Avertir le modérateur

qualité

  • Pin it!

    Votre cave idéale : les vins qu'il faut pour commencer

    Votre cave idéale : les vins qu'il faut pour commencer

    DOMAINE D'AMBINOS
    COTEAUX-DU-LAYON
    Le Domaine d’Ambinos vient de la racine du mot grec : Ambelos, la vigne qui produit et Inos, le vin d’Or. Propriété d’ Henri Ribière qui fut maire de Beaulieu de 1950 à 1965. Puis mon Père, Chéné Pierre arrivé sur la propriété en 1945, prend la suite en 1966. Jean-Pierre son fils, s’installe en novembre 1972, et dirige l’exploitation seul depuis 1981. Enfin, Jean-François sur une partie de l’exploitation de son père, créée la Coulée d’Ambrosée et opte pour la culture et la vinification biologique. Les grands millésimes de liquoreux au domaine sont : 1989, 1990, 1995, 1996, 1997, 1998, 2003 et 2005. Chacun avec un caractère qui lui est propre et qui reflète le climat, pour exemple le 1989 année très, très sèche qui ne permit pas au botrytis cinéréa de se développer et se concentra par passerillage. Le Domaine d’Ambinos a forgé sa réputation en commercialisant des millésimes anciens le plus vieux étant le 1961. Les 1969 et 1971 étonnent par leur robe cuivre bien soutenue et par une acidité caractéristique du Chenin.
    CHÂTEAU DE BOISFRANC
    BEAUJOLAIS BLANC
    Le château et Domaine de Boisfranc ont été construits dans les années 1860 par M. AUGUSTE GUINON, riche industriel lyonnais ayant fait sa fortune à l’époque de la fameuse et réputée mondialement, soierie lyonnaise. Le Domaine, tout en pierre dorée du pays, est très vaste. Son cuvage d’une longueur de 40 mètres est impressionnant. Sa cave voûtée, avec ses colonnes de granite monobloc, est la plus élégante du Beaujolais. C’est en 1977 que Thierry Doat commence à travailler au Domaine. Après un séjour dans un vignoble aux USA en 1979 et un travail dans un restaurant biologique en 1980, le tournant à 180 ° est amorcé : la reconversion du Domaine à la viticulture biologique démarre pour une longue aventure. Ce n’est pas sans problèmes et sans soucis que la transformation s’opère ! Mais les résultats sont bien là aujourd’hui, et la qualité des récoltes est bien au rendez-vous. Sans artifice chimique, les raisins sont succulents et sucrés, les vendangeurs s’en régalent et les vinifications sans chaptalisation donnent des vins riches en saveurs. Le Beaujolais blanc 2006 (Chardonnay), où s’entremêlent des notes d’amande et de bruyère finement poivrées, est un vin de belle robe, rond, de bouche parfumée et flatteuse, avec une finale de tilleul et de petits fruits frais, à découvrir sur des quenelles de brochet. Excellent Beaujolais Supérieur rouge 2006 charmeur, charnu, velouté, très parfumé, avec des notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille...).
    Le travail de la vigne et du vin est une tradition familiale chez les Rutat : des arrières grands-parents tonneliers et des grands-parents vignerons ont donné le goût et la passion du vin à leur fils René. Le Champagne René Rutat naît ainsi au début des années 1960 avec le statut de "Propriétaire-Récoltant". Et c'est à partir de 1985 que Michel reprend à son tour la Maison familiale aux côtés de son épouse Evelyne. Vignerons à Vertus depuis plusieurs générations, le Champagne René Rutat est aujourd'hui régulièrement reconnu et récompensé pour ses qualités, par les professionnels du Vin. Goûtez par exemple leur beau Champagne Blanc de blancs (étiquette grise), dense au nez comme en bouche, ample et persistant, d'une très belle expression, alliant élégance et charpente. Étonnant demi sec, très fin, onctueux et frais à la fois, très agréable en bouche avec cette pointe de miel et d'acacia, un Champagne à découvrir sur les desserts. Excellente cuvée Millésimée, riche en parfums, au nez de petits fruits mûrs, d'une belle finale en bouche, vraiment remarquable par son rapport qualité-prix-typicité, comme le brut Grande Réserve (étiquette rouge), très aromatique.

    Un remarquable propriétaire qui exploite avec son épouse Hélène, et ses enfants Marylise et Vincent, un beau vignoble, patiemment constitué qui compte aujourd'hui 34 hectares dont une dizaine en Premiers Crus auxquels s'ajoutent des hectares en Chablis, Petit Chablis et Grand Cru dont un fantastique Valmur, l'un des plus grands vins de Chablis. Très attaché à la qualité, très méticuleux et travailleur, Gérard Tremblay, de caractère tenace et volontaire vinifie avec toutes les techniques modernes au service de son savoir-faire traditionnel. La force de Gérard Tremblay est d'apporter autant de soins à l'élevage de ses Grands Crus qu'à celui de ses vins de Chablis et plus d'un serait surpris à une dégustation à l'aveugle d'une si belle qualité de vins. Le Petit Chablis est rond, floral, très expansif en arômes primaires, tandis que le Chablis est plus gras, plus ample, persistant et très typé. Le Chablis 1er Cru "Beauroy" est d'une très grande finesse, de belle harmonie, le Chablis 1er Cru "Côte de Léchet" a un nez complexe à dominante de fruits secs et frais, en bouche il est très riche aromatiquement. Le 1er Cru "Montmain" a un nez complexe et fin, il est très long et persistant en bouche. Le Chablis 1er Cru "Fourchaume" est le fleuron de la cave, le nez et la bouche sont charmés par tous ses arômes de miel, de fleurs blanches, d'une très grande persistance et longueur en bouche. Le Chablis Cru "Valmur", régulièrement splendide, a un nez très typé associant puissance et distinction, en bouche il est gras et suave, avec des arômes doux de miel, beaucoup de longueur et de persistance en bouche.
    vins du siecle
    Le vignoble de 26 hectares appartient à la même famille depuis 4 générations. Ici le souci permanent est de respecter la vigne et le sol, d'où la pratique d'une culture raisonnée. On élève ici cet excellent Saumur rouge, aux notes de mûre, de bonne charpente, de très bonne évolution. Plusieurs autres vins sont remarquables comme le Saumur mœlleux et la cuvée Christine, une cuvée spéciale qui n'est produite que les années où la qualité des vins de base est grande. Elle est issue d'une sélection rigoureuse de vendange, d'une vinification séparée, d'un subtil assemblage de Chenin-Chardonnay. Cette cuvée représente tout le savoir-faire du Château de Beauregard, la série est limitée et représente un rapport qualité/prix exceptionnel. La cuvée Christine est diffusée uniquement chez certains cavistes et sa réservation est établie pour l'année.

    Le domaine Aux Moines est situé à La Roche aux Moines, superficie de 8 ha en Chenin et 0.80 ha en Cabernet pour notre Anjou village. Du moyen âge à la révolution ce domaine viticole a appartenu aux moines de Saint-Nicolas d’Angers, puis revendu comme bien national. Il connut divers propriétaires dont M. Benz des automobiles en 1926. Nous en sommes propriétaires depuis 1981, elle ne comptait alors plus que 4 ha de vignes. Nous avons apporté la parcelle que nous possédions sur la Roche aux Moines et nous avons acquis petit à petit d’autres parcelles toujours situées à La Roche aux Moines. Dès 1982 nous avons planté certaines parcelles, en gardant les vieilles vignes, et nous avons toujours pratiqué une culture raisonnée en enherbant tous les rangs de vigne. Nous avons rénové le chai en l’équipant de cuves Inox thermorégulées. Le parc à fûts de 400 litres est renouvelé tous les ans, mais notre objectif est plus de faire ressortir le terroir schisteux et le fruit du Chenin que le bois. C’est Tessa, ma fille, œnologue, qui vinifie seule à la cave dans la continuité de l’esprit maison : un vrai vin au féminin. Le Savennières 2006, au nez subtil, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits frais (abricot) et d’amande, est un vin d’une belle persistance en finale.
    CHATEAU REDORTIER
    BEAUMES-DE-VENISE
    Château Redortier, site historique renommé, compte 35 hectares d’un seul tenant particulièrement bien situés face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le Domaine s’étend sur l’aire d’appellation Beaumes-de-Venise et Gigondas, et produit aussi du Côtes-du-Ventoux et du Vin de Pays de Vaucluse. Son terroir est exceptionnel, outre un paysage d’une beauté à couper le souffle, les vignes s’étagent à plus de 400 mètres d’altitude, sur des coteaux exposés plein sud, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. L’exploitation est familiale, Sabine et isabelle apportent tous leurs soins aux vins, sans négliger les conseils avertis d’Etienne et Chantal qui créèrent le domaine en 1956. La culture des vignes est menée de façon raisonnée, dans un souci constant de l’environnement. les rendements sont volontairement limités aux alentours de 30 hl/ hectare ; gage de qualité. Les vendanges se font à la main, ce qui permet un tri rigoureux des raisins dès la cueillette. La vinification est traditionnelle ; pressurage léger, températures contrôlées et maîtrisées tout au long des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuve avant leur mise en bouteilles. Les vins ne séjournent pas en bois, la qualité de leur terroir leur confère un caractère boisé naturel. Les vins Château Redortier sont présents sur les cinq continents ainsi que sur les meilleures tables. La cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Nous disposons d’un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, « La Grange de Château Redortier ».
    jeu concours
    CRU LAMOUROUX
    JURANÇON
    Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. Les vendanges de raisin rouge débutent vers la 2e semaine d’octobre. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, grande maîtrise des températures…). Les vins sont ensuite élevés en cuves Inox pour les vins secs ou en barriques de chêne pour les autres. Certaines cuvées restent entre 1 an (cuvée Amélie-Jean) et 2 ans (cuvée Nathalie) en vieux fûts. Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2003, en hommage à leurs parents, est un vin gras et parfumé, au nez de petits fruits cuits, subtil en bouche, de jolie robe brillante, tout en onctuosité, tout en complexité d’arômes, à déboucher sur une volaille ou un poisson en sauce. Le 2001 poursuit sa très belle évolution, avec des notes caractéristiques de fruits confits, très onctueux en bouche. Le 2000 est dans la lignée, un vin où s’entremêlent des nuances de miel, de fruits confits et de brioche, d’une douce onctuosité, avec ses notes en bouche caractéristiques de noisette et de miel, alliant souplesse et structure. Le Jurançon cuvée Nathalie est très bien élevé 2 ans en fûts de chêne, d’une belle couleur, aux nuances envoûtantes d’abricot confit, d’une grande persistance aromatique, allie charme et puissance. Le moelleux 2004 de jolie robe dorée intense, avec des notes de petits fruits secs et de brioche, tout en persistance au palais, associe finesse et ampleur, très agréable sur un dessert. Leur Jurançon sec, de bouche ample, sent la noisette, vif et rond à la fois, avec ce côté minéral agréable en finale. Le Béarn rouge et le rosé sont des vins typés et fruités qui se dégustent sur des magrets ou des paellas.
    DOMAINE VINCENT BACHELET
    CHASSAGNE-MONTRACHET
    Domaine de 13 hectares de vignes sur la Côte de Beaune, principalement sur Chassagne Montrachet et dans les Maranges, sans oublier Santenay, Meursault et Pommard. Le propriétaire Vincent Bachelet poursuit la tradition paternelle de Bernard BACHELET. Les vins sont vinifiés et élevés dans de magnifiques caves du 18 siècle, ou s’offre un spectacle inoubliable. Vous pourrez déguster ce Chassagne-Montrachet Premier Cru Morgeot blanc 2007, de robe dorée, tout en persistance aromatique, alliant finesse et suavité, aux notes persistantes de fougère et de fruits frais, très riche, un beau vin complexe et plein.? Cet excellent Chassagne-Montrachet rouge 2007, où dominent les fruits mûrs et les saveurs de sous-bois, tout en bouche, corsé comme il se doit.?À la suite, le Chassagne-Montrachet blanc 2007, d’une grande finesse en bouche, aux arômes de tilleul et d’abricot frais, ample comme ce très séduisant Meursault 2007, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits mûrs, riche et raffiné à la fois. Le Maranges 2006 est de robe grenat, intense au nez comme en bouche, distingué, au bouquet présent de fruits rouges, de truffe et de sous-bois, de très bonne évolution, réussi comme ce Hautes-Côtes-de Beaune 2007.
    Les vignobles Gassies-Gautey sont l'œuvre familiale de plusieurs générations de viticulteurs (3ème), producteurs d'un merveilleux Bordeaux et pionniers parmi tant d'autres de ce terroir de l'Entre-Deux-Mers dont la réputation mondiale est reconnue. L’ensemble du vignoble s’étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires et de plateaux de même nature, et contiguë au fleuve d’une plaine au sol siliceux avec en fond les filons de grave de la Dordogne qui se prolongent dans le sous-sol. Le Bordeaux rouge Château du Masson cuvée Passion 2004 (80% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec), est tout en arômes, aux notes de cassis et de framboise, aux tanins puissants et fins à la fois, de bouche persistante, très classique de ce beau millésime. Beau 2003, de couleur profonde, intense et complexe au nez comme en bouche, parfumé (mûre, épices...), aux tanins harmonieux et riches, persistant. Excellent Bordeaux rouge Château du Masson 2005, qui allie puissance et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins ronds, bien classique. Le Bordeaux rosé 2007 Château Fleurs du Mayne est rond et floral.

    Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d'excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s'appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d'âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d'un excellent ensoleillement et d'une bonne ventilation. Des atouts qualitatifs indispensables pour faire du bon vin. C'est aussi une superbe exploitation dotée des meilleurs équipements inspirés à la fois par la tradition et les techniques modernes. Le Château Chantegrive est enfin conduit par une famille sympathique et passionnée par le vin, soucieuse du travail bien fait, respectueuse du client et responsable de la qualité des vins qu'elle produit. "Nous aimons produire des vins typés, précise Françoise Lévêque, élégants et de très grande qualité, nous sommes d'ailleurs fiers de retrouver nos vins dans les palmarès, c'est un encouragement pour continuer". Leur Cuvée Caroline est prestigieuse. On est très vite envoûté par ce vin riche et intense, élevé en fûts neufs, à la belle robe dorée, au nez, très élégant et intense, avec des notes de vanille, de citron, de beurre frais, d'amande grillée et de tilleul. Le vin est suave, avec une attaque en bouche franche, dominée par le fruit et le gras.

    Un domaine au sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition plein sud à mi-coteau permet d’obtenir des vins de très grande qualité. On élève ici des vins de tradition, proposant une gamme de millésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare. Beau Madiran 2005, très bien élevé en barriques, un vin superbe, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, dense et classique, qui devrait tenir largement ses promesses. La cuvée Tradition est plus ronde, bien corsée, un vin souple qui permet d’attendre l’évolution du grand vin. Remarquable 2004, puissant, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue et aux arômes de petits fruits rouges intenses (cassis, cerise), d’une jolie finale. À la suite des derniers millésimes, les uns les plus typés et séduisants que les autres, il y par exemple ce superbe 2000. Un millésime de couleur très soutenue, très équilibré, au nez complexe avec des notes de cerise mûre et d’humus, de bouche ample et intense, chaleureuse avec ces nuances de confiture de cassis et de poivre, un vin non encore à maturité, qui poursuit sa très belle évolution. À ses côtés, on savoure également cet exceptionnel millésime 1990, où l’on retrouve toute la spécificité de ce que doit être un Madiran digne de ce nom, avec une palette aromatique d’une grande complexité où les épices prédominent. Le vin est de belle robe grenat profond, au nez complexe dominé par les fruits cuits et des notes de torréfaction, avec des tanins mûrs et une belle concentration, d’une évolution. Goûtez aussi le Pacherenc-du-Vic-Bilh, mêlant richesse aromatique et persistance, avec des connotations de noisette et d’abricot, tout en charme.
    La famille Brisson, originaire du pays de Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquit en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en bourgogne, il a rejoint son père sur l’exploitation en 1974 et, depuis la mort de Michel en 1980, poursuit et développe l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis en 2009. Les vins ont une belle robe rubis, ils sont fruités légèrement épicés (cassis, groseille, framboise) avec beaucoup de matière, long en bouche et riche en tanins. Ici on pratique l’œnotourisme en voitures anciennes (Bentley de 1965 et Citroën 2 CV) à la découverte des vins, des vignobles et du patrimoine culturel et gastronomique, circuits personnalisés. Gérard Brisson élève avec passion ses vins tel, le Morgon Les Charmes La Louve 2006, aux arômes de kirsch, riche, de couleur grenat intense, aux tanins riches et souples à la fois, un beau vin classique. Le millésime 2007, avec des notes de violette et de réglisse, est riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample. Le Morgon Les Charmes 2005 est un vin corsé, qui allie souplesse et complexité aromatique, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille, de poivre et de cassis, puissant en bouche, d’excellente garde. Dans la même appellation, le Morgon Les Charmes Vieilles Vignes 2005, est issu de vignes de plus de 50 ans, il est élevé en foudres de chêne entre 12 et 18 mois, c’est un vin aux notes complexes de mûre et d’humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouche charnue comme il se doit. Démontrant le potentiel d’évolution de ces vins, le Vieilles Vignes 99 est de bouche puissante, un vin étoffé, coloré et complexe, aux reflets pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse. Il y a aussi, le Morgon Les Charmes Noble Tradition, où s’entremêlent le cacao, les épices, la griotte et les sous-bois, un vin fondu, puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, parfait sur des gibiers marinés.
    Henri Cadillac, propriétaire sympathique et passionné, s’attache à conserver une régularité qualitative exemplaire. Le vignoble s’étend sur 18 ha sur un sol argilo-calcaire relativement plat par suite des dépôts alluvionnaires des terrasses fluvio-marines de la fin du Tertiaire. Les cépages sont le Merlot et le Cabernet-Sauvignon à parts égales. Ce Médoc 2005, de belle couleur rouge grenat, au nez de fruits rouges croquants (framboise, groseille, cassis), avec des nuances épicées en bouche, est un vin vraiment réussi, soyeux, de très bonne structure tannique et d’une belle harmonie, avec beaucoup d’élégance, de garde. Beau 2004, d’un rouge profond, un vin volumineux en bouche, élégant et complexe, bien typé et classique. Le 2003, bien charnu, est tout en bouche, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices. Le 2002 est de belle couleur, de robe intense, au nez persistant (griotte, violette), un vin très équilibré, gras, aux tanins savoureux. Beau 2001, très bien élevé en barriques, charpenté, de bouche dense, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse. Dans la lignée, le 2000, aux notes de sous-bois, très équilibré au nez comme en bouche, allie charpente et rondeur, avec des nuances de mûre, de garde. Un excellent second vin, Château Taffard 2005 (vinification en cuves en acier inoxydable, avec contrôle des températures, dont la fermentation alcoolique est suivie de 3 à 4 semaines de macération, puis fermentation malo-lactique après pressurage des marcs) un vin où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche riche et corsée, aux tanins équilibrés et mûrs, d’une finale dense, à déboucher sur un rôti de porc, par exemple.
    Beau domaine de 50 ha de vignes, nichées sur les coteaux de Mezzavia, fleuron de la viticulture insulaire. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au XVIème siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi, père de l’actuel propriétaire. Il est actuellement le plus important vignoble de l’appellation contrôlée « Ajaccio ». Le domaine vous propose ce remarquable Ajaccio Comte Peraldi rouge 2005, de robe pourpre, souple et corsé à la fois, au nez complexe (cassis mûr, garrigue, poivre), légèrement épicé en bouche comme il se doit, de très bonne évolution. Belle cuvée Clos du Cardinal rouge 2003, issue de Sciacarello, élevée en fûts, au nez d’humus et d’épices, associant richesse et finesse en bouche, charnu et complet, de très bonne évolution, à déguster sur un civet. Excellent Comte Peraldi rosé 2006, avec des notes de rose et de mûre, un vin friand et légèrement épicé, de bouche persistante, idéal sur des mets épicés, de bouche complexe comme ce blanc 2005, au nez minéral où dominent les agrumes et les petits fruits secs, ample et bouqueté, de bouche épicée et dense. Le blanc 2007, finement bouqueté, est de bouche fraîche et tendre, au nez subtil (fleurs blanches, amande, pomme), tout en rondeur et persistance, avec une note de fraîcheur très agréable au palais, s’allie parfaitement avec un bar au fenouil.

    DOMAINE GLANTENET PERE ET FILS
    HAUTES-COTES-DE-NUITS
    Notre famille est installée en Bourgogne depuis le 15ème siècle et le Domaine viticole remonte au 18ème siècle. Aujourd'hui, Jean-François GLANTENET en charge de l'exploitation, s'occupe de 25 hectares, répartis sur cinq communes. Le Domaine vinifie traditionnellement ses vins depuis 1997, année de la première mise en bouteilles. Le Domaine produit environ 30 000 bouteilles par an. Les vins sont vendus : au Caveau, au travers des différents salons et manifestations où nous sommes présents tout au cours de l'année. Epaulé par Valérie et entouré de son équipe sur le terrain, avec Sylvie qui l'assiste au Bureau, Jean-François conduit l'exploitation familiale de façon traditionnelle dans le respect du terroir. Dans un souci environnemental, les vignes sont conduites en "lutte raisonnée", avec une délimitation de parcelles sélectionnées, comme par exemple les vieilles vignes. Chaque année, la vigne suit son cycle végétatif : de la taille, aux brûlages de ses sarments, à son évasivage (préserver seulement les meilleurs raisins) pour arriver à la cueillette des grappes dans le pur respect des traditions et donner aux vins des Hautes-Côtes le caractère des grands Bourgognes. Le domaine vous propose : le Bourgogne Hautes-Côtes-de-Nuits rouge 2005, Burgondia d’Or 2007 et médaille d’Argent Paris 2007, élevé en fûts de chêne, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées, aux tanins mûrs, tout en bouche comme ce Hautes-Côtes-de-Nuits blanc 2005, qui associe richesse aromatique et persistance, avec ces senteurs de fleurs et d’amande, le Côtes-de-Nuits-Villages Le Clos de Magny 2005, 15 mois d’élevage en fûts de chêne français, aux notes classiques de cassis et de sous-bois, aux tanins bien présents, est ferme et dense, tout en bouche, le Hautes Côtes-de-Beaune blanc 2006, Burgondia d’Or 2007, et le Bourgogne Aligoté Vieilles Vignes 2005, excellent avec des escargots.
    Millesimes

    La Cave Les Coteaux de Visan, un lieu unique où l’on cultive l’exception … Créée en 1897 par Ferdinand Delaye, cette cave hors du commun bénéficie d’un terroir exceptionnel, des coteaux argilo-calcaires caillouteux exposés plein sud. Les vignerons visanais ont su perpétuer la tradition de la qualité et mettent tout en œuvre pour obtenir de prestigieuses cuvées. La qualité de la parcelle à la bouteille et des méthodes culturales dans le plus grand respect de la tradition La Cave Les Coteaux de Visan a instauré la sélection parcellaire en 1992 et depuis 1999, le technicien viticole de la cave assure le suivi du vignoble, il conseille les vignerons sur le suivi phytosanitaire et l’agriculture raisonnée, ainsi que la protection de l’environnement. Il est également chargé des sélections parcellaires pour l’ensemble de la production des Côtes du Rhône Village Visan qui sont vendangés exclusivement à la main et triés minutieusement. Seules les meilleures parcelles sont sélectionnées pour élaborer nos prestigieuses cuvées, selon la méthode traditionnelle, et la mise en bouteilles dans nos chais constitue une garantie de qualité supplémentaire, confortée par la certification pour l’assurance qualité norme ISO 9001 version 2000. Un groupe d’une dizaine de vignerons de la Cave Les Coteaux de Visan s’est engagé dans une agriculture biologique 200 hectares en culture biologique La mise en place d’une agriculture biologique constitue la suite logique de la politique de culture raisonnée et de respect de l’environnement entreprise depuis de nombreuses années par la Cave Les Coteaux de Visan. AnVis, Espace Dégustation et Expositions d’art de la Cave Les Coteaux de Visan Un espace lumineux et spacieux, composé de trois parties (dégustation, libre-service et expositions d’art), au design contemporain et authentique de par le choix des matériaux (bois et pierre), créé par l’architecte Eric Ordener, permet de présenter les cuvées dans une ambiance chaleureuse et de proposer des services adaptés aux besoins de chacun. Une partie de cet espace est dédié aux expositions d’art et aux événements culturels. LA CONFRERIE « SAINT VINCENT » DES VIGNERONS DE VISAN Créée en 1475 par les vignerons visanais, la confrérie, tient deux chapitres annuels, le chapitre d’hiver, en janvier, à l’occasion duquel sont sélectionnées les meilleures cuvées destinées à devenir, soit cuvée « Saint Vincent » et à vieillir 12 à 18 mois en fûts de chêne dans la magnifique cave « Saint Vincent », soit « Cuvée du Marot », environ 5000 magnums emmurés durant un an dans les caves du château de Visan et libérés lors du chapitre d’été de la confrérie, le deuxième samedi de juillet. Ces deux chapitres sont suivis d’un dîner dansant avec orchestre (en janvier) et d’un dîner provençal dansant (en juillet)
    CHEVILLON-CHEZEAUX
    NUITS-SAINT-GEORGES
    Ici, on est vignerons depuis 4 générations (9 ha de vignes). Les méthodes de travail et de vinification sont restées traditionnelles, avec des vendanges manuelles, une cuvaison longue et un élevage dans des fûts de chêne pendant 18 à 24 mois. Beau Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Saint-Georges, un vin coloré, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, de jolie bouche, idéal sur un gibier. Excellent Nuits Les Porêts, alliant rondeur et puissance en bouche, complexe et subtil à la fois, riche et bien équilibré, d'excellente garde comme son Nuits Premier Cru Aux Champs Perdrix, très classique, bien charpenté, aux tanins fermes. Des millésimes plus anciens sont toujours disponibles. Remarquable rapport qualité prix typicité.
    DOMAINE DE NIDOLERES
    COTES-DU-ROUSSILLON
    Propriété familiale (8 générations) de 50 ha d’un seul tenant, qui s’étend sur des terrasses argilo-caillouteuses et sablonneuses des Aspres. Ce sympathique vigneron vous propose le Côtes-du-Roussillon La Justine 2006 (60% Grenache noir, 20% Syrah, 20% Carignan) issu de vieilles vignes plantées sur des sols caillouteux et argilo-sablonneux, un vin corsé et gras, aux tanins mûrs, très équilibré, persistant, au nez où dominent les épices. Tout en bouche, le Côtes-du-Roussillon La Raphaëlle 2006, vendange manuelle, sélection des raisins sur souche, issu d’une macération de 3 semaines (80% Mourvèdre, 10% Syrah, 10% Grenache), est un vin dense, complexe, qui sent la griotte et le cassis mûr, d’excellente évolution comme cet autre Côtes-du-Roussillon l’Angelette 2004 (60% Carignan, 20% Syrah, 20% Grenache), très vieilles vignes de Carignan 90 ans, qui associe puissance et ampleur en bouche. Superbe Côtes-du-Roussillon rouge La Pierroune 2006, issu d’une longue macération de 3 semaines (80% Syrah, 10% Carignan, 10% Grenache, vendanges manuelles), avec des connotations de garrigue et de cerise surmûrie, de bouche épicée et savoureuse, un vin aux tanins puissants et très équilibrés, de couleur pourpre. Le Vin de Pays des Côtes Catalanes Grenache blanc, est tout en structure et parfums, au nez de genêt, gras et persistant. Le rosé, avec ces arômes de fleurs fraîches et de framboise mûre, est de bouche friande et ferme à la fois, parfait sur une cuisine relevée comme un curry.

    Le Château s'élève sur une légère éminence placée entre 2 montagnes avec échappée de vue au midi. Il se compose de 2 corps de logis adossés l'un contre l'autre. C'est un petit fief situé sur la commune d'Igé, dans l'ancienne paroisse de Dommange. Depuis ma reprise en 1995, de nombreux investissements ont été effectués, tant au niveau des caves que de la vigne, du matériel et des bâtiments, pour que cette propriété retrouve ses lettres de noblesses. Ce joli vignoble du Mâconnais est implanté sur des coteaux calcaires et très ensoleillés. Vieilles vignes et rendements limités garantissent des vins de qualité. La vinification est traditionnelle, le raisin à maturité est récolté à la main en majorité, l'élevage s'effectue en fûts de chêne. Les rouges sont d'une belle couleur cerise avec un bouquet profond de fruits rouges, de cassis et de framboise, légèrement tanique mais parfaitement équilibré et d'une belle saveur. Les Blancs présentent des arômes de fleurs blanches du printemps, de fruits secs, de pain grillé, souples et ronds en bouche et le rosé est très aromatique, d'une grande finesse et longueur en bouche.
    Vinovox

    Exploitation familiale de 9,60 ha, située au cœur du cru Brouilly. Un terroir à dominante granitique, allié au cépage Gamay noir à jus blanc confèrent à ce vin sa finesse. Le Côte-de-Brouilly 2005 élevé plusieurs mois en fûts de chêne (vendange manuelle), de robe pourpre, est souple et corsé à la fois, au nez complexe (cassis mûr, fraise des bois, violette), légèrement épicé. Le Brouilly 2007, aux notes de violette, de framboise et de sous-bois, est parfait sur un jambon de pays. Beau Brouilly 2006, de robe intense, bien parfumé (fruits frais, humus...), développe ampleur et rondeur, un vin légèrement poivré en finale.

    PIERRE FRICK
    PINOT BLANC
    En 1970, le domaine est converti à la culture biologique, les premières applications de la biodynamie débutant en 1981. À partir de la récolte 1986, la mention Demeter est obtenue, et, depuis la récolte 2002, le vin n’est plus bouché avec du liège mais avec des capsules couronnes en Inox, pour éviter les déviations organoleptiques (saveurs et arômes) causées par les bouchons liège. Le Gewurztraminer Grand Cru Eichberg 2005 est subtil, très parfumé, tout en distinction, souple, avec des arômes de grillé et d’amande, gras, ample et persistant en bouche, un vin d’une finale intense, au palais frais et puissant à la fois. Le Pinot gris Vendanges Tardives 2001, est riche au nez comme en bouche, aux arômes de fruits mûrs et de fleurs, charmeur, intense et gras, de garde. Excellent Riesling Rot Murlé 2003, parfumé, avec des notes d’agrumes bien typiques, de bouche fruitée, comme le Pinot blanc 2005, vinifié sans soufre, un vin floral, au nez intense et complexe, d’une très bonne persistance aromatique, de belle couleur, avec ces nuances de fruits secs persistantes, de bouche nerveuse et dense à la fois.
    La restructuration du Domaine par la famille Bronzo remonte au début des années 1970. L'encépagement constitué pour plus de la moitié de Mourvèdre ce qui confère au vin ces arômes si profonds. Le vignoble de 28 hectares est planté tout en coteaux sur des parcelles aménagées en restanques pour une partie, sur des sols très profonds graveleux et caillouteux de type argilo-calcaire. Les méthodes de culture restent très traditionnelles avec des labours fréquents, une fertilisation organique et aucun emploi de désherbant chimique. Les vendanges entièrement manuelles s'effectuent dans de petits bacs pour que le raisin parvienne intact à la cave. Le terroir très fracturé produit de faibles rendements, ce qui permet d'obtenir des vins à forte personnalité, très concentrés avec des arômes puissants tout à fait exceptionnels. Le vin est riche associant structure et finesse, charnu et racé en bouche, d'une belle persistance aromatique, de très belle garde.

    Rejoignez-moi sur Facebook

    C'est en 1838 sous Louis Philippe, que Pascal DARTIGALONGUE originaire de Saint Lannes près de Madiran s'installa à Nogaro dans le Gers et fonda sa Maison de négoce d'Armagnac qui est encore la notre. En 1969, Pierre Dartigalongue installa sa distillerie à Salles d'Armagnac. Depuis, cinq générations se sont succédées pour assurer et pérenniser «la plus ancienne maison de l’Armagnac». Producteur, distillateur et éleveur, installé dans la région des meilleurs crus de cette eau de vie sept fois centenaire, Dartigalongue est spécialisé dans les très vieux Bas Armagnacs, produits sélectionnés et élevés suivant la tradition ancestrale. Elle offre cette Eau de Vie unique, déclinée en génériques ou en millésimes, dans des présentations luxueuses et personnalisées. La maison détient dans ses vieux chais originels une gamme très importante de vieux Armagnacs Millésimés, vieillissant et se bonifiant dans des fûts en chêne du pays sous le contrôle permanent du maître de chai qui en surveille l’évolution et procède aux diverses manipulations de transvasement et aération . Par ailleurs, à la suite de minutieuses recherches et dégustations, certains millésimes sont assemblés afin de créer des «cuvées spéciales» donnant naissance à des assemblages traditionnels tels V.S.O.P., HORS D’AGE, ou encore à des « 15 ANS d’AGE », » 25 ANS »…, c’est ainsi que pour fêter le 170ème anniversaire de la création de la maison un assemblage exceptionnel de 70% de 1974 et de 30% de 1976, a été réalisé sous la dénomination Cuvée Louis-Philippe 42 %, 70 cl. (Carafe) (roi des Français en 1838). Remarquable Bas-Armagnac cuvée Louis-Philippe (70% de 1974 et 30% de 1976), aux nuances de rancio et d’épices, très floral, à la fois sec et suave, très persistant au palais. Découvrez également ce Bas-Armagnac de 25 ans, assemblage de plusieurs Armagnac dont le plus jeune a au minimum 25 ans, racé, avec ces connotations de figue sèche et de cacao, légèrement fumées, d’une grande onctuosité en bouche, très parfumé (noix, pruneau), d’une longue finale.
    CLOS DU VIGNEAU
    SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL
    Le Clos du Vigneau est un Domaine familial viticole situé sur la commune de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, six générations de Jamet viticulteurs se succèdent ici depuis 1820. Le terroir est composé de sables et de cailloux appelés "graviers", un type de terrain qui se réchauffe très vite et qui donne des vins souples, légers et fruités. Les 22 hectares de vignes sont plantés en Cabernet franc. Le rendement moyen de 55 hectolitres par hectare est volontairement limité pour améliorer la qualité intrinsèque des vins. La récolte mécanique permet de vendanger rapidement avec un optimum de maturité. Les fermentations se déroulent dans une cuverie inox moderne et thermo-régulée offrant des garanties d'hygiène sanitaire irréprochables. Le vin y reste de 3 à 5 mois, puis est ensuite descendu en cave, où il se fera à son rythme dans des tonneaux en bois permettant une parfaite oxygénation. Les vins sont d'une belle couleur rubis brillante, les arômes de framboise sont subtils et complexes, les vins sont élégants et souples, harmonieux et parfaitement équilibrés, des vins nets et francs comme on les aime et qui présentent une belle aptitude au vieillissement.
    LE LEXIQUE DU VIN : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

    Propriété créée par des ancêtres en 1868. Elle a été un peu plus importante s'étendant sur des communes voisines Listrac et Arcins. Brigitte et François Bernard l'ont repris en 1982 alors qu'elle ne produisait plus que quelques bouteilles. Après avoir reconstruit en grande partie le vignoble, ils développent aujourd'hui de gros efforts dans le chai tant au niveau de la vinification que de l'élevage. Le vignoble de 8 hectares est située sur la groupe graveleuse Ouest du Grand Poujeau et bénéficie aussi d'une très grande qualité de terroir. Le vin est élégant, souple, fruité, bien charpenté, aux tanins riches et savoureux à la fois, bien typé, aux notes d'humus et de petits fruits rouges mûrs, puissant et souple à la fois, aux tanins riches, de garde, d'un excellent rapport qualité-prix-plaisir.

    CHATEAU FORTIA
    CHATEAUNEUF-DU-PAPE
    Authenticité, grande tradition familiale, terroir exceptionnel. Ici, au cœur de l’appellation de Châteauneuf-du-Pape, le Baron Pierre Le Roy de Boiseaumarié a toujours été la référence de l’appellation. Ses descendants s’attachent à respecter son œuvre en élevant de grands vins racés. Le Domaine produit des vins blancs et des vins rouges. Les vins blancs sont issus des cépages Clairette, Roussane et Grenache blanc. D’une couleur or pâle avec des reflets verts, ils sont secs et possèdent en bouche une fine saveur minérale avec un arôme discret de fleur. Le millésime disponible est le 2004. Les vins rouges sont élaborés à partir de trois cépages. Le Grenache domine généralement, et se mêle à la Syrah et au Mourvèdre dans des assemblages qui synergisent leurs potentiels respectifs. Les proportions varient en fonction des caractéristiques des produits vendangés. Château Fortia se distingue par des vins d’une très belle couleur soutenue et profonde, souvent frangée de violet. Beaucoup de richesse, d’arômes persistants et complexes rappelant la prune et divers fruits rouges. Les vins sont amples en bouche, bénéficiant d’une belle longueur suave et onctueuse. Vous pouvez actuellement vous procurer les millésimes 2005 et 2006. Des vins de garde superbes présentés en magnums (2001 et 2004).


    Le Domaine des Trottières créé au tout début du siècle dernier, exploite 102 ha de vignes en AOC, dont 16 ha d’une acquisition récente : le Domaine du Regain. Propriété de la famille Lamotte depuis 1985, le vignoble fait l’objet d’une remise en état, avec un développement des cépages Cabernet et Chenin. Un chai fonctionnel a été construit en 1990. Le domaine produit 9 appellations : Anjou rouge, Anjou-Villages, Rosé de Loire, Rosé d’Anjou, Cabernet d’Anjou, Coteaux-du-Layon, Bonnezeaux, Anjou blanc, Crémant de Loire. Le domaine vous propose cet Anjou-Villages 2006, un vin brillant avec une couleur rouge cerise noire profonde, au nez discret qui s'ouvre sur des odeurs de petits fruits rouges écrasés et s'enrichit de nuances épicées, la bouche présente une attaque ronde et évolue sur une matière serrée et élégante, les tanins bien présents sont harmonieux et fondus, la finale persiste agréablement. Le Coteaux-du-Layon 2005, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, avec des nuances de pêche fraîche, de garde comme le Bonnezeaux Clos du Moulin des Quarts. Le Cabernet d’Anjou 2007, et un bon Anjou rouge 2006, corsé mais souple, bien structuré, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre.



  • Pin it!

    Exclusif : le Classement 2010 des meilleurs vins du Languedoc

     

    409.jpgExclusif : le Classement 2010 des meilleurs vins du Languedoc.

    Attention à ceux qui pourraient se laisser piéger à développer des vins de vinification plutôt que de terroir. Il y a donc quelques producteurs, marchands et grands groupes qui nous (et vous) font croire que leurs vins ressemblent à quelque chose. Ces vins de mascarade (en Coteaux-du-Languedoc et en vins de cépages notamment), où l’on parle de “vins à haute expression” (expression de la méthode de vinification et du bois neuf surtout…), qui “sentent le goudron ou le café” (cela donne envie, non ?), la réglisse (on n’est pas loin de l’écœurement)… Idem pour les cuvées de vins blancs totalement fabriquées dans les chais où l’on est fier de vous faire sentir “la mangue et autres fruits exotiques”. Il s’agit donc de ne pas confondre l’ensemble d’une progression qualitative certaine et le développement de ces vins “fabriqués” et “putassiers” qui attirent les investisseurs comme des mouches, et sont, hélas, soutenus par des “critiques”, notamment américains (ce sont les mêmes qui soutiennent les “vins de garage” bordelais). Ce problème s’étend aux vins de cépages, où je ne vois toujours pas l’intérêt de planter des cépages qui se plaisent mieux dans des régions beaucoup plus froides (les bonnes exceptions existent), ni à se lancer dans des vinifications sophistiquées pour pouvoir remplir un dossier de presse… et mentionner des prix inexcusables sous prétexte que l’on peut mettre sur une étiquette les noms de Chardonnay ou de Merlot, ou que l’on croit qu’il suffit d’acheter des barriques neuves et se payer les services d’un œnologue “tendance” pour faire un grand vin.

    Plutôt que de se faire piéger par quelques cuvées ultra-concentrées, chères, qui ont tenté de surfer sur la mode, mieux valait pourtant rester fidèles aux vignerons qui ont un vrai terroir, le laissent s’exprimer, élèvent de beaux vins racés, en blancs comme en rouges et... sont toujours à la tête de leur appellation. Les voilà.

     

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CORBIERES
    ÉTANG DES COLOMBES (bl)
    FONTSAINTE
    GRAND CAUMONT
    VAUGELAS
    GRAND MOULIN
    MARTINOLLE-GASPARETS
    MINGRAUT
    RIOUSSES
    VILLEMAGNE (bl)
    AIGUES-VIVES
    LONGUEROCHE
    PACALIS
    SAINT-JAMES (bl)
    MINERVOIS
    FITOU
    CABARDES
    FABAS (bl)
    BARROUBIO
    PARAZA
    PIQUE PERLOUP (bl)
    PEPUSQUE
    BERTRAND-BERGÉ
    MILLEGRAND
    PECH-D'ANDRÉ (bl)
    TOURRIL
    SAINTE-MARTHE
    HAUT-LIROU (PSL)
    HERBE SAINTE
    MAILLOLS
    MOURVIELS (Cabardès)
    COTEAUX-DU-LANGUEDOC
    SAINT-CHINIAN
    FAUGERES
    MALAUTIÉ
    MIRE-L'ÉTANG (bl)
    PEYREGRANDES (F)
    SAINT-MARTIN-CHAMPS
    CLOTTE FONTANE
    CROIX CHAPTAL
    ESTABEL CABRIÈRES
    FAMILONGUE
    MADURA
    KARANTES
    REYNARDIÈRE (F)
    CAVE ROQUEBRUN
    SAINT-JEAN-DU-NOVICIAT
    Vign.SOMMIÉROIS

    ANGLÈS
    BERGERIE DU CAPUCIN
    CLARMON
    CHEMIN FARRAT
    MAS CAL DEMOURA
    L'ESCATTES
    HAUT-LIGNIÈRES

     

    LIRE LA SUITE

    COTES-DU-ROUSSILLON
    VDN
    DIVERS
    DAUMAS-GASSAC (bl)
    MAS CHICHET
    NIDOLÈRES
    BOURDIC
    CASA BLANCA
    ST-GENIES-MENESTROL
    ANTECH
    CANTAUSSELS
    CHEVALIÈRE
    CIBADIÈS
    DERNIER BASTION
    MAS ROUS

     

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement
    comme un vrai magazine, en tournant les pages... Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

     

  • Pin it!

    Jeudi, on sélectionne des vins de la Vallée du Rhône

    Jeudi, on sélectionne des vins de la Vallée du Rhône, du plus grand au plus modeste, dont :


    CAVE les COTEAUX de VISANVISAN CAVE les COTEAUX de VISAN

    CAVE les COTEAUX de VISAN

    (VISAN)
    Christiane et Théo Théodosiou
    BP 22
    84820 Visan
    Téléphone :04 90 28 50 80 
    Télécopie : 04 90 28 50 81 
    Email : cave@coteaux-de-visan.fr
    Site : www.coteau-de-visan.fr

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La Cave vient de se doter d’un superbe espace dégustation-vente, où l’on se fait plaisir avec ce CDR-Visan cuvée du Marot 2006, de belle couleur, ample et parfumé, corsé, aux tanins enrobés, un vinharmonieux, très équilibré, complet, dominé par le cassis et les sous-bois, d’excellente garde. Le 2005 est un beau vin typé comme on les aime, avec des notes de violette et de réglisse, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample, légèrement poivré en finale, de très bonne évolution. Le 2004 est marqué par ces notes d’épices à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, un vin intense, de bouche pleine, aux nuances complexes de fruits des bois macérés, Cette cuvée est issue d’un très joli terroir en coteaux plein sud avec un sol très caillouteux qui reflète particulièrement bien la chaleur aux raisins. La vinification est très traditionnelle avec des cuvaisons assez longues. Le vieillissement se fait en magnums emmurés durant un an dans lescaves du château. À ses côtés, cette remarquable cuvée Saint-Vincent 2004 (vieilles vignes), élevée en fûts de chênedurant 12 à 18 mois dans la magnifique cave de vieillissement creusée dans le safre, de belle robe rouge grenat, au nez très expressif et complexe de fruits bien mûrs (cerise, pruneau, figue mûre), un vin puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, de très bonne évolution, à découvrir sur des plats épicés. Goûtez encore la cuvée Lou Câlin 2003 (70%Grenache, 20% Mourvèdre, 5% Syrah, 5% Clairette), de robe soutenue, aux notes de sous-bois et de mûre, un vin auxtanins riches et ronds à la fois. Belle cuvée Notre-Dame des vignes, de robe pourpre, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée, puissante et ample comme le CDR-Visan rouge Grande Réserve 2005 (70% Grenache, 15% Syrah et 15 % Mourvèdre issus de vieilles vignes sélectionnées et vendangées à la main). La cuvée Femmes 2006, symbole de l’éternel féminin, élue par un jury de dégustatrices sous la présidence d’Isabelle Forêt, spécialement adaptée aux goûts des femmes. Un CDR-Village Visan provenant de cépagesnobles (80 % Grenache, 15 % Syrah et 5 % Mourvèdre issus de vieilles vignes sélectionnées et vendangées à la main), une cuvée à la fois fruitée et puissante, d’une belle longueur ainsi que de la fraîcheur en finale. Il y a encore cette cuvéeOdyssée 2003 (70% Grenache, 10% Mourvèdre, 10% Syrah, 10% Clairette), qui offre une belle robe pourpre intense, desarômes subtils (framboise, épices, violette) soutenus par une structure harmonieuse et une finale subtilement poivrée.

    Domaine de VERQUIÈRE

    Domaine de VERQUIÈRE

    (SABLET)
    Bernard et Geneviève Chamfort

    84110 Sablet
    Téléphone :04 90 46 90 11 
    Télécopie : 04 90 46 99 69 
    Email : chamfort@domaine-de-verquiere.com
    Site : www.domaine-de-verquiere.com

    Classé 1er Grand Vin, et c’est bien mérité. Un domaine de 40 ha. Beau Sablet CDR-Villages rouge 2005 (70% Grenache, 20% Syrah, 5% Cinsault et 5% Mourvèdre), issu d’un terroir argilo-calcaire et caillouteux (vendanges manuelles et vieillissement en foudres de chêne), coloré, au nez de fruits macérés (cerise, mûre), de bouche à la fois puissante et ronde, non encore à maturité. Le CDR-Village-Sablet blanc 2007, finement floral avec des notes de fruits (pêche), avec un bel équilibre entre la fraîcheur, la rondeur et le fruité, est tout en charme. Goûtez le beau Vacqueyras 2006, charnu et complexe, trèsaromatique, de bouche ronde et dense à la fois.
    Domaine BEAUVALCINTE

    Domaine BEAUVALCINTE

    (BEAUMES DE VENISE)
    Sylvie et Bernard Mendez
    La Grange Neuve
    84190 Suzette
    Téléphone :04 90 65 08 37 
    Email : contacts@domainebeauvalcinte.com
    Site : www.domainebeauvalcinte.com

    Domaine de 8 ha. Travail du sol, désherbage mécanique, traitement phytosanitaire à base de cuivre et de soufre selon le cahier des charges de l’agriculture biologique depuis 2004. Beau Beaumes-de-Venise rouge cuvée les Trois Amours 2005, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermeset soyeux à la fois, de couleur intense, d’excellente garde. Le CDR blanc cuvée Mon Trésor 2005 est tout en suavité (pur Viognier, élevage sur lies fines durant 3 mois), un vin parfumé, fin et riche à la fois, avec des notes subtiles de fruits et de brioche. À la suite, le CDR blanc cuvée Mon Ami 2006, pur Viognier, avec des connotations de fleurs et de pain grillé, est d’une très belle expression, alliant élégance et vinosité.

    Domaine ALARY

    Domaine ALARY

    (CAIRANNE)
    Denis Alary EARL
    La Font-d’Estevenas Route de Rasteau
    84290 Cairanne
    Téléphone :04 90 30 82 32 
    Télécopie : 04 90 30 74 71 
    Email : alary.denis@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainealary

    Coup de cœur pour ce domaine familial de père en fils depuis 1692, de 25 ha, composé de terres argilo-calcaires caillouteuses. Le CDR-Village Cairanne La Jean de Verde 2006, est superbe, un vin de bouche puissante et dense, aux tanins bienfermes et harmonieux, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petitsfruits rouges bien mûrs et de réglisse. Excellent Cairanne blanc La Font d’Estevenas 2007, de bouche puissante, riche en bouquet, très harmonieux, aux parfums defruits secs et de fleurs, tout en rondeur. Le Cairanne rouge La Grange Daniel 2006, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, est un vin de bouche très chaleureuse.

     

     

     


    Domaine MOULIN du POURPRÉ

    Domaine MOULIN du POURPRÉ

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Françoise Simon

    30200 Colombier-Sabran
    Téléphone :04 66 89 73 98 
    Email : le.moulin.du.pourpre@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/moulindupourpre
    Site : www.moulin-du-pourpre.com

    Au sommet, naturellement. Une propriétaire passionnée, qui marie aussi bien l’humour que ses fûts. Depuis une dizaine de générations, la famille Simon-Vallat possède sur ses terres un ancien moulin dont les lourdes meules de pierre subsistent depuis la fin du XVIIe siècle. Pourpré était le nom du ruisseau qui traversait le moulin, avant d’être dérivé en 1892. Le domaine s’étend sur 21 ha de vignes. Remarquable CDR rouge 2006 (Grenache et Syrah), fidèle à lui-même, bien corsé, superbe, tout en bouche, aux arômes de fruits cuits et d’épices, au nez dominé par la cannelle, d’une belle couleurprofonde. Le 2005 commence à se goûter parfaitement, avec des tanins puissants mais bien mûrs. Savoureux rosé2007, issu d’une saignée des SyrahGrenache et Cinsault, médaille d’Or au Concours général agricole de Paris 2008, qui bénéficie d’une nouvelle étiquette, un vin où le fruit domine, de belle teinte, tout en rondeur. Le CDRblanc (Bourboulenc,Ugni Blanc et Grenache blanc) issu de très vieilles vignesassemblage avec 10% de vin passé en fûts de chêne pour obtenir du gras et de la rondeur. est une belle réussite, de jolie teinte, un vinample et bien harmonieux, qui sent les noisettes et la pêche blanche, de bouche suave, à déboucher aussi bien sur des sardines grillées que sur une côte de veau jardinière.

    Château SAINT-ESTÉVE D'UCHAUX

    Château SAINT-ESTÉVE D'UCHAUX

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Gérard et Marc Français
    BP 1
    84100 Uchaux
    Téléphone :04 90 40 62 38 
    Télécopie : 04 90 40 63 49 
    Email : chateau.st.esteve@wanadoo.fr
    Site : www.chateau-saint-esteve-d-uchaux.com

    Un domaine dans la même famille depuis 1809. Vignoble de 60 ha, sur un solmaigre, de sables et de pierres sur fond de roches calcaires. Beau CDR-Village-Massif-d’Uchaux Grande Réserve rouge 2005, de couleurprofonde, aux notes persistantes de petits fruits rouges à noyau et d’épices, dense et puissant, d’une longue finale. Le CDR Tradition blanc2006 (Roussane) est francrond, finement bouqueté, à ouvrir sur des crevettes. Goûtez le CDR-Village-Massif-d’Uchaux Vieilles Vignes rouge 2005, qui a ce nez complexe où dominent les groseilles et l’humus.

    Cave des VIGNERONS RÉUNIS

    Cave des VIGNERONS RÉUNIS

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)

    35, route de Valréas - BP 21
    84290 Sainte-Cécile-les-Vignes
    Téléphone :04 90 30 79 36 
    Télécopie : 04 90 30 79 39 
    Email : cave@ceciledesvignes.fr
    Site : www.ceciledesvignes.fr

    Une place très enviable dans le Classement 2009 pour cette excellente cave créée en 1936 par 110 vignerons, elle en compte à présent 400 pour une superficie de 3000 ha. On y propose ce CDR-Village-Plan-de-Dieu cuvée Exaltation rouge 2007, de robe pourpre, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de petits fruits rouges macérés (groseille, mûre...), bien caractéristiques, de très bonne évolution, à découvrir sur des plats épicés. Le CDR-Villages cuvée Exaltationblanc 2006, aux arômes subtils de fleursblanches et de noix, allie saveur et distinction, un vin parfumé, fin, au nezpersistant, très abordable. Leur Côtes-du-Rhône rouge cuvée Quintessence Vieilles Vignes 2006, avec ce nez de cerise confite, de couleur intense, aux tanins présents, est parfait sur un magret.

    Domaine COUDOULIS

    Domaine COUDOULIS

    (LIRAC)
    scea Domaine Coudoulis
    Route de Saint-Victor-la-Coste
    30126 Saint-Laurent-des-Arbres
    Téléphone :04 66 22 85 89 
    Télécopie : 04 66 22 85 89 
    Email : caveau-estel@orange.fr

    Domaine de 28 ha surplombant le village. Sol rouge et caillouteux de type argilo-calcaire où abondent les galets roulés. Excellent Lirac rouge cuvée Bacchus 2005, un vin ample, gras et structuré, aux tanins amples et fondus, avec cette bouche de mûre et de violette, délicatement épicée. Excellent CDR rouge 2005, fruité et épicé aux nuances de cassis, un vin riche et soupleen bouche, bien charnu, à déboucher sur un rôti de porc.

    André PERRETSAINT-JOSEPH André PERRET

    André PERRET

    (SAINT-JOSEPH)

    Verlieu
    42410 Chavanay
    Téléphone :04 74 87 24 74 
    Télécopie : 04 74 87 05 26 
    Email : andre.perret@terre-net.fr

    Beau Saint-Joseph rouge 2005, issu de vieillesvignesen terrasses, de belle robesoutenue, aux notes de sous-bois et de griotte, mêlant charpente et persistance en bouche, un vin qui mérite d’être attendu pour profiter de sa structure, comme en atteste ce 2003, où dominent des notes decassis et d’épices, de bouche corsée, coloré et parfumé, alliant rondeur et structure. Remarquable Condrieu Coteau de Chéry 2005, alliant richesse aromatique et persistance en bouche, un vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de tilleul, tout en harmonie, ample, d’une jolie finale persistante.

    Domaine de DEURRE

    Domaine de DEURRE

    (VINSOBRES)
    Jean-Claude Valayer
    RN 94
    26110 Vinsobres
    Téléphone :04 75 27 62 66 
    Télécopie : 04 75 27 67 24 
    Email : valayer.deurre@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-de-deurre.com

    Domaine de 50 ha, planté sur un terroir argilo-calcaire avec des cailloux en surface. Au sommet avec ce Vinsobres rouge cuvée JM Valayer, marqué par le Grenachetrès majoritaire, bien élevé 12 mois en fûts de chêne de 1 à 6 ans, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses, puissant et savoureux. Excellent rosé 2007, issu de saignéedes CinsaultCarignan et Grenache, de bouche friande et souple, de belle teinte soutenue, parfait sur des plats exotiques. Séduisant blanc cuvée JM Valayer, fermenté et élevé 7 mois en barriques, à la fois nerveux et rond, finement bouqueté, au nezde pêche et de noix fraîche.

     

    Domaine Les GRANDS BOIS

    Domaine Les GRANDS BOIS

    (CAIRANNE)
    Mireille Besnardeau
    55, avenue Jean-Jaurès
    84290 Sainte-Cécile-les-Vignes
    Téléphone :04 90 30 81 86 
    Télécopie : 04 90 30 87 94 
    Email : mbesnardeau@grands-bois.com
    Site : www.grands-bois.com

    Un vignoble de 46 ha. Savoureux CDR-Villages cuvée Éloïse 2006 (50% Grenache, 40% Mourvèdre, 5% Syrah, 5% Carignan, récolte manuelle avec tri à la vigne), typé, une cuvée qui associe couleur et matière, au nez à dominante de fruits noirs, riche et subtil, de bouche dense. Très joli CDR-Villages blanc cuvée Les 3 Sœurs 2006, de belle teinte, un vin ample, qui sent le tilleul, de bouche suave. Le CDR-Village-Rasteau cuvée Marc 2006 est structuré, au nez persistant où dominent des notes subtiles de cassis, de griotte et de cannelle, d’une longue finale.

    Domaine Juliette AVRIL

    Domaine Juliette AVRIL

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Marie-Lucile et Séphan Brun
    8, avenue Pasteur
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 69 
    Télécopie : 04 90 83 53 08 
    Email : domainejulietteavril@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainejulietteavril
    Site : www.julietteavril.com

    Remarquable Châteauneuf-du-Pape rouge 2006 (GrenacheSyrah et Mourvèdre, vendanges manuelles, cuvaison longue et vieillissement en fûts de chêne), un beau vin typé comme on les aime, bien charpenté, aux notes de griotte et de sous-bois, dense et concentré, légèrement poivré en finale. Le Châteauneuf blanc 2007 (Grenache blanc, Roussane, Clairette et Bourboulenc sur sol de marne, vendanges manuelles avec tris) est de bouche soyeuse, un vin ample, gras et vif à la fois, aux senteurs de noisette grillée, une réussite. Concentré, le Châteauneuf-du-Pape rougecuvée Prestige Maxence 2007, vendanges manuelles avec tri, éraflage partiel, élevage 12 mois en demi-muids, de couleur profonde, avec des arômes de fruits cuits, est très puissant au nez comme en bouche, un vin aux connotations de cassis et de poivre, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée. Le Côtes-du-Ventoux rouge 2007, GrenacheSyrah et Carignan sur sols argilo-calcaires, vendanges manuelles, avec tri du raisin, decouleur profonde, bien corsé, où dominent les fruits mûrs, aux tanins fondus, bien en bouche. Joli Côtes-du-Ventoux rosé2007, très abordable comme le Viognier blanc 2007, bien sec, aux arômes floraux.

    Domaine de MONTINE

    Domaine de MONTINE

    (COTEAUX DU TRICASTIN)
    Jean-Luc Monteilllet
    G.A.E.C de La Grande-Tuilière
    26230 Grignan
    Téléphone :04 75 46 54 21 
    Télécopie : 04 75 46 54 21 
    Email : DomainedeMontine@wanadoo.fr

    Au sommet de son appellation. Excellent Coteaux-du-Tricastin rouge Secret deTerroir 2007, qui sent bon les fruits rouges, dense et solide, riche en couleurcomme en charpente, un vin typé comme on les aime. Excellent Coteaux-du-Tricastin blanc Viognier 2006, sols argilo-calcaires sablonneux, élevage en cuves inox (70 %) et en fûts de chêne (30 %) durant 5 mois, riche en bouquet (agrumes, aubépine, amande...), fin, floral, tout en bouche, de belle teinte, souple et vif à la fois, à déboucher sur une omelette aux truffes. Le Coteaux-du-Tricastin rosé cuvée Gourmandise (GrenacheSyrah et Cinsaultrosé de saignéemacérationpelliculaire) est un vin à la fois tendre et nerveux, très agréable sur une quiche.

    Château FORTIACHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château FORTIA

    Château FORTIA

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    MM. Pastre et Le Roy de Boiseaumarié
    Route de Bédarrides - BP 13
    84231 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 25 
    Télécopie : 04 90 83 51 03 
    Email : chateaufortia@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufortia

    On est bien au sommet avec ce Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée du Baron 2006 (45% Grenache, 40% Syrah, 15% Mourvèdre), de belle robe soutenue, un vin aunez intense de griotte et de cassiscorsé, et parfumé au palais, de belle charpente,généreux, alliant structure et rondeur en bouche. Le 2005 est un grand vin charnu et très parfumé, de robe pourpre sombre, aux arômes de fruits noirs avec des notes de grillé, charpenté, de belle garde. Savoureux et superbe Château Fortia cuvéeRéserve 2006 (85% Syrah, 15% Grenache) est puissant et typé, aux tanins fermeset bien équilibrés, corsé, aux notes de cuir et de cassis mûr, un vin de belle structure, de garde. Le Château Fortia Tradition 2006 (95% Grenache, 5% Syrah) est puissant en bouche, au nez de griotte, aux tanins à la fois riches et souples. Le 2005 est typé, au nez de griotte et de cassis mûrs, un vin dense et complexe, très aromatique, dominé par les fruits macérés, derobe pourpre soutenu, un vin riche et bien en bouche, à apprécier sur un filet de bœuf en croûte, par exemple. RemarquableChâteauneuf-du-Pape blanc 2007, minéral, avec des notes florales persistantes, aux arômes d’agrumes, de bouche riche et très élégante, bien équilibré en acidité, d’une jolie finesse, parfait sur des quenelles de brochet par exemple. Le 2006 est de robe jaune clairminéral, au nez subtil, un vin bouqueté et rond, avec des senteurs florales persistantes. Le 2005 développe une bouche riche et ample, alliant finesse et ampleur, tout en persistance, avec des nuances en finale où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette.

    Domaine MATHIEU SceaCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine MATHIEU Scea

    Domaine MATHIEU Scea

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    André et Jérôme Mathieu
    3 bis, Route de Courthézon
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 09 
    Télécopie : 04 90 83 50 55 
    Email : dnemathieu@aol.com
    Site : www.domainemathieu.fr

    Exploitation familiale de 22 ha, transmise de père en fils depuis 4 siècles. SuperbeChâteauneuf-du-Pape rouge Marquis d’Anselme 2006, issu de vignes centenaires, un vin dense, aux arômes de fruits cuits et d’épices, de belle teinte grenat, alliant structure et rondeur, aux tanins fermes, tout en bouche, un vin racé comme on les aime. Le 2005, aux notes de pruneau et de sous-bois, est de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes, de garde. Beau Châteauneuf rouge Tradition 2006, issu de vieilles vignes et d’une longue macération, coloré, de belle charpente, mêlant finesse et concentration, avec ces nuances de groseille, finement tannique. Remarquable Châteauneuf blanc 2007, aux arômes de fruits et de fleurs, avec des nuances subtiles de miel, d’une grande persistance aromatique, associant charme et puissance, de belle évolution. Le 2005, de robe jaune aux reflets verts, dense et floral en bouche, harmonieux, est complexe avec ces notes de citron et de tilleul, tout en arômes, d’une finale persistante. Goûtez leur Côtes-du-Rhône rouge.

    Famille QUIOTCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Famille QUIOT

    Famille QUIOT

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Famille Quiot
    Av Baron Le Roy - BP 38
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 73 55 
    Télécopie : 04 90 83 78 48 
    Email : vignobles@jeromequiot.com
    Site : www.jeromequiot.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Exceptionnel Châteauneuf-du-Pape rouge Domaine du Vieux-Lazaret 2005 (67%Grenache noir, 22% Syrah, 5% Mourvèdre, 4% Cinsault et 2% autres cépages sur des sols de galets, de terrasses caillouteuses et des sols argileuxvignes de 40 ans en moyenne), de robe pourpre, d’une belle harmonie, complet et puissant, d’une jolie persistance aromatique, légèrement épicé, alliant souplesse et structure, un vin très bien élevé. Le 2004 est dense et complexe, dominé par les fruits macérés, de robepourpre soutenu, un vin riche et bien en bouche. Le Châteauneuf blanc 2005 (45%Grenache blanc, 30% Clairette, 20% Bourboulenc et 5% Roussane, sur des solsargileuxvignes de 30 ans en moyenne) est tout en finesse d’arômes, un vin très équilibré en acidité, dense et floral, très harmonieux, un vin ample qui développe ses arômes envoûtants d’abricot, de miel et de pain d’épices, il accompagne à merveille les cèpes et le foie gras, une poularde aux truffes. Splendide Châteauneuf-du-Pape cuvée Exceptionnelle (60%Grenache et 40% Syrah), avec ce nez de kirsch très spécifique, de couleur profonde, un vin riche et parfumé, de bouche fondue et puissante à la fois, de grande évolution. Le Châteauneuf-du-Pape Domaine Duclaux rouge 2006 (cépagesdominants 70% Grenache, 20% Mourvèdre, sur des sols de galets roulés, d’alluvions, de sable, de cailloux et des solsargilo-calcairesvignes de plus de 50 ans en moyenne) avec ces notes où s’entremêlent la prune et le poivre, de bouche savoureuse, aux tanins puissants mais équilibrés, un vin avec une structure harmonieuse, bien ferme en bouche, auxtanins riches et très équilibrés. Goûtez aussi le Côtes-du-Ventoux Domaine du Vieux-Lazaret, au nez dominé par les petitsfruits rouges (cassisframboise), aux tanins très équilibrés. À noter : différents stages organisés à Châteauneuf-du-Papeet au Domaine Houchart (voir Provence). Le Domaine du Vieux Lazaret propose la “Visite Tradition” qui consiste à visiter lacave et à déguster les Vins. La visite “Vignoble à pied ou en vélo” d’une durée de 2h vous fait parcourir le vignoble sac au dos avec dégustation dans les parcelles. Ici aussi, “l’Initiation à la dégustation en 2 h” et des stages plus longs et plus complets peuvent être organisés à la demande. Domaine HOUCHART : l’autre propriété des Vignobles Jérôme Quiot, située sur un plateau au pied de la montagne Sainte-Victoire, au milieu d’un vaste épandage de cailloutis calcaires descendus de la montagne. Beau Côtes-de-Provence rouge 2005, bien épicé comme il se doit, un vin de caractère, de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais bien présents, encore jeune. Le 2004 est parfumé, puissant et persistant, aux tanins harmonieux, d’une jolie finale. Le Côtes-de-Provence rosé (47% Grenache, 21% Syrah, 18% Cinsault, 14% Mourvèdre), très bien vinifié, de finale ronde, charmeur par sa vivacité et une certaine minéralité due à son terroir, aux nuances de fruits frais sera parfait sur une soupe de poissons.




     

  • Pin it!

    Misez sur les vrais Bordeaux

    293-2.jpgJ’apprécie les vrais vins de Bordeaux, du plus grand au plus modeste, et les consommateurs comme les producteurs savent que je défends ce qui les intéresse, et les distingue : le rapport qualité-prix-typicité. Si l’on fait un grand Margaux ou un Pomerol racé à 40 ou 80 €, il les vaut bien. Idem pour une gamme plus abordable, en Graves, dans les Satellites, les Côtes ou en Bordeaux Supérieur, où les progrès sont exceptionnels.

    Voici ce que l'on peut constater en 2010, quand on suit les syndicats et leurs actions :

    Les appellations qui bougent : Côtes-de-Bourg, Pessac-Léognan, Saint-Georges-Saint-Émilion, Sauternes.

    Celles qui mériteraient mieux : Bordeaux Supérieur, Graves, Pomerol, Premières-Côtes-de-Blaye.

    Les appellations qui "somnolent" : Cérons, Haut-Médoc, Lalande-de-Pomerol, Loupiac, Lussac-Saint-Émilion, Montagne-Saint-Émilion, Saint-Estèphe.

    Celles qui ont encore du travail : Bordeaux, Fronsac, Margaux, Médoc, Moulis, Premières-Côtes-de-Bordeaux, Puisseguin-Saint-Émilion, Saint-Émilion

    Celles dont on n’entend pas parler : Bordeaux blanc sec, Cadillac, Canon-Fronsac, Côtes-de-Castillon, Côtes-de-Francs, Crémant de Bordeaux, Entre-Deux-Mers, Listrac, Pauillac, Saint-Julien, Sainte-Croix-du-Mont.

    Comme en Bourgogne, on ne peut que regretter que beaucoup de crus bordelais, réputés ou non, “classés” (en 1855..., merci pour l’actualisation) ou non, “classés” à Saint-Émilion ou en “Crus Bourgeois” du Médoc (les deux classements étant juridiquement obsolètes, ce qui la fout bien) atteignent des prix qui ne sont plus conformes au plaisir qu’ils procurent. Comment ne pas être déçu par des vins à 50 € qui ne "tiennent" que 3 ou 4 ans, par d'autres qui "lissent" complètement leur spécificité (on ne sait plus, à "l'aveugle", si on goûte un Pessac ou un Médoc, un Bx Sup ou un grand cru classé de Saint-Émilion) : on ne goûte alors que des produits aseptisés par les techniques œnologiques (matraquage de fûts neufs, osmose inverse, micro-bullage, levures parfumées....

     

    Pour faire ces “vins”, on récolte des raisins surmaturés, on concentre à outrance (avec des concentrateurs) lors des vinifications, on met le tout dans des barriques où le bois peut, sur demande auprès des tonneliers, vous donner le goût que vous recherchez (de la vanille, du sirop, de la confiture…), et on vous sert un vin à la limite de l’écœurement, noir comme de l’encre, gras comme de l’huile et parfumé comme votre bureau en bois.

    En-dehors de quelques crus mythiques pour lesquels le prix n’est plus un facteur estimatif (on entre alors dans le monde du luxe, voir mon article), ce qui n’est pas du tout justifié aujourd’hui, et on l’a vu -hélas- avec les augmentations de prix du millésime 2005, c’est un Saint-Émilion “fardé” comme un acteur du carnaval de Venise à 80 € (voire bien plus), un “simple” Médoc à 25 €, un “bon” machin à 30 € ou un Bordeaux Supérieur ultra-barriqué à 15 €.

    Je le redis, aujourd'hui plus qu'hier : tant que certains vins connus de Bordeaux (surcôtés, en plus) ne seront que des "erzats" de leur appellation, masquant leur terroir (quand ils en ont un), cela portera tort à l'ensemble des vrais bons vins typés de Bordeaux, du plus grand au plus modeste, à ce Pomerol qui sent la truffe, à ce Saint-Julien tout en délicatesse, etc... bref, aux vins que nous aimons et défendons.

    Pour comprendre l'influence du terroir à Bordeaux, par exemple dans le Libournais, deux ouvrages font toujours référence, ceux du Professeur Henri Enjalbert (qui décrit parfaitement le cheminement et l'extension historiques des "grands crus") et de Van Leuween (sa carte des terroirs de Saint-Émilion permet de comprendre bien des choses : demandez-la au Syndicat de Saint-Émilion, il vous l'enverront sûrement avec plaisir). Avec lui, on réalise la force des terroirs : sols brunifiés, calci-magnésiques, lessivés, hydromorphes... c'est-à-dire la quintessence même des crus. Comme ces sols n'ont pas pu changer de place, il est facile de constater que des crus se trouvent dans des coins, disons, plus "neutres"... Vous aurez donc compris que l'on ne fait pas du tout les mêmes vins selon que l'on se trouve sur le "plateau de Saint-Martin" ou sur des terres silico-argileuses, sur la plaine de la Dordogne ou les territoires issus de formations alluviales. Je vous laisse vérifier par vous-même. Il y a aussi les livres de Bernard Ginestet, toujours d'actualité, très complets sur Saint-Émilion (classification des sous-sols "nobles" à "roturiers") et particulièrement sur les appellations médocaines.

     

    MEDOC

    Si les vins du Médoc sont réputés, ce n’est pas pour être des vins intouchables à cause de leur prix ou “putassiers”, ces vins ou micro-cuvées qui n’existent que pour rafler de bonnes notes à des concours et ne correspondent plus à la grande tradition médocaine. Ces pratiques sont une honte pour la majorité des grands vins de la région, qui sont des vins fermés dans leur jeunesse, typés par leur terroir, et qui demandent d’évoluer dans le temps pour s’exprimer, en fonction de chaque millésime, respectant ainsi la nature. La force du terroir est la base de tout. Pour les grands, les meilleurs affaires se font avec les châteaux MontroseCalon-SégurLéoville-Barton, Grand-Puy-Lacoste,  Batailley,Brane-Cantenac, suivis par les superbes (et très abordables), ClauzetLa Tour de ByFonbadetFourcas-Dupré, puis Tour-du-RocDoyac,Taffard de BlaignanFontesteauMuretLestage-Darquier, etc. Beaucoup d'autres sont sans intérêt, et les prix sont souvent déments.

     

    POMEROL

    À Pomerol, il y a des vins splendides (Certan de MayLa CroixBeauregard...), très typés par le Merlot qui se plaît à merveille dans ces territoires diversifiés. Il faut noter que, les exceptions et les excès confirmant la règle, les vins bénéficient d’un rapport qualité-prix-typicité justifié par la rareté comme par la convivialité et l’amour du vin.

     

    SAINT-ÉMILION

    J'adore les vins de la région, pour leur puissance associée à leur finesse, et j'estime qu'il y a une bonne cinquantaine de vins qui valent le déplacement, garants de prix sages et d'une vraie typicité. Mais, à Saint-Émilion, on s'enlise dans les histoires de clochers, sublimées par beaucoup trop de frime et certains niveaux de prix qui ne prêtent qu'à sourire. Il y a un Classement “officiel” qui montre une image négative du vignoble, multipliant les procès, et il y a des vins remarquables, typés, très abordables, dans toute la gamme (Belair, Trotte VieilleGuadetLaroqueLamarzelleMauvinonCantenacMatrasClos LabardeClos TrimouletPiganeau...).

    Hélas, on ne peut aussi qu’être déçu par des vins totalement “fabriqués”, vinifiés par ceux qui croient avoir la “science infuse” et veulent nous faire croire qu’en mettant un vin “200 % en barriques neuves” ou en multipliant les manipulations œnologiques, les concentrations et des “essais”, on sait faire du vin !

    À Saint-Émilion comme ailleurs, ceux-là se moquent des amateurs et des autres vignerons de l’appellation que nous défendons,qui savent très bien s’il faut mettre 10 %, 20 %, 30 %, 50 % de leurs vins en barriques neuves, ou moins, ou plus, selon la force du millésime et la structure du vin. On ne fait du bon vin, et a fortiori un grand cru, que sur des terroirs propices, de la “crasse de fer” aux argiles profondes, assortis de dépôts marins ou d’alios. Gare à certains prix, totalement injustifiés.

     

    SATELLITES, FRONSAC

    Les meilleurs vins de Montagne, Puisseguin et Lussac se retrouvent dans le Classement des “Satellites” de Saint-Émilion, et proviennent de terroirs spécifiques, limitrophes ou rapprochables d’autres sols d’appellations plus prestigieuses, ce qui leur permet de devenir de grands vins à part entière. On se fait vraiment plaisir dans ces appellations (de Roc de Calon à Béchereau...).
    Bien que certains tentent de les mélanger, les deux appellations Canon-Fronsac et Fronsac partagent à la fois des différences et des similitudes. Là aussi, des vins sont surcotés et beaucoup plus marqués par leurs vinifications que par un terroir.

     

    GRAVES/PESSAC-LÉOGNAN

    Pour les Graves, il existe une variété importante de styles de vins. Cela va des crus réellement (et historiquement) exceptionnels (La Mission Haut-Brion en étant un bel exemple), issus des territoires de Pessac, Martillac ou Léognan, mais aussi ceux de Podensac ou Portets, certains d’entre eux, dans les appellations Pessac-Léognan (CarbonnieuxLa Tour-MartillacBrownGrandmaison... avec quelques-unes des plus belles bouteilles de la région dans les millésimes 2005 et 2004) comme dans celle des Graves, bénéficiant d’un remarquable rapport qualité-prix-plaisir, d’autres crus atteignant des prix difficilement cautionnables. C’est évidemment le berceau des grands vins blancs de la région bordelaise (Chevalier, toujours sublime, suivi par Smith-Haut-Lafitte). Côté Classement,il est indéniable que de rares Graves (RahoulLe Tuquet, Tourteau-CholletChantegriveGrand Bos...) atteignent également les sommets, grâce à un rapport qualité-prix superbe.

     

    CÔTES

    Dans les appellations de Côtes, qui se cherchent toujours, il s’agit de choisir entre les vins typés comme nous les aimons (ceux qui sont classés en "Premiers" comme Le Clos du NotaireHaut-MacoMoulin Vieux...), et d’autres cuvées très spéciales, dépersonnalisées (à ne pas confondre avec les cuvées de prestige retenues), faisant la part belle à des vinifications trop sophistiquées, peu propices à mettre un terroir en avant, s’il existe. On essaie de se regrouper, on veut changer de nom, on ne sait pas ce qu'il faut faire. Pathétique, car on oublie que, seul, la mise en valeur des terroirs est la garantie de se créer des "niches" et la porte du succès de demain.

     

    BORDEAUX SUPÉRIEUR

    Dans les Bordeaux Supérieur, les progrès sont constants depuis plus de dix ans, on savoure de nombreux vins remarquables pour leur rapport qualité-prix-plaisir. La plupart des propriétaires retenus élèvent aussi de jolis Bordeaux blancs qui ont du mal à se faire une image. Pourtant, il est inadmissible (et risible) de trouver des cuvées (très) spéciales à plus de 15 € ! Une trentaine de crus (LugagnacBoutillon, Grand Verdus...) sont à la tête de cette appellation et vous les trouverez dans mon Classement.

     

    SAUTERNES/LIQUOREUX

    À Sauternes (et Barsac), l’équilibre géologique et climatique de la région en fait un milieu naturel idéal pour cette fascinante biologie qu’est le Botrytis cinerea. L’appellation a connu une série de millésimes très différents, du plus exceptionnel (2007, 2004, 2001) au plus difficile (2002). Attention au passerillage, qui n’a rien à voir avec le Botrytis... On parvient à des plaisirs intenses avec CoutetFilhotLa Tour BlancheBastor-Lamontagne... En liquoreux, les appellations situées face à Sauternes, recèlent des vins onctueux, qui ont du mal à se faire un nom, pourtant d’un très bon rapport qualité-prix-plaisir.

     

    Mes Classements 2010 sont la garantie de ne pas vous faire avoir.

     

     

    La qualité des millésimes :  Voir la Vintage Code

     

    Pour les rouges
    - les grands : 2009, 2005, 2004, 2003, 2001, 2000, 1998, 1996, 1995, 1990, 1989, 1988, 1986, 1985, 1983, 1982, 1978, 1976, 1971, 1970, 1966, 1961.
    - les bons : 2008, 2007, 2006, 2002, 1999, 1997, 1994, 1993, 1981, 1979, 1975, 1964.

    Pour les blancs (surtout liquoreux)
    - les grands : 2009, 2007, 2006, 2005, 2001, 1999, 1996, 1995, 1990, 1989, 1986, 1983, 1978, 1976, 1970.
    - les bons : 2008, 2004, 2003, 2000, 1998, 1997, 1994, 1988, 1979.

     

    Millesimes

     

  • Pin it!

    Vendredi soir, on découvre une appellation qui mérite d'être appréciée à sa juste valeur : Chinon !

    Vendredi soir, on découvre une appellation qui mérite d'être appréciée à sa juste valeur : Chinon !

    Située en zone septentrionale, la région subit beaucoup les influences océaniques. Hivers doux, fortes gelées exceptionnelles côtoient des débuts d’automne généralement beaux sous lesquels les cépages les plus tardifs arrivent aisément à maturité. Les terrasses graveleuses qui bordent la Vienne donnent des vins légers, fruités, très aromatiques et agréables dès leur prime jeunesse. Les coteaux et plateaux argilo-siliceux ou argilo-calcaires donnent des vins de garde, gouleyants, qui vivent facilement 20 ans de plus, suivant les millésimes et la qualité de la cave où ils vieillissent. Le Chinon rosé, rond et fruité, s’associe aux crudités et à la charcuterie. Le Chinon blanc, issu du cépage Chenin, donne un vin sec, rare et parfumé.

    Le LOGIS de la BOUCHARDIÈRE

    Le LOGIS de la BOUCHARDIÈRE

    (CHINON)
    Serge et Bruno Sourdais

    37500 Cravant-les-Coteaux
    Téléphone :02 47 93 04 27
    Télécopie : 02 47 93 38 52
    Email : serge-bruno.sourdais@wanadoo.fr
    Site : www.sergeetbrunosourdais.com

    Un vignoble de 50 ha en plaine, en coteaux et en plateaux, planté en Cabernet franc, avec un âge moyen des vignes de 30 ans, les plus vieilles atteignant 80 ans, plantées sur des sols à dominante argilo-siliceuse sur les plateaux et les coteaux, et des sols de sable et de graviers en plaine. Vous aimerez comme nous le Chinon cuvée Les Cornuelles 2005, issu de très vieilles vignes de 60 à 100 ans, médaille de Bronze à Mâcon, riche et généreux, aux nuances de mûre et de sous-bois, où le gras s’associe à la structure, de très bonne garde. Le Chinon cuvée Le Chêne Vert 2005 est de bouche riche, aux notes de petits fruits noirs et d’humus, aux tanins équilibrés, tout en rondeur, ample et distingué. Excellent Chinon Les Clos 2006 (vieilles vignes de 40 à 50 ans en coteaux de silex très arides), de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), d’épices, aux tanins bien enrobés mais très équilibrés, un vin riche et bien typé.

    Paul BUISSECHINON Paul BUISSE

    Paul BUISSE

    (CHINON)

    69, route de Vierzon - BP 112
    41402 Montrichard Cedex
    Téléphone :02 54 32 00 01
    Télécopie : 02 54 32 09 78
    Email : contact@paul-buisse.com
    Site : www.paul-buisse.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés, dans la plupart de ses appellations, ce qui n’est pas rien. C’est toujours un plaisir de revoir Paul Buisse, chaleureux et talentueux, un bel exemple de ces propriétaires comme nous les aimons, plus passionné par le respect des terroirs que par des cuvées à la mode. Il y a ce Chinon L’Exceptionnel de Paul Buisse 2006, dont le vignoble s’étend de part et d’autre de la Vienne jusqu’à la Loire. Ce vin est issu d’un assemblage de plusieurs cuvées de vieilles vignes ayant plus de 50 ans d’âge, situées sur les coteaux de Cravant dans des terres argilo-calcaires (Cabernet franc, vinifié avec une cuvaison de 3 semaines). Un vin de robe intense, bien charpenté, parfumé, aux notes de fruits cuits (prune, groseille, griotte), tout en bouche, riche, de très belle évolution. Dans la lignée, le 2005, de robe légèrement pourprée, est un vin très dense, complexe, puissant et savoureux, au nez de mûre, riche en couleur, aux tanins fermes et fins à la fois, très bien élevé, tout en bouche avec des notes de réglisse, à savourer sur un rôti. Le Bourgueil L’Exceptionnel de Paul Buisse 2005, Liger de Bronze au concours des Vins de Loire Angers, est de belle couleur rubis profond, avec des notes complexes de réglisse et de fraise, alliant matières tanniques et finesse, un vin de garde. Le Touraine Sauvignon Clos des Ronceveaux 2006, Liger d’Argent au concours des Vins de Loire Angers 2008, fort bien élaboré, avec ces senteurs florales et fruitées, associant élégance et puissance, tout en finesse, est d’une grande fraîcheur au nez comme en bouche. Le Touraine Sauvignon Domaine Paul Buisse 2007, dont le vignoble se trouve à Pouillé, sur des coteaux argilo-calcaires avec une exposition exceptionnelle, est tout aussi séduisant, tout en fraîcheur aromatique. Excellent Touraine blanc Cristal Buisse 2007, très expressif de son Sauvignon, mêlant richesse aromatique et persistance en bouche, un vin qui dégage de subtils arômes d’amande et de tilleul, charmeur, d’une jolie finale.

    Domaine de la CHAPELLE

    Domaine de la CHAPELLE

    (CHINON)
    Philippe Pichard
    9, rue de Malvault
    37500 Cravant-les-Coteaux
    Téléphone :02 47 93 42 35
    Télécopie : 02 47 98 33 76
    Email : philippe-pichard@club-internet.fr
    Site : www.philippe-pichard.fr

    Le domaine s’étend sur 15 ha. Beau Chinon cuvée Les 3 Quartiers Vieilles vignes 2006, pur Cabernet franc, équilibré, complexe, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, aux senteurs persistantes où dominent des notes de myrtille et de poivre. Le Chinon cuvée Arcestral 2005 (vignes de 40 ans sur sol argileux, fermentation malolactique en barriques neuves et élevage de 15 mois), dominé par la fraise des bois mûre et l’humus, associe finesse et concentration, un vin bien charnu, d’une belle longueur en bouche, aux tanins équilibrés.

    COULY-DUTHEIL

    COULY-DUTHEIL

    (CHINON)
    Jacques et Arnaud Couly
    12, rue Diderot - BP 234
    37500 Chinon
    Téléphone :02 47 97 20 20
    Télécopie : 02 47 97 20 25
    Email : info@coulydutheil-chinon.com
    Site : www.coulydutheil-chinon.com

    Belle réussite avec ce Chinon Clos de l’Écho 2006, Grand Prix d’Excellence aux Vinalies Nationales 2008, très typé, de couleur grenat, concentré aromatiquement, ample en bouche, au fruité persistant (griotte, pivoine), de charpente fine et bien équilibrée, dense au palais. Exceptionnel Chinon Clos de L’Écho 2005, médaille d’Or à Mâcon 2007, de robe pourpre, au nez mariant les fruits mûrs et les épices, d’une complexité certaine en bouche, parfumé et intense avec des nuances de griotte et de prune, aux tanins soyeux, à la fois puissant et fin, d’excellente garde. Le Chinon rosé 2007, Prix des Vinalies Nationales 2008, est bien corsé, souple, tout en arômes de fruits, très bien vinifié, parfait sur des brochettes.

    Domaine DOZON

    Domaine DOZON

    (CHINON)
    Laure et Jean-Marie Dozon
    52, rue du Rouilly
    37500 Ligré
    Téléphone :02 47 93 17 67
    Télécopie : 02 47 93 95 93
    Email : dozon@terre-net.fr
    Site : www.domaine-dozon.fr

    Jean-Marie Dozon, et sa fille Laure, symbolisent fort bien ce qui nous est cher dans notre domaine : la garantie de vins de terroir associée à une convivialité réelle. Le vignoble de 24 ha se situe sur coteaux argilo-siliceux et argilo-calcaires exposés au sud et protégés au nord et à l’est par un massif boisé. Les vieilles vignes sont en non-culture, le paillage est pratiqué depuis 1975, alors que les autres vignes sont en enherbement naturel. Cueillette manuelle, effeuillage, tri, vinification soignée et élevage en fûts de chêne expliquent aussi le niveau qualitatif. De nouvelles étiquettes, plus modernes, soulignent leurs vins de terroirs avec, pour chacune, un pictogramme qui l’illustre : la bruyère pour le Clos du Saut-au-Loup ou les baies de prunelles pour le Bois Joubert. Savoureux Chinon Laure et le Loup 2005, sélection des plus vieilles vignes de 60 à 70 ans, tout en finesse des tanins et complexité des arômes, vinification très traditionnelle, 5 semaines de macération et 18 mois d’élevage en cuves, charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample, parfumé. Le Chinon Clos du Saut-au-Loup 2007 est de robe rubis profond, d’une grande concentration aromatique avec des nuances persistantes de violette et de framboise mûre, un vin gras, épicé, tout en bouche. À leurs côtés, ce Chinon Le Bois-Joubert 2006, provenant d’un lieu-dit de 4 ha sur un coteau argilo-calcaire, de robe grenat, charpenté, de bouche persistante, au nez de fruits mûrs, avec des tanins souples et très équilibrés, d’une jolie finale. Le Chinon blanc 2007, de jolie robe bouton d’or, aux arômes intenses de fleurs blanches, d’abricot, est de bouche ronde et minérale.

    Domaine GOURON

    Domaine GOURON

    (CHINON)
    Laurent et Stéphane Gouron
    La Croix-de-Bois
    37500 Cravant-les-Coteaux
    Téléphone :02 47 93 15 33
    Télécopie : 02 47 93 96 73
    Email : info@domaine-gouron.com
    Site : htwww.vinsdusiecle.com/gouron
    Site : www.domaine-gouron.com

    Au sommet avec ce Chinon La Croix Boisée 2006, au nez de framboise, alliant puissance et souplesse en bouche, charpenté, complexe, très riche. Beau Chinon cuvée Vieilles Vignes, issu de sols argilo-calcaires et argilo-siliceux (Vignes de 45 ans et plus, cuvaison longue et élevage 12 mois en fûts de chêne), charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices, d’excellente garde. Excellent Chinon 2007, un vin corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, de bouche pleine, ample et veloutée, d’une belle charpente.
  • Pin it!

    Le Jeudi, on prévoit ses vins du week-end : pour l'apéro et les dîners sympas.

    Le Jeudi, on prévoit ses vins du week-end : pour l'apéro et les dîners sympas. A l'apéritif, de beaux Champagne très abordables. Sur une entrée légère (terrine de poissons, crustacés...), des vins blancs de Loire. Sur une viande blanche, des rouges ronds et parfumés. Sur des viandes rouges, des vins plus costauds...

     

     

    A l'apéritif, de beaux Champagne très abordables :

    Champagne Didier GOUSSARD

    Champagne Didier GOUSSARD


    Didier Goussard
    69, rue du Général de Gaulle
    10340 Les Riceys
    Téléphone :03 25 38 65 25
    Télécopie : 03 25 38 65 25
    Email : champagne.didier.goussard@orange.fr
    Site : www.champagnedidiergoussard.com

    Très jolie place dans le Classement 2009 avec ce Champagne brut Prestige (60% Chardonnay, 40% Pinot Noir), une cuvée puissante et bouquetée, avec ces notes caractéristiques de noix et de petites fleurs fraîches, très persistante, associant élégance et vinosité, de très bonne évolution, idéale sur du saumon fumé. Le brut Tradition (pur Pinot Noir, 2005, 2004 et 2003), de mousse fine et légère, est très fruité, très équilibré, harmonieux en bouche, avec des dominantes d’amande et de miel, intense, distingué, tout en persistance aromatique, rond et dense en finale.
    Champagne CHARPENTIER SCEV

    Champagne CHARPENTIER SCEV


    Jean-Marc et Céline Charpentier
    11, route de Paris
    02310 Charly-sur-Marne
    Téléphone :03 23 82 10 72
    Télécopie : 03 23 82 31 80
    Email : info@champagne-charpentier.com
    Site : www.champagne-charpentier.com

    Domaine sous lutte raisonnée. Beaucoup aimé ce Champagne brut Prestige Terre d’Émotion, un assemblage de 99 et 2000, 40% de Chardonnay, le reste en cépage noir, une cuvée de bouche finement épicée comme il se doit, avec des petites notes de pêche jaune et de lys, d’une belle harmonie, riche et toute en finesse. Le brut rosé est vraiment charmeur, élaboré avec du vin rouge issu presque exclusivement du Pinot Meunier et un peu de Chardonnay, aux notes de pêche et de groseille, long, vif et corsé à la fois, d’une ampleur aromatique très séduisante. Excellent brut Millésimé 2003, de jolie robe dorée, qui allie richesse et persistance, aux connotations de pêche, de beurre frais, d’amande, avec une finale intense, subtilement épicée. Goûtez le brut Réserve, assemblage de trois cépages à dominante Pinot Meunier avec des vins de réserve en plus grande proportion, qui apportent puissance et présence fruitée.

    Michel GENET

    Michel GENET



    27, 29, rue des Partelaines
    51530 Chouilly
    Téléphone :03 26 55 40 51
    Télécopie : 03 26 59 16 92
    Email : champagne.genet.michel@wanadoo.fr
    Site : www.michelgenet.com

    Coup de cœur pour ce Champagne brut cuvée Esprit, un Grand Cru Blanc De Blancs, de robe jaune or, au nez de narcisse et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin riche et puissant, ample et soyeux, idéale au cours d’un repas. Ample, riche, distingué, le Champagne Grande Réserve Grand Cru 95 est une réussite, tout en charme, complexe, au nez de petites fruits frais (citron), très bien équilibré en acidité, de bouche suave comme le rosé brut, finement acidulé. Le brut Classique, d’une très belle expression, de mousse abondante, aux senteurs intenses, est à ouvrir sur des crevettes flambées.

    FANIEL-FILAINE

    FANIEL-FILAINE


    Patricia et Jean-Louis Faniel
    77, rue Paul-Douce
    51480 Damery
    Téléphone :03 26 58 62 67
    Télécopie : 03 26 58 03 26
    Email : champagne.faniel.filaine@wanadoo.fr

    Un domaine de 6,5 ha, qui existe depuis 1696. Beau Champagne cuvée Eugénie, une cuvée très bien dosée, fraîche, alliant finesse et structure, d’une bonne rondeur et au bouquet très floral, un vin savoureux et régulièrement réussi. Séduisant Champagne brut rosé, aux arômes de fruits rouges. Excellente cuvée Carte Verte brut, composée des 3 cépages à majorité de Chardonnay, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, dense et distinguée à la fois, bien séduisant, qui convient très bien à un saumon fumé. Le Champagne brut Millésimé 99 (65% Chardonnay), au parfum d’amande fraîche et d’agrumes mûrs, très frais, intense et ample, au nez complexe et persistant, associe puissance et distinction.
    LOMBARD et Cie LOMBARD et Cie

    LOMBARD et Cie


    Thierry Lombard
    1, rue des Cotelles - BP 118
    51200 Épernay
    Téléphone :03 26 59 57 40
    Télécopie : 03 26 54 16 38
    Email : info@champagne-lombard.com
    Site : www.champagne-lombard.com

    À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. “Cette vendange 2008, nous précise le sympathique Thierry Lombard, est miraculeusement belle ! Belle année, belle qualité, avec une forte acidité qui fera des Vins de belle garde. Les Vins clairs ont donné des Vins très droits avec une belle fraîcheur. Nous ferons un millésime 2008. Globalement, les quantités sont correctes, bien que plus faibles sur certains villages.” Ici, lors du pressurage des raisins, les premiers jus (la cuvée) et les tailles sont rigoureusement séparés; ces dernières n’entrent pas dans les assemblages, une petite quantité de vin rouge de Champagne est ajoutée au Chardonnay pour composer la cuvée. Les Vins sont “collés” (et non filtrés) et profitent d’un vieillissement sur lattes dans leurs caves pendant plus de 3 ans. Tout cela explique ce Champagne brut Premier Cru, majoritaire en Chardonnay, est tout en séduction, dense en bouche, avec des notes de noisette et d’abricot confit, ample, de mousse crémeuse, très agréable sur une cuisine légèrement relevée. Beau Champagne brut Premier Cru millésime 2002, une cuvée tout en harmonie, parfumée, associant puissance, distinction, persistance, tout en arômes, de bouche mûre et crémeuse, idéale sur une langouste. Le Champagne brut rosé, à la robe saumonée très pâle présente un nez délicat dans lequel on retrouve l’élégance et la fraîcheur du Chardonnay, avec une touche de cerise complexe et fondue apportée par les Pinots. Des notes de cassis explosent en bouche. Parfait au cours d’un repas composé de viande blanche, ou un dessert, comme un gratin de fruits rouges. À la suite, le brut est ample, très fruité au nez comme en bouche, très fin, subtil et persistant, de très jolie mousse, régulièrement réussi, ce qui n’est pas si courant. La cuvée Tanagra, un assemblage de grands blancs (60%) et de Pinots, élevée pas moins de 7 ans sur lattes, développe en bouche des arômes puissants de fruits frais, avec une touche épicée, un Champagne ample et parfumé en finale qui allie agréablement rondeur et vivacité, de mousse légère au cordon persistant. Son Champagne Médot Grand Cru Blanc De Blancs est tout en bouche comme le brut Centenaire Royal, finement épicé, de belle mousse légère et crémeuse, d’une finale florale très élégante, à déboucher sur un saumon ou une cuisine raffinée. Excellent brut rosé, suave, un Champagne vineux et fin à la fois, tout en harmonie, tout en persistance aromatique (mûre, rose, cannelle...). Le tout bénéficie d’un remarquable rapport qualité-prix-plaisir.

     

    Sur une entrée légère (terrine de poissons, crustacés...), des vins blancs de Loire :

    Domaine MARDON

    Domaine MARDON

    (QUINCY)
    Hélène Mameaux-Mardon
    40, route de Reuilly
    18120 Quincy
    Téléphone :02 48 51 31 60
    Télécopie : 02 48 51 35 55
    Email : contact@domaine-mardon.com
    Site : www.domaine-mardon.com

    Une exploitation familiale (5 générations de vignerons) de 15 ha dont 12 en production de Sauvignon, d’âge moyen de 25 ans (certaines vignes ont 60 ans). Les sols sont composés d’alluvions anciennes sablo-graveleuses sur calcaires et d’argiles lacustres du Berry. Le Quincy 2007 est très réussi, de bouche puissante, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), un vin riche et très harmonieux en bouche, d’un bon équilibre. Beau 2006, au nez fleuri, suave et puissant, d’une très belle persistance aromatique en bouche, avec des nuances de pêche et de tilleul, très bien équilibré en finale.
    Domaine de la TOURLAUDIÈRE Earl Petiteau Gaubert

    Domaine de la TOURLAUDIÈRE Earl Petiteau Gaubert

    (MUSCADET)
    Roland Petiteau et Jeanine Gaubert

    44430 Vallet
    Téléphone :02 40 36 24 86
    Télécopie : 02 40 36 29 72
    Email : vigneron@tourlaudiere.com
    Site : www.tourlaudiere.com

    Au sommet, bien entendu. Remarquable Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie 2007, médaille d’Argent à Paris et à Nantes et également prix des Vinalies 2008, un vin séduisant par son nez de fruits frais et de bruyère, tout en finesse, très charmeur, d’une belle harmonie au nez comme en bouche, vraiment très réussi. Beau Schiste de Goulaine 2002, dense, aux connotations subtiles de fumé et de fleurs blanches, très équilibré, alliant souplesse et vivacité en bouche. Excellent Cabernet franc Marche de Bretagne rouge 2005, de couleur grenat, très bien équilibré, au nez de cerise confite.
    Domaine CHARBONNIER

    Domaine CHARBONNIER

    (TOURAINE)
    Gaec Charbonnier Daniel, Michel et Stéphane
    4, chemin de le Cossaie
    41110 Châteauvieux
    Téléphone :02 54 75 49 29 et 06 14 70 95 44
    Télécopie : 02 54 75 40 74
    Email : dms.charbonnier@wanadoo.fr

    Troisième génération de vignerons. Coup de cœur pour le Touraine Chardonnay 2007, riche au nez comme en bouche, aux arômes de fruits secs (noisette) et de fleurs, charmeur, intense et gras comme nous les aimons. Le Touraine Sauvignon 2007, d’une belle harmonie, tout en finesse, est ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche parfumée et suave, une réussite comme le Touraine Cot 2006, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez de cassis et d’épices, parfait sur les rillons. Le Touraine cuvée Prestige 2006, avec ce nez intense de fruits rouges frais, bien équilibré, est un vin dominé par la souplesse.
    Patrick COULBOIS

    Patrick COULBOIS

    (POUILLY-FUMÉ)

    Les Berthiers
    58150 Saint-Andelain
    Téléphone :03 86 39 15 69
    Télécopie : 03 86 39 12 14
    Email : patrick.coulbois@wanadoo.fr
    Site : www.patrick-coulbois.fr

    Valeur sûre. Ce vigneron a créé son domaine en 1974 (9 ha dont 8,30 ha de Pouilly-Fumé et 0,70 ha de Pouilly-sur-Loire). Superbe Pouilly-Fumé Les Cocques 2007, issu des coteaux à silex de la colline de Saint-Andelain provenant de sols d’argile et de silex qui se trouvent au sommet de la butte de Saint-Andelain. Ce vin est très racé, marqué par son terroir qui lui transmet des notes minérales, aux accents d’agrumes et de fleur blanche, de bouche puissante et persistante, de belle robe, ferme, très parfumé en bouche, d’une jolie finale au palais. Le Pouilly-Fumé 2007, issu du terroir d’argile à silex des coteaux de Saint-Andelain avec ces notes subtiles d’agrumes et d’aubépine, est un vin tout en bouche, tout en typicité, alliant saveur et distinction.
    Domaine Jean TEILLER

    Domaine Jean TEILLER

    (MENETOU-SALON)
    Jean-Jacques Teiller et Patricia Luneau
    13, route de la Gare
    18510 Menetou-Salon
    Téléphone :02 48 64 80 71
    Télécopie : 02 48 64 86 92
    Email : domaine-teiller@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaineteiller
    Site : www.domaine-teiller.fr

    Une exploitation familiale créée dans les années 1950, 15 ha de vignes dont l’âge moyen est de plus de 20 ans. Beau Menetou-Salon blanc 2007 qui associe élégance et charpente, finesse et densité, de robe brillante, de bouche généreuse avec des notes de fruits secs (noix), un vin très parfumé idéal sur un soufflé au fromage. Excellent Menetou-Salon rouge 2007, où dominent des notes de griotte et d’épices, un vin de structure harmonieuse, bien ferme en bouche. Très joli Menetou-Salon rosé 2007, un vin charmeur, avec un fruité tout en finesse (fraise des bois mûre), ample, coloré et riche, très parfumé en finale.

    Sur une viande blanche, des rouges ronds et parfumés :

     

    Alain MICHAUDBROUILLY Alain MICHAUD

    Alain MICHAUD

    (BROUILLY)
    Alain Michaud
    Beauvoir
    69220 Saint-Lager
    Téléphone :04 74 66 84 29
    Télécopie : 04 74 66 71 91
    Email : alain.michaud17@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/alainmichaud
    Site : www.alain-michaud.fr

    Au sommet. Domaine de 13 ha dont 9 en appellation Brouilly, constitué pour 70 % par des vignes de plus de 50 ans. Beau Brouilly 2007, charmeur, charnu, velouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille...), d’une belle finale en bouche, de très bonne évolution. Le 2006, d’une robe rouge cerise limpide, est un vin au nez puissant de framboise, riche, structuré, d’une belle persistance aromatique en finale, un vin aux tanins mûrs mais bien présents, d’excellente évolution, qui demande une cuisine riche. Le Morgon 2006 (2,50 ha, vignes anciennes de 45 ans sur les coteaux) est de couleur prononcée, aux tanins mûrs, bien corsé, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, de bonne bouche, un vin riche et dense, qui mérite un peu de patience pour profiter de son potentiel. Le Beaujolais rosé 2006 (2000 bouteilles seulement) est gourmand et fruité, parfait sur les charcuteries lyonnaises. Goûtez leur nouveau produit “La Gamaysienne”, un étonnant pétillant rouge léger à faible taux d’alcool, très fruité, qu’ils élaborent eux-mêmes dans leur chai. Un vin qui est le fruit d’un travail méticuleux, la prise de mousse étant réalisée en bouteilles avec un dégorgement traditionnel, un produit idéal à l’apéritif ou sur un dessert. Beau rapport qualité-prix-plaisir, ce qui ne gâte rien.
    Domaine du PIALENTOUGAILLAC Domaine du PIALENTOU

    Domaine du PIALENTOU

    (GAILLAC)
    Jean et Kai Gervais

    81600 Brens
    Téléphone :05 63 57 17 99
    Télécopie : 05 63 57 20 51
    Email : domainepialentou@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainepialentou
    Site : www.domainedepialentou.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine est situé sur les terrasses de la rive gauche du Tarn, à deux pas de la charmante cité Renaissance de Gaillac. Après un important programme de modernisation et avoir obtenu la certification Qualenvi des Vignerons Indépendants en 2002, le domaine a demandé en 2007 sa reconversion en bio. Beau Gaillac Les Gentilles Pierres rouge 2006 (Syrah, Merlot, Cabernet-Sauvignon et Braucol), de couleur bien soutenue, aux tanins soyeux et fermes à la fois, au nez subtil dominé par les petits fruits noirs bien mûrs (cassis, cerise noire), développant une bouche harmonieuse. Le 2005 est puissant, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue et des arômes de petits fruits rouges intenses (cassis, cerise), d’une jolie finale (le 2004 est parfait en ce moment). Excellent Gaillac Les Gentilles Pierres blanc sec 2007 (Sauvignon prédominant et Mauzac), de robe brillante, au nez de pomme et de tilleul, avec une bouche qui s’impose tout en finesse, des nuances de noix fraîche et une finale suave très agréable. À la suite, le Gaillac Nuances de Cocagne rouge 2005, parfumé, aux senteurs de griotte et d’épices, aux tanins équilibrés et mûrs, de bouche ample, à déboucher sur un rôti. Le Nuances de Cocagne blanc 2007 (50% Sauvignon et 50% Mauzac), issu d’une macération pelliculaire, est un vin de belle robe, au nez de noisette. Très séduisant et vif, Nuances de Cocagne rosé 2007, issu d’une saignée des Syrah et Duras (et une pointe de Merlot ), parfumé, avec des connotations de rose et de bruyère, très agréable, rond et frais, un vin à déguster sur une terrine de lapin.
    Domaine des ROY

    Domaine des ROY

    (TOURAINE)
    Anne-Cécile Roy
    3, rue Franche
    41400 Pontlevoy
    Téléphone :02 54 32 51 07
    Télécopie : 02 54 32 51 07
    Email : domaine-des-roy@wanadoo.fr

    Domaine familial de 9 ha, planté sur un sol d’argile à silex. Vignoble contrôlé et certifié par Écocert, rendements maîtrisés. Sous la houlette d’Anne-Cécile Roy, œnologue, on goûte ce Touraine Gamay 2006, de couleur grenat, charnu mais tout en fraîcheur, le Touraine Côt-Malbec 2006, harmonieux, de bouche dense, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des notes de fruits mûrs et de réglisse. Le Touraine blanc Les silex 2006 allie souplesse et vivacité, un vin d’une belle acidité, au nez floral de sureau et d'acacia, associés à des notes d'agrumes, parfaitement équilibré entre le gras et la fraîcheur. Excellente Méthode Traditionnelle Fines Bulles de Touraine brut, tout en charme, au nez de fruits frais (citron), très harmonieux comme ce Touraine Cabernet 2006, typé et classique, tout en bouche.
    Château de CRAIN

    Château de CRAIN

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Famille Fougère

    33750 Baron
    Téléphone :05 57 24 50 66
    Télécopie : 05 57 24 14 07
    Email : fougere@chateau-de-crain.com
    Site : www.chateau-de-crain.com

    Le Château de Crain a été bâti au XIIIe siècle par le roi Edouard IV d’Angleterre; c’est l’un des plus vieux châteaux féodaux d’Aquitaine. Le Bordeaux Supérieur 2006 (57% Merlot, 27% Cabernets et 16% Malbec) est très harmonieux, complet, tout en subtilité, au nez intense de pruneau et d’humus, un vin qui se goûte très bien aujourd’hui, de bonne garde. Le 2005 est charpenté, aux notes de fruits cuits (groseille, fraise des bois), fondu mais puissant en bouche, avec ces nuances de cassis et d’épices, associant rondeur et structure. Beau 2004, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent la framboise et l’humus, aux tanins soyeux. Le 2003 poursuit son évolution, un vin de couleur intense, charnu, d’une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres. Remarquable Entre-Deux-Mers, issu d’une macération pelliculaire courte, puis d’un élevage sur lies, à la robe brillante d’un beau jaune vert, au nez subtil dominé par des nuances de pamplemousse et de petits fruits secs, bien suave en bouche, bien équilibré en acidité.

    Château de la BRUYÈREMÂCON Château de la BRUYÈRE

    Château de la BRUYÈRE

    (MÂCON)
    M. et Mme Borie

    71960 Igé
    Téléphone :03 85 33 30 72
    Télécopie : 03 85 33 40 65
    Email : chateaulabruyere@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudebruyere

    Au sommet de leur appellation. Le Château s'élève sur une légère éminence placée entre 2 montagnes avec échappée de vue au midi. Il se compose de 2 corps de logis adossés l'un contre l'autre. C'est un petit fief situé sur la commune d'Igé, dans l'ancienne paroisse de Dommange. Ce joli vignoble du Mâconnais est implanté sur des coteaux calcaires et très ensoleillés. Vieilles vignes et rendements limités garantissent des vins de qualité. La vinification est traditionnelle, le raisin à maturité est récolté à la main en majorité, l'élevage se fait en fûts de chêne. “Concernant le millésime 2008, nous précise Paul-Henry Borie, les blancs ont une bonne acidité, un peu trop, ce sera un millésime de garde. La quantité est très infèrieure pour les rouges de Pinot, mais la qualité est comparable au 96. Une bonne maturité grâce à la fin septembre sèche et ensoleillée.” On se fait donc plaisir avec le Mâcon-Igé Vieilles vignes rouge 2007, élevé en fûts de chêne, riche en couleur comme en arômes (griotte, violette, humus), de structure élégante et corsée. Le 2006, de belle robe grenat, structuré, au nez persistant où dominent des notes de cerise et de sous-bois, est un vin particulièrement réussi, parfait sur une daube. Le 2005, au nez très caractéristique de cassis mûr, associe rondeur et structure, aux tanins savoureux, d’une belle complexité en bouche où s’harmonisent le cassis, la cerise et les sous-bois, un vin d’excellente évolution comme en atteste ce Mâcon-Igé rouge 2003, qui a obtenu et mérité une médaille d’Or au Burgondia, au nez dominé par les petits fruits rouges cuits (griotte, pruneau), de belle robe soutenue, un vin avec une charpente très harmonieuse. Le Mâcon Igé blanc Vieilles vignes 2007, un pur Chardonnay, très agréable, est subtilement bouqueté, à la fois vivace et souple, un vin floral, harmonieux, de bouche ample aux notes d’aubépine et de pomme, à déboucher sur un sandre. Le Bourgogne blanc 2006, élevé en fûts de chêne, est de bonne bouche, avec des nuances de chèvrefeuille. Excellent Bourgogne rosé, régulièrement réussi comme le Crémant de Bourgogne brut, Tastevinage 2008, un vin tout en subtilité, de mousse crémeuse, une cuvée parfumée, légère et ronde à la fois, charmeuse, le tout à des prix défiant toute concurrence.

    Sur des viandes rouges, des vins plus costauds :

     


    Clos BELLEFOND

    Clos BELLEFOND

    (SANTENAY)
    Domaine Louis Nié Gérant : Bernard Chapelle
    2, route de Chassagne
    21590 Santenay
    Téléphone :03 80 20 60 29
    Télécopie : 03 80 20 65 92
    Email : clos-bellefond@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/closbellefond
    Site : www.louis-nie.com

    Au sommet. Domaine familial de 9 ha, fondé en 1889, où les vinifications se font en cuves de chêne, ouvertes pendant une dizaine de jours. Les vins sont élevés en fûts 18 mois environ. À noter qu’avec un spécialiste du tourisme bourguignon, ils développent une activité de tourisme viticole, ce qui est une excellente idée. Superbe Santenay Clos Bellefond rouge 2005, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux tanins fermes mais soyeux également, tout en parfums dominé par les fruits rouges et l’humus, de très bonne évolution. Le 2004 se goûte particulièrement bien, très fin mais riche en arômes de fruits macérés, de bouche suave comme le 2003, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre, ample, très persistant, très délicat, avec des tanins souples et riches à la fois. À ses côtés, le Santenay Premier Cru La Comme 2003 est d’un joli rouge foncé, aux notes de réglisse et de griotte, associant structure et finesse, gras et savoureux, de bouche persistante, un vin d’excellente garde (les 2001 et 1999 sont remarquables aujourd’hui). Beau Chassagne-Montrachet rouge Premier Cru Morgeot 2005, un vin très typé, issu de terres profondes et argileuses, parfumé (prune et cannelle), aux tanins savoureux, de bouche subtile, aux notes de de fruits rouges, d’humus et de réglisse. Le Volnay-Santenots Premier Cru 2005, est riche au nez, avec ces connotations subtiles. Le Pommard Premier Cru La Platière 2005, issu de sols caillouteux, est de belle robe intense, aux notes puissantes de fruits rouges, complet comme le Santenay Premier Cru Passetemps 2004, un vin aux tanins soyeux, solide, de bouche chaleureuse.
    Château REDORTIERBEAUMES DE VENISE Château REDORTIER

    Château REDORTIER

    (BEAUMES DE VENISE)
    Famille de Menthon

    84190 Beaumes-de-Venise
    Téléphone :04 90 62 96 43
    Télécopie : 04 90 65 03 38
    Email : chateauredortier@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauredortier

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Superbe Beaumes-de-Venise rouge 2005, un vin savoureux, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs (cerise, prune) et le poivre, d’une belle complexité aromatique, auquel il faut laisser du temps pour s’exprimer au mieux, de très bonne garde. Beau Gigondas rouge 2005, un vin racé comme on les aime, un vin avec des notes de cerise cuite et de cuir, puissant, de couleur intense, aux tanins riches et soyeux à la fois, une finale longue subtilement poivrée, d’excellente évolution. Goûtez leur excellent Vin de Pays de Vaucluse rouge La Grange de Redortier 2006, un vin très bien élevé, tout en arômes, très abordable. Goûtez le très bon Côtes-du-Ventoux Côté Suzette 2007, au nez à dominante de fruits frais et d’humus, riche et subtil, de bouche dense. À la suite, le Vin de Pays de Vaucluse rosé La Grange de Redortier 2007, tout en fraîcheur persistante, complexe et rond, très charmeur. Le Beaumes-de-Venise rouge cuvée Prestige Sébastien 2004, un vin avec des senteurs subtiles et intenses d’humus et de fruits rouges surmûris, ferme et riche, tout en bouche, est toujours parfait sur une daube. Le CDR rouge Côté Dentelles 2007, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, est classique, de teinte grenat. Très réussi CDR blanc Côté Dentelles 2006, où s’entremêlent des nuances d’amande, de robe jaune clair, tout en finesse et en arômes. Remarquable rapport qualité-prix-typicité.
    Château LESTAGE-DARQUIER

    Château LESTAGE-DARQUIER

    (MOULIS)
    Brigitte et François Bernard
    42, Chemin de Giron
    33480 Moulis-en-Médoc
    Téléphone :05 56 58 18 16
    Télécopie : 05 56 58 38 42
    Email : chateaulestagedarquier@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaulestagedarquier

    Le vignoble de 8 ha est situé sur la croupe graveleuse Ouest du Grand Poujeau et bénéficie aussi d'une très grande qualité de terroir. Qualification Agriculture Raisonnée et certification Terra Vitis depuis 2004. Après une vendange manuelle et des tris sévères, les vinifications sont très bien maîtrisées (contrôle des températures, remontages journaliers par pompage lent avec petit débit, cuvaisons longues de 21 jours, débourbages avec aération…). Cela explique ce beau Moulis Cru Bourgeois Terra Vitis 2006 (50% Cabernet-Sauvignon, 45% Merlot noir, 5% Cabernet franc et Petit Verdot), élevé en barriques (renouvelées par 1/3 tous les 3 ans, élevage entre 8 et 12 mois selon les millésimes, le reste du temps en cuves inox), ample, de couleur profonde, un vin avec beaucoup de structure, au nez subtil et épicé, velouté, persistant et très aromatique. Le 2005 est de couleur soutenue, riche et structuré, au nez caractéristique de cannelle et de fruits rouges frais, de bouche marquée par des notes de sous-bois et de fruits très mûrs, d’une belle charpente. Le 2004 est riche au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins présents et savoureux, légèrement épicé comme il se doit, un vin bien charpenté, bien charnu. Le 2003 est complexe, avec des arômes de sous-bois et de groseille, gras, aux tanins savoureux. Excellent 2002, aux notes de cassis, de pruneau et d’épices, un vin plein de matière, tout en bouche.
    Clos TRIMOULETSAINT-ÉMILION Clos TRIMOULET

    Clos TRIMOULET

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy, Alain et Joël Appollot

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 96
    Télécopie : 05 57 74 45 88
    Email : clostrimoulet@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet

    À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. “Le 2007 est un millésime miraculeux, nous précise Alain Appollot, la nature a été généreuse avec nous. Nous avons commencé les vendanges fin septembre pour finir mi-octobre, l’état sanitaire était très satisfaisant, il faisait très beau donc nous avons ramassé des raisins à parfaite maturité, en prenant notre temps. Grâce à notre travail en amont, aux soins que nous avions apportés à la vigne durant tout l’été, les raisins étaient très jolis, les analyses étaient d’ailleurs très bonnes, surprenantes même, révélant des PH tout à fait corrects. Cela donne des Vins très fruités, d’un bel équilibre, des Vins assez classiques finalement. Pour l’élevage, nous n’avons pas trop utiliser de bois neuf, nous ne tenons pas à masquer les Vins. Je respecte le millésime et ses caractéristiques, je ne cherche pas à les gommer mais au contraire à souligner le meilleur.” On le voit bien avec son très beau Saint-Émilion GC 2006, marqué par des notes de fruits noirs très mûrs et des touches finement boisées, de bouche suave, qui développe des tanins fondus et structurés. Remarquable 2005, dense, encore fermé, un vin puissant et persistant, aux tanins harmonieux et riches, charpenté, alliant structure et velouté en bouche, d’excellente évolution. Le 2004, médaille de Bronze 2007, un grand classique libournais, assez souple, est d’un beau rouge profond, légèrement boisé pour maintenir un bel équilibre et d’une grande finesse, une belle rondeur, avec des notes de fruits mûrs, pas spécialement de grande garde, un vin plaisir tout en “dentelle”. Superbe 2003, médaille d’Argent, d’un beau rouge sombre soutenu, coloré, dense, au bouquet subtil où dominent le pruneau et les épices, mêlant souplesse et structure. Le 2002, médaille d’Or, est une réussite, de belle robe soutenue, aux tanins riches, aux connotations caractéristiques de fruits frais et de sous-bois, alliant une charpente réelle à une jolie rondeur en bouche, de très bonne évolution. Le 2001 est remarquable, très élégant, avec des tanins intenses et savoureux. Le 2000 est un grand millésime, de robe profonde, au nez très expressif de fruits, de bouche charnue, très équilibrée entre puissance et fraîcheur, de garde. Goûtez aussi leur Montagne Saint-Émilion Château Chevalier Saint-Georges 2005, d’une belle structure, un bel équilibre, un vin avec des arômes fruités, très agréable à déguster dès à présent.
    Château FAMAEY

    Château FAMAEY

    (CAHORS)
    Luc Luyckx et Marc Van Antwerpen
    Les Inganels
    46700 Puy-L’Évêque
    Téléphone :05 65 30 59 42 et 06 77 85 94 96
    Télécopie : 05 65 30 50 53
    Email : chateau.famaey@wanadoo.fr
    Site : www.chateaufamaey.fr et www.masdemartin.com

    Un remarquable Cahors Fût de Chêne 2005, 80% Malbec, 15% Merlot et 5% Tannat, élevage durant 14 mois en fûts (neufs à 30 % et 70 % d’un an), un beau vin dense, de teinte grenat, typé, alliant finesse et concentration, au nez très complexe (mûre, violette, cassis), de bouche remarquable aux nuances de fumé, un vin ample, d’une belle finale. Le Cahors cuvée X 2004, vendanges manuelles, sélection parcellaire sur des vignes à faibles rendements, élevé 24 mois en fûts de Chêne neufs à 70%, est une réussite, de robe pourpre soutenue, avec une structure solide en tanins, aux arômes de baies rouges très mûres et de musc, persistant, tout en bouche, avec une finale d’arômes intense.

     

     

  • Pin it!

    Les 5 coups de cœur du Mardi

    Les 5 coups de cœur du Mardi

    Un domaine de 18 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires. Le Pessac-Léognan rouge 2005, allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, parfumé, chaleureux, corsé, de très bonne évolution, avec une finale dominée par des notes de groseille et de griotte. Remarquable 2004, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant en bouche. Le 2003, de robe grenat, au bouquet intense (notes de sous-bois et de griotte mûre), est de bouche ronde et riche. Excellent 2002, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez où dominent les fruits rouges à noyau mûrs, de garde. Tout en bouche actuellement, le 2001 est riche, charmeur, bien marqué par son terroir, parfumé, aux notes complexes où dominent les épices et l’humus, d’excellente évolution comme le 2000, de robe intense, au nez persistant, aux tanins fermes, équilibré, gras, d’une grande ampleur en bouche. Beau Pessac-Léognan blanc 2006, de robe d’un bel aspect jaune et or, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, avec des nuances de pêche fraîche en bouche, un vin savoureux et charmeur. Le 2005 est de belle couleur jaune ambré, finement épicé, subtil et suave en bouche, très élégant, bien persistant, d’une jolie finesse, très harmonieux en finale avec des nuances de noix fraîche et de citron. Le 2004, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, est tout en persistance aromatique, d’une belle longueur. Le 2003, plein de délicatesse, allie puissance et finesse, au nez de fleurs et de pamplemousse, parfait sur un turbot comme sur un poulet à la crème. Le blanc 2002, complexe, aux nuances de fleurs blanches et de fruits secs, est tout en bouche.
    Un domaine au sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition plein sud à mi-coteau permet d’obtenir des vins de très grande qualité. On élève ici des vins de tradition, proposant une gamme de millésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare. Beau Madiran 2005, très bien élevé en barriques, un vin superbe, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, dense et classique, qui devrait tenir largement ses promesses. La cuvée Tradition est plus ronde, bien corsée, un vin souple qui permet d’attendre l’évolution du grand vin. Remarquable 2004, puissant, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue et aux arômes de petits fruits rouges intenses (cassis, cerise), d’une jolie finale. À la suite des derniers millésimes, les uns les plus typés et séduisants que les autres, il y par exemple ce superbe 2000. Un millésime de couleur très soutenue, très équilibré, au nez complexe avec des notes de cerise mûre et d’humus, de bouche ample et intense, chaleureuse avec ces nuances de confiture de cassis et de poivre, un vin non encore à maturité, qui poursuit sa très belle évolution. À ses côtés, on savoure également cet exceptionnel millésime 1990, où l’on retrouve toute la spécificité de ce que doit être un Madiran digne de ce nom, avec une palette aromatique d’une grande complexité où les épices prédominent. Le vin est de belle robe grenat profond, au nez complexe dominé par les fruits cuits et des notes de torréfaction, avec des tanins mûrs et une belle concentration, d’une évolution. Goûtez aussi le Pacherenc-du-Vic-Bilh, mêlant richesse aromatique et persistance, avec des connotations de noisette et d’abricot, tout en charme.
    Le Domaine existait déjà à l’époque romaine sous le nom de « Villa Manzanetto ». C’est en 1906 que Louis Rigal fondateur du célèbre Roquefort Rigal l’achète puis le transmet à son fils Louis, son épouse Françoise Rigal prend le relais au début des années 80. Sa fille Laurence la rejoint en 2003 et assure depuis la gestion du domaine. Corbières AOC depuis 1985, c’est l’un des fleurons des Corbières. Depuis une trentaine d’année, des efforts important ont été effectués afin de moderniser les bâtiments, diversifier l’encépagement, optimiser les cultures, rénover la cave, affiner les vinifications. Les vins du château du Grand Caumont allient rigueur et passion et sont récompensés dans de nombreux concours et loués dans de nombreuses revues à travers le monde. 2005, 2006 et 2007 sont des millésimes très aromatiques, très fruités, alliant densité, rondeur, souplesse et élégance. Ils présentent des notes de petits fruits rouges et de petits fruits noirs (cassis, framboise, fraise), avec des nuances poivrées, d’épices et de garrigue. Ici la philosophie est : la meilleure qualité au meilleur prix, quelle que soit la cuvée, sa complexité, son niveau de prix. Des vins plaisirs, faciles à déguster et à accorder aux mets.
    CHATEAU DE MALLE
    SAUTERNES Cru Classé
    Au cœur du sauternais, un vaste domaine de 200 hectares. C'est Jacques de Malle qui fit construire ce magnifique château à l'aube du XVIIe siècle. Une œuvre classée monument historique avec des toits de tuiles à la Mansart, une visite qui mérite le détour tout comme ses envoûtants jardins florentins en terrasses. Le vignoble de 27 hectares de Sauternes et 23 ha de Graves est planté d'un seul tenant autour du château. Il est situé sur un plateau bien exposé, très légèrement vallonné, au sous-sol siliceux, sableux et argilo-graveleux. Le Château de Malle est un grand cru classé de Sauternes aux arômes caractéristiques de miel, d'amande, d'abricot confit, de belle évolution. En Graves, le M. de Malle est un beau blanc élevé en barriques neuves, fin, racé, très élégant. Le Château de Cardaillan rouge, à la fois rond et charpenté plus souple que le Château Tours de Malle.
    CHÂTEAU PONT LES MOINES
    PREMIERES COTES-DE-BLAYE
    Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. Le Premières-Côtes-de-Blaye rouge 2005 est d'un grand classicisme, de couleur pourpre, bien corsé mais très fin, avec des notes de mûre et de cassis, un vin qui allie finesse et charpente, aux tanins denses et soyeux, ce vin a reçu le prix d’Excellence au concours des Vinalies 2007.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu