus, aux tanins fins et très équilibrés, de bouche à la fois dense et ronde. 
    L'œnotourisme est omniprésent ici : ateliers de dégustation animés par Gérard Brisson, œnologue, avec initiation et perfectionnement par groupe de 5 à 10 personnes; apéritif vigneron en individuel et groupe; repas du terroir préparé par le producteur. Day tour enBourgogne ou Beaujolais en voiture de collection...

    FLACHE-SORNAY

    FLACHE-SORNAY

    (MORGON)
    Corinne et Vincent Flache
    633, rue Ronsard
    69910 Villié-Morgon
    Téléphone :04 74 04 26 70
    Site : www.morgonflachesornay.fr

    Le domaine est une exploitation familiale d'une dizaine d'hectares. Transmis de génération en génération, il est situé au cœur du cruMorgon. Corinne et Vincent Flache exploitent ce domaine depuis 2001. “Nos vignes, précisent-ils, bien exposées au soleil levant et au sud, sont entrenues toute l'année avec soin, nous pratiquons la lutte raisonnée et l'enherbement. L'âge moyen de notre vignoble est de 45 ans, mais les vignes les plus âgées datent de 1926. Chaque parcelle est cueillie manuellement à son optimum de maturité, les grappes entières sont ensuite vinifiées de façon traditionnelle. Nous privilégions des cuvaisons longues (10 à 15 jours), favorisant l'expression du terroir.”
    Remarquable Morgon Cote de Granits 2014, issu de vieilles vignes de 65 ans, élevé pendant 10 mois en foudres, aux notes de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux et très équilibré, tout en arômes et finesse en finale, possédant un réel potentiel d’évolution, très typé. 
    Savoureux Morgon 2013, médaille de Bronze au concours de Mâcon, qui dégage un nez de cassis et d’épices, un vin aux tanins mûrs mais riches, de bouche chaleureuse. Le Beaujolais rosé, sec et friand, est vif et parfumé, persistant au palais où l’on retrouve des nuances de fruits frais, comme le Beaujolais, aux notes de violette et de sous-bois, classique et franc.

    Château de PIZAY

    Château de PIZAY

    (MORGON)
    Direction : Pascal Dufaitre

    69220 Saint-Jean-d'Ardière
    Téléphone :04 74 66 26 10
    Télécopie : 04 74 69 60 66
    Email : chapizay@wanadoo.fr
    Site : www.vins-chateaupizay.com

    Superbe Régnié Château de Pizay 2013, de robe pourpre, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais très présents, un grand vin complexe, charnu et parfumé en bouche.
    Le Morgon cuvée Grand Cras 2014, qui collectionne les récompenses, aux connotations de violette, de fraise et d’humus, est un vin biencharnu, typé, très charmeur, très parfumé au palais avec des nuances de poivre et de griotte cuite, parfait avec une terrine d’agneau ou un chevreau à la tomate et citron confit. Le Morgon Les Sybarites Château de Pizay 2013, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, très bien structuré.
    Excellent Brouilly Château de Saint-Lager 2014, d’une belle couleur aux reflets violets, aux senteurs de mûre et d’humus, de bouchecharnue comme il le faut. Goûtez également leur Beaujolais blanc Château de Pizay 2014, issu du Chardonnay, sur sol granitique sablo-limoneux, au nez caractéristique de tilleul et d’amande, qui mêle rondeur et nervosité, distinction et ampleur, un bien joli vin, classique, à essayer sur un aligot comme avec une estouffade de paleron au vin blanc. 
    Le Château de Pizay est également un très bel hôtel 4 étoiles, installé dans un magnifique Château des XIVe et XVIIe siècles. Détente et gastronomie sont au rendez-vous, week-ends à thème... Vous pourrez aussi déguster les vins dans des caves voûtées séculaires, très pittoresques.

    Domaine Bel AvenirMOULIN-A-VENT Domaine Bel Avenir

    Domaine Bel Avenir

    (MOULIN-A-VENT)
    Alain et Cécile Dardanelli
    1087, Bel Avenir
    71570 La Chapelle-de-Guinchay
    Téléphone :03 85 36 75 02
    Télécopie : 03 85 33 86 91
    Email : domaine.bel.avenir@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-bel-avenir.com

    L'authenticité de ce domaine réside dans le fait qu'il a toujours appartenu à la même famille depuis trois générations. C'est en 1920 que Jean Dardanelli arrive en France et travaillle pour le compte duChâteau du Thil à Vauxrenard. En 1961, Albert Dardanelli, après avoir travaillé avec son père, décide de s'installer et quitte le village duRhône pour rejoindre le Beaujolais en Sâone-et-Loire. En 1986, Alain s'installe à son compte, à la suite de son père, et agrandit le domaine. C'est en 2003, qu' Alain et son épouse Cécile acquièrent une parcelle de Moulin à Vent. En 2005, ce sera l'arrivée d'unMorgon Charmes et d'un Régnié. En 2007, et après ces années de labeur, arrivent trois nouvelles appellations : Beaujolais La ChapelleBlanc, Bourgogne Blanc, Bourgogne rouge. Puis, c’est l'occasion de présenter les Saint-Amour et Juliénas Les Capitans.
    Pour Cécile Dardanelli, “le 2015 rejoint l'excellence, tout y est : fruité, structure, grand potentiel de garde, mais petite quantité.
    Ventes en Juillet-Août 2016 : les 2015 en Régnié, Moulin-à-Vent et Chénas. Cette année 2016 verra la venue de notre fille Laura au sein de l'exploitation.”
    Superbe Moulin-à-Vent Élodie 2013, riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, très réussi, d’une jolie concentration d'arômes, d’excellente évolution comme le Chénas Grand Guinchay 2014, un vinchaleureux, à la robe rubis intense, avec ce nez de mûre et de griotte, aux tanins ronds, à la fois puissant et souple. Excellent MorgonLes Charmes 2012, de robe profonde aux nuances violines, rond et suave, dominé par les petits fruits (cerise noire), de bouche mûre mais puissante.
    Excellent Fleurie 2013, médaille d’Or, un vin qui sent la prune, de robe pivoine, exhalant au palais des notes de fruits surmûris et d’épices, aux tanins ronds harmonieux, de très bonne bouche. Le Juliénas Les Capitans 2014, aux nuances de fruits des bois et defruits à noyau, est légèrement épicé, puissant et savoureux, de belle teinte grenat. Il y a aussi ce Saint-Amour Laura 2014, aux notes de sous-bois et de fruits cuits.

    Domaine MORTET Père et Fils

    Domaine MORTET Père et Fils

    (MOULIN-A-VENT)
    Jean-Pierre Mortet
    1339, route du Bourg
    71570 Romanèche-Thorins
    Téléphone :03 85 35 55 51
    Télécopie : 09 81 40 10 50
    Email : jeanpierre@domaine-mortet.fr
    Site : www.domaine-mortet.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine exemplaire qui s'étend sur 8 ha deMoulin-à-Vent et 2 ha de Beaujolais-Villages. Ce clos de vignes comporte a son centre l'habitation, son chais et sa cave. Le vignoble est à mi-côteaux, de bonne exposition sud est, très ensoleillé. Les vignes, de 8 à 70 ans, sont taillées en gobelet, d'un rendement suivi et limité. L'exploitation pratique une lutte raisonnée afin de diminuer au maximum les traitements.
    Exceptionnel Moulin-à-Vent Les Rouchaux 2012, issu d’un sol de roche granitique, de bouche puissante et dense, aux nuances deframboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue et bien corsée, d’une finale complexe et d’excellente évolution. Superbe 2010, au nez d’humus et d’épices, tout en structure, racé, de robe pourpre, corsé et bien charpenté, très légèrement poivré en finale, degarde. Le 2009 mêle charpente et distinction, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices, tout en bouche, charnucomme on aime, vraiment formidable. Le 2008 dégage un nez puissant et persistant de framboise et de cerise noire.
    Le Moulin-à-Vent 2013, de bouche poivrée, de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), aux tanins fondus, est bien persistant en finale, de garde. Goûtez le Beaujolais-Villages 2014, qui fleure bon les fruits rouges frais, et le Beaujolais rosé 2014 (belle bouteillegivrée), de teinte brillante, au nez de rose et de fruits mûrs, à la fois souple et friand.
    Le domaine est inscrit à la formule “Invitations de France Passion” et propose des places de parking pour votre camping-car pour une ou plusieurs nuits sur la propriété au milieu des vignes.
  • VOUS AIMEZ LES SAINT-EMILION ? DU PLUS GRAND AU PLUS ABORDABLE, VOICI LES MEILLEURS !

     

    Château BALESTARD la TONNELLESAINT-ÉMILION Château BALESTARD la TONNELLE

    Château BALESTARD la TONNELLE

    (SAINT-ÉMILION)
    Jacques et Thierry Capdemourlin

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 62 06
    Télécopie : 05 57 74 59 34
    Email : info@vignoblescapdemourlin.com
    Site : www.vignoblescapdemourlin.com

    Au sommet. Depuis plus de 400 ans, Saint-Emilion est le berceau de la famille. Jacques Capdemourlin, son fils Thierry à ses côtés, est passionné et infatigable, portant la bonne parole aux quatre coins du monde. Balestard était le nom d’un chanoine du chapitre de Saint-Emilion. Ce cru est très ancien et le poète François Villon, au XVe siècle vantait déjà les qualités du vin dans un poème figurant d’ailleurs sur son étiquette. Les 10,60 ha (70%Merlot, 25% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon) s’épanouissent sur un plateau rocheux, un terroir jouissant d’un excellent ensoleillement.
    Belle réussite avec ce Saint-Émilion GCC Château Balestard La Tonnelle 2013, de robe grenat foncé, au bouquet développé avec des nuances fruitées et giboyeuses, aux tanins harmonieux, tout en bouche, fin et corsé à la fois, un vin charmeur. Excellent 2012, de base tannique ample et très équilibrée, dense, de robe soutenue, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la prune et le fumé. Le 2011 est un vin complet, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, très structuré, avec des tanins riches. Le 2010, d’une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse, très réussi. Le 2009 est très parfumé, bien typé, mêlant couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, dense en bouche, bien charpenté, de garde, naturellement.
    Provenant d’un domaine de 14 ha de vignes, le Saint-Émilion GCC Cap de Mourlin 2013, decouleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, est un joli vin, avec des senteurs decassis et de cuir, d’une grande souplesse au palais. Le 2012, corsé, savoureux, aux taninssouples, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, associe rondeur et charpente, est vraiment réussi. 


    Château TROTTE VIEILLESAINT-ÉMILION Château TROTTE VIEILLE

    Château TROTTE VIEILLE

    (SAINT-ÉMILION)
    Philippe Castéja
    86, cours Balguerie Stuttenberg
    33082 Bordeaux
    Téléphone :05 57 24 71 34
    Télécopie : 05 57 87 60 30
    Email : domaines@borie-manoux.fr
    Site : www.borie-manoux.com

    Au sommet, naturellement. On fait remonter l'origine de son nom à une vieille dame qui habitait cette maison il y a plusieurs centaines d'années. La légende veut qu'à proximité du château, au croisement de ses routes se trouvait un arrêt de diligence, et chaque fois qu'un attelage s'arrêtait, la vieille dame descendait en trottinant pour aller aux nouvelles d'où le nom Trotte Vieille. Le Second Vin fût créé en 2002, sous le nom de La Vieille Dame de Trotte Vieille. Un vieux parchemin en Gascon datant du XVe siècle atteste déjà de l'utilisation de ce nom. Fait exceptionnel, il existe encore une pièce de vigne datant d'avant lephylloxéra.
    Formidable Saint-Émilion 1er GCC 2012, 45% Cabernet franc, 50% Merlot et 5% Cabernet-Sauvignon, volumineux, un vin riche et structuré, au nez épicé dominé par des senteurs deframboise, de poivre, de musc, alliant une charpente réelle à une belle rondeur en bouche, auxtanins très équilibrés, très typé, classique de ce millésime séduisant. Très beau 2011, avec une belle matière, un vin qui allie charpente et finesse, avec des senteurs de cuir et d’épices, aux tanins savoureux, où dominent les fruits mûrs et les sous-bois au palais, de bouche flatteuse et riche à la fois. 


    Château CADET-BONSAINT-ÉMILION Château CADET-BON

    Château CADET-BON

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy Richard

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 43 20
    Télécopie : 05 57 24 66 41
    Email : chateau.cadet.bon@orange.fr
    Site : www.cadet-bon.com

    Domaine de 5,43 ha (80% Merlot, 20% Cabernet franc). Travaux à la vigne, drainage, abandon du désherbage, apport de compost organique et travail du sol en profondeur, le mode de conduite du vignoble a été revu, travail méticuleux d’ébourgeonnage, éclaircissage, tailleadaptée pour un rendement qualitatif...
    Dégusté sur place, voici un très réussi Saint-Émilion GCC 2013, de belle robe pourpre, avec desarômes de griotte, de prune et d’humus, un vin savoureux, de bouche ample, tout en souplesse. Remarquable 2012, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, alliant concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction, d’excellente garde. Le 2011 mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave, très parfumée (fruits rouges surmûris,cannelle), riche en couleur comme en charpente, un vin d’une belle finale, de très bonne évolution. Très beau 2010, classique de ce grand millésime, ample, de couleur intense, racé, auxtanins riches et bien équilibrés, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en bouche, puissant et velouté, prometteur.


    Château CANTENACSAINT-ÉMILION Château CANTENAC

    Château CANTENAC

    (SAINT-ÉMILION)
    Nicole Roskam-Brunot

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 22
    Télécopie : 05 57 25 19 15
    Email : contact@chateau-cantenac.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaucantenac
    Site : www.chateau-cantenac.fr



    Au sommet. “En Mai, nous raconte Johan Roskam, nous participons aux journées portes ouvertes avec une animation vin-gastronomie-musique. La naissance en 1870 du ChâteauCantenac nous a donné l’idée de faire une exposition de vieilles photos qui retracent la vie dans les vignobles, aux vendanges… à cette époque. Nous allons ensuite choisir un plat et une musique adaptés à chacun de nos vins présentés.
    Dans une démarche qualitative qui nous tient tant à cœur, nous avons fait l’étude des sols avec un géomètre et un spécialiste des terroirs, nous avons d’abord fait un relevé GPS pour tracer la surface végétale ainsi nous pouvons mener à bien notre lutte raisonnée et l’usage minimal des produits de protection. Nous avons ensuite fait des trous pour déterminer la composition des terroirs et affiner notre travail et les futures plantations. Nous avons ainsi déterminé que, sur une ou deux parcelles, les prochaines plantations seront en Cabernet franc. Grâce à cette connaissance, nous agissons en préventif de manière précise et exacte, ce qui est très important. Nous n’utilisons plus du tout de désherbant entre les rangs, pratiquons les labours, les plantations à 6600 pieds par hectare pour une meilleure concurrence…, cela entraîne plus de travail car il y a plus de pieds, les rendements sont mieux maîtrisés, et tous ces efforts font partie logiquement de notre démarche qualitative.
    En 2013, nous avons des atouts, ici, qui ont participé à la réussite du millésime. Tout d’abord un vignoble précoce, puis nous avons aussi 80% de Merlot et, grâce au bon suivi du vignoble, nous avons atteint assez tôt une bonne maturité. Nous avons aussi une altitude entre 20 et 25 m, sommes très bien exposés au midi, des conditions favorables qui nous ont aidés en 2013. En plus, 2013 est l’année de naissance de la deuxième fille de Frans qui s’appelle Madeleine et de ma première fille Liliane, nous avons donc redoublé d’efforts pour vinifier un joli millésime 2013, en leur honneur ! Et oui, les trois fils de Nicole Roskam-Brunot ont déjà 6 filles, à priori, la sixième génération sera féminine, ce qui fait sourire notre maman, Nicole Roskam-Brunot.
    La production de Château Cantenac 2013 ne représente que 24 000 bouteilles, c’est une sélection très qualitative. Château Cantenac Sélection Madame 2013 est délicieux mais donc très peu de bouteilles, Château La Lauzette 2013 est un très joli millésime et nous avons préféré ne pas produire de Moulin de Grenet en 2013.”
    Il a raison puisque ce Saint-Émilion GC 2013, terroir de sable sur graves et argile bleue, 75% Merlot et 25% Cabernets, élégant, plein, tout en arômes, aux connotations de mûre et de griotte, est un joli vin corsé, aux nuances d’épices en finale, aux tanins harmonieuxmais amples à la fois, un vin de bouche soyeuse, idéal sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de bœuf duchesse.
    Remarquable 2012, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette et d’épices, est un vin particulièrement savoureux et classique, de belle couleur grenat. Le 2011 est charpenté, élégant, aux tanins denses, avec des notes de mûre et de pruneau, un vin volumineux, très charmeur, fin mais puissant. Superbe 2010, charnu, aux nuances de sous-bois et de mûre, alliant charpente et rondeur, ample et très équilibré en tanins, un vin d'excellente garde. Très beau 2009, médaille d’Or Mondial de Bruxelles, de belle teinte grenat foncé, avec ce nez d’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, bien charpenté, aux tanins bien présents mais soyeux, un vin persistant et riche. Le 2008, médaille de Bronze Decanter World Wine Awards, poursuit son évolution, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins riches, d’un beau rubis foncé, un vin épicé en bouche.
    La Sélection Madame 2013, 95% Merlot et 5% Cabernets, de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de fraise avec des nuances épicées, un vin harmonieux, mêle une bonne base tannique à une finesse persistante, vraiment très réussi. Le 2012 estgénéreux, coloré, au nez dominé par l’humus et les petits fruits rouges, ample et gras en bouche, très équilibré, un vin charnu, d’excellente évolution. Le 2011 est complexe, aux tanins généreux, charnu, au nez subtil où se devinent la prune et les épices.
    Il y a aussi l’excellent Haut-Médoc Cru Bourgeois Château La Lauzette 2013, un vin de bouche ample, avec des arômes de framboisemûre, très fin mais charpenté, charnu, d’un bel équilibre. Excellent 2012, de robe grenat soutenu, aux tanins denses, qui mêle charpente et rondeur, tout en charme et parfums, idéal sur un agneau en osso bucco ou des magrets de canard aux cèpes. 
    Goûtez aussi le remarquable Lussac-Saint-Émilion Château Moulin de Grenet 2012, charmeur, coloré, aux notes complexes où dominent la prune, les épices et l’humus, de bouche bien persistante et soyeuse, vraiment séduisant. 
    Œnotourisme sur place avec des visites-dégustations traditionnelles ou personnalisées. Et la charte "Vignobles et chais en Bordelais" est venue valider la qualité de leur accueil. Il y a également Les Portes Ouvertes, au mois de mai, qui sont toujours l'occasion de présenter leur vignoble avec un évènement culturel et ludique, et, dans le cadre des Grandes Heures de Saint Émilion, les concerts-dégustations...
    Preuve de la qualité de leur accueil : ils ont reçu le Prix d'Excellence 2015 Trip Advisor pour leurs Visites & Dégustation (1er des Activités à faire à Saint-Emilion).

    Château La CROIX MEUNIERSAINT-ÉMILION Château La CROIX MEUNIER

    Château La CROIX MEUNIER

    (SAINT-ÉMILION)
    Scea Meunier & Fils
    N° 7 Montlabert
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 72 54 et 06 88 15 26 19
    Télécopie : 05 57 24 72 54
    Email : sand.pierre.meunier@orange.fr

    Cette propriété familiale, exploitée par la Scea Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au Gfa Meunier. C’est la 5e génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Émilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, après avoir déterminé la date de récolte par analyses et dégustation des baies. Les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis sont égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation.
    “En 2014, nous avons fait une belle vendange saine, sur trois jours, nous raconte Sandrine Meunier, qui, au final, nous donne un vin très complexe, avec de la matière, une belle couleur, sur le fruit (fruits rouges, cassis) comme nous savons le faire au Château. Sa belle acidité me permet de dire que se sera un millésime de garde.”
    On patiente avec ce beau Saint-Émilion GC cuvée Georges Meunier 2012, tout en arômes, gras, au nez intense et complexe, corsé et charpenté, avec des arômes de framboise et de mûre, de très bonne garde. Savoureux 2011, avec cette touche de fumé caractéristique, ample et trèséquilibré, où se retrouve une belle subtilité d’arômes dominée par la griotte et la mûre, d’une grande harmonie en bouche, tout en finesse. Le 2010, de couleur soutenue, aux notes de cassismûr, d’épices et de fumé, très bien élevé, riche et savoureux, bien marqué par son terroir, prometteur. Beau 2009, de robe pourprefoncé, aux notes de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, généreux, de garde.

    Château DARIUS

    Château DARIUS

    (SAINT-ÉMILION)
    Michel et Odette Pommier - GFA Des Pommier

    33330 Saint-Laurent-des-Combes
    Téléphone :05 56 61 31 56
    Télécopie : 05 56 61 33 52
    Email : gfadespommiers@orange.fr

    Un excellent Saint-Émilion GC Darius 2012, riche en couleur, tout en nuances aroma- tiques en bouche, où se mêlent la griotte et l’humus, ample et fondu, aux tanins savoureux, un vin qui mêle finesse et structure. Le 2011, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), un vinintense au nez, plein en bouche, velouté, bien classique du millésime, d'un beau rouge profond. Excellent 2010, de belle attaque ronde et charnue, généreux et persistant, aux arômes prononcés de fruits rouges, un vin suave et harmonieux, séduisant, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins fins.

    Château Le Destrier

    Château Le Destrier

    (SAINT-ÉMILION)
    Vignobles Cheminade
    7, Peyrouquet
    33330 Saint-Pey-d'Armens
    Téléphone :05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
    Télécopie : 05 57 47 13 82
    Email : contact@vignobles-cheminade.com
    Site : www.vignobles-cheminade.com

    Depuis plus de quatre générations, les Vignobles Cheminade œuvrent à Saint-Pey-d'Armens. “En fonction du degré optimal de maturation, précise-t-on, la cueillette est élaborée fin septembre début octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée successivement et manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications. Le vin est entonné dans des fûts de chêne durant 12 mois pour son élaboration et son vieillissement avant d'être assemblé et mis en bouteille au printemps suivant.”
    Un excellent Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2014, 100% Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (12 mois en barriques neuves à 50%), de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante, vraiment très réussi, à prévoir sur des feuilletés aux morilles ou un caneton froid aux agrumes. Le 2012 est de couleur grenat, aux tanins savoureux, très bien élevé, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et de poivre. Savoureux 2011, charnu, avec des notes de groseille surmûrie,souple et bien corsé, bien ferme, parfumé, très persistant. Le 2010 est de très bonne bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits mûrs (prune, groseille), riche et souple à la fois.
    Le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2012 est charpenté, élégant, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé, bien bouqueté, avec des notes de mûre et de sous-bois, coloré, alliant charpente et velouté au palais, tandis que le 2011, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en finale, est charpenté, avec des tanins structurés.
    Goûtez le Bordeaux rouge Les Chênes 2014, vieilli en fûts, aux tanins fermes et savoureux, avec des notes de griotte et d’épices.

    Château FONROQUESAINT-ÉMILION Château FONROQUE

    Château FONROQUE

    (SAINT-ÉMILION)
    Alain Moueix

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 60 02
    Télécopie : 05 57 24 74 59
    Email : info@chateaufonroque.com
    Site : www.chateaufonroque.com

    Le Château est le berceau saint-émilionnais de la famille Moueix, acquis en 1931 par Jean et Adèle, arrières grands-parents d'Alain Moueix, exploitant de cette jolie propriété viticole. En 1979, la gestion du domaine est confiée aux Établissements Jean-Pierre Moueix. L'entretien du vignoble se fait alors sur la base d'un programme de replantation régulier assorti de drainages. Au cuvier, l'introduction d'une gestion méticuleuse des fûts ainsi que la rigueur des assemblagesconstituent des apports qualitatifs importants. Alain Moueix se voit confier la gestion de la propriété familiale en 2001. En 2005, l'ensemble du vignoble passe à la biodynamie. “La biodynamie est un état d'esprit qui cherche à respecter le vivant, explique Alain Moueix. Celle-ci fait prendre conscience du potentiel de son vignoble et permet de mieux l'exprimer. Ainsi, elle aide l'homme à s'effacer devant son terroir, ce qui est une belle récompense. Elle est exigeante, mais elle donne beaucoup.”
    Dégusté sur place, ce Saint-Émilion GCC 2014, Merlot très majoritaire, 85%, et Cabernet franc, 30 à 35 % de barriques neuves, est un vin puissant, solide, structuré, corsé, au nez de petitsfruits rouges mûrs et de cuir, avec des tanins riches et veloutés à la fois. Le 2013 est excellent, marqué par son terroir argilo-calcaire, finement bouqueté, avec cette bouche tendue, ample, où se décèlent des connotations de griotte, de fraise et d’épices aux papilles. Le 2012 est gourmand, de couleur rouge sombre, fin et délicat, avec des arômes de cerise et de chocolat, une note réglissée et épicée, à la finale persistante, bien charpenté, très distingué, avec un joli potentiel d’évolution. Le 2011 est plus souple, de couleur rubis soutenu, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, tout en complexité aromatique, aux taninsronds mais présents. Très beau 2010, tout en couleur et en matière, au nez riche de framboise mûre, dense et gras, d’une jolie concentration, de belle garde. Dans la lignée, le 2009, d’une texture très généreuse, est un grand vin dense, complexe, aux nuances dekirsch.

    Château FRANC LARTIGUESAINT-ÉMILION Château FRANC LARTIGUE

    Château FRANC LARTIGUE

    (SAINT-ÉMILION)
    Vignoble Marcel Petit
    6, chemin de Pillebois
    33550 Saint-Magne-de-Castillon
    Téléphone :05 57 40 33 03
    Email : contact@vignobles-petit.com
    Site : www.vignobles-petit.com

    La Scea des Vignobles Marcel Petit, fut créée en 1986 par Marcel Petit avec l’acquisition du Château Pillebois en Castillon Côtes de Bordeaux. Dès 1988, la société s’est enrichie avec les Châteaux FrancLartigue et Grande Rouchonne (Saint-Émilion), puis, en 1997, la gestion des vignobles est confiée à Élisabeth et Jean-Pierre Toxé, respectivement fille et gendre de Marcel Petit. Le terroirest constitué de sable et de graves, les sols sont travaillés un rang sur deux, les autres rangs étant engazonnés. Toutes les fertilisations sont faites avec des fumures organiques naturelles àfaible teneur azotée mais riches en humus.
    Une réussite avec ce Saint-Émilion GC 2013, issu de vignes de 42 ans, assemblage de 70% deMerlot et parts égales de Cabernets Franc et Sauvignon, vieilli 12 mois en barriques dont 1/3 defûts neufs, un vin parfumé et fin, tout en bouche, à dominante de rondeur, tout en nuancesaromatiques (cerise noire, cannelle), tout en séduction. Excellent 2012, alliant puissance et distinction, charnu, où dominent la prune et l’humus, avec des nuances de fruits rouges cuits, de bouche riche, aux tanins équilibrés. Le 2011, savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant aux papilles, à déboucher sur une côte de veau panée à la milanaise ou un pigeon aux légumes, par exemple.  
    Le Castillon Côtes de Bordeaux 2012, pratiquement un pur Merlot (95%, et 5% Cabernet-Sauvignon), est fort bien élevé, charnu, de couleur grenat, concentré, un vin gras et persistant, avec un beau volume en finale.

    Château La GRACE FONRAZADE

    Château La GRACE FONRAZADE

    (SAINT-ÉMILION)
    François-Thomas Bon
    4, route de Jacquemeu
    33300 Saint-Emilion
    Téléphone :06 70 02 81 67
    Email : persevero@lagracefonrazade.com

    “Le Château connaît une deuxième vie depuis 2013, nous raconte François-Thomas Bon. Nous avons acheté la maison principale fin 2010, et après une longue réflexion, la décision de refaire la totalité des bâtiments a été prise en 2013. Les nouveaux chais ultra-modernes répondent au niveau d’exigence qualitative et technique que nous souhaitons. Les parcelles sont plantées sur 3 profils distincts : les sols marquées par la grave fine, les parcelles sur argilo-calcaire et enfin les sols sablo-argileux très riches en minerai de fer. Nous avons fait le choix d’être en agriculture bio, dans le respect des sols et de la nature (les Saint-Émilion seront AB dès le millesime 2013. Pour les Bordeaux, ce sera à partir du millésime 2016, actuellement en conversion).
    La propriété compte 5 ha en Saint-Émilion Grand Cru et 6 en Bordeaux ou Castillon Côtes deBordeaux, ainsi que les parcelles de blanc car les vignes se trouvent sur la commune de Gardegan-et-Tourtirac.”
    Tous ces soins expliquent ce bien joli Saint-Émilion Grand Cru Château La Grâce Fonrazade 2012, d’une belle concentration d'arômes (cassis, épices...), ample, de belle charpente, decouleur pourpre, très bien élevé, de bonne garde, naturellement, un vin que l’on peut associer, notamment, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. 
    Le Saint-Émilion Grand Cru Persevero du Château La Grâce Fonrazade 2012, pur Merlot, au nezcomplexe où dominent les fruits cuits, alliant charpente et élégance, est un vin très structuré, où toutes les caractéristiques de ce millésime sont présentes, aux nuances de mûre et de noix de poivre au palais.

    Château GROS CAILLOUSAINT-ÉMILION Château GROS CAILLOU

    Château GROS CAILLOU

    (SAINT-ÉMILION)
    Eric Dupuy - Scea Vignobles Dupuy

    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 74 91 et 06 20 54 51 88
    Télécopie : 05 57 74 40 98
    Email : vignobles.dupuy@orange.fr
    Site : www.chateau-gros-caillou.com

    Implantée depuis près de six générations sur la commune de Saint-Sulpice de Faleyrens au lieu dit Gros Caillou (on retrouve des actes notariés datant de 1804), la famille Dupuy a su faire prospérer la propriété pour atteindre près de 12,5 ha. Ici, on a pour philosophie : “le respect de l’équilibrealcool, acidité. Nos vins sont produits sur des couches de graves où le mariage cépage (Merlot,Cabernet Franc) sol se fait dans un commun et inséparable accord. La passion, le sérieux et le soin apportés à notre production permettent d’assurer le maintien de la qualité dans le respect de la tradition.”
    “Avec de la patience, une gestion parcellaire et une vinification précise en collaboration avec notre œnologue, nous précise Eric Dupuy, nous avons obtenu un très beau millésime 2014. Joli équilibre, belle structure, beau potentiel de garde, un vin sur le fruit mûr (fruits rouges).”

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

    (SAINT-ÉMILION)
    Sylvie Courreaud-Fompérier
    La Gaffelière
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 46 92
    Télécopie : 05 57 74 49 16
    Email : lecellierdesgourmets@wanadoo.fr

    Vignoble sur sol et sous-sol argilo-calcaire (62% Merlot noir, 25% Cabernet franc, 10% Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec), avec une moyenne d’âge des vignes de 30 ans (labour des sols, vendanges manuelles triées, élevage en barriques...).
    Excellent Saint-Émilion GC 2012, de robe bril- lante et soutenue, aux senteurs de fruits rouges cuits, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais bien présents, d'une belle longueur. Le 2011 poursuit une jolie évolution, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, auxtanins mûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, de bouche chaleureuse. Le 2010 mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, aux notes de cuir et de fruits confits, de belle charpente. Le 2009, corsé, est ample et flatteur, généreux, fin etcharnu à la fois, avec des senteurs de violette, groseille et d’épices que l’on retrouve au palais, structuré, charmeur.

    Clos LABARDESAINT-ÉMILION Clos LABARDE

    Clos LABARDE

    (SAINT-ÉMILION)
    Nicolas Bailly
    Bergat
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 43 39
    Télécopie : 05 57 74 40 26
    Email : nicolasbailly.closlabarde@sfr.fr

    Le vignoble (4,6 ha) est planté à l’est de Saint-Émilion, sur un coteau argilo-calcaire. Les méthodes de culture sont à l’ancienne : labour et pas de désherbant, les vendanges sont faites manuellement, les grappes triées sur tapis et éraflées, le chai a été rénové, parfaitement équipé pour pratiquer des cuvaisons longues contrôlées par thermorégulation. L’élevage dure de 18 à 22 mois dans des barriques de chêne dont 1/3 renouvelé chaque année.
    “Si le 2013 est une petite année correcte, avec des vinsagréables à boire rapidement, nous explique Nicolas Bailly, le millésime 2014 est nettement au-dessus, à tous points de vue : un vin volumineux, structuré, concentré, aromatique avec une bonne acidité.”
    On se fait plaisir avec son Saint-Émilion GC 2013, très agréable, de couleur intense, charnu, auxtanins fermes et soyeux à la fois, d’une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres. Beau 2012, fin, aux taninsharmonieux et riches, charpenté, associant structure et velouté, à dominante de fruits frais et d’humus, de bouche gourmande. Le 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, est un vin puissant, de belle matière, qui se goûte remarquablement bien.

    Château La MARZELLESAINT-ÉMILION Château La MARZELLE

    Château La MARZELLE

    (SAINT-ÉMILION)
    Gérant : Philippe Genevey

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 10 55
    Télécopie : 05 57 55 10 56
    Email : info@lamarzelle.com
    Site : www.lamarzelle.com

    Au sommet. Des vins d’une grande élégance, qui mêlent distinction et matière, tout ce que l’on aime !
    “2014 : après un hiver doux et humide, explique-t-on, le printemps a été conforme aux moyennes trentenaires de la région. Juillet et Août ont été très arrosés et frais. Heureusement la fin de saison a été remarquable avec de faibles précipitations et des températurestrès chaleureuses. Ce retournement de temps a été bénéfique pour la vigne et la maturité est arrivée assez vite. Les vendanges se sont déroulées du 30 septembre au 14 octobre. Une nouvelle réception de vendange, dotée d’un égreneur Socma et d’un système de tri par bain densimétrique, Amos, a permis une meilleure sélection des raisins qui confère au vin une précision et une pureté incomparables. Cela offre, avec ses cuves tronconiques en Inox, double paroi, une facilité de travail incroyable.”
    Très belle dégustation verticale sur place, qui confirme sa place dans le Classement. On le comprend aisément, en effet, avec ce Saint-Émilion GCC 2013, marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), de bouche pleine, ample et velouté, d’une belle concentration tout en rondeur, tout en charme. Remarquable  2012, très gourmand, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, très équilibré, très charnu, aunez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. Le 2011, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, est structuré, d’une belle ampleur, complexe, un vin encore jeune, qui demande à se fondre.
    Superbe 2010, un très grand vin, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse, de garde, naturellement. Le 2008 estvelouté, complexe avec ces nuances de fruits mûrs et de notes vanillées, d’une grande netteté, est un vin complet, ample et trèséquilibré, et poursuit une très belle évolution, même s’il se goûte parfaitement, actuellement.  
    Le 2007 est vraiment très bon, avec une jolie fraîcheur, un vin minéral, tendu, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche soyeuse en finale. Le 2006, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, est classique et puissant, élégant, avec de la matière, et poursuit une évolution prometteuse.
    Le 2004 est remarquable aujourd’hui, riche en couleur comme en persistance, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, au nuances de fraise cuite, de truffe et d’humus, parfait aujourd’hui sur un sauté de veau et de rognon à la crème ou une estouffade de joue de bœuf.

    Château MAUVINONSAINT-ÉMILION Château MAUVINON

    Château MAUVINON

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Tribaudeau

    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 64 79
    Télécopie : 05 57 74 44 96
    Email : chateaumauvinon@orange.fr
    Site : www.chateau-mauvinon.com

    Au sommet, tant ce cru possède une véritable typicité, marqué par une alliance entre la finesse et la richesse, le tout lui conférant un potentiel de garde conséquent. On y voit aussi toute la force du Cabernet franc, sous-estimé par rapport auCabernet-Sauvignon.
    Propriété de 6,50 ha. Sol et sous-Sol : 70 % silico-graveleux, 30% sables humifères. Âge moyen du vignoble: 30 ans : 65 % Merlot, 35 %Cabernet franc, vendanges manuelles à la cagette et tri manuel. Cuvaison : 3 à 4 semaines selon les années, puis élevage en barriquesde chêne renouvelées par moitié de 12 à 16 mois.
    Tout en souplesse, ce Saint-Émilion GC 2013 est particulièrement charmeur, de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins étoffés. Remarquable 2012, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, riche en couleur comme en charpente, d’une belle longueur, tout en élégance, comme le 2011, harmonieux, aux connotationsfruitées et épicées, aux tanins ronds, classique et soyeux, avec de la matière. Remarquable 2010, tout en couleur, de belle structure, tout en finesse d’arômes (cerise noire, groseille, poivre), typé, associant structure et finesse, de très belle évolution. Superbe 2009, aux nuances de griotte et de réglisse, charpenté, tout en bouche, aux tanins riche, de robe rubis profond, généreux, un vin typé, persistant au nez comme au palais, de belle évolution.
    Il y a aussi la cuvée Gabriel Lauzat 2010, d'un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure, de garde.

    Clos des MENUTSSAINT-ÉMILION Clos des MENUTS

    Clos des MENUTS

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Rivière
    Rue de L'Abbé-Bergey
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 59 59
    Télécopie : 05 57 55 59 51
    Email : mriviere@riviere-stemilion.com
    Site : www.maisonriviere.fr

    Ici, on cultive et valorise plus de 100 ha dans la région bordelaise. En trente ans, Jean-Pierre et Philippe Rivière ont constitué un vrai domaine, fait de propriétés distinctes, chacune ayant sa spécificité. Dans les années 50, le Clos des Menuts, ne comptait qu'un seul hectare. Aujourd'hui, il s’étend sur 25 ha tout près des remparts de la cité médiévale, pour l'essentiel à l'ouest de la commune. Situé au cœur même de Saint-Émilion, le Clos des Menuts possède de superbes caves médiévales monolithes à températureconstante de 12°. Il y règne une “religiosité” propice au vieillissement de ces grands crus en fûts dechêne. En 1978, il s’agrandit d'installations rénovées à l'extérieur du village. Le Clos des Menuts, fleuron des frères Rivière, est le laboratoire expérimental de l'ensemble des propriétés. Ainsi, en 1997, il a bénéficié en précurseur de vendanges manuelles en cagettes qui seront plus tard appliquées à toutes les exploitations, comme la culture raisonnée, généralisée en 2001 à l'ensemble du Clos des Menuts.
    “Toutes nos terres ne se ressemblent pas, précise-t-on ici. Depuis 2001, nous avons repensé nos méthodes de culture en fonction de ces différences, dues principalement à leurs particularités géologiques. C’est ainsi que nos traitements phytosanitaires sont particulièrement contrôlés et compatibles avec les bonnes pratiques de la culture raisonnée.
    Ainsi, la plupart de nos parcelles sont enherbées, ce qui a pour principal avantage de réduire significativement les doses d’herbicide, d’une part, alors que l’herbe retient les produits de traitements, d’autre part. Tous les traitements utilisés sont estampillés “respectueux de l’environnement” et afin d’assurer une totale traçabilité sur la conduite des vignobles, chaque intervention est soigneusement consignée. Ce sont parfois des travaux d’envergure telle la reconstitution des parcelles, le drainage comme cela fut entrepris pour le Château Haut-Piquat ou le remplacement complet des vignes qui permettront aux terroirs d’exprimer tout leur potentiel. Les bonnes pratiques doivent également se retrouver pendant toute la conduite du vignoble et, lors des vendanges. Pour le Clos des Menuts, c’est un effeuillage manuel, 45 jours avant la récolte qui viendra soutenir la maturité de nos raisins. La tailleGuyot double, les vendanges manuelles transportées en cagettes jusqu’au cuvier où s’opère un second tri des meilleures grappes…”
    Clos des Menuts 2013 est un vin assez fin, délicat un peu plus léger que 2012 et 2014, un vin qui va évoluer et sera agréable à déguster d’ici 4 à 5 ans, nous explique Philippe Rivière. C’est un vin qui a reçu deux médailles d’Or à Bruxelles et à Bordeaux. Le 2013 est, en effet, un vin très plaisant, sur le fruit, de garde un peu moins longue que les 2012 et 2014. Le 2013 est un peu plus léger que les 2014 et 2015 qui sont des vins plus concentrés, plus tanniques.
    Le 2014 est un vin puissant avec un bon équilibre entre l’acidité et les tanins, un beau millésime de garde. Le 2015 est un millésime très riche, très dense, les raisins aux vendanges étaient à maturité optimale, le vin présente une belle concentration, une grande richesse, les acidités sont raisonnables, très beau potentiel de garde. Nous distribuons principalement les vins de la Maison Rivière auprès des cavistes, des restaurants, à l’export nous développons les marchés asiatiques et américains.”
    Ces efforts se retrouvent dans ce très beau Saint-Émilion GC Clos les Menuts l’Excellence 2012 (belle étiquette orange vif), issu des plus anciennes parcelles, avec ces arômes caractéristiques d’épices et de griotte, un vin intense, gras, de belle robe grenat profond, aunez complexe où l’on retrouve les fruits cuits et l’humus, de bouche puissante et parfumée. 
    Savoureux Saint-Émilion GC 2013, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, alliant finesse et structure, de bouche ample. Le 2012, de couleur grenat soutenu, d’une belle intensité, très parfumé (framboise, épices), est plus dense, et mêle distinction et richesse. Le 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, dégage un nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, et des taninsbien enveloppés. 
    Goûtez aussi le Graves Château de Callac rouge, régulièrement réussi comme le Lalande-de-Pomerol Château Moulin de Lavaud.

    Château ORISSE du CASSE

    Château ORISSE du CASSE

    (SAINT-ÉMILION)
    Danielle Dubois

    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 72 75
    Télécopie : 05 40 54 08 01
    Email : dubricru@terroirsenliberte.com
    Site : www.terroirsenliberte.com

    La famille Dubois est entrée en viticulture en 1885. Un siècle plus tard, Richard, fils de Jean et Simone Dubois, reprend l'exploitation familiale avec son épouse Danielle. Tous deux sont œnologues. En 1985, l'exploitation grâce à l'amour qui a été porté par les parents de Richard, est en excellent état et présente une belle infrastructure. Dès ce moment là, une philosophie, un plan, sont établis : contrôle rigoureux des rendements (avec une mise au régime stricte des vignes), contrôle de l'état qualitatif du vignoble, vendange et vinification parcelle par parcelle, cépage par cépage, terroir par terroir, et retour à un élevage raisonnable en fûts.
    “Les Grands Vins de Bordeaux s’éloignent de plus en plus de la tradition, écrit Danielle Dubois, du respect des équilibres entre le terroir, les Cépages, et le Vigneron responsable de l’élevage. En ce qui concerne la qualité, la conceptualisation technologique du vin a permis un grand bond en avant. Hélas, l’arrivée de quelques “gourous” conséquence de la Mondialisation, amène les concepteurs de vin à penser “uniforme”. Qu’il soit de Bordeaux ou de Taïwan, il faut faire le vin selon leurs critères, leurs absolutismes, pour qu’il se vende et se vende cher. Cette vue à court terme, où seul l’intérêt économique dirige, n’est pas pour nous plaire. Nous ne voulons pas de standardisation dans la création d’un Grand Cru.
    L’élaboration d’un cru n’est pas une industrie, soumise aux normes, ce n’est pas une activité qui souffre de se plier à la lourdeur, à la furie législative, au logo adelphe, aux écotaxes, au numéro de lot etc… Nous avons donc choisi, sur la commune de Saint-Sulpice-de-Faleyrens (le pied de Saint-Émilion), une magnifique croupe graveleuse sur laquelle nous avons, jour après jour, utilisé tout notre savoir-faire ancestral et notre interprétation des usages modernes pour permettre à ce mamelon de nous offrir le plus grand fruit possible !
    Enfin, pour respecter au maximum ce grand fruit, nous bannissons tout appareil mécanique (érafloir, pompe, etc…).”
    Elle a raison et on le voit une nouvelle fois avec son Saint-Émilion GC 2012, bien parfumé (cerise confite, sous-bois), généreux et complexe, un vin tout en rondeur mais de jolie charpente. Excellent 2011, de belle couleur, charnu, avec des arômes intenses (truffe,cassis, sous-bois) et persistants, qui poursuit son évolution comme le 2010, avec ces nuances se définissant par des senteurs deframboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, de garde. Le 2009, aux tanins savoureux, d’une jolie concentration, aux notes de cassis, de cuir et de fumé, est bien corsé et commence à peine à s’ouvrir. 
    Goûtez Le P du Roy, une cuvée spéciale, avec des touches de fumé et d’épices, aux tanins souples mais puissants, un vin gras et de belle charpente, harmonieux en bouche...
    Il y a aussi ce Côtes-de-Castillon Arthus 2010, à la tête de son appellation, de couleur pourpre intense, aux tanins riches, très parfumé, bien épicé comme il le faut, avec des notes de groseille et de cuir, et des tanins très équilibrés (voir le Classement des Côtes), et leSaint-Émilion Bertinat Lartigue 2011, alliant fermeté et rondeur, aux tanins savoureux, de robe intense, au nez persistant avec des nuances de fruits à noyau au palais.

    Château de PASQUETTESAINT-ÉMILION Château de PASQUETTE

    Château de PASQUETTE

    (SAINT-ÉMILION)
    Laurence et Marc Vincent
    Lieu-dit Pasquette
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :06 87 03 37 26
    Email : chateaudepasquette@hotmail.fr

    Les propriétaires du Domaine de la Paleine (voir Anjou-Saumur) sont tombés sous le charme de cette propriété, déjà mentionnée en 1762 sur la carte de Belleyme.
    Le vignoble de 3 ha, situé au pied du coteau sud de Saint-Émilion, bénéficie d’un ensoleillement idéal. Terres légères sur fond argileux, faibles rendements.
    “La vendange 2015 nous a permis de rentrer raisins de qualité exceptionnelle, nous expliqueMarc Vincent. Les premières dégustations nous laissent entrevoir un millésime d'exception.
    Actuellement, nous commercialisons notre Saint-Emilion Grand Cru 2011 qui offre un très joli fruitexpressif, précis au nez comme en bouche. C'est un vin croquant et au style sincère, c'est un peu “la marque de fabrique” de Pasquette.”
    Les vignes ont 35 ans de moyenne d’âge, l’encépagement est à forte dominante de Merlot 80%, 10% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon. J’ai l’intention d’ailleurs de diminuer les plants de Cabernet-Sauvignon au profit du Merlot. Nous avons effectué notre première vendange en 2010. Nous sommes en Bio, tout comme au Domaine de la Paleine. J’ai un objectif de qualité très fort, les rendements sont limités, les tris sélectifs, je souhaite aussi positionner le vin dans un excellent rapport qualité-prix, raisonnable. Je veux, en effet, qu’il plaise au consommateur et qu’il ait envie d’en racheter.”
    Cela doit être le cas avec ce Saint-Émilion GC 2012, complexe et harmonieux, aux connotations fruitées (fraise des bois, mûre) et épicées, un vin savoureux et complexe, aux tanins amples. Le 2011 est de belle ampleur, d'une jolie structure tannique, au goût de mûre et de fumé, de bouche flatteuse.

    Château PIGANEAUSAINT-ÉMILION Château PIGANEAU

    Château PIGANEAU

    (SAINT-ÉMILION)
    Jean-Baptiste et Vincent Brunot
    1, Jean-Melin
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 09 99
    Télécopie : 05 57 55 09 95
    Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles-brunot.fr

    Au sommet. “Sous l’impulsion de mon fils Vincent, précise Jean-Baptiste Brunot, nous privilégions le fruit et réduisons l’apport de bois neuf. Les vins sont toujours élevés une année en barriques mais avec seulement 25% de bois neuf, on obtient des vins plus veloutés, plus fruités, séduisants avec une aptitude à vieillir mais aussi aptes à être appréciés dans leur jeunesse. Nous restons raisonnables dans l’élevage en barriques qui ne doit pas masquer notre joliterroir de sables et de graves, et privilégions le bon rapport qualité-prix, c’est important de nos jours.”
    “Le 2012 est un joli millésime sur le fruit, nous dit Vincent Brunot, un vin qui s’ouvre bien, pas trop concentré comme l’était le 2010. Nous retrouvons beaucoup de notes de fruits rouges, c’est grâce à nos Merlots, ce 2012 est un vin vraiment très agréable, au nez comme en bouche. Le 2012 présente des vins fruités et déjà bien fondus avec une belle longueur en bouche. Ce ne sont pas des vins trop concentrés, ils sont très plaisants à déguster dès aujourd’hui. Château Le Gravillot est une toute petite cuvée, 6000 bouteilles produites sur un hectare d’un très joli terroir sur le plateau de Néac, tout proche de Pomerol, cela fait partie de nos plus belles parcelles. Nous l’élevons 100% en barriques neuves, c’est un vin concentré, avec de la matière.
    Château Tour de Grenet 2011 et 2012 sont deux très jolis vins, le 2012 s’appréciera peut-être plus facilement que le 2011, certes, bien mûr, avec plus de matière mais, qui demande à vieillir un peu pour être apprécié pleinement alors que le 2012 est plus ouvert, plus accessible dès maintenant.
    Au Château Piganeau, nous aménageons l’entrée pour recevoir les visiteurs, développons un accueil œnotouristique dans le chai, ce qui nous permettra aussi de participer aux journées “Portes ouvertes” de Saint-Emilion. Il y aura une entrée paysagée qui offrira un meilleur accueil. Nous avons l’avantage d’être au bord de la route près de Libourne, pas très loin de Saint-Emilion, c’était logique d’organiser cette “vitrine” pour recevoir les visiteurs au Château Piganeau.”
    On se fait effectivement vraiment plaisir avec ce millésime et ce Saint-Émilion GC 2012, épicé au nez, solide et structuré, de couleurprofonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un beau vin très charmeur. Le 2011 est dans la lignée, bien dense, est très bien charpenté, riche, parfumé, aux notes de fruits mûrs, tout en bouche, un vin riche, au nez intense et complexe (fraisedes bois, violette, cuir…), de couleur profonde, d’un bel équilibre, aux tanins savoureux. Le 2009, vraiment remarquable, est structuré, élégant, avec des tanins veloutés, associant distinction et richesse, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, ample et persistant en bouche. Le 2008, aux tanins amples, charpenté, est un vin de belle structure, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte, groseille, poivre...), tout en persistance, de garde. Très savoureux 2007, avec ce nez puissant et délicat à la fois, un vin d’une grande harmonie en bouche, avec beaucoup de fruit, riche et fin, typé, de couleur profonde. Très beau 2006, médailles d'Argent à Paris et de Bronze à Bourg, de robe pourpre, corsé, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et de cuir, aux nuances de cassis et de grillé, aux tanins d’une grande suavité et d’une belle longueur. Superbe 2005, de couleur très foncée, aux notes de griotte et de framboise, auxtanins très équilibrés, de bouche pleine, tout en arômes, de belle garde.
    Faites-vous plaisir avec le Lussac-Saint-Émilion Château Tour de Grenet 2012, de robe grenat soutenu, aux notes de groseille surmûrie et d'humus caractéristiques, un vin de bouche charnue et parfumée, persistant en finale. Le 2011 est bien corsé, aux tanins fondus, derobe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre. Beau 2010, de belle robe intense, avec ces arômes subtils de fruits surmûris et de cannelle, un vin vraiment très harmonieux, typé et très structuré, d’une belle complexité. Le 2009, bien corsé, sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante et souple à la fois.

    Château La ROSE- POURRETSAINT-ÉMILION Château La ROSE- POURRET

    Château La ROSE- POURRET

    (SAINT-ÉMILION)
    Philippe et Laure Warion

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 13
    Télécopie : 05 57 74 43 93
    Email : chateau.larosepourret@wanadoo.fr
    Site : www.la-rose-pourret.com

    Un vignoble familial (depuis 5 générations) de 8 ha d’un seul tenant. La génération actuelle maintient la tradition en travaillant avec passion les Merlot (75%) et Cabernetfranc (25%), plantés sur des sols argilo-sableux sur crasse de fer et sables anciens. Labours, vendanges manuelles, vinification traditionnelle, élevage enbarriques neuves renouvelées par 1/3 chaque année...
    Le Saint-Émilion GC 2012 est très réussi, dense et puissant au nez comme au palais, avec sestanins soyeux, au nez de fruits cuits (myrtille, fraise des bois), de bouche finement épicée. Le 2011, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, est un vin qui emplit bien les papilles, d'une finale très savoureuse. Très beau 2010, riche, aux tanins denses,ferme, très bien élevé, tout en nuances d’arômes (griotte, groseille, cannelle), de bouche riche et persistante, très équilibrée, dominée par les fruits cuits, idéal sur une selle d'agneau en persillé de truffe.
    Le 2009 séduit toujours autant, de couleur pro- fonde, complexe au nez (pruneau, épices), un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, aux connotations de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, avec des tanins veloutés mais puissants. Le 2008, complexe et harmonieux, tout en finesse, aux tanins riches, légèrement corsé comme il se doit, est très représentatif de ce beau millésime classique bordelais, au nez comme au palais (griotte, cannelle, sous-bois...), ample, avec une matière soyeuse. Le 2007 sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante et souple à la fois, un vin de couleur rubis profond, un vin parfait actuellement avec, par exemple, des tournedos pôélés et macaronis aux morilles ou un faisan à la fricassée de champignons sauvages.

    Château CLOS de SARPESAINT-ÉMILION Château CLOS de SARPE

    Château CLOS de SARPE

    (SAINT-ÉMILION)
    Scea Beyney
    Place du 11 Novembre 1918
    33330 Saint-Christophe-des-Bardes
    Téléphone :05 57 24 72 39
    Télécopie : 05 57 74 47 54
    Email : contact@closdesarpe.com
    Site : www.clos-de-sarpe.com

    Ancienne propriété du Baron du Foussat de Bogeron, achetée par Jean Beyney en 1923; reprise par son fils Yvan Beyney en 1950 ; cette propriété familiale est actuellement dirigée par Jean-Guy Beyney - aux cotés de son épouse Christine - qui représentent la 3e génération et en assurent la vinification avec passion, sérieux et savoir faire.
    “Si 2013 a été une année fort difficile à gérer jusqu’au bout, nous précise Jean-Guy Beyney, néanmoins, je suis fort satisfait du résultat. Le vin est souple, charmeur, facile à boire, il ne sera pas d’une longévité exceptionnelle, bref un vin d’un bon rapport qualité-prix, idéal pour les restaurants. En 2014 : très grand potentiel, un millésime très intéressant. Nous avons récolté desraisins à parfaite maturité. Grâce à notre matériel de tri très performant, seuls les grains superbes ont été sélectionnés. Le 2014 bénéficiera d’un élevage en barriques d’au moins 15 à 16 mois alors que, pour le 2013, un an suffit. Le 2014 est un vin avec une très belle présence du fruit, d’une pureté remarquable. Un millésime très prometteur pas tout à fait du niveau du 2005 ou 2010 mais il me fait penser au 2008. Le terroir s’exprime pleinement, le bois ne prend pas le dessus, on a en bouche une explosion de fruits rouges (fraise des bois, mûre,cassis), un très joli vin à l’élevage actuellement.”
    Vous apprécierez ce Saint-Émilion GCC 2012, de charpente élégante, aux tanins présents et fondus à la fois, ample, d'une belle finale, tout en nuances avec des notes de griotte, de fumé et d'épices. Le 2011 mêle charpente et finesse, de bouche puissante, un vin gras etcorsé, très harmonieux, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds. Savoureux 2010, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et structuré, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée, un vin qui mérite un peu de patience. Beau 2009, coloré, intense et charmeur, corsé, charpenté, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche puissante. Le 2007 est concentré, aux taninssoyeux, au nez complexe (épices, fruits rouges frais...), alliant finesse et charpente, très séduisant, d’une belle structure, aux connotations de fruits, de cannelle et d’humus en bouche comme le 2004, très classique, élégant, avec de la matière, aux arômes defruits rouges intenses, d’une finale riche. Et ce 2002, corsé, d’une belle ampleur, où se mêlent les fruits noirs et le cuir, dense, tout en charme comme le 2000, avec ces notes de fruits macérés et d’épices, un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux taninsstructurés et soyeux.

    Château LA TOUR DU PIN FIGEACSAINT-ÉMILION Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

    Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

    (SAINT-ÉMILION)
    Sarl André Giraud
    41, rue de Catusseau
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 06 10
    Email : contact@vins-giraud-belivier.com
    Site : www.vins-giraud-belivier.com

    Au sommet. Les 11 ha de vignes bénéficient d’un solgraveleux et argilo-siliceux avec un sous-sol très ferrugineux permettant aux vignes âgées de 40 ans de produire le meilleur. L’encépagement est réparti pour 75% de Merlot et 25% de Cabernet franc. Les fermentations sont longues et très surveillées, le vieillissement se fait en fûts de chêne.
    Dégusté sur place, voilà un excellent Saint-Émilion GCC 2013, parfumé, ample, séveux et persistant, avec ces notes de fraise et de griotte, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche franche, où se retrouvent des connotations deframboise mûre et de sous-bois. Le 2012 est riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, decannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, très typé. Superbe 2011, de couleur soutenue, structuré, aux senteurs intenses, de charpente élégante, très parfumé (fruits cuits, poivre), un vin complexe, d’une belle finale, qui demande également un peu de patience. Superbe 2010, au nez puissant et subtil à la fois, tout en bouche, avec des connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...) et de cuir, un vin dense, de garde. Beau 2009, au nez délicat où dominent le cuir et la griotte, d’une jolie concentration, avec destanins savoureux, un vin de couleur profonde.
    Le 2008 se goûte parfaitement bien, très classique de ce beau millésime libournais, un vin qui a des nuances de truffe et de framboise, aux tanins souples, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre. Le 2007 a une bouche fondue particulièrement séduisante, des tanins mûrs, une belle finale avec des nuances de fraise des bois et de truffe, très équilibré. Le 2006, dense, complexe, développe des arômes intenses (cassis, sous-bois, cuir) et persistants, parfait aujourd’hui avec un tournedos aux cèpes ou une terrine de ris de veau aux girolles. Le 2005 est vraiment remarquable, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, suave et de bonne structure. Le 2004, surprenant par sa tenue, est corsé, au nez marqué par la prune, riche et rond à la fois, avec ces notes de cerise mûre en finale, de bouche fondue comme ce 2001, intense, velouté, très parfumé, tout en bouche, aux nuances de cassis mûr et d’épices, harmonieux. Beau 2000, de belle robe intense, avec ces arômes subtils de fruits surmûris et de cannelle, un vin typé et très structuré, d’une belle complexité. 

    Clos TRIMOULETSAINT-ÉMILION Clos TRIMOULET

    Clos TRIMOULET

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy, Alain et Joël Appollot

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 96
    Télécopie : 05 57 74 45 88
    Email : contact@clos-trimoulet.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet
    Site : www.clos-trimoulet.com

    Au sommet. De forte personnalité, les frères Appollot, Alain et Joël, continuent donc d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot. Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens d’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” !
    “Nous perpétuons la tradition familiale, nous précise Alain Appollot, et privilégions les terroirs. Nous nous investissons beaucoup personnellement pour offrir des vins à des prix très intéressants, notre rapport qualité-prix est imbattable, nous tenons à rester dans cette gamme de prix, c’est notre philosophie au Clos Trimoulet, car nous tenons à ce que le plus grand nombre de consommateurs ait accès à notre vin, à notre appellation de Saint-Émilion Grand Cru. Nous préférons produire des vins de plaisir, nous sommes contre les vins hyper concentrés, notre vin est apprécié et accompagne très bien tout le repas, notre récompense, à nousvignerons, est de voir une bouteille vide, ainsi le vin a plu !
    Notre 2014 est encore à l’élevage, nous le mettrons en bouteilles au printemps. Nous sommes très contents de ce millésime. Le vin est long en bouche, bien équilibré, arômes de fruits noirs bien présents, c’est vraiment un vin très aromatique c’est ce qui le caractérise, au joli potentiel de garde, vraiment un très bon vin, une belle réussite.
    Pour le millésime 2013, nous avons fait une sélection importante, c’est un joli vin plaisir, pas de grandegarde, plutôt un vin agréable à déguster dès à présent, très plaisant, qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps. Nous l’avons moins boisé pour respecter l’équilibre du fruit.”
    C’est vrai que leur Saint-Émilion GC 2013 se goûte parfaitement, de robe rubis profond, généreux, un vin persistant au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins fins, aux connotations de cassis mûr et de truffe en finale, à prévoir avec des cotelettes d'agneau aux aubergines frites ou des cèpes à la béarnaise. Remarquable 2012, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse,charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches. 
    Le 2011 est excellent, parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux tanins amples, au nez complexe (violette, fraise des bois), alliant souplesse et charpente, chaleureux. Superbe 2010 (médailles d’Argent Concours Bordeaux 2012 et vignerons Indépendant 2010) : millésime très apprécié dans la lignée du 2009, un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux arômes de fruits très l’élégance qui dominent.
    Beau 2009, médaille d’Argent au Challenge international du vin 2011, aux senteurs de fruits rouges, de cuir et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, de garde comme le 2008, médaille d’Argent au concours desvignerons Indépendants, au bouquet subtil où règnent le pruneau et les épices, mêlant souplesse et structure. Le 2007, de bouche fondue et parfumée, est bien classique, tout en rondeur, de couleur rubis intense, au nez marqué par la groseille et les sous-bois, avec des tanins ronds, associant richesse et harmonie, corsé et épicé comme il le faut. “Le 2007 est un millésime miraculeux, explique Alain Appollot, la Nature a été généreuse avec nous. Grâce à notre travail en amont, aux soins que nous avions apporté à la vigne durant tout l’été, les raisins étaient très jolis, les analyses étaient d’ailleurs très bonnes, surprenantes même, révélant des PH tout à fait corrects. Cela donne des vins très fruités, d’un bel équilibre, des vins assez classiques finalement. Pour l’élevage, nous n’avons pas trop utilisé de bois neuf, nous ne tenons pas à masquer les vins. Je respecte le millésime et ses caractéristiques, je ne cherche pas à les gommer mais au contraire à souligner le meilleur.”

    Château VIEUX-POURRETSAINT-ÉMILION Château VIEUX-POURRET

    Château VIEUX-POURRET

    (SAINT-ÉMILION)
    Mme Richert-Boutet
    Lieu-dit Miaille

    Téléphone :06 48 14 99 07
    Email : chateau.vieux.pourret@orange.fr
    Site : www.chateau-vieux-pourret.com

    Vignoble de 6 ha, en conversion biodynamique (agriculture exempte de produits chimiques), dont l’étiquette porte le label. En quête d'une harmonie avec lanature, les travaux du sol et de la plante sont liés à un calendrier lunaire. Cette culture n’emploie pas de produits “cides” (herbicide, pesticide, fongicide).
    “Pour produire des grappes de raisins vivantes, explique-t-on ici, notre chef de culture Jean-Philippe Turtaut, avec ses préparations naturelles, se place en compagnon de la plante, pour renforcer son autonomie et l'aider à puiser et à extraire le meilleur de ce terroir de Saint-Émilion.”
    Le  2011, au nez subtil et intense à la fois, est séveux et persistant, avec ces notes de mûre et de griotte, riche en couleur, aux tanins soyeux, de bouche savoureuse. Remarquable 2010, riche aunez comme aux papilles, charnu, puissant, aux nuances de fruits macérés et d’épices, d’une belle complexité, avec des tanins denses et veloutés, de garde comme ce 2009, corsé et gras, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin typé comme on les aime, parfait avec une épaule d'agneau ou un ragoût de bœuf. Le 2008 se goûte toujours très bien aujourd’hui, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruitsrouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches.

    Château VIEUX RIVALLON

    Château VIEUX RIVALLON

    (SAINT-ÉMILION)
    Scea Bouquey Rivallon

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 27
    Télécopie : 05 57 51 95 02
    Email : chateauvieuxrivallon@orange.fr

    Voilà un excellent Saint-Émilion GC 2012 (60% Merlot, 35% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon et Pressac, vignes âgées de 35 ans en moyenne...), un vin aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de mûre et d’humus, d’excellente évolution, à prévoir, notamment, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Le 2010, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nezpersistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, est un vin de belle matière, de bouche harmonieuse. Le 2009, de couleur intense, est charnu, d’une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres, de bouche savoureuse, bien élevé comme le 2008, derobe grenat soutenu, de bouche corsée, avec des connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...), de cuir et de truffe.

     

     

  • EN LANGUEDOC, UNE BELLE GASTRONOMIE FAIT BON MENAGE AVEC LES VINS TYPES

     

    Les paysages variés de cette région satisferont tous les goûts. Si vous êtes amateur de grandes étendues, vous serez séduit par la Camargue, ses étangs, sa végétation, sa faune. Les fervents des sites grandioses se dirigeront vers les gorges de l’Hérault. Les passionnés d’histoire retrouveront l’art roman au hasard de leurs promenades dans les Pyrénées-Orientales. Après le plaisir des yeux, nos papilles gustatives auront-elles la même chance ?

    Commençons par les viandes : on peut trouver du porc, du mouton et de la chèvre de la garrigue, des oies et pigeons, du petit gibier également, des grives, des perdreaux et des lièvres.

    En charcuteries, le menu est appétissant : foie gras sous toutes ses formes, différentes saucisses, aux herbes, truffées, boudin noirs souvent parfumé à l’anis, tripes, tripounettes, tripons plus ou moins relevés. Mais le mets probablement le plus célèbre, c’est le cassoulet : celui de Castelnaudary est à base de confit d’oie ou de canard, couennes, saucisses, porc frais, tomates et haricots de la région. Autre mets délicieux, les pâtés à base de viande de mouton, qui sont quelquefois sucrés.

    Les poissons proviennent pour la plupart de la Méditerranée : saint-pierre, rascasses, daurades, bars, mulets, thons, mérous, congres, maquereau, anchois. Sans oublier les huîtres de Bouzigues, les escargots en Lozère ou dans les vignes, et les truites du lac de Carlitte.

    En ce qui concerne les soupes, l’« eau bouillie » est très appréciée dans cette région. Cette soupe est composée d’eau additionnée d’ail, de sel, de sauge, que l’on verse sur des morceaux de pain imbibés d’huile d’olive ; elle peut aussi être préparée avec des œufs pochés. Pour rester dans le même domaine, on trouve aussi le « pain bouilli », sorte de purée de pain aillé et mélangé avec de la courge. Et les vraies bonnes soupes de campagne : aux châtaignes, au lait de chèvre, aux choux et aux haricots blancs, aux pommes de terre, aux poissons, à l’ail, à la tomate, à l’huile d’olive (la « boullinade » de Barcarés). Autre soupe typiquement languedocienne, faite avec de la graisse d’oie : le « tourain ».

    Quant aux fromages, ils sont principalement au lait de chèvre, en particulier les « pélardons », les « bossons » mis à macérer dans l’huile d’olive, du vin blanc et de l’eau-de-vie de marc. Sur le haut du panier (ou du plateau), la fourme d’Ambert, qu’il est important de goûter sur place. Pour déguster tous ces fromages, cette région regorge de pains aux noms amusants comme le « charleston », le « tordu », le « coiffé » ou bien la « fouace aux grattons », généralement sucrée.

    Côté douceurs, quelques valeurs sûres comme la tarte à l’anis, les croquants, les biscuits, les gâteaux secs de carnaval. A essayer spécialement : le « flône », à base de lait caillé de brebis, ou le « tillas », à base de farine de maïs et de raisins. Il faut aussi goûter les bonbons aux raisins, les nougats, tourons, réglisses et fruits confits...

     

      

    LES VINS DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

    Des grands vins ici, il y en a en Languedoc, mais les terroirs sont connus et ne s’étendent pas. La force de ces vins est d’avoir su conserver leur spécificité qui se dévoile au travers des cépages de la région, chacun s’exprimant au mieux selon les sols d’alluvions, d’ardoise, de schisteou decalcaire, en bénéficiant d’un beau rapport qualité-Prix.

    Trois cas de figure définissent toujours la région :

    - Il y a les Vignerons qui, et depuis longtemps, ont toujours su maîtriser les rendements, vinifier et élever leurs vins, en respectant leur spécificité, sans vouloir copier telle ou telle appellation plus connue. C’est le noyau dur des grands vins du Languedoc, même si certains ont tendance à l’oublier. La plupart sont à la tête de leurs appellations respectives, et le fait de s’y maintenir mérite un coup de chapeau. On les retrouve également principalement dans les Prix d’Honneur (❤❤❤❤❤) de mon GUIDE.

    - Il y a ensuite les propriétaires, dans toutes les appellations, qui ont évolué plus récemment vers une recherche qualitative semblable, notamment ces dernières années. Ils ont cru en leur région et je les ai soutenus dès le début. De grandes valeurs sûres et quelques caves.Ils sont dans le haut de mon Classement et les Prix d’Excellence (❤❤❤❤).

    - Il y a enfin ceux qui ne sont pas installés depuis longtemps dans la région ou des propriétés qui ont été reprises par des Vignerons d’autres régions ou les enfants. On les défend avec plaisir car ils s’attachent également à produire des vins de qualité, à des Prix très abordables (❤❤❤).

     

    Gare à ceux qui nous font des vins de mascarade, qui “sentent le goudron ou le café”, ou les cuvées de vins blancs totalement fabriquées dans les chais où l’on est fier de vous faire sentir “la mangue et autres fruits exotiques”.

     

    Il s’agit donc de ne pas confondre l’ensemble d’une progression qualitative certaine et le développement de ces vins “fabriqués” et “putassiers”, hélas, soutenus par des “critiques” (ce sont les mêmes qui soutiennent les “vins de garage” bordelais).

     

    Ce problème s’étend aux vins de cépages, où je ne vois toujours pas l’intérêt de planter des cépages (Gewurztraminer, notamment !?!?!) qui se plaisent mieux dans des régions beaucoup plus froides, ni à se lancer dans des vinifications sophistiquées pour pouvoir remplir un dossier de presse… et mentionner des Prix inexcusables sous prétexte que l’on peut mettre sur une étiquette les noms deChardonnay ou de Merlot, ou que l’on croit qu’il suffit d’acheter des barriques neuves et se payer les services d’un œnologue “tendance” pour faire un grand vin.

     

    Voici donc ceux qui comptent :

     

    Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins

    Château D'AGEL
    Domaine de L'ARGENTEILLE
    Château ARGENTIES
    Domaine de BARROUBIO
    Clos de BELLEVUE
    Domaine BERTRAND-BERGÉ
    Château BOUSQUETTE
    Château CAMBRIEL
    Domaine Les CASCADES
    Domaine CAVAILLES
    Domaine de CLARMON
    Château La CLOTTE-FONTANE
    Domaine la CROIX CHAPTAL
    Mas de CYNANQUE
    Mas de DAUMAS-GASSAC
    Domaine de L'ESCATTES
    L'ESTABEL CABRIÈRES
    Château ÉTANG des COLOMBES
    Château FABAS
    Domaine de FAMILONGUE
    Domaine du GRAND ARC
    Château du GRAND-CAUMONT
    Domaine GRAND GUILHEM
    Château GRAND-MOULIN
    Domaine GUIZARD
    Domaine de L'HERBE SAINTE
    Domaine de LONGUEROCHE
    Domaine de MAIRAN
    Domaine MARTINOLLE-GASPARETS
    Domaine du MAS de MADAME
    Mas de la PLAINE HAUTE
    Château de MATTES-SABRAN
    Domaine du METEORE
    Château MIRE-L'ÉTANG
    Domaine des MOULINES
    MAS DU NOVI
    Domaine PECH D'ANDRÉ
    Château PÉPUSQUE
    Château des PEYREGRANDES
    Domaine de la REYNARDIÈRE
    Cave Les Vins de ROQUEBRUN
    Château SAINT-MARTIN-des-CHAMPS
    Domaine des SAUVAIRE
    Château SPENCER LA PUJADE
    Domaine de La VIEILLE

     

     

    Pour tout savoir sur les vins de Languedoc et du Roussillon, cliquez ICI

    Pour les Classements des meilleurs vins de Languedoc-Roussillon, cliquez ICI

  • L'EXCEPTIONNELLE RICHESSE DE LA GASTONOMIE BOURGUIGNONNE ET DE SES VINS

    Sans nul doute le pays bourguignon possède les meilleurs atouts avec la qualité de ses produits de terroir. Pays où la viande est excellente, comme le Charolais qui est, à juste raison d’ailleurs, fort réputé. Particulièrement appréciés également, les veaux en provenance de Saint-Martin-en-Haut, toujours dans le pays charolais, les volailles des Amoges et de la Marche, les canards sauvages, ainsi que les porcs et leurs cousins, les sangliers, rehaussés par la célèbre moutarde de Dijon.

    Le plateau de charcuteries pourrait faire pâlir d’envie celui des viandes. On y trouve toute sorte de jambons, crus, braisés, persillés, les andouillettes et andouilles, les pâtés en croûte, les pieds truffés à la dijonnaise, le boudin de campagne, les tripes préparées avec du gras-double, des oignons, des œufs, des champignons, de la mie de pain, des échalotes, du persil et des câpres. Il vous faut absolument goûter les « attereaux », spécialité bourguignonne composée de porc en petits morceaux, mélangés à des œufs et des herbes, enveloppés de crépine, puis recouverts de vin, agrémentés d’épices et cuits au four. Également bourguignonne, la tourte à la chair à saucisse, les « beursaudes », préparation à base de poitrine de porc coupée, légèrement revenue, dont la cuisson est continuée en cocotte après avoir rajouté des herbes. Mise en pots de grès, elle peut se consommer plusieurs jours. Enfin l’on retrouve les grattons ou rillons, qui font la joie de certains.

    Les escargots, qui demeurent l’emblème de la Bourgogne, trouvent leur pleine saveur préparés au chablis. Parmi les poissons, nous trouvons tous ceux des fleuves et rivières dont le brochet, apprécié en quenelles, la brème, la carpe, l’anguille, le poisson-chat. Et n’oublions pas les grenouilles, dont les cuisses sont rissolées avec de l’ail et du persil. Escargots et grenouilles étant les rois de la Bourgogne, dégustez le plat régional où ces deux produits se côtoient, préparés à l’ail et au persil.

    Il serait erroné de croire que la Bourgogne cultive peu de légumes. Leur récolte y est abondante : carottes, cornichons, échalotes, et oignons dont Auxonne en Côte-d’Or tire sa réputation. Ainsi le pays bourguignon propose-t-il de nombreuses soupes, dont celle dite  « aux appétits » à base de vert d’oignons frais, que l’on verse sur du pain beurré. Mais aussi la « soupe au saucisson » composée de choux, rondelles de saucisson et croûtons, ou encore le potage de Nevers, mélange de choux et carottes, et la « trempée » où se côtoient seulement vin rouge et pain selon les goûts ou l’humeur, elle peut être sucrée ou salée, ou préparée avec du vin blanc. Les deux spécialités traditionnelles sont la « soupe aux gaudes », sorte de bouillie faite avec des galettes de maïs chaudes, additionnée de lait froid, et la « soupe aux beursaudes », à base de lard, pain et bouillon.

    Le plateau de fromages vous propose un choix étendu, au lait de chèvre ou lait de vache. Nous retrouvons l’époisses au goût prononcé dû à des macérations dans du vin blanc ou un mélange d’eau et d’eau-de-vie de marc. Autre fromage non moins célèbre, le citeaux, fabriqué par les moines de l’abbaye du même nom, tout comme celui d’une autre abbaye, celle de La Pierre-qui-Vire. Pour compléter ce plateau, il nous faut citer le claquebitou, présenté avec ail, oignons et herbes. L’époisses a un dérivé fort bon également, le cendré d’Aisy, qui doit son appellation à son affinage sur la cendre de sarments de vigne. La liste n’est pas exhaustive, il y a encore les « boutons de culotte », le toucy, le charolais, des chèvres à consommer frais ou secs. Un bon plateau de fromages se doit d’être bien accompagné, d’abord par les pains : goutez les pains régionaux, le « pain à soupe », le « pain marchand de vin » et le « cordon » (à voir absolument : le musé du Blé et du Pain à Verdun-sur-le-Doubs).

    La Bourgogne est aussi une grande productrice de miel, et de nombreuses spécialités sucrées sont conçues à partir de cet élément. Nous retrouvons toute sorte de pains d’épice, notamment à Dijon, des biscuits à la cuiller, des friandises à base de chocolat, les baladins et les grumes à Mâcon, les nougatines, odettines, caramels dits « négus » ou « lolottes » à Nevers, les nonnettes à Auxerre, les bûchettes et marquises à Clamecy. Les bonbons à l’anis, les sucres d’orge, les grabaches, les graviers, les pâtes de fruits à base de cassis, les « cassissines », font partie intégrante des sucreries bourguignonnes, ainsi que les « douceurs de Gianduja » aux noisettes (il ne manque plus que Tchaïkovski !).

    Côté gâteaux, la Bourgogne n’est pas vraiment à plaindre : vous pourrez y déguster de succulentes tartes aux pruneaux, les « nids d’amour », sorte de beignets confectionnés pour la Saint-Nicolas, le 6 décembre. Toutefois le produit clé de la Bourgogne est le cassis. On l’utilise sous forme de confitures, bonbons. Tel quel, mélangé à du bourgogne aligoté, il compose cet apéritif fort répandu, le kir. Moins connues mais tout aussi délicieuses sont les « perles mâconnaises » au kirsch ou le « raisiné », un concentré de jus de raisin dans lequel sont cuits poires et coings.

    Enfin, notez sur vos tablettes les « jacquelines ». C’est en 1383 que Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, guerroyant pour Charles IV, vainquit les Gaulois à Courtrai. Il offrit à la ville de Dijon l’horloge à automates qui surmontait le beffroi et la fit placer en haut de l’église Notre-Dame. Au XVIIe siècle, les Dijonnais adjoignirent à l’automate baptisé Jacquemart une épouse, Jacqueline, et plus tard Jacquelinet et Jacquelinette. De nos jours, la famille Jacquemart sonne toujours, sans jamais faillir, heures, quarts et demies. En 1926, Michelin présenta au Conseil des prud’hommes de la ville de Dijon l’échantillon d’une succulente friandise qu’il déclara vouloir appeler « jacqueline », modeste hommage à la fidèle épouse de Jacquemart et en remerciement de leurs longs et loyaux services.

     

     

    LES VIGNERONS DE L'ANNEE

    Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins

    Robert AMPEAU et Fils
    AUVIGUE
    Domaine Vincent BACHELET
    Clos BELLEFOND
    Domaine BERTAGNA
    Domaine BERTHAUT
    Domaine François BERTHEAU
    Domaine Guy BOCARD
    Domaine Albert BOILLOT
    Marc BROCOT
    Château de la BRUYÈRE
    Domaine Jacques CARILLON
    Domaine du CHALET POUILLY
    Domaine du CHARDONNAY
    Domaine Jean CHARTRON
    Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX
    Domaine de la CHOUPETTE
    Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT
    Domaine COUDRAY-BIZOT
    Domaine Daniel DAMPT et Fils
    Eric DARLES
    Domaine DENIS Père et Fils
    Domaine DENUZILLER
    Gérard DOREAU
    Domaine ELLEVIN
    Frédéric ESMONIN
    Domaine de la FEUILLARDE
    Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR
    Domaine Pierre GELIN
    Domaine Alain GEOFFROY
    Domaine François GERBET
    Domaine Jean-Jacques GIRARD
    Domaine Jean GIRARD
    GLANTENET Père & Fils
    Domaine Antonin GUYON
    Domaine HEIMBOURGER Père et Fils
    Domaine Pascal HENRY
    Domaine JAFFELIN Père et Fils
    Domaine Albert JOLY
    Domaine Marc JOMAIN
    Philippe LECLERC
    Domaine Roger LUQUET
    Domaine Pierre MAREY et Fils
    Domaine des MEIX
    Domaine des MONTS LUISANTS
    Sylvain MOSNIER
    Domaine MUSSY
    Jean-Marie NAULIN
    Domaine NINOT
    Domaine Manuel OLIVIER
    Jean-Paul PAQUET & Fils
    Domaine de PISSE-LOUP
    Nicolas POTEL
    Domaine de la POULETTE
    Domaine POULLEAU Père & Fils
    Domaine PRIEUR-BRUNET
    Domaine Michel PRUNIER et Fille
    Domaine Henri REBOURSEAU
    Domaine Guy ROBIN
    Gérard TREMBLAY
    Domaine Alain VIGNOT
    Domaine VIRELY-ROUGEOT

     

     

    Pour tout savoir sur les vins de Bourgogne, cliquez ICI

    Pour les Classements des meilleurs vins rouges de Bourgogne, cliquez ICI

    Pour les Classements des meilleurs vins blancs de Bourgogne, cliquez ICI

     

  • APPELLATION PAR APPELLATION, LE MEILLEUR DE LA VALLEE DU RHÔNE !

     

    Domaine BEAUVALCINTE

    Domaine BEAUVALCINTE

    (BEAUMES DE VENISE)
    Sylvie et Bernard Mendez
    La Grange Neuve
    84190 Suzette
    Téléphone :04 90 65 08 37
    Email : contacts@domainebeauvalcinte.com
    Site : www.domainebeauvalcinte.com

    Domaine de 8 ha. Travail du sol, désherbage mécanique, traitement phytosanitaire à base de cuivre et de soufre selon le cahier des charges de l’agriculture biologique depuis 2001. Le vignoble est exposé plein sud, sur des terres argilo-calcaires. Les plus anciennes vignes ont été plantées par leur bisaïeul il y a 80 ans, les plus jeunes, il y a 10 ans (âge moyen 35 ans).
    Beau Beaumes-de-Venise rouge 2014 Vin Bio, aux arômes riches de cassis et d’épices, qui séduit par l’intensité du fruit, sa structure et sa longueur, d’excellente évolution comme le Beaumes-de-Venise rouge 2013 Vin Bio, encore jeune, avec des notes intenses de petitsfruits noirs surmûris et de cannelle, charnu, coloré, aux tanins amples, que l’on peut associer à un civet de lièvre ou un lapin aux pruneaux.
    Le Beaumes-de-Venise rouge cuvée les Trois Amours 2013, de belle robe grenat, généreux, aux arômes de griotte et d'épices, charpenté, aux tanins équilibrés, savoureux et denses, est un Vin légèrement poivré au palais. Le CDR blanc cuvée Mon Trésor, Viognier, tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d'une jolie persistance, est un Vin intense, parfumé et franc. Gîte sur place.


    Château REDORTIERBEAUMES DE VENISE Château REDORTIER

    Château REDORTIER

    (BEAUMES DE VENISE)
    Isabelle et Sabine de Menthon

    84190 Beaumes-de-Venise
    Téléphone :04 90 62 96 43 et 06 80 67 06 53
    Télécopie : 04 90 65 03 38
    Email : chateauredortier@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauredortier

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Châteaucompte 35 ha de vignes pratiquement d’un seul tenant, particulièrement bien situées face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le terroir est exceptionnel avec ces vignes plantées à 400 m d’altitude, exposées plein sud sur des coteaux, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. Le travail y est difficile (chenilles et quatre roues motrices obligatoires). Le Château était jadis un Château fortifié très important défendant la principauté d’Orange. C’est en 1956 qu’Étienne de Menthon, ingénieur agronome, remit le domaine en état. Par respect pour l’environnement et afin de favoriser le caractère naturel du vin, la lutte contre les maladies de la vigne est menée de façon raisonnée. Les rendements sont bien sûr volontairement maîtrisés de 30 à 35 hl/ha, un vrai gage de qualité. Pour tous les Vins, le pressurage est léger et la température est contrôlée tout au long des fermentations. Les Vins ne séjournent pas en bois, la qualité des terroirs s’exprime à plein et leur confère cecaractère boisé naturel suffisant.
    “2012 est un joli millésime, nous dit Isabelle de menthon, raisonnable en terme de chaleur et d’alcool. Un vin bien soutenu par de bonnes acidités qui vieillira bien. J’aime beaucoup ce millésime, on est séduit par des arômes très prononcés de fruits, d’épices, c’est un vin très fin sans trop d’exubérance comme on a pu le constater pour les 2011. Ce 2012 est très équilibré, au beau potentiel de gardemais agréable par son fruité prononcé, parfait à déguster aussi bien sur les viandes blanches que rouges. Le 2013, il est trop tôt pour en parler vraiment, c’est un joli millésime encore à l’élevage.”
    Beau Gigondas rouge 2012, en effet, au nez de griotte et de sous-bois, tout en couleur, avec en bouche ces notes subtiles et intenses de kirsch et de fruits rouges surmûris, aux tanins puissants mais bien fondus, très harmonieux, qui s’accord parfaitement à un navarin d'agneau ou des pavés au poivre vert.
    Superbe Cru Beaumes-de-Venise Le Château de Mon Père 2010 (médaille d’Or concours Général Agricole Paris 2011), d’une bellecouleur soutenue, structuré, avec des tanins bien présents, un vin riche et chaleureux, où s’entremêlent le pruneau et le poivre, de structure harmonieuse. “Dans le même esprit que “Monsieur le Comte”, précise Isabelle de Menthon, cette cuvée est un vin puissant, à la structure élégante, aux arômes de fruits mûrs et d'épices douces que le bois accompagne sans jamais dominer. Les raisins sont issus des fameuses Terres Jaunes du Trias. L’étiquette de cette cuvée représente la maison familiale peinte au début du XXe siècle par Pierre de Champeville.”
    Dans la lignée, ce Cru Beaumes-de-Venise Monsieur Le Comte 2010, de bouche charnue, coloré, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais bien présents, d’une longue finale où se retruvent des connotations de prune cuite et de réglisse, de belle évolution. “Notre Beaumes-de Venise cuvée Monsieur le Comte, en hommage à mon grand-père, est une sélection parcellaire, poursuit Isabelle de Menthon, uniquement les terres jaunes de type trias. Le vin est très riche, charpenté, très équilibré, tout en douceur, d’une grande longueur et complexité.”
    Le CDR rouge Côté Dentelles 2014, de robe grenat brillant, parfumé (mûre, humus...), d’une belle finale, ample et puissante. Très joliCDR rosé Côté Dentelles, au nez intense et délicat d’agrumes et de fruits frais, est tout en souplesse, de bouche franche, comme leCDR blanc Côté Dentelle, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits frais et de bruyère, harmonieux au palais. Il y a aussi leurVentoux rouge Côté Suzette, au nez riche où se mêlent le musc et la griotte.
    Si la cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h, il existe aussi un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, “La Grange de Château Redortier.”


    Domaine  ALARY

    Domaine ALARY

    (CAIRANNE)
    Denis Alary
    La Font-d'Estevenas - Route de Rasteau
    84290 Cairanne
    Téléphone :04 90 30 82 32
    Télécopie : 04 90 30 74 71
    Email : alary.denis@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainealary
    Site : www.domaine-alary.com

    Un Domaine familial de père en fils depuis 1692, de 25 ha, composé de terres argilo-calcairescaillouteuses. C’est aujourd’hui Denis Alary qui dirige ce domaine à taille humaine, dont l’espritvigneron a toujours été la base. La propriété se situe entièrement sur la commune de Cairanne, avec 3 terroirs différents qui permettent une subtilité dans les assemblages en fonction desmillésimes. Les vins sont élevés dans le respect du terroir et de l’environnement avec des pratiques culturales très appropriées à la nature, en Bio. Vendanges manuelles, tri de la vendange à la vigne et à la cave, éraflage, pigeage. Élevage une partie en cuves et une partie en foudres et demi-muids...
    Ce Cairanne rouge L’Estevenas 2013 est de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, un vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse. Le Cairanne rouge La Brunote 2012, avec des tanins bien fondus, aubouquet complexe où se mêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, est bien expressif de son terroir, tandis que cet autre Cairanne rouge La Jean de Verde, dominé par le cassis et la mûre, avec une pointe de poivre, est un vin charnu, de couleurpourpre, riche au nez comme en finale. 
    Goûtez aussi le CDR rouge La Gerbaude 2013, Grenache, Syrah, Carignan sur des terrasses de garrigues, sols argilo-calcairesrecouverts de galets, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs, puissant, savoureux, et cet IGP Vaucluse rouge L’Exclus d’Alary, 50% de Counoise et 50% de Syrah, à l’originalité certaine, concentré, de couleur pourpre intense, de bouche puissante où se retrouvent la réglisse.
    Le Cairanne blanc L’Estevenas 2014, Clairette et Roussane sur des coteaux argilo-calcaires exposés au Sud, est de jolie robe dorée, très équilibré, d’une belle harmonie, tout en fruité et en finesse, souple, aux arômes de citron et de lis, avec une finale délicatement épicée, à découvrir sur des beignets de courgettes.


    Domaine de La GAYÈRECAIRANNE Domaine de La GAYÈRE

    Domaine de La GAYÈRE

    (CAIRANNE)
    Christèle Plantevin
    Les Garrigues
    84290 Cairanne
    Téléphone :04 90 30 83 34
    Email : plantevin.christele@wanadoo.fr
    Site : www.domainegayere.fr

    Cette arrière-petite-fille, petite-fille et fille de vigneronreprend le domaine familial de 50 ha en 1997. “Nosvignes s’épanouissent sur un terroir de garrigues (argilesrouges en sous sol et cailloux en surface) qui donne puissance et complexité à nos vins, explique-t-on. La moitié d’entre elles ont plus de 30 ans, certaines plus de 65 ans. De la taille au palissage, de l’ébourgeonnage à laVendange En Vert qui nous permet de limiter lerendement, en passant par le travail du sol, le désherbage mécanique et la protection raisonnée desvignes contre le mildiou et l’oïdium, chaque décision est prise pour la qualité de la prochaine récolte, tout en respectant notre environnement et en pensant à la pérennité de notre vignoble.”
    “Le 2014, raconte Christèle Plantevin, est un millésime que j’aime beaucoup, très fin, avec de la matière, très fruité et une belle couleur. Ce vin très soyeux et gourmand sera facile à boire et risque de beaucoup plaire.”
    En effet, ce Cairanne Gayère Galante rouge 2014, Mourvèdre (70%), et Grenache, vendanges manuelles, égrappage total, vinification par cépage sans levurage, élevage en cuves, de bellerobe soutenue, ample, au nez légèrement épicé avec des nuances de cerise noire et de musc, aux tanins fondus, bien équilibrés, développe une bouche charnue mais souple. Le 2003 est chaleureux, alliant couleur et matière, au nez à dominante de fruits et de poivre, d’une jolie finale épicée, un excellent vin avec de la matière, bien typé. Excellent Cairanne Villa Romana rouge 2012, aux senteurs complexes de mûre et d’humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouchecharnue. Vous apprécierez aussi ce Cairanne G de Gayère 2009, issu à 98% des vieuxGrenache plantés en 1945 par le grand père Georges, complet et puissant, avec des nuances de cerise confite, allie structure et souplesse en bouche. 
    Joli CDR blanc (Clairette et Bourboulenc), aux notes de tilleul et de fruits secs, de bouche persistante, savoureux, alliant ampleur et vivacité, à déboucher sur un jarret de veau mijoté aux petits oignons, voire un saucisson à l'aïl.

    Domaine Les 3 CELLIERCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine Les 3 CELLIER

    Domaine Les 3 CELLIER

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Famille Cellier
    5 bis, chemin rural de Sorgues
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 02 04 62
    Télécopie : 04 83 07 58 58
    Email : les3cellier@3cellier.fr
    Site : www.3cellier.fr

    À la retraite de leur père en 2007, les enfants prennent la succession et le Domaine voit le jour en Août 2007. Par conviction, dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Durable.
    Il y a leur superbe Châteauneuf-du-Pape rouge cuvéePrivilège une cuvée élevée pour 90% en barriques de 12 à 18 mois, de bouche mûre, de très bonne basetannique, un vin charnu, coloré, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte, la prune et une touche poivrée, qui poursuit une belle évolution. Le 2012 (médaille d’Or concours général Agricole Paris 2014), 83% Syrah, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, est dense et ample en bouche, aunez marqué par les fruits cuits, le musc et le poivre, de belle évolution.
    Le Châteauneuf-du-Pape rouge Éternelle 2012, d’une belle couleur soutenue et sombre, corsé, où dominent des notes de cuir et de cassis mûr, aux tanins fondus mais bien riches, mêlecouleur et matière, d’une jolie finale épicée, parfait avec des filets de marcassin à l'orange ou un canard sauvage. “Un vin de terroir, précise-t-on, une seule parcelle vieille de 80 ans, et la sélection des plus belles grappes de cette parcelle. L’expression du Grenache à l’état pur. Ce vinoffre tout ce qu’à de meilleur le cépage de Grenache tant par sa couleur rouge grenat sombre que par ses notes de fruits frais et épices. Sa structure est puissante mais sans agressivité.
    Le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alchimie 2012 (médaille Or Féminalise Beaune), Grenache (44%), Mourvèdre (23%), Syrah (18%), complété par du Terret noir, de la Counoise et de la Clairette rose, élevé 12 mois en foudres, de robe pourpre et profonde, avec ce nezintense de fruits rouges et d’épices aux accents de garrigue, de bouche très soyeuse et ample, est un vin très équilibré. 
    Le Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée Insolente 2014, 100% Roussane, dont 20% élevés en barriques durant 3 mois, avec des arômesd’agrumes et de chèvrefeuille, de bouche très persistante. Le 2012 est suave, avec des nuances de pêche et de tilleul persistantes, est tout en distinction, complexe et rond.

    Château FORTIACHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château FORTIA

    Château FORTIA

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Pierre Pastre
    Route de Bédarrides - BP 13
    84231 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 25
    Télécopie : 04 90 83 51 03
    Email : chateaufortia@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufortia
    Site : www.chateau-fortia.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Domaine de Château Fortia est l’un des plus anciens de Châteauneuf-du-Pape et il a produit de tout temps des Vins très renommés.
    Selon Pierre Pastre, “le 2014 a été une année normale qui demande un certain vieillissement enfoudres. Dans la Vallée du Rhône, depuis un certain temps, nous avons eu une succession d’années anormalement très bonnes et même exceptionnelles, est-ce dû au réchauffement climatique je ne saurais dire ?
    Depuis 2011, nous sommes revenus à une situation plus normale avec des bons et moins bonsmillésimes. Le 2014 fait partie d’une année difficile, c’est un vin sympathique mais le vieillissement lui est salutaire, il faut lui laisser le temps de vieillir en foudre. Ce qui est tout à fait normal à Châteauneuf-du-Pape, puisque l’on ne déguste pas les Vins de l’année, et heureusement !
    Le 2013 est une année que les amateurs déconsidèrent alors que c’est une année que j’estime comme très bonne. Ce vin obtient de très bonnes notes, c’est ce qui explique le succès que j’ai rencontré avec ce 2013 aux Etats-Unis quand je suis allé le faire déguster.
    Le Châteauneuf du Pape rouge classique 2013, élégamment confituré, léger, très agréable, est un vin qui s’installe bien dans le vieillissement, très prometteur. Château Fortia en a fait uneCuvée Réserve, ce qui est une indication qualitative car nous n’élaborons cette Cuvée que les années que nous considérons comme très intéressantes. Nous proposons 2012 et 2013 à la vente actuellement.
    Nous sommes toujours dans le renouvellement du vignoble. Je compare cela à une équipe de football ou de rugby : il faut renouveler les joueurs sans cela on ne gagne pas la coupe du monde ! Nous sommes arrivés en 20 ans à renouveler 70% du vignoble : 60% Grenache, 25%Syrah et 15% Mourvèdre. Le Grenache a beaucoup de qualité mais je souhaitais apporter un peu plus de structure et de couleur à mes Vins, c’est pourquoi j’ai planifié cet encépagement.”
    Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge Cuvée du Baron 2013 (60% Grenache, 30% Syrah, 10%Mourvèdre), de bouche à la fois puissante et ronde, aux tanins fermes et enrobés, un vin trèstypé et charpenté, aux arômes de fruits cuits (cerise noire, groseille...), mêlant couleur et matière, d’une bien jolie finale poivrée, d’un beau potentiel d’évolution, un vin que l’on doit associer avec des plats relevés tels un perdreaux sauce catalane ou un ragoût de mouton. 
    Le 2012 est coloré, de bouche puissante et dense, aux nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue, charnu, d’une finale complexe. Le 2011, puissant, au nez à la fois intense et subtil où s'entremêlent des arômes persistants de confiture de mûre et de réglisse, typé, de bouche savoureuse, de belle évolution. 
    Beau Château Fortia Cuvée Réserve rouge 2013, 85% Syrah, 15% Grenache, riche, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, avec cette bouche chaleureuse et puissante caractéristique, un grand vin, finement épicé. Il y a également le Châteauneuf-du-Pape rouge Tradition 2013, bien corsé, d’une belle robe pourpre, un vin dense, avec des tanins puissants mais bien mûrs, au nezcomplexe où dominent les fruits cuits et la garrigue. 
    Le Château Fortia blanc 2013, à base de 60% Clairette, 30% Roussane et 10% de Grenache blanc, avec un nez bien expressif où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits frais et de bruyère, de bouche franche et harmonieuse, un vin suave et sec à la fois, toujours très bien élevé. Le 2012, d’une belle couleur dorée avec des reflets tirant légèrement sur le vert, est un grand vin très fruité auxarômes prononcés d’agrumes, de citron plus particulièrement, cela est dû à la Clairette très dominante. Beau 2011, d’une belle structure avec des notes d’aubépine et cette fraîcheur en bouche, d’une belle intensité, un vin d’un équilibre savoureux, avec des arômes de fruitsau sirop et de fleurs. La finale est très légèrement saline et minérale, révélant ainsi la richesse du terroir.

    Domaine Albin JACUMINCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine Albin JACUMIN

    Domaine Albin JACUMIN

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Famille Jacumin
    1 chemin Monseigneur Jules Avril - BP 28
    84230 Chateauneuf du Pape
    Téléphone :04 90 83 78 55
    Email : domaine.ajacumin@orange.fr
    Site : www.domaine-albin-jacumin.fr

    Depuis plus d’un siècle, quatre générations de vignerons se succèdent de père en fils, se transmettant avec fierté et œuvrant de concert afin de respecter la qualité. L’évolution du domaine s’est faite en plusieurs étapes : après l’ouvrage entrepris par Aimé, son fils Alain et son épouse Sylvette ont agrandi le domaine. Maintenant, leur fils Albin et son épouse Agnès poursuivent avec leur savoir-faire les efforts dans un cadre existant qu’ils ont su moderniser.
    “Après notre Châteauneuf-du-Pape rouge 2012, qui a eu un fort succès, nous précise Albin Jacumin, nous commercialisons le Châteauneuf-du-Pape rouge 2013, un vin plein de fruits qui régalera également nos papilles et, pour fêter le printemps, nous organiserons une journée pour faire découvrir la nouvelle cuvée de notre Châteauneuf-du-Pape blanc 2015 qui est très prometteuse, ainsi que le vin de France rosé; nous recevons également sur rv à la cave pour une visite et une dégustation toute l’année.”
    Voilà un beau Châteauneuf-du-Pape rouge La Bégude des Papes 2013, composé des Grenache,Syrah, Mourvèdre, Cinsault et de vieux cépages, corsé, très parfumé (cassis, humus, épices), intense en couleur comme en arômes, qui dégage en bouche des nuances de fruits cuits et de réglisse, parfait aussi bien sur un lapin de garenne à la broche que sur un curry de mouton. Le 2012 est de bouche pleine et riche, de belle robe foncée, au nez de cerise confite, de prune et d’humus, associant puissance et distinction.
    Il y a aussi ce très grand Châteauneuf-du-Pape rouge A Aimé 2010, une cuvée en hommage au grand-père, issue de très vieilles vignes d’une moyenne de 80 ans, un festival d’épices douces et de torréfaction, de couleur grenat, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, puissant, tout en bouche.
    Excellent Châteauneuf-du-Pape blanc La Bégude des Papes, marqué par son Grenachemajoritaire (60%, le reste en Clairette et Bourboulenc), distingué, harmonieux, qui sent les noisettes et la pêche jaune.

    Domaine André MATHIEUCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine André MATHIEU

    Domaine André MATHIEU

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    André Mathieu
    3 bis, Route de Courthézon
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 09
    Télécopie : 04 90 83 50 55
    Email : contact@domaine-andre-mathieu.com
    Site : www.domaine-andre-mathieu.com

    “Mon frère et moi nous séparons, nous explique André Mathieu, car je vais travailler avec mon fils qui termine son BTS Viticulture Œnologie à Montpellier et ma fille qui vient de terminer un master en commerce international. Je garde mon style de vinification bien que nous changions les noms de marques, c’est une entente avec mon frère Jérôme.
    Nous récupérons chacun nos terres que nous avions mises en commun. Je continuerai de vinifier dans la caveactuelle et mon frère reprend l’ancienne cave de mon père dans le village.
    Je conserve entre 13 et 14 ha dont 11 à 12 ha deChâteauneuf-du-Pape, des terroirs sableux, d’où est issue la Cuvée Vin di Felibre, mais aussi des terroirs argilo-calcaires avec desvignes centenaires, ce qui m’a donné une idée de nom de Cuvée : “La Centenaire” (j’en sortirai quelques bouteilles en 2014 et 2015). Nous avons effectivement la chance d’avoir 3 ha de vignes centenaires, de très belle qualité, que nous avons partagés avec mon frère Jérôme, chacun peut donc avoir sa partie sans problème.
    Je commercialise actuellement le Vin di Felibre 2012 : 80% de Mourvèdre, élevage en fûts neufs, vinification et macérations dans 2 cuves tronconiques de 30 hl, élevage dans des pièces en bois et un demi-muids. Vin un peu austère dans sa jeunesse qui dévoile desarômes de fruits noirs, très concentré, épicé, avec cette note de boisée qui se marie très bien avec le Mourvèdre, un petit plus, rien de dominant, très joli potentiel de garde. Cette Cuvée existe depuis 2003 : elle restera donc sur la même base.
    La Cuvée classique, quant à elle, portera mon nom Domaine André Mathieu. Je propose actuellement le millésime 2013 qui est unmillésime qui a été assez décrié mais c’est un vin qui me fait penser au 2011, avec un beau fruit et une belle structure. Nous n’avons pas la matière de 2012, mais cela plait bien aussi, car, parfois, à Châteauneuf-du-Pape, on nous reproche d’avoir des vins trop costauds! Il sera accessible plus rapidement grâce à sa souplesse de fruit.”

    Domaine La MEREUILLECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine La MEREUILLE

    Domaine La MEREUILLE

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Philippe Granger
    Quartier Le Grès - Impasse 2580
    84100 Orange
    Téléphone :04 90 34 10 68
    Télécopie : 04 90 34 27 77
    Email : micbouyer@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-la-mereuille.com

    Un domaine de 16 ha. Culture et vinifications traditionnelles, dans le respect du terroir. “Notre domaine familial se flatte d’exister depuis plusieurs générations, nous explique Philippe Granger. Le domaine est en agriculture raisonnée et raisonnable. Pour que la vigne soit plus vigoureuse, nous semons de l’engrais naturel et, quand elle a démarré son cycle, arrivent les opérations envert (ébourgeonnage, démarrage, écimage, effeuillage, labourage). Les vendanges sont faites manuellement, le raisin est cueilli, puis trié, et le raisin est éraflé à 80% à la cave (cette opération évite les tanins trop rustiques ou astringents). Une partie de nos vins passe dans de vieuxfoudres de chêne centenaires rénovés, rabotés, afin de respecter la micro-oxygénation naturelle. Ils y resteront minimum 24 mois suivant le millésime. Ils affineront les tanins, les arômes se chargeront en fruits noirs (cerise, cassis, mûres), avec des retours de cuir, de garrigue, ou d’épices suivant les essences de bois.”
    Vous allez aimer ce Châteauneuf-du-Pape Les Baptaurels rouge 2011, aux tanins amples, de bouche pleine, aux nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses, d’excellente évolution. Beau 2010, aux notes complexes de mûre et d’humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouche puissante, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé en finale. Excellent 2009, riche, charnu et parfumé (fruits rouges surmûris, cuir, épices), un vin alliant structure et distinction, de bouche dense et persistante, d’évolution prometteuse. Le 2008, médaille d’Or au Concours Vignerons Indépendants 2011, très classique, aux nuances d’épices, de fruits noirs, intense en couleur et en arômes, mêle gras et intensité. 
    Très joli Châteauneuf blanc, d’une grande finesse, racé, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, avec des nuances d’amande, de narcisse et de citron, d’une belle persistance aromatique.

    Château MONT-REDONCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château MONT-REDON

    Château MONT-REDON

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Jean Abeille et Didier Fabre

    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 75
    Télécopie : 04 90 83 77 20
    Email : contact@chateaumontredon.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/montredon
    Site : www.chateaumontredon.fr

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Pierre Fabre, fils de Didier Fabre est en charge de la Cave, Yann Abeille, fils de Jean Abeille, est responsable des vignobles, Jérôme Abeille, deuxième fils de Jean, après ses études d’ingénieur, est à la partie commerciale, et, enfin, Patrick Abeille, troisième fils de Jean, Inseec à Bordeaux, s’occupe de la partie gestion, social, marketing et commercial France.
    “Notre grande force, nous explique Jean Abeille, est d’avoir trois millésimes en stock d’avance, non pas parce que l’on n’arrive pas à les vendre mais l’on met un point d’honneur à ne pas commercialiser des Vins trop jeunes.
    Nous commercialisons actuellement les 2013, et nous ne commercialiserons les 2014 qu’en 2017. Le 2013 au Château Mont-Redon est un très beau millésime avec beaucoup de fruit, une belle structure tannique, les tanins sont ronds, élégants, bien mûrs, gras. Le 2014 s’annonce prometteur, un peu plus sur le fruit, alors que le 2013 est plus sur la structure. Ce sont deux beaux millésimes qui ont un joli potentiel de garde, de 12 à 15 ans, ici, nous produisons des Vins qui sont “taillés” pour vieillir au moins 25 ans. Nous n’extrayons pas trop, vendangeons à parfaite maturité, cela permet d’obtenir des tanins ronds, gras et soyeux. Ensuite, la vinification en cuves Inox apporte le fruité et la fraîcheur, et s’associe à un élevage en barrique parfaitement dosé (30 à 40% du volume), l’ensemble estharmonieux, bien équilibré. La réussite s’explique tout d’abord par le choix de la date des vendanges à maturité, de la rapidité de la récolte et d’entrée en cuves. La clientèle n’apprécie plus les degrés trop élevés, nous non plus, cela tombe bien ! Nos Vins se situent en général aux alentours de 14°2 et non pas 16 ou 17° comme l’on voit parfois, entraînant un déséquilibre qui nuit au plaisir de ladégustation.
    Le 2015 enflamme les papilles et les commentaires vont bon train. Il est vrai que c’est un millésime qui est supérieur aux 4 derniers. Lesraisins étaient absolument merveilleux, il me fait penser aux 2010 et 2000. C’est un vin d’une belle maturité, avec beaucoup de fruit, destanins veloutés, un vin chaleureux, puissant, équilibré, très long en bouche.
    Pour nos Lirac, notre vignoble tout proche d’ici, le 2015 est aussi un très beau millésime, fruité, élégant.
    En Provence, au Château Riotor, nos vignes ont un peu souffert de la sécheresse, et nous avons un déficit de volume de 15%, c’est d’ailleurs général dans toute la région… Les Vins sont de belle facture, bien fruités, très élégants.
    Blancs 2015, très joli millésime, que ce soit à Châteauneuf-du-Pape, en Lirac ou en Provence, les Vins sont superbes, beaucoup de minéralité, de fruité, du gras. Pour une fois, nous avons le même niveau de qualité que ce soit en blanc ou en rouge !”
    Excitez vos papilles avec ce Châteauneuf-du-Pape rouge 2013, de belle structure, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, qui associe saveur et persistance, et se débouche sur un bœuf braisé aux carottes, par exemple. Le 2012 est complexe, avec ce charnu caractéristique, aux connotations de groseille avec cette pointe d’épices, de bouche à la fois puissante etsouple. Superbe 2011, tout en nuances aromatiques où dominent la groseille, la réglisse et les épices, de bouche riche, de garde. Très beau 2010, un vin complet et puissant, avec des nuances de cerise confite, alliant structure et élégance, aux tanins structurés, épicé etcharnu comme il se doit, vraiment remarquable. 
    Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2014, 55% Grenache, 20% Clairette, 10% Bourboulenc, 10% Roussane et 5% Picpoul, aux senteurs depêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et suave à la fois, est très parfumé, tout en distinction, tout en bouche. Le 2012 se goûte toujours aussi bien, puissant et très franc, au nez subtil, est ample, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), tout en persistance. “Les Blancs 2012 sont très aromatiques, poursuit Jean Abeille, avec beaucoup de gras, de rondeur, d’une bonne tenue acide, d’une grande longueur en bouche. Ils sont issus d’un terroir exceptionnel provenant du massif urgonien avec une zone calcaire qui permet aux Vins Blancs d’avoir une superbe minéralité et des arômes tertiaires d’une grande complexité.”
    Le Lirac rouge 2012, 70% Grenache, 20% Syrah et 10% Mourvèdre, est de bouche structurée, d’une belle harmonie, un vin aux arômesd’épices et de fruits noirs, bien équilibré et généreux, tout en bouche comme le Lirac Mont-Redon rosé, 60% Grenache et 40% Syrah, à la fois tendre et nerveux, très agréable sur des plats exotiques. Il y a encore le CDR rouge 2014, 80% Grenache et 20% Syrah, au nezprésent avec des notes de violette et de pruneau, un vin riche en couleur, dense et d’une belle persistance aromatique en finale, le CDRrosé, Grenache et Syrah, et le CDR blanc, 90% Roussane et 10% Viognier, fin, élégant, qui sent bon les fruits Blancs. Voir le Côtes-de-Provence Château Riotor.

    Domaine de NALYSCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine de NALYS

    Domaine de NALYS

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)

    Route de Courthézon BP39
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 52
    Télécopie : 04 90 83 51 15
    Email : contact@domainedenalys.com
    Site : www.domainedenalys.com

    “Le domaine est l’un des Domaines historiques de Châteauneuf-du-Pape, nous explique Isabelle Ogier. Il sied sur de très beaux terroirs avec une partie sur Grand Pierre et le reste sur les plateaux de galets roulés de La Crau et du Bois Senéchau. C’est l’un des rares Domaines mono-appellation et également à cultiver les 13 cépages. Nalys jouit d’une réputation toute particulière pour ses blancs qui représentent toujours plus de 15% de sa production. Un travail de fond sur le vignoble est en cours et permet des sélections parcellaires plus pointues. Cela a permis au domaine ces dernières années de faire sensiblement évoluer le style de ses rouges. S’ils gardent leur fraîcheur et leur finesse caractéristiques, on déguste des vins avec plus de trametannique et de profondeur.”
    On le voit avec ce puissant Châteauneuf-du-Pape Réserve rouge 2011, de belle intensité, auxarômes de fruits noirs cuits et de cuir, aux tanins veloutés mais puissants, de bouche complexe, de belle garde. Le Châteauneuf-du-Pape cuvée Le Châtaignier rouge 2011, 96% de Grenache et une pointe de Mourvèdre, provenant des plus vieilles vignes du domaine, tout en couleur, très aromatique, avec des connotations de poivre, d’humus et de petits fruits rouges surmûris, alliant finesse et structure, est également de très bonne évolution.
    Le Châteauneuf-du-Pape rouge 2012 est très agréable, aux notes d’humus, d’épices et de mûre, alliant charpente et souplesse.
    Excellent Châteauneuf-du-Pape Eicelenci blanc 2013, avec ce joli nez expressif de fumé et de poire, tout en structure et parfums, bien fondu en bouche.

    Domaine SAJECHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine SAJE

    Domaine SAJE

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Jérome Mathieu
    rue du Commandant Lemaître
    84230 Châteauneuf du Pape
    Téléphone :06 80 95 82 53
    Email : jerome@domaine-de-saje.fr

    “Le Domaine de Saje, nous explique Jérôme Mathieu, c’est la contraction des initiales du prénom de mon épouse et de mon prénom. En effet, avec mon frère, nous avons décidé de créer notre propre entité.
    Le Domaine de Saje va représenter 8 ha de vignes, plusieurs parcelles sur des terroirsurgoniens et argilo-calcaires, je n’ai pas de terroirs de silice. L’âge moyen de mes vignes et de 45 à 50 ans, j’ai cette chance d’avoir de vieilles vignes qui apportent de la concentration et de la personnalité aux vins, et je possède également les 13 cépages de l’appellation, avec une dominante de Grenache. La récolte 2015 a été magnifique, j’ai vendangé tôt avant la pluie. Le vin s’annonce très prometteur. Son élevage s’effectue aisément, c’est un vin tout en souplesse. J’aurai une cuvée Traditionnelle, qui correspond à un très bonChâteauneuf-du-Pape classique, et une cuvée plus élaborée qui s’appellera cuvée Marquis Anselme Mathieu, je conserve le nom, unecuvée plus concentrée aux notes de sucrosité, un vin très velouté.”

    Domaine SERGUIER

    Domaine SERGUIER

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Daniel Nury
    10, rue Alphonse Daudet
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 73 42 et 06 15 66 58 90
    Télécopie : 04 90 83 73 42
    Email : nury.daniel@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-serguier.com

    Le domaine est né à la fin du XIXe, par la volonté d’Hippolyte Serguier. 100 ans plus tard en 1997, Daniel Nury reprend le domaine familial situé au cœur du village au pied des remparts deChâteauneuf-du-Pape.
    Beau Châteauneuf-du-Pape cuvée Révélation 2013 (Grenache noir majoritaire avec 10% de Mourvèdre, Cinsault et Syrah) issu de très vieilles vignes de 80 ans aux rendements inférieurs à 30hl/ha, vendanges manuelles avec tri à la parcelle, élevage 14 mois en barriques, de bouche pleine et riche, de belle robe grenat, au nez de cerise confite et d’humus, un vin qui mérite une cuisine relevée. Savoureux 2012, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, puissant, savoureux, tout en bouche, que l’on apprécie aussi bien sur un Roquefort qu’avec des filets de lièvre aux marrons en papillotte. Le Châteauneuf-du-Pape Tradition rouge, 70%Grenache, 12,5% Mourvèdre, 12,5% Syrah et 5% autres (Cinsault, Counoise, Muscardin...), a des arômes de fruits cuits (cerise noire, groseille...), un vin riche et coloré, de belle teinte grenat soutenu.
    Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2014, parts égales de Grenache blanc et de Clairette blanche (40% de chaque) avec 20% de Bourboulenc, au nez de sureau et d'acacia, associés à des notes d'agrumes, parfaitement équilibré entre le gras et la fraîcheur.

    Domaine TOUR SAINT-MICHEL

    Domaine TOUR SAINT-MICHEL

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Earl Vignobles Fabre
    Quartier Les Petites Serres
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 73 24
    Télécopie : 04 90 83 51 01
    Email : domaine.tour.stmichel@orange.fr
    Site : www.toursaintmichel.com

    Une histoire familiale depuis 3 générations; tout d'abord, Michel Fabre, fondateur du domaine, en 1930, a transmis sa passion à son fils Henri. Ce dernier, avec l'aide de son épouse Éliane, a développé et agrandi le domaine, qui compte actuellement 40 ha, dont 35 ha en Châteauneuf-du-Pape. Aujourd'hui, Mireille, leur fille, gère le vignoble, dans le respect de la tradition familiale en apportant un style plus moderne.
    Très réussi, typé, leur Châteauneuf-du-Pape cuvée du Lion 2013, Grenache (75%), Syrah (20%),Mourvèdre (5%), vendanges manuelles et traditionnelles avec longue cuvaison, élevage pour 20% en barriques de 2 ans, au nez dominé par les petits fruits rouges (groseille, griotte), coloré, puissant et charpenté, avec, au palais, des nuances de petits fruits rouges à noyau, un vin typé, tout en bouche. Le 2012 se goûte très bien, médaille d’Argent concours Vignerons Indépendants 2014, dense, aux taninsriches et souples à la fois, avec ces senteurs de cuir et de fruits macérés en finale. Le 2011 est savoureux, de couleur soutenue, au nezcomplexe, aux notes de fraise des bois, d’humus et d'épices, un vin corsé et typé, que l’on pourra associer sans problèmes avec un bœuf en daube. 
    On poursuit avec ce Châteauneuf-du-Pape Tradition cuvée des Deux Sœurs 2012, 90% Grenache et 10% Syrah, l’une des plus séduisantes bouteilles savourées dans la région cette année, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins fermes, poursuit son évolution. Le Châteauneuf-du-Pape cuvée Feminessance 2012, 60% Grenache et 40% Syrah, élevage en barriques, au nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée spécifique, mêle structure et ampleur.

    Vignobles LEVETCÔTE-RÔTIE Vignobles LEVET

    Vignobles LEVET

    (CÔTE-RÔTIE)
    Gaec Vignobles Levet
    26, boulevard les Allées - RN 86
    69420 Ampuis
    Téléphone :04 74 56 15 39
    Télécopie : 04 74 56 19 75
    Email : contact@coterotielevet.fr
    Site : www.coterotielevet.fr

    Créé en 1929, un domaine d’environ 4 ha sur des coteaux abrupts en terrasses, le sol est d’origine granitique recouvert de micaschiste et de gneiss, les vignes ont 50 ans et le cépage est la Syrah. Les vins sont élevés en moyenne deux ans en fûts de chêne. Culture raisonnée.
    “Nous sommes un domaine familial qui s’est transmis sur 4 générations., explique-t-on. Tout a commencé en 1929 avec Christophe Chambeyron, l’arrière grand-père, qui devint propriétaire d’une vigne en Côte Blonde accessible alors qu’en char à bœufs. Marius Chambeyron, son fils, a continué le travail de son père, en plantant des vignes à la force des bras. Les coteaux étaient très escarpés, et les chemins très étroits : on parlait même de « sentiers de chèvre » tant lesvignes étaient pentues. A la Landonne, à Chavaroche..., Marius a planté des vignes en parallèle de son activité de maraichage. A ce moment-là la famille a commencé à commercialiser leur vin de Côte-Rôtie. Nicole Levet, fille de Marius Chambeyron, prends la suite du domaine avec son mari Bernard Levet. Ils sont aujourd’hui à la tête de cet héritage depuis 1983. Agnès Levet est aujourd’hui la 4e génération de vignerons.”
    Ce Côte-Rôtie cuvée Améthyste 2013 (un assemblage pur Syrah de l’ensemble de leurs parcelles de vignes, élevé 24 mois en fûts de chêne de 600l dont seulement 10% de neuf), de belle robesoutenue, de robe profonde, au nez de mûre et de fumé, aux tanins présents, un vin d’une belle harmonie, qui poursuit son évolution. Le 2012 est un vin au parfum persistant de griotte et decassis mûrs, bien typé, corsé et parfumé au palais, de belle charpente, il est généreux et allie structure et rondeur en bouche. Le 2011 est tout en bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits cuits (cassis, groseille), chaleureux comme on les aime. Le Côte-Rôtiecuvée La Péroline 2012 est tout aussi séduisant, aux arômes puissants de fruits cuits, ample et structuré, aux tanins harmonieux, avec cette bouche marquée par la prune et la violette.

    Domaine de ROSIERSCÔTE-RÔTIE Domaine de ROSIERS

    Domaine de ROSIERS

    (CÔTE-RÔTIE)
    Maxime Gourdain
    3, rue des Moutonnes
    69420 Ampuis
    Téléphone :04 74 56 11 38 et 06 71 73 57 71
    Télécopie : 04 74 56 13 00
    Email : domainederosiers@gmail.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/rosiersdrevon

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le vignoble de Côte-Rôtie s'étend sur trois communes : Saint-Cyr-sur-Rhône, Ampuis, Tupin-et-Semons, sur la rive droite du Rhône dans le département duRhône, sur des terrasses granitiques très escarpées couvertes d'une couche silico-calcaire enCôte blonde, d'argile et oxyde de fer en Côte brune. Le climat est continental modéré, sec etchaud l'été, avec des pluies régulières les autres saisons. Environ 200 ha de vignobles en gradins sur des pentes de 40%, et divisé entre : la Côte brune (sol argileux de couleur plus foncée) donnant des Vins rouges très fermes de lente évolution et de grande longévité (Vaillères,Côte Rosier, Turque, Pommière, Chevalière, Côte Boudin); la Côte blonde (sol plus léger) donnant des Vins plus souples (La Mouline, Châtillonne, Grande Plantée, Grands Cols).
    Un domaine de 7 ha, qui possède cette force évidente du terroir associée à une très grande régularité qualitative et à des prix très mesurés quand on connaît la difficulté de produire ce type de crus. Reprise et installation sur le Domaine familial depuis le mai 2013 de Maxime Gourdain, le neveu de Louis Drevon et petit-fils d’André Drevon.
    “Pour Maxime Gourdain, “le millésime 2015 est vraiment exceptionnel en Côte-Rôtie, du jamais vu depuis une trentaine d'années. Le Condrieu est d’ailleurs dans la même lignée. Quantité et qualité se rejoignent, les Vins ont des degrés magnifiques et ont bénéficié d'une parfaite maturité. Nous avons reçu une médaille d'Argent au Concours d'Orange pour les 2014, et, après le réaménagement d'un coteau et le développement du domaine, nous sortons deux nouvellescuvées, la cuvée “Besset” en Côte-Rôtie 2013, cuvée parcellaire, et une cuvée en Condrieu2014.”
    Superbe Côte-Rôtie 2013, classique, au nez présent avec des senteurs de violette et de pruneau, un vin chaleureux et gourmand, toujours très typé, aux notes de cuir et d’humus en finale, à prévoir sur un lapin sauté aux olives noires ou un agneau aux pommes de terre nouvelles. “Pour le 2013, rappelle-t-il, nous avons pu vendanger avant que la pourriture n’arrive. En 2013, tout a, en effet, été une question de timing. Au final, nous trouvons un beau millésime très coloré, avec une belle acidité, bien fondu, ce qui donne un bel équilibre. Un vin sur la fraîcheur, pas troplourd.” Le 2011 (97% Syrah et 3% Viognier), médaille d’Argent au concours des Vins d’Orange 2010, issu de cuvaison longue puis élevé au minimum 15 mois en fûts de chêne, ample et solide avec ce nez complexe aux nuances de fraise des bois et de kirsch, de couleur profonde, un vin riche et racé, qui poursuit son évolution. Exceptionnel 2010, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de couleur pourpre, un beau vin puissant et chaleureux, de garde.
    Goûtez le Côte-Rôtie Cuvée Cœur de Rose. “Produite depuis le millésime 2011 la cuvée Coeur de Rose est une sélection de 5 fûts à la fin de l’élevage de 18 mois pratiquée sur les Côte-Rôtie du domaine. Ainsi nous cherchons à créer une cuvée d’assemblage restreinte, gardant la même trame et le même esprit que notre cuvée principale tout en souhaitant la concentration des arômes et de la structure afin de donner naissance à une cuvée de garde par excellence mettant en valeur tout le potentiel du millésime.”
    Il y a encore cette nouvelle cuvée parcellaire Besset 2013, “une sélection de 5 fûts à la fin de l’élevage de 18 mois pratiquée sur le Côte-Rôtie issu de notre parcelle située sur le lieu dit Besset, 100% Syrah, son élevage est de 18 mois en fûts de chêne dont 50% de fûtsneufs,” le tout donnant ce vin dense, structuré, qui associe couleur et matière, avec ses arômes de fruits rouges à noyau et de réglisse, finement tannique, de bouche riche, à déboucher sur une échine de porc grillée à la purée d'aïl.

    Domaine de L'AMAUVE

    Domaine de L'AMAUVE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Christian Vœux
    Chemin du Jas
    84110 Séguret
    Téléphone :04 90 46 82 81 et 06 10 71 26 72
    Télécopie : 04 90 65 17 12
    Email : contact@domainedelamauve.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainedelamauve
    Site : www.domainedelamauve.fr

    Une exploitation familiale de 12 ha. Christian Vœux, œnologue de formation, est un homme de terrain qui a été maître de chai du Château Mont-Redon durant 25 ans.
    Il a repris ce vignoble en 2005, à la retraite de ses parents. Tout ici se fait en harmonie avec la nature et ce qu’elle offre dans le respect de l’environnement. La culture de la vigne y est traditionnelle avec travail du sol et limitation des traitements phytosanitaires selon les règles de l’agriculture raisonnée. La limitation du rendement est naturelle dans les vieilles vignes, toutefois, afin d’assurer une meilleure régularité, le vignoble est enherbé un rang sur deux. Dans les jeunes vignes, l’enherbement n’a pas un effet suffisant,la Vendange En Vert étant pratiquée comme moyen de sélection des grappes et de contrôle du rendement.
    Remarquable CDR-Village Séguret rouge Réserve 2013, à dominante de Grenache (80%), complétée par de la Syrah, élevage 12 mois pour partie en fûts de chêne et en cuves, gras, au nez dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de kirsch et d’épices au palais, aux tanins puissants mais très fins, un vin complet. Beau 2011, puissant et soyeux en bouche, aux nuances de griotte macérée et de fraise des bois au palais, idéal sur une daube de bœuf provençale ou un filet mignon de porc en croûte aux champignons. 
    Le CDR-Village cuvée Laurance 2013 est de robe pourpre, corsé, au nez complexe (cerise, épices…), riche et rond à la fois, très réussi, bien ferme en bouche, à servir sur un porc à la sauge
    Savoureux CDR-Village Séguret La Daurèle blanc 2014, charmeur par sa vivacité, très bien vinifié, aux senteurs à dominante de poire et d’aubépine, élégant au palais. Il y a aussi le CDR-Village Séguret La Merrelies rouge 2013, un vin dominé par les fruits macérés, alliant rondeur et structure, aux tanins amples, fermes et denses, et cet IGP vin de Pays de Vaucluse rouge, 80% Grenache noir et 20% Syrah, avec des connotations de cerise noire.

    Château BEAUCHENECÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES Château BEAUCHENE

    Château BEAUCHENE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Famille Bernard

    84420 Piolenc
    Téléphone :04 90 51 75 87
    Email : info@chateaubeauchene.com
    Site : www.chateaubeauchene.com

    La famille de Michel Bernard est présente à Orange depuis le XVIIe siècle. “Mesnagers”, c'est-à-dire fermiers jusqu'à la révolution de 1789, ils achetèrent les premièresvignes lors de la vente des biens nationaux de 1794. Elles font encore partie du vignoble familial. Depuis 1971, Michel Bernard et son épouse Dominique Vergniaud assument la responsabilité de l'exploitation, qu'ils ont progressivement agrandie. En 2004, leur fille aînée Amandine les a rejoints. Aujourd'hui, le Château constitue le siège devinification et d'élevage des différents vignobles de la famille. Il comprend 70 ha de vignes : Châteauneuf du Pape, Côtes-du-RhôneVillages, Côtes du Rhône. Michel Bernard s’occupe des travaux des cultures et de vinification. Dominique Vergniaud suit l’administration, les ventes en France et au caveau, et Amandine Bernard dirige les ventes à l'export et le marketing depuis son bureau de Londres et s'occupe personnellement des clients en Europe.
    Michel Bernard nous explique que “depuis quelques mois déjà, nous avions l’intuition que 2015 aller être un grand, un très grandmillésime. C’est maintenant une certitude, les vins 2015 seront exceptionnels. Nos blancs sont incroyablement aromatiques, riches et longs en bouche. Et nos rouges, qui méritent encore un peu d’élevage, promettent d’être colorés et tanniques et de présenter une complexité aromatique rare. Nous commençons donc l’année 2016 sereins et confiants.”
    Beau Châteauneuf-du-Pape rouge Grande Réserve 2012 (80% Grenache, 15% Syrah, 5% Mourvèdre, vignes de 100 ans, issues de des terrasses alluvionnaire de galets roulés et de sables fauves), très riche, tout en harmonie, complexe et intense, aux connotations d’épices, de fruits rouges mûrs et de poivre, typé, de fort belle évolution comme le prouve ce grand 2006 dégusté cette année, decouleur pourpre, qui mêle souplesse et richesse, aux senteurs de fruits cuits avec des nuances de cannelle en bouche, un vin puissant, classique, idéal sur un lapin caramélisé aux épices ou du boudin noir. 
    Leur Châteauneuf-du-Pape rouge Vignobles de la Serrière 2012, avec des notes intenses de petits fruits noirs surmûris et de cannelle,charnu, coloré et charpenté, aux tanins amples. 
    Remarquable Châteauneuf-du-Pape blanc Vignobles de la Serrière 2014, un vin de caractère, bien corsé comme on les aime, suave etsec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, d’une finesse certaine, à prévoir sur un tartare de saumon ou des huîtres farcies. Le CDR rouge Grande Réserve 2014 est un vin avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux arômes de fruitsrouges intenses (prune, mûre) et une note de violette, d’une jolie finale. Goûtez le CDR blanc Grande Réserve (Clairette 25%, Grenacheblanc 25%, Roussanne 25%, Marsanne 20%, Bourboulenc 5%), au nez fleuri, suave, d’une très belle persistance aromatique, et le CDRblanc Viognier, aux notes de fleurs et d’agrumes, alliant fraîcheur et souplesse, légèrement miellé.
    Le jardin à la française du Château Beauchêne peut être privatisé pour organiser mariages et réceptions.

    Domaine de la CROIX BLANCHE

    Domaine de la CROIX BLANCHE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Famille Archambault

    07700 Saint-Martin-d’Ardèche
    Téléphone :04 75 04 65 07 et 06 85 46 85 33
    Email : daniel.archambault@free.fr
    Site : www.domainedelacroixblanche.com

    L'arrivée de Guillaume l'arrière-petit fils, jeune diplômé en oenologie, est un nouveau défi. Cette famille de vignerons attachée à son terroir, travaille pour obtenir des vins de qualité. Chaque génération a marqué de son empreinte ce domaine dans cette partie de l'Ardèche provençale où les terrasses de vignes dominent la rivière.
    Savoureux CDR-Villages rouge cuvée Marguerite 2013 (en hommage à sa grand-mère, trisaïeule depuis 2005), issu à part égale deSyrah et de Grenache, élevé 18 mois en cuve Inox, intense, associe finesse et charpente, un vin coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille), aux tanins fermes et soyeux à la fois, tout en nuances aromatiques, de garde comme le CDR cuvée Claïas 2013, 50% Syrah, 40% Grenache et 10% Mourvèdre, corsé, d’une belle charpente, avec un nez où dominent les fruits mûrs, le poivre et la garrigue, un vin qu’il faut laisser évoluer pour profiter de son potentiel.
    Le CDR cuvée Prestige blanc 2014, Viognier, vinification par pressée, macération pelliculaire, maîtrise des températures..., est tout aussi séduisant avec cette bouche fine et dense, d’une belle ampleur, avec ces notes de fruits mûrs (pêche et abricot) et de tilleul, parfait, par exemple, sur une truite pochée en sauce.

    Domaine des LAURIBERTCÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES Domaine des LAURIBERT

    Domaine des LAURIBERT

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Famille Sourdon

    84820 Visan
    Téléphone :04 90 35 26 82
    Télécopie : 04 90 37 40 98
    Email : lauribert@wanadoo.fr
    Site : www.lauribert.com

    Domaine exploité par la famille depuis 5 générations. En 1997, Laurent Sourdon décide de constituer sa propre équipe et de mener à bien sa production vinicole.
    Savoureux Visan Les Truffières rouge 2014, de couleur pourpre intense, aux tanins amples et savoureux, légèrement épicé et très parfumé (mûre, fraise des bois...), est de structure riche mais fondue. “Les conditions climatiques de 2014, nous précise Laurent Sourdon, nous ont poussé à accélérer les vendanges, ramasser vite, c’est une vraie année de vigneron. Cette connaissance de nos vignes et notre terroir, nous a permis de faire un vin fruité avec une belle matière, très parfumé.”
    Excellent Visan Le Boiselier 2013, dense, avec une charpente harmonieuse, ferme en bouche, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de mûre, alliant charpente et souplesse. On goûte également le Valréas La Carrelette rouge, de couleur profonde, très charnu, aux taninsprésents mais fondus, au nez dominé par le pruneau, structuré et riche au nez comme en bouche. Le Valréas Flaveur 2014, sélection de vieilles vignes de Grenache et de Syrah, 12 mois en barriques de 1 à 2 vins, développe un nez de fruits rouges cuits avec des nuances de cuir au palais. Goûtez encore le CDR le Merrandier rouge 2013, et l’IGP de Vaucluse rosé La Cuvée de Lisa 2015, pur Grenache, frais, franc et gourmand, qui sent la fraise.

    Domaine de MAGALANNE

    Domaine de MAGALANNE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Famille Crouzet
    431, route de Signargues
    30390 Domazan
    Téléphone :04 66 57 02 72 et 06 64 39 30 07
    Télécopie : 04 66 57 21 58
    Email : domainedemagalanne@gmail.com
    Site : www.vin-magalanne30.com

    Propriété de la Famille Betton-Crouzet depuis plus de 10 générations, l’exploitation est devenue Domaine de Magalanne en 1971. Suite au classement en 1985 de l’ensemble des parcelles en appellation Côtes du Rhône, la polyculture a été délaissée au profit d’une politique exclusivement viticole. Le domaine (25 ha) s’étend sur 5 communes différentes (Domazan, Estézargues, Montfrin, Théziers et Saze). “La notion de développement durable est au centre des intérêts de l’exploitation, précise-t-on, puisque l’ensemble du vignoble est conduit en Agriculture Raisonnée et la quasi-totalité des vignes enherbées. Nous évitons ainsi une surconsommation de produits phytosanitaires et de désherbant.”
    C’est bien et cela donne ce très savoureux CDR-Village Signargues rouge Terre de Galets 2013, Syrah majoritaire, 60% Mourvèdre etGrenache, vendanges manuelles (la Syrah est élevée 6 mois en fûts d’un vin), avec ces nuances de griotte et d’humus, qui allie structure et fondu. Joli 2011, complexe et harmonieux, aux connotations fruitées (fraise des bois, mûre) et épicées, un vin savoureux, très réussi comme le CDR-Village Signargues cuvée Lou Biou 2013, Syrah (40%), Mourvèdre (30%), Carignan (30%), avec ce nez defruits rouges cuits et de violette, charpenté, riche au nez comme au palais.
    Séduisant CDR blanc 2014, un bel assemblage ded Marsanne, Roussane et Grenache blanc, qui lui confèrent toute sa personnalité, rondet fin, de bouche ample et parfumée, tout en arômes, avec cette délicate finale poivrée.

    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX

    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Gérard et Marc Français
    BP 1
    84100 Uchaux
    Téléphone :04 90 40 62 38
    Télécopie : 04 90 40 63 49
    Email : chateau.st.esteve@wanadoo.fr
    Site : www.vins-saint-esteve.com

    Domaine dans la même famille depuis 1809, qui s’étend sur 230 ha d’un seul tenant (50 ha devignes et 24 ha de cultures variées). La reconversion en culture Biologique s’est effectuée tout naturellement, les vins, depuis le millésime 2009, portent le label AB certifié Ecocert. Très typé, tout en bouche, leur CDR-Villages Massif d’Uchaux Grande Réserve rouge 2012, Grenache majoritaire avec un assemblage à 40% de Syrah, d’une jolie persistance aromatique(mûre, cannelle, garrigue), mêlant charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches et soyeux à la fois, un vin dense et complexe, très parfumé en finale.
    Le CDR-Villages Massif d’Uchaux Vieilles vignes rouge 2012, issu de vignes de 44 ans, élevage 18 mois en cave souterraine sansfiltration, 50% Grenache et 50% Syrah, aux notes de pruneau et de sous-bois, est de bouche pleine et généreuse, d’un rubis. 
    Le CDR Vionysos blanc sec 2013, 99% Viognier, sélection massale, vignes de 30 ans en moyenne, bien minéral, avec un bouquet trèsaromatique aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle.
    La propriété est présente dans l'œnotourisme par le biais du festival Liszt en Provence. Les amateurs de piano romantique lèveront leur verre à la mémoire du compositeur Franz Liszt. Caveau de dégustation.

    Domaine de la VALÉRIANE

    Domaine de la VALÉRIANE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Valérie et Michel Collomb
    Route d'Estézargues
    30390 Domazan
    Téléphone :04 66 57 04 84
    Télécopie : 04 66 57 04 84
    Email : valeriane.mc@orange.fr
    Site : www.domainevaleriane.com

    Ce vignoble familial (quatrième génération) s’étend sur des coteaux argilo-calcaires à galetsroulés, un des 4 villages dont le terroir a été consacré par l’appellation communale Signargues depuis 2005. Le Domaine est avant tout la passion d'un métier et l'histoire d'une famille. Mesmin et Maryse, petit-fils et petite fille de vignerons à Domazan. Le nom du domaine leur a été inspiré par le prénom de leur fille Valérie.
    Celle-ci, œnologue conseil dans un laboratoire à Châteauneuf-du-Pape pendant plusieurs années où elle a acquis connaissances et expériences, se consacre maintenant entièrement à l'exploitation familiale, qu'elle a repris depuis 2004 avec son mari, Michel Collomb.
    Leur CDR rouge Vieilles Vignes 2013 est une grande réussite, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, concentré, allie couleur et matière, d’une jolie finale épicée, d’excellente évolution. Tout en nuances d’arômes, le CDR blanc 2014, parts égales de Viognier et de Roussane avec 20% de Grenache blanc, aux arômes bien présents de fruits jaunes mûrs, nuances de chèvrefeuille, est un joli vin finement bouqueté. 
    Puissant, typé, le CDR-Village Signargues Les Cailloux 2010, issu des meilleurs terroirs à galets roulés et de Vignes à faiblesrendements, une partie de l’assemblage est élevé en fûts de chêne, l’autre partie en cuves, est à dominante de fruits rouges surmûris, de cuir, de violette, épicé et charnu, au nez de griotte mûre. 
    Dans la lignée, mais avec une expression qui lui est propre, cet autre CDR-Village Signargues Les Archanges 2010, “dédiée à mon mari Michel et mon fils Gabriel, les deux archanges du Domaine”, précise Valérie Collomb, Syrah 80%, Grenache 20%, le tout donnant ce vinriche, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau, qu’il faut prévoir sur une cuisine relevée, comme, par exemple, une pintade à la pâte d'olives, purée de pois chiches, ou un poulet thaï au curry vert.

    Cave des Vignerons du GRAVILLAS

    Cave des Vignerons du GRAVILLAS

    (SABLET)

    76 chemin de la Diffre
    84110 Sablet
    Téléphone :04 90 46 94 83
    Télécopie : 04 90 46 96 71
    Email : cave.gravillas@wanadoo.fr
    Site : www.cave-le-gravillas.com

    La création de la Cave remonte à 1935. Depuis, trois générations se sont succédées. LesVignerons du Gravillas, animés par la passion des terroirs et des vins, ont poursuivi l’œuvre de recherche de qualité sans cesse améliorée. Ce travail est régulièrement récompensé par l’obtention de nombreuses médailles aux concours d’Orange, Paris, Mâcon, ainsi qu’aux Vinalies.
    Leur CDR-Village Séguret rouge 2013, Grenache, Syrah et Mourvèdre (médaille d’Argent Paris 2014), complexe, dominé par les fruits macérés, est de belle couleur grenat, intense, corsé, velouté. Excellent CDR-Villages Plan de Dieu rouge 2014, d’un beau rouge grenat, corsé, au nez marqué par la prune, riche et rond à la fois, avec ces notes de cerise mûre en finale, de bouche fondue, bien typé comme cet autre CDR Sablet rouge Mémoire de Vignerons 2013, présenté en bouteille lourde, auxtanins mûrs mais bien présents, à la fois riche et souple, d’une belle finale en bouche avec des nuances de fraise des bois et de truffe.
    Le CDR-Village Sablet Blanc de Blanc 2014, sélection manuelles de Clairette, Bourboulenc et Grenache Blanc, avec des notes d’agrumes et de fleurs, très persistant.

    ARNOUX & FilsVACQUEYRAS ARNOUX & Fils

    ARNOUX & Fils

    (VACQUEYRAS)
    Marc et Jean-François Arnoux
    Cave du Vieux Clocher
    84190 Vacqueyras
    Téléphone :04 90 65 84 18
    Télécopie : 04 90 65 80 07
    Email : info@arnoux-vins.com
    Site : www.arnoux-vins.com

    “Notre famille, nous précise Jean-François Arnoux, détient ce vignoble depuis 1717, depuis que le Seigneur de Lauris, fit don d’une parcelle à un ancêtre de la famille Arnoux, Pierre Bovis, le 13 avril 1717 pour être exact. Depuis ce jour, le vignoble s’est transmis de père en fils depuis 8 générations. Jusqu’au début du XXe siècle, il y avait de la polyculture avec notamment beaucoup de maraîchage dans la région. Mon grand-père Aimé, qui est né en 1901, a développé le vignoble et, en 1936, a créé la Cave du Vieux Clocher.
    Nous avons nos vignes sur un joli terroir de garrigue situé au début du plateau qui redescend vers Courthézon, poursuit Jean-François Arnoux. Un beau solconstitué des célèbres galets roulés (commencement du prestigieux terroir de Châteauneuf-du-Pape), qui restituent la nuit la chaleur emmagasinée pendant la journée, permettant ainsi aux baies, une maturation optimale. Ce terroir est particulièrement adapté à la production de vinsrouges. Nous sommes aussi vinificateurs et achetons des raisins que nous vinifions dans noschais, ce qui nous permet d’avoir une gamme complète des vins de la Vallée du Rhône. Nous avons su marier le traditionnel et le modernisme, avec un cuvier traditionnel, des cuves béton, des foudres, des pressoirs pneumatiques, éraffloirs...Nous avons une cuve tronconique qui se révèle être un atout qualitatif important et récoltons à la main pour préserver au maximum la qualité des raisins. Nous avons notre propre typicité comme l’illustre si bien notre Cuvée 1717. Une sélection de nos meilleurs terroirs, avec un assemblage de vieilles vignes, un vin confidentiel (5000 bouteilles par an).
    Cette année, nous mettons en avant notre Cuvée Petit Voilier 2015, un rosé sur le fruit très sympathique.

    Domaine de CHAMP-LONGVENTOUX Domaine de CHAMP-LONG

    Domaine de CHAMP-LONG

    (VENTOUX)
    Christian, Béatrice et Jean-Christophe Gély

    84340 Entrechaux
    Téléphone :04 90 46 01 58
    Télécopie : 04 90 46 04 40
    Email : domaine@champlong.fr
    Site : www.champlong.fr

    Au sommet de leurs appellations. Cette famille exploite un vignoble de 30 ha. Située au pied du mont Ventoux, la propriété est à cheval sur deuxappellations, Ventoux et Côtes-du-Rhône.
    Champ-Long, c’est donc une propriété familiale depuis 1820. C’est en 1964 que Maurice Gély crée la cave du domaine afin d’assouvir sa passion du vin. L’exploitation sera largement développée et modernisée pour atteindre son niveau actuel grâce à son fils, Christian Gély. Aujourd’hui, Jean-Christophe Gély, le petit-fils, vient apporter sa pierre à l’édifice. Abritée du vent, exceptionnellement ensoleillée, la propriété est assez morcelée et composée de différents types de sols, des plateaux sableux aux côteaux argilo-calcaires et caillouteux. Cette diversité de terroirs contribue à la qualité et la complexité de leurs vins en leur apportant une subtile palette d’arômes. Vinifiés selon des méthodes alliant savoir-faire ancestral et techniques modernes, élevés avec soins dans leurs caves, les vins blancsdu domaine de Champ-Long sont très aromatiques, vifs et frais, les rosés sont élégants, fins et fruités, les vins rouges marqués par le fruit, ont la générosité, l’amplitude et la puissance des grands vins de la Vallée du Rhône.
    “Cette année 2016 démarre avec du changement, car mon père prend sa retraite, nous raconte Jean-Christophe Gély. Il va continuer à m’épauler, mais, c’est seul, que je continue à faire les vins qui font la réputation de notre Domaine. Cette année, je propose un rouge 2014, avec beaucoup de fruits, sur la rondeur, friand et gourmand. Il y a cette homogénéité sur toute la gamme, du plus léger au plus puissant. Il sera très accessible rapidement. Suite à un été chaud, les vins ont atteint une belle maturité, cela donne des blancs et rosés2015 soyeux, avec de la rondeur et du volume en bouche. Ce sont des vins d’été, bien typés de la vallée du Rhône.”
    Superbe Ventoux rouge cuvée Spéciale 2013, issu du Grenache (70%) planté sur les meilleurs coteaux, et de la Syrah (18 mois enfoudres de chêne), coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé, un vin riche et chaleureux. 
    Le Ventoux blanc Les Gressannes 2014 (50% Grenache blanc et 50% Roussane), vinifié en barriques neuves de 400l, aux notes depêche, est tout en structure et parfums, fondu au palais, tout en délicatesse et persistance. Joli Ventoux blanc Tradition 2014 , issu duGrenache (30%), de la Roussane (30%), du Viognier (30%) et de la Clairette (10%), vinifié à basse température, au nez dominé par les agrumes frais, de bouche dense, marqué par la pêche et le lis, de robe jaune clair, un vin subtil, à la fois vif et souple, très équilibrécomme le Ventoux rosé Tradition, 90% Grenache et 10% Syrah, floral, avec cette pointe de nervosité agréable, de bouche subtilement épicée.
    Le CDR rouge La Lauzerette 2014, 95% Grenache et 5% Syrah, est un vin puissant aux nez expressif de garrigue et de grillé, de bouche savoureuse et souple avec des notes de fruits rouges et d’épices. “Ce millésime 2014 nous fait doublement plaisir, poursuit Jean-Christophe Gély, autant sur la quantité (cela ne nous était pas arrivé depuis 2007) que sur la qualité. C’est un vin friand, sur le fruit, facile à boire, qui devrait plaire aux goûts actuels du consommateur. Ce vin rond et souple est très flatteur avec une moyenne de cinq ans de garde. Les 400m d’altitude de nos vignes se prêtent à faire de très beaux blancs et rosés, avec une bonne acidité, sur la fraîcheur.” Goûtez également le Ventoux rouge cuvée Les Essareaux, 90% Syrah et 10% Grenache, un beau vin typé comme on les aime, avec des notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d’épices, charnu, parfumé, charpenté, aux tanins veloutés, tout encouleur.

    Domaine de DEURRE

    Domaine de DEURRE

    (VINSOBRES)
    Jean-Claude Valayer et Fils
    Caves du Château de Deurre - RN 94
    26110 Vinsobres
    Téléphone :04 75 27 62 66
    Télécopie : 04 75 27 62 66
    Email : valayer.deurre@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-de-deurre.com

    Issu d’une lignée de vignerons depuis quatre générations, Hubert Valayer en 1987 rachète et modernise en 1987 les caves du Château (XVIe siècle) avec une cuverie inox à double étage. Plus tard il est rejoint par son jeune frère Denis. Domaine de 45 ha, planté sur un terroir argilo-calcaire avec des cailloux en surface.
    Voilà un beau Vinsobres cuvée Les Rabasses rouge 2013, pur Grenache, vieilles vignes de plus de 50 ans, coteaux argilo-calcaireexposés plein sud, sol argilo-sableux, est séveux, généreux aux papilles, aux arômes de fruits macérés et d’épices, riche, charnu et bien classique, de belle teinte grenat, dense, parfait avec un lièvre à la broche. Le 2011 commence à se goûter parfaitement, puissant en bouche, aux tanins fermes, aux connotations de musc et petits fruits rouges mûrs (griotte, mûre), d'excellente évolution.
    Goûtez le CDR blanc 2014, d’une jolie complexité d’arômes où l’on retrouve des nuances de citron et de genêt, un vin franc et charmeur, comme le Vinsobres cuvée Les Oliviers rouge, de robe intense, très parfumé, aux nuances de fruits cuits. Gîte rural à la ferme. 

     

     

  • L'ACCORD IDEAL DES METS SUR LES MEILLEURES CUVEES DE CHAMPAGNE

    69.jpgPour le Champagne, s'il est bien sec, à l'apéritif ; s'il est demi-sec ou doux, au cours d'un repas ou en dessert (fruits et pâtisseries). Les inconditionnels peuvent faire tout un repas au Champagne, délaissant néanmoins les viandes rouges ou le gibier. Un vin idéal avec des crustacés, ou, s'il est plus charpenté (une cuvée de Prestige), sur un poisson en sauce ou un feuilleté de turbot. Le Champagne rosé s'apprécie sur une viande blanche, ou sur un gâteau au chocolat (pas trop sucré).

    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en souligné)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    KRUG (Grande Cuvée) (Hors classe) (r)
     
    DEVAUX (D) (r)
    ELLNER (Réserve) (r)
    CHARLES HEIDSIECK (Millénaire) (r)
    PHILIPPONNAT (Clos des Goisses)
    POL ROGER (Sir Winston Churchill) (r)
    TAITTINGER (Comtes de Champagne) (r)
     
    LAURENT-PERRIER (Grand Siècle)
    ALAIN THIÉNOT (Grande Cuvée)
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    GOSSET (Grand millésime) (r)
    ROEDERER (Cristal)
    DE SOUSA (Caudalies)
    DE TELMONT (O.R.1735)
     
    DEUTZ
    PAUL BARA (Réserve) (r)
    Pierre ARNOULD (Aurore)
    LEGRAS et HAAS (Blanc de Blancs)
    LOMBARD (Grand Cru) (r)
    DE VENOGE (Princes)

     



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    JEAUNAUX-ROBIN
    René RUTAT (Millésimé)
    VEUVE CLIQUOT (Grande Dame)*
    Jacques DEFRANCE (Millésime)
    Michel ARNOULD (Grande Cuvée)
    De CASTELNAU (Millésimé) (r)
    CHARPENTIER (Terre d'Émotion)
    GATINOIS (Grand Cru)
    BOULARD-BAUQUAIRE (Mélanie)
    COLLET (Esprit Couture)*
    LAURENT-GABRIEL (Prestige) (r)
    MUMM (R. Lalou)*
    Guy CADEL (Grande Réserve) (r)
    Philippe de LOZEY (Cuvée des Anges)*
    RALLE (Réserve)*
    VAUTRAIN-PAULET (Grande Réserve)
    LANCELOT-ROYER (Chevaliers)
    Maurice VESSELLE (Millésimé)*
    MORIZE (Sélection) (r)
    Laurent LEQUART (Prestige)
    Etienne OUDART (Référence)
    Jean-Michel PELLETIER (Anaëlle) (r)
    SIMART-MOREAU (Grande Réserve)
     
    Christian BOURMAULT (Grand Éloge)
    DAUPHIN (Instant Intégral)
    GOUTORBE (Spécial Club)*
    LEJEUNE-DIRVANG (Seilles d'Or)*
    PERRIER JOUËT (Belle Epoque)*
    BRIXON-COQUILLARD (Prestige)
    CANARD-DUCHÊNE (Charles VII)
    THÉVENET-DELOUVIN (Prestige)*
    VEUVE OLIVIER (Grande Réserve)
    Pierre GOBILLARD (Prestige)*
     
    Charles COLLIN (Blanc de Noirs)
    Daniel PERRIN (Millésime)*
    DOUSSOT (Grande Cuvée)
    FAUCHERON GAVROY*
    Hervé LECLERE (Secret Millésime)
    LAFORGE-TESTA (Millésime)
    MAÎTRE
    ASPASIE (Brut de Fût)*
    (AUTRÉAU-LASNOT (Prestige))
    BARON FUENTÉ (Cuvée Prestige) (r)
    Christian BRIARD (Ambre)
    BARDOUX (Millésimé)*
    BARON ALBERT (La Préférence) (r)
    MALETREZ (Premier Cru)*
    HAMM (Signature) (r)
    HENIN-DELOUVIN (Grand Cru)*
    Lionel CARREAU (Préembulles)*
    Olivier et Laetitia MARTEAUX (Millésimé)*
    HUOT (Carte Noire)*
    Rémy MASSIN (Prestige)*
    André TIXIER et Fils (Millésime)*
     
    DELOT (Légende)*
    MARINETTE RACLOT (Millésime)*
    MOUZON LEROUX
    HUGUENOT-TASSIN (Réserve)*
    Veuve Maurice LEPITRE (Heritage)*
     
    BAILLETTE-PRUDHOMME (Memoris)*
    (Germar BRETON (Blanc de Blancs))
    GREMILLET (Evidence)
    BONNET-GILMERT (Millésimé)
    Guy CHARLEMAGNE (Millésimé)
    François BROSSOLETTE (Millésime)*
    OLIVIER Père et Fils (Aparté)
     
    CARLINI (Millésime)
    (Guy CHARBAUT (Millésimé))
    Paul GOERG (Millésime)*
    J.CHARPENTIER (Pierre-Henri)
    ROGGE-CERESER (Excellence)*
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    Jean-Bernard BOURGEOIS (Millésime)
    PERSEVAL-FARGE (Millésimé)
    BEAUMONT DES CRAYERES (Grande Réserve)
    Edouard BRUN (Élégante)
    BOURDAIRE-GALLOIS (Prestige)
    DRAPPIER (Grande Sendrée)
    Pierre MIGNON (Madame)*
    PIPER-HEIDSIECK (Rare)
    FLEURY-GILLE (Pierre-Louis)
    Michel TURGY (Blanc de blancs)
    GIMONNET Pierre (Fleuron)
    VINCENT D'ASTRÉE (Millésimée)*
    Charles MIGNON (Grande Cuvée)*
     
    DILIGENT (Millésime)
    MOUSSE-GALOTEAU (Les Vinages)
    BARDY-CHAUFFERT (Réserve)
    Albert de MILLY
    BOIZEL (Grand Vintage)
    BOURGEOIS-BOULONNAIS (Premier Cru) (r)*
    COUTIER (Henri III)*
    Xavier LECONTE (Scellés de Terroirs)*
    Nathalie FALMET (Nature)*
    RENAUDIN (Réserve)*
    Guy LARMANDIER (Grand Cru)*
    Michel LABBÉ (Prestige)
    Yvon MOUSSY (Prestige)*
    MARGAINE (Spécial Club)*
    MÉDOT (Blanc de blancs)
    VERRIER (Raymond Verrier)
    VIGNON Père et Fils (Extra brut))
    JEAUNEAUX ROBIN (Extra)
    ROYER (Grande Réserve)*
    André ROBERT (Mesnil)*
    J.M TISSIER (Apollon)*
     
    Diogène TISSIER et Fils (Saveur de Juliette)
    Michel GAWRON (S)*
    SADI-MALOT (Cuvée SM)*
    BRIGITTE BARONI
    BLONDEL (Blanc de blancs)*
    COLIN (Grand Cru)*
    CHASSENAY d'ARCE (Premier)*
    GABRIEL-PAGIN (Grande Réserve)
    MOUZON LEROUX (L'Ineffable)*
     
    Bruno PAILLARD
    ROBERT-ALLAIT (Prestige)
    BOREL LUCAS (Séléction)*
    Franck DEBUT (Tradition)*
    Alexandre PENET (Nature)*
    A. ROBERT (Sablon)*
     
    ERIC LEGRAND
    PRIEUR (Millésimé)
     
    Michel GENET (Grand Cru)
    DANGIN (Prestige)
    GRASSET-STERN (Millésimé)
    GALLIMARD (Quintessence)
     
    Gaston CHIQUET (Blanc de Blancs)
    (DELAUNOIS (Sublime))
    Philippe GONET (Extra)
    Hubert PAULET (Risléus)

     

      Accords vins proposés :



    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A
    Priorité à la puissance
    (LENOBLE (Grand Cru)*)
    (PANNIER (Réserve)*)
    PLOYEZ-JACQUEMART (Passion)*
    (LAMBLOT (Premier Cru))
    Prestige des SACRES (Privilège)*
     
    BOUCHÉ (Millésimé)
    QUATRESOLS-GAUTHIER
    ROLLIN (Grande Réserve)
    (Nicolas FEUILLATTE (Grand Cru)*)
    (GARDET (Prestige))
    (FENEUIL-POINTILLART (Premier Cru))
    Robert JACOB (Collection Privée)*
    CATEGORIE B
    Priorité à l'élégance
    (Bernard LONCLAS (Prestige)*)
    PETITJEAN-PIENNE (Millésimé)
    Daniel CAILLEZ (Héritage)
    Vincent COUCHE (Perle Nacre)*
    NAPOLEON (Blanc de blancs)
    LOUIS de SACY (Inédité)
    (SENDRON-DESTOUCHES (Millésimé)*)
    VEUVE LANAUD (Prétrosses)*
    WIRTH et MICHEL (3 Cépages)
     
    AMBROISE LAURENT (Fraîcheur)
    BESNARD CHEVALIER (Meline)
    DUMENIL (Prestige)
    (LECLERC-BRIANT (Les Crayères))
    (PIERRARD (Blanc de blancs))
    BERTEMES (Extra)
    PENET-CHARDONNET (Extra Réserve)*

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • LA PROVENCE COMME ON L'AIME

    534.jpgLes vins de Provence et leurs appellations
     
    - Bandol

    Limitée par un grand cirque de collines, partant du fond du golfe des Lecques pour monter vers Le Castellet, longer les gorges d’Ollioules et revenir vers Sanary, l’appellation Bandol n’a rien de commun avec celle des Côtes-de-Provence. Mais, là encore, ce sont les rouges qui tiennent le haut du pavé. Issus principalement du fabuleux cépage que peut être le Mourvèdre (qui apporte bouquet, corps et rondeur), les bons vins rouges de Bandol peuvent être exceptionnels. Amples, élégants, puissants, gras et très aromatiques, ils donnent toute leur véritable mesure après quelques années de vieillissement. Ceux-là bénéficient d’un excellent rapport qualité-prix. Les rosés, francs et fruités, méritent un bon point, ainsi que les blancs.

     
    - Bellet

    Un vignoble confidentiel et très ancien formé surtout de cépages locaux (Folle noire, Braquet pour les rouges, Rolle principalement pour les blancs) sur un terrain riche en silice.

     
    - Cassis

    Des blancs, des rosés et des rouges, qui profitent d’un climat exceptionnel et de la bienveillance du mistral qui nettoie les vignobles (200 ha environ) et leur fournit chaque année des températures quasiment invariables.

     
    - Coteaux-d’Aix-en-Provence

    Appartenant à la zone occidentale de la Provence calcaire, l’aire d’appellation se situe entre la Durance au nord-est, la Méditérranée au sud et la vallée du Rhône à l’ouest. Entre des reliefs constitués de chaînons parallèles au littoral, s’étendent des bassins sédimentaires où s’est concentrée l’activité viticole. L’appellation s’étend sur 49 communes, sous un climat de type méditerranéen, avec pour vent dominant le mistral, qui permet à la région de bénéficier d’un ensoleillement moyen de 2800 h par an. Les sols sont argilo-calcaires caillouteux, sableux, souvent graveleux sur molasses et grès, et caillouteux à matrice argileuse ou limono-argileuse. La production se répartit dans les 3 couleurs (65 % de rouges, 30 % de rosés et 5 % de blancs).

     
    - Baux-de-Provence

    L’appellation regroupe sept communes de la chaîne des Alpilles, Fontvieille, Maussane, Mouriès, Paradou, Saint-Etienne-du-Grès, Saint-Rémy-de-Provence, et au centre, la commune des Baux-de-Provence. Le sous-sol est constitué de roches calcairo-marneuses du crétacé. Les vignobles sont situés au pied des falaises calcaires sur des sols de cailloux et d’argile, à une altitude moyenne de 100 m.

     
    - Côtes-de-Provence

    Le vignoble prend naissance dans les Bouches-du-Rhône, au pied de la montagne Sainte-Victoire. Accroché aux flancs de coteaux sur des “restanques”, ces terrasses aménagées par l’homme, ou bien isolé au milieu des pinèdes, le vignoble des Côtes-de-Provence bénéficie de sols généralement pauvres en humus, perméables et caillouteux. Les cépages : le Grenache voisinant avec le Carignan, le Cinsault s’alliant au Cabernet, la Syrah côtoyant le Mourvèdre…

     
    - Palette et Coteaux-Varois-en-Provence

    Palette est une minuscule appellation proche d’Aix-en-Provence qui se situe sur des parcelles d’éboulis calcaires. À retenir surtout pour les rouges. Il en est de même pour les Coteaux-Varois, en progrès constants.

     

    Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins

    Domaine de L'ANGLADE
    La BASTIDE BLANCHE
    Château des BAUMELLES
    Château de BEAUPRÉ
    Château de BERNE
    Domaines BUNAN
    Domaine CAMAÏSSETTE
    Domaine La CHRÉTIENNE
    Domaine des DIABLES
    Domaine du DRAGON
    Domaine DUPUY DE LÔME
    Château La FONT du BROC
    Château de FONTCREUSE
    Domaine de FONTLADE
    La GRAND'VIGNE
    Domaine de JACOURETTE
    Domaine du JAS D'ESCLANS
    Château de JASSON
    Château LA JEANNETTE
    Domaine LAFRAN-VEYROLLES
    Domaine du LOOU
    Château MAÏME
    Château MONTAUD
    Domaine de L'OLIVETTE
    Domaine PEYRASSOL
    Château de POURCIEUX
    Château PRADEAUX
    Château RASQUE
    Château RIOTOR
    Château du ROUËT
    Domaine SAINTE-LUCIE
    FAMILLE ELIE SUMEIRE VIGNERONS EN PROVENCE
    Domaine TERRE de MISTRAL
    Domaine de TOASC
    Domaine des TOURNELS
    Château TRIANS
    Domaine des VALLONS de FONTFRESQUE
    Château VANNIÈRES
    Château de VAUCOULEURS


    Ou vous pouvez chercher par région :

    Alsace
    Beaujolais
    Bordeaux
    Bourgogne
    Champagne
    Jura
    Savoie
    Languedoc
    Provence-Corse
    Sud-Ouest-Périgord
    Val de Loire
    Vallée du Rhône
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu