Avertir le modérateur

Web

  • Pin it!

    LE NOUVEAU CLASSEMENT DES MEILLEURS VINS BLANCS DE LOIRE

    Sancerre et Pouilly-Fumé sont les territoires, où, avec la Bourgogne et l’Alsace (chacun ayant sa spécificié, naturellement), on entre dans la catégorie des vins blancs exceptionnels chez Natter, Sarry, Chevreau, Reverdy, Dezat, Roger, Champeau, Blanchet, Barillot, Landrat-Guyollot, Pabiot, Petit et Fille, Pierre Martin, Guy Baudin, Gitton, Sautereau...

     
    DEGUSTATION VIDEO

    En QuincyTrotereau et Commanderie, ou Malbète en Reuilly sont toujours à la tête de leur appellation, comme Chaillot, à Châteaumeillant.

    La Cave de Pouilly-sur-Loire est la référence dans la région.

    Les meilleurs Crémants se savourent au Château de Targé, au Clos Maurice, La Guilloterie ou Petite Chapelle.

    En Touraine, on est au sommet avec Chaise, Mandard, Charbonnier et,Montigny.

    En Anjou, on ne peut éviter Gauterie et Gonorderie, comme, à SaumurVieux Pressoir

    Les liquoreux sont toujours exceptionnels chez La Varière, Aubert, Rochettes et Godineau.

    En Muscadet, toujours deux ténors : Morilleau et Poiron-Dabin.

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU
    SAUMUR

    VOUVRAY
    Clos MAURICE
    ROCHETTES (A)
    AUBERT (V)
    LA GUILLOTERIE (S)
    LA PALEINE (S)
    GAUTERIE (A)
    LA VARIERE (S)
     
    CAPITAINE (V)
    GAUTIER (V)
    GONORDERIE (A)
    MONCONTOUR
    VIEUX PRESSOIR
     
    Clos de L'ÉPINAY (V)
    ROCHEVILLE (S)
    SANCERRE
    POUILLY-FUME
    MENETOU SALON
    QUINCY 


    SAUTEREAU (S)
    André DEZAT (S)
    GITTON (S)
    NATTER (S)
    Daniel REVERDY (S)
    CREZANCY (S)
    SARRY (S)
     
    BAUDIN (PF)
    CHASSEIGNES (S)
    CLEF DU RECIT
    DAGUENEAU (S)
    ERMITAGE (MS)
    Pierre MARTIN (S)
    BARILLOT (PF)
    BLANCHET (PF)
    CAVES POUILLY (PF)
    LANDRAT-GUYOLLOT (PF)
    PABIOT (PF)
    J.-M. ROGER (S)
    PETIT (PF)
     
    COTTAT (S)
    LOUIS (S)
    PICARD (S)
    Thierry VERON (S)
    CHAMPEAU (PF)
    TOURAINE CHINON
    QUINCY RUEILLY
     
    BOUQUERRIES (Ch)
    GOURON
    CHAISE (T)
    COMMANDERIE (Q)
    CHARBONNIER (T)
    MANDARD (T)
    RENAUDIE (T)
    TROTEREAU (Q)
     
    LECOMTE
    MONTIGNY (T)
    MOELLEUX
    AUBERT (V)
    LA VARIÈRE (B)
    GODINEAU (B)
     
    L'ÉTÉ (CL)
    ROCHETTES (CL)
     
    HAUT PERRAYS (CL)
     
    CHÂTEAU
    DANSAULT
    CREMANTS

    Clos MAURICE
    L'ETE
    TARGE
    PETITE CHAPELLE
     
    BOUVET (S)
    MUSCADET
    AUTRES 
    MORILLEAU
    POIRON-DABIN
     
    BIDEAU-GIRAUD
    DURANDIÈRE
    ELGET
    PLESSIS GLAIN
    TOPAZE
    COING SAINT-FIACRE
    TOURLAUDIÈRE
    HAUTE NOELLES
     
    R de la GRANGE



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU
    SAUMUR
    VOUVRAY
    GAUDRELLE (V)*
    FOSSE SÈCHE (S)
    SANCERRE
    POUILLY-FUME
    MENETOU SALON
    QUINCY
    FOUASSIER (S)*
    FOURNIER (S)
    GRALL (S)*
    THIROT-FOURNIER (S)
    VATTAN (S)*
     
    BONNARD (PF)
    TOURAINE CHINON
    QUINCY RUEILLY
     
     
    MOELLEUX 

    (LEBLOIS (M)*)
    FONTAINERIE (V)
    CREMANTS 
    PETIT CLOCHER*
    MUSCADET
    AUTRES
    COGNETTES*
    ESPÈRANCE*

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    ANJOU
    SAUMUR
    VOUVRAY
    (PASSAVANT*)
    SANCERRE
    POUILLY-FUME
    MENETOU SALON 
    QUINCY 
    MILLET (S)*
    (CR.-ST-LAURENT (S))
    TOURAINE CHINON
    QUINCY RUEILLY
     
     
    MOELLEUX
    GAUTHIER-LHOMME (V)*
    CREMANTS 
    AMANDIERS (S)
    MUSCADET
    AUTRES
     
    GARNIERE*
  • Pin it!

    APPELLATION PAR APPELLATION, LE MEILLEUR DES VINS DU RHÔNE

    Domaine BEAUVALCINTE

    Domaine BEAUVALCINTE

    (BEAUMES DE VENISE)
    Sylvie et Bernard Mendez
    La Grange Neuve
    84190 Suzette
    Téléphone :04 90 65 08 37
    Email : contacts@domainebeauvalcinte.com
    Site : www.domainebeauvalcinte.com

    Un Domaine de 8 ha. Travail du sol, désherbage mécanique, traitement phytosanitaire à base de cuivre et de soufre selon le cahier des charges de l’agriculture biologique depuis 2001. Le vignoble est exposé plein sud, sur des terres argilo-calcaires. Les plus anciennes vignes ont été plantées par leur bisaïeul il y a 80 ans, les plus jeunes, il y a 10 ans (âge moyen 35 ans).
    Beau Beaumes-de-Venise rouge cuvée les Trois Amours 2012, de belle robe grenat, généreux, aux arômes de griotte et d'épices,charpenté, aux tanins équilibrés, savoureux et denses, un vin légèrement poivré au palais. Le CDR blanc cuvée Mon Trésor 2013, Viognier, tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d'une jolie persistance, est un vin intense, parfumé et franc.
    Le Beaumes-de-Venise rouge Fine Fleur 2012, de robe pourpre, où dominent les fruits cuits et les sous-bois, mêle structure et rondeur en bouche. Le Beaumes-de-Venise Monts et Merveilles rouge 2011, au nez dominé par les petits fruits rouges (groseille, fraise des bois), est de bouche complexe (prune, réglisse), d'une belle intensité, avec des tanins veloutés mais denses. Gîte sur place.

    Château REDORTIERBEAUMES DE VENISE Château REDORTIER

    Château REDORTIER

    (BEAUMES DE VENISE)
    Isabelle et Sabine de Menthon

    84190 Beaumes-de-Venise
    Téléphone :04 90 62 96 43 et 06 80 67 06 53
    Télécopie : 04 90 65 03 38
    Email : chateauredortier@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauredortier

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Châteaucompte 35 ha de vignes pratiquement d’un seul tenant, particulièrement bien situées face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le terroir est exceptionnel avec ces vignes plantées à 400 m d’altitude, exposées plein sud sur des coteaux, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. Le travail y est difficile (chenilles et quatre roues motrices obligatoires). Le Château était jadis un Château fortifié très important défendant la principauté d’Orange. C’est en 1956 qu’Étienne de Menthon, ingénieur agronome, remit le domaine en état. Par respect pour l’environnement et afin de favoriser le caractère naturel du vin, la lutte contre les maladies de la vigne est menée de façon raisonnée. Les rendements sont bien sûr volontairement maîtrisés de 30 à 35 hl/ha, un vrai gage de qualité. Pour tous les Vins, le pressurage est léger et la température est contrôlée tout au long des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuves avant leur mise en bouteilles, les Vins subissent peu de traitements physiques pour leur garder tous leurs arômes et leur qualité intrinsèque. Les Vins ne séjournent pas en bois, la qualité des terroirs s’exprime à plein et leur confère ce caractère boisé naturel suffisant.
    “Actuellement, nous précise Isabelle de Menthon, nous proposons les Beaumes-de-Venise 2011 et 2010. Le 2011 est un millésime très chaleureux avec un peu plus d’alcool que d’habitude. Ce sont des Vins souples, très flatteurs, très agréables, ce côté chaleureux leur donne une belle sucrosité, c’est un vin qui plaît beaucoup. Le 2010 a été un été très chaud, avec des vendanges très chaudes, les Vinsont une belle texture charnue, avec des notes d’épices prononcées.”
    Elle a raison et cela se retrouve dans ce Beaumes-de-Venise rouge 2010, développant une bouche charnue, un très joli vin de roberubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais bien présents.
    Superbe Cru Beaumes-de-Venise Le Château de Mon Père 2010, d’une belle couleur soutenue, structuré, avec des tanins bien présents, un vin riche et chaleureux, où s’entremêlent le pruneau et le poivre, de structure harmonieuse, un vin vraiment savoureux. 
    Le 2009 suit, médaille d’Or au concours général agricole Paris, concentré et très riche, de couleur grenat soutenu et intense, au nez defruits surmûris, de truffe et de poivre, de garde. “Dans le même esprit que “Monsieur le Comte”, précise Isabelle de Menthon, cette nouvelle cuvée est un vin puissant, à la structure élégante, aux arômes de fruits mûrs et d'épices douces que le bois accompagne sans jamais dominer. Les raisins sont issus des fameuses Terres Jaunes du Trias. L’étiquette de cette cuvée représente la maison familiale peinte au début du XXe siècle par Pierre de Champeville.”
    Dans la lignée, ce Cru Beaumes-de-Venise Monsieur Le Comte 2009, où dominent les fruits cuits et les sous-bois, est un beau vin dense, complexe, savoureux, mêlant structure et élégance en bouche avec une touche poivrée. “Notre Beaumes-de Venise cuvéeMonsieur le Comte, en hommage à mon grand-père, est une sélection parcellaire, poursuit Isabelle de Menthon, uniquement les terres jaunes de type trias. Le vin est très riche, charpenté, très équilibré, tout en douceur, d’une grande longueur et complexité, une belle réussite dont nous sommes fiers et qui a reçu le meilleur accueil des amateurs. Le vin est différent du Redortier Traditionnel avec l’étiquette bleue, plus fruité, moins charpenté. Cette cuvée est issue de raisins vendangés à mâturité optimale; on obtient un vin concentré, structuré, d’une grande complexité aromatique, avec beaucoup de matière, de garde, très persistant en bouche, un superbe vin. Cette cuvée est présentée dans une jolie bouteille “haut de gamme”. Notre grand-père, François de Menthon, était un homme politique important : compagnon de la Libération, Ministre de la justice du Général de Gaulle à la fin de la 4e République, premier Président du Conseil de l’Europe. Ma sœur et moi, qui allions en vacances chez lui lorsque nous étions petites, étions toujours surprises d’entendre les villageois appeler notre grand-père si discret “Monsieur le Comte”, c’est un clin d’oeil sympathique à notre histoirefamiliale.”
    Beau Gigondas rouge 2011, qui a ce nez complexe où dominent la groseille et l’humus, charnu comme il le faut. Le 2010, où dominent des notes de cassis, de griotte et d'épices, est parfumé au palais, structuré, étoffé. Très joli CDR rosé Côté Dentelles, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais. Il y a encore le CDR blanc Côté Dentelle, rondau nez comme en bouche, vif et dense à la fois, persistant et aromatique, d'une belle finale. 
    Si la cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h, il existe aussi un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, “La Grange de Château Redortier”.

     


    Domaine  ALARY

    Domaine ALARY

    (CAIRANNE)
    Denis Alary
    La Font-d'Estevenas - Route de Rasteau
    84290 Cairanne
    Téléphone :04 90 30 82 32
    Télécopie : 04 90 30 74 71
    Email : alary.denis@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainealary
    Site : www.domaine-alary.com

    Un Domaine familial de père en fils depuis 1692, de 25 ha, composé de terres argilo-calcairescaillouteuses. C’est aujourd’hui Denis Alary qui dirige ce domaine à taille humaine, dont l’espritvigneron a toujours été la base. La propriété se situe entièrement sur la commune de Cairanne, avec 3 terroirs différents qui permettent une subtilité dans les assemblages en fonction desmillésimes. Les vins sont élevés dans le respect du terroir et de l’environnement avec des pratiques culturales très appropriées à la nature, en conversion bio depuis 2009. Vendanges manuelles, tri de la vendange à la vigne et à la cave, éraflage, pigeage. Élevage une partie en cuves et une partie en foudres et demi-muids...
    Remarquable Cairanne rouge L’Estevenas 2011, de robe pourpre, bien corsé, d’une belle charpente, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, puissant, savoureux, tout en bouche et classique. Le 2010, de très belle robe aux reflets grenat, aux nuances de cassis et de garrigue, est de bouche chaleureuse, avec des tanins denses et une finale complexe où l’on retrouve la mûre et le cuir. Le Cairanne La Brunote 2011, parfumé (cassis, cannelle, poivre), est dense et charnu, de belle charpente, decouleur pourpre, très bien équilibré, tout en bouche. Le Cairanne La Jean de Verde 2010, mêle une finesse tannique à cette jolie rondeur, un vin d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Séduisant Cairanne blanc L’Estevenas 2012, ample, harmonieux, qui sent les noisettes et la pêche blanche.

    Domaine de La GAYÈRECAIRANNE Domaine de La GAYÈRE

    Domaine de La GAYÈRE

    (CAIRANNE)
    Christèle Plantevin
    Les Garrigues
    84290 Cairanne
    Téléphone :04 90 30 83 34
    Email : plantevin.christele@wanadoo.fr
    Site : www.domainegayere.fr

    Cette arrière-petite-fille, petite-fille et fille de vigneronreprend le domaine familial de 50 ha en 1997. 
    “En 2014, après 17 ans d’expérience, nous raconte Christèle Plantevin, je n’avais jamais vu autant de changement et d’évolution du raisin en 15 jours, cette belle arrière-saison nous a permis de faire une jolie récolte. C’est un millésime que j’aime beaucoup, très fin, avec de la matière, très fruité et une belle couleur. Ce vin très soyeux et gourmand sera facile à boire et risque de beaucoup plaire.”
    Voilà un très séduisant Cairanne Gayère Galante 2011,Mourvèdre (70%), et Grenache, vendanges manuelles, égrappage total, vinification par cépage sans levurage, élevage en cuves, au nez de cerise confite et d'épices, très corsé, charnu, très savoureux, aux nuances subtiles d'humus, de mûre et de poivre en bouche. Le CDR rouge 2012 (50% Grenache, 40% Carignan et 10% Syrah), aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée. Il y a encore ce CDR rouge Les Cabanons de mon Père 2012, tout en nuancesaromatiques où dominent la réglisse et les épices, de bouche puissante mais fondue. Excellent Cairanne Villa Romana rouge 2010, médaille d’Or concours des Vins Orange 2011, de couleurintense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, avec des tanins bien enrobés, un vin riche, d’une finale généreuse.

    Domaine Les 3 CELLIERCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine Les 3 CELLIER

    Domaine Les 3 CELLIER

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Famille Cellier
    5 bis, chemin rural de Sorgues
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 02 04 62
    Télécopie : 04 83 07 58 58
    Email : les3cellier@3cellier.fr
    Site : www.3cellier.fr

    À la retraite de leur père en 2007, les enfants prennent la succession et le Domaine voit le jour en Août 2007. Par conviction et dans une démarche de respect de leur terroir, ils souhaitent convertir le domaine en Agriculture Raisonnée.
    “Pour 2013, puissance et concentration sont réunies, mais la quantité est faible, nous précise Ludovic Cellier. Le millésime 2014 est davantage sur le fruit, c'est un millésime gourmand avec de l'acidité et un équilibre certain, un vin de garde. Au point de vue quantité, plus de volume que le 2013.
    En 2015, nous avons à la vente les 2012 puis les 2013.”
    Le Châteauneuf-du-Pape rouge Éternelle 2012, d’une belle couleur soutenue et sombre, au nezdominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, est un vin puissant, de bouche savoureuse, qui poursuit son évolution. Beau Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Marceau 2011,typé, qui associe couleur et matière, au nez à dominante de fruits frais et d'humus, riche et subtil, de bouche dense.
    Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée Privilège 2011, 83% Syrah, une cuvée élevée pour 90% en barriques de 12 à 18 mois, avec cette couleur profonde, au nez complexe de fruits mûrs, aux tanins souples mais bien présents, un vin qui emplit bien la bouche, de belle garde. LeChâteauneuf-du-Pape rouge cuvée Alchimie, Grenache (44%), Mourvèdre (23%), Syrah (18%), complété par du Terre noir, de la Counoise et de la Clairette rose, élevé 12 mois en foudres, est riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse. Le Châteauneuf-du-Paperouge cuvée Réserve 2012, parfumé (cassis, fraise des bois, épices), est d’une belle structure, ample et volumineux, aux taninsveloutés, bien charnu comme il se doit. Le 2011, de couleur profonde, est bien corsé, aux notes de cuir et de cassis mûr, aux taninséquilibrés, de bouche à la fois puissante et ronde, un vin de belle structure, ferme.
    Très séduisant Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée L’Insolente 2012, 100% Roussane, dont 20% élevés en barriques durant 3 mois, qui possède cette touche de “fumé” de caractère, un vin où s’entremêlent des connotations d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, très parfumé et chaleureux en bouche. Goûtez aussi le CDR rouge, de couleur cerise soutenu, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins fermes et fondus à la fois.

    Château FORTIACHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château FORTIA

    Château FORTIA

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Pierre Pastre
    Route de Bédarrides - BP 13
    84231 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 25
    Télécopie : 04 90 83 51 03
    Email : chateaufortia@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufortia
    Site : www.chateau-fortia.com

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Domaine de Château Fortia est l’un des plus anciens de Châteauneuf-du-Pape et il a produit de tout temps des Vins très renommés.
    “Depuis 2010, nous raconte Pierre Pastre, nous avons faiT une parcellisation de notre vignoble pour mieux percevoir la vigueur de la vigne grâce aux photos prises par satellite, nous précise Pierre Pastre. Cela permet sur une même parcelle de mesurer à un stade de végétation précis le comportement des vignes et de déterminer si elle est homogène ou hétérogène. On apprécie ainsi la vigueur végétative et c’est une aide précieuse dans le suivi de maturité, pour être plus précis au moment des vendanges. C’est une approche très qualitative.
    Le 2013 est un millésime qui, globalement, s’avère finalement être une année intéressante, je dirais même une bonne année.
    Nous avons connu une météo classique en 2013. Nous poursuivons le rajeunissement du vignoble : nous avons intégré un hectaresupplémentaire, c’est donc très progressif et salutaire. Nous sommes aussi en train de nous apercevoir que, pour les vieilles vignesGrenache (au moins 50 ans), la production chutait radicalement.
    En 2015, nous terminons Château Fortia blanc 2012 pour passer au 2013 et, en rouge, nous continuons avec le 2012 qui sera suivi du 2013, très demandé à l’export (75 % de nos ventes) aux Etats-Unis notamment.”
    Faites-vous plaisir avec le Châteauneuf-du-Pape rouge cuvée du Baron 2012 (60% Grenache, 30% Syrah, 10% Mourvèdre), coloré, de bouche puissante et dense, aux nuances de framboise, d’humus et de réglisse, d’une structure soutenue, charnu, d’une finale complexe et d’excellente évolution. Dans la lignée, ce 2011, puissant, au nez à la fois intense et subtil où s'entremêlent des arômes persistants de confiture de mûre et de réglisse, typé, de bouche savoureuse, de belle évolution. 
    Superbe Château Fortia cuvée Réserve 2010, 85% Syrah, 15% Grenache, avec ce nez de kirsch très spécifique, de couleur profonde, un vin riche et parfumé, de bouche fondue et puissante à la fois, de garde. Le Château Fortia blanc 2012, à base de 60% Clairette, 30% Roussane et 10% de Grenache blanc, d’une belle couleur dorée avec des reflets tirant légèrement sur le vert, est un grand vin très fruitéaux arômes prononcés d’agrumes, de citron plus particulièrement, cela est dû à la Clairette très dominante. Beau 2011, d’une belle structure avec des notes d’aubépine et cette fraîcheur en bouche, d’une belle intensité, un vin d’un équilibre savoureux, avec desarômes de fruits au sirop et de fleurs. La finale est très légèrement saline et minérale, révélant ainsi la richesse du terroir. Le 2010 est de belle couleur brillante dorée, au nez floral aux notes d’abricot confit, un vin très frais et complexe, à la bouche ronde, aux sensationsfruitées harmonieuses bien fondues, d’une belle fraîcheur, particulièrement aromatique.

    Domaine MATHIEUCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Domaine MATHIEU

    Domaine MATHIEU

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    André et Jérôme Mathieu
    3 bis, Route de Courthézon
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 09
    Télécopie : 04 90 83 50 55
    Email : dnemathieu@aol.com
    Site : www.domainemathieu.fr

    Au sommet. Exploitation familiale de 24 ha, transmise de père en fils depuis 4 siècles.
    “Le 2013 est un millésime très “années 1980”, nous explique Jérôme Mathieu. Le vignoble deChâteauneuf-du-Pape a livré en effet un millésime 2013 marqué par des maturités tardives, qui rappelle à bien des égards ceux des années 1980. Epargné par les aléas climatiques qui ont affecté de nombreuses régions (grêle notamment), il se caractérise par de faibles rendements et par des équilibres relativement atypiques où le fruit l’emporte sur la puissance.
    Côté météorologique, le printemps 2013 a indéniablement été parmi les plus froids et les plus humides de ces dernières années, -1°C en moyenne par rapport à 2012 pour les minimales et -4.4°C pour les maximales sur les mois d’avril, mai, juin. Et 217 mm de pluie en avril mai, contre 165 mm en 2012, 17 mm en 2011 et 107 mm en 2010.
    Cette conjugaison d’un temps frais et d’un air humide a eu pour conséquence de retarder le démarrage végétatif des vignes et de provoquer une forte coulure du Grenache, cépagenaturellement sensible à ce phénomène et majoritaire dans l’encépagement de Châteauneuf-du-Pape. Avec un orage idéalement tombé à la fin d’un mois de juillet particulièrement chaud, les conditions météorologiques de l’été 2013 ont été bonnes, mais insuffisantes pour permettre de rattraper le retard pris au printemps. Le millésime 2013 fut donc des plus tardifs, rompant en cela avec la précocité de ces dernières années. Il est aussi l’un des plus faibles en quantité avec un rendement moyen sur l’appellation qui atteint tout juste 26 hl/ha.
    Les vendanges ont commencé la deuxième quinzaine de septembre et se sont déroulées dans d’excellentes conditions. Fermentations alcooliques et malolactiques se sont rapidement terminées, donnant des vins rouges dont les équilibres rappellent ceux du milieu des années 1980, avec de belles acidités, des degrés alcooliques modérés et des Grenaches sur le fruit. Syrah et Mourvèdre ont donné des vins puissants, colorés et concentrés.
    Les vins blancs présentent quant à eux une belle fraîcheur aromatique et gustative (agrumes, fleurs blanches, fruits exotiques). De par leur équilibre physico-chimique, ils sont dotés d’un très beau potentiel de garde. A l’instar des vins rouges, le Grenache blanc sera un peu moins présent dans les assemblages, laissant un peu plus de place aux Clairette et Roussanne qui expriment particulièrement cette année tout leur potentiel aromatique.”
    Grande réussite, en effet, ce Châteauneuf-du-Pape blanc Marquis d’Anselme 2013, avec des arômes de fruits secs et d’agrumes, charmeur, de bouche distinguée, tout en finesse aromatique, un bien joli vin, gras et parfumé. Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2013, fleure le musc et l’aubépine, tout en bouche, de robe brillante et limpide, d’une jolie rondeur, suave. Savoureux Châteauneuf du Pape rouge 2012, velouté, persistant en bouche, charnu et très aromatique, où les fruits noirs très mûrs se fondent avec des notes épicées. 
    Il y a également ce très grand Châteauneuf du Pape rouge Di Felibre 2010, d’une belle charpente, un vin avec de la matière et destanins, aux senteurs de fruits rouges, de poivron et de sous-bois, puissant, volumineux, de belle évolution. Excellent CDR rouge 2013, au nez de fruits rouges (cassis, framboise), aux tanins ronds, et ce joli CDR rosé, aux nuances de pêche, d’abricot et une note épicée.

    Domaine La MEREUILLE

    Domaine La MEREUILLE

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Philippe Granger
    Quartier Le Grès - Impasse 2580
    84100 Orange
    Téléphone :04 90 34 10 68
    Télécopie : 04 90 34 27 77
    Email : micbouyer@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-la-mereuille.com

    Un Domaine de 16 ha. Culture et vinifications traditionnelles, dans le respect du terroir.
    Vous allez aimer ce Châteauneuf-du-Pape Les Baptaurels rouge 2012, coloré et charpenté, aunez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, un vin puissant, riche encouleur, classique, alliant finesse et structure, de bouche pleine. Beau 2010, aux notes complexes de mûre et d’humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouche puissante, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé en finale. Excellent 2009, riche,charnu et parfumé (fruits rouges surmûris, cuir, épices), un vin alliant structure et distinction, de bouche dense et persistante, d’évolution prometteuse. Le 2008, médaille d’Or au Concours Vignerons Indépendants 2011, très classique, aux nuances d’épices, de fruits noirs, intense en couleur et en arômes, mêle gras et intensité. Superbe 2006, médaille d’Or au Concours Vignerons Indépendants 2009, classique, aux tanins puissants et fins à la fois, gras, dense en bouche, riche en arômes, aux notes de fruits cuits, de cannelle et d’humus.
    Très joli Châteauneuf blanc 2013, d’une grande finesse, racé, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, avec des nuances d’amande, de narcisse et de citron cuir suave, d’une belle persistance aromatique en bouche.

    Château MONT-REDONCHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Château MONT-REDON

    Château MONT-REDON

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Jean Abeille et Didier Fabre

    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 72 75
    Télécopie : 04 90 83 77 20
    Email : contact@chateaumontredon.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/montredon
    Site : www.chateaumontredon.fr

    Incontestablement à la tête des Premiers Grands Vins Classés. Pierre Fabre, fils de Didier Fabre est en charge de la Cave, Yann Abeille, fils de Jean Abeille, est responsable des vignobles, Jérôme Abeille, deuxième fils de Jean, après ses études d’ingénieur, est à la partie commerciale, et, enfin, Patrick Abeille, troisième fils de Jean, Inseec à Bordeaux, s’occupe de la partie gestion, social, marketing…
    “Le 2013 est un beau millésime caractérisé par un fruit intense et de jolies couleurs, nous précise Jean Abeille. Il a eu une climatologie un peu capricieuse mais beaucoup moins qu’en 2014. Les Vins sont actuellement à l’élevage en barriques, ce seront des Vins de belle qualité, du niveau des 2011, nous sommes très satisfaits de nos 2013. Cela n’atteint pas la richesse des 2010, bien sûr, qui est un millésime de garde mais, 2013 est un beau millésime tout comme le 2012.
    En 2014, la météo a été également très capricieuse et l’automne n’a pas été aussi sec que dans les autres régions viticoles. Ce sera un millésime de vigneron ! Il a fallu faire un tri très sévère, aux alentours de 30%, nos rendements sont donc très faibles : 28 hl pour la troisième année consécutive ! Mais c’est indispensable quand on veut proposer des Vins de qualité.
    Nos tables de tri ont été une aide précieuse et nous venons de goûter les 2014 qui sont fort honorables, notre travail a payé. Les maturités ont été longues à venir, c’est un millésime qui a du fruit, pas une très grande concentration.
    En Provence, au Château Riotor les Vins sont très jolis, vraiment un très joli millésime 2014, avec un peu moins de fruit, peut-être, les raisins étaient parfaitement sains et cela nous a permis d’attendre la parfaite maturité. Les rosés sont ronds, longs, gras, bien équilibrés, avec de très jolies couleurs violines pâles.
    Dans les Côtes-du-Rhône et à Lirac, c’est un peu le même phénomène climatologique qu’auChâteau Mont-Redon, le vignoble n’est distant que de 9 km, on se retrouve un peu dans le même style de vin sauf que les vendanges ont été un peu plus précoces, avec environ 6 jours d’écart ; nos Côtes-du-Rhône sont très jolis, bien sur le fruit, il ne faudra pas s’attendre à trop de concentration ou d’opulence, mais ils sont très charmeurs, très friands.”
    Vous allez apprécier ce Châteauneuf-du-Pape 2012, complexe, avec ce charnu caractéristique, aux connotations de groseille avec cette pointe d’épices, de bouche à la fois puissante et souple. Superbe 2011, au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la groseille, la réglisse et les épices, de bouche riche, de garde. Très beau 2010, un vin complet et puissant, avec des nuances de cerise confite, alliant structure et élégance, aux tanins très structurés, épicé et charnu comme il se doit, vraiment remarquable comme le 2009, qui associe concentration aromatique, finesse des tanins et puissance, avec des arômes de fruits mûrs, un grand vin bien charpenté, aux notes de griotte et de sous-bois, dense et concentré. 
    Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2012, puissant et très franc, au nez subtil, est ample, racé et distingué, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, genêt), tout en persistance. “Les Blancs 2012 sont très aromatiques, poursuit Jean Abeille, avec beaucoup de gras, de rondeur, d’une bonne tenue acide, d’une grande longueur en bouche. Ils sont issus d’un terroir exceptionnel provenant du massif urgonien avec une zone calcaire qui permet aux Vins Blancs d’avoir une superbe minéralité et des arômes tertiaires d’une grande complexité. La nature nous a gâté ces dernières années avec une série de jolis millésimes, des Vins complets et flatteurs qui séduisent les nombreux amateurs qui nous suivent avec une fidélité constante.”
    Le Lirac rouge est puissant et savoureux, au nez caractéristique de fruits mûrs et de garrigue, de couleur soutenue, charpenté, tout en bouche comme le Lirac Mont-Redon rosé, à la fois tendre et nerveux, très agréable sur des plats exotiques. Il y a encore le CDR Rouge 2012, de bouche charnue, coloré, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus, le CDR Rosé 2013, et le CDR Viognier blanc 2013, tout en souplesse, ample et charmeur, tout en finesse aromatique (fleurs blanches et raisin frais), d’une belle finale. Voir aussi le Côtes-de-Provence Château Riotor.

    Domaine SERGUIER

    Domaine SERGUIER

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Daniel Nury
    10, rue Alphonse Daudet
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 73 42 et 06 15 66 58 90
    Télécopie : 04 90 83 73 42
    Email : nury.daniel@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-serguier.com

    Le Domaine est né à la fin du XIXe, par la volonté d’Hippolyte Serguier. 100 ans plus tard en 1997, Daniel Nury reprend le domaine familial situé au cœur du village au pied des remparts deChâteauneuf-du-Pape.
    Beau Châteauneuf-du-Pape cuvée Révélation 2012 (Grenache noir majoritaire avec 10% de Mourvèdre, Cinsault et Syrah) issu de très vieilles vignes de 90 ans aux rendements inférieurs à 30hl/ha, vendanges manuelles avec tri à la parcelle, élevage 12 mois en barriques, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, puissant, savoureux, tout en bouche, que l’on apprécie aussi bien sur un Roquefort qu’avec des filets de lièvre aux marrons en papillotte. Le Châteauneuf-du-Pape blanc 2012, parts égales deGrenache blanc et de Clairette blanche (40% de chaque) avec 20% de Bourboulenc, dégage des arômes flatteurs d'agrumes, de tilleul et de genêt, de bouche délicatement suave, vraiment charmeur. Goûtez aussi le Châteauneuf-du-Pape Tradition rouge 2012, corsé, de belle robe soutenue, aux notes de sous-bois et de fraise cuite, alliant structure et souplesse.

    Domaine TOUR SAINT-MICHEL

    Domaine TOUR SAINT-MICHEL

    (CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE)
    Earl Vignobles Fabre
    Quartier Les Petites Serres
    84230 Châteauneuf-du-Pape
    Téléphone :04 90 83 73 24
    Télécopie : 04 90 83 51 01
    Email : domaine.tour.stmichel@orange.fr
    Site : www.toursaintmichel.com

    Une histoire familiale depuis 3 générations ; tout d'abord, Michel Fabre, fondateur du Domaine, en 1930, a transmis sa passion à son fils Henri. Ce dernier, avec l'aide de son épouse Éliane, a développé et agrandi le domaine, qui compte actuellement 40 ha, dont 35 ha en Châteauneuf-du-Pape. Aujourd'hui, Mireille, leur fille, gère le vignoble, dans le respect de la tradition familiale en apportant un style plus moderne.
    Coup de cœur pour ce Châteauneuf-du-Pape cuvée du Lion 2011, Grenache (75%), Syrah (20%),Mourvèdre (5%), vendanges manuelles et traditionnelles avec longue cuvaison, élevage pour 20% en barriques de 2 ans, savoureux, decouleur soutenue, au nez complexe, aux notes de fraise des bois, d’humus et d'épices, un vin corsé et typé. Le Châteauneuf-du-Papecuvée des Deux Sœurs 2011, où dominent des notes de cassis, de griotte et d'épices, parfumé au palais, est structuré, d'une finale étoffée où l'on retrouve les fruits et une touche épicée.

    Vignobles LEVETCÔTE-RÔTIE Vignobles LEVET

    Vignobles LEVET

    (CÔTE-RÔTIE)
    Gaec Vignobles Levet
    26, boulevard les Allées - RN 86
    69420 Ampuis
    Téléphone :04 74 56 15 39
    Télécopie : 04 74 56 19 75
    Email : contact@coterotielevet.fr
    Site : www.coterotielevet.fr

    Créé en 1929, un Domaine d’environ 4 ha sur des coteaux abrupts en terrasses, le sol est d’origine granitique recouvert de micaschiste et de gneiss, les vignes ont 50 ans et le cépage est la Syrah. Les vins sont élevés en moyenne deux ans en fûts de chêne. Culture raisonnée.
    Vous ne pourrez qu’apprécier ce Côte-Rôtie cuvée Améthyste 2011 (un assemblage pur Syrah de l’ensemble de leurs parcelles de vignes, élevé 24 mois en fûts de chêne de 600l dont seulement 10% de neuf), tout en bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits cuits(cassis, groseille), chaleureux comme on les aime. Superbe 2010, de belle couleur grenat soutenu et intense, au nez caractéristique de fruits mûrs et de garrigue, une cuvée charpentée, riche et fondue à la fois, de très bonne garde, un vin qu’il faut déboucher sur un gibier d’eau ou un gigot à la ficelle. Le 2009 est remarquable, à dominante de fruits rouges surmûris et de sous-bois, un vin très riche, aux tanins mûrs, qu’il faut bien évidemment laisser s’épanouir. Beau 2008, de très belle bouche avec ces notes très caractéristiques et intenses de fumé et d’épices, un beau vin racé comme il se doit, aux tanins équilibrés, d’excellente évolution.

    Domaine de ROSIERSCÔTE-RÔTIE Domaine de ROSIERS

    Domaine de ROSIERS

    (CÔTE-RÔTIE)
    Maxime Gourdain
    3, rue des Moutonnes
    69420 Ampuis
    Téléphone :04 74 56 11 38 et 06 71 73 57 71
    Télécopie : 04 74 56 13 00
    Email : domainederosiers@gmail.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/rosiersdrevon

    Au sommet. Domaine familial installé à Ampuis produisant du Côte-Rôtie depuis 3 générations sur un peu plus de 7, 50 ha. Le domaine a été officiellement crée en 1976 par André Drevon lors de la première mise en bouteilles destinées aux particuliers et professionnels du vins. Avant cette date la récolte était vendue à certains négociants locaux. En 1980, Louis Drevon s'est associé à son père pour fonder le Gaec de Syrah qui deviendra quelques années plus tard le Domaine de Rosiers faisant référence au lieu dit Rozier où se trouvent une grande partie des vignes du domaine.
    A ce jour, c'est Maxime Gourdain, petit-fils d'André et neveu de Louis Drevon, qui à la charge du domaine familial. Plusieurs projets sont en cours, plantations nouvelles, défrichages de coteaux avec remise en état des murs, améliorations du cuvage, développement de la gamme (sur Côte-Rôtie et Condrieu).
    “En 2013, les rendements étaient assez faibles, nous explique Maxime Gourdain, mais c’est une très belle année, qui a donné des vins aromatiques en fûts de chêne depuis un an. En 2014 : conditions climatiques difficiles, vendanges le 20 Septembre, rendement 35 hl/ha, mais maturité parfaite, des vins concentrés, fruités, de garde.
    Nos ventes en 2015 : les 2012, puis courant Avril les 2013. Encore en malo , les Condrieu 2014 suivront au 2e semestre.”
    On patiente donc avec ce Côte-Rôtie 2012, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre, qui allie couleur et matière, d’une jolie finale épicée, avec des notes de sous-bois et de fruits mûrs (fraise, myrtille), d’une belle ampleur au palais et d’excellente évolution. Superbe 2011 (97% Syrah et 3% Viognier), médaille d’Argent au concours des vins d’Orange 2010, issu de cuvaison longue puis élevé au minimum durant 15 mois en fûts de chêne, ample et solide avec ce nez complexe aux nuances de fraise des bois et de kirsch, un vin riche et racé, qui poursuit son évolution. Exceptionnel 2010, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de couleur pourpre, un beau vin puissant et chaleureux en bouche, aux nuances d’humus et de cassis, de garde, naturellement.

    Domaine de L'AMAUVE

    Domaine de L'AMAUVE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Christian Vœux
    Chemin du Jas
    84110 Séguret
    Téléphone :04 90 46 82 81 et 06 10 71 26 72
    Télécopie : 04 90 65 17 12
    Email : contact@domainedelamauve.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/domainedelamauve
    Site : www.domainedelamauve.fr

    Une exploitation familiale de 12 ha. Christian Vœux, œnologue de formation, est un homme de terrain qui a été maître de chai du Château Mont-Redon durant 25 ans. Il a repris ce vignoble en 2005, à la retraite de ses parents. Tout ici se fait en harmonie avec la nature et ce qu’elle offre dans le respect de l’environnement. La culture de la vigne y est traditionnelle avec travail du sol et limitation des traitements phytosanitaires selon les règles de l’agriculture raisonnée. La limitation du rendement est naturelle dans les vieilles vignes, toutefois, afin d’assurer une meilleure régularité, le vignoble est enherbé un rang sur deux. Dans lesjeunes vignes, l’enherbement n’a pas un effet suffisant, aussi, la Vendange En Vert est pratiquée comme moyen de sélection des grappes et de contrôle du rendement.
    Remarquable CDR-Village Séguret Réserve 2011, à dominante de Grenache (80 %), complétée par de la Syrah, élevage 12 mois pour partie en fûts de chêne et en cuves, puissant et soyeux en bouche, aux tanins fermes, aux nuances de griotte et de fraise des bois au palais, d’excellente garde.  Le CDR-Villages Laurances rouge 2012 est chaleureux, alliant couleur et matière, au nez à dominante deprune et d’humus, d’une jolie finale épicée, un excellent vin avec de la matière. 
    Tout en délicatesse, le CDR-Villages La Daurèle blanc, de robe claire et brillante, un vin de bouche tout en finesse avec des notes defruits jaunes et de noix, tout en nuances d’arômes comme le CDR-Villages La Merrelies.

    Château BEAUCHENECÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES Château BEAUCHENE

    Château BEAUCHENE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Famille Bernard

    84420 Piolenc
    Téléphone :04 90 51 75 87
    Email : info@chateaubeauchene.com
    Site : www.chateaubeauchene.com

    La famille de Michel Bernard est présente à Orange depuis le XVIIe siècle. “Mesnagers”, c'est-à-dire fermiers jusqu'à la révolution de 1789, ils achetèrent les premières vignes lors de la vente des biens nationaux de 1794. Elles font encore partie du vignoble familial. Depuis 1971, Michel Bernard et son épouse Dominique Vergniaud assument la responsabilité de l'exploitation, qu'ils ont progressivement agrandie. En 2004, leur fille aînée Amandine les a rejoints.
    Aujourd'hui, le Château constitue le siège de vinification et d'élevage des différents vignobles de la famille. Il comprend 70 ha de vignes étendus sur les appellations : Châteauneuf du Pape, Côtes du Rhône Villages, Côtes du Rhône.
    Michel Bernard s’occupe personnellement des travaux des cultures et de vinification. Dominique Vergniaud suit l’administration, les ventes en France et au caveau, et Amandine Bernard dirige les ventes à l'export et le marketing depuis son bureau de Londres et s'occupe personnellement des clients en Europe.
    Excellent CDR rouge La Valse des Épices 2012, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de sous-bois et de griotte, très bien élevé, charnu, très savoureux, finement poivré au palais. Le CDR rouge Le Temps des Cerises 2013 est une une cuvée charpentée, riche et fondue à la fois, bien équilibrée.

    Domaine de la CROIX BLANCHE

    Domaine de la CROIX BLANCHE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Famille Archambault

    07700 Saint-Martin-d’Ardèche
    Téléphone :04 75 04 65 07 et 06 85 46 85 33
    Email : daniel.archambault@free.fr
    Site : www.domainedelacroixblanche.com

    Un nouveau défi s'ouvre avec l'arrivée de Guillaume l'arrière-petit fils, jeune diplômé en oenologie qui a devant lui une page du Domaine à écrire. Cette famille de vignerons attachée à son terroir, travaille pour obtenir des vins de qualité. Chaque génération a marqué de son empreinte ce domaine dans cette partie de l'Ardèche provençale où les terrasses de vignesdominent la rivière.
    Beau CDR-Villages rouge cuvée Marguerite 2010 (en hommage à sa grand-mère, trisaïeule depuis 2005), issu à part égale de Syrah et de Grenache, coloré, au nez de fruits macérés (cerise, mûre), de bouche à la fois puissante et ronde, non encore à maturité. Le CDRPrestige 2010, de teinte grenat, dense au nez comme au palais (cassis, cannelle), est charpenté et bien équilibré. Vous aimerez aussi leblanc cuvée Pierre des Granges 2012, au nez dominé par les fleurs fraîches et la pêche, un vin rond, floral et limpide.

    Domaine de MAGALANNE

    Domaine de MAGALANNE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Famille Crouzet
    431, route de Signargues
    30390 Domazan
    Téléphone :04 66 57 02 72 et 06 64 39 30 07
    Télécopie : 04 66 57 21 58
    Email : domainedemagalanne@gmail.com
    Site : www.vin-magalanne30.com

    Propriété de la Famille Betton-Crouzet depuis plus de 10 générations, l’exploitation est devenue Domaine de Magalanne en 1971. Suite au classement en 1985 de l’ensemble des parcelles en appellation Côtes du Rhône, la polyculture a été délaissée au profit d’une politique exclusivement viticole. Le Domaine (25 ha) s’étend sur 5 communes différentes (Domazan, Estézargues, Montfrin, Théziers et Saze). “La notion de développement durable est au centre des intérêts de l’exploitation, précise-t-on, puisque l’ensemble du vignoble est conduit en Agriculture Raisonnée et la quasi-totalité des vignes enherbées. Nous évitons ainsi une surconsommation de produits phytosanitaires et de désherbant.”
    Une réussite avec ce CDR-Village Signargues rouge Terre de Galets 2012, Syrah majoritaire, 60% Mourvèdre et Grenache, vendanges manuelles (la Syrah est élevée 6 mois en fûts d’un vin), d'une robe rouge foncé limpide, qui a un nez de griotte avec des arômes decassis cuit et une bouche fraîche, aux tanins denses. Le CDR-Village Signargues cuvée Lou Biou 2012 développe un nez de fruitsrouges cuits et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, tandis que le 2011, qui commence à très bien se goûter, possède un nez très expressif de fruits bien mûrs (cerise, pruneau), un vin puissant, bien équilibré.
    Joli CDR blanc 2013, de belle robe, est suave en bouche, très persistant, où s’entremêlent des notes d’amande, de pêche et de bruyère. Joli CDR rosé 2013, à la fois vivace et sec, avec cette pointe de fraîcheur agréable.

    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX

    Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Gérard et Marc Français
    BP 1
    84100 Uchaux
    Téléphone :04 90 40 62 38
    Télécopie : 04 90 40 63 49
    Email : chateau.st.esteve@wanadoo.fr
    Site : www.vins-saint-esteve.com

    Un domaine dans la même famille depuis 1809, qui s’étend sur 230 ha d’un seul tenant (50 ha de vignes et 24 ha de cultures variées). La reconversion en culture Biologique s’est effectuée tout naturellement, les vins depuis le millésime 2009, portent le label AB certifié Ecocert.
    Beau CDR-Villages Massif d’Uchaux Grande Réserve rouge 2010, Grenache majoritaire avec un assemblage à 40 % de Syrah, decouleur profonde, très harmonieux au nez comme en bouche, avec ces notes très persistantes de mûre et de poivre. Le CDR-Villages Massif d’Uchaux Vieilles vignes rouge 2012, issu de vignes de 45 ans, élevage 18 mois en cave souterraine sans filtration, est bien marqué par son Grenache majoritaire (le reste en Syrah), coloré et complexe, de robe rubis intense, aux arômes de prune, gras, un vin chapenté et très parfumé, d’excellente bouche. Excellent CDR-Villages Vionysos blanc 2013, issu de vignes de Viognier de 25 ans en moyenne et de petits rendements, de robe jaune clair, dégage des notes de petits fruits frais et de tilleul, franc, minéral, un très beau vin, vraiment agréable.

    Domaine de la VALÉRIANE

    Domaine de la VALÉRIANE

    (CÔTES DU RHÔNE ET VILLAGES)
    Valérie et Michel Collomb
    Route d'Estézargues
    30390 Domazan
    Téléphone :04 66 57 04 84
    Télécopie : 04 66 57 04 84
    Email : valeriane.mc@orange.fr
    Site : www.domainevaleriane.com

    Ce vignoble familial (quatrième génération) s’étend sur des coteaux argilo-calcaires à galetsroulés, un des 4 villages dont le terroir a été consacré par l’appellation communale Signargues depuis 2005. Le Domaine est avant tout la passion d'un métier et l'histoire d'une famille. Mesmin et Maryse, petit-fils et petite fille de vignerons à Domazan, ont agrandi l'exploitation familiale en 1968 avec l'acquisition d'une propriété jusque là en fermage. En 1982, ils ont modernisé la cave et commencé à développer la vente en bouteilles en créant le Domaine de la Valériane. Le nom du Domaine leur a été inspiré par le prénom de leur fille Valérie.
    Celle-ci, oenologue conseil dans un laboratoire à Châteauneuf-du-Pape pendant plusieurs années où elle a acquis connaissances et expériences, se consacre maintenant entièrement à l'exploitation familiale, qu'elle a repris depuis 2004 avec son mari, Michel Collomb.
    Tout en bouche, ce CDR-Village Signargues 2010, issu des meilleurs terroirs à galets roulés et de vignes à faibles rendements, une partie de l’assemblage est élevé en fûts de chêne, l’autre partie en cuves, est à dominante de fruits rouges surmûris, de cuir, de violette, épicé et charnu, au nez de griotte mûre. Joli CDR blanc 2013, parts égales de Viognier et de Roussane avec 20% de Grenache blanc, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur très agréable, où s’entremêlent des nuances de pomme et de narcisse, de bouche fraîche. 
    Excellent CDR Vieilles vignes 2012, généreux, de bouche bien corsée, riche en couleur, classique, de belle matière, aux tanins amples, au nez dominé par la mûre et les sous-bois. Le CDR cuvée Les Cailloux 2010, aux arômes de violette et de mûre, est un vin gras, avec des notes de garrigue, charnu, d’une belle finale, tout en bouche comme le CDR-Village Signargues cuvée Les Archanges, de robepourpre, aux notes de griotte et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée.

    ARNOUX & FilsVACQUEYRAS ARNOUX & Fils

    ARNOUX & Fils

    (VACQUEYRAS)
    Marc et Jean-François Arnoux
    Cave du Vieux Clocher
    84190 Vacqueyras
    Téléphone :04 90 65 84 18
    Télécopie : 04 90 65 80 07
    Email : info@arnoux-vins.com
    Site : www.arnoux-vins.com

    Au sommet. “Notre famille, précise Jean-François Arnoux, détient ce vignoble depuis 1717, depuis que le Seigneur de Lauris, fit don d’une parcelle à un ancêtre de la famille Arnoux, Pierre Bovis, le 13 avril 1717 pour être exact. Depuis ce jour, le vignoble s’est transmis de père en fils depuis 8 générations. Jusqu’au début du XXe siècle, il y avait de la polyculture avec notamment beaucoup de maraîchage dans la région. Mon grand-père Aimé, qui est né en 1901, a développé le vignoble et, en 1936, a créé la Cave du Vieux Clocher.
    Aujourd’hui, je m’occupe de la partie commerciale et de l’export, Marc, l’œnologue de la famille, s’occupe de toute la partie technique, vignes et vinification. La propriété familiale s’étend sur 40 ha en appellation Vacqueyras.
    “Nous avons nos vignes sur un joli terroir de garrigue situé au début du plateau qui redescend vers Courthézon, poursuit Jean-François Arnoux. Un beau sol constitué des célèbres galetsroulés (commencement du prestigieux terroir de Châteauneuf-du-Pape), qui restituent la nuit la chaleur emmagasinée pendant la journée, permettant ainsi aux baies, une maturation optimale. Ce terroir est particulièrement adapté à la production de vins rouges. Nous sommes aussi vinificateurs et achetons des raisins que nous vinifions dans nos chais, ce qui nous permet d’avoir une gamme complète des vins de la Vallée du Rhône.
    Nous avons su marier le traditionnel et le modernisme indispensable, avec un cuvier traditionnel, des cuves béton, des foudres, des pressoirs pneumatiques, éraffloirs...Nous avons une cuve tronconique qui se révèle être un atout qualitatif important et récoltons à la main pour préserver au maximum la qualité des raisins. Nous avons notre propre typicité comme l’illustre si bien notreCuvée 1717. Une sélection de nos meilleurs terroirs, avec un assemblage de vieilles vignes, un vin confidentiel (5000 bouteilles par an). Nous l’élevons en barriques de bois neuf pour l’arrondir mais tenons absolument à garder la fraîcheur du fruit, même si nous recherchons sur l’élevage toute la noblesse du bois, avec des arômes de torréfaction, café, moka, pain grillé et de bois précieux.
    “Pour ce millésime 2014, nous avons plutôt été préservé des conditions climatiques difficiles de l’été dernier, nous raconte Marc Arnoux,cela a permis d’avoir une belle qualité, sur de beaux volumes. Cela nous donne un vin coloré, riche et soyeux, d’une belle ampleur, aux arômes fuités de fruits frais et mûrs. La couleur est soutenue, aux reflets violacés pour les Syrah.
    La nouveauté cette année est le Second Vin du Château Lestours Clocher, la Cuvée Pénitan rouge 2013 (70% Grenache, 30% Syrah). C’est un vin concentré, élégant et gourmand, sur le fruit.”
    Superbe Vacqueyras “1717” 2011, qui rend hommage au début de l’histoire vigneronne de la famille, sélection parcellaire des plus vieilles vignes de Grenache et Syrah, un vin velouté, persistant en bouche, charnu et très aromatique, aux arômes de fruits noirs très mûrs, de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, légèrement épicé en finale, comme il le faut. Excellent Vacqueyrasrouge Jean-Marie Arnoux Cuvée Non Filtré Récolte 2013, d'une belle couleur soutenue et sombre, au nez dominé par les petits fruitsrouges à noyau et des notes de grillé, un vin dense et de très bonne évolution. Il y a également ce CDR Seigneur de Lauris Vieillesvignes rouge 2013, une réussite, de robe pourpre intense, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, avec ces notes persistantes de fumé, de cassis et d'épices. Le Vacqueyras Seigneur de Lauris blanc 2013, de robe jaune clair, complexe avec ces notes de petits fruits frais et de tilleul, est séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes, où l’on retrouve des nuances d'agrumes et de lis. Le CDR Seigneur de Lauris rouge 2011, aux tanins fondus, au nez dominé par les petits fruits rouges mûrs (griotte, pruneau). Goûtez le Gigondas rouge Seigneur de Lauris 2011, de bouche structurée, harmonieux, aux notes d’épices et de fruits noirs.

    Domaine de CHAMP-LONGVENTOUX Domaine de CHAMP-LONG

    Domaine de CHAMP-LONG

    (VENTOUX)
    Christian, Béatrice et Jean-Christophe Gély

    84340 Entrechaux
    Téléphone :04 90 46 01 58
    Télécopie : 04 90 46 04 40
    Email : domaine@champlong.fr
    Site : www.champlong.fr

    Au sommet de leurs appellations. Cette famille exploite un vignoble de 30 ha. Située au pied du mont Ventoux, la propriété est à cheval sur deuxappellations, Ventoux et Côtes-du-Rhône.
    Champ-Long, c’est donc une propriété familiale depuis 1820. C’est en 1964 que Maurice Gély crée la cave du domaine afin d’assouvir sa passion du vin. L’exploitation sera largement développée et modernisée pour atteindre son niveau actuel grâce à son fils, Christian Gély. Aujourd’hui, c’est Jean-Christophe Gély, le petit-fils, qui vient apporter sa pierre à l’édifice.
    Abritée du vent, exceptionnellement ensoleillée, la propriété est assez morcelée et composée de différents types de sols, des plateaux sableux aux côteaux argilo-calcaires et caillouteux. Cette diversité de terroirs contribue à la qualité et la complexité de leurs vins en leur apportant une subtile palette d’arômes. Vinifiés selon des méthodes alliant savoir-faire ancestral et techniques modernes, élevés avec soins dans leurs caves, les vins blancs du domaine de Champ-Long sont très aromatiques, vifs et frais, les rosés sont élégants, fins etfruités, les vins rouges marqués par le fruit, ont la générosité, l’amplitude et la puissance des grands vins de la Vallée du Rhône.
    “Ce millésime 2014 nous fait doublement plaisir, nous explique Jean-Christophe Gély, autant sur la quantité (cela ne nous était pas arrivé depuis 2007) que sur la qualité. C’est un vin friand, sur le fruit, facile à boire, qui devrait plaire aux goûts actuels du consommateur. Ce vin rond et souple est trés flatteur avec une moyenne de cinq ans de garde. Les 400m d’alttude de nos vignes se prêtent à faire de trés beaux blancs et rosés, bien équilibrés, avec une bonne acidité, sur la fraîcheur.”
    Superbe Ventoux rouge cuvée Spéciale 2013, issu du Grenache (70%) planté sur les meilleurs coteaux, et de la Syrah (18 mois enfoudres de chêne), coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé, un vin riche et chaleureux, encore jeune. Le 2011, médaille d’Argent Concours Vignerons Indépendants, généreux, classique, de couleur intense, d'une belle harmonie entre structure et souplesse, est très équilibré, dense en bouche, aux senteurs d'humus et de cassis. Tout en bouche, leVentoux blanc Les Gressannes 2014 (50% Grenache blanc et 50% Roussane), vinifié en barriques neuves de 400l, aux notes de pêche, un vin tout en structure et parfums, fondu au palais, tout en délicatesse et persistance. Le CDR La Lauzerette 2013 est de jolie robesoutenue, aux notes de sous-bois et de mûre, mêlant charpente et rondeur, un vin riche en arômes, de bouche finement épicée, comme il se doit. Goûtez également le Ventoux cuvée Les Essareaux 2013, bien structuré, aux senteurs de griotte et de sous-bois, dense mais tout en souplesse au palais. Le CDR rosé est toujours une référence. Magnums et jéroboams disponibles.

    Domaine de DEURRE

    Domaine de DEURRE

    (VINSOBRES)
    Jean-Claude Valayer et Fils
    Caves du Château de Deurre - RN 94
    26110 Vinsobres
    Téléphone :04 75 27 62 66
    Télécopie : 04 75 27 62 66
    Email : valayer.deurre@wanadoo.fr
    Site : www.domaine-de-deurre.com

    Issu d’une lignée de vignerons depuis quatre générations, Hubert Valayer en 1987 rachète et modernise en 1987 les caves du Château (XVIe siècle) avec une cuverie inox à double étage. Quelques années plus tard il est rejoint par son jeune frère Denis. Domaine de 45 ha, planté sur un terroir argilo-calcaire avec des cailloux en surface.
    Très savoureux Vinsobres cuvée Les Rabasses rouge 2011, pur Grenache, vieilles vignes de plus de 50 ans, coteaux argilo-calcairesexposés plein sud, sol argilo-sableux, puissant en bouche, aux tanins fermes, aux connotations de musc et petits fruits rouges mûrs (griotte, mûre), un vin d'excellente évolution. Le Vinsobres rouge cuvée JM Valayer 2009, marqué par son Grenache très majoritaire, tri manuel de la vendange, éraflage à 100 %, cuvaison de 3 semaines puis élevage de 12 mois en fûts de chêne, charnu et dense, auxtanins fondus, au nez dominé par le pruneau, de couleur profonde, équilibré, bien élevé, aux tanins structurés, de bouche riche, degarde. Il y a aussi le Vinsobres rouge 2009, aux arômes de petites baies noires et d’humus, un vin de bouche élégante et très parfumée, de robe grenat à reflets noirs, avec cette bouche marquée par des notes de griotte confite et de sous-bois.

     

  • Pin it!

    POUR LES FÊTES, L'ALSACE EST TOUJOURS INCONTOURNABLE

    Des villages fleuris, des winstubs, des collines ondulées, des crus les uns plus typés que les autres... tout ici concorde à une grande convivialité du vin, où chaque vigneron s’emploie à faire ressortir la typicité de son Riesling ici, de son Gewurztraminer là...

    On élève alors des vins sans concurrence, dans une large gamme où se cotoient des Vendanges Tardives rares, un vin suave, un autre sec, un rouge savoureux ou un Crémant tout en fraîcheur. On comprend alors que la force des terroirs et la main de l’homme sont en osmose. Les millésimes 2014 à 2007 méritent actuellement une commande.

    Bestheim est toujours la référence des Crémants, et ne cesse de monter en gamme dans les autres appellations.
    Les autres incontournables sont toujours Schléret (à la retraite, mais qui termine ses vieux millésimes avec des bouteilles qui ont collectionné les récompenses), Hauller, KleinGresserKoch, 7 Vignes,  Schaeffer-Woerly, Metz, JostSimonFrick,  Haegi (on les retrouve, à plusieurs reprises dans les Classements avec des cuvées différentes).
     
    On se fait tout autant plaisir avec les cuvées de Kamm, IltisPetermann, Reinhart, Baumann-Zirgel, HartmannBeck, Vielweber ou Schirmer... La cave de Hunawihr est également en grande forme.
     
     
    LES VINS A TABLE
     
    L’Alsace est l’exemple caractéristique des grandes régions vinicoles et gastronomiques françaises où le mariage des vins et des mets peut surprendre le plus. Bien sûr, on connaît les spécialités du pays, les choucroutes, les fromages, les charcuteries ou le kouglof, et l’intensité aromatique des grands crus, alliant finesse et richesse en bouche. On se doute bien qu’un vin d’Alsace se déguste aussi avec des crustacés ou des fruits de mer mais on oublie parfois l’extraordinaire osmose d’un Muscat avec des asperges, par exemple. Les vins peuvent se boire pratiquement tout au cours d’un repas. Sur la choucroute (Riesling), avec une sole meunière (l’Alsace est riche également de poissons de rivière), avec des crustacés. Plus original, le fameux “poulet au Riesling”, une blanquette de veau à l’ancienne. La puissance de son bouquet et sa persistance aromatique en bouche place le Gewurztraminer comme un apéritif idéal. Il est superbe (comme le Tokay Pinot Gris) avec un pâté en croûte ou une terrine de foies blonds, ainsi que sur la tarte flambée. Les Vendanges Tardives se savourent sur un foie gras d’oie d’Alsace, au naturel ou en brioche, et sur des fromages forts comme le maroilles, le munster ou le roquefort.   CE QU'IL FAUT SAVOIR Le Sylvaner donne des vins frais, sur l’acidité, avec un léger côté fruité. Avec de forts rendements, il produit des vins assez quelconques, d’avantage recherché pour le côté désaltérant ou la cuisine. Par contre, sur les meilleurs terroirs, et avec de l’attention, il se révéler agréable avec choucroute, hors d’œuvre, huîtres et fruits de mer.
    Le pinot blanc cépage peu exigeant donnant assez facilement de bons résultats, avec des vins au bel équilibre alliant vivacité et rondeur, qui s’accordent sur énormément de plats. Le Riesling, cépage rhénan par excellence. Bouquet souvent assez minéral et fruitébouche très élégante avec une belle acidité. Ces vins sont souvent aptes à vieillir, et mieux vaut les attendre deux ans après la mise en bouteille. Idéal compagnon des fruits de mer, des poissons, choucroutes… Produit également de très grands vins liquoreux en vendanges tardives ou sélection de grains nobles. Le muscat d’Alsace produit avec du muscat de Frontignan et du muscat Ottonel. A boire en apéritif, sur du foie gras ou au dessert., pour profiter de ses saveurs de raisin et de fruit.
    Le Gewurztraminer, variété très aromatique et épicée de la famille des Traminer. Il produit des vins corsés, très reconnaissables avec des notes de litchi et de rose. Il est élaboré en vin sec ou liquoreux, et fait merveille en apéritif, sur du foie gras, au dessert, ou sur des fromages très typés comme le munster ou le roquefort.r
    Le Tokay-Pinot-Gris possède de magnifiques qualités en sec ou en liquoreux, avec ses vins riches et capiteux et aux arômes fins et nobles de fruits et de fleurs blanches. Magnifique sur un foie gras, des viandes ou des poissons en sauce, ainsi que sur la cuisine asiatique.
    LE CLASSEMENT DES MEILLEURS
     
     
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    7 VIGNES BESTHEIM BECK/REMPART GRESSER Georges KLEIN G. METZ REINHART SCHAEFFER-WOERLY VIELWEBER SCHLÉRET ZOELLER
     
    Jean-Louis KAMM
    GEWURTZTRAMINER
    BESTHEIM D. PETERMANN HAEGI HAULLER Lucien SCHIRMER
     
    BAUMANN ZIRGEL Pierre FRICK André HARTMANN
     
    FREY-SOHLER BECKER
     
    (C. BLEGER) R. FALLER
    TOKAY PINOT BLANC
    Cave HUNAWIHR Ch.et Dom. FREY René KOCH REYSZ-JOST SCHLÉRET Aline et Rémy SIMON
     
    P. SCHAEFFER
     
    Edmond RENTZ
     
    SCHLUMBERGER
    CREMANTS PINOT NOIR
    BESTHEIM Pierre FRICK (PB) André HARTMANN (PN) Ch. et Dom. FREY HUBER et BLEGER Jacques ILTIS Georges KLEIN Aline et Rémy SIMON
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    Ch.et Dom. FREY GRESSER HAEGI HAULLER Jacques ILTIS René KOCH REYSZ-JOST SCHAEFFER-WOERLY SCHLÉRET ZOELLER
     
    Fernand ENGEL René FLECK
    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS
    RIESLING
    (DOPFF ET IRION*) (P. ARNOLD*) Victor HERTZ Edgar SCHALLER
     
    Château d'ORSCHWIHR SAINT REMY
    GEWURTZTRAMINER
    GOCKER* (H. REYSER*) (Claude BERGER*) (DUSSOURT) KLINGENFUS (Damien KELHETTER)
     
    J. et C. LINDENLAUB FACKER-ACKERMANN GSELL HAEGELIN
    TOKAY PINOT BLANC
    GILG* RUHLMANN-SCHUTZ* Cave KAES (Muscat)*
     
    CAVE PFAFFENHEIM HALBEISEN (Muscat) KIRSCHNER
     
    (2 LUNES) André ANCEL STINTZI* M-C et P. BORÈS
    CREMANTS PINOT NOIR
    STOEFFLER*
     
    Eric LICHTLÉ
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
    (BROBECKER*)
     
    Philippe SOHLER

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    RIESLING
    (BLANCK) Maurice SCHOECH* (Charles BAUR) (KOESTEL)
    GEWURTZTRAMINER
    (Léon BOESCH)
    TOKAY PINOT BLANC
    (Jean BUTTERLIN)
    CREMANTS PINOT NOIR
     
    VENDANGES TARDIVES (et SGN)
     
    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
     



  • Pin it!

    SAINT-EMILION : SACHEZ FAIRE LE BON CHOIX

    Pour s’y retrouver, notre Classement est devenu “la” référence en la matière. Ici, quelque 1 000 crus s’échelonnent du Premier Grand Cru classé à la simple AOC Saint-Émilion, en passant par le Grand Cru classé et le Grand Cru.

     
    Voici ce qu’il faut retenir :

    - Le secteur le plus simple à définir, historiquement et géologiquement, c’est celui du plateau qui culmine à quelque 100 m d’altitude, caractérisé par des coteaux et des pentes aux expositions variées et aux sous-sols tout aussi variés (dépôts marins et continentaux, calcaires marins à astérie, molasse…), qui font la diversité de son terroir et la typicité de chaque cru. C’est le territoire du château Ausone qui domine la côte de Saint-Émilion en regardant la plaine, issu d’un sous-sol de molasses et de sables éoliens.

    - Le deuxième secteur est celui qui se rapproche de Pomerol. Ici, les châteaux possèdent leur propre personnalité, et les sols sont des graves profondes, plus ou moins riches en argiles, en silices et en sables selon les sols, en alios en sous-sols.

    - Le dernier secteur s’étend sur la plaine de la Dordogne, autour de Libourne (les sables), des communes de Vignonet et de Saint-Sulpice-de-­Faleyrens, des territoires issus de formations alluviales qui se trouvent de l’autre côté de la nationale Libourne-Castillon, où les sables sont également omniprésents, avec des graviers.  On y fait généralement des vins plus souples, l’exception confirmant bien évidemment la règle.

     

    Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

    Château LA TOUR DU PIN FIGEAC 

    (SAINT-ÉMILION)
    Sarl André Giraud
    41, rue de Catusseau
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 06 10
    Email : contact@vins-giraud-belivier.com
    Site : www.vins-giraud-belivier.com

     

    Au sommet. Les 11 ha de vignes bénéficient d’un sol graveleux et argilo-siliceux avec un sous-sol très ferrugineux permettant aux vignes âgées de 40 ans de produire le meilleur. L’encépagement est réparti pour 75 % de Merlot et 25 % de Cabernet franc. Les fermentationssont longues et très surveillées, le vieillissement se fait en fûts de chêne.
    Coup de cœur pour ce Saint-Émilion GCC 2012, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, très typé. Superbe 2011, de couleur soutenue, structuré, aux senteurs intenses, de charpente élégante, très parfumé (fruits cuits, poivre), un vin complexe, d’une belle finale, qui demande également un peu de patience. Superbe 2010, au nez puissant et subtil à la fois, tout en bouche, avec des connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...) et de cuir, un vin dense, de garde. Beau 2009, au nez délicat où dominent le cuir et la griotte, d’une jolie concentration, avec destanins savoureux, un vin de couleur profonde, avec beaucoup de structure, idéal sur un filet de veau en croûte de cèpes. Le 2008 est un grand vin très classique, corsé et gras, aux tanins présents et souples à la fois, de bouche harmonieuse aux nuances de fruits cuits(fraise des bois, mûre) et d’humus, de garde. Le 2006, un grand vin de couleur dense, racé, aux tanins puissants et riches, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance, d’excellente garde. Superbe 2005, de belle structure, un vin ample et riche comme nous les aimons, de couleur profonde, qui dévoile au palais des notes de griotte et de cuir. Le 2004 est très charmeur, trèséquilibré, aux tanins mûrs, au nez de cassis, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, coloré et typé, biencorsé. Voir le Pomerol Château Le Caillou.

    Clos TRIMOULETSAINT-ÉMILION Clos TRIMOULET

    Clos TRIMOULET 

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy, Alain et Joël Appollot

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 96
    Télécopie : 05 57 74 45 88
    Email : contact@clos-trimoulet.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet
    Site : www.clos-trimoulet.com

     

    Au sommet. De forte personnalité, les frères Appollot, Alain et Joël, continuent donc d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot.
    Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens d’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” !
    “Nous perpétuons la tradition familiale, nous précise Alain Appollot, et privilégions les terroirs. Nous nous investissons beaucoup personnellement pour offrir des vins à des prix très intéressants, notre rapport qualité-prix est imbattable, nous tenons à rester dans cette gamme deprix, c’est notre philosophie au Clos Trimoulet, car nous tenons à ce que le plus grand nombre de consommateurs ait accès à notre vin, à notre appellation de Saint-Émilion Grand Cru. Nous préférons produire des vins de plaisir, nous sommes contre les vins hyper concentrés, notre vin est apprécié et accompagne très bien tout le repas, notre récompense, à nous vignerons, est de voir une bouteillevide, ainsi le vin a plu !”
    Voilà un remarquable Saint-Émilion GC 2012, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches.
    Le 2011 est excellent, parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux tanins amples, au nez complexe (violette, fraise des bois), alliant souplesse et charpente, chaleureux. Superbe 2010 (médailles d’Argent Concours Bordeaux 2012 et vignerons Indépendant 2010) : millésime très apprécié dans la lignée du 2009, un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui dominent. Beau 2009, médaille d’Argent au Challenge international du vin 2011, aux senteurs de fruits rouges, de cuir et de sous-bois, bien en bouche, puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, de garde comme le 2008, médaille d’Argent au concours des vignerons Indépendants, au bouquetsubtil où règnent le pruneau et les épices, mêlant souplesse et structure. Le 2007, de bouche fondue et parfumée, est bien classique, tout en rondeur, de couleur rubis intense, au nez marqué par la groseille et les sous-bois, avec des tanins ronds, associant richesse et harmonie, corsé et épicé comme il le faut. “Le 2007 est un millésime miraculeux, explique Alain Appollot, la Nature a été généreuse avec nous. Grâce à notre travail en amont, aux soins que nous avions apporté à la vigne durant tout l’été, les raisins étaient très jolis, les analyses étaient d’ailleurs très bonnes, surprenantes même, révélant des PH tout à fait corrects. Cela donne des vins très fruités, d’un bel équilibre, des vins assez classiques finalement. Pour l’élevage, nous n’avons pas trop utilisé de bois neuf, nous ne tenons pas à masquer les vins. Je respecte le millésime et ses caractéristiques, je ne cherche pas à les gommer mais au contraire à souligner le meilleur
    Château CHEVALIER SAINT-GEORGES
    L'autre cru des domaines Appollot, est produit sur une surface de 3,5 ha dans les communes de Montagne et de Saint-Georges. Ce joli terroir d'argile profonde donne au vin une belle structure, un bel équilibre et présente des arômes fruités, avec un beau potentiel degarde.
    Remarquable Montagne-Saint-Émilion 2012, au nez de petits fruits cuits, mêlant puissance et souplesse, classique, un vin corsé etcharpenté, où la rondeur prédomine, tout en nuances. Le 2011 commence à s’ouvrir, un joli vin parfumé, aux tanins souples, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre, avec des senteurss de fruits rouges surmûris. Beau 2010, de couleurgrenat, riche mais aux tanins soyeux, au nez légèrement épicé, ample, corsé, de très bonne garde. Beau 2009, médaille d'Argentvignerons Indépendants 2011, de teinte soutenue, dense, au nez où dominent les fruits rouges à noyau mûrs, un vin élégant, rond, finement tannique, à la finale bien persistante.

     

     
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom (en rouge)

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    CHEVAL BLANC (Hors Classe)
    TROTTEVIEILLE
    HAUT-SARPE
    LAROQUE
    PIGANEAU
    LA TOUR DU PIN FIGEAC
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    BÉLAIR
    BALESTARD-LA-TONNELLE
    CANTENAC
    FONROQUE
    MAUVINON
    LA MARZELLE
    CLOS DES MENUTS
    CLOS TRIMOULET



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    (Clos FOURTET*)
    FRANC-LARTIGUE
    GROS CAILLOU
    GUILLEMIN-LA-GAFFELIÉRE
    CLOS DES PRINCE
    LA ROSE POURRET
    VIEUX-POURRET
    DARIUS
    (GRAND-CORBIN-DESPAGNE)
    PETIT MANGOT
    VIEUX-RIVALLON
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CADET-BON*
    FRANC-POURRET
    LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS
    CLOS LABARDE
    ORISSE DU CASSE
    CLOS DE SARPE
    TOUR GRAND FAURIE
    CROIX MEUNIER
    GRACE FONRAZADE
    ROCHEBELLE
    ROCHER
    ADAUGUSTA*
    DE LA COUR
    LE DESTRIER

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    CROIX DE BERTINAT
    (CROIX D'ARMENS*)
    LA FLEUR PICON
    (GUADET)
    GUEYROT
    HAUT-ROCHER
    TOUR SAINT-PIERRE
    BEAURANG
    BÉARD-LA-CHAPELLE
    (FONPLEGLADE)
    LA GRACE-DIEU
    (GRAND CORBIN MANUEL)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    BEAULIEU-CARDINAL*
    FRANC-GRACE-DIEU
    LA GARELLE
    LA GRAVE-FIGEAC
    HAUTES-GRAVES-D'ARTHUS*
    LAUDES
    MANGOT
    PINDEFLEURS
    (ROL VALENTIN)

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Château CANTENACSAINT-ÉMILION Château CANTENAC

    Château CANTENAC 

    (SAINT-ÉMILION)
    Nicole Roskam-Brunot

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 22
    Télécopie : 05 57 25 19 15
    Email : contact@chateau-cantenac.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaucantenac
    Site : www.chateau-cantenac.fr

     

    Au sommet. “Pour ce millésime 2014, nous sommes très contents, le climat sec en début de saison a permis d’obtenir des raisins pas très gros mais très concentrés, avec des rendements inférieurs à la moyenne, nous raconte Frans Roskam. Nous venons de terminer les assemblages 80% Merlot et 20% de Cabernet franc. 2014 est un millésime qui se situe entre le 2011 et le 2012. C’est un vin avec des arômes de fruits noirs (mûre, cassis) et de violette. Cet arôme floral de violette, c’est vraiment la signature de notre terroir à Cantenac.
    Dans les vignes, nous n’utilisons plus de désherbant depuis 3 ans maintenant, nous essayons ainsi de limiter le plus possible tous les impacts environnementaux. Le 2013 est une année plus tardive et un peu plus fraîche mais ce sont des vins qui, à la dégustation actuellement, ont une certaine tenue, une densité très intéressante. Nous avons fait moitié de vins que d’habitude pour obtenir ce niveau de qualité. On retrouve de jolies notes aromatiques de framboise, de cassis et de violette. Nous sommes agréablement surpris par le 2013 qui évolue très bien. L’assemblage était classique, 75% Merlot et 25% Cabernet franc.
    En 2012, le début de saison a été un peu frais mais ensuite nous avons eu des températures au-dessus des moyennes et nous avons même vendangé assez tôt, mi-septembre, les raisins étaient mûrs. Nous avons voulu lui conserver toute son élégance, sa fraîcheur. C’est un vin très distingué tout en étant puissant à la fois, d’une belle fraîcheur aromatique qui laisse augurer un bon vieillissement d’une quinzaine d’années environ. Le 2012 est plus chaleureux, si je le compare au 2011.”
    Il a raison puisque ce Saint-Émilion GC 2012, terroir de sable sur graves et argile bleue, 75% Merlot et 25% Cabernets, au nez de cassiset de framboise avec des notes de violette et d’épices, est un vin particulièrement savoureux et classique, dense, de belle couleurgrenat. Le 2011 est charpenté, élégant, aux tanins denses, avec des notes de mûre et de pruneau, un vin volumineux, très charmeur, fin mais puissant. Superbe 2010, charnu, aux nuances de sous-bois et de mûre, alliant charpente et rondeur, ample et très équilibré entanins, un vin d'excellente garde.
    Très beau 2009, médaille Or Mondial de Bruxelles, de belle teinte grenat foncé, avec ce nez d’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, bien charpenté, aux tanins bien présents mais soyeux, un vin persistant et riche. Le 2008, médaille de Bronze Decanter World Wine Awards, poursuit son évolution, tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins riches, d’un beau rubis foncé, un vin épicé en bouche.
    La Sélection Madame 2011, 95% Merlot et 5% Cabernets, est complexe, avec ses tanins amples, associant puissance et distinction,grascharnu, au nez subtil où se devinent la prune et les épices. Le 2010, de belle robe grenat, un vin corsé, très équilibré, aux arômesd’épices, de fruits rouges cuits et de cuir, développe des tanins savoureux, de garde.
    Il y a aussi l’excellent Haut-Médoc Cru Bourgeois Château La Lauzette 2012, de robe grenat soutenu, aux tanins denses, qui mêle une charpente réelle à une jolie rondeur, fort bien élevé, tout en charme et parfums. Joli 2011, avec des arômes de fruits rouges mûrs, decannelle et de fumé, aux tanins équilibrés, un vin bien corsé et de très bonne évolution.
    Œnotourisme sur place avec des visites-dégustations traditionnelles ou personnalisées. Et la charte "Vignobles et chais en Bordelais" est venue valider la qualité de leur accueil. Il y a également Les Portes Ouvertes, au mois de mai, qui sont toujours l'occasion de présenter leur vignoble avec un évènement culturel et ludique, et, dans le cadre des Grandes Heures de Saint Émilion, les concerts-dégustations.
    Château MOULIN DE GRENET
    Remarquable Lussac-Saint-Émilion Château Moulin de Grenet 2012, charmeur, coloré, aux notes complexes où dominent la mûre, les épices et l’humus, de bouche persistante et soyeuse, vraiment séduisant. Savoureux 2011, tout en bouche, aux tanins souples mais riches, dense, d'une belle longueur, très réussi, au nez mariant élégamment les fruits mûrs et les épices. Le 2010, légèrement épicé, de jolie base tannique, riche et velouté à la fois, aux connotations de mûre et de poivre, est un vin complexe, très réussi, comme le 2009,ferme, riche, coloré et bouqueté, avec ces notes de cerise confite et de sous-bois, de bouche chaleureuse, finement épicée en finale.

    Château BALESTARD la TONNELLESAINT-ÉMILION Château BALESTARD la TONNELLE

    Château BALESTARD la TONNELLE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Jacques et Thierry Capdemourlin

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 62 06
    Télécopie : 05 57 74 59 34
    Email : info@vignoblescapdemourlin.com
    Site : www.vignoblescapdemourlin.com

     

    Au sommet. Depuis plus de 400 ans, Saint-Emilion est le berceau de la famille. Jacques Capdemourlin, son fils Thierry à ses côtés, est passionné et infatigable, portant la bonne parole aux quatre coins du monde. Balestard était le nom d’un chanoine du chapitre de Saint-Emilion. Ce cru est très ancien et le poète François Villon, au XVe siècle vantait déjà les qualités du vin dans un poème figurant d’ailleurs sur son étiquette. Les 10,60 ha (70%Merlot, 25% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon) s’épanouissent sur un plateau rocheux, un terroirjouissant d’un excellent ensoleillement.
    Belle réussite avec ce Saint-Émilion GCC ChâteauBalestard La Tonnelle 2012, de base tannique ample et très équilibrée, dense, de robe soutenue,charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la prune et le fumé. Le 2011 est un vin dense, complet, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, très structuré, avec des tanins riches. Le 2010, d’une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse, très réussi. Le 2009 est très parfumé, bientypé, mêlant couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, dense en bouche, bien charpenté, de garde, naturellement.
    Provenant d’un domaine de 14 ha de vignes, le Saint-Émilion GCC Cap de Mourlin 2012, corsé, savoureux, aux tanins souples, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, associant rondeur et charpente, est vraiment réussi. Excellent 2011, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, avec ces notes amples de prune et de fumé. Le 2010, de bouche parfumée, est riche et fondu, avec ces connotations où se mêlent l'humus et la fraise des bois, charnu comme il se doit.
    Le Saint-Émilion GCC Petit Faurie de Soutard 2012, issu de 8 ha de vignes, réunit puissance et distinction, un vin grascorsé, intense au nez comme au palais avec de petites nuances de cerise noire et de truffe. Tout en bouche, le 2011 commence à s’ouvrir, un joli vin de robesoutenue et brillante, riche, d'une belle ampleur d'arômes (cassis, épices…). Excellent 2010, savoureux, au nez d'épices et de sous-bois, qui exhale des notes sauvages et persistantes, aux tanins équilibrés qui commencent à se fondre, un vin coloré, dense et ample, de charpente élégante. Goûtez le Montagne Saint Emilion Château Roudier 2012, de bouche riche et fondue à la fois, avec des notes deprune et de musc.

     


    Château TROTTE VIEILLESAINT-ÉMILION Château TROTTE VIEILLE

    Château TROTTE VIEILLE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Philippe Castéja
    86, cours Balguerie Stuttenberg
    33082 Bordeaux
    Téléphone :05 57 24 71 34
    Télécopie : 05 57 87 60 30
    Email : domaines@borie-manoux.fr
    Site : www.borie-manoux.com

     

    Château TROTTE VIEILLE
    Au sommet, naturellement. On fait remonter l'origine de son nom à une vieille dame qui habitait cette maison il y a plusieurs centaines d'années. La légende veut qu'à proximité du Château, au croisement de ses routes se trouvait un arrêt de diligence, et chaque fois qu'un attelage s'arrêtait, la vieille dame descendait en trottinant pour aller aux nouvelles d'où le nom Trotte Vieille.
    Le Second Vin du Château fût créé en 2002 sous le nom de La Vieille Dame de Trotte Vieille. Un vieux parchemin en Gascon datant du XVe siècle atteste déjà de l'utilisation de ce nom. Fait exceptionnel, il existe encore une pièce de vigne datant d'avant lephylloxéra.
    Une nouvelle fois, un formidable Saint-Émilion 1er GCC 2012, volumineux, un vin riche et structuré, au nez épicé dominé par des senteurs de framboise, de poivre, de musc, alliant une charpente réelle à une belle rondeur en bouche, aux tanins très équilibrés, trèstypé, classique de ce millésime séduisant. Très beau 2011, avec une belle matière, un vin qui allie charpente et finesse, avec des senteurs de cuir et d’épices, aux tanins savoureux, où dominent les fruits mûrs et les sous-bois au palais, de bouche flatteuse et riche à la fois.
    Exceptionnel 2010, riche en couleur, au nez complexe de fruits rouges à noyau et de fumé, aux tanins présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Dans la lignée, ce très beau 2009, avec des tanins mûrs et fermes à la fois, qui se révèle complexe au nezcomme en bouche, dominé par les fruits macérés et l’humus, un vin ample et flatteur, de belle garde.
    Superbe 2008, tout en couleur et en matière, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé, de mûre et d’épices, chaleureux, de grande évolution.
    Savoureux 2007, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de cuir et de mûre, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnueet séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin typé, que l’on appréciera sur un foie gras aux figues en feuille de brick. Le 2006, vraiment remarquable, avec des notes de cassis, de poivre et de sous-bois, aux tanins riches, d’un bon équilibre, allie une charpente réelle à un joli fondu aux papilles, de garde. Le 2005 est un bel exemple des grands vins de terroir (le sien se situe sur un rocher avec seulement 30 cm de terre), de couleur pourpre, racé, un beau vin concentré, tout en nuances aromatiques (fraise, cerise, myrtille), où toute la puissance de ce très grand millésime joue à pleinChâteau BATAILLEY
    Au sommet. C’est un grand Pauillac classique, 70% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, 2% Petit Verdot, 3% Cabernet franc, vignoble de 57 ha, sur sol de silice et de gravevignes de 40 ans, fermentations 15 à 20 jours, élevage durant 16 à 18 mois (55% de barriquesneuves)...
    Le tout explique ce grand Pauillac 2012, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, très structuré, un beau vin puissant, complexe et charmeur. Le 2011, de belle teinte grenat, dense et souple au nez comme en bouche, avec ces taninssavoureux, est un vin légèrement poivré en finale, généreux. Superbe 2010, tout en couleur et en matière, très typégras, au nez subtil, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de griotte, de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, qui mérite de la patience pour en profiter pleinement. Dans la lignée, le 2009, de teinte pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboisecharnu comme il le faut, classique et savoureux, d’excellente bouche.
    “Le 2009 est un très grand millésime, nous dit Philippe Castéja, je ne suis pas le seul à le dire, quel que soit la rive, en blanc ou en rouge. Nous avons connu d’excellentes conditions climatiques durant tout le cycle végétatif, et cela nous a permis de faire des vins de très grande qualité. Le 2010 est dans la même lignée mais, la fin d’été et le début d’automne ont été un peu plus compliqués, ce sont de très bons vins mais nous n’avons pas la même homogénéité qu’en 2009. Il y a des propriétés qui ont d’ailleurs mieux réussi le 2010 que le 2009, en tous cas ce sont deux très grands millésimes. Ce qui caractérise ces grands millésimes, c’est que tout est bon, sans exception. Si je faisais une classification entre les derniers millésimes, je dirais que le 2009 est exceptionnel, le 2010 un très bon millésime et le 2011 un bon millésime. En effet, le 2011 possède un très bon potentiel mais est moins homogène. Cela dépendra de la façon dont les propriétaires auront travailler leurs vignes... Ce n’était pas un millésime facile à faire, il fallait l’aide des œnologues, alors qu’en 2009, tout était aisé.”
    Très beau 2008 qui mêle structure et velouté en bouche, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux senteurs de fruitsmacérés et d’épices, un beau vin de garde. Le 2007, de robe pourpre intense, ample, complexe, est un vin structuré, avec une belle richesse d’arômes où dominent les épices, d’une longue finale avec des senteurs secondaires de fruits cuits. Le 2006 est un grand vin concentré, riche, de couleur grenat soutenu et intense, de très bonne structure, avec ce nez de fruits surmûris, de truffe et de poivre, très réussi, de garde. Le 2005, au charnu bien caractéristique, avec cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, bien corsé comme il se doit, d’une belle palette aromatique (fruits mûrs, sous-bois, épices), un vin de garde.
    Il y a aussi le Pauillac Château Lynch-Moussas, typé, de couleur intense, ample et parfumé, de petits fruits cuits et de cuir, corsé en bouche, un vin charnu, ferme et persistant, de très bonne évolution, et cet autre Pauillac Château Haut Bages Monpelou, de bouche pleine, aux senteurs de fruits des bois macérés et de fumé, que l’on retrouve aux papilles, puissant et savoureux, aux tanins amples.

     

    Château CADET-BON

    Château CADET-BON 

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy Richard

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 43 20
    Télécopie : 05 57 24 66 41
    Email : chateau.cadet.bon@orange.fr
    Site : www.cadet-bon.com

     

    Domaine de 4,65 ha (80 % Merlot, 20 % Cabernet franc). Travaux à la vigne, drainage, abandon du désherbage, apport de compost organique et travail du sol en profondeur, le mode de conduite du vignoble a été revu, travail méticuleux d’ébourgeonnage, éclaircissage, tailleadaptée pour un rendement qualitatif...
    Remarquable Saint-Émilion GCC 2012, aux notes de cerise et de sous-bois, de belle robefoncée, très équilibré au nez comme en bouche, alliant charpente et rondeur, un beau vinchaleureux. Le 2011 est intense, tout en bouche, épicé comme il le faut, avec des notes de groseille et de cuir, un vin de structure forte mais distinguée, qu’il faut laisser évoluer. Beau 2010, au nez de myrtille, de violette et d'épices, gras, qui associe également puissance etfinesse, de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, de garde.

     


    Château La CROIX MEUNIERSAINT-ÉMILION Château La CROIX MEUNIER

    Château La CROIX MEUNIER 

    (SAINT-ÉMILION)
    Scea Meunier & Fils
    N° 7 Montlabert
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 72 54 et 06 88 15 26 19
    Télécopie : 05 57 24 72 54
    Email : sand.pierre.meunier@orange.fr

     

    Cette propriété familiale, exploitée par la Scea Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au Gfa Meunier. C’est la 5e génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sables anciens à l’ouest du village de Saint-Émilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, après avoir déterminé la date de récolte par analyses et dégustation des baies. Les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis sont égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation.
    “En 2014, nous avons fait une belle vendange saine, sur trois jours, nous raconte Sandrine Meunier, qui, au final, nous donne un vin très complexe, avec de la matière, une belle couleur, sur le fruit (fruits rouges, cassis) comme nous savons le faire au Château. Sa belle acidité me permet de dire que se sera un millésime de garde.”
    Coup de cœur pour le Saint-Émilion GC cuvée Georges Meunier 2012, tout en arômesgras, aunez intense et complexe, corsé et charpenté, avec des arômes de framboise et de mûre, de très bonne garde. Savoureux 2011, avec cette touche de fumé caractéristique, ample et trèséquilibré, où se retrouve une belle subtilité d’arômes dominée par la griotte et la mûre, d’une grande harmonie en bouche, tout en finesse. Le 2010, de couleur soutenue, aux notes de cassismûr, d’épices et de fumé, très bien élevé, riche et savoureux, bien marqué par son terroir, prometteur. Beau 2009, de robe pourprefoncé, est superbe, aux notes de truffe, d’une grande harmonie, parfumé, séveuxgénéreux, de garde.

    Château DARIUS

    Château DARIUS 

    (SAINT-ÉMILION)
    Michel et Odette Pommier - GFA Des Pommier

    33330 Saint-Laurent-des-Combes
    Téléphone :05 56 61 31 56
    Télécopie : 05 56 61 33 52
    Email : vignoblespommier@orange.fr

     

    Un excellent Saint-Émilion GC Darius 2011, de bouche délicate, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique dumillésime, d'un beau rouge profond. Excellent 2010, de belle attaque ronde et charnuegénéreuxet persistant, aux arômes prononcés de fruits rouges, un vin suave et harmonieux, très séduisant, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins fins. Le 2009 est un vinparfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré. Excellent 2007, de bouche savoureuse mais puissante, au nez à dominante de fruits cuits, à ouvrir sur une cuisine légèrement épicée. Le 2006, aux notes de sous-bois et de cassis mûr, de bouche fondue, tout en charme, un vin riche et coloré, d’excellente évolution.

    Château Le Destrier

    Château Le Destrier 

    (SAINT-ÉMILION)
    Vignobles Cheminade
    7, Peyrouquet
    33330 Saint-Pey-d'Armens
    Téléphone :05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
    Télécopie : 05 57 47 13 82
    Email : contact@vignobles-cheminade.com
    Site : www.vignobles-cheminade.com

     

    Depuis plus de quatre générations, les Vignobles Cheminade œuvrent à Saint-Pey-d'Armens. “En fonction du degré optimal de maturation, précise-t-on, la cueillette est élaborée fin septembre début octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée successivement et manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications. Le vin est entonné dans des fûts de chêne durant 12 mois pour son élaboration et son vieillissement avant d'être assemblé et mis en bouteille au printemps suivant.”
    Excellent Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2011, 100% Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (12 mois en barriques neuves à 50%), charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme, parfumé, très persistant. Le 2010 est de très bonne bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits mûrs (prune, groseille), riche et souple à la fois, de bonne charpente comme le 2009, au bouquet subtil et intense, aux senteurs de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, de teinte brillante, corsé, fin et charnu à la fois, un vin tout en harmonie.
    Le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2011, est généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en finale, charpenté, avec des tanins structurés.

    Château FONROQUE

    Château FONROQUE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Alain Moueix

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 60 02
    Télécopie : 05 57 24 74 59
    Email : info@chateaufonroque.com
    Site : www.chateaufonroque.com

     

    Le Château est le berceau saint-émilionnais de la famille Moueix, acquis en 1931 par Jean et Adèle, arrières grands-parents d'Alain Moueix, exploitant de cette jolie propriété viticole. En 1979, la gestion du domaine est confiée aux Établissements Jean-Pierre Moueix. L'entretien du vignoble se fait alors sur la base d'un programme de replantation régulier assorti de drainages. Le recours à la pratique de l'éclaircissage des raisins, en particulier dans les jeunes vignes est systématiquement appliqué. Au cuvier, l'introduction d'une gestion méticuleuse des fûts ainsi que la rigueur des assemblages constituent des apports qualitatifs importants. Alain Moueix se voit confier la gestion de la propriété familiale en 2001. En 2005, l'ensemble du vignoble passe à la biodynamie. “La biodynamie est un état d'esprit qui cherche à respecter le vivant, explique Alain Moueix. Celle-ci fait prendre conscience du potentiel de son vignoble et permet de mieux l'exprimer. Ainsi, elle aide l'homme à s'effacer devant son terroir, ce qui est une belle récompense. Elle est exigeante, mais elle donne beaucoup.”
    Très savoureux Saint-Émilion GCC 2011, (Merlot très majoritaire, 85%, et Cabernet franc, issu de raisins en conversion vers l’agriculture biologique), de robe brillante et soutenue, aux senteurs de fruits rouges cuits, légèrement boisé, avec une bouche riche qui dévoile destanins veloutés, d'une belle longueur. Le 2011 est puissant, corsé, subtil, avec des arômes intenses (cassis, sous-bois, truffe) et persistants, et poursuit une fort belle évolution. Superbe 2010, grasharmonieux, aux connotations fruitées (griotte, cassis) et poivrées,typé, aux nuances de mûre, de poivre et d’humus en finale, de belle garde.

    Château FRANC LARTIGUESAINT-ÉMILION Château FRANC LARTIGUE

    Château FRANC LARTIGUE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Vignoble Marcel Petit
    6, chemin de Pillebois
    33550 Saint-Magne-de-Castillon
    Téléphone :05 57 40 33 03
    Email : contact@vignobles-petit.com
    Site : www.vignobles-petit.com

     

    La Scea des Vignobles Marcel Petit, fut créée en 1986 par Marcel Petit avec l’acquisition du Château Pillebois en Castillon Côtes de Bordeaux. Dès 1988, la société s’est enrichie avec les châteaux FrancLartigue et Grande Rouchonne (Saint-Émilion), puis, en 1997, la gestion des vignobles est confiée à Élisabeth et Jean-Pierre Toxé, respectivement fille et gendre de Marcel Petit.
    Le terroir est constitué de sable et de graves, les sols sont travaillés un rang sur deux, les autres rangs étant engazonnés. Toutes les fertilisations sont faites avec des fumures organiques naturelles à faible teneur azotée mais riches en humus.
    Coup de cœur pour ce Saint-Émilion GC 2012, issu de vignes de 42 ans, assemblage de 70% deMerlot et parts égales de Cabernets Franc et Sauvignon, vieilli 12 mois en barriques dont 1/3 defûts neufs, un vin alliant puissance et distinction, bien charnu, d’une rondeur et d’une bouche persistantes, où dominent la prune et l’humus, avec des nuances de fruits rouges cuits. Excellent 2011, intense au nez comme en bouche, parfumé (mûre, poivre...), aux taninsharmonieux et riches.
    Leur Castillon Côtes de Bordeaux 2012, pratiquement un pur Merlot (95%, et 5% Cabernet-Sauvignon), est fort bien élevé, charnu, de couleur grenat, concentré, un vin gras et persistant, avec un beau volume en finale.

    Château GROS CAILLOUSAINT-ÉMILION Château GROS CAILLOU

    Château GROS CAILLOU 

    (SAINT-ÉMILION)
    Eric Dupuy - Scea Vignobles Dupuy

    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 74 91 et 06 20 54 51 88
    Télécopie : 05 57 74 40 98
    Email : vignobles.dupuy@orange.fr
    Site : www.chateau-gros-caillou.com

     

    Implantée depuis près de six générations sur la commune de Saint-Sulpice de Faleyrens au lieu dit Gros Caillou (on retrouve des actes notariés datant de 1804), la famille Dupuy a su faire prospérer la propriété pour atteindre près de 12,5 ha. Ici, on a pour philosophie : “le respect de l’équilibre alcoolacidité. Nos vins sont produits sur des couches de graves où le mariagecépage (MerlotCabernet Francsol se fait dans un commun et inséparable accord. La passion, le sérieux et le soin apportés à notre production permettent d’assurer le maintien de la qualité dans le respect de la tradition.”
    “Avec de la patience, une gestion parcellaire et unevinification précise en collaboration avec notre œnologue, nous précise Eric Dupuy, nous avons obtenu un très beau millésime 2014. Joli équilibre, belle structure, beau potentiel de garde, un vin sur le fruit mûr (fruits rouges).”
    Voilà un excellent Saint-Émilion GC 2012 (95% Merlot), d’une belle complexité d’arômes(cannellefraise des bois, épices...), riche au nez comme en bouche, aux tanins amples, un vin qui devrait tenir ses promesses. Très joli 2011, qui mêle puissance et distinction, bien charnu,rond, d'une bouche persistante, où dominent la prune et l'humus. Le 2010 (95% Merlot), aux notes de fruits mûrs (prune, griotte) et de truffe au palais. Beau 2009, aux notes de cassis, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, concentré, parfumé, d’excellente évolution.
    Plus intense, l'Excellence du Château Gros Caillou 2012, 100% Merlot, 25 hl/ha, élevé durant 12 mois en barriques neuves, de robe brillante et soutenue, dégage des senteurs de fruits rouges cuits et de cuir, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais denses, d’une belle longueur.
    Excellent 2011, dense et charnu comme il se doit, aux tanins fermes et savoureux à la fois, tout en nuances aromatiques avec des notes de griotte, de musc et de cuir, qui poursuit son évolution. Il y a aussi son Saint-Emilion Château Moulin de Cantelaube 2012, classique, dense, très bien charpenté, riche et rond à la fois, aux nuances de fruits cuits, est un vin fondu mais puissant en bouche.

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Sylvie Courreaud-Fompérier
    La Gaffelière
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 46 92
    Télécopie : 05 57 74 49 16
    Email : lecellierdesgourmets@wanadoo.fr

     

    Vignoble sur sol et sous-sol argilo-calcaire (62% Merlot noir, 25% Cabernet franc, 10% Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec), avec une moyenne d’âge des vignes de 30 ans (labour des sols, vendanges manuelles triées, élevage en barriques...).
    Très réussi, ce Saint-Émilion GC 2012, de robe brillante et soutenue, aux senteurs de fruitsrouges cuits, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais bien présents, d'une belle longueur. Le 2011 poursuit une jolie évolution, complexe, harmonieux, aux connotationsfruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de bellecouleur soutenue, de bouche chaleureuse. Le 2010 mêle concentration aromatique, rondeur destanins et persistance en bouche, aux notes de cuir et de fruits confits, de belle charpente. Le 2009, corsé, est ample et flatteur, tout en bouche, fin et charnu à la fois, avec des senteurs de violette, groseille et d’épices que l’on retrouve au palais, un vin structuré, charmeur.

    Clos LABARDESAINT-ÉMILION Clos LABARDE

    Clos LABARDE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Nicolas Bailly
    Bergat
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 43 39
    Télécopie : 05 57 74 40 26
    Email : nicolasbailly.closlabarde@sfr.fr

     

    Le vignoble (4,6 ha) est planté à l’est de Saint-Émilion, sur un coteau argilo-calcaire. Les méthodes de culture sont à l’ancienne : labour et pas de désherbant, les vendanges sont faites manuellement, les grappes triées sur tapis et éraflées, le chai a été rénové, parfaitement équipé pour pratiquer des cuvaisons longues contrôlées par thermorégulation. L’élevage dure de 18 à 22 mois dans des barriques de chêne dont 1/3 renouvelé chaque année.
    “Si le 2013 est une petite année correcte, avec des vins agréables à boire rapidement, nous explique Nicolas Bailly, le millésime 2014 est nettement au-dessus, à tous points de vue : un vin volumineux, structuré, concentré, aromatique avec une bonne acidité.
    Ventes en 2015 :  les 2012 à l'exportation, les 2009 et  2010 aux particuliers.”
    On se fait toujours plaisir avec son Saint-Émilion GC 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière.
    Le 2010, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, est dominé par le cuir, le cassis et la framboisecharnu, tout en opulence, de garde. Le 2009 est remarquable, de robe grenat intense, équilibré, aux notes de cassis bien mûr, avec des nuances fumées, puissant, corsé, un vin qui commence à se fondre, vraiment excellent. Le 2008 se goûte très bien aujourd’hui, de belle robe pourpre, dégageant un nezsubtil avec ces connotations de cassis mûr et de truffe, un vin fondu mais riche au palais, tout en charpente. Tout en charme également, le 2007, long en bouche, au nez légèrement épicé, est un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre, de bouche pleine.

    Château LAROQUESAINT-ÉMILION Château LAROQUE

    Château LAROQUE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Beaumartin

    33330 Saint-Christophe-des-Bardes
    Téléphone :05 57 24 77 28
    Télécopie : 05 57 24 63 65
    Email : contact@chateau-laroque.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaularoque
    Site : www.chateau-laroque.com

     

    Classé 1er Grand Vin. Cette superbe demeure féodale du XIIe, reconstruite sous Louis XIV, lui vaut le surnom de “Petit Versailles”. C’est le plus grand domaine de l’appellation, avec 67 ha d’un seul tenant, parmi lesquels 27 ha des meilleures parcelles et des plus vieilles vignes sont consacrés à ce cru. Ici, pas d’esbroufe ni de cuves à concours : on sait qu’un vin de qualité s’obtient avec des raisins sains et mûrs, les techniques culturales les mieux adaptées sont adoptées (engazonnement, taille sévère, suppression des contre-bourgeons, tris...).
    “Le millésime 2012 est un millésime un peu décrié, nous explique Bruno Sainson, pourtant, au fil du temps, on s’aperçoit que c’est un vin qui a pris le plus de volume, de matière au moment de l’élevage. A la dégustation, il en ressort que c’est un vin très équilibré, très élégant, ce sera une très jolie bouteille d’ici deux ou trois ans. Si on le compare à 2011, le 2012 a des tanins plus enveloppés, c’est un vin plus abouti. Le 2011 est un vin plaisant aujourd’hui, mais je pense que 2012 est supérieur avec un joli potentiel de garde. En 2013, nous avons fait une sélection d’élevage très stricte et au final cela donne des vins à un prix intéressant qui mériteront d’être goûtés. Le consommateur devra faire l’effort de déguster les vins pour choisir, car toutes les propriétés n’ont pas toutes le même résultat qualitatif pour le 2013, mais il y a de jolies réussites à découvrir. Le 2013 est différent, on ne peut pas le comparer au 2007, il y a plus d’énergie dans le vin, de présence, une pointe de vivacité en fin de bouche.
    Le millésime 2014 est à un autre niveau, nous avons déjà été très agréablement surpris au moment des dégustations lors desmacérations. En cours d’élevage, il y a une prise de bois intéressante et surtout un niveau de qualité bien supérieur aux trois derniersmillésimes. Il me fait penser aux 2009 et 2010.

    Château La MARZELLE

    Château La MARZELLE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Gérant : Philippe Genevey

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 10 55
    Télécopie : 05 57 55 10 56
    Email : info@lamarzelle.com
    Site : www.lamarzelle.com

     

    “La Marzelle étend ses 17 ha de Merlot (70%), de Cabernet franc (15%) et de CabernetSauvignon (10%) sur un superbe terroir de graves, d’argiles et de sables : la Haute Terrasse de Saint-Emilion, précise Philippe Genevey. Elle a été formée, il y a 2 millions d’années au pléistocène inférieur par l’Isle qui coulait par ici jusqu’à la Dordogne. D’où l’explication des galets rubéfiés. Une orientation bio a été prise depuis 1988, avec l’utilisation de cuivre, desoufre, de calcium et de tisanes ! De nombreuses opérations manuelles viennent peaufiner la maturation optimale des raisins. C’est la “prophylaxie”, méthode naturelle qui consiste à mettre la plante dans les meilleures conditions de défense contre les agressions extérieures, des maladies et du climat. Cette année un nouveau système de réception de vendange a été mis en place. Les raisins, vendangés manuellement, sont amenés au chai en cagette. Après le passage sur une première table de tri vibrante, ils sont égrenés dans un égrappoir puis plongés dans une solution sucrée. Le nouveau cuvier, inauguré en 2012, offre, avec ses cuves tronconiques en Inox, double paroi, une facilité de travail incroyable.”
    Cela porte ses fruits avec ce GCC 2012, où la distinction est prédominante, qui allie couleur et rondeur, avec ces nuances de cerise noire et de truffe, d’un bel équilibre tannique. Le 2011, qui a beaucoup de structure, tout en bouche, au nez de cerise confite et d'humus, aux tanins mûrs mais puissants. Beau 2010, tout en couleur et en matière, au nez riche de framboise mûre, dense et gras, d’une jolie concentration, de belle garde. Très beau 2009, de couleur rouge sombre, fin et délicat, avec des arômes de cerise et de chocolat, une note réglissée et épicée, à la finale persistante, bien charpenté, très distingué. Le 2008, de robe pourpre, intense, aux tanins amples, à la fois riche et souple, très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, de belle évolution. Le 2007, de couleur rubis soutenu, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, tout en complexité aromatique, aux tanins ronds mais présents, est une très belle réussite dans ce millésime délicat. Superbe 2006, d’un grand charme, puissant, structuré, très élégant, tout en finesse aromatique, aux tanins riches, au nez intense de cerise, de fraise et d’épices, un vin onctueux et persistant.

    Château MAUVINONSAINT-ÉMILION Château MAUVINON

    Château MAUVINON 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Tribaudeau

    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 64 79
    Télécopie : 05 57 74 44 96
    Email : chateaumauvinon@orange.fr
    Site : www.chateau-mauvinon.com

     

    Au sommet, tant ce cru possède une véritable typicité, marqué par une alliance entre la finesse et la richesse, le tout lui conférant un potentiel de garde conséquent. On y voit aussi toute la force du Cabernet franc, sous-estimé par rapport auCabernet-Sauvignon.
    Propriété de 6,50 ha. Sol et sous-Sol : 70 % silico-graveleux, 30% sables humifères. Âge moyen du vignoble: 30 ans : 65 % Merlot, 35 %Cabernet franc, vendanges manuelles à la cagette et tri manuel. Cuvaison : 3 à 4 semaines selon les années, puis élevage en barriquesde chêne renouvelées par moitié de 12 à 16 mois.
    Fidèle à lui-même, ce Saint-Émilion GC 2012, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, est riche en couleurcomme en matière, d’une belle longueur, tout en élégance, comme le 2011, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, auxtanins ronds, classique et soyeux, avec de la matière. Remarquable 2010, tout en couleur comme en charpente, tout en finessed’arômes (cerise noire, groseille, poivre), typé, associant structure et finesse, de très belle évolution.
    Superbe 2009, aux nuances de griotte et de réglisse, charpenté, tout en bouche, aux tanins riche, de robe rubis profond, généreux, unvin typé, persistant au nez comme au palais, de belle évolution.
    Le 2008 est très structuré, un vin ample et persistant où toutes les caractéristiques de ce millésime classique sont présentes, auxarômes de mûre et de noix de muscade, de bouche souple, dense, avec des tanins mûrs, d’une belle longueur. Remarquable 2007, légèrement épicé comme il se doit, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, aux senteurs délicates où prédominent le cassiset les sous-bois, un vin généreux et de très bonne garde.
    Il y a aussi la cuvée Gabriel Lauzat 2010, d'un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure, de garde.

    Clos des MENUTSSAINT-ÉMILION Clos des MENUTS

    Clos des MENUTS 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Rivière
    Rue de L'Abbé-Bergey
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 59 59
    Télécopie : 05 57 55 59 51
    Email : mriviere@riviere-stemilion.com
    Site : www.maisonriviere.fr

     

    Ici, on cultive et valorise plus de 100 ha dans la région bordelaise. En trente ans, Jean-Pierre et Philippe Rivière ont constitué un vrai domaine, fait de propriétés distinctes, chacune ayant sa spécificité. Dans les années 50, le Clos des Menuts, ne comptait qu'un seul hectare. Aujourd'hui, il s’étend sur 25 ha tout près des remparts de la cité médiévale, pour l'essentiel à l'ouest de la commune. Situé au cœur même de Saint-Émilion, le Clos des Menuts possède de superbescaves médiévales monolithes à température constante de 12°. Il y règne une “religiosité” propice au vieillissement de ces grands crus en fûts de chêne. En 1978, il s’agrandit d'installations rénovées à l'extérieur du village. Le Clos des Menuts, fleuron des frères Rivière, est le laboratoire expérimental de l'ensemble des propriétés. Ainsi, en 1997, il a bénéficié en précurseur de vendanges manuelles en cagettes qui seront plus tard appliquées à toutes les exploitations, comme la culture raisonnée, généralisée en 2001 à l'ensemble du Clos des Menuts.
    “Toutes nos terres ne se ressemblent pas, précise-t-on ici. Depuis 2001, nous avons repensé nos méthodes de culture en fonction de ces différences, dues principalement à leurs particularités géologiques. C’est ainsi que nos traitements phytosanitaires sont particulièrement contrôlés et compatibles avec les bonnes pratiques de la culture raisonnée.

    Château ORISSE du CASSE

    Château ORISSE du CASSE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Danielle Dubois

    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 72 75
    Télécopie : 05 40 54 08 01
    Email : dubricru@terroirsenliberte.com
    Site : www.terroirsenliberte.com

     

    La famille Dubois est entrée en viticulture en 1885. Un siècle plus tard, Richard, fils de Jean et Simone Dubois, reprend l'exploitation familiale avec son épouse Danielle. Tous deux sont œnologues. En 1985, l'exploitation grâce à l'amour qui a été porté par les parents de Richard, est en excellent état et présente une belle infrastructure. Dès ce moment là, une philosophie, un plan bien précis : contrôle rigoureux des rendements (avec une mise au régime stricte des vignes), contrôle précis de l'état qualitatif du vignoble, vendange et vinification parcelle par parcelle, cépage par cépage, terroir par terroir, et retour à un élevage raisonnable en fûts.
    Nous vous laissons apprécier, et on abonde évidemment dans ce sens : “Les Grands Vins de Bordeaux s’éloignent de plus en plus de la tradition, dit Danielle Dubois, du respect des équilibres entre le terroir, les Cépages, et le Vigneron responsable de l’élevage. En ce qui concerne la qualité, la conceptualisation technologique du vin a permis un grand bond en avant. Hélas, l’arrivée de quelques “gourous” conséquence de la Mondialisation, amène les concepteurs de vin à penser “uniforme”. Qu’il soit de Bordeaux ou de Taïwan, il faut faire le vin selon leurs critères, leurs absolutismes, pour qu’il se vende et se vende cher. Cette vue à court terme, où seul l’intérêt économique dirige, n’est pas pour nous plaire. Nous ne voulons pas de standardisation dans la création d’un Grand Cru.
    L’élaboration d’un cru n’est pas une industrie, soumise aux normes, ce n’est pas une activité qui souffre de se plier à la lourdeur, à la furie législative, au logo adelphe, aux écotaxes, au numéro de lot etc… Nous avons donc choisi, sur la commune de Saint-Sulpice-de-Faleyrens (le pied de Saint-Émilion), une magnifique croupe graveleuse sur laquelle nous avons, jour après jour, utilisé tout notre savoir-faire ancestral et notre interprétation des usages modernes pour permettre à ce mamelon de nous offrir le plus grand fruit possible !
    Enfin, pour respecter au maximum ce grand fruit, nous bannissons tout appareil mécanique (érafloir, pompe, etc…).”
    Elle a raison et on le voit une nouvelle fois avec son Saint-Émilion GC 2012, bien parfumé (cerise confite, sous-bois), généreux et persistant, un vin tout en rondeur mais de jolie charpente. Excellent 2011, de belle couleurcharnu, avec des arômes intenses (truffe,cassis, sous-bois) et persistants, qui poursuit son évolution comme le 2010, avec ces nuances se définissant par des senteurs deframboise, de fraise des bois, est un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche. Le 2009, auxtanins savoureux, d’une jolie concentration, aux notes de cassis, de cuir et de fumé, est bien corsé et commence à peine à s’ouvrir.
    Goûtez Le P du Roy, une cuvée spéciale, avec des touches de fumé et d’épices, aux tanins souples mais puissants, un vin gras et de belle charpente, harmonieux en bouche...
    Il y a aussi ce Côtes-de-Castillon Arthus, à la tête de son appellation, de très belle charpente, tout en bouche, aux connotations de petitsfruits mûrs (cassis, cerise noire…), de cuir et de truffe, un vin dense, complexe comme il se doit, à la tête de son appellation (voir leClassement des Côtes).

    Château de PASQUETTE

    Château de PASQUETTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Laurence et Marc Vincent
    Lieu-dit Pasquette
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :06 87 03 37 26
    Email : chateaudepasquette@hotmail.fr

     

    Les propriétaires du Domaine de la Paleine (voir Anjou-Saumur) sont tombés sous le charme de cette propriété, déjà mentionnée en 1762 sur la carte de Belleyme. Le vignoble de 3 ha, situé au pied du coteau sud de Saint-Émilion, bénéficie d’un ensoleillement idéal. Terres légères sur fondargileuxfaibles rendements.
    “Les vignes ont 35 ans de moyenne d’âge, nous raconte Marc Vincent, l’encépagement est à forte dominante de Merlot 80%, 10% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon. J’ai l’intention d’ailleurs de diminuer les plants de Cabernet-Sauvignon au profit du Merlot. Nous avons effectué notre première vendange en 2010. Nous sommes en Bio, tout comme au Domaine de la Paleine. J’ai un objectif de qualité très fort, les rendements sont limités, les tris sélectifs, je souhaite aussi positionner le vin dans un excellent rapport qualité-prix, raisonnable. Je souhaite qu’il plaise au consommateur et qu’il ait envie d’en racheter.”
    Excellent Saint-Émilion GC 2012, complexe et harmonieux, aux connotations fruitées (fraise des bois, mûre) et épicées, un vin savoureux et complexe, aux tanins amples. Le 2011 est de belle ampleur, d'une jolie structure tannique, au goût de mûre et de fumé, de bouche flatteuse. Beau 2010, qui mêle puissance et distinction, charnu mais fin, subtile alliance des fruits cuits et d’épices, de jolie bouche avec des nuances de cerise et de truffe.

    Château PIGANEAUSAINT-ÉMILION Château PIGANEAU

    Château PIGANEAU 

    (SAINT-ÉMILION)
    Jean-Baptiste et Vincent Brunot
    1, Jean-Melin
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 09 99
    Télécopie : 05 57 55 09 95
    Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles-brunot.fr

     

    Au sommet. Le Château Piganeau est un Saint-ÉmilionGrand Cru de 6 ha bénéficiant d’un terroir gravelo-sableux complanté de Merlot (83%) et deCabernet franc (17%). D’origine corrézienne, la famille Brunot s’est implantée dans le vignoble saint-émilionnais en 1922.
    “Sous l’impulsion de mon fils Vincent, nous dit Jean-Baptiste Brunot, nous privilégions le fruit et réduisons l’apport de bois neuf. Les vins sont toujours élevés une année en barriques mais avec seulement 25% de bois neuf, on obtient des vins plus veloutés, plus fruités, séduisants avec une aptitude à vieillir mais aussi aptes à être appréciés dans leur jeunesse. Nous restons raisonnables dans l’élevage en barriques qui ne doit pas masquer notre joli terroir de sables et de graves, et privilégions le bon rapport qualité-prix, c’est important de nos jours.
    Le 2013 est encore à l’élevage, ce sera une année à boire plus facilement, le Lalande-de-Pomerol Château le Gravillot est très réussi, c’est le terroir qui a sauvé ce millésime.
    Le millésime 2014 est très prometteur, surtout à Lussac au Château Tour de Grenet et au Château le Gravillot en Lalande-de-Pomerol, où nous avons fait des vins très concentrés. C’est une jolie vendange 2014 qui donne des vins fruités avec de la rondeur et du velouté. En 2014, nous avons augmenté le bois neuf, la qualité le permettait. Le Saint-Emilion Château Piganeau ne sera pas trop concentré, il est plus sur le fruit et l’élégance. En 2015, nous avons à la vente 2010, 2011 et 2012.”
    Château le Gravillot, poursuit Vincent Brunot, est une toute petite propriété que j’ai acheté personnellement en 1998, 1,10 ha enLalande-de-Pomerol. Nous proposons les 2011 et 2012. Le 2011 est un millésime que nous avons vendangé bien mûr tardivement, c’est un vin riche en alcool, très réussi, charmeur rapidement, un vin qui se goûte mieux que le 2010 actuellement. Le 2012 est un peu plus sur le fruit, c’est un millésime que l’on a bien réussi car c’était très homogène.”
    On se fait effectivement vraiment plaisir avec ce millésime et ce Saint-Émilion GC 2012, épicé au nez, solide et structuré, de couleurprofonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, est un beau vin très charmeur. Le 2011 est dans la lignée, bien dense, est très bien charpenté, riche, parfumé, aux notes de fruits mûrs, tout en bouche, un vin riche, au nez intense et complexe (fraise des bois, violette, cuir…), de couleur profonde, d’un bel équilibre, aux tanins savoureux. Le 2009, vraiment remarquable, est structuré, élégant, avec des tanins veloutés, qui allie distinction et richesse, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, ample et persistant en bouche. Le 2008, aux tanins amples, charpenté, est un vin de belle structure, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte, groseille, poivre...), tout en persistance, de garde. Très savoureux 2007, avec ce nez puissant et délicat à la fois, un vin d’une grande harmonie en bouche, avec beaucoup de fruit, riche et fin, typé, de couleur profonde. Très beau 2006, médailles d'Argent à Paris et de Bronze à Bourg, de robe pourprecorsé, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et de cuir, aux nuances decassis et de grillé, aux tanins d’une grande suavité et d’une belle longueur. Superbe 2005, de couleur très foncée, aux nuances de griotte et de framboise, un vin aux tanins très équilibrés, de bouche pleine, tout en arômes, de belle garde.
    Château TOUR DE GRENET
    Un joli vignoble de 26 ha planté sur un terroir argilo-calcaire situé sur les plus hauts coteaux de la région, dans l’appellation LussacSaint-Émilion. Les vignes bénéficient d’un ensoleillement permanent, ce qui leur assure une maturation exceptionnelle. Le vin est corsé, avec des arômes de fruits rouges, d’humus, d’épices, tannique et ample en bouche, de longue garde. Le vieillissement s’effectue en cuves et en fûts durant 18 mois.
    Faites-vous plaisir avec le Lussac-Saint-Émilion 2012, de robe grenat soutenu, aux notes de groseille surmûrie et d'humuscaractéristiques, un vin de bouche charnue et parfumée, aux tanins bien structurés, persistant en finale. Le 2011 est bien corsé, auxtanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre. Beau 2010, de belle robe intense, avec ces arômes subtils de fruits surmûris et de cannelle, un vin vraiment très harmonieuxtypé et très structuré, d’une belle complexité. Le 2009, bien corsé, sent bon la griotte et les sous-bois, un vin de bouche puissante et souple à la fois.

    Château CLOS DES PRINCESAINT-ÉMILION Château CLOS DES PRINCE

    Château CLOS DES PRINCE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Marie-Christine et Gilles Prince
    68, rue Emanuel Roy
    33420 Branne
    Téléphone :05 57 84 64 14 et 06 76 81 04 11
    Télécopie : 05 57 84 64 54
    Email : vignobles-prince@wanadoo.fr

     

    Un vignoble de 3 ha, sur sables siliceux et profonds et de crasses de fer en sous-sol, avec une moyenne d’âge desvignes de 45 ans (80% Merlot et 20% Cabernet franc).
    “En 2013 : maturité assez lente, fruité, beau produit, nous dit Gilles Prince. Selon nos normes, et afin de mieux personnaliser notre vin, le petit rendement est délibérément voulu; 2014 : jolimillésime structuré, volumineux, crémeux avec un côté hétérogène, comme pour le 2013, lerendement choisi est de 35 hl/ha. Nos ventes en 2015 : les 2009, charmeurs, les 2010, somptueux, les 2011, soyeux.”
    Le Saint-Émilion GC 2010 est en effet remarquable, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de cassis et de cannelle,harmonieux, parfumé au palais, de belle robe, un vin de belle matière, élégant à souhait. Beau 2009, charnu, très parfumé, complexe, alliant charpente et distinction, de belle robe intense, un vin très équilibré, aux nuances subtiles en bouche (truffe, groseille), de garde. Le 2008, de couleur pourpre, mêle souplesse et richesse, aux senteurs de fruits cuits avec des nuances de cannelle en bouche, un vinpuissant, classique de ce millésime, de très belle évolution. Savoureux 2007, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux arômes de fruits rouges intenses (prune, mûre) et une note de violette, d’une jolie finale.

    Vignobles RobinSAINT-ÉMILION Vignobles Robin

    Vignobles Robin 

    (SAINT-ÉMILION)
    Nicolas et Alexandra Robin
    Lieu-dit Laussac
    33350 Saint-Magne-de-Castillon
    Téléphone :05 57 40 13 76
    Email : contact@vignoblesrobin.com
    Site : www.vignoblesrobin.com

     

    Les Vignobles Robin regroupent des propriétés différentes :
    Le Château Rol Valentin : en juin 1994, Eric Prissette, ancien joueur de football professionnel, achète une “girondine” au cœur du vignoble de Saint-Émilion, une jolie maison entourée devignes… Ce cru est rebaptisé Château Rol Valentin et s’agrandit pour compter 7,30 ha devignes. En 2009, Nicolas et Alexandra Robin rachètent cette propriété. Très réussi, leur Saint-Émilion GC Château Rol Valentin 2012, marqué par ses vieilles vignes de Merlot (90%, le reste en Cabernet franc), avec des arômes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, aux taninséquilibrés, c’est un vin bien corsé et de très bonne évolution. Le 2011, aux tanins mûrs mais tout aussi présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, allie distinction et richesse, un vinsavoureux, d’une belle finale.
    Le Clos Vieux Taillefer est, à l’origine, une parcelle de vigne achetée en 1875 par la famille Robin. En août 2008, Nicolas et Alexandra Robin la rachètent à leur grand-père Francis Robin. Présentée dans une très jolie bouteille persionnalisée, ce Pomerol Clos Vieux Taillefer 2012, pur Merlot, coloré, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de truffe, développe des taninsamples et mûrs, et une bouche étoffée, un vin tout en charme.
    Le Château de Laussac se situe sur Saint-Magne-de-Castillon et s’étend sur 28 ha de vignes. On y goûte ce Castillon Côtes deBordeaux Château de Lansac cuvée Sacha 2012, de couleur rubis foncé, aux parfums de cassis et de poivron, de bouche corsée, un vinstructuré, dense et ample. Le Castillon Côtes de Bordeaux Château de Lansac 2012, plus souple, avec des notes de groseille surmûrie,souple et bien corsé, bien ferme en bouche.

    Château La ROSE- POURRETSAINT-ÉMILION Château La ROSE- POURRET

    Château La ROSE- POURRET 

    (SAINT-ÉMILION)
    Philippe et Laure Warion

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 13
    Télécopie : 05 57 74 43 93
    Email : contact@la-rose-pourret.com
    Site : www.la-rose-pourret.com

     

    Un vignoble familial (depuis 5 générations) de 8 ha d’un seul tenant. La génération actuelle maintient la tradition en travaillant avec passion les Merlot (75%) et Cabernetfranc (25%), plantés sur des sols argilo-sableux sur crasse de fer et sables anciens. Labours, vendanges manuelles, vinification traditionnelle, élevage enbarriques neuves renouvelées par 1/3 chaque année...
    Le Saint-Émilion GC 2012 est très réussi, dense et puissant au nez comme en bouche, avec sestanins soyeux, au nez de fruits cuits (myrtille, fraise des bois), de bouche finement épicée. Le 2011, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, est un vin qui emplit bien la bouche, d'une finale très savoureuse. Très beau 2010, riche, aux tanins denses,ferme, très bien élevé, tout en nuances d’arômes (griotte, groseille, cannelle), de bouche riche et persistante, très équilibrée, dominée par les fruits cuits, idéal sur une selle d'agneau en persillé de truffe. Le 2009 séduit toujours autant, de couleur profonde, complexe au nez (pruneau, épices), un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, aux connotations de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, avec des tanins veloutés mais puissants. Le 2008, complexe et harmonieux, tout en finesse, aux tanins riches, légèrement épicé comme il se doit, est très représentatif de ce beaumillésime classique bordelais, au nez comme au palais (griotte, cannelle, sous-bois...), ample, avec une matière soyeuse. Le 2007 sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante et souple à la fois, un vin de couleur rubis profond.

    Château CLOS de SARPESAINT-ÉMILION Château CLOS de SARPE

    Château CLOS de SARPE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Scea Beyney
    Place du 11 Novembre 1918
    33330 Saint-Christophe-des-Bardes
    Téléphone :05 57 24 72 39
    Télécopie : 05 57 74 47 54
    Email : contact@closdesarpe.com
    Site : www.clos-de-sarpe.com

     

    Ancienne propriété du Baron du Foussat de Bogeron, achetée par Jean Beyney en 1923; reprise par son fils Yvan Beyney en 1950 ; cette propriété familiale est actuellement dirigée par Jean-Guy Beyney - aux cotés de son épouse Christine - qui représentent la 3e génération et en assurent la vinification avec passion, sérieux et savoir faire.
    “Si 2013 a été une année fort difficile à gérer jusqu’au bout, nous précise Jean-Guy Beyney, néanmoins, je suis fort satisfait du résultat. Le vin est souple, charmeur, facile à boire, il ne sera pas d’une longévité exceptionnelle, bref un vin d’un bon rapport qualité-prix, idéal pour les restaurants. En 2014 : très grand potentiel, un millésime très intéressant. Nous avons récolté desraisins à parfaite maturité. Grâce à notre matériel de tri très performant, seuls les grains superbes ont été sélectionnés. Le 2014 bénéficiera d’un élevage en barriques d’au moins 15 à 16 mois alors que, pour le 2013, un an suffira. Le 2014 est un vin avec une très belle présence du fruit, d’une pureté remarquable. Unmillésime très prometteur pas tout à fait du niveau du 2005 ou 2010 mais il me fait penser au 2008. Le terroir s’exprime pleinement, le bois ne prend pas le dessus, on a en bouche une explosion de fruits rouges (fraise des bois, mûre, cassis), un très joli vin à l’élevage actuellement.”
    Vous apprécierez ce Saint-Émilion GCC 2012, de charpente élégante, aux tanins présents et fondus à la fois, ample, d'une belle finale, tout en nuances avec des notes de griotte, de fumé et d'épices. Le 2011 mêle charpente et finesse, de bouche puissante, un vin gras etcorsé, très harmonieux, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds. Savoureux 2010, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et structuré, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée, un vin qui mérite un peu de patience. Beau 2009, coloré, intense et charmeur, corsécharpenté, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche puissante. Le 2007 est concentré, aux taninssoyeux, au nez complexe (épices, fruits rouges frais...), alliant finesse et charpente, très séduisant, d’une belle structure, aux connotations de fruits, de cannelle et d’humus en bouche comme le 2004, très classique, élégant, avec de la matière, aux arômes defruits rouges intenses, d’une finale riche. Et ce 2002, corsé, d’une belle ampleur, où se mêlent les fruits noirs et le cuir, dense, tout en charme comme le 2000, avec ces notes de fruits macérés et d’épices, un vin de très bonne bouche, gras et charnu, aux taninsstructurés et soyeux.

    Château TOUR GRAND FAURIESAINT-ÉMILION Château TOUR GRAND FAURIE

    Château TOUR GRAND FAURIE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Franck et Isabelle Feytit

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 49 03 et 06 82 68 11 80
    Email : feytit@wanadoo.fr
    Site : www.tourgrandfaurie.com

     

    La propriété appartient à la famille Feytit depuis 1949. Vendanges manuelles, élevage en barriques, 80%Merlot, 15% Cabernet franc, 5% Malbec...
    “L'âge du vignoble est de 48 ans, précise-t-on, dont une parcelle au secteur Grand Treuil, où nous avons encore des pieds de vignes centenaires, remplis de mousse,creux à l'intérieur, ils sont peu productifs, mais à la récolte, la qualité est toujours au sommet.”
    En 1999, Isabelle et Franck se sont associés en Scea pour continuer à exploiter la propriété familiale. Ils ouvrent également un magasin à Saint-Émilion afin de faire connaître leur vin, ceux de la famille, et aussi ceux des environs... Enfin, en 2000, au titre de jeunes agriculteurs, ils ont acquis 1 ha 20 en Saint-Émilion, au Bournaud à Saint-Christophe des Bardes et font bâtir un chai pour le stockage de leur vin. Ils adhèrent également aux Vignerons Indépendants de France. En 2009, ils ont commencé la rénovation de la maison de “Faurie”, dans le but d'améliorer l'accueil.
    Une réussite certaine avec leur Saint-Émilion GC 2012, classique, riche en couleur, qui sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, un vin très bien équilibré, aux tanins soyeux. Excellent 2011, de belle robe grenat profond, au nez complexe où l’on retrouve lesfruits cuits et l’humus, de bouche puissante, ample et fondue. Plus dense, naturellement, le 2010 est un vin de belle matière, dense et parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais présents, qui emplit bien la bouche.

    Château VIEUX-POURRETSAINT-ÉMILION Château VIEUX-POURRET

    Château VIEUX-POURRET 

    (SAINT-ÉMILION)
    Mme Richert-Boutet
    Lieu-dit Miaille

    Téléphone :06 48 14 99 07
    Email : chateau.vieux.pourret@orange.fr
    Site : www.chateau-vieux-pourret.com

     

    Vignoble de 6 ha, en conversion biodynamique (agriculture exempte de produits chimiques), dont l’étiquette porte le label. En quête d'une harmonie avec lanature, les travaux du sol et de la plante sont liés à un calendrier lunaire. Cette culture n’emploie pas de produits “cides” (herbicide, pesticide, fongicide).
    “Pour produire des grappes de raisins vivantes, explique-t-on ici, notre chef de culture Jean-Philippe Turtaut, avec ses préparations naturelles, se place en compagnon de la plante, pour renforcer son autonomie et l'aider à puiser et à extraire le meilleur de ce terroir de Saint-Émilion.”
    Très beau Saint-Émilion GC 2011, au nez subtil et intense à la fois, séveux et persistant, avec ces notes de mûre et de griotte, riche en couleur, aux tanins soyeux, de bouche savoureuse. Remarquable 2010, riche au nez comme aux papilles, charnu, puissant, aux nuances de fruitsmacérés et d’épices, d’une belle complexité, avec des tanins denses et veloutés, de gardecomme ce 2009, corsé et gras, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante etsouple, un vin typé, structuré et persistant. Excellent aujourd’hui, le 2007 est d’un beau rouge profond, ample et fruité, avec ce nez où dominent la groseille mûre et la violette.
    Belle cuvée Dixit 2011, qui développe un bouquet complexe où s’entremêlent des notes de fruitscuits et de truffe, harmonieux, riche et parfumé, de belle robe, un vin très équilibré. Le 2010, avec des tanins mûrs et fermes à la fois, se révèle complexe au nez comme au palais, dominé par les fruits macérés et l’humus. S’il en reste, le 2008 se goûte très bien aujourd’hui, riche aunez comme en bouche, avec ces notes de prune et d’humus, aux tanins savoureux, dense, mais tout en distinction.

    Château VIEUX RIVALLON

    Château VIEUX RIVALLON 

    (SAINT-ÉMILION)
    Scea Bouquey Rivallon

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 27
    Télécopie : 05 57 51 95 02
    Email : chateauvieuxrivallon@orange.fr

     

    Excellent Saint-Émilion GC 2012 (60% Merlot, 35% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon et Pressac,vignes âgées de 35 ans en moyenne...), un vin aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, au nuances de fraise, de mûre et d’humus. Le 2010, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, est un vin de belle matière, de bouche harmonieuse. Le 2009, de couleur intense, est charnu, d’une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres, bien élevé comme le 2008, de robe grenat soutenu, de bouche corsée, avec des connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...), de cuir et de truffe, qui se savoure avec une terrine de ris de veau aux girolles, par exemple.

     

  • Pin it!

    PARUTION DU GUIDE DES VINS 2015 : IL EST UNIQUE, ET VOICI POURQUOI !

    COUV guide 2015_Mise en page 1Le voici, le voilà : le 35e !!!!!

     

    LE SITE DU GUIDE EST OPERATIONNEL 

     

    Alors, ce Guide 2015 ?

    Tous les Classements sont remaniés, le Top Vignerons également, il y a des éliminés, un bon nombre qui y entrent, et, on a directement accès à des repères qui parlent d’eux-mêmes :

     

    NOUVEAU CETTE ANNEE, directement visualisable dans le Guide :
     
    les 347 PRIX d’HONNEUR ❤❤❤❤❤ 
    les 298 PRIX d’EXCELLENCE ❤❤❤❤ 
    les 331 SATISFECITS ❤❤❤
    les 68 LAUREATS ❤❤

     
     

    La passion y est omniprésente, comme le refus de prendre les consommateurs pour des couillons : vous n’y trouverez pas des propriétaires imbus ou mégalos, ni de vins aux prix déments et surévalués, les uns étant souvent liés aux autres. Les vignerons retenus sont passionnés, passionnants, humbles et talentueux, et c’est déjà beaucoup.

     

    CE QU’IL FAUT RETENIR

    Le monde du vin est bien représentatif de ce qui touche notre société : on parle de marchés, les prix sont en hausse même dans des millésimes qui ne le justifient absolument pas (2013, pour les “grands” crus bordelais, après les 2012 et 2011), on s’attache à la frivolité, à une récompense glanée à un concours bienveillant ou une dégustation comparative galvaudée, on voit des producteurs, dans toutes les régions, dont la tête gonfle comme leur compte en banque,d’autres, illustres inconnus d’appellations tout aussi méconnues, encensés par des 18/20, des 98/100, en voici, en voilà, un simple vin de pays se prendre pour un authentique cru typé… le tout dans un brouhaha médiatique ou un salon là, un challenge ici, peuvent prêter à sourire, ou à pleurer.

    Bref, le tout manque de sens. Et le sens, dans le domaine du vin, c’est évidemment une humilité et la reconnaissance d’un terroir, une transmission réelle plutôt qu’un avantage Isf, un partage plutôt que le snobisme. Mieux vaut s’en tenir à la passion plutôt qu’à la frime, à la recherche de son authenticité plutôt qu’à la désinvolture de ne faire qu’un bon produit, “sans âme, ni vertu”. Un vin Corse, c’est aussi bon qu’un Pauillac, un Sancerre qu’un Meursault, un Châteauneuf qu’un Pomerol, la liste est infinie, et la raison est toute simple : c’est nous qui avons besoin de goûts différents selon le moment, le temps, les mets, notre humeur.

    Chaque vin a sa place, à tel endroit, dans telle situation. S’il y a donc de grands vins partout en France, il s’agit néanmoins de ne pas se faire avoir par le petit vin du coin élevé 200% en barriques, à force raison d’enzymes, de concentrateur ou de je ne sais quoi, qui n’a pas plus d’intérêt qu’un spéculateur de la finance.

    Le Guide sert à cela, depuis 35 ans, et c’est unique en France. Le vin, c’est un plaisir autant qu’un patrimoine, où un amateur rencontre un vigneron, un vrai, qui travaille en famille, comme nous. Merci de votre fidélité et bonne lecture !

     

    EXCLUSIF et GRATUIT : le vin à portée d’un simple clic !

     

    Avec nos “flascodes” vous accédez :

     

    - Aux textes des vignerons sélectionnés cette année. 

    - A une carte interactive situant le vigneron, qui nous calcule directement l’itinéraire que nous devons prendre, où que nous soyons. 

    - Aux mails des propriétaires (et à leur propre site) en cliquant simplement dessus pour leur envoyer un courrier ou une demande de tarifs.

    - Aux Classements et au Top Vignerons, qui, eux-mêmes, sont cliquables et, instantanément, vous renvoie à leur commentaire de dégustation.

     - A des adresses de chambres d’hôtes, restaurants, produits du terroir, aux autres producteurs de la même commune.

    - Aux meilleurs plats qui “collent” au vin cité, tout est personnalisé. – A une somme prodigieuse d’informations : l’Encyclopédie mondiale, les alcools et les vins du monde entier, le vocabulaire et l’anthologie du vin…

     

  • Pin it!

    MILLESIMES 2014 EST PARU et offre des innovations majeures !

    MILLESIMES 2014 est paru ! C’est le 35e ANNIVERSAIRE : un tel succès est très rare, comme celui de mon GUIDE (voir Edito, en cliquant ICI).

    MILLESIMES se présente désormais sous 4 formes et supports différentsce qui est UNIQUE dans l’édition française :

    L’édition PAPIER, naturellement, dans une présentation de plus en plus luxueuse et avec une nouvelle charte graphique qui présente une maquette moderne, très visuelle grâce à des centaines de photos.

    - Le site www.millesimes.fr, qui reprend l’édition papier et draine des centaines de milliers de lecteurs (voir pages 14 et 15).

    L’édition numérique interactive en Pdf (CLIQUEZ ICI POUR VOIR) qui permet de télécharger la totalité de MILLESIMES sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone.

    L’édition Worldwide (CLIQUEZ ICI POUR VOIRconsultable gratuitement en ligne, comme le vrai magazine, en feuilletant les pages : les mails et sites sont cliquables, c’est exceptionnel.

    Toutes ces réalisations sont avant-gardistes, interactives et offrent ainsi la possibilité de lire MILLESIMES des 4 coins du monde, chez soi comme au bureau, en vacances comme dans sa chambre, sur une tablette ou un smartphone. What'else ?

    Merci de votre fidélité.

    EXCLUSIF

    Feuilletez gratuitement MILLESIMES en ligne comme le vrai magazine en tournant les pages

  • Pin it!

    Cadeau : Le (petit) Guide des Alcools

    Voici un cadeau gratuit et pratique à consulter et/ou à télécharger en pdf (petit, 20 pages) et une première vers le développement de nos Guides sur le KINDLE d'Amazon.
     
    Il fait figure de test, grandeur nature...
     
    Bonne lecture et bon we de Pâques !
     
    GUIDE ALCOOLS
     
    GUIDE ALCOOLS.pdf GUIDE ALCOOLS.pdf
    251 Ko   Afficher   Télécharger
     

    Tout ce que vous devez savoir sur les alcools : L’Armagnac - Le Cognac - Le Calvados - Les Rhums - Les Liqueurs - Le Whisky - Les Bières

    EXTRAIT :

    Le whisky et le whiskey

    Il existe deux écoles de Whisky, l’une aussi valable et authentique que l’autre: celle de l’Irlandais et celle de l’Écossais, toutes deux ayant leurs propres supporters. Mon cœur balance entre les deux, entre le velouté d’un grand malt écossais, et la race d’un whiskey irlandais, plus “sauvage”. De quoi exciter largement vos papilles en tout cas.

    LE SCOTCH WHISKY

    C’est en Écosse, invité un jour par le charmant David Bremner (Glenfiddich) que je m’étais (très rapidement) initié au golf. Une bonne occasion de s’oxygéner après la tournée des pubs que vous ne manquerez sûrement pas de suivre. Un grand malt peut procurer des sensations extraordinaires, et se savoure délicatement, à l’apéritif ou en digestif (essayez). Ne le confondez pas avec le simple Whisky : pas de glace, juste un peu d’eau fraîche si vous y tenez. Il faut donc distinguer les deux familles de scotch whiskies : celui qui est à base d’orge maltée (germée et séchée), et le whisky de grain à base d’orge, d’orge maltée et de maïs. Les procédés de distillation sont également différents, d’un côté l’alambic à feu nu (Pot Still), de l’autre l’alambic breveté en 1830 par Aeneas Coffey et appelé pour cette raison Paten Still ou Coffey Still. Le whisky de grain Produit par le procédé alambic Coffey, par une distillation continue (voir aussi Le whisky de malt), dans laquelle le brassage se fait avec une certaine proportion d’orge maltée, mélangée à d’autres céréales non maltées. Ensuite, les céréales non maltées sont cuites à la vapeur sous pression dans un convertisseur pendant environ trois heures et demie. Pendant cette opération, le mélange d’eau et de grain est agité à l’intérieur de cet appareil. Les cellules d’amidon éclatent dans le grain et lorsque le liquide est transvasé dans la cuve de brassage avec l’orge maltée, la diastase du malt convertit l’amidon en sucre. Le liquide ainsi obtenu (wort) est recueilli à une densité plus basse que dans le procédé Pot-still...

  • Pin it!

    LES VINS DU SIECLE, nouvelle version

    Ce site me tient particulièrement à cœur car c’est l’un des premiers que j’ai créé, à un moment où personne ne parlait d’Internet. Son antèriorité et sa masse rédactionnelle expliquent évidemment sa position exceptionnelle dans les moteurs de recherche (Google, Yahoo…). Voici ce qu’il y a de nouveau, et dont je suis particulièrement satisfait :

    - Le look, bien sûr, sa fluidité et son interactivité, particulièrement sur un téléphone portable ou sur un Ipad.

     

    L’interactivité des producteurs des VINS DU SIECLE dans notre site GUIDE DU TERROIR. Cela apporte une synergie puissante et démultiplie votre référencement et votre présence sur le Net, notamment en faisant mémoriser des centaines de pages par les moteurs de recherche…

    Pour voir, c’est ICI, et ICI, où encore LA.

     

    - Une multiplication de passages dans nos autres Blogs (une bonne soixantaine également…), comme ICIICI ou LA.

    - Dans tous nos Sites Thématiques (60), une NOUVELLE RUBRIQUE EST MISE EN PLACE dans la colonne de gauche, intitulée : COUPS DE CŒUR VINS DU SIECLE (comme les Coups de Cœur Millésimes). En permanence (c’est-à-dire A CHAQUE FOIS QUE LA PAGE S’OUVRE) LESETIQUETTES/PHOTOS du Site VINSDUSIECLE apparaîtront et seront cliquables pour renvoyer sur les pages des VINSDUSIECLE, comme ICI.

     

    C’est une programmation informatique très exceptionnelle, coûteuse, mais qui est particulièrement nouvelle et séductrice pour les internautes.

    Les Vins du Siècle est évidemment un grand site fédérateur, bilingue et mondial. Dans toute la France, « triés sur le volet », les meilleurs producteurs (la très grande majorité ayant l’exclusivité de leur appellation) sont retenus pour la typicité des vins, leur rapport qualité-prix-plaisir, l’expression de leur terroir et leur passion de vignerons.

    Pas de vins à la mode, surcôtés ou de « jus de bois » dans Les Vins du Siècle. La typicité d’un vin, ce n’est rien d’autre que l’association d’un sol, d’un micro-climat, d’une plante et d’un homme.  On ne peut aimer un vin qu’en appréciant celui qui le fait. Derrière une étiquette, il y a un viticulteur (ou une viticultrice) et c’est fondamental de ne pas les dissocier. Bien sûr, les sols ont une influence considérable et, dans chaque territoire, dans chaque commune, le vigneron fait la différence avec son voisin.

    Il ne s’agit donc pas seulement de faire du bon vin, ce que tout le monde peut faire, mais surtout d’élever de vrais vins racés, reconnaissables entre mille, qui sentent ce “fumé” bourguignon, déploient ce “velours” libournais, ces senteurs alsaciennes, cette “chair” en Médoc ou à Châteauneuf, cette “minéralité” à Pouilly ou à Meursault, cette fraîcheur en Champagne comme dans nos grands liquoreux. Ces vins-là, “chouchoutés” par des vignerons avec lesquels on aime partager un moment de plaisir, dans une gamme de prix unique au monde, sont de vraies valeurs sûres. Grâce à eux, un Chinon ne ressemble pas à un Gigondas, le Cabernet franc est différent du Grenache… Ce qui compte, en efft, c’est l’originalité. En dégustation, un consommateur doit pouvoir reconnaître un Saint-Émilion, un Châteauneuf-du-Pape de par cette diversité des cépages si bien adaptés aux différents terroirs français. La force du vin, c’est d’être un produit vivant et convivial. C’est donc un art de vivre, celui d’aimer la force de la Nature, de rêver en lisant quelques vers de poésie, de partager un nectar, en sachant que la qualité passe par la diversité, que l’extase est la même avec un très Grand Cru ou un vin modeste, puisque seuls comptent le plaisir de l’instant et celui du goût et du partage. Ce goût du vin, c’est avant tout culturel, c’est une question de mémoire collective avec une histoire, une tradition, ce que ne pourra jamais offrir un vin “fabriqué”, français ou étranger…

    LIRE LA SUITE

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu