Avertir le modérateur

Vins - Page 2

  • Pin it!

    QUELS VINS SUR LE FOIE GRAS ?

    61.jpg

    Foie gras mi-cuit

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras aux pommes et aux raisins

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras de canard pané, poëlé aux poires

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras au torchon

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras aux figues en feuille de brick

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras poëlé aux airelles

        Accord vin proposé :

     

     

    Foie gras chaud poëlé

        Accord vin proposé :

     

     

    Foie gras d’oie en terrine

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras de canard mi-cuit

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras à la confiture de figue

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras à la confiture d’oignons

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras poêlé

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras truffé

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras poêlé aux raisins

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras en croûte de noisette

        Accord vin proposé :

     

     

    Foie gras poêlé aux fruits

        Accords vins proposés :

     

     

    Foie gras chaud aux poivres

        Accords vins proposés :

     

  • Pin it!

    LES 11 VINS DE MEDOC VRAIMENT INCONTOURNABLES ET LES PLATS QU'IL LEUR FAUT !

     

     

    Château des BROUSTERAS

    Château des BROUSTERAS

    (MÉDOC)
    Renouil Frères
    2, rue de L'Ancienne Douane
    33340 Saint-Yzans-de-Médoc
    Téléphone :05 56 09 05 44
    Télécopie : 05 56 09 04 21
    Email : chateaudesbrousteras@gmail.com
    Site : www.chateau-des-brousteras.com

    Un vignoble de 5 ha, cultivé, avec amour et passion, par la famille Renouil depuis 1960, qui se situe à quelques foulées de l’estuaire de la Gironde. Ici les vinifications se font dans le respect des méthodes ancestrales. Il en est de même pour le vieillissement qui s’effectue en barriques de chêne merrain 12 à 18 mois selon le millésime.
    Ce Médoc Cru Bourgeois 2013, issu de 80% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon, de couleur grenat soutenu, parfumé, aux tanins fondus, persistant en bouche, est ample et distingué, aux senteurs de cerise confite et d’humus en finale. Le 2012, dominé par des arômes persistants de fruits rouges, de prune et de cerise noire, est un vin très équilibré, de bouche ample et finement tannique, bien typé. Le 2011, avec ce nez légèrement épicé, des tanins bien présents qui commencent à se fondre, est coloré et parfumé. Le 2010 est de belle couleur pourpre, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin ample et velouté, d’une belle concentration, avec des senteurs de fruits noirs et d’épices, il est très représentatif de ce très beau millésime, un vin très harmonieux, de garde. Le 2009, médaille d’Or à Mâcon, est élégant, avec des arômes de fruits rouges intenses et de fumé, de bouche dense, tout en finesse, un vin de couleur profonde, tout en nuances d’arômes (cassis, cannelle) en finale.
    Le 2008, complet, très parfumé, bien tannique, est un vin complexe, de garde. Le 2007 allie puissance et souplesse, avec ce nez où dominent le pruneau et une pointe de poivre, avec des tanins ronds, à déboucher sur un baron de lapin rôti et tomates farcies ou une perdrix aux raisins.

     


    SCEA Château DAVIDMÉDOC SCEA Château DAVID

    SCEA Château DAVID

    (MÉDOC)
    Thierry Kerdreux
    40, Grand-Rue
    33590 Vensac
    Téléphone :05 56 09 44 62
    Télécopie : 05 56 09 59 09
    Email : chateaudavid@free.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudavid

    Un domaine sur sol de sables graveleux. Le vignoble de 13 ha est composé de 50% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, 5% Cabernet franc et 5% Petit Verdot. Vinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne.
    Voilà un excellent Médoc 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vinétoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franc, typé et de couleur profonde, parfait avec, par exemple, un navarin de souris d'agneau ou des tendrons de veau aux champignons et à la tomate. 
    Joli 2011, de robe sombre, c’est un vin aux tanins veloutés, de bouche dense, au bouquetcomplexe. Beau 2010, de belle teinte pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut. Le 2009, de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, allie concentration aromatique et souplesse, et poursuit son évolution. Excellent 2008, aux tanins très élégants mais fermes également, marqué par son terroir, gras et persistant, intense en arômescomme en structure, avec ces nuances de cassis et de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et structurée.

    Château BOIS CARRÉ

    Château BOIS CARRÉ

    (MÉDOC)
    David Renouil
    1, rue de Mazails
    33340 Saint-Yzans-de-Médoc
    Téléphone :05 56 09 08 12 et 06 08 68 45 61
    Télécopie : 05 56 09 04 21
    Email : vanessadavid33@hotmail.fr

    Vignoble de 6 ha (50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon), planté sur des croupes caillouteuses, sablo-argileuses et argilo-calcaires.
    Toujours bien typé, ce Médoc 2012, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche parfumée (fraise des bois), riche et fondue, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, charnu comme il se doit, de jolie garde mais que l’on peut déjà apprécier avec une selle d'agneau en persillé de truffe ou un ragoût de bœuf. Le 2011, médaille de Bronze à Bordeaux 2013 (1/3 de barriques neuves), riche en couleur, où se mêlent la griotte et l’humus, aux tanins soyeux, bien charpenté, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la réglisse. Le 2010, avec des notes intenses de petits fruits rouges surmûris et d'épices, est charnu, coloré et parfumé, aux tanins savoureux et denses. Le 2009, typé, est de belle robe pourpre, avec des arômes de griotte et d’humus, très savoureux, de bouche ample, gras, très classique. Le 2008, est tout en nuances aromatiques (fruits macérés, vanille), un vin complexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois.

    Château Le BOURDIEU

    Château Le BOURDIEU

    (MÉDOC)
    Guy Bailly
    1, route de Troussas
    33340 Valeyrac
    Téléphone :05 56 41 58 52
    Télécopie : 05 56 41 36 09
    Email : guybailly@lebourdieu.fr
    Site : www.lebourdieu.fr

    Vignoble de 38 ha planté sur un sol de formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile (c’est ce que l’on appelle des “croupes”). Construit vers 1830 par Philippe Delacourt, reconnu Seigneur du Bourdieu, dans le style architectural des maisons de maître du XIXe siècle, le Châteauapparaissait déjà dans la 2e édition du Féret (1878) ainsi que dans la 1ère classification des “Crus Bourgeois” de 1932.
    Voilà un très beau et typé Médoc 2012 (50% Cabernet-Sauvignon, 50% Merlot), charnu, un vinriche en matière, aux tanins équilibrés, où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche riche et corsée. Le 2011 est excellent, d’un beau rouge profond, concentré et fruité, avec des tanins souples, et un nez où dominent la groseille et la prune, avec une légère touche poivrée. Le 2010, très représentatif de ce grand millésime, caractérisé par un nez complexe (cassis, épices...), réunit puissance et souplesse, riche et fin, bien typé, charnu, de bouche pleine. Superbe 2009, au nez subtil dominé par des arômes persistants de fumé, d’humus et de cerise noire, très équilibré, ample, de belle présence tannique, un vin, très prometteur. Le 2008 est ferme et persistant, aux senteurs de mûre et de poivre, aux tanins très bien équilibrés, alliant structure et élégance au palais, où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin de garde. Le 2007, de bouche dense, avec des notes prononcées de mûre et de griotte, riche en couleur, développe des tanins fondus et très savoureux.

    Château Les GRAVES de LOIRAC

    Château Les GRAVES de LOIRAC

    (MÉDOC)
    Christine et Jean-François Gillet
    21, chemin du Centre
    33590 Jau-Dignac-et-Loirac
    Téléphone :05 56 09 48 97 et 06 77 87 41 73
    Télécopie : 05 56 09 48 97
    Email : lesgravesdeloirac.chateau@wanadoo.fr

    Une exploitation familiale de 8 ha de sol graveleux (66% Cabernet-Sauvignon et 34% Merlot noir, élevage 8 à 12 mois en fûts de chêne).
    Excellent Médoc 2012, intense, ample au nez comme en bouche, aux tanins fermes, qui devrait tenir ses promesses. Joli 2011, classique de ce millésime, à la fois riche et souple, très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe. Le 2010 réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante, de garde comme le 2009, de couleur pourpre, riche et élégant, est tout en bouche, bien épicé, avec des notes de groseille.

    Château HOURBANON

    Château HOURBANON

    (MÉDOC)
    Hugues Delayat

    33340 Prignac-en-Médoc
    Téléphone :05 56 41 02 88
    Email : contact@hourbanon.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/hourbanon
    Site : www.hourbanon.com

    Apparue officiellement en 1893, c’est en 1974, que Rémi Delayat racheta et réhabilita cette exploitation de 13 ha. Après sa disparition, son épouse Nicole, continua cette réhabilitation, toujours dans la quête de la qualité et du respect du terroir. C’est aujourd’hui Hugues, leur fils qui, depuis 1997, poursuit cette quête dans le respect de ces valeurs et de ces traditions, comme en attestent leurs pratiques culturales (forte densité de plantation, labours exclusifs des sols, lutte raisonnée, conversion Bio, vendanges manuelles et table de tri, maîtrise des rendements).
    Ceci explique la qualité de ce Médoc 2012, de couleur carmin, charnu comme il se doit, au nezoù dominent la cerise confite et les épices, aux tanins très riches et fondus à la fois, bien charpenté. Le 2011 dégage un nez subtil où dominent le cuir et la griotte, très aromatique, d’une jolie concentration en bouche, avec des tanins savoureux, légèrement épicé au palais comme il se doit. Remarquable 2010, aux arômes de pruneau, de violette et de griotte fraîche, un vin vif, équilibré, avec des tanins mûrs, élégant et complexe. 
    Le 2009 a collectionné les récompenses (médailles d’Or au concours des VigneronsIndépendants, d’Argent au Mondial du vin, d’Argent au concours International de Bruxelles, de Bronze à l’International Wine Challenge), marqué par des notes de fruits noirs et des touches finement épicées, de bouche ample, aux tanins fermes, il allie structure et fondu. Le 2008 est un bel exemple de la typicité des vins de ce domaine, un grand millésime classique du Médoc, de bouche puissante et dense, dégage des nuances de framboise, d’humus et de réglisse, une structure soutenue, un vin bien charnu, aux tanins mûrs mais riches, d’une finale complexe, de garde. 
    Excellent 2007, médaille d’Or au concours des Vignerons Indépendants et d’Argent à ‘International Wine Challenge, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits cuits (cassis, myrtille), d’une jolie finale délicatement épicée.

    Domaines LAPALUMÉDOC Domaines LAPALU

    Domaines LAPALU

    (MÉDOC)
    Jean-Michel Lapalu
    1, rue du 19 Mars
    33340 Bégadan
    Téléphone :05 56 41 50 18
    Télécopie : 05 56 41 54 65
    Email : info@domaines-lapalu.com
    Site : www.domaines-lapalu.com

    Tout commence avec le rachat du Château Patache d’Aux par Claude Lapalu en 1964; en 1979, son fils Jean-Michel rejoint la société familiale et ils se portent acquéreurs du Château Lacombe Noaillac. En 1992, Jean-Michel Lapalu prend en main la destinée du groupe familial qui reprend l’exploitation du Château Liversan en 1995, puis du Château Lieujean en 1999. Le vignoble de 43 ha, moyenne d’âge des vignes 35 ans, est planté sur un terroir argilo-calcaire et caillouteux. L’encépagement est classique (60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 7% Cabernet franc et 3% Petit Verdot, et une densité de 8500 pieds/ha). La vinification s’effectue en cuves thermo-régulées en bois et Inox, les cuvaisons sont longues, environ 3 à 4 semaines pour extraire toute la matière. L’élevage très traditionnel s’effectue en barriques de chêne merrain dont 20% renouvelées chaque année. Il fait partie des Crus Bourgeois Supérieurs.
    “Le 2013 ne bénéficie pas d’une aura médiatique fantastique, nous explique Jean-Michel Lapalu, et, pourtant, après notre contrôle annuel des Crus Bourgeois qui est relativement efficace, nous avons retrouvé le moral en dégustant de jolis vins qui n’ont pas, certes, le potentiel de garde des 2010, 2012, 2014… mais ce sont d’excellentes bouteilles très honorables qu’il faudra déguster dans les quatre ans, des vins plus souples, très agréables.

    Château les MOINES

    Château les MOINES

    (MÉDOC)
    Claude Pourreau
    9, rue Charles Plumeau
    33340 Couquèques
    Téléphone :05 56 41 38 06
    Télécopie : 05 56 41 37 81
    Email : mail@chateau-les-moines.com

    Vignoble de 34 ha (75% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, avec une moyenne d’âge des vignesde 27 ans), établi sur un des meilleurs plateaux argilo-calcaires, posé sur la bande de calcaireéocène dénommée “Calcaires de Couquêques” particulièrement filtrants et riches en coquilles fossilisées.
    Claude Pourreau possède un savoir-faire en héritage pour produire un Médoc typique, vinifié à l'aide des techniques modernes. Associant remontages automatiques, thermorégulation, pressurage doux au travers d'une cuvaison longue suivie d'un élevage en fûts de chêne selon les traditions ancestrales.
    Beau Médoc Prestige Cru Bourgeois 2010, élevé en barriques, aux senteurs d’épices et de fruits mûrs, riche, très équilibré, d’une belle longueur, un vin puissant et harmonieux, avec ces notes de cassis et de réglisse en bouche, de charpente souple et très structurée, de belle garde. Le 2009, charnu et concentré, est un vin riche en bouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de cassis, de truffe et d’humus, d’une grande harmonie, de garde. Le 2008, d’une couleur profonde est classique, d’une grande subtilité, plein, aux tanins soyeux, d’une belle finale, de très bonne garde. Excellent 2007, gras et riche, au bouquet intense avec ces notes de sous-bois et de fruits rouges frais, un vin de bouche ample et fondue. Savoureux 2006, de roberubis soutenu, harmonieux, au nez de fruits rouges et une pointe d’épices caractéristique, charnu au palais, tout en subtilité, qui se goûte très bien aujourd’hui.


    Château de PANIGONMÉDOC Château de PANIGON

    Château de PANIGON

    (MÉDOC)
    Georges Dadda
    1A, route d'Escurac
    33340 Civrac-en-Médoc
    Téléphone :05 56 41 37 00 et 06 86 18 63 85
    Télécopie : 05 56 41 37 00
    Email : dwl.france@orange.fr

    Le vignoble se situe sur des croupes de graves dignes des meilleurs terroirs du Médoc, 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% Petit Verdot. Vendanges manuelles et mécaniques avec tri sélectif par parcelle, élevage en barriques 100 % dont 33 % neuves, et un séjour de 12 à 18 mois. 
    Savoureux Médoc Cru Bourgeois 2014, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche puissante en finale. Le 2013, aux tanins soyeux, au nez intense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), est un vin de belle ampleur, tout en finale. Le 2012 dégage un nez très intense (mûre, griotte), de bouche subtilement épicée, riche, prometteur, d’une belle finale. Le 2011, parfumé et persistant, aux tanins soyeux, équilibrés, mêle une charpente certaine à une jolie souplesse au palais, de bonne garde. Le 2010, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, est savoureux, concentré, parfumé, de garde, naturellement.
    Goûtez le Médoc Château Amour 2013, 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% Petit Verdot), élevage de 6 à 8 mois 100% en barriques, complexe avec ces nuances de fruits mûrs et de notes vanillées, de bouche onctueuse et parfumée, tout en nuances. Excellent 2012, chaleureux, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, avec ces notes très caractéristiques de prune et de fumé. Le 2011, au nez intense, de couleur profonde, est complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs. Très savoureux 2010, parfumé (pruneau, violette), alliant rondeur et structure, séveux, de belle charpente.

    Château PONTAC GADET

    Château PONTAC GADET

    (MÉDOC)
    Famille Briolais

    33710 Teuillac
    Téléphone :05 57 64 34 38
    Télécopie : 05 57 64 31 73
    Email : aurorebriolais@vignobles-briolais.com

    Un savoureux Médoc Château Pontac-Gadet. Situé dans le nord du Médoc, sur d’anciennes croupes de graves d’origines gurnziennes très qualitatives, les vins produits sur cette propriété de Jau-Dignac-et-Loirac sont élaborés et façonnés dans un perpétuel souci de qualité, alliant modernité et tradition médocaine. Tous ces soins donnent ce Médoc 2012, classique, très bien charpenté, riche et rond à la fois, aux nuances de fruits cuits, un vin fondu mais puissant en bouche. L’Optimus 2010, dense, est un vin de base tannique importante et très équilibrée, dense, gras, au nez complexe et subtil à la fois, de jolie bouche dominée par la griotte, la pruneet le cuir, à prévoir sur un agneau en osso bucco ou un bœuf sauce béarnaise.

    Château SAINT-HILAIREMÉDOC Château SAINT-HILAIRE

    Château SAINT-HILAIRE

    (MÉDOC)
    Adrien Uijttewaal
    13, route de la Rivière
    33340 Queyrac
    Téléphone :05 56 59 80 88
    Télécopie : 05 56 59 87 68
    Email : chateau.st.hilaire@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-st-hilaire.com

    C'est à partir de 1982 qu'Adrien Uijttewaal débute la plantation de vignes, dont la production sera vinifiée en cave coopérative. Puis, il développe peu à peu son vignoble. Le 1995 est le premier millésimevinifié directement à la propriété sous les conseils de Jacques Boissenot. Le vignoble représente alors une surface de trente hectares. A partir du millésime 2003, son cru est reconnu cruBourgeois.
    A compter du millésime 2006, il commercialise la production issue des vignes situées à Queyrac sous la marque Château Gemeillan, reconnue cru Bourgeois à partir du millésime 2009. Plusieurs autres achats de vignes portent ses propriétés à quelque 50 ha.

    Château SAINT-HILAIRE

    Médoc Cru Bourgeois
    Adrien Uijttewaal



    Coup de cœur pour ce Médoc cru Bourgeois Château Saint-Hilaire 2012, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, très complexe, d’excellente garde. Remarquable 2011, très séduisant, au nez persistant et subtil à la fois, avec, au palais, des notes de petits fruits cuits (cassis, griotte) et de musc, aux tanins bien fondus, à déboucher sur des cailles grillées ou une poitrine de veau farcie jardinière. 
    Le 2010 est charnu, tout en nuances aromatiques, coloré, aux tanins puissants, au nez complexe où domine le cassis, d’excellente évolution comme le 2009, de belle robe soutenue, bouche puissante, fin mais corsé, parfumé (griotte, humus...), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, bien typé comme on les aime.
    Le Médoc cru Bourgeois Château Gemeillan 2012, complet, puissant et équilibré, est charnu, au nez dominé par la prune, la fraise des bois et la truffe, de bouche fondue mais bien présente. Le 2011, légèrement épicé comme il se doit, de couleur profonde, avec cette structure délicate, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, est un vin généreux et charmeur.

     
     
    Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir

     

  • Pin it!

    L'ACCORD PARFAIT DES VINS ET DES FROMAGES

    La France compte beaucoup de fromages de différentes sortes. Le plateau de fromage fait donc partie des rituels de la table, pourtant beaucoup d’idées reçues s’effondrent à la dégustation. L’alliance des vins et des fromages en est l’exemple le plus frappant. Dans tous les cas : éviter les vins rouges puissants et tanniques sur les fromages, ces vins rouges font ressortir de l’amertume. Facilitez vous le choix en présentant des fromages de la même famille ; pâtes fraîches, pâtes molles à croûte fleurie, pâtes molles à croûtes lavées ou encore pâtes pressées cuites ou non cuites et pâtes persillées. Le choix du vin sera alors plus simple.

    Quel vin avec les fromages à pâtes fraîches : faisselle, broccio Corse, crémets d’Anjou…

    On les connaît plus sous le nom de fromages blancs. Ce sont des fromages qui ont peu de personnalité et qui sont acides. Ils accompagnent souvent des plats salés ou sucrés. Sur le salé, servez un vin blanc simple, avec de la vivacité et sur le fruit comme des vins du Val de Loire tel que Reuilly, Quincy et si l’accompagnement est sucré, servez plutôt un vin blanc moelleux sur des notes de coings, fruits exotiques, miel comme un Montlouis ou un Côtes-de-Bergerac.

    Quel vin avec les fromages à pâtes molles à croute fleurie : Chaource, Brie, Camembert...

    Avec ce type de fromages onctueux et crémeux révélant des notes lactées voire légèrement champignonnées au gout en bouche de notes de beurres et de noisette fraîche. Sur un camembert, privilégiez un cidre brut mais si vous voulez vraiment servir un vin, alors choisissez un vin rouge peu tannique, léger et souple, voire gouleyant : un Beaujolais, un Gamay de la Loire ou bien un Bouzy. Avec le Chaource, fromage onctueux, préférez un Champagne brut, un Crémant ou un rosé des Riceys qui apporteront fraîcheur à l’accord.

    Quel vin avec les fromages à pâtes molles à croûtes lavées : époisses, Munster, maroilles, Pont l’évêque...

    Ce sont des fromages très odorants. Facilement reconnaissables à l’humidité de leur croûte et à leur couleur orangée. Leur pâte est d’une couleur beige claire. Leur odeur rappelle la ferme mais le goût est totalement différent. Sur ce type de fromage, on favorisera des vins blancs typés et aromatiques dotés d’une belle vivacité comme un Gewürztraminer, un Châteauneuf-du-Pape blanc ou un vin d’Arbois qui équilibreront la force du fromage, dont la puissance aromatique répondra aux arômes du vin. Pensez aussi aux bières de caractère et pourquoi pas à une eau-de-vie de type marc de Bourgogne.

    Quel vin aves les fromages à pâtes pressées non cuites : Cantal, Saint-nectaire, Tome de Savoie...

    Les fromages à pâtes pressées non cuites sont souples et moelleux. Les seuls qui peuvent véritablement s’accorder avec les vins rouges charnus et épicés : Côtes-du-Rhône Villages, Gaillac, Fronton, ou encore des rouges de Provence. A essayer les vins blancs ronds et expressifs qui donneront un accord très délicat révélant le caractère fruité du fromage. Ils apporteront légèreté à l’ensemble vin-fromage. Pour un accord parfait, faites attention à l’affinage du fromage, plus il est affiné, plus le vin devra être évolué c’est à dire de quelques années.

    Quel vin avec les fromages à pâtes pressées cuites : Emmental, Gruyère, Comté...

    Tous issus du lait de vache, Ils font partie de la famille des « gruyères ». Ce sont des fromages excellents et fins qui développent des notes fruitées et de noisette. Ces fromages se marient très bien avec des vins blancs gras à la finale sur des notes beurrées, légèrement boisées et même de fruits secs. Les grands vins blancs de Bourgogne tels que Meursault, Corton Charlemagne répondent bien à ces critères. Un vin jaune du Jura donnera un accord intéressant avec un vieux Comté. L’élevage sous voile c’est à dire en contact avec l’oxygène apporte des arômes complexes qui va sublimer les notes de fruits secs du fromage.

    Quel vin avec les fromages à pâtes persillées : Bleu des Causses, Fourme d’Ambert, Roquefort …

    La dégustation d’un vin de Sauternes sur des fromages bleus est magique, le vin sort toujours flatté du mariage, épuré par cette alliance entre deux moisissures nobles. Mais le Sauternes n’est pas unique sur la planète des liquoreux. Loupiac, Sainte Croix-du-Mont, Monbazillac s’accordent avec le Roquefort ou la Fourme d’Ambert. Les vins doux de Jurançon sont parfaits sur un bleu de Bresse ou d’Auvergne ; le Quart de Chaume ou le Bonnezeaux se marient avec toute la gamme des fromages persillés. Un grand fromage bleu trouvera son allié dans un Maury ou un Banyuls âgés d’une dizaine d’années. Ces vins mutés très sucrés résistent à la fois au sel et aux arômes puissants du fromage ; les vins gagnent en finesse et la sensation de chaleur en bouche est estompée. Un Muscat de Lunel ou encore un Muscat de Beaume de Venise avec un Roquefort jeune est aussi envisageable. Quant aux vins rouges, oublions-les : ils ne sauraient résister devant la force du pénicilium.

    Quel vin avec les fromages de chèvre

    Les fromages de chèvres sont légion : du plus frais au plus affiné, du simple broccio au plus sec des fromages Corses. Préférez les vins blancs plutôt que les rouges car les arômes des vins rouges sont masqués. N’oubliez pas de choisir le vin en fonction du degré d’affinage du fromage qui peut être très crémeux ou bien sec.
    Avec le fromage de chèvre frais, on choisira des vins blancs vifs et fruités comme un Quincy, un coteau–du-Giennois, un Sauvignon blanc de Touraine ou encore un Mâcon. L’accord mets vins doit être tonique et la bouche rester fraîche.
    Lorsque le fromage est affiné sec, l’idéal est un vin doux, assez léger et plein d’agrément comme un Muscat de Saint-Jean-de-Minervois ou un Vouvray demi-sec dont le cépage chenin blanc apporte fraîcheur.

  • Pin it!

    L'ACCORD IDEAL DES METS AVEC CHAQUE APPELLATION DU BORDELAIS

     

    CLIQUEZ SUR L'APPELLATION POUR ACCEDER AUX PLATS QU'IL LUI FAUT

    Le bordelais à table
     

    - Médoc et Haut-Médoc. Des vins riches et souples à la fois, de belle couleur, parfumés, équilibrés, de bonne garde. Ils se goûtent avec toutes les viandes rouges dont la fameuse entrecôte bordelaise cuite sur les sarments, et plus le millésime est ancien, parvenu à sa maturité, avec des plats complexes, gibiers, civets ou de l’agneau.

    - Margaux. Prédominance à l’élégance et la structure. Un vin concentré dans sa jeunesse, au nez subtil, qui a besoin de temps pour donner toute sa finesse. En dehors des viandes rouges, le gibier à plume.

    - Moulis et Listrac. De l’agneau, des viandes rouges, avec une prédominance pour un foie de veau sur un millésime à maturité, ou des ramiers aux cèpes en cocotte qui s’accordent bien avec le “moelleux” du vin.

    - Saint-Estèphe. Puissant et concentré dans sa jeunesse, un très grand vin typé qu’il faut aussi savoir attendre, intense, à savourer avec une viande en sauce ou une bécasse.

    - Pessac-Léognan et Graves. En blancs, les vins, alliant finesse aromatique et persistance en bouche, s’associent à un veau en sauce ou une alose. Les rouges, bien typés, allient richesse et distinction sur du veau rôti, de l’agneau ou un gigot à la ficelle.

    - Fronsac et Canon-Fronsac. Des vins corsés et chaleureux, légèrement épicés, qui s’accordent bien avec un curry de mouton ou de l’agneau rôti.

    - Lalande-de-Pomerol. Couleur, concentration aromatique et onctuosité en bouche en font un vin qui se déguste avec la plupart des viandes, un magret de canard ou de l’agneau en croûte.

    - Lussac, Montagne, Puisseguin et Saint-Georges-Saint-Émilion. Bonne matière tannique, rondeur et bouquet. Idéal sur de l’agneau au four, des brochettes de canard ou un curry de mouton qui fait ressortir le caractère épicé du vin. Sur un vieux millésime, des mets plus riches comme un canard farci, un curry et les civets.

    - Saint-Émilion. Parfumé, corsé, un vin dense et ferme, pour viandes rôties et gibier à plume.

    - Pomerol. Ces vins riches, puissants en arômes comme en structure, denses et veloutés en bouche “collent” avec la plupart des gibiers et les truffes, dont on retrouve les arômes dans le vin. Essayez les œufs à la broche aux truffes fraîches.

    - Côtes-de-Bourg et Côtes-de-Bordeaux. Colorés, alliant charpente et rondeur en bouche, les Côtes-de-Bourg se marient avec du veau (sans sauce), de l’agneau, des magrets de canard et la plupart des gibiers à plume pour les vins parvenus à maturité. Le caractère légèrement épicé de ces crus les prédispose à un curry de poulet par exemple, des viandes en sauce légère ou des rognons.

    - Barsac et Sauternes. Pour profiter de leur richesse et de leur typicité, à l’apéritif. Plus conventionnel, sur un foie gras, pour un millésime assez jeune, et sur un dessert pas trop sucré comme une tarte aux framboises. Plus rare, la lamproie, et des ris de veau à la crème.

    - Loupiac. Plus souple, plus fruité, un vin tout en nuances aromatiques, onctueux, qui s’accorde avec les mêmes mets que ceux de Sauternes.

    - Entre-Deux-Mers. Francs, légers, fruités, des vins blancs secs surprenants par leur rapport qualité-prix, à découvrir sur les fruits de mer et les crustacés.

    - Bordeaux Supérieur. Souples et colorés, alliant charpente et bouquet, les vins se goûtent avec toutes les viandes rouges, mais aussi, pour des millésimes plus évolués, sur une escalope de veau ou un navarin de mouton.

  • Pin it!

    GUIDE DES VINS DE FRANCE : LE TOP VIGNERONS DE L’ANNEE !

    Le talent de nos vignerons et vigneronnes est particulièrement irremplaçable.

    En-dehors de mes Classements habituels qui distinguent la qualité des vins, il faut aussi savoir récompenser le vigneron, sa fidélité, sa passion, son enthousiasme, sa joie de vivre, sa simplicité, au travers de ce “Top” exceptionnel.

    Le seul fait d’être dans ce Top Vignerons est un gage de qualité, et chaque année, ce Palmarès évolue, de nouveaux entrent, quelques-uns sortent, certains changent de hiérarchie…

    Ces hommes et ces femmes savent ce qu’ils ont à faire, se passent d’un magicien pour fabriquer une cuvée (très) spéciale, et ne perdent pas leur temps à frimer ou à jongler avec leurs tarifs… Respectant les anciens, ils travaillent, connaissent la force de leur sol, se servent à bon escient des techniques les plus modernes, sans perdre leur âme. Ils ont des valeurs, aiment leur vin, comme moi, comme vous. Et c’est tout ce qui compte.

    Ceux-là, bien sûr, sont la fierté de notre pays tant ils sont attachés à des valeurs, primordiales, que d’autres producteurs ont bien du mal -encore- à assimiler :

    La qualité réelle de leurs sols : un terroir, cela ne se crée pas, il en existe ou pas, voilà tout. Son osmose avec un cépage crée ce que nous buvons : un vin racé ou non. Pour exemple, si personne n’a planté, auparavant, de Gewurtraminer ou de Chardonnay en Languedoc, il y a une raison : il faut, pour créer de grands blancs avec ces cépages, une climatologie propre, et relativement froide. On peut se demander également ce que vient faire le Cabernet-Sauvignon en Provence…

     

     

    CLIQUEZ SUR UNE REGION POUR ACCEDER AUX MEILLEURS VIGNERONS

       
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE
    BORDEAUX SUD-OUEST-PERIGORD
    BOURGOGNE VAL DE LOIRE
    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    JURA-SAVOIE  

     

    Un vignoble, c’est un homme (ou une femme) qui crée un vin, se passionne pour cela, et le fait partager, pour gagner sa vie, certes, mais toujours avec un sens patrimonial conséquent. Pas un “business-plan” ni une société capitalistique qui existe pour s’acheter des sculptures, frimer dans des salons ou éviter l’Isf.

    Un grand vin, en soi, cela n’existe pas : il n’y a que les vins racés, et les autres. Et heureusement, sans cela, on n’aimerait que les vins que certains “critiques” nous vantent comme les meilleurs (bizarre, ce sont toujours les mêmes) !

     

    C’est une histoire de goût, de moment, d’humeur, de partage, d’expérience.

    C’est grâce à cette philosophie que, chaque jour, on a envie de se faire plaisir avec des vins totalement différents, qui valent, qu’importe, 10 ou 100 € : un Pauillac, un Muscat du Cap Corse, un grand rosé de Provence, un Sancerre qui sent le silex, un Puligny suave ou un Chablis minéral, un Gevrey qui sent la griotte, un Côte-Rôtie qui peine à se dévoiler, un Morgon marqué par sa prune, un Pomerol par la truffe ou un Saumur-Champigny qui fleure la violette, un Pessac chaleureux comme un Champagne qui sent sa “craie”… la liste est longue, elle regroupe toute la France.

    C’est cela, le vin : le plaisir d’accéder à cette spécificité territoriale unique, rien d’autre. Et le faire partager.

      

     

    VOICI LE TOP VIGNERONS ACTUEL DE BORDEAUX, CLIQUEZ SUR LE NOM POUR ACCEDER AUX COMMENTAIRES DE DEGUSTATION

     

    Les Prix d’Honneur ❤❤❤❤❤

    Les références de leur appellation, que je connais généralement depuis longtemps, un bon nombre étant retenus depuis le 1er Guide (ou pratiquement), ce qui -en soi- mérite un véritable “coup de chapeau”, tant il est difficile de se maintenir au plus haut niveau, chacun dans sa gamme, naturellement, et dans son style. Ils associent le talent et la passion, sans se faire avoir par les modes… tout ce que l’on aime. Certains et rares vignerons peuvent également y accéder très rapidement lorsque le “coup de cœur” est immédiat.

     
    Jean-Noël Belloc (Brondelle)
    Jean-Marie et Pascale Bouldy (Bellegrave)
    Aurore Briolais (Haut-Mousseau)
    Sylvie Courreau-Fompérier (Guillemin la Gaffelière)
    Didier Meneuvrier (Croix-Davids)
    Jacques Mournaud (Grand Cormier)
    Famille Renouil (Brousteras)
    Jean-Claude Rocher (Vieux Château des Rochers)
    Bruno Saintout (La Bridane)
    José Sanfins (Cantenac-Brown)

     

     

     

    Les Prix d’Excellence ❤❤❤❤

    De grandes valeurs sûres, dans toute la gamme, dans le Guide depuis longtemps ou qui sont de grands coups de cœur des derniers millésimes. Ils sont également garants d’une régularité qualitative exemplaire et d’un attachement réel au terroir. Du grand art encore, chacun possédant son originalité. Pour quelques-uns, s’ils confirment cette excellence, ils atteindront le Prix d’Honneur.

     

    Famille Blanchard (Coudot)
    Alex Barrau (La Tour Blanche)
    Jean-Pierre, Mélissa et Loïc Bergey (Temple de Tourteyron)
    Famille Bolleau (Lespault-Martillac)
    Josselin et Lionel Bord (Clos Jean)
    Henri Bourlon (Guibot)
    Christian Brun (Les Viticulteurs du Fort Médoc)
    Régis Chevalier (Haut-Cruzeau)
    Paule et Michel Dubois (La Ganne)
    Famille Escure (Grand-Pey-Lescours)
    Sébastien Fraysse (Loirac)
    Gilles Fressineau (Piron)
    Philippe et Jacques Guignard (Lamothe Guignard)
    Jean Guyon (Rollan de By)
    Jean-Philippe Janoueix (Confession)
    Marie-Dominique Laporte (Donissan)
    Anne et Hugues Mallet (Haut-Macô)
    Jean et Alain Maufras (Pontac Monplaisir)
    Famille Meslier (Raymond-Lafon)
    Richard Mestreguilhem (Pipeau)
    Michel et Chantal Miecaze (Léognan)
    Stéphane Négrier (Croix du Trale)
    Eric et Philibert Perrin (Carbonnieux)
    Odette Pommier (Darius)
    Famille Thomassin (France)
    Dominique Turtaut (Rougemont)

     

     

    Les Satisfecits ❤❤❤ 

    Les grandes satisfactions de ces derniers millésimes et/ou ceux dont les vins m’ont particulièrement séduits cette année, qui se distinguent vraiment dans les dégustations et dont le talent se confirme. Ils peuvent prétendre au Prix d’Excellence. C’est déjà, en soi, une belle garantie qualitative d’être dans cette catégorie.

     

    Robert Armellin (Les Maubats)
    Famille Baly (Coutet)
    Odile et Thierry Bazin (Terre Blanque)
    Guy Benjamin (Branda)
    Sandrine et Bernard Capdevielle (Reynaud)
    Bernard Cazeneuve (Mayne-Guyon)
    Jacques Chardat (Lacaussade Saint Martin)
    Famille Curl (Gaby)
    Aline, Jacques et Aurélien Demonchaux (Pierrail)
    Jean Dubech
    Famille Duwer (Colbert)
    Famille Guimberteau (Franc Baudron)
    Famille Jonck (Espérance)
    Bertrand Lacampagne (Reys)
    Famille Moreau (Farizeau)
    Sophie et Laurent Poitevin (Grand Bert)
    Pascale et Dominique Poncet (Font-Vidal)
    Famille Rambeaud (Corbin)
    Famille Rey (Les Graves d’Ardonneau)
    Jean Paul et Brigitte Roland (Beyzac)
    Hubert et Bruno Rouy (Escot)
    Bruno Segond (Lousteauneuf)
    Famille Sénéclauze (Marquis de Terme)
    Marie Vialard (Cissac)
    Charles Yung (Barail)

     

     

  • Pin it!

    L'ACCORD IDEAL DES METS AVEC CHAQUE APPELLATION DU LANGUEDOC

    En rouge, le vin est marqué par des connotations fruitées et épicées caractéristiques qui lui permettent de tenir sur le gibier, les saucisses, le lièvre, avec un brie, sur les cassoulets du pays voire sur les pâtés à base de viande de mouton, qui sont légèrement sucrés. Le rosé se déguste sur les terrines ou un poulet basquaise, et les blancs avec les poissons, des volailles rôties ou sur un lapin à la moutarde.

    CLIQUEZ SUR L'APPELLATION POUR ACCEDER AUX PLATS

  • Pin it!

    LES GRANDS PRINCIPES DE L'ACCORD IDEAL DES VINS ET DES METS

    Vins et Apéritifs 

    L’apéritif est un bon moyen d’éveiller son appétit avant un bon repas mais il faut veiller à ne pas trop surcharger son palais en préparation de la suite !

    Qu’il soit fait d’olives, de frites de légumes, de tapas, de fruits secs, de petits fours, de petites charcuteries ou autres amuses gueules salés comme les chips ou les biscuits salés, l’apéritif appelle un grand nombre d’idées d’alliances de vins. On pourra les choisir secs, doux voire même effervescents !

     

    58.jpgApéritifs et Champagne

    Impossible d’évoquer le mot apéritif sans le Champagne, du plus fin au plus complexe. Sortez des sentiers battus, avec vos tapas ou vos assortiments d’olives salées ou pimentées ainsi que les fruits secs, proposez des vins de Xérès très secs et spiritueux aux arômes prononcés d’amande et de fruits secs qui iront à merveille. Pour changer du Champagne, goûtez aussi d’autres vins effervescents tels qu’un Crémant d’Alsace fruité et aromatique ou encore une Clairette de Die légère et au fruité délicat.

     

    78.jpgApéritifs et vins blancs

    Si vous optez pour des vins blancs, choisissez des vins blancs secs et fruités dotés d’une bonne acidité qui nettoie le palais avec quelques sucres résiduels comme un Sancerre, vin de Pays des Côtes de Gascogne ou encore un Chardonnay du Languedoc. En ce qui concerne les vins doux, même raisonnement, il faut des vins suffisamment frais en bouche, optez pour des vins d’appellations du Sud-Ouest tels que le Pacherenc du Vic-Bihl ou le Jurançon. Ces vins s'accorderont parfaitement avec des préparations à base de fromage (de préférence des Bleus).

     

    525.jpgApéritifs et vins rosés

    Le vin rosé peut-être une bonne alternative mème en dehors des périodes estivales, il plaît aux femmes et se marie parfaitement avec un plateau de charcuteries. Optez pour des vins rosés tels qu’un Rosé de Provence ou un Cabernet d’Anjou par exemple.

      

    Vins et Entrées 

    Extension de l'apéritif en quantité plus importante ou véritable plat au menu, on retrouvera des préparations chaudes ou froides, salées, sucrées, les deux à la fois... Les vins blancs et rosés seront à l'honneur sur la majorité des entrées telles que les tartes, cakes, mini-pizzas, beignets et autres feuilletés.

      

    Vins et Salades

    On distingue deux types de salades ; les cuites et les crues. Elles mettent en œuvre divers légumes, condiments et sauces vinaigrées ou huileuses. Il en existe à base de tomates, salades vertes, avocats, haricots, concombres, poivrons, choux rouges, betteraves, carottes, salades de terres cuites, Olives, œuf etc…Du fait de la présence de vinaigre dans la préparation d’assaisonnement, les salades seront accompagnées d’eau. Vous pouvez cependant créer vos salades à l’aide d’une sauce non vinaigrée mais plutôt à base de citron qui permettra d’accorder un vin.

     

    10.jpgQuel vin avec une salade ?

    Sur des salades à base de pâtes ou de pommes de terres cuites, servies avec des sauces plus ou moins grasses comme une mayonnaise, pensez à des vins simples et ronds comme des vins rouges à base du cépage Gamay comme un Beaujolais, on pense tout de suite aux appellations Juliénas ou Saint-Amour. Coté vin blanc, choisissez-le assez opulent et expressif comme un Riesling d’Alsace, un Riesling ou encore un Chardonnay du Sud.

     

    Vins et Soupes / Potages

    Les soupes et potages, compte tenu de leur consistance, ne nécessitent à priori pas de vins. On distinguera tout de même les différents types de soupes et potages : à base de légumes, de poissons, de légumes secs ou encore de viandes. Si vous désirez marier un vin à votre soupe ou potage, il convient de respecter certaines règles.

     

    Quel vin avec une soupe de légumes frais ?

    Les soupes de légumes frais où dominent les odeurs de légumes n’appellent aucun vin. La verdeur des légumes exacerberait les tanins des vins rouges et donnerait un goût métallique aux vins blancs. Le meilleur accord restera encore et toujours un bon verre d’eau.

     

    79.jpgQuel vin avec une soupe de légumes secs ?

    Les soupes de légumes secs où dominent la sensation onctueuse des farineux et leurs odeurs particulières permettent des accords mets vins si le potage est épais. On servira alors des vins rouges légers comme des appellations du Val de Loire tels qu’un Anjou, un Sancerre ou bien des vins de Bourgogne tels que Mâcon-Villages, Bourgogne ou tout simplement un Beaujolais nouveau. Pensez aussi aux vins de Pays comme ceux de L’Ardèche, du Centre Loire ou encore de l’Hérault.

     

    Quel vin avec une soupe de poisson ?

    Les soupes de poisson où domine le parfum de la mer appellent des vins blancs secs ou des vins rosés aromatiques. Pour les vins rosés, choisissez des vins de L’appellation Marsannay en Bourgogne, un Côte de Toul ou encore d’Anjou. Pour des vins blancs, orientez-vous vers des appellations provençales telles que Côtes de Provence, vin de Corse Blanc ou bien Picpoul.

     

    864.jpgQuel vin avec une soupe de viande ?

    Les soupes de viandes où domine le parfum de la viande salée et grasse demandent des vins rouges jeunes tanniques. Le choix des appellations est vaste, on pense à des vins du Bordelais tels que des Médocs comme un Saint-Estèphe ou un Pauillac ou des vins plus rustiques du Sud-ouest comme des irouléguy, Tursan, Madiran et Cahors dans leur jeunesse.

     

    Vins et Charcuterie

    La France propose de nombreuses spécialités de charcuterie. Concernant le choix des vins avec ce type de plats, il n’y a pas vraiment de règles, laissez libre court à vos envies, vous pouvez proposez des vins blancs aussi bien que des vins rouges ou rosés mais de style plutôt léger.

     

    1871.jpgQuel vin avec la charcuterie crue ?

    Quand on parle de charcuteries crues donc salées, on pense tout de suite aux saucissons et aux jambons crus. Les vins qui iront le mieux avec ces produits du terroir sont des vins rouges légers, gouleyants et peu alcoolisés tels qu’un vin d’Anjou, un Pinot noir d’Alsace savoureux à souhait et d’autres vins comme les crus du Beaujolais, notamment un Brouilly. Les vins primeurs tels que Beaujolais, Gamay de Touraine ou encore un vin de la Côte-Roannaise se marieront parfaitement avec un morceau de saucisson sec. Essayez aussi un vin rosé de Tavel avec une tranche de jambon sec. Pour plus d’originalité, goûtez aussi les vins rouges du Jura issus des cépages Poulsard et Trousseau.

     

    259.jpgQuel vin avec la charcuterie cuite ?

    Par rapport à la charcuterie crue, la charcuterie cuite est plus aromatisée et grasse. On s’orientera sur des vins rouges plus charpentés, c’est à dire avec plus de corps et de tannins. Sur des rillettes ou des pâtés, proposez un vin rouge comme un Saumur-Champigny légèrement tannique, à base de Cabernet franc, qui saura parfaitement balancer l’excédent de gras des rillettes. Un Cru du Beaujolais comme un Juliénas, un Moulin-à-Vent ou bien un Beaujolais Village plus structuré qu’un vin primeur conviendra très bien sur ce type de charcuterie.

     

    Vins et Foie gras 

    945.jpgUn seul conseil, prenez grand soin dans le choix de votre foie gras, il devra être de couleur rose ou beige pâle, ferme au toucher et sans tâches brunes. Optez pour un foie gras de canard plus goûteux et moins cher que le foie d’oie. Le foie gras est bien évidemment le produit des fêtes de fins d’années mais on peut le déguster tout au long de l’année avec grand plaisir. On le trouve cuisiné de différentes manières et accorder un vin n’est pas toujours chose simple !

    369.jpgVous penserez sans doute aux vins naturellement doux tels que les vins de Sauternes ou de Jurançon, mais un Chablis Grand Cru sera tout aussi exceptionne, et, soyez original, proposez des vins rouges ou un grand Champagne rosé !

     

    122.jpgQuel vin avec le foie gras en bocal ?

    Moins fondant qu’un foie gras mi-cuit, le foie gras en bocal sera favorisé par des accords privilégiant le gras avec des vins blancs moelleux ou liquoreux. Toutefois, veillez à ne pas trop abuser des sucres en début de repas ! Servez un verre d’accompagnement et réservez vous pour la suite du repas.

     

    Quel vin avec le foie gras mi-cuit ?

    Eviter les accords avec les vins trop pâteux comme certains à Bordeaux, et privilégiez un grand Sauternes distingué et pas trop liquoreux, visez plutôt des vins plus frais comme un Jurançon doux, un Coteaux-du-Layon dont le cépage le chenin blanc apporte fraîcheur et même certains mousseux comme un Moscato d’Asti qui iront à merveille avec un foie gras. Amusez-vous avec un vin rouge pour un accord balancé entre tannins et fondant du foie gras. Servez tout naturellement un Madiran, un Corbières ou encore un vin du médoc comme un Saint-Julien dans leurs premières années.

     

    193.jpgQuel vin avec un foie gras poêlé ?

    Le foie doit-être saisi sur une face et caramélisé. Il doit rester onctueux à cœur. Le vin choisi devra donc être d’une certaine complexité aromatique pour contre balancer le gras impliqué par la cuisson. Sur ce type d’accord met vin, amusez-vous en présentant aussi bien un vin effervescent qu’un vin tranquille. Misez sur un accord tonique entre les bulles d’une blanquette de Limoux et le gras du foie gras. Les vins rouges tanniques ont aussi leur place, on aura alors un accord par contraste tanins/gras. Optez pour des vins rouges comme une Côte-Rôtie, un Saint-Joseph ou un Faugères.

      

    Vins et Fruits de mer

    Il n’est souvent pas si simple d’accorder les fruits de mer. Le goût iodé puissant des coquillages et des crustacés peut gâcher un vin. Il faudra choisir des vins blancs suffisamment nerveux donc assez puissants et dotés d’une belle acidité.

     

    262.jpgQuel vin avec les coquillages : coquilles Saint-Jacques, huîtres, moules, oursins ?

    - Sur des huîtres : Les huîtres crues ont un goût très fin qu’il ne faudra surtout pas masquer par des vins blancs trop boisés ou puissants. Les vins blancs choisis devront être secs, aromatiques et d’une certaine minéralité en bouche. Sélectionnez des appellations comme Muscadet dense et parfumé, Chablis ou encore Riesling voire même un Champagne extra-brut.

     

    - Sur des moules marinières, proposez des vins blancs légers et expressif au nez tels qu’un Pinot Blanc d’Alsace ou un Edelzwicker fruité et aromatique ainsi que des vins blancs de Provence comme un Coteaux d’Aix en Provence ou un Coteaux Varois.

    - Avec des coquilles Saint-Jacques à la chair plus sucrée et moelleuse, on s’orientera sur des vins blancs plus amples et complexes tels qu’un Condrieu, un Puligny-Montrachet, un Châteauneuf-du-Pape ou encore un Meursault.

    257.jpg- Avec des oursins : Le caractère iodé prononcé des oursins appelle des vins blancs secs et dotés d’une bonne acidité et d’une certaine minéralité en bouche, on pense à des vins blancs du Val de Loire qui iront parfaitement tels que les appellations Savennières, Chinon, Sancerre ou encore Pouilly-Fumé.

      

    Quel vin avec les crustacés : tourteaux, langoustines, crevettes, homards, langoustes, écrevisses ?

    Les crustacés à la chair fine, plus ou moins dense, permettent de nombreux mariages avec le vin. On pourra accorder des vins rouges légers comme un Irancy, un Pinot noir d’Alsace ou encore un vin d’Anjou, avec des crustacés accompagnés de sauces. L’idéal reste encore les vins blancs à la fois puissants et délicats. Vous choisirez votre vin en fonction du type de préparation à savoir cru ou cuit. On retiendra les accords suivants : Pacherenc-du-Vic-Bilh sec et écrevisses à la gasconne, Langouste et Châteauneuf-du-Pape Blanc ou encore Homard à l’Américaine et Alsace blanc en vendanges tardives. 

     

    Vins et Poissons

    Les alliances mets vins autour du poisson se feront majoritairement avec un vin blanc. En effet, le poisson est riche en protéines qui fondent l’acidité des vins blancs. A la différence des protéines de la viande, celles du poisson ne peuvent adoucir les tanins du vin rouge. Dans le choix du vin, on tiendra compte de l’origine du poisson, s’il est d’eau douce ou de mer et bien sûr du type de préparation (cru, fumé, frit, poêlé, rôti ou encore bien grillé). On réservera les vins rouges pour des poissons cuisinés en sauce à base de vin comme un Cabillaud sauce vigneronne avec un vin rouge de Loire comme un Chinon.

     

    49.jpgQuel vin avec le poisson cru et le poisson fumé ?

    Le poisson cru (sushi et sashimi) appelle des vins primaires aux notes d’agrumes. L’acidité franche du vin apportera de la légèreté à l’accord. Optez pour des vins blancs de Loire comme des sauvignons de Touraine, des vins de Bourgogne comme des Chablis Premier Cru ou encore de jeunes Rieslings alsaciens. Le poisson fumé quant à lui, demandera des vins au bouquet expressif et assez goûteux comme un Gewürztraminer Alsacien.

     

    76-2.jpgQuel vin avec les poissons cuisinés ?

    Le poisson peut-être cuisiné de différentes manières. Le nombre d’accords mets vins est presque illimité.

    Sur des grillades ou des poissons frits, on servira des vins blancs suffisamment aromatiques et suaves tels que les vins de Provence comme Cassis ou Côtes de Provence ou encore des vins blancs de la rive gauche à Bordeaux comme des Graves. Un merlan frit à la chair fondante et à la peau craquante se mariera bien avec un vin blanc du Languedoc, assez fringuant, comme un Picpoul-du-Pinet, pour un accord par complémentarité acidité/gras.

    36.jpgSur des poissons en sauce, Il est préférable de servir des vins suffisamment gras pour faire écho à la douceur du plat. On s’orientera vers des vins de Bourgogne tels que Meursault ou encore Beaune 1er cru ou des vins blancs du Bordelais légèrement boisés tels qu’un Bordeaux Supérieur, un vin de Pessac-Léognan ou de Graves.

    Sur les poissons d’eau douce, à la chair plus délicate et à la saveur plus fine, le choix du vin est particulièrement important. Privilégiez des vins blancs droits et typés qui rehausseront le goût du plat. Optez pour des appellations comme Savennières et Anjou blanc Vieilles vignes en Val de Loire ou Chassagne-Montrachet et Corton-Charlemagne en Bourgogne.

      

    Vins et Viandes

    La manière de présenter et préparer la viande va influencer la texture du tissu animal, l’odeur, la couleur et la teneur en graisse. Les types et le degré de cuisson de même que la nature de la coupe, fine ou épaisse vont également générer une palette de sensations tactiles, thermiques et aromatiques. Ces critères de préparation sont déterminants dans le choix des vins. Ce choix devra aussi tenir compte des sauces d’accompagnement : un vin charpenté ou un vin fin fruité n’accompagnera pas une même sauce (épicée ou légère et acidulée).

     

    973.jpgQuel vin avec la viande de bœuf ?

    Les viandes juteuses nécessitent des vins rouges fruités aux tanins assez puissants comme de jeunes Médocs. Les viandes cuites longuement appellent des vins un peu plus vieux et patinés, c’est à dire avec des tanins soyeux en bouche comme certains Hermitage, un Morey-Saint-Denis ou un Châteauneuf-du-Pape. Plus le morceau de viande est épais et plus le fait de devoir mâcher longtemps appelle un vin de bonne structure tannique tel que des appellations comme Corton ou Pommard en Bourgogne.

    2079.jpgSur un tartare de boeuf, servez des vins rouges de texture souples et fruité tels qu’un Côtes du Vivarais, un Saint Nicolas de Bourgueil ou un vin d’Anjou village Brissac.

    Sur de la viande grillée, préférez des vins rouges à la structure dense et veloutée comme des Beaujolais Village, un Crozes-Hermitage et encore un Chinon.

    180.jpgSur un rôti, privilégié les vins rouges charnus et épicés comme des vins de Bordeaux : Pauillac, Fronsac ou encore des vins de la vallée du Rhône tel un Côte-Rôtie.

    Sur des plats mijotés comme un bœuf Bourguignon, présentez des vins séduisants aux tanins fondus comme un Mercurey, un Fitou ou encore un vin de Saint-Emilion.

    Dans le choix du vin, tenez compte de l’accompagnement et en particulier de la sauce qui apporte plus ou moins d’onctuosité ou de force au plat. Les sauces d’aujourd’hui ne doivent ni masquer, ni dominer le produit, elles doivent le sublimer en étant un révélateur : légèreté et subtilité du mariage des ingrédients avec le met principal.

     

    1946.jpgQuel vin avec le veau ?

    Le veau a une chair plus fondante en bouche que le bœuf. Pour s’accorder sur cette viande, le vin s’il est blanc devra être gras, rond et riche comme un Fixin, un Graves ou encore un Viognier de la vallée du Rhône. N’hésitez pas à présentez des vins rosés puissants et aromatiques tels que le Tavel ou un Cabernet D’Anjou. Si vous optez pour des vins rouges, ils devront être légers, aromatiques et fins mais pas tanniques ! Des vins tels que le Pinot noir d’Alsace, un Moulis-en-Médoc ou bien des vins rouges de Provence sur des appellations comme un Coteaux-Varois-en-Provence ou un Côtes-de-Provence sont les bienvenus. Essayer une blanquette de veau avec un Alsace Pinot gris. Accompagner des escalopes de veau panées avec un vin de la vallée du Rhône méridionale comme un Lirac.

     

    937.jpgQuel vin avec le porc ?

    La viande de porc se prête à de multiples préparations en passant par la charcuterie jusqu’au plats cuisinés les plus savoureux. Elle épouse sauces et garnitures et s’en imprègne ! Le porc n’est pas difficile, tous les types de vins iront avec et même certains blancs. Servez un Savennières blanc ou un Bourgogne Aligoté qui sont des vins légers et fruités sur des filets mignons à la crème. Sur des côtes de porc grillées, proposez des vins rouges du type Bordeaux sur des tanins charnus pour balancer la sécheresse de la viande. Avec un rôti de porc froid, optez pour des vins fruités et tendres comme les vins du Beaujolais tels que Fleurie, Chiroubles ou encore Saint-Amour. Pour marier un vin avec un petit salé aux lentilles dont le salé et le goût des lentilles sont assez fort, il conviendra d’accorder des vins suffisamment riches avec une certaine matière tels que Bourgueil ou bien Morgon.

     

    47-2.jpgQuel vin avec le lapin ?

    La viande de lapin a plutôt une chair fade mais tendre. Le lapin se prête à de nombreuses préparations comme les pâtés, les grillades ou encore des recettes accompagnées de sauce. On privilégiera des vins rouges assez ronds et veloutés pour balancer la fadeur du lapin, la sauce jouera aussi un grand rôle dans l’accord mets-vins. Le choix des vins est large, Bourgogne, Val de Loire, Sud-Ouest ou Provence. Sur un lapin au pruneau, optez pour un vin rouge suffisamment évolué et puissant pour accompagner les pruneaux à la saveur prononcée comme un Santenay ou un vin des Baux de Provence. Sur un lapin à la moutarde, servez des vins rouges comme un Bourgueil ou encore un Montagny, vins fruités et friands qui équilibreront la note acidulée de la moutarde tout en dévoilant leur fruité.

      

    Vins et Volailles

    Poulets, pintades, pigeons, canard, et dindes, appellent une multitude d’accords mets et vins. La volaille est véritablement le trait d’union entre les vins rouges et les vins blancs. En plus du jeu des textures et des goûts, on peut s’intéresser au jeu des couleurs entre la chair de la viande et la robe des vins. Cependant, on évitera de servir des vins rouges trop tanniques ou des blancs très boisés qui risquent de trop s’imposer face au plat servi.

     

    1912.jpgQuel vin avec les volailles rôties ?

    Avec les volailles rôties, présentez des vins rouges élégants et souples. On pense tout de suite à des vins faits à partir du cépage Pinot noir tels que le Pinot d’Alsace. Optez pour des vins de Bourgogne comme des Fixin, Marsannay ou autre Savigny issus des cépages Gamay et Pinot noir mais aussi aux vins du Beaujolais. Le poulet rôti, à la chair fondante en bouche et légèrement sèche, accompagné de ses pommes de terres à la peau craquante, ira très bien avec un vin gouleyant comme un Chiroubles. On raisonnera de même pour la dinde qui est plus une volaille réservée pour les fêtes. Avec un pigeon rôti à la viande délicate et juteuse, on pourra accorder des vins rouges jeunes sur le fruit et aux tanins peu marqués comme les vins rouges de Sancerre ou de Chinon mais aussi un Givry de Bourgogne.

     

    Quel vin avec les volailles braisées ?

    Une pintade au chou a un goût envahissant. On choisira des vins rouges souples en bouche et pouvant développer des notes évoluées de sous-bois mais aussi sauvages avec l’âge comme un Saumur-Champigny en Val de Loire, un Lirac dans la vallée du Rhône ou encore un Côtes de Castillon dans le Bordelais. Il faut suffisamment de puissance pour équilibrer l’odeur du chou de la pintade par exemple. On retiendra comme accord mets et vins agréable, la dinde braisée et un Côte-du-Rhône Village Cairanne.

     

    73-2.jpgQuel vin avec les volailles mijotées ?

    Souvent ces plats sont accompagnés de sauces crémeuses grasses et odorantes ou bien des sauces au vin. Les recettes les plus connues sont le poulet à la crème et le coq au vin jaune. Libre à vous de choisir un vin blanc ou un vin rouge. Les vins blancs choisis devront être suffisamment gras et aromatiques au caractère bien trempé élevés en fûts de chênes tels un Minervois, un vin de Chardonnay du Languedoc ou un grand blanc de la Côte de Beaune comme un Meursault ou encore un vin blanc du Jura issu du cépage blanc Chardonnay. Si vous optez pour des vins rouges, choisissez-les aux tanins patinés pour un accord voluptueux avec la viande, comme un grand vin du Languedoc. Certains vins rouges de Bordeaux comme des Côtes de Bordeaux iront très bien ainsi que des vins de Pessac Léognan de quelques années.

     

    771-2.jpgQuel vin avec le canard ?

    Le canard qu’il soit confit, servi en cassoulet ou en magrets, peut privilégier l’accord plutôt régional. Des vins du Sud-ouest conviendront à merveille comme un Madiran ou un Cahors aux tanins accrocheurs dans leur jeunesse. Ils équilibreront le gras du confit ou la graisse du canard pour un accord par complémentarité gras/tanins. Si vous préférez un accord ton sur ton, optez pour des appellations comme Fronton, Gaillac ou encore Bergerac qui sont des vins rouges moelleux en bouche. Les recettes originales ; les aiguillettes de Canard sauce cassis avec un Fronton rouge, le magret de canard aux poires, miel et gingembre avec un vin blanc liquoreux comme un Sauternes.

      

    Vins et Gibiers

    Les gibiers qu’ils soient à plumes comme le canard, le faisan, la bécasse ou la caille ou à poils comme un chevreuil, une biche, un sanglier ou encore le lièvre annoncent les repas d’automne et les fêtes de fin d’années. Leur goût est fort. Il faut donc les accompagner dignement de vins puissants et d’un certain âge. Ils appellent de grands vins rouges de garde.

     

    534.jpgQuel vin avec le gibier à poil : chevreuil, sanglier

    En ce qui concerne le gros gibier à poil, il faut les servir avec des vins encore vifs et d’une belle structure tannique comme des vins rouges de Bordeaux rive droite tels que Fronsac, des grands vins rouges de la Côte de Nuits tels que Gevrey-Chambertin, Richebourg ou encore certains vins rouges du Sud structurés et capiteux comme ceux de Provence ou de Corse, un Coteaux Varois, un Bandol ou encore un Patrimonio.

     

    194.jpgQuel vin avec le lièvre ?

    La viande de lièvre est délicate et parfumée, il faudra l’accompagner de vins fins et racés. Pensez à des appellations comme Collioure en Languedoc-Roussillon, Châteauneuf-du-Pape dans la vallée du Rhône méridionale ou encore Croze-Hermitage en Vallée du Rhône septentrionale. Les accords à découvrir : Le lièvre à la broche avec un Patrimonio rouge, le lièvre à la Royale et un Corton.

      

    2407.jpgQuel vin avec le gibier à plumes peu goûteux : faisan, caille, bécasse ?

    Sur des gibiers à plumes peu goûteux comme le faisan ou la caille, optez pour des vins rouges fins, aux tanins déjà bien fondus comme ceux de Vosne-Romanée ou de Gigondas. On aimera le faisan Souvaroff (faisan rôti fourré d’une farce aux truffes et au foie gras) avec un Côte-rôtie, la puissance aromatique du vin faisant résonnance avec celle du plat. On aimera les cailles rôties aux petits pois et aux lardons accompagnées d’un vin rouge de la vallée du Rhône méridionale tel un Châteauneuf-du-Pape de quelques années.

     

    405.jpgQuel vin avec le gibier à plumes très odorants : perdreau, canard ?

    A l’inverse sur du gibier à plumes comme un perdreau qui sera plus odorant, accompagnez-le de vins rouges charpentés, puissants et riches en arômes tels que Hermitage, Minervois et Madiran ou pourquoi pas un Pommard de Bourgogne à base de cépage Pinot noir. Sur du canard, servez des vins rouges de caractère du Languedoc tels que Pic-Saint-Loup ou encore un savoureux Médoc comme des Saint-Julien ou des Margaux.

      

    Vins et Fromages 

    La France compte beaucoup de fromages de différentes sortes. Le plateau de fromage fait donc partie des rituels de la table, pourtant beaucoup d’idées reçues s’effondrent à la dégustation. L’alliance des vins et des fromages en est l’exemple le plus frappant. Dans tous les cas : éviter les vins rouges puissants et tanniques sur les fromages, ces vins rouges font ressortir de l’amertume. Facilitez vous le choix en présentant des fromages de la même famille ; pâtes fraîches, pâtes molles à croûte fleurie, pâtes molles à croûtes lavées ou encore pâtes pressées cuites ou non cuites et pâtes persillées. Le choix du vin sera alors plus simple.

     

    200.jpgQuel vin avec les fromages à pâtes fraîches : faisselle, broccio Corse, crémets d’Anjou… ?

    On les connaît plus sous le nom de fromages blancs. Ce sont des fromages qui ont peu de personnalité et qui sont acides. Ils accompagnent souvent des plats salés ou sucrés. Sur le salé, servez un vin blanc, avec de la vivacité et sur le fruit comme des vins du Val de Loire tel que Pouilly-Fumé, Quincy et si l’accompagnement est sucré, servez plutôt un vin blanc moelleux sur des notes de coings, fruits exotiques, miel comme un Montlouis ou un Côtes-de-Bergerac.

     

    727.jpgQuel vin avec les fromages à pâtes molles à croute fleurie : Chaource, Brie, Camembert... ?

    Avec ce type de fromages onctueux et crémeux révélant des notes lactées voire légèrement champignonnées au gout en bouche de notes de beurres et de noisette fraîche. Sur un camembert, privilégiez un cidre brut mais si vous voulez vraiment servir un vin, alors choisissez un vin rouge peu tannique, léger et souple, voire gouleyant : un Beaujolais, un Gamay de la Loire ou bien un Bouzy. Avec le Chaource, fromage onctueux, préférez un grand Champagne brut, un Crémant ou un rosé des Riceys qui apporteront fraîcheur à l’accord.

     

    1887.jpgQuel vin avec les fromages à pâtes molles à croûtes lavées : époisses, Munster, maroilles, Pont l’évêque... ?

    Ce sont des fromages très odorants. Facilement reconnaissables à l’humidité de leur croûte et à leur couleur orangée. Leur pâte est d’une couleur beige claire. Leur odeur rappelle la ferme mais le goût est totalement différent. Sur ce type de fromage, on favorisera des vins blancs typés et aromatiques dotés d’une belle vivacité comme un Chassagne-Montrachet, Gewürztraminer, un Châteauneuf-du-Pape blanc ou un vin d’Arbois qui équilibreront la force du fromage, dont la puissance aromatique répondra aux arômes du vin.

     

    85.jpgQuel vin aves les fromages à pâtes pressées non cuites : Cantal, Saint-Nectaire, Tomme de Savoie... ?

    Les fromages à pâtes pressées non cuites sont souples et moelleux. Les seuls qui peuvent véritablement s’accorder avec les vins rouges charnus et épicés : Un Beaumes-de-Venise rouge, Côtes-du-Rhône Villages, Gaillac, Fronton, ou encore des rouges de Provence. A essayer les vins blancs ronds et expressifs qui donneront un accord très délicat révélant le caractère fruité du fromage. Ils apporteront légèreté à l’ensemble vin-fromage. Pour un accord parfait, faites attention à l’affinage du fromage, plus il est affiné, plus le vin devra être évolué c’est à dire de quelques années.

     

    270.jpgQuel vin avec les fromages à pâtes pressées cuites : Emmental, Gruyère, Comté... ?

    Tous issus du lait de vache, Ils font partie de la famille des « gruyères ». Ce sont des fromages excellents et fins qui développent des notes fruitées et de noisette. Ces fromages se marient très bien avec des vins blancs gras à la finale sur des notes beurrées, légèrement boisées et même de fruits secs. Les grands vins blancs de Bourgogne tels que Meursault, Corton Charlemagne répondent bien à ces critères. Un vin jaune du Jura donnera un accord intéressant avec un vieux Comté. L’élevage sous voile c’est à dire en contact avec l’oxygène apporte des arômes complexes qui va sublimer les notes de fruits secs du fromage.

     

    401.jpgQuel vin avec les fromages à pâtes persillées : Bleu des Causses, Bleu de Bresse, Fourmes d’Ambert, Roquefort...?

    La dégustation d’un vin de Sauternes sur des fromages bleus est magique, le vin sort toujours flatté du mariage, épuré par cette alliance entre deux moisissures nobles. Mais le Sauternes n’est pas unique sur la planète des liquoreux. Loupiac, Sainte Croix-du-Mont, Monbazillac s’accordent avec le Roquefort ou la Fourme d’Ambert. Les vins doux de Jurançon sont parfaits sur un bleu de Bresse ou d’Auvergne ; le Quart de Chaume ou le Bonnezeaux se marient avec toute la gamme des fromages persillés. Un grand fromage bleu trouvera son allié dans un Maury ou un Banyuls âgés d’une dizaine d’années. Ces vins mutés très sucrés résistent à la fois au sel et aux arômes puissants du fromage ; les vins gagnent en finesse et la sensation de chaleur en bouche est estompée. Un Muscat de Lunel ou encore un Muscat de Beaume de Venise avec un Roquefort jeune est aussi envisageable. Quant aux vins rouges, oublions-les : ils ne sauraient résister devant la force du pénicilium.

     

    320-2.jpgQuel vin avec les fromages de chèvre ?

    Les fromages de chèvres sont légion : du plus frais au plus affiné, du simple broccio au plus sec des fromages Corses. Préférez les vins blancs plutôt que les rouges car les arômes des vins rouges sont masqués. N’oubliez pas de choisir le vin en fonction du degré d’affinage du fromage qui peut être très crémeux ou bien sec.

    Avec le fromage de chèvre frais, on choisira des vins blancs vifs et fruités comme un Quincy, un Coteaux-du-Languedoc, un Sauvignon blanc de Touraine ou encore un Mâcon. L’accord mets vins doit être tonique et la bouche rester fraîche.

    Lorsque le fromage est affiné sec, l’idéal est un vin doux, assez léger et plein d’agrément comme un Muscat de Saint-Jean-de-Minervois ou un Vouvray demi-sec dont le cépage chenin blanc apporte fraîcheur.

     

    Vins et Desserts

    Les types de desserts sont nombreux ; glaces, tartes aux fruits, desserts chocolatés, aux cafés, crèmes et autres mousses… Ils appellent généralement des vins rouges ou blancs d’évolution différente. Les desserts sont sucrés par nature, un accord par similitude est à rechercher et une certaine harmonie peut être obtenue avec des vins moelleux. Ne perdons pas de vue que pour un équilibre parfait, les accords par complémentarité acidité/sucre fonctionnent aussi à merveille !

     

    964.jpgQuel vin avec les desserts à base de fruits frais ?

    Sur des salades de fruits frais, les vins doux naturels à base du cépage Muscat sont privilégiés car ils apportent une vaste palette aromatique de fruits en passant des fruits exotiques aux notes d’abricots ou encore de raisins frais. Ce type de vin apportera une sensation de douceur à la fraîcheur acidulée de la salade de fruits. Pensez aux Muscats du Cap Corse ou encore aux Muscats de Beaumes de Venise. Un beau Champagne sera parfait, également.

    Les tartes à pâte feuilletée ou brisée, sorties du four sont toujours croustillantes et goûteuses. Les tartes aux fruits rouges, telles que framboise, fraise ou encore celles aux petites baies noires comme les myrtilles demandent surtout des vins rouges sucrés c’est à dire que leur fermentation a été stoppée soit par le froid ou par un ajout massif de SO2. Les vins sont alors enrichis en arômes proches du fruit, on parle alors d’arômes primaires. On peut citer des vins d’appellations comme Maury ou Banyuls. On favorisera les vins élevés en milieu réducteur c’est à dire à l’abri de l’air pour une meilleure restitution des petits arômes de fruits rouges pour un accord ton sur ton magique. Le Champagne rosé a également toute sa place.

     


    62-4.jpgQuel vin avec les tartes à base de fruits jaunes ou blancs ?

    Pour les tartes aux fruits jaunes ou blancs, telles qu’abricot, pommes ou encore mirabelle, on choisira plutôt des vins blancs moelleux du Val de Loire tels que le Coteaux du Layon ou le Bonnezeaux, un Champagne Grand Cru ou Premier Cru, des Vendanges Tardives alsaciennes ou encore du Sud-ouest comme un Bergerac moelleux ou encore un Saussignac.

     

    Quel vin avec un dessert chocolaté ou au café ?

    L’amertume du chocolat pose un problème, tout en étant voulue, et ne doit pas s’imposer !

    Un grand Champagne rosé fera merveille. Les vins devront être suffisamment puissants et riches. Les vins doux naturels rouges seront aussi es plus adaptés. Optez donc pour un Maury, un Banyuls et un Rasteau. Sur des desserts au café, servez des vins doux naturels élevés sous milieu oxydatif, qui évoluent vers des notes fruitées, puis miel, torréfaction, café et rancio (noix).

     

    Quel vin avec les glaces ?

    Pour choisir le vin, on se basera sur les parfums du dessert glacé. Sur une glace ou un sorbet aux fruits rouges on servira un vin doux naturel rouge comme un Maury. Sur des glaces aux parfums plus exotiques tels que mangue ou abricot, on pensera à des vins liquoreux comme un Sauternes ou encore une Sélection de Grains Nobles d’Alsace.

    Vous l’aurez bien compris, la variété des desserts est importante mais vous proposerez presque toujours des accords mets vins intéressants avec des vins doux naturels ou des vins liquoreux, et, toujours, avec un Champagne !

  • Pin it!

    CLASSEMENT : QUAND LES MEILLEURS VINS DU LANGUEDOC PASSENT A TABLE

    En rouge, le vin est marqué par des connotations fruitées et épicées caractéristiques qui lui permettent de tenir sur le gibier, les saucisses, le lièvre, avec un brie, sur les cassoulets du pays voire sur les pâtés à base de viande de mouton, qui sont légèrement sucrés. Le rosé se déguste sur les terrines ou un poulet basquaise, et les blancs avec les poissons, des volailles rôties ou sur un lapin à la moutarde.

     

    Rouge

        Accords vins proposés :

     

     
     
    LE CLASSEMENT DES MEILLEURS VINS DU LANGUEDOC-ROUSSILLON
     
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    CASCADES (bl)
    ÉTANG DES COLOMBES (bl)
    GRAND CAUMONT
    GRAND MOULIN (r)
    MARTINOLLE-GASPARETS (bl)
    SPENCER LA PUJADE

     

    2 ANES
    AURIS (Bl)
    FONTFROIDE
    LALIS
    SAINT-MICHEL LES CLAUSES

    CAMBRIEL (bl)
    GRAND-ARC
    MATTES-SABRAN

    VIGN. CAMPLONG

    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    BARROUBIO (bl)
    BERTRAND-BERGÉ (bl)
    CLARMON
    FABAS (bl)
    HERBE SAINTE
    PÉPUSQUE
    VIEILLE (Pic-Saint-Loup) (bl)

     

    AGEL
    CAVAILLES
    GRAND GUILHEM
    PAUMARHEL (bl)
    PECH-D’ANDRÉ (bl)
    VILLEPEYROUX

    AUGUSTINS (Pic-Saint-Loup)
    CAPRICES
    CENTEILLES
    OUPIA
    TERRES GEORGES

    LA GRAVE (bl)
    ZUMBAUM TOMASI (Pic-Saint-Loup)

    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    FAMILONGUE (bl)
    MIRE-L’ÉTANG (bl)
    MAS DU NOVI (bl) (r)
    PEYREGRANDES (F) (bl) (r)
    CAVE ROQUEBRUN (bl)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS (bl) (r)

     

    CLOS BELLEVUE
    CLOTTE FONTANE
    L’ESCATTES
    ESTABEL CABRIÈRES (bl)
    GUIZARD
    METEORE (F)
    SAUVAIRE

    ARGENTEILLE
    BOUSQUETTE
    DEVEZE MONNIER
    GRANDES COSTES
    MARMORIERES
    REYNARDIÈRE (F)

    (CROIX CHAPTAL (r))

    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (bl)

     

    CASA BLANCA (bl)
    MAIRAN (IGP) (bl)
    Mas de MADAME
    PLAINE-HAUTE (Muscat)
    MAS ROUS (bl)
    MOULINES (IGP)
    SERRES (Malepère)
    TERRES DE MALLYCE

    ANTECH (Limoux)

    BARTHE (IGP)
    DOM BRIAL

     

     Blanc sec

     

        Accords vins proposés :

     


    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (LONGUEROCHE)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    (ROUDENE)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    ARGENTIES
    (VALAMBELLE)

     

    MAS de CYNANQUE

    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    RIVES-BLANQUES
    (CLOS SAINT-GEORGES)

     

    ENCANTADE

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    (BORDE-ROUGE)
    (ROQUE-SESTIERE)
    (TRILLOL)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    COUPE-ROSES
    (ENTRETAN*)
    (SAINT-JACQUES D’ALBAS)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    (COSTEPLANE)
    (FONTAINE-MARCOUSSE*)
    (MAS NUY)
    PECH DE LUNE
    (LA VERNÈDE)
    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    (Philippe NUSSWITZ*)
    PIÉTRI-GIRAUD
    LE SOULA

     

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     

     

    Choississez une région pour voir un autre classement :
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  

     

  • Pin it!

    LE NOUVEAU TOP DES VIGNERONS DU VAL DE LOIRE

    En-dehors des Classements habituels qui distinguent la qualité des vins, il faut aussi savoir récompenser le vigneron, sa fidélité, sa passion, son enthousiasme, sa joie de vivre, sa simplicité, au travers de ce “Top” exceptionnel.

    Le seul fait d’être dans ce Top Vignerons est un gage de qualité, et chaque année, ce Palmarès évolue, de nouveaux entrent, quelques-uns sortent, certains changent de hiérarchie…

     

    Accédez directement aux commentaires de dégustation du Guide Dussert-Gerber 2017 en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur

    Les références de leur appellation, que je connais généralement depuis longtemps, un bon nombre étant retenus depuis le 1er Guide (ou patiquement), ce qui -en soi- mérite un véritable “coup de chapeau”, tant il est difficile de se maintenir au plus haut niveau, chacun dans sa gamme, naturellement, et dans son style. Ils associent le talent et la passion, sans se faire avoir par les modes… tout ce que l’on aime. Certains et rares vignerons peuvent également y accéder très rapidement lorsque le “coup de cœur” est immédiat.
     
    Jacques et Arnaud Couly (Couly-Dutheil)
    Bruno et Patricia Denis (Renaudie)
    Aurore Dezat (Chasseignes)
    Famille Godineau
    Famille Petiteau-Gaubert (Tourlaudière)
    Pierre Picot (Chaillot)
    Frédéric Sigonneau (L’R)
     

     

    Prix d’Excellence

    De grandes valeurs sûres, dans toute la gamme, dans le Guide depuis longtemps ou qui sont de grands coups de cœur des derniers millésimes. Ils sont également garants d’une régularité qualitative exemplaire et d’un attachement réel au terroir. Du grand art encore, chacun possédant son originalité. Pour quelques-uns, s’ils confirment cette excellence, ils atteindront le Prix d’Honneur.
     
    Christophe Bonnard
    Alain Château (Belle-Rive et Yon-Figeac)
    Régis Dansault
    Famille Fouassier
    Christian Joseph (Bourg Neuf)
    Famille Le Capitaine
    Famille Luneau (R de La Grange)
    Germain Meslet (Géleries)
     

     

     

    Satisfecits

    Les grandes satisfactions de ces derniers millésimes et/ou ceux dont les vins m’ont particulièrement séduits cette année, qui se distinguent vraiment dans les dégustations et dont le talent se confirme. Ils peuvent prétendre au Prix d’Excellence. C’est déjà, en soi, une belle garantie qualitative d’être dans cette catégorie.

     
    Famille Fournier
    Anthony Girard (Clef du Récit)
    Nathalie et Pascal Joulin (Vattan)
    Famille Landron (Landron-Chartier)
    Claire et Olivirer Lecomte (Passavant)
    Clotilde Legrand
    Eric Louis
    Christophe et Thierry Luneau
    Anne-Cécile Roy
    Eric Santier (Dozon)
  • Pin it!

    EN CHAMPAGNE, LE TERROIR A AUSSI DU TALENT

    La force du terroir est bien réelle ici et vient s’allier à cet art exceptionnel de l’assemblage que chaque vigneron ou maître de chai va marquer de sa “patte”, créant une bouteille unique, que personne n’a réussi à égaler, partout dans le monde, où l’on n’est jamais parvenu à inquiéter la “marque” Champagne... Aujourd’hui, les meilleurs vignerons s’attachent à démontrer que leur terroir laisse parfaitement s’exprimer les Chardonnay, Pinot noir, et Pinot meunier, dans chaque village. 

    Les références ont donc évolué, certaines grandes maisons sont toujours au sommet mais un nombre de vignerons ou de “petites” maisons familiales atteignent les plus hautes sphères qualitatives. En effet, désormais, l’image de marque (parfois, trop ancienne) n’est plus suffisante, c’est la régularité qualitative et des prix justifiés (ou non) qui comptent. Qu’elles dégagent des notes de chèvrefeuille, de rose ou d’abricot, développent des nuances de noisette, de brioche ou de fruits mûrs, les cuvées deviennent plus passionnantes les unes que les autres, à des prix fort sages quand on les compare aux aberrations d’autres appellations. Du grand art.


    Quand boire les millésimes : voir la VINTAGE CODE

     

    POUR CHAQUE COMMUNE, LE TOP DE LA CHAMPAGNE

     

    CHAMPAGNE ELLNER SAS
    EPERNAY

    Jean-Pierre Ellner

    Fondée au début 1900, la Maison Charles Ellner, est aujourd’hui gérée par la 3ème génération alors que la 4ème y a déjà pris une part très active depuis plusieurs années. Elle a su évoluer et grandir en préservant son identité et son savoir faire familial. Pour mémoire, Charles-Émile Ellner créa, au début du siècle, sa propre maison. Et, parmi ses successeurs, son fils Pierre, qui a été la véritable “locomotive” de la maison, a su transmettre à ses enfants cette passion pour la terre et le vin. ...

    www.vinsdusiecle.com/champagneellner

     

    CHAMPAGNE LAURENT-GABRIEL
    AVENAY

    EARL Laurent-Gabriel

    En 1982, Daniel Laurent reprend l'exploitation familiale de ses parents. Son père ne produisait qu'une infime partie de sa récolte en champagne qu'il réservait à quelques amis et clients, le reste était vendu au négoce champenois, à la vendange en raisins. Dès l'automne 1982, il décide de produire son propre Champagne, avec l'aide de son épouse, et déposent leur marque actuelle "Champagne Laurent-Gabriel". Depuis 2001, Marie-Marjorie, leur fille les a rejoints. L'exploitation est très modeste, ...

    www.vinsdusiecle.com/champagnelaurent-gabriel

     

    CHAMPAGNE GOSSET
    AY

    Jean-Pierre Cointreau

    La continuité familiale prime ici. Aujourd’hui, Jean-Pierre Cointreau, par ailleurs président du Syndicat national des producteurs de liqueurs, assume ses fonctions au sein des différentes entités du Groupe familial et entend mener un développement pérenne de ces deux sociétés, Champagne Gosset et Cognac Frapin. Pour l’histoire, le Champagne Gosset, la plus ancienne Maison des Vins de la Champagne : Ay 1584, a été acquise par le groupe familial Renaud-Cointreau (Domaine Frapin, à Cognac) en ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-gosset

     

    CHAMPAGNE BERNARD LONCLAS
    BASSUET

    Aurélie Lonclas

    Situé au cœur du village typique de Bassuet, entouré par les coteaux où le sol précieux est propice à la culture du Chardonnay, la Maison Lonclas a été fondée en 1976 par Bernard Lonclas.
    Ce propriétaire passionnée par la terre et le vin, est aujourd’hui secondé par sa fille Aurélie. On allie ici savamment le savoir-faire traditionnel aux technologies actuelles : sélection rigoureuse des raisins lors de la vendanges, matériel d’avant garde tant pour le pressurage qu’au sein de la ...

    www.vinsdusiecle.com/champagnelonclas

     

    CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE
    BOUZY

    Didier et Thierry Vesselle

    Une exploitation familiale de 9 ha de vignes, où l’on vinifie les cuvées sans fermentation malolactique.
    Cette maison vous propose ce superbe Champagne Grand Cru Millésimé 2000, tout en bouche, riche et complexe, puissant et persistant, très fruité au nez comme en bouche, avec des notes confites, fort bien dosé, parfait sur une volaille rôtie. Le Millésimé Grand Cru 2004, riche au nez, est d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, une belle ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne.vesselle

     

    CHAMPAGNE ETIENNE OUDART
    BRUGNY

    Jacques Oudart

    Un village à quelques kilomètres d’Épernay, berceau de la maison Oudart depuis 1958. La passion du terroir a engagé depuis longtemps déjà, cette famille à préserver son vignoble en privilégiant le maintien d’une biodiversité, le choix de produits et de techniques naturels. Cette démarche de viticulture « raisonnée » est un véritable état d’esprit. Membre du réseau Magister, l'exploitation est engagée dans une démarche viticole durable et efficace : suppression totale de l'utilisation ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-oudart

     

    CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE
    CHAMERY

    Isabelle et Benoist Perseval

    Singularité, passion du métier et respect de l’environnement sont les valeurs que Benoist Perseval cultive avec sincérité pour offrir des champagnes de caractères dont la finesse séduit les vrais connaisseurs.

    Voilà plus de 2 siècles que la famille Perseval a planté ses premières vignes à Chamery. Aujourd’hui Isabelle et Benoist ont à coeur d’élaborer des champagnes élégants et raffinés issus principalement des 3 cépages traditionnels (Chardonnay, Pinot Noir et Meunier) mais ...

    www.vinsdusiecle.com/perseval-farge

     

    CHAMPAGNE CHARPENTIER
    CHARLY-SUR-MARNE

    Jean-Marc et Céline Charpentier

    C’est aujourd’hui la huitième génération de vignerons qui dirige cette maison fondée en 1855.Le vignoble compte 20 ha sous lutte raisonnée. L’encépagement est unique et atypique pour la région de la vallée de la marne : 45% de Chardonnay, 40% de Pinot Meunier et 15% de Pinot noir. La calèche, emblème de la maison représentée sur l’étiquette de la cuvée Terre d’Emotion, symbolise le devoir de perpétuer le savoir-faire et les valeurs, reçus en héritage. Les parcelles de vieilles vignes destinées ...

    www.vinsdusiecle.com/champagnecharpentier

     

    CHAMPAGNE J.-M. TISSIER
    CHAVOT-COURCOURT

    Jacques Tissier

    La famille Tissier, c’est l’expérience transmise de père en fils au fil du temps. La diversité de ce vignoble de 5,35 ha permet des assemblages originaux lors de la composition des cuvées. Après la mise en bouteilles, 3 à 5 années sont nécessaires au vin pour se parfaire dans les caves traditionnelles. 
    Aujourd’hui, c’est Jacques Tissier qui gère le domaine, en succédant à son père Jean-Marie et à son grand-père Diogène Tissier. Et la relève est assurée avec ses fils, Gaëtan et ...

    www.vinsdusiecle.com/champagnej.mtissier

     

    CHAMPAGNE LEGRAS ET HAAS
    CHOUILLY

    Brigitte Legras

    Notre maison fut fondée en 1991 par François Legras-Haas. Le vignoble appartient à la famille : 15 ha à Chouilly (Chardonnay Grand Cru), 10 ha à Vitry (Chardonnay), 6 ha à Les Riceys (Pinot noir). Rémi et Olivier ont pris en main l’entreprise familiale et sont aidés maintenant par Jérôme. La maison poursuit une progression raisonnable tant en France qu’à l’export. Le Grand Cru Chouilly offre un potentiel de garde tout en présentant lorsqu’il est jeune, un caractère frais et léger, apprécié à ...

    www.vinsdusiecle.com/legras-haas

     

    CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE
    CORMICY

    Christophe Boulard

    Forte de sa tradition familiale, la famille Boulard-Bauquaire se consacre à la culture de la vigne avec passion, depuis 8 générations. Denis Boulard a choisi de s’établir avec ses frères à Cormicy vers 1960. Il a participé à la renaissance de ce vignoble. Aujourd’hui, son fils Christophe et son épouse Christiane allient savoir-faire et modernité. Leurs vignes, issues des zones viticoles du massif de Saint-Thierry, de la Montagne de Reims et de la Vallée de la Marne, permettent d’élaborer des ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-boulard-bauquaire

     

    EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER
    CRAMANT

    Monsieur Chauvet

    Un vignoble de 5 ha et une exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, et reprise en 1996 par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité. 
    Vous allez aimer ce Champagne brut cuvée des Chevaliers Grand Cru, base de 2010 avec 32% des vins de réserve vieillis en foudres, 100% Grands Crus, au nez dominé par les fruits ...

    www.vinsdusiecle.com/lancelotroyer

     

    CHAMPAGNE PIERRE MIGNON
    LE BREUIL

    Pierre Mignon

    Pierre et Yveline Mignon dirigent le domaine familial et leurs deux enfants participent au développement : Céline, chargée des relations commerciales et de l'export, Jean-Charles, responsable du vignoble et des vins. La typicité et la diversité des terroirs permettent d'élaborer de Grands Champagnes de Caractère. Le vignoble de 14 hectares est réparti dans toute la Champagne : Vallée de la Marne, Côte des Blancs et région d'Epernay. L'encépagement à majorité de Pinot Meunier (60%) est complété ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-pierre-mignon

     

    CHAMPAGNE BOURDAIRE-GALLOIS
    POUILLON

    David et Véronique Bourdaire-Gallois

    Exploitation familiale de 5.36 ha, dont 4,60 ha de vigne à dominante de Pinot meunier. C’est Robert Massonnot, le grand-père de David Bourdaire, qui commença l’activité agri-viticole grâce à quelques terrains familiaux. En 1951, il fonde avec trois autres vignerons la coopérative de Pouillon et commercialise ses premières bouteilles en 1956. A cette époque, la coopérative n’est qu’un lieu de collecte et de pressurage, qui vend la récolte des adhérents sous forme de moûts aux négociants ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne.bourdaire-gallois

     

    CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS
    RILLY-LA-MONTAGNE

    Eric Chanez et Alain Toullec

    D’abord vigneron, l’arrière-grand-père Edmond choisit de devenir manipulant dans les années 1920. Sa fille Anne-Marie, puis son petit-fils André (qui fit d'importants travaux en bâtiments, cuverie, caves dans les années 1970) secondé aujourd’hui par, ses deux filles, ses gendres ont modernisé l'outil de travail (pressoir, foudres, carrelage …) et son petit-fils, perpétuent la tradition familiale.
    Vous pourrez découvrir ce Champagne Dame Palmyre Blanc de noirs Millésime 2006, une cuvée ...

    www.vinsdusiecle.com/andredelaunois

     

    CHAMPAGNE LOUIS HUOT
    SAINT-MARTIN-D'ABLOIS

    Virginie et Olivier Huot

    Vignerons depuis le XIXème siècle, la famille Huot transmet sa valeur et son amour de la terre de génération en génération. Après la 2nde guerre mondiale, Mr. Louis Huot créé sa propre marque : « L. Huot Fils » que son fils Louis et son petit fils Jean-Pierre vont s’employer à développer. 
    Aujourd’hui, ce sont ses arrières petits enfants, Olivier et Virginie, qui exploitent le domaine familial dans le respect de la tradition.
    Notre gamme est composée de 5 Cuvées : 
    - Cuvée ...

    www.vinsdusiecle.com/champagnehuot

     

    CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN
    TALUS-SAINT-PRIX

    Cyril Jeaunaux

    Michel Jeaunaux commence le métier de vigneron, en 1965. A cette date, le raisin est apporté à la coopérative du village. En 1973, il se marie avec Marie-Claude, et ils installent le premier pressoir (traditionnel) de la maison. Commencent alors les premières vinifications. Depuis, la cuverie et la cave ont été construites. En 1999, Cyril, leur fils, les rejoint, et en 2003, un deuxième pressoir traditionnel est installé. De 500 bouteilles produites au départ, la maison s’applique désormais à ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-jr

     

    SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS
    VERZENAY

     

    Les origines vigneronnes de la famille Arnould remontent à la fin du siècle dernier. A l’époque, les aïeuls Lefevre exploitent des vignes situées sur le terroir Grand Cru de Verzenay, les raisins étant vendus aux grosses Maisons de Champagne. Les premières bouteilles ont été commercialisées dans les années 30. Au début des années 60, la petite fille de la famille Lefevre se marie avec Michel Arnould et créent ensemble leur propre marque « Michel Arnould ». En 1972, ils commencent l’exportation ...

    www.vinsdusiecle.com/champagne-michel-arnould
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu